• LANCER OU RAMASSER DES PIERRES ?
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Il y a un temps pour lancer des pierres et un temps pour ramasser des pierres." Ecclésiaste 3.5
     
     
    Un mur de pierre longeait un fossé en bordure du terrain que j'avais acquis. Beaucoup de pierres manquaient car de nombreuses pierres avaient été enlevées du fossé par les engins d'entretien qui récuraient le fossé chaque année. Ces pierres avaient été jetées à la décharge municipale. Voulant rebâtir ce mur j'ai dû aller ramasser les pierres qui avaient été jetées. Cela m'a fait repenser à ce texte de la Bible. 

    Les pierres qui étaient préparées pour détruire, Jésus va les ramasser et en faire un mur de protection...
    Il y a des personnes qui jettent les pierres, en faisant du nettoyage, et puis il y a ceux qui veulent rebâtir des murs et qui doivent ramasser les pierres jetées. Ceci m'a amené à considérer l'un des temps forts du ministère de Jésus, lorsqu'il s'est retrouvé face à un groupe de religieux, des jeteurs de pierres qui voulaient faire du nettoyage. Ces hommes avaient surpris une femme en flagrant d'adultère, il fallait faire place nette, et pour cela les pierres étaient prêtes à être jetées. 

    Il existe malheureusement un peu partout, y compris au sein du christianisme, des lanceurs de pierres, spécialisés dans le nettoyage radical, prêts à condamner sans appel les personnes qu'ils jugent indignes. 

    Ces lanceurs de pierres désirent profiter de cette situation dramatique pour piéger Jésus : “La loi nous dit de lapider cette femme, toi que dis-tu ?” Jean 8.5 

    Cette femme était sans défense, d'une manière virtuelle nous pourrions dire que le mur de protection était écroulé, les religieux avaient déjà commencé à lancer les pierres par une accusation publique. Que va faire Jésus ? Il va élever un mur de protection autour de cette femme pécheresse. Il va ramasser les pierres d'accusation et s'en servir pour protéger cette femme : “Que celui qui est sans péché, jette le premier la pierre contre elle…accusés par leur conscience ils se retirèrent un à un” Jean 8.7/9.

    Les pierres qui étaient préparées pour détruire, Jésus va les ramasser et en faire un mur de protection entre cette femme et ses juges. 

    Je vous encourage à être, non des lanceurs de pierres, mais à l'image de Jésus, des ramasseurs de pierres qui construisent des murs de protection autour des pécheurs vivant sous la culpabilité. Et, si certains veulent vous lancer des pierres d'accusation, souvenez-vous que Jésus construit un mur de protection autour de vous. 

    Une décision pour aujourd'hui
     
    Décidez de ne craindre aucune pierre, lancée par qui que ce soit, mettez votre confiance en Jésus qui vous entoure de sa justice. Décidez également d'être, non un lanceur de pierres d'accusations, mais un ramasseur de pierres, qui élève un mur de protection.
     
     
    Paul Calzada
     
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dieu n'en a pas fini avec vous !

     

     

     

     

     

     

     
    "Alors Pierre lui dit : je n'ai ni argent, ni or ; mais ce que j'ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche. [...]"Actes 3.6 
     
     

    Dans ce verset Pierre s'adresse à un homme habitué à demander l'aumône devant la porte du temple Actes 3.2. L'argent que cet homme pouvait y recevoir devait certainement l'aider pour manger et survivre dans cette situation difficile. Mais Dieu connaissait la profondeur de son cœur et le désir qui s'y trouvait. C'est là où il voulait intervenir. L'argent reçu l'aidait, la guérison l'a libéré !

    Nous pouvons nous contenter du peu dans notre vie et rester dans un quotidien dans lequel nous nous sommes résignés à vivre. Mais Dieu veut que nous allions plus loin. Il connaît nos désirs, nos aspirations profondes et son souhait est de se glorifier à travers nous. Cet homme devait marcher parce que Dieu voulait en faire un témoignage qui nous parle encore aujourd'hui !

    Dieu connaît vos besoins et il veut faire bien plus que vous aider, il veut vous libérer de ce qui peut vous peser au plus profond de vous. Car vous avez de bien nobles valeurs à ses yeux. En effet tout ceux qui touchent un enfant du Seigneur touchent la prunelle de Dieu lui- même ! Zacharie 2.8

    Une prière pour aujourd'hui

    Père, tu connais mes souffrances et mes combats. Tu connais les désirs de mon cœur et mon incapacité à me lever seul. Donne-moi ta main et relève-moi afin que je devienne un témoignage glorieux pour toi Jésus.

     
    Dieu n'en a pas fini avec vous !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • UN PAS DE FOI
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    “Viens, lui dit Jésus. Aussitôt, Pierre sauta de la barque et se mit à marcher sur l'eau, en direction de Jésus. "Matthieu 14:29
     
     
    Il n'est pas toujours évident de faire un pas de foi pour répondre à l'appel de Dieu, surtout lorsqu'humainement parlant il n'y a rien qui nous rassure. "La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire.” Matthieu 14:24

    Il est peut-être temps pour vous de sortir de votre barque, de faire un pas de foi...
    Pierre n'a pas hésité une seule seconde à sortir de la barque pour entamer une marche de l'impossible. Les yeux fixés sur Jésus il vit un véritable miracle et marche sur l'eau. 

    Il y a un certain temps déjà que j'essaie d'apprendre à ma petite fille de six ans à faire du vélo, les tentatives se succédaient et à chaque fois c'était la même chose : effrayée par tous les obstacles qui l'entouraient elle tombait et se mettait à pleurer en me disant : “Papa, je ne veux plus faire du vélo !”

    Cependant, je savais qu'elle était capable de faire de la bicyclette. Il fallait simplement que je puisse trouver les mots pour la rassurer. Je pris position alors à une trentaine de mètres, en lui disant "ma fille : regarde-moi et viens! " A partir de cet instant, il se passa quelque chose en elle, comme un déclic, et elle se mit à pédaler encore et encore au point de ne plus vouloir s'arrêter....

    Il y a certainement un domaine de votre vie au sein duquel Dieu veut intervenir afin de vous faire vivre une chose qui est humainement impossible. Et pour ce faire, il vous demande d'effectuer un pas de foi!

    Pierre aurait pu décider de rester dans la barque quelque peu sécurisante avec les autres disciples. Néanmoins, il a préféré répondre à l'appel de son maître : Viens, lui dit Jésus ! "Toi, tu as la foi; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres. " Jacques 2:18

    Il est peut-être temps pour vous de sortir de votre barque, de faire un pas de foi, pour répondre à celui qui vous appelle à vivre votre miracle. 

    "Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croit que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. " Hébreux 11:6

    Un engagement pour aujourd'hui

    Seigneur, me voici, par la foi je réponds à ton appel !

     
    Yannis Gautier
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • REDOUBLEZ D’EFFORTS !

     
     
    "C’est pourquoi, frères, puisque Dieu vous a appelés et choisis, redoublez d’efforts."2 Pierre 1.10
     

    Ah, les fameux efforts… nous n'aimons pas cela ! Pasteur, n'aurais-tu pas dans ton tiroir une baguette magique ou une prière de délivrance instantanée pour faire de moi un chrétien mature, marchant de victoire en victoire ? Et bien non ! D'ailleurs si quelqu'un vous propose cela, vous avez affaire à un charlatan profitant de votre désespoir ou à un ignorant.

    Lisez attentivement cette histoire. Un jour, un homme trouva un cocon de papillon dans lequel une petite fente apparut. L'homme s'assit et regarda pendant plusieurs heures le papillon lutter pour passer son corps à travers le petit trou. Tout à coup, le papillon arrêta de faire des progrès. C'était comme s'il était arrivé au maximum de ses possibilités mais ne parvenait pas à sortir. L'homme décida alors d'aider le papillon. Il coupa le cocon avec des ciseaux. Le papillon put ainsi sortir facilement... Mais, il avait un corps gonflé et des ailes petites et ratatinées. L'homme continua d'observer le papillon pensant qu'à un moment donné, les ailes grossiraient et seraient capables de supporter le corps. Mais rien n'arriva ! Le papillon passa le reste de sa vie avec un corps gonflé et des ailes atrophiées. Il n'a jamais été capable de voler.

    Ce que l'homme dans sa bonté et sa hâte n'a pas compris, c'est que la lutte du papillon pour passer à travers la petite ouverture était la manière créée par Dieu pour forcer le sang du corps du papillon à aller irriguer ses ailes afin qu'elles grossissent et qu'il puisse voler.

    Parfois, les efforts sont exactement ce dont nous avons besoin dans nos vies. Si Dieu nous permettait de vivre notre vie sans avoir aucun obstacle, cela nous rendrait infirmes. Nous ne serions jamais aussi forts que ce que nous pourrions être. Nous ne pourrions jamais voler.

    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur je viens devant toi pour te dire que désormais je vais faire des efforts. Je réalise que je ne suis pas seul, ton Esprit est là pour me secourir et m'aider dans cette entreprise divine. Aide-moi à développer ton caractère.

     
    Redoublez d’efforts !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • QUAND DIEU OUVRE UNE PORTE

     
     
     
    "Lorsqu'ils eurent passé la première garde, puis la seconde, ils arrivèrent à la porte de fer qui mène à la ville, et qui s'ouvrit d'elle-même devant eux..."Actes 12.10
     
     

    Pendant un certain temps de ma vie, j'ai connu une période de chômage qui était très compliquée à gérer puisque j'avais 4 enfants à charge et aucun diplôme.
     

    Tous les jours, je me rendais à l'ANPE avec l'espoir de trouver un emploi. Lorsque je réussissais à décrocher un rendez-vous, la première chose que je faisais était de prier Dieu avec une multitude d'arguments que je trouvais justes et louables pour le convaincre : "Seigneur, regarde mes enfants ! il faut que je les nourrisse, nous avons tellement de besoins financiers, donne-moi ce travail s'il te plaît !" 
     
    Malgré cela, la plupart du temps j'essuyais des refus et je ne comprenais pas pourquoi les portes restaient fermées...
     
    Un jour, le Seigneur me réveilla avec la forte conviction qu'il fallait que je me rende à l'agence pour l'emploi car un travail m'y attendait.
     
    L'emploi pour lequel j'avais été retenu, consistait à travailler dans une cuisine pendant 15 jours. Au cours de notre entretien, le directeur avait été clair : "vous remplacez une personne qui est en vacances". Le paradoxe était qu’à mon avis, j'avais la conviction que Dieu venait de m'ouvrir une porte !
     
    Au final, je ne m’étais pas trompé, puisque trois ans plus tard je suis devenu responsable du transport des patients. Je dirigeais une équipe de 15 personnes, je participais aux réunions de direction et mon salaire avait triplé. C'est ce qui s'appelle de la promotion divine !
     
    Que ce soit dans les domaines scolaire, familial, professionnel ou autre, tout au long de votre vie vous  vous retrouverez devant des portes. Ces portes symbolisent un accès, une promotion ou encore un profond désir auquel vous aspirez.
     
    Cependant une chose est importante : sachez discerner la volonté de Dieu ! Les portes que Dieu ouvre ne sont pas forcément les plus grandes, mais les plus sûres, les plus épanouissantes et les plus glorieuses.
     
    Quand Dieu ouvre une porte, ce n'est pas pour vous conduire vers la sortie ou encore vous laisser sur le palier. Il connaît vos qualifications, vos attentes et il vous donnera toujours ce qu'il y a de meilleur !
     
    "L'Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas" (Deutéronome 28.13).
     
    Ne pleurez pas et ne perdez pas votre temps devant les portes qui restent fermées, mais franchissez celles que Dieu vous ouvre ; car lorsqu'il les ouvre personne au monde ne peut les fermer !
     
    Un engagement aujourd'hui
     
    Seigneur, je prends l'engagement de me laisser guider par toi et de ne point reculer devant la porte que tu m’ouvres. Au nom de Jésus.

     
    Quand Dieu ouvre une porte
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • SERVEZ-VOUS DE VOTRE "MESURE DE FOI"

     
     
    "Que chacun se juge comme il est, selon la mesure de foi que Dieu lui a donnée en partage. "Romains 12.3
     
     

    La quantité de foi que Dieu vous a accordée dépend de la tâche qu'il vous a assignée. Ainsi, dans l'épreuve, dites-vous que Dieu vous a donné la foi nécessaire pour réussir. 

    Rien n'est plus important que votre foi. Jésus a dit à Pierre : "Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé. Mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas" (Luc 22.31-32).

    La foi est plus précieuse que l'argent, la réussite ou la réputation. On pourrait tout vous ôter, mais avec la foi vous rebondiriez. La foi est comme une ligne directe vers Dieu.

    Lorsque monte la prière de la foi, la puissance du Seigneur coule en abondance. Vous êtes alors fin prêt pour l'épreuve. L'échec n'est jamais définitif tant que la foi subsiste.

    C'est pour cette raison que Satan fera tout pour vous éloigner de la lecture quotidienne des Écritures. "La foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole du Christ" (Romains 10.17).

    Jésus a dit : "Si vous avez de la foi comme un grain de moutarde, vous direz à cette montagne : Transporte-toi d'ici là, et elle se transportera" (Matthieu 17.20). Certains obstacles de votre vie ne seront franchis qu'avec l'aide de la foi. Pas besoin d'en avoir un container, une seule graine suffit. Pensez à ce minuscule grain qui a la force de pousser, par-delà les embûches, pour devenir un arbre majestueux. Il se fraye un chemin dans la terre autour des rochers, brave les tempêtes, résiste aux animaux et autres dangers.

    Une action pour aujourd'hui

    Ce n'est pas tant la taille de votre foi qui détermine votre succès, mais sa qualité. Alors aujourd'hui, servez-vous de votre "mesure de foi".

     
    Servez-vous de votre "mesure de foi"
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Un jour à la fois

     

     

     

     

     

     

     
    "Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. À chaque jour suffit sa peine"Matthieu 6.34
     
     

    Qui d'entre vous n'a jamais passé une journée triste et morose, uniquement parce que l'inquiétude du lendemain l'a empêché de vivre pleinement le jour d'aujourd'hui ? Vous avez alors le sentiment que ces journées-là sont inutiles. Le souvenir que vous en gardez n'est pas impérissable.

    Pourtant, chaque jour que Dieu vous a donné est précieux.

    Le psalmiste dit : "Sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m'étaient destinés, avant qu'aucun d'eux existât” (Psaumes 139.16).

    Dieu aurait-il créé des jours inutiles pour votre vie ? Non ! Chaque jour a sa pleine raison d'être. L'apôtre Paul dit : “Nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions" (Ephésiens 2.10).

    Si Jésus vous dit de ne pas vous inquiéter c'est parce que l'inquiétude vous empêche de pratiquer les oeuvres merveilleuses que Dieu a préparées pour vous. Vous n'y pensez même pas, tant le lendemain occupe votre esprit, vous volant la joie du moment présent. En conséquence vous terminez votre journée frustré avec un goût d'inachevé.

    Jésus vous invite à vous occuper "d'aujourd'hui" et à considérer chaque journée comme unique, pour accomplir ce que Dieu a prévu pour vous.

    Cette disposition de cœur vous permet de passer des journées dans lesquelles Dieu vous réserve de belles surprises. Elle vous rend attentif à la direction du Saint-Esprit. Vous apprenez alors à ne plus marcher selon la chair mais selon l'Esprit. Votre planning peut être bousculé, vous restez dans la joie car vous savez que Dieu dirige toutes choses.

    Les disciples connaissaient-ils toujours le programme du lendemain ? Non ! Cependant c'est ainsi que le Maître leur a appris à le suivre, en leur rappelant : "A chaque jour suffit sa peine".

    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur, cette journée est unique dans l'histoire de la planète et dans ma propre vie. Plus jamais une autre comme celle-ci ne se présentera à moi. Seigneur donne-moi de faire les oeuvres que tu as préparées pour moi aujourd'hui. Elles ne sont pas toutes sur mon planning mais elles sont sur le tien. Saint-Esprit, conduis-moi.

     
    Un jour à la fois
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • DIEU CONNAÎT LA FIN DE L'HISTOIRE

     
    "Vos pensées ne sont pas mes pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, déclare l’Eternel ; autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et autant mes pensées sont élevées au-dessus des vôtres."Esaïe 55.8-9
     
     

    Je vous propose une expérience : collez vos yeux sur l’écran et essayez de lire, puis reculez d’une trentaine de centimètres. Allez-y !

    Votre vie est dans les mains de Dieu...

    Qu’avez-vous remarqué ? Normalement, lorsque vos yeux étaient à quelques millimètres de l’écran, vous n’aviez qu’une vision floue. Puis, une fois à une distance raisonnable (cela dépend de votre âge ☺), vous avez pu lire et comprendre. Il en est de même avec Dieu. 

    Bien souvent, il vous arrive de stresser parce que votre pensée, votre intelligence sont collées sur la page de votre vie. Cela vous fait paniquer. A présent, réalisez que Dieu seul a le recul nécessaire et voit toute votre histoire. Lui seul connaît l’issue de toute chose. C’est pourquoi faites-lui confiance.

    Enfant, j’étais fasciné par l’histoire de Joseph dans la Genèse. Sa vie provoquait en moi de vives émotions. Rejeté par ses frères, il fut vendu à une caravane de marchands. Puis, il se retrouva en Egypte, sur une place de marché, monnayé comme esclave dans un pays dont il ne connaissait ni les us et coutumes ni la langue. Loin de son père, il fut acheté par un puissant homme égyptien du nom de Potiphar. Il travailla pour lui de tout son cœur en réalisant que Dieu l’accompagnait dans cette épreuve. Rapidement, il gravit les échelons et devint un responsable dans cette maison. Malheureusement, il fut accusé de viol, à tort, par l’épouse de son maître et fut envoyé en prison. Après quelques années, il sortit de ce lieu de tourments et devint le gouverneur d’Egypte, seul Pharaon lui était supérieur. Comprenez-vous ? Même lorsque sa situation était souvent désespérée, le Seigneur tenait Joseph dans la paume de ses mains.

    Votre vie est dans les mains de Dieu et non dans celles des hommes. L’Eternel permet parfois que vous passiez par des temps difficiles mais refusez les mauvais sentiments. Croyez que votre Seigneur connaît la fin de l’histoire. Lui seul connaît la voie à suivre.

    Une prière pour aujourd’hui

    Seigneur, tu connais ma vie mieux que moi-même. Parfois, je me plains et je ne réalise alors pas que toi seul connais la voie à suivre. Aide-moi à te faire confiance sur le chemin de ma vie.

     
     
     
    Dieu connaît la fin de l'histoire
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Avant de combattre votre géant, faites votre lit !

     

     

     

     

     

     

     
    David dit à Saül : "que personne ne se décourage à cause de ce Philistin ! Ton serviteur ira se battre avec lui" 1 Samuel 17.32
     
     

    Les soldats Israélites tremblaient de peur, ils étaient totalement pétrifiés et paralysés face à la menace que représentait Goliath. Pour eux, la marche était trop haute. Il était l’adversaire le plus féroce, le plus puissant qu’ils aient jamais vu. David, quant à lui, accepta avec une certaine assurance et facilité ce nouveau défi.

    À l’instar de l’armée, pourquoi David ne s’est-il pas laissé effrayer face à la montagne monumentale que représentait Goliath ? La raison en est simple : il avait déjà pris l’habitude de relever des défis ! Il avait intégré l’obéissance concernant les petites tâches que son père lui confiait. Il avait appris à protéger son troupeau contre les bêtes sauvages et il développait sans cesse sa confiance et son intimité avec Dieu. Chaque jour, ce jeune berger, acceptait les petits défis qui se dressaient devant lui. Ces challenges étaient toujours de plus en plus grands… Telles les marches d’un escalier qui le conduisirent devant Goliath, le géant qu’il devait combattre !

    William McRaven, est l’amiral le plus connu (il a dirigé l’opération de la capture de Ben Laden) et le plus décoré aujourd’hui aux Etats-Unis. En 2014, il a adressé aux étudiants de l’université du Texas, un discours pour leur livrer les principes de vie qui lui ont permis de réussir sa carrière et de faire face à des géants en tant que directeur des opérations spéciales. Son discours a soulevé un magnifique enthousiasme. En voici un extrait :

    "Si vous voulez changer le monde, commencez par faire votre lit. C’est une tâche simple mais tous les matins, on exigeait de moi et de mes compagnons qu’elle soit exécutée à la perfection. Cela peut sembler ridicule, surtout si nous aspirons à devenir de vrais combattants. Mais la sagesse de cette simple action m’a été démontrée à maintes reprises. Quand vous faites votre lit tous les matins, vous accomplissez la première tâche de votre journée. Cela vous donne un petit sentiment de fierté et vous encourage à passer à la tâche suivante, puis à une autre… Et à la fin de la journée, cette simple action menée à son terme va se transformer en plusieurs tâches accomplies. Faire votre lit va aussi vous conforter dans l’idée que, dans la vie, les petites choses comptent. Si vous n’êtes pas capable de faire les petites choses correctement, vous ne serez jamais capable de faire de grandes choses.

    A la fin d’une journée difficile, quand vous rentrerez chez vous, il sera agréable de retrouver son lit bien fait. Cela vous donnera l’espoir d’un lendemain meilleur. 
    Donc si vous voulez changer le monde, commencez par faire votre lit !"

    Une action pour aujourd’hui

    Aspirez-vous à de grandes choses pour servir Dieu ? Avez-vous des géants à combattre, à l’instar de David ? Et si vous commenciez par faire votre lit…

     
    Avant de combattre votre géant, faites votre lit !
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Mais oui, vous pouvez y arriver !

     

     

     

     

     

     
    "Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine. Dieu est fidèle, et il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter."1 Corinthiens 10.13
     
     

    Nous devons tous faire face à la tentation, elle fait partie intégrante de la vie. La question n'est donc pas "Allez-vous être tenté ?", mais, "Lorsque vous serez tenté, serez-vous prêt" ?

    J'aimerais vraiment que vous saisissiez cela : vous pouvez vaincre la tentation. Arrêtez de dire : "Joyce, je ne peux tout simplement pas y arriver". Ôtez l'expression "Je ne peux pas y arriver" de votre vocabulaire.

    Par vos propres forces et vos propres capacités, c'est vrai : vous ne pouvez pas y arriver ! Mais lorsque vous remplissez votre coeur de la Parole de Dieu, que vous comptez sur sa force et que vous faites confiance à ses promesses, il n'y a aucune tentation que vous ne puissiez vaincre.

    Avec les années, j'ai remarqué cinq choses qui font toute la différence dans la victoire sur la tentation.

    Tout d'abord, vous devez être rempli de sagesse. Réfléchissez aux décisions que vous prenez, et avant de les prendre, réfléchissez à leurs conséquences. La sagesse voit sur le long terme.

    Ensuite, vous devez croire que vous pouvez résister à la tentation. La condamnation, la culpabilité et la honte travaillent avec acharnement et rapidité. Si vous les arrêtez suffisamment tôt, elles perdront leur puissance. Mais si vous les laissez se développer, elles seront difficiles à arrêter.

    Troisièmement, considérez la tentation comme une normalité. Si vous vous attendez à devoir combattre, vous serez toujours prêt.

    Quatrièmement, fuyez vos zones de faiblesse. Ne vous mettez pas dans des situations où vous pouvez tomber facilement. Si vous avez des difficultés à gérer l'argent, alors n'allez pas au centre commercial sachant que vous ne pouvez pas vous permettre d'acheter quoique ce soit !

    Et pour finir, ne vous vantez pas trop. Il est si simple de penser qu'on est devenu mûr au point de ne plus tomber, ce qui fait de nous des proies faciles.

    Dieu veut que vous lui fassiez confiance, car il veut vous donner la victoire dans chaque domaine de votre vie. Par sa grâce... vous pouvez réussir !

    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur, je réalise que la tentation fait partie de la vie. Aide-moi à ne pas baisser ma garde et à ne pas me laisser surprendre quand elle surviendra. Merci pour la sagesse et la grâce qui me permettent de vaincre chaque tentation une par une, et de vivre dans ta victoire !

     
    Mais oui, vous pouvez y arriver !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La persévérance ... un acte de foi

     

     

     

     

     

     

     
    "L’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance."Romains 5.3-4
     
     

    Un jour, j'ai eu la surprise de constater que mon système de sauvegarde informatique ne fonctionnait plus, causant la perte de 4 années de travail en vidéo. Pourtant, le vendeur m'avait assuré que ce matériel était indestructible. Mais d'un coup, les belles promesses volèrent en éclats et avec elles, mon travail de plusieurs années !

    Quand il arrive un problème, on pense souvent : pourquoi cela m’arrive-t-il à moi  ? Pourquoi, Seigneur, alors que je fais tout cela pour toi !

    Je reçus ma réponse, en lisant le témoignage d’un homme de Dieu du nom de William Carey.

    Lorsque William Carey fut bien établi dans son travail d’évangéliste pionnier en Inde, ceux qui le soutenaient en Angleterre envoyèrent pour l’aider, un imprimeur avec tout le matériel d'imprimerie nécessaire.

    Les deux hommes ne tardèrent pas à publier et à distribuer des parties de la bible. Carey avait passé des années à apprendre la langue de la région, de sorte qu’il pouvait produire des passages des Écritures dans le dialecte local. Il avait également préparé des dictionnaires et des grammaires pour ses successeurs.

    Un jour, en l’absence de Carey, un feu détruisit complètement l’atelier d'imprimerie, ainsi que les presses, un grand nombre de bibles et les précieux manuscrits, avec les dictionnaires et les grammaires.

    Lorsqu’il rentra et qu’on lui fit part des pertes tragiques, il ne montra aucun signe de désespoir ou d’impatience. Mais il tomba à genoux pour remercier Dieu de lui donner encore la force de tout recommencer. Il se mit aussitôt à l’œuvre, ne perdant pas un instant à s’apitoyer sur lui-même. Avant de mourir, il avait tout refait et même apporté des améliorations à ses premières réalisations.

    Si vous deviez faire face à une telle situation, quelle aurait été votre réaction ?

    L’aptitude à réagir avec une telle persévérance et sans se plaindre devant une perte aussi tragique, témoigne d’une foi qui a été éprouvée, d’une foi fermement enracinée en Dieu dont l’amour a été déversé dans le cœur.

    Une action pour aujourd'hui

    La prochaine fois que vous ferez face à une situation éprouvante, demandez au Seigneur de vous donner de la persévérance. Puis, "ramassez les morceaux" et, avec courage, recommencez tout !

     
    La persévérance ... un acte de foi
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Tout est possible quand vous pensez comme Jésus

     

     

     

     

     

     

     
    "Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres."Jean 13.34-35
     
     

    Vous est-il déjà arrivé de passer beaucoup trop de temps à penser à ce que quelqu’un vous a fait ?

    Dans un tel cas, il est difficile de s’entendre avec la personne en question et de la traiter correctement, n’est-ce pas ? Même si vous parvenez à vous taire, votre langage corporel ou l’expression de votre visage parlera pour vous. C’est pourquoi nous devons apprendre à pardonner, et à le faire rapidement – et tout commence par nos pensées.

    La Bible dit : "Avoir les tendances de la chair, c’est la mort ; avoir celles de l’Esprit, c’est la vie et la paix" (Romains 8.6). Je le formulerais ainsi : "Si vous laissez votre chair contrôler votre esprit de façon régulière, vous connaîtrez beaucoup de malheur et de souffrance. Si au contraire, vous laissez la Parole de Dieu contrôler votre esprit, vous vivrez dans la paix et le bonheur".

    Voici deux textes de l’Écriture qui m’aident souvent à rediriger mes pensées :

     "Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force" et " tu aimeras ton prochain comme toi-même" (Marc 12.30-31).

    "Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres" (Jean 13.34-35).

    Nous qui formons l’Église de Jésus-Christ, nous sommes appelés à aimer et à pardonner, et pour cela, nous devons commencer par penser à ce que nous pensons !

    Quelle qu’ait été votre ancienne mentalité, vous pouvez décider d’en changer.

    Éphésiens 4.23 nous encourage à être continuellement renouvelés dans nos pensées et nos attitudes. Je peux vous dire qu’au bout de trente ans, l’obéissance à ce commandement me demande toujours un effort.

    L’ennemi cherche constamment à nous pousser à nous déprécier et à critiquer les autres. Nous devons faire très attention à ce que nous pensons de nous-mêmes, des autres et à la façon dont nous considérons notre avenir. Et ce n’est pas parce que nos pensées sont à l'intérieur de nous, là où personne ne peut les voir, que nous pouvons céder à ce qui est négatif. De plus, Dieu nous aime trop pour tolérer une telle attitude.

    Quelles seraient les pensées de Jésus en ce moment même ?

    La Bible dit dans 1 Corinthiens 2.16 que nous avons la pensée de Christ. Vous rendez-vous compte ? Nous avons bel et bien la capacité de penser comme Jésus le ferait dans n’importe quelle situation ! Pour cela, nous devons ralentir, afin de mieux discerner ce que nous montre le Saint-Esprit. Parfois, il s’agit simplement de prendre un moment pour examiner notre cœur et nous demander : "Est-ce là ce que ferait Jésus ? Ce qu’il penserait ? Est-ce ainsi qu’il réagirait à cette situation ?"

    Une action pour aujourd’hui

    Prenez la décision aujourd’hui de penser selon l’Esprit. En effet, si vos pensées concernant votre vie, ceux qui vous entourent et votre avenir sont selon la volonté de Dieu, toutes ses promesses à votre égard deviennent possibles.

     
     
    Tout est possible quand vous pensez comme Jésus
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Un père déchiré

     

     

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Adorez, peu importe les circonstances !

     

     

     

     

     

     

     
    "Rendez grâces en toutes choses, car c'est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ."1 Thessaloniciens 5.18
     
     

    La Parole de Dieu nous exhorte à être généreux en actions de grâces ! Mais comment peut-on "rendre grâces à Dieu en toutes choses" ? Quel est le sens de cette exhortation ?

    Nous devons rendre grâces en toutes choses, car la Bible dit que "toutes choses concourent ensemble au bien de ceux qui aiment Dieu." N'oublions jamais que rien ne nous arrive qui ne soit permis par Dieu (1 Corinthiens 6.19-20). Rien ne peut nous atteindre sans son autorisation. 

    Ayant été appelés selon le dessein de Dieu, nous pouvons inscrire nos diverses épreuves dans le cadre du plan souverain de Dieu pour nos vies. Comme l'épreuve est permise par Dieu, Dieu prévoit aussi le moyen d'en sortir (1 Corinthiens 10.13). 

    La volonté de Dieu étant "bonne, agréable et parfaite" pour l'enfant de Dieu (Romains 12.2), nous devons donc veiller à ne pas laisser nos épreuves assombrir notre "esprit de reconnaissance" qui veut que nous rendions grâces en toutes choses. Cet esprit de reconnaissance habite toujours notre esprit, quelles que soient les circonstances. 

    Au cœur de la tempête cinglante de l'épreuve, ne laissez jamais l'amertume venir étouffer votre esprit de louange. Ne laissez rien s'interposer entre vous et Dieu ! Dans l'épreuve ou dans le calme, gardez et cultivez un esprit de reconnaissance, d'actions de grâces. 

    Ne bénissez pas les épreuves mais bénissez votre Dieu dans l'épreuve ! 

    Une action de grâces pour aujourd'hui

    Père, tu es grand et tu règnes sur toutes choses. Même lorsque je passe la vallée de l'épreuve, je veux te louer et bénir ton nom, car c'est toi qui auras toujours le dernier mot quoi qu'il arrive. Que la gloire te revienne ! Amen.

     
     
    Adorez, peu importe les circonstances !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Une paix incomparable

     

     

     

     

     

     

     
    "Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ."Philippiens 4.7
     
     

    Être en paix au sein d’un monde aussi dur, comment est-ce possible ? En regardant l’actualité, nous pouvons aisément constater que notre monde va très mal et que les malheurs frappent comme jamais auparavant.

    Et ceci, sans oublier ce que nous vivons personnellement au quotidien. La réalité est qu’il suffit juste de voir nos enfants sortir de la maison pour basculer dans l’inquiétude : "Seigneur, s’il te plaît veille sur eux !"

    Au travers de tous ces faits qui peuvent vous déconcerter sur bien des points, il y a quand même une question que vous devez vous poser : "Est-ce que je peux rester en paix ?"

    "Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point." Jean 14.27

    En fait il vous faut savoir que la paix que Dieu donne n’est pas quelque chose de ponctuel qu'il faut rechercher simplement dans les temps difficiles. A ses disciples, Jésus-Christ a transmis un leg unique et intemporel qui ne varie pas selon les aléas de la vie. C’est la paix !

    "Attache-toi donc à Dieu, et tu auras la paix…" Job 22.21

    Il y a quelques années, j’eus rendez-vous avec un ami dont la vie était sévèrement éprouvée. Alors que je m’attendais à rencontrer un homme diminué par l’épreuve, je fus surpris par l’attitude exemplaire qu’il dégageait. En quelques mots, il sut me rassurer en me faisant comprendre que quelle que soit l’issue de sa situation, il avait la paix de Dieu. 

    Et oui ! Pourquoi s’alarmer alors que la paix de Dieu nous rassure ? Indéniablement, la paix de Dieu est l’antidote de l’inquiétude, elle nous garde dans le calme et le repos et nous permet d’affronter chaque situation avec une attitude qui dépasse de loin toute forme de compréhension humaine.

    "A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu'il se confie en toi." (Esaïe 26.3). L’homme qui marche avec Dieu, ne peut ressembler à ceux qui ne le connaissent pas.

    Une proclamation pour aujourd’hui
    Seigneur, je proclame que je suis en paix parce que tu es avec moi ! Amen.

     
    Une paix incomparable
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Priez avec foi

     

     

     

     

     

     

     
    "Éternel, mon Dieu, je t'en prie, que l'âme de cet enfant revienne au dedans de lui ! [...]1 Rois 17.21
    "Réponds-moi, Éternel, réponds-moi, afin que ce peuple reconnaisse que c'est toi, Éternel, qui es Dieu, et que c'est toi qui ramènes leur cœur !"1 Rois 18.37
     

    Élie a été utilisé par Dieu de nombreuses et puissantes manières, mais il n'était ni infaillible, ni un "super héros". Il était véritablement "un homme de la même nature que nous" (Jacques 5.17).

     

     

    Comme tout un chacun, il était sujet au doute et à l'esprit de critique. Il pouvait connaître des hauts et des bas. Il faisait des erreurs et il commettait des péchés. Parfois, il agissait avec audace et courage ; d'autres fois, il pouvait changer d'attitude, et faire preuve de faiblesse et d'incertitude.

    Si l'on observe les deux prières ci-dessus, tirées du passage de 1 Rois, nous pouvons constater combien Élie était conscient de sa nature humaine. Il savait qu'il était seulement un homme s'approchant humblement d'un Dieu saint.

    Ce côté humain d'Élie doit nous faire réfléchir à notre propre vie et nous donner le courage de croire nous-mêmes en Dieu. Il peut arriver que nous ressentions de la faiblesse, ou que nous doutions. Nous pouvons avoir commis des erreurs, et ne pas nous sentir dignes des bénédictions de Dieu. Nous pouvons même penser que nos prières n'ont pas d'efficacité, que Dieu ne nous entend pas ou ne répondra pas. Dans ces moments-là, nous pouvons avoir tendance à laisser entrer le doute dans nos pensées, à nous sentir rejetés ou indignes.

    Dieu veut que vous compreniez qu'il est de votre côté. Il vous aime véritablement, et vous ne devriez pas hésiter à lui présenter vos problèmes, des plus simples aux plus difficiles. Il vous écoutera et vous répondra, non pas en raison de vos mérites, mais à cause de sa compassion et de sa grâce. Si vous avez confessé vos péchés et que vous êtes pur devant Dieu, vous pouvez demeurer confiant en sa présence, et le prier avec foi.

    Une prière pour aujourd'hui

    Père, je te remets mes soucis. Merci de m'aimer. Merci parce que je peux croire que tu combleras mes besoins. Merci de m'accepter comme je suis. Amen.

     
    Priez avec foi
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dieu est de votre côté !

     

     

     

     

     

     

     
    "Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient même avec abondance".Jean 10.10
     
     

    Saviez-vous qu'une bataille contre les soucis fait rage en ce moment dans le monde ? Elle se déroule partout…. Peut-être même dans votre propre vie ! L'instigateur en est le diable et il essaie de nous dérober toutes les bonnes choses qui nous appartiennent en tant que chrétiens.

    L'anxiété et les soucis sont une perte totale d'énergie – en fait, ils ont des effets secondaires très nocifs. La solution aux soucis est de nous abandonner complètement à Dieu et à sa volonté. Même lorsque des circonstances désagréables surviennent dans notre vie, Dieu a la capacité de les changer et de les faire concourir à notre bien Romains 8.28. Mais, le diable le sait et il fait tout ce qui est en son pouvoir pour nous détourner des bontés de Dieu.

    Si nous désirons remporter la victoire sur les soucis, nous devons être conscients des plans diaboliques du malin et nous armer par conséquent, de la Parole de Dieu et de sa puissance. Il y aura toujours une occasion de nous faire du souci et le diable ne manquera jamais l'opportunité de nous tenter pour nous pousser à nous inquiéter ! Mais, Dieu veut que nous soyons libres de le servir sans "être tiraillés de toutes parts" 1 Corinthiens 7.34. Dieu ne veut pas que nous soyons partagés entre lui et les choses de ce monde pour lesquelles le diable nous pousse à nous inquiéter. 

    Je portais beaucoup de fardeaux lorsque j'étais jeune et je ne savais rien faire d'autre que de m'en préoccuper. Je ne réalisais pas que l'ennemi de mon âme avait engagé un combat contre moi afin de développer en moi une mauvaise habitude dans le seul but de me garder longtemps captive. C'était comme une dépendance aux soucis ! Je n'avais ni repos, ni paix tant que je ne pensais pas trouver une réponse à mon problème du moment.

    Si vous faites partie de ce lot de personnes qui s'inquiètent de tout et de rien, laissez-moi vous rassurer en vous disant que je comprends tout à fait ce que vous ressentez ! Mais je sais aussi que Dieu peut vous délivrer et vous libérer de l'esclavage des soucis et vous donner la victoire sur l'ennemi. Je le sais parce que je l'ai expérimenté ! J'ai découvert que l'une des armes les plus puissantes que nous puissions utiliser est de ne pas compter sur nous-mêmes, mais de laisser Dieu intervenir dans nos combats.

    Il est important que vous gardiez à l'esprit que Dieu est de votre côté ! Et quelles que soient les circonstances que vous traversez, Dieu a promis qu'il sera toujours avec vous et qu'il ne vous reniera pas.

    Dieu vous aime, et il est fidèle pour accomplir sa Parole. Alors, ne laissez pas Satan vous vaincre dans la lutte contre les soucis. La seule façon de les surmonter et de remporter la victoire est d'oser l'affronter avec courage et détermination. 

    Une action pour aujourd'hui

    Vous pouvez brandir l'épée de la Parole et remporter la victoire sur vos soucis. Dès à présent, déclarez : "Celui qui est en moi est plus grand que celui qui est dans le monde" ! 1 Jean 4.4.  

     
    Dieu est de votre côté !
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Ne jetez pas l'éponge !

     

     

     

     

     

     

     
    "C’est l’homme qui accomplira mes plans. Je l’appelle d’un pays éloigné. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Projet conçu, projet réalisé."Esaïe 46.11
     
     

    "Je vous adresse cette leçon : n’abandonnez jamais, jamais, jamais, jamais ! N’abandonnez rien, ni de grand ni de petit, rien d’important ni rien d’insignifiant". Winston Churchill

    Avez-vous le souvenir d'avoir bondi sur un projet que Dieu vous a mis à cœur ? D'être tellement enthousiaste à l'idée de sa réalisation et de l’impact qu’il pourrait avoir que votre motivation était sans précédent ?

    Ce fut mon cas pour le ministère. L’appel de Dieu brûlait dans mon cœur et chaque jour je travaillais à cela. Pourtant un jour, je fus stoppé net dans mon élan, refroidi par un refus catégorique du collège biblique où je comptais faire ma formation. La raison ? Il fallait avoir un baccalauréat, ce qui était loin d’être mon cas. Quelle déception ! Si vous étiez à ma place, auriez-vous jeté l’éponge ? Ce refus aurait-il eu des conséquences sur votre motivation ?

    "Il vous faut de la persévérance si vous voulez accomplir la volonté de Dieu et entrer en possession des biens qu’il a promis." Heureux 10.35

    La persévérance est sans aucun doute un trait qui caractérise tous ceux qui réussissent à atteindre leur objectif. Cette force de caractère conduit chaque individu qui la manifeste à ne jamais baisser les bras devant un obstacle.

    Aujourd’hui vous êtes sans doute déçu ? Les choses ne se déroulent peut-être pas comme vous l’auriez souhaité ?

    Croyez-moi, malgré la déception que vous pouvez éprouver, ce n'est absolument pas le moment de jeter l’éponge et de mettre votre projet aux oubliettes. Savez-vous pourquoi ? Et bien parce que les plans parfaits de Dieu s’accomplissent toujours !

    En ce qui me concerne, même si mon plan pour atteindre mon objectif était remis en question, le dessein parfait de Dieu subsistait encore et désormais il était mon seul appui. "Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'espérance !" Jérémie 17.7

    Une décision pour aujourd’hui

    Seigneur, je décide de te faire confiance car j’ai l’intime conviction que tu amèneras le projet que tu as mis sur mon cœur à son accomplissement.

     
    Ne jetez pas l'éponge !
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • CESSEZ DE VOUS INQUIÉTER

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Ne vous inquiétez de rien ; mais, en toutes choses, par la prière et la supplication, avec des actions de grâces, faites connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu […] gardera vos cœurs et vos pensées en Christ-Jésus." Philippiens 4.6-8

     

    L'inquiétude – un sentiment de malaise ou de trouble – est un fléau qui semble toucher des milliers de personnes aujourd'hui. Il est dans la nature humaine de se faire du souci face à des situations difficiles dans le monde ou dans sa vie personnelle, mais si nous n'y prenons pas garde, le diable fera tout pour nous amener à nous inquiéter plus que de raison. L'inquiétude est comme un rocking-chair – toujours en mouvement mais sans jamais nous mener nulle part. Alors pourquoi y cédons-nous… et quel bien en retirons-nous ?

    L'inquiétude nous épuise physiquement et pourtant nombreuses sont les personnes qui persistent à se faire du souci au lieu de se tourner vers Dieu dans la prière. La prière est une force puissante et une de nos meilleures armes contre l'inquiétude. Elle nous fait entrer dans la présence même du Dieu tout-puissant.

    Lorsque vous êtes inquiet et tendu, il est toujours préférable de prier au sujet de ce qui vous préoccupe plutôt que d'en parler à autrui. Jésus a passé beaucoup de temps dans la prière durant sa vie sur terre, nous montrant l'exemple d'une vie réussie.

    Nous lisons dans Luc 5.15-16 : “Les foules nombreuses se rassemblaient pour l'entendre et pour être guéries de leurs maladies. Mais lui se retirait dans les déserts et priait." Si Jésus avait besoin de passer du temps dans la prière pour accomplir sa vocation, je pense pouvoir affirmer que c'est également le cas pour nous.

    Jésus avait tout remis à Dieu, jusqu'à sa réputation et sa vie. Et parce que nous savons que Dieu nous aime et ne veut que le meilleur pour nous, nous pouvons sans crainte lui confier nos vies. Nous n'avons pas besoin de lui expliquer tous nos problèmes – nous pouvons simplement les lui remettre et lui demander de s'occuper de toutes choses.

    Trop souvent, nous compliquons nos prières et diminuons leur efficacité. Il est temps que cela change ! Lorsque nous nous inquiétons et nous tourmentons pour trouver une meilleure solution, il nous faut savoir que seul Dieu sait ce qui est le meilleur pour nous.

    Dans Matthieu 11.29, Jésus lance cette invitation : "Acceptez de vous laisser diriger par moi et mettez-vous à mon école […] Ainsi, votre vie trouvera son épanouissement dans le repos.” Quelle promesse merveilleuse ! Le Maître de l'univers aspire à passer du temps avec vous et à vous libérer de l'habitude destructrice de l'inquiétude.

    Une action pour aujourd'hui
    Si vous avez pris l'habitude de vous inquiéter pour pratiquement tout, il est temps de changer. Vous n'avez pas besoin de vous tracasser une minute de plus. Tout ce que vous avez à faire, c'est renoncer à vous faire du souci et avoir foi en la prière simple, confiante. Elle est un remède infaillible à l'inquiétude !

     
     
    Cessez de vous inquiéter
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Nos géants sont des révélateurs

     

     

     

     

     

     

     
    “Nous y avons vu les géants, enfants d'Anak, de la race des géants : nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles”Nombres 13.33
     
     

    Les géants sont impressionnants, intimidants. Ils ont cette capacité à vous faire vivre une véritable épreuve, à vous faire sentir comme des sauterelles. Tout comme Goliath vous amènera à vous confronter avec vous-même, ils mettront en évidence ce que vous êtes déjà au plus profond de votre être. Finalement, les situations ou les défis ne font que braquer un projecteur sur vous. Les colosses se dressant sur votre chemin ne sont que des révélateurs.

    Les géants sont des instruments que Dieu utilise pour vous façonner, pour faire ressortir le meilleur de vous dans le but de vous projeter dans votre appel. Quand David a vaincu Goliath, il était devenu évident qu’il ne resterait pas un simple petit berger perdu dans le désert mais plutôt un futur leader de l’armée d’Israël. Rapidement, le peuple se mit à chanter ses louanges et voyait en lui un chef hors normes. Les géants ne sont pas là pour vous terrasser et vous faire croire que vous êtes une petite sauterelle. Ils sont là pour révéler votre grandeur en Christ.

    Quiconque désire avoir un impact pour le Royaume de Dieu est forcément appelé à surmonter d'immenses défis. Indiquez-moi un homme ou une femme de Dieu d’impact, une équipe ou une personne qui a obtenu de grands résultats, et je vous montrerai des gens qui ont dû faire face à des obstacles de taille. Presque tous ont dû vaincre d’énormes difficultés pour parvenir à ce qu’ils sont devenus. Envisagez les géants de manières différentes. Plutôt que de voir un adversaire qui va vous étriller, voyez plutôt l’occasion d’être propulsé vers votre destinée. 

    Une réflexion pour aujourd’hui

    Considérez les géants comme des tremplins pour accomplir votre appel. 

     
    Nos géants sont des révélateurs
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • DE LA DÉSOLATION À LA RESTAURATION

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    « La terre dévastée sera cultivée, au lieu d’être un désert aux yeux de tous les passants. Alors on dira : "Cette terre dévastée est devenue pareille à un jardin d'Eden, et ces villes qui étaient en ruine, désertes et abattues sont maintenant fortifiées et habitées". » Ezéchiel 36.34-35
     
     

    En Bourgogne, j’avais deux couples d’amis qui travaillaient dans la restauration de maisons. C’était interpellant de voir la transformation d’une habitation délabrée en de somptueux logements. Tout le monde n’a pas l’aptitude à voir au-delà d’un tas de ruines. La majorité des gens qui visite ce type d’habitations, ne voit pas le potentiel mais reste focalisée sur l’importance des travaux et des éventuels tracas qui pourraient en découler. Pas mes amis. Eux, ils le décelaient.

    Ils m’avaient même expliqué, qu’après avoir démarré le chantier, il y avait toujours une période difficile : pire qu’au commencement. Elle se situait à l’étape de la démolition des cloisons intérieures pour ne conserver que les murs porteurs de la maison. Celle-ci n’était plus un simple amas de ruines mais ressemblait davantage à un champ de bataille.

    Être capable de percevoir l’essentiel au-delà des vestiges, des échecs, des évènements douloureux est une véritable bénédiction. Il y a une grande différence entre voir ce qui est et percevoir le devenir. Là où le commun des mortels ne voit que des vies détruites ou des pays dévastés, le Seigneur perçoit des vies restaurées, des terres transformées en jardins d’Eden. Il est le Seigneur des cœurs accablés, des vies désolées. Votre Dieu est bâtisseur, aucune vie n’est trop anéantie pour qu’il ne la restaure.

    Demander à Dieu de renouveler notre esprit et nos pensées, de disposer notre cœur est nécessaire afin de percevoir toute l’étendue de sa puissance de résurrection. Le Seigneur est un créateur et sa parole est féconde. Là où il n’y a que la mort il peut mettre la vie. Il change les vêtements de deuil en vêtement de joie et sèche les larmes qui coulent sur les joues. Sa grâce change les vies.

    Une prière pour aujourd’hui

    Seigneur restaure ma vie, que les ruines reprennent vie.

     

     
     
    De la désolation à la restauration
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • LES GENS COURAGEUX RÉSOLVENT LES CONFLITS

     

     

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "En effet, ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse." 2 Timothée 1.7
     
     

    Pourquoi Dieu veut-il que nous vivions en paix avec tout le monde ? Parce que les conflits non résolus ont trois effets dévastateurs sur votre vie.

    Tout d’abord, ils forment un obstacle à votre communion avec Dieu. Lorsque vous êtes en désaccord avec d’autres, vous ne pouvez pas être en harmonie avec Dieu. Quand vous êtes distrait, quand vous êtes en conflit avec d’autres personnes, vous ne pouvez pas avoir une bonne connexion avec Dieu. La Bible dit : "Si quelqu'un dit : ‘J’aime Dieu’, alors qu'il déteste son frère, c'est un menteur."  1 Jean 4.20

    Ensuite, les conflits non résolus font obstacle à vos prières. Maintes et maintes fois la Bible affirme que lorsqu’il y a conflit, péché et manque d’harmonie dans votre vie, cela fait obstacle à vos prières.

    Enfin, les conflits non résolus font obstacle à votre bonheur. Vous ne pouvez pas à la fois être heureux et en conflit. Lorsque le conflit entre par la porte d’entrée, le bonheur sort par la porte arrière.

    Ne voulez-vous donc pas vous débarrasser des conflits dans votre vie ? Le point de départ pour la résolution de tout conflit est de prendre l’initiative. N’attendez pas que l’autre personne vienne vers vous ; allez vers elle. Soyez l'artisan de paix.

    N’ignorez pas le conflit. Ne niez pas l'existence du conflit. Ne balayez pas le conflit sous le tapis. Avez-vous entendu l’expression : "Le temps guérit tout" ? C’est une grosse absurdité. Le temps ne guérit rien !

    En fait, le temps ne fait qu’empirer les choses. Lorsque vous avez une plaie ouverte et que vous ne la traitez pas, elle se gangrène. La colère se transforme en ressentiment et le ressentiment se transforme en amertume.

    Le conflit ne va pas se résoudre de lui-même. Vous devez intentionnellement y faire face.

    Seuls les gens courageux résolvent les conflits. Peut-être que la chose la plus courageuse que vous puissiez faire est de confronter un problème que vous avez ignoré pendant longtemps dans votre mariage, avec vos enfants, avec vos employés, votre patron ou n'importe qui d'autre.

    Où trouver le courage de le confronter ? Vous l’obtenez de Dieu.

    La Bible déclare en 2 Timothée 1.7 : "En effet, ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse." Cela signifie que si vous laissez l’Esprit de Dieu remplir votre vie, vous allez être rempli de force, d’amour et de sagesse. Et l’amour de Dieu surmonte la peur.

    Une question pour aujourd'hui

    Y a-t-il un problème dans l'une ou plusieurs de vos relations que vous choisissez d'ignorer ? Concernant les finances ? La confiance ? La belle-famille ? La famille ? Les enfants ? La communication ? Certaines valeurs ? Les horaires de travail ? Qu’allez-vous faire aujourd'hui pour prendre l’initiative de résoudre ces conflits ?

     
    Les gens courageux résolvent les conflits
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • DIEU CHANGE LE MAL EN BIEN
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Tu as changé mes lamentations en allégresse, tu as délié mon sac, et tu m'as ceint de joie" Psaumes 30.12
     
     
    David est passé par un moment difficile. Il considère que la colère de Dieu s'est abattue sur lui : "Sa colère dure un instant" (verset 6). Il advient, parfois, que nous rendions Dieu responsable de nos maux, de nos drames personnels, de nos souffrances morales, de nos blessures. La réalité, c'est que nous-mêmes, ou notre entourage, faisons des choix de vie qui ont certaines conséquences. Si nous lançons des pierres en l'air, et que l'une d'elles nous tombe sur la tête, et nous blesse, nous ne devons pas rendre Dieu responsable de cette blessure. Nos choix, ou ceux de nos proches, ont des conséquences sur nos vies. De nombreuses blessures trouvent leur origine dans des choix de vie inappropriés.
     
    Certes, Dieu peut, et veut nous guérir des blessures générées par ces choix de vie, mais il est important de reconnaître que s'il change le mal en bien, c'est uniquement à cause de sa grâce. David le proclame avec la suite du verset : " … Sa grâce dure toute la vie" (verset 6). Attention, ne vous méprenez pas sur le sens de cette parole. Ne pensez pas qu'il faut que vous vous fassiez du mal pour expérimenter la grâce de Dieu. 

    Comprenons ceci : Dieu n'a pas permis que l'enfant soit maltraité pour qu'il expérimente ensuite la guérison de ses blessures. De même, Dieu n'a pas voulu telle ou telle violence, ou maltraitance, pour ensuite la changer en bien. Dieu n'a pas voulu l'échec que vous avez connu, et qui a blessé votre cœur ou celui de vos proches, pour en tirer du bien. Dieu peut changer le mal en bien, mais admettons nos mauvais choix, nos mauvaises décisions, et sa grâce nous fera expérimenter la guérison. 

    Un divorce, un procès, une violence verbale ou physique provoquent des blessures profondes, et Dieu veut guérir ces blessures. Cependant, il serait incorrect de dire : “Dieu a voulu cela”. Nous avons un Dieu qui, à partir de tout ce qui s'est passé dans nos vies, peut encore, dans sa grâce, tirer du bien de ces drames, mais ne le rendons pas responsable de ces situations. La guérison ne sera que plus profonde. Certainement que nous-mêmes, et ceux qui nous entourent, avons fait de mauvais choix un jour ou l'autre. N'excusons pas ces mauvais choix. En les reconnaissant, croyons que Dieu veut utiliser le mal qui en est résulté, pour en faire du bien. 

    Un conseil pour aujourd'hui

    Pour parvenir à la guérison de nos blessures, il faut admettre que Dieu n'est pas responsable de ces blessures, mais que sa grâce est suffisamment grande pour changer nos douleurs en cris de joie.
     
    Paul Calzada
     
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dieu de l’impossible

     

     

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • "Daniel, ne crains rien ; car dès le premier jour où tu as eu à cœur de comprendre, et de t'humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues […] Le chef du royaume de Perse m'a résisté vingt et un jours ; mais voici, Micaël […] est venu à mon secours."Daniel 10.12-13
     
     

    Daniel pria et chercha Dieu, mais pendant des jours il ne reçut aucune réponse. Qu'a-t-il pu penser ? Pourquoi ses prières demeuraient-elles sans réponse ? Avait-il déplu à Dieu ? Était-il coupable de péché ?

    Il reçut finalement une réponse. Ses prières avaient été entendues. D'ailleurs, elles avaient été entendues dès le premier jour. Alors, pourquoi, n'avait-il reçu aucune réponse ? Parce qu'il y avait un combat spirituel dans le monde céleste. Dieu avait envoyé une réponse mais Daniel ne l'avait pas reçue. La réponse finit par lui parvenir… vingt et un jours après sa prière, et seulement parce que l'archange Micaël aida le messager à passer.

    Aujourd'hui, souvenez-vous que vous aussi êtes engagé dans une bataille spirituelle. Le diable et ses démons sont des voleurs qui cherchent à dérober votre joie (Jean 10.10), à vous voler les bénédictions de Dieu, à détruire l'œuvre de Dieu dans votre vie, à vous bloquer par tous les moyens possibles et à retarder les réponses de Dieu à vos prières.

    La bataille est réelle. Il s'agit de combats intenses. Rappelez-vous que Dieu vous a donné une autorité spirituelle. Revêtez-vous de "toutes les armes de Dieu" afin de pouvoir "tenir ferme contre les ruses du diable" (2 Corinthiens 10.4).

    Mais rappelez-vous aussi que vous devez être persévérant. Priez avec ferveur, passion. et audace. Si vous ne recevez pas de réponse immédiatement, n'abandonnez pas. Ayez foi. Dieu entend vos prières. Il vous répondra !

    Une prière pour aujourd'hui

    Père, aide-moi à mener le combat spirituel. Je crois en toi pour la victoire ! Merci d'entendre mes prières. Je n'abandonnerai pas ! Merci parce que je peux te faire confiance.

     
    Ayez foi. Dieu entend vos prières !
     
     
    Source : opchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Trouvez le “rondin clé”

     

     

     

     

     

     
    "Je réfléchis à mes voies"Psaumes 119.59
     
     

    L'une des clés pour réussir dans la vie est d'avoir la bonne approche. Mais pour cela, vous devez savoir par où commencer. C’est souvent long, et peut même se révéler difficile selon votre degré d'objectivité.

    La solution est de séparer votre personnalité de votre attitude. Le but n'est pas de vous condamner vous-même, mais d'avoir sur vous un regard clair afin de faire des changements positifs dans votre façon de penser.

    Quand le bois bouchonne sur la rivière, les bûcherons se postent en hauteur et savent repérer le "rondin clé" qui bloque tous les autres. Une fois ce rondin enlevé, la rivière s'occupe du reste. Une personne sans expérience pourrait passer des heures, des jours, voire des semaines à bouger ces rondins sans aucun résultat.

    Il n'est pas nécessaire de changer toute votre pensée, mais les quelques points qui vous empêchent d'avoir une bonne approche de la vie. Cela fait, votre vie coulera dans la bonne direction.

    Voici quelques questions qui vous aideront à découvrir le "rondin clé" qui vous bloque.

    Comment vous appréciez-vous ?

    Quand vous sentez-vous le plus négatif envers vous-même ?

    Qu'est-ce qui vous pèse le plus dans vos relations ? L'insécurité ? La rancune? Le sentiment d'infériorité ?

    Quelles sont les pensées négatives qui contrôlent votre esprit ?

    Ces questions sont cruciales : "Car il est tel que sont les arrière-pensées de son âme" (Proverbes 23.7).

    Une action pour aujourd’hui

    Si vous voulez améliorer votre vie, demandez à Dieu de vous révéler le négatif qui vous impacte.

     
    Trouvez le “rondin clé”
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Au bon moment


     
     
     

     

     

     

     

     

    Au moment favorable, j’ai répondu à ton appel, et au jour du salut je suis venu à ton secours.
    2 Corinthiens 6.2

     

    Un groupe de jeunes s’amuse dans l’eau du lac lorsque l’un d’eux, qui s’était éloigné de la rive, est pris d’une crampe. Il se débat pour rester hors de l’eau. Le maître-nageur observe la scène sans intervenir malgré les signes de détresse du jeune homme. Un ami du maître-nageur s’inquiète et s’écrie :
    – Tu ne vois pas qu’il est en train de se noyer ?
    – Si, bien sûr, et je vais le secourir.
    Sans se presser, le maître-nageur ôte son tee-shirt et se jette dans le lac au moment où le garçon paraît à bout de forces. En quelques brasses, il arrive à la hauteur de l’imprudent qu’il ramène à la rive. Mais l’ami du maître-nageur revient à charge et lui reproche encore de ne pas être allé secourir le malheureux plus rapidement.
    – Tu te trompes ! En allant le sauver plus tôt, je risquais d’être coulé, car il se serait cramponné à moi en s’agitant. Un homme qui se noie ne peut être sauvé à coup sûr que s’il est épuisé et incapable de fournir le moindre effort pour s’en tirer lui-même !
    Il est en de même pour nous. Pour intervenir, Dieu attend que nous soyons au bout de nos ressources humaines et que nous réalisions notre incapacité.
    Cessez de vous débattre dans des efforts inefficaces et reconnaissez votre besoin de salut. Confiez-vous en Jésus-Christ qui a pris sur Lui votre misère. Lui, il interviendra toujours au bon moment !

     

    Martine Fleck

    swimming-1129230_640

    Source : vivreaujourdhui.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Visualisez la récompense

     

     

     

     

     

     

     
    "Avez-vous vu Goliath s'avancer contre nous ? dit l'un d'eux. Il vient encore insulter Israël. Celui qui le tuera, recevra de grandes richesses de la part du roi qui lui donnera en plus sa propre fille en mariage et exonérera toute sa famille d'impôts. David demanda aux hommes qui se tenaient autour de lui : qu'est-ce que l'on donnera à celui qui abattra ce Philistin et qui lavera le peuple d'Israël de la honte qui lui est infligée ? (…) On répéta à David ce qui était promis comme récompense à celui qui tuerait le géant"1 Samuel 17.25-27
     

    Alors que les soldats sont terrifiés devant Goliath, David ne fait aucun cas de la stature du géant. Dès qu’il arrive sur le front et qu’il voit ce colosse insulter l’armée d’Israël, la première chose qu’il demande est : "Qu’est-ce que l’on donnera à celui qui abattra ce Philistin ?". Les combattants hébreux lui énumérèrent les récompenses : le vainqueur aura le droit d’épouser la fille du roi (par conséquent de devenir membre de la famille royale). De plus, il lui sera versé beaucoup d’argent et il bénéficiera d’une exonération d’impôt.

    David accepta le défi ! Le jeune berger se projeta certainement et vit la gloire du Seigneur être révélée, une nation être sauvée, ses frères être mis en sûreté, la main de la fille du roi lui être accordée, de l’argent lui être versé avec en prime une exonération d’impôts… Il dût se dire : "Ok, j’accepte la mission, j’aime cette récompense !"

    La plupart des gens voient les obstacles ; peu d’entre eux voient les objectifs, le gain. C’est précisément là que réside la différence entre une personne qui porte du fruit et celle qui n’en porte pas. La première voit l’impact et la rétribution de sa prise de risque et y va… La deuxième estime que la menace est trop élevée, a peur de se lancer et se cache derrière des excuses.

    Que voyez-vous ? L’armée a vu Goliath, David a vu Dieu ! L’armée a vu le problème, David a vu ce qu’il pouvait faire pour le résoudre ! On ne peut juger d’une situation sur la base de ce que l’on voit. Ce que l’on voit est réel, mais ce n’est pas la réalité ultime.

    Lorsque nous avons fait l’agrandissement de l’Église Momentum, nous avons pris le parking de derrière pour en faire notre extension. Sur le moment, un grand mur de 10 mètres de haut se dressait devant nous. Cependant, même si ce rempart était incontestablement vrai, ce n’était pas la réalité finale. Aujourd’hui, la paroi a été abattue, et là où il avait des voitures en stationnement, il y a désormais des âmes qui louent Jésus.

    Derrière chaque Goliath, chaque cloison, chaque montagne, chaque situation visible, il y a un Dieu tout puissant, débordant d’amour. Cette réalité-là, nous ne devons jamais l’oublier.

    Une prière pour aujourd’hui

    Seigneur, je crois que derrière mon géant, il y a la récompense. Alors je ne reculerai pas et j’avancerai avec ta grâce.

     
    Visualisez la récompense
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • GÉREZ VOTRE TEMPS, GÉREZ VOTRE VIE
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Conduisez-vous avec sagesse [...]. Rachetez le temps" Colossiens 4.5 
     
     
    Votre plus grand bien, ce sont vos prochaines 24 heures. Comment les passerez-vous ? Les laisserez-vous se consumer par la télé, vos mails inutiles, vos pulsions, les mauvaises fréquentations, ou autre vaine distraction ? Ou prendrez-vous le contrôle de votre temps pour faire que ce jour compte ? 
     
    D'éminents experts affirment qu'il suffit de se concentrer sur 20% de ses priorités pour obtenir 80% d'efficacité. Alors chaque matin, devant votre miroir, dites : "Aujourd'hui, je vais vivre en accord avec la volonté de Dieu, et consacrer mon énergie à ce qui m'aidera à l'accomplir". 

    En réalité, il y aura toujours des choses qui capteront votre attention. Les publicités vous assaillent, les gens qui n'ont rien à faire veulent souvent accaparer votre temps. Même vos propres désirs peuvent être si variés et votre attention si dispersée que vous êtes rarement certain(e) de vos priorités. Voilà pourquoi vous devez vous focaliser comme un laser sur les objectifs fixés par Dieu. 

    Quel que soit l'objet de votre concentration, vous y impulsez force et dynamisme. La façon dont vous passez votre temps dépend de vos priorités, c'est pourquoi il faut les fixer dans la prière et vous y attacher avec soin. Éliminez le superflu. Ceux qui vous disent : "Tu peux tout avoir" sont dans l'erreur. Vous ne pouvez pas faire tout ce que vous voulez, mais vous pouvez faire tout ce que Dieu veut que vous fassiez. 

    Une décision pour aujourd'hui

    À vous de choisir ! Le succès, c'est faire bien ce qui est bon et laisser filer tout le reste. Si vous n'êtes pas sûr(e) de ce qui est bon pour vous, revenez sur votre passé. Que regrettez-vous de ne pas avoir fait ? 
     
    Bob Gass
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • LA PUISSANCE DE L’AMOUR
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre… Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous maltraitent… Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ?" Matthieu 5.38-48 
     
     
    N'est-il pas difficile, pour ne pas dire impossible, de vivre ces paroles ? Certainement, mais lorsque le fruit de l'Esprit est là, lorsque Dieu nous communique son amour, cela devient possible. 

    Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous maltraitent
    Voici le témoignage d'une personne qui a expérimenté cela. 

    Cette dame avait demandé à Christ de changer sa vie. Depuis, elle éprouvait beaucoup de joie à aller écouter le pasteur Robinson de Leicester. Mais son mari, incroyant notoire, l'a menacée. Il jura que si elle retournait écouter ce prédicateur, il lui briserait les jambes.
    Sans se révolter contre son mari et ses propos violents, elle prit le temps de prier. Après avoir reçu la conviction qu'elle devait retourner écouter le prédicateur, elle y alla. 
    A son retour, son mari l'attendait devant la porte. "Où es-tu allée ?" demanda-t-il.
    "A l'église" répondit-elle paisiblement. 
    Aussitôt son mari lui envoya une terrible gifle qui la fit tomber à la renverse. En se relevant elle lui dit avec affection : "Chéri, ne voudrais-tu pas me frapper sur l'autre joue ?"
    Cet homme fut surpris par cette attitude. Il faut dire qu'avant sa conversion sa femme était violente, et rendait coup pour coup, injure pour injure, violence pour violence. 
    Dans sa surprise, il lui demanda : "Où as-tu appris cette maîtrise, cette attitude ?" 
    "C'est à l'église, mon chéri, que j'ai appris cela en laissant Jésus vivre en moi, il me communique un amour, et une paix que je ne connaissais pas auparavant".
    Alors, il lui dit : "C'est bien, si tu as appris cela à cette église tu peux y retourner autant que tu le voudras, je ne te l'interdis plus." 
    Cette femme put retourner librement à l'église, et quelque temps après, son mari y alla, car lui aussi désirait recevoir cet amour.

    L'amour, fruit de l'Esprit, est patient ; il supporte tout. Cette femme n'avait pas changé de religion, elle avait reçu Jésus dans sa vie, et le Saint Esprit produisit le fruit puissant de l'amour. Il n'est pas dans notre nature d'aimer ainsi, mais c'est dans la nature de l'Esprit-Saint.

    Il se peut que vous soyez confronté à des personnes hostiles, blessantes, méchantes, méprisantes, et que la révolte et la haine gagnent votre esprit. Il vous est impossible de les aimer, cela peut se comprendre, humainement parlant, mais si l'amour de Dieu vous remplit, votre regard sur ces personnes peut changer.

    Une prière pour aujourd'hui 

    Seigneur, tu connais le mal que j'ai subi de la part de telle ou telle personne, remplis-moi de ton amour par le Saint-Esprit, pour que la force de leur pardonner et de les aimer me soit donnée.
     
    Paul Calzada
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique