• Le pardon, source de santé physique

     

     

     

     

     

     

     
    "Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, je gémissais toute la journée… ma vigueur n’était plus que sécheresse."Psaume 32.3.4
     
     

    Le roi David, dans le Psaume 32, fait état d’une conséquence du non pardon : Le non pardon le rendait physiquement malade.

    Le non pardon peut-être à l'origine de nombreuses maladies. Le docteur chrétien Paul Tournier, dans ses nombreux ouvrages tels que : "Médecine de la personne" ou "Bible et médecine", pour ne citer que ces deux-là, partage de nombreux témoignages de patients qui retrouvèrent la santé en recevant ou en accordant le pardon. Que ce soit l'hypertension, l'arthrite, les douleurs rhumatismales, les névralgies, la dépression nerveuse, la tuberculose et bien d’autres maladies disparurent lorsque ces personnes expérimentèrent un profond et véritable pardon. 

    Dans certaines cliniques aux Etats-Unis, les médecins oncologues ont observé que les traitements de chimiothérapie ne marchaient pas chez certains malades qui cultivaient le non pardon et la rancœur. Suite à ce constat, avant de commencer la chimiothérapie, ils demandent aux malades d’entreprendre un processus de réconciliation avec eux-mêmes pour les diverses blessures qu’ils ont subies. Ces témoignages et observations médicales concordent avec le texte de l’Ecriture mentionné ci-dessus. 

    Lorsque le prophète Esaïe fait la description du messie souffrant, il établit un lien étroit entre l’expiation du péché et la guérison : "Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris" (Esaïe 53.5). La guérison physique passe au préalable par une guérison de l’âme. Je prends conscience du pardon de mes péchés au travers de l’expiation qu’en a faite le Messie, cela me procure la paix, et ensuite je suis guéri. 

    Le miracle de la guérison est précédé du miracle du pardon de nos péchés, comme nous le rappelle le récit de la guérison du paralytique (Luc 5.20). Etant réconciliés avec Dieu par Jésus-Christ, nous recevons son pardon ; ensuite nous apprenons à pardonner, et pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et la voie de la guérison devient accessible. (Il est important de souligner que cette voie n’est pas la seule voie pour la guérison, cependant elle est une voie qu’il convient de ne pas négliger.)

    Une question pour aujourd’hui

    Si vous souffrez depuis longtemps, il est peut-être utile de vous demander si vous avez pleinement reçu le pardon de Dieu. Etes-vous réconcilié avec Dieu et les hommes ? Si ce n’est pas le cas, laissez-vous inonder par les vagues d’amour de votre père céleste, recevez son pardon, et ensuite accordez-le à ceux qui vous ont offensé.

     
    Le pardon, source de santé physique
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • ÉCOUTEZ DIEU ET NON VOS DOUTES
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Par la foi, Noé écouta les avertissements de Dieu au sujet de ce qui allait se passer et qu’il ne pouvait pas encore voir. Il obéit à Dieu et construisit une arche dans laquelle sa famille et lui furent sauvés." Hébreux 11.7
     
     
    J'aimerais vous parler aujourd'hui des voix du doute. Je les appelle les Briseurs de rêves. À la minute même où vous fixez des objectifs pour vos finances, votre famille, votre carrière, votre croissance spirituelle – où vous fixez n'importe quel objectif – il y aura des personnes pour dire : "Pour qui te prends-tu ? C'est impossible, tu ferais mieux de laisser tomber !"

    Votre Briseur de rêves le plus efficace, c'est vous-même. Les paroles que vous prononcez dans la vie reflètent votre dialogue intérieur.
    Les Briseurs de rêves peuvent être des critiques. Ou des cyniques. Ils peuvent être issus du milieu culturel. Ils peuvent aussi être des amis ou des membres de votre famille. Mais le plus grand Briseur de rêves peut être vous-même et le discours que vous vous tenez.

    Pour faire taire les voix du doute, je dois écouter celle de Dieu. Quand je commence à faire des projets, je dois écouter ce que Dieu veut que je fasse et non ce que tous les incrédules, les sceptiques, les cyniques et les Briseurs de rêves me disent.

    Essayez d'imaginer tous les Briseurs de rêves qui peuplaient la vie de Noé ! Mettez-vous à la place de son voisin ! "Ce Noé, il croit que Dieu lui parle. Mais en construisant cette arche dans son jardin, il ne va réussir qu'à faire baisser la valeur immobilière dans le quartier !"

    Et imaginez la pression que Noé dut subir de la part de sa propre famille. "Pourquoi ne peux-tu pas trouver un travail normal comme tout le monde ?"

    Mais votre Briseur de rêves le plus efficace, c'est vous-même. Les paroles que vous prononcez dans la vie reflètent votre dialogue intérieur. Vous vous parlez constamment et ce n'est pas toujours une bonne chose. Si vous teniez les mêmes discours à vos amis qu'à vous-même, vous vous retrouveriez très vite seul, parce que vous vous dites des choses comme : "je devrais", "je dois", "il faut que je", "pourquoi n'ai-je pas", "je ne suis bon à rien", "je ne peux pas", "je ne vais pas" et "ça ne marchera jamais".

    Vous passez votre temps à vous dissuader d'accomplir la vision de Dieu, son rêve, sa destinée pour votre vie.

    La vérité est que vous ne pouvez pas faire confiance à votre dialogue intérieur. Pas plus qu'aux paroles des autres. La seule voix à laquelle vous pouvez vous fier en tout temps et en toute situation est celle de Dieu.

    Noé écouta Dieu. Qu'entendit-il ? Il entendit l'annonce de la destruction prochaine du monde. Il entendit ce qu'il n'avait pas encore vu. C'est cela, la foi : la certitude de quelque chose que nous ne voyons pas.

    La situation est exactement la même dans votre vie. Vous ne voyez pas votre avenir. Vous ne savez pas ce qui va se passer au cours des dix ans à venir. Vous ne pouvez que faire confiance à Dieu pour votre avenir, parce que celui-ci vous est caché.

    Une prière pour aujourd'hui


    Jésus, je veux écouter ta voix et non celles du doute. Je sais que dans les temps à venir des personnes chercheront à me décourager, mais je veux t'écouter comme Noé l'a fait. Je veux faire exactement ce que tu me diras et je refuse de renoncer simplement parce que je n'ai plus envie de continuer. Je veux rester attaché au rêve que tu me donnes.
     
     
     
     
     
    Source : topchretien.com 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La pierre du secours

     

     

     

     

     

     

     
    "Samuel prit une pierre, qu’il plaça entre Mitspa et Schen, et il l’appela du nom d’Eben-Ezer, en disant : Jusqu’ici l’Éternel nous a secourus."1 Samuel 7.12
     
     

    Au mois de juin 2014, de grandes festivités ont eu lieu pour commémorer les 70 ans du débarquement de Normandie. Le mémorial de Caen retrace ces heures tragiques de l’histoire de l’humanité et plus particulièrement de notre histoire, mais aussi l’heure où la libération avait fait un grand pas.

    D’une manière plus modeste, mais tout aussi chargée de sens, Samuel a voulu dresser une pierre en mémoire d’une grande victoire que les Hébreux ont remportée contre les Philistins. Il a voulu que le peuple garde le souvenir d’une victoire rendue possible, grâce au secours de la providence divine. Pour cela il va donner à cette pierre le nom de "Eben-Ezer" ce qui signifie : pierre du secours.

    Ce qu’a fait Samuel me conduit à vous poser cette question : Savez-vous garder le souvenir des moments particuliers de votre vie, où un événement positif s’est produit ? Certains ne gardent en mémoire que les drames, les blessures, les échecs ; c’est comme s’ils dressaient des stèles en souvenir de toutes ces situations douloureuses qu’ils ont connues. Changez d’attitude !

    Si sur la route de votre vie, vous voulez trouver des raisons d’espérer demain, balisez cette route des souvenirs heureux, ils seront un gage de la fidélité de Dieu au moment des épreuves à venir. Celui qui vous a secourus hier, peut encore vous secourir aujourd’hui. 

    Alors que le prophète Jérémie passait par des heures sombres, il a décidé de regarder vers la pierre du secours : "Voici ce que je veux repasser en mon cœur, ce qui me donnera de l’espérance : les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées… Au jour où je t’ai invoqué tu t’es approché." 

    Cette pierre, dressée par Samuel, nous parle plus personnellement et nous demande : "Vous qui êtes des pierres vivantes, quels messages communiquez-vous à ceux qui croisent votre route ? Leur laissez-vous le témoignage des grâces que Dieu vous a accordées ou bien n’avez-vous qu’un message négatif à leur transmettre ? Que rappelez-vous à ceux qui vous rencontrent : vos malheurs, vos problèmes, vos déceptions ou bien les bienfaits de Dieu à votre égard ?"

    Une réflexion pour aujourd'hui
    Êtes-vous une pierre qui proclame : "L’Eternel m’a secouru" ?

     
    La pierre du secours
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Sachez vous arrêter pour vos proches

     

     

     

     

     

     

     

    Un soir, une maman rentrait du travail fatiguée. Elle trouva son fils de 7 ans qui l'attendait à la porte.

    L’amour vaut plus que l’or et l’argent.

    Ce dernier lui dit :

    — Maman, combien gagnes-tu pour une heure de travail ?
    — Mais, ça ne te regarde pas ! Pourquoi me poses-tu cette question ? 
    — Maman, ne te fâche pas, je veux juste savoir combien tu gagnes pour une heure de travail ?
    — Tu veux savoir, répondit-elle brutalement, je gagne 15 euros !
    — Oh merci maman !

    Le petit garçon baissa la tête et demanda doucement en tremblant un peu.

    — Maman, s'il te plaît, tu peux me passer 15 euros ?

    La mère se mit réellement en colère, elle cria :

    — C’est pour ça ! C’était pour me demander de l’argent, pour acheter des jouets stupides. Je travaille dur, moi. Tu crois que c’est pour que tu ailles gaspiller mon argent, hurla-t-elle !
    Le petit garçon baissa la tête et rentra dans sa chambre. Il ferma doucement la porte.  Maman est fatiguée par sa grosse journée !  pensa-t-il.

    La femme s'assit. Elle bouillonnait de rage.

    — Il exagère, mon petit garçon. Ils n’en n’ont jamais assez !

    Après environ une heure, la femme s'était calmée. Elle se demandait s’il avait peut-être besoin d’acheter quelque chose pour l’école. Elle alla à la porte de la chambre.

    — J'ai pensé… J'ai peut-être été trop dure avec toi, dit la femme. J’ai eu une mauvaise journée. Voici les 15 euros que tu m'avais demandés. Fais ce que tu veux.

    Le petit garçon se redressa en souriant et cria :

    — Oh, merci maman! Puis, soulevant son oreiller, il sortit des pièces de monnaie.
    La femme vit que le garçon avait déjà de l'argent et elle se fâcha de nouveau.

    — Pourquoi voulais-tu de l'argent, puisque tu en avais encore ?

    Le petit garçon compta lentement son argent, leva les yeux vers sa mère.

    — Parce que je n'en n’avais pas assez, mais maintenant, oui, j’ai suffisamment. J’ai 15 euros, plus les 15 euros que tu me donnes, ça fait 30 euros. Donc, ça fait deux heures de ton temps. Je voudrais dîner avec toi demain et il me faut au moins deux heures pour te raconter tout ce que je veux te raconter.

    La mère fût écrasée de chagrin. Elle serra son petit garçon et le supplia de lui pardonner.

    Un engagement pour aujourd'hui

    Parents, souvenez-vous, le temps passe, un jour il sera trop tard, votre enfant va grandir et ce chagrin de n’avoir jamais passé du temps de qualité avec vous, va rester au fond de son cœur. Et vous, un jour quand il sera grand, vous regretterez de n’avoir pas passé ce temps avec lui. L’amour vaut plus que l’or et l’argent. Rappelez-vous que demain il sera trop tard.

     
     
    Sachez vous arrêter pour vos proches
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • L’amour : le ticket gagnant

     

     

     

     

     

     

     
    "L'amour ne succombe jamais"1Corinthiens 13.8
     
     

    La Bible dit : "L'amour ne succombe jamais". Pensez-y : l’argent ne rend pas heureux, la gloire n’apporte pas l’estime de soi, et la vengeance ne procure aucune satisfaction. Seul l’amour ne succombe jamais. 

    Lors de son passage aux Nations-Unies, les chefs d’État ont demandé à Mère Teresa : "Comment pouvons-nous obtenir la paix dans le monde ?" Elle a répondu : "Rentrez chez vous et aimez votre famille". Si tout le monde le faisait, le "Paradis perdu" deviendrait le "Paradis retrouvé" ! 

    Napoléon Bonaparte a dit : "Alexandre, César, Charlemagne et moi avons fondé de grands empires. Mais sur quoi avons-nous fait reposer notre pouvoir ? Sur la force. Seul Jésus a fondé son empire sur l’amour, et aujourd’hui, des millions de gens sont prêts à mourir pour lui". 

    Parfois les leaders ne font que détenir le pouvoir. Comme vous ne pouvez aider les autres sans vous rendre vulnérable, ils prennent vos manifestations d’amour pour de la faiblesse. En fait, vous ne pouvez pas aimer au conditionnel. Pour aimer vraiment votre conjoint, vos enfants ou ceux que vous dirigez, vous devez vous donner sans réserve, quitte à être blessé(e), voire même rejeté(e). 

    Les détenteurs du pouvoir cherchent à se protéger eux-mêmes ainsi que tous leurs biens. Les vrais leaders se donnent eux-mêmes sans concession. Cette façon de diriger peut sembler démodée. Pourtant, selon les Écritures, elle demeure la seule stratégie gagnante. 

    Une pensée pour aujourd’hui

    La Bible dit : "Ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse" 2Timothée 1.7 Voilà pourquoi l’amour est le ticket gagnant.

     
    L’amour : le ticket gagnant
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le coeur parle plus fort que les yeux !

     

     

     

     

     

     

     
    "Et l'Éternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. L'Éternel ne considère pas ce que l'homme considère ; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au cœur." 1 Samuel 16.7
     
     

    Vous est-il déjà arrivé de découvrir l'amour de quelqu’un pour vous dans des circonstances difficiles, et d’y être confronté, car vous ne l’auriez jamais imaginé sans cet "incident" ? Un peu comme quand on découvre que Dieu existe, qu’il se révèle à nous, et que tout ce temps, on avait ignoré son amour pour nous ? Par exemple comme ces deux hommes, tous deux sérieusement malades. Ils occupaient la même chambre d'hôpital. Un des deux pouvait s'asseoir sur son lit pendant une heure chaque après-midi, afin d'évacuer les fluides de ses poumons. Son lit était placé à côté de la seule fenêtre de la chambre. L'autre homme était obligé de passer ses journées couché sur le dos. Ils parlaient ensemble pendant des heures de leurs épouses et familles, de leur maison, de leur emploi, de leurs vacances… 

    Il y a un bonheur énorme à rendre les autres heureux...
    Chaque après-midi, quand l'homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s'asseoir, il passait son temps à décrire à son compagnon tout ce qu'il pouvait voir au-dehors. Pour celui qui était dans l'autre lit, c'était comme si son monde s'élargissait et s'égayait de toutes les activités et couleurs du monde extérieur. De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac. Les canards et les cygnes jouaient sur l'eau tandis que les enfants faisaient naviguer leur bateau. De grands arbres décoraient le paysage et la ville pouvait être aperçue plus loin. Pendant que l'homme près de la fenêtre décrivait tout ceci dans les moindres détails, l'homme de l'autre côté de la chambre fermait les yeux et imaginait les scènes.

    Un matin cependant, l'infirmière de jour entra et trouva le corps sans vie de l'homme près de la fenêtre, mort paisiblement pendant son sommeil. Dès qu'il sentit que le temps était approprié, l'autre homme demanda s'il pouvait être placé à son tour à côté de la fenêtre. L'infirmière était heureuse de le transférer et après s'être assurée qu'il était installé confortablement, elle le laissa seul. Lentement, péniblement, il se monta vers le haut sur un coude pour jeter son premier coup d'œil dehors. Enfin il aurait la joie de découvrir tout cela de lui-même. Il s'étira pour se tourner lentement vers la fenêtre. Mais tout ce que son œil vit, ce fut un long mur gris. Interloqué, il demanda à l'infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé avait décrit de si merveilleuses choses. Celle-ci lui répondit : "Oh, il était aveugle, il n'a même pas pu voir le mur. Sans doute a-t-il simplement voulu vous encourager".

    Il y a un bonheur énorme à rendre les autres heureux, en dépit de nos propres situations. La peine partagée est la moitié de la douleur, mais le bonheur, une fois partagé, lui, est doublé…

    Une prière pour aujourd’hui 

    Seigneur, enseigne-moi tes voies et combien il y a plus de joie à donner qu’à recevoir, et cela en toute circonstance. 

      

     
    Le coeur parle plus fort que les yeux !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le meilleur, sinon rien !

     

     

     

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Nous ne savons que faire, mais…

     

     

     

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Ne vous inquiétez pas, faites confiance à Dieu !

     

     

     

     

     

     

     
    "Lorsque tout va bien, soyons heureux ; lorsque tout va mal, réfléchissons. Dieu envoie le bonheur ou le malheur de façon que nous ne sachions jamais ce qui va arriver."Ecclésiaste 7.14
     
     

    Vous pouvez être un héros un jour et un zéro le lendemain, millionnaire aujourd’hui et ruiné demain. Peu importe ce que vous gagnez ou ce que vous possédez, les finances sont aléatoires.

    Les êtres humains répondent par l’inquiétude. Que dit la Bible de l’inquiétude au sujet de l’argent ?

    1. Elle est déraisonnable (Matthieu 6.25). Vous aurez forcément des occasions d’avoir peur dans votre vie, mais il est des sujets d’inquiétude plus importants qu’un manque d’argent. La vie est davantage que l’accumulation de choses. Même si vous êtes ruiné, il y a pire. Réservez vos soucis pour ce qui est vraiment grave.

    2. Elle est contre nature (Matthieu 6.26). Jésus nous rappelle que les animaux et les plantes ne s’inquiètent pas. Les oiseaux ne disent pas : "Je vais construire un nid plus grand pour ma retraite." Seuls les êtres humains ne font pas confiance à la provision de Dieu. Tout le reste de la création s’attend à lui.

    3. Elle est inutile (Matthieu 6.30). Les peurs d’ordre financier viennent d’une méconnaissance de Dieu et de ses promesses. Il endosse la responsabilité de vos besoins. Il vous dit : "Je suis ton Père céleste ; je pourvoirai à tes besoins. Tu es mon enfant." Le fait de douter de l’amour de Dieu est toujours une source de problèmes.

    S’inquiéter, c’est se mettre à la place de Dieu... C’est vouloir assumer une responsabilité dont Dieu a dit qu’il se chargerait. Paul nous rappelle dans Philippiens 4.19 : "Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Christ Jésus" .

    Un encouragement pour aujourd’hui 

    Dieu sait ce qui se passe dans votre vie – et dans votre porte-monnaie. Il connaît tous vos besoins avant même que vous les lui confiiez. Il veut vous aider.

     
    Ne vous inquiétez pas, faites confiance à Dieu !
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le temps des miracles n'est pas fini !

     

     

     

     

     

     
    "Ah! Seigneur Eternel, Voici, tu as fait les cieux et la terre par ta grande puissance et par ton bras étendu : Rien n'est étonnant de ta part." Jérémie 32.17 
     
     

    "Ce n’est plus la peine de m’opérer pour enlever la tumeur car Dieu vient de me guérir". Ce sont là les paroles qu'un jeune garçon adressa à ses parents. En entendant cela, ils s’empressèrent de le ramener à l’hôpital pour demander aux médecins des examens complémentaires avant l’intervention chirurgicale  prévue. Quelques instants plus tard, un diagnostic inexplicable tomba : la tumeur avait disparu !
     

    "Ah! Seigneur Eternel, Voici, tu as fait les cieux et la terre par ta grande puissance et par ton bras étendu : Rien n'est étonnant de ta part." Jérémie 32.17
     
    La bible est imprégnée d’actes surnaturels de Dieu. Au travers des siècles passés, le Tout-puissant n’a cessé d'accomplir des miracles et aujourd’hui nous les racontons à nos enfants  et crions haut et fort "Seigneur, que tes actions sont grandioses." Psaumes 92.5
     
    Et qu’en est-il de nos jours ? Pensez-vous que le temps des miracles soit révolu ?  Ce que Dieu a fait hier, n’est-il plus disposé à le réaliser aujourd’hui ?
     
    Les miracles ne s’expliquent pas, ils se vivent ! Et la bonne nouvelle  c'est que vous êtes appelé à expérimenter le miraculeux de Dieu ! "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru…" Marc 16.17
     
    Nous bénissons Dieu pour les grandes choses qu'il a faites dans la vie de nos pères,  mais nous voulons croire également que le temps des miracles n’est pas révolu. Dieu fait tout ce qu’il veut quand il le souhaite, et quels que soient vos besoins, vous êtes en droit de vous attendre à un miracle de sa part. Pourquoi ?  En voici la réponse : "Il reste toujours égal à lui-même : il n’y a en lui ni changement ni ombre de variations." Jacques 1.17
     
    Réjouissez-vous car le temps des miracles n’est pas terminé et Dieu dans son infinie bonté vous en a forcement réservé un !  "Que chaque génération célèbre tes œuvres, et publie tes hauts faits !" Psaumes 145.4 
     
    Une proclamation pour aujourd’hui

    Père, merci pour le miracle que tu vas accomplir dans ma vie !  Au nom de Jésus.

     
    Le temps des miracles n'est pas fini !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pardonnez, puis passez à autre chose

     

     

     

     

     

     

     
    "Pour toi, si tu diriges ton cœur et si tu étends tes mains vers Dieu, si tu éloignes l’injustice de ta main et ne laisses pas demeurer l’iniquité sous tes tentes, alors tu lèveras ton front sans tache, tu seras ferme et sans crainte ; car tu oublieras ta peine, tu t’en souviendras comme des eaux qui se sont écoulées."Job 11.13-16 
     
     

    Aussi longtemps que vous n’arrivez pas à détacher vos pensées d’une personne pour laquelle vous éprouvez de la rancune, cette personne exerce un ascendant sur vous. Vous vous tourmentez pour quelque chose qu’il ou elle a déjà oublié.

    Bien avant l’avènement de la psychologie, Job a compris que la guérison intérieure suivait trois étapes.

    Mettez votre cœur en ordre. Si vous voulez être guéri émotionnellement d’une blessure, vous devez lâcher prise – que vous en ayez envie ou pas. N’essayez pas de vous venger. Pardonnez à cette personne, puis lâchez prise.

    Demandez l’aide de Dieu. Invitez Christ à venir dans votre vie pour vous remplir de son pardon. Pourquoi ? Parce que votre pardon humain ne suffira jamais pour faire face à toutes les blessures de votre vie, non seulement celles du passé, mais aussi toutes celles à venir. 

    Vous souvenez-vous de l’histoire de Corrie Ten Boom ? Elle avait caché des Juifs dans son appartement durant la Seconde Guerre mondiale pour les protéger des nazis. Quand les Allemands le découvrirent, ils envoyèrent non seulement les Juifs dans un camp de concentration, mais également Corrie et sa famille. Tous les siens moururent à l’exception de Corrie, qui subit des tortures et des abus. Par la suite, elle demanda à rencontrer les gardiens qui avaient abusé d’elle, et elle leur pardonna.

    Le pardon humain est impuissant à accomplir une telle chose. Il faut le pouvoir surnaturel de Dieu dans une vie pour lâcher prise et être capable de dire : "C’était très dur à supporter. C’était mal. Mais je crois que Dieu peut faire sortir du bien de ce qui est mal, et d’une certaine manière, le meilleur de ma vie est devant moi."

    Ouvrez-vous à nouveau au monde. Quand nous sommes blessés, nous avons tendance à rentrer dans notre coquille, à dresser un mur de protection et à décider de ne plus jamais laisser personne s’approcher. En fait, une telle attitude ne réussit qu’à vous faire du tort. Laisser une souffrance passée définir votre identité, c’est comme conduire une voiture en regardant dans le rétroviseur. Vous allez droit dans le mur. Il faut faire face à l’avenir et recommencer à vivre. Ce que vous avez vécu par le passé importe moins que la vie qui s’ouvre devant vous.

    Quel souvenir douloureux refusez-vous de lâcher – quelle parole, action ou opinion qui vous a blessé ?

    Une prière pour aujourd'hui

    "Seigneur, je veux mettre mon cœur en ordre. S’il te plaît, enlève ce ressentiment de ma vie. Je choisis de pardonner à ___. Aide-moi à m’ouvrir à nouveau au monde. Aide-moi à me concentrer sur toi à l’avenir. Remplace ma souffrance par ta paix, ma blessure par ta guérison, mon amertume par ton amour. Au nom de Jésus. Amen."

     
    Pardonnez, puis passez à autre chose
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le vieux capitaine

     

     

     

     

     

     

     
    "Priez les uns pour les autres […] la fervente supplication du juste peut beaucoup."Jacques 5.16
     
     

    Prier est l’un des moyens que Dieu a donné à l’homme pour rester en communion avec lui. De nombreux passages bibliques montrent la puissance d’une prière dans la foi et la persévérance. Cette puissance a traversé les siècles sans être altérée.  

    C’est ainsi qu’une mère qui avait prié toute sa vie pour la conversion de son fils mourut sans avoir reçu de réponse. Son fils avait fait une brillante carrière dans la marine, mais était resté indifférent à toute question religieuse.

    Commandant d’un vaisseau de guerre, il avait eu les deux talons arrachés par un éclat d’obus et il était maintenant âgé et handicapé.

    Des amis l’avaient transporté dans une salle où l’on annonçait l’évangile. "Ce soir-là, raconte Charles Stanley, l’Esprit de Dieu m’avait conduit à parler sur Méphibosheth (lire 2 Samuel 9).

    Je décrivais l’entière perdition de l’homme dans son état d’infirmité morale et la bonté de Dieu telle qu’elle s’est manifestée en Christ. Dieu va à la recherche du pécheur pour l’amener en sa présence, tout comme David est allé chercher Méphibosheth paralysé des pieds."

    Je conclus ainsi : "Et maintenant, toi, pauvre pécheur, âgé et infirme, toi qu’on a cherché pour t’introduire dans la présence de Dieu, où es-tu ?" Le capitaine sentit que Dieu l’interpellait, ce Dieu qui connaissait toute son histoire. Il essaya de se redresser sur son fauteuil roulant et s’écria : "Je suis là."

    Cette nuit même, Dieu sauva son âme et répondit ainsi aux prières d’une mère. Quelle joie de voir le vieux capitaine, "boiteux des deux pieds", se réjouir en Jésus-Christ comme un fils de Roi !

    Vous qui êtes parents et qui espérez la conversion de vos enfants, vous qui êtes des enfants et qui attendez ardemment que vos parents trouvent le salut, vous qui êtes une épouse ou un mari, qui attendez avec foi que votre conjoint soit à son tour touché dans son cœur, vous tous qui avez la foi pour la conversion des pécheurs, continuez à prier avec foi, persévérance, même si les choses semblent ne pas changer, qu’elles paraissent même empirer parfois. Dieu, qui a toute vie entre ses mains et qui est maître du temps, a prévu toutes choses en son temps. Il entend vos prières !

    Une prière pour aujourd’hui

    O Dieu, donne-moi de la persévérance lorsque je te prie. Que je ne sois pas arrêté par les circonstances difficiles. Qu’en priant, mon cœur reste dans la paix, dans ton repos.

     
     
    Le vieux capitaine
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Évitez les conflits

     

     

     

     

     

     

     
    "Là où il y a jalousie et rivalité, il y a du désordre et toute espèce de pratiques mauvaises."Jacques 3.16
     
     

    L'apôtre Paul écrit : "Ayez un même amour, une même âme, une seule pensée ; ne faites rien par rivalité ou par vaine gloire, mais dans l'humilité, estimez les autres supérieurs à vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres". Philippiens 2.2-4.

    La rivalité fait des ravages dans les relations. Elle provient souvent d'un ego trop grand, et cherche à comparer, concurrencer et condamner. Jacques l'a pointé du doigt : "Là où il y a rivalité, il y a toute espèce de pratiques mauvaises." Soyez un "désherbant" de conflits ! Dès qu'il pousse, arrachez-le !  "Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu'aucune racine d'amertume ne produise des rejetons et ne cause du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés" Hébreux 12.15.

    Si vous voulez marcher dans la bénédiction de Dieu aujourd'hui, essayez de vivre en harmonie avec les autres. Est-ce toujours facile ? Non, mais plus tôt vous apprendrez à le faire, plus vite des choses meilleures viendront pour vous.

    Quand Dieu nous invite à "tendre l'autre joue" ou à "prendre la plus petite part du gâteau", il faut puiser dans sa grâce pour le faire. Priez : "Seigneur, donne-moi la sagesse dans cette situation." Il le fera.

    Une action pour aujourd’hui

    "La sagesse d'en-haut est d'abord pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, sans partialité, sans hypocrisie. Le fruit de la justice est semé dans la paix par les artisans de paix." Jacques 3.17-18.

    En résumé : si vous voulez que Dieu bénisse votre vie, évitez les conflits. 

     
     
    Évitez les conflits
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Prière d’un enfant

     

     

     

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Faites une prière de libération !

     

     

     

     

     

     

     
    "La malédiction sans cause n'aboutit à rien." Proverbes 26.2 
     
     

    Stormie Omartian a grandi avec une mère qui lui répétait sans cesse qu’elle ne valait rien et l’enfermait dans un placard parce qu’elle ne supportait pas de la voir.

    Stormie écrit : 
    "J’ai été élevée par une mère malade mentale, et son attitude a créé en moi de la culpabilité, un sentiment d’inutilité et une grande souffrance. Devenue adulte, je me sentais enfermée psychologiquement et cette douleur permanente se traduisait par une tendance à l’autodestruction et par une peur paralysante. Bien plus tard, avec l’aide d’un psychologue chrétien, j’ai su que mon refus de pardonner était profondément enraciné et devait être arraché progressivement. 

    Un jour, j’ai fait cette prière : “Seigneur, donne-moi, pour ma mère, un cœur comme le tien”. Immédiatement, j’ai eu la vision d’une femme très belle, enjouée, talentueuse et totalement différente de celle que je connaissais. Je la voyais comme Dieu aurait voulu qu’elle soit et non pas ce qu’elle était devenue. Quelle révélation étonnante ! En un instant, j'ai revu sa vie dramatique, la mort tragique de sa mère, le suicide de l'oncle chéri qui l'avait élevée, ses sentiments d'abandon, de culpabilité, d'amertume, de n'être jamais pardonnée. La considérer avec le cœur de Dieu a produit en moi une disposition au pardon.

    Quand elle est décédée, je n'éprouvais plus de sentiments négatifs à son égard. En fait, plus je pardonnais, plus Dieu me rappelait de bons souvenirs de ma mère.

    Les gens sont souvent comme la vie les a façonnés, et seul Dieu connaît leur histoire. Pour profiter de tout ce que Dieu a pour vous, faites une prière de libération et abandonnez votre passé". 
     

    Une action pour aujourd’hui

    A l’instar de Stormie, faites une prière de libération et abandonnez votre passé. Alors seulement vous progresserez et pourrez pleinement vous épanouir dans la saison que vous traversez.

     
    Faites une prière de libération !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Regardez les choses avec la perspective divine

     

     

     

     

     

     

     
    Il y a autant de distance entre ma façon d’agir et la vôtre, entre ce que je pense et ce que vous pensez, qu’entre le ciel et la terre. Esaïe 55.9

     

    Beaucoup de chrétiens ont du mal à garder la foi lorsqu’ils prient pour quelque chose et qu’ils ne voient pas leurs prières se réaliser au bout de quelques jours. Ils pensent ceci : "Ma foi ne doit pas fonctionner ! Qu’est-ce qui ne va pas chez moi ?"

    Le problème, c'est qu’ils considèrent les choses de leur point de vue, et pas de celui de Dieu. Les pensées, les idées et les points de vues divins sont bien plus élevés que les nôtres !

    Lorsque Dieu vous dit quelque chose, vous devez le croire car son timing est parfait. Saviez-vous que Jésus avait prophétisé la chute du temple de Jérusalem quarante ans avant que cela n’arrive ? Quelqu’un qui aurait lu cette prophétie, deux semaines, deux mois ou deux ans après qu’il l’eût prononcée, aurait pu penser : "c’est un faux prophète !". Quarante ans plus tard, cela s’est réalisé exactement comme Jésus l’avait prédit. Ne mettez pas Dieu dans la boîte de votre timing. Il voit bien plus loin que nous et opère sur un créneau horaire totalement différent du nôtre. Tout ce qu’il dit se réalisera. Ses pensées sont bien plus grandes que les nôtres.

    Une action pour aujourd’hui

    Les voies de Dieu sont bien plus élevées et bien meilleures que les nôtres. Priez et continuez à croire. Ne limitez pas Dieu à vos idées ou à votre agenda. Proverbes 3.5 nous rappelle ceci : "Ne te fie pas à ta propre intelligence, mais place toute ta confiance dans le Seigneur."

     
    Regardez les choses avec la perspective divine
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La redoutable prière du juste

     

     

     

     

     

     

     
    "La prière fervente du juste a une grande efficace."Jacques 5.16
     
     

    "Nous sommes vraiment désolés, votre femme est dans le coma ! Il n'y a plus grand-chose à faire... Il vous faut préparer la famille".

    Lorsque le médecin vous annonce un tel pronostic, logiquement vous êtes K.O ! Vous rentrez à la maison et attendez de longues heures sur votre canapé en espérant que l'hôpital n'appellera pas pour vous dire que c'est fini !

    En rentrant chez lui, Jerry a fait tout le contraire. Abattu moralement, il s'est tourné vers Dieu et a jeté ses dernières forces dans la prière. Alors que les médecins croyaient en la mort imminente de son épouse, lui priait Dieu afin qu'il la ramène à la vie.

    Il en sera ainsi pendant six longs mois, au cours desquels Jerry va passer des nuits et des journées entières à l'hôpital à invoquer l'Éternel, à le supplier d'intervenir! Les médecins l’observaient et pensaient même qu'il avait perdu la raison.

    Vint enfin le jour de l'exaucement ! Une fois de plus, on tenta de réveiller son épouse, et ce qui était improbable arriva ! Elle ouvrit les yeux ! wouaouh ! Le "Tout-Puissant" venait de répondre aux prières de Jerry !

    Y a-t-il une situation qui est en train de vous échapper ? Quelqu'un de votre entourage vit-il des moments extrêmement difficiles ? A l'instant où vous lisez ce texte, le mot "résignation" s’est peut-être installé dans vos pensées ? Une chose est sûre, quand le monde n'a plus de solutions à vous offrir, il y a encore une solution, la prière !

    Prier, c'est s'adresser à Dieu, être convaincu qu'Il vous écoute. "Et si nous savons qu’Il nous écoute, quelle que soit la chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée" (1 Jean 5.15).

    Dieu répond à vos prières, voilà pourquoi la prière du juste est efficace. Oui, par vos prières vous pouvez changer les circonstances, expérimenter le miracle de Dieu, sa provision et sa puissance.

    Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir" (Marc 11.24). 

    Une proclamation pour aujourd'hui 
    Seigneur, je proclame que tu as exaucé ma prière. Au nom de Jésus.

     
    La redoutable prière du juste
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Prier aux heures sombres

     

     

     

     

     

     

     
    "Quand un malheureux crie, l'Eternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses."Psaumes 34.7
     
     

    L’angoisse, la dépression, le découragement, la peur, la tristesse peuvent fondre sur nos vies en diverses circonstances. Que faire ?

    On raconte qu’un jour, le célèbre compositeur Haydn était en conversation avec deux de ses amis. Ils parlaient de leur différente façon de réagir face à la tristesse et à la déprime. L’un de ses amis disait : "Quand je me sens mal, découragé et triste, je prends un verre de cognac, et cela me réconforte !"

    L’autre disait : "Moi, ce que je fais, c’est de prendre mon violon et de jouer. Il n’y a rien comme la musique pour me remonter le moral et alléger ma peine".

    Haydn leur dit : "Pour ma part, quand je me sens triste, je prie le Seigneur. Nul n’est semblable à lui pour consoler et restaurer mon âme".

    Voilà trois démarches possibles : s’enivrer pour oublier, se plonger dans une intense activité, ou prier ! Un ancien cantique disait : "Es-tu lassé, rempli de tristesse ? Dis tout à Jésus ! Son cœur est ouvert à ta voix sans cesse. Oh ! Dis tout à Jésus ! Il peut comprendre, il aime à t’entendre. Il voit tes yeux rougis par les larmes… Il connaît ton cœur, il sait tes alarmes… Et pour demain ce que tu redoutes : Dis tout à Jésus !" Des siècles avant Haydn, le roi David, plongé dans un abîme de tourments, a dit : "Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Eternel, j’ai crié à mon Dieu ; il a entendu ma voix…" (Psaumes 18.7).

    Au travers de tous les siècles, des hommes et des femmes, aux heures sombres de leur vie, ont prié Dieu, et ont expérimenté son secours.

    Il existe divers numéros d’urgence pour répondre à des situations dramatiques. Non seulement le SAMU, les pompiers, ou la police, mais aussi divers numéros pour les femmes battues, les enfants maltraités etc. Cela est une bonne chose. Mais parfois, pour diverses raisons, l’appel n’est pas entendu ; la ligne est coupée, et il n’y a pas d’interlocuteur. Sachez que la ligne du ciel n’est jamais encombrée. 

    Un conseil pour aujourd’hui

    A l’heure où vous-même passez par l’angoisse, le découragement, la tristesse, la dépression… adressez-vous à Dieu. Vous verrez quelle extraordinaire bénédiction procure ce temps de communion avec votre créateur. 

     
    Prier aux heures sombres
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Priez même quand...

     

     

     

     

     

     

     
    "Jonas, dans les entrailles du poisson, pria l’Éternel, son Dieu."Jonas 2.2 
     
     

    Jonas fut appelé par Dieu pour accomplir une mission très importante. Néanmoins, ce dernier la refusa et partit à l’opposé, loin de la volonté du Seigneur. Il embarqua sur un navire pour fuir. La traversée devint une catastrophe : une tempête se leva et l’équipage jeta Jonas hors du bateau. En conséquence, il se retrouva dans les entrailles d’un poisson, dans un lieu empli d’obscurité et d’effroi.

    Le poisson n’était pas une punition, mais la solution pour ramener Jonas dans le plan de l’Éternel. Même quand vous quittez Dieu, lui ne vous quitte pas. Même si vous lui tournez le dos, lui continue de vous faire face et de vous aimer. Vous ne suivez plus le Seigneur ? Lui vous escorte toujours. Il connaît votre position, ce que vous faites, et quels sont vos combats. Aujourd’hui, Il vous dit : "Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point" Hébreux 13.5

    Jonas pria dans le ventre du poisson et Dieu l’entendit. Mes bien-aimés, vous pouvez prier même quand tout est sombre, quand vous n’y voyez plus clair. Jonas était dans une tempête à l’intérieur d’un poisson, qui était lui-même dans l’océan… Pourtant sa supplication toucha le cœur de Dieu. La prière est puissante pour percer les ténèbres les plus épaisses. L’oreille du Très-Haut est exercée pour entendre le cri du malheureux. Peu importe votre position, le Seigneur est là. Oui, vous pouvez prier Dieu car il vous entend, même lorsque vous êtes très loin de lui.

    Êtes-vous dans le tumulte ? Dans une position terrible ? Avez-vous désobéi comme Jonas ? Dieu veille à l’accomplissement de son plan pour votre vie. Élevez la voix, Jonas fut entendu et sauvé lorsqu’il pria. La main de l’Éternel vous dirigera et vous ramènera dans ses plans. N’attendez plus, priez !

    Une prière pour aujourd’hui

    Seigneur, tu es là, près de moi et même quand tout est noir, même quand je me suis enfui loin de toi, tu es encore là, prêt à me secourir. Merci.

     
     
    Priez même quand...
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Jésus est capable

     

     

     

     

     

     

     
    "Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela ?"Matthieu 9.28
     
     

    Deux hommes vivaient dans l’obscurité, ils étaient aveugles. Puis, Jésus passa près d’eux, alors ils s’écrièrent : "Aie pitié de nous, Fils de David !" Jésus leur demanda s’ils croyaient qu’il était capable de les guérir. Alors, ils répondirent par un grand oui. Sur leur déclaration de foi, les deux hommes recouvrèrent la vue. Wow quelle belle surprise, quel beau cadeau que le Seigneur leur fit ! Cette histoire est extraordinaire.

    Dieu peut-il encore vous surprendre en vous offrant un lendemain meilleur ?  Un patron vous appelle pour un travail, votre médecin vous donne une bonne nouvelle, votre enfant parti depuis longtemps revient vous voir… Oui, si Dieu répondait à votre prière, seriez-vous surpris ?

    Ne vous inquiétez pas de ce qui vous manque. Le Seigneur désire vous encourager à rester dans la paix. Dieu connaît toutes choses à l’avance. Il est capable de modeler votre histoire afin de la changer. Ne vous inquiétez pas, Dieu est au contrôle. Vous avez perdu un mari, une épouse, un emploi, un diplôme ?... Dieu le sait ! Une perte vous dérange et occasionne la défaite dans votre vie et cela génère en vous le désespoir et les larmes ? Aujourd’hui, Dieu vous arrête et vous dit : "Ne t’inquiète pas, je vais te soutenir afin de te restaurer." Vous avez perdu une maison, une position sociale, une voiture ?... Soyez en paix, votre Dieu tient toutes choses entre ses mains, il contrôle votre histoire.

    Oui, je crois que Jésus est encore capable de vous émerveiller, de vous faire jubiler. Restez simple et croyez que Dieu a encore des bénédictions pour vous. Avancez et attendez-vous à son intervention. Dieu est impressionnant ! En effet, il utilise vos épreuves pour vous montrer sa souveraineté.

    Aujourd’hui, afin de répondre à votre demande, le Seigneur vous pose cette question : "Crois-tu que je puisse faire cela ?"

    Une prière pour aujourd’hui

    Oui Seigneur, je crois que tu es capable d’agir dans ma vie.

     
    Jésus est capable
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dieu répond aussi à vos besoins financiers

     

     

     

     

     

     

    "Il délivre le pauvre de sa misère. Il rend les familles aussi nombreuses que des troupeaux. Les hommes droits le voient et se réjouissent, tandis que toute injustice est réduite au silence. Que celui qui est sage observe cela, et qu’il soit attentif aux bontés de l’Eternel !"Psaume 107.41-43
     
     

    L’argent est un sujet très présent dans la Bible. Saviez-vous qu’il y a plus de 2.000 références à l’argent dans la Parole de Dieu ? Jésus parlait très souvent de l’argent.

    Aujourd’hui, la Parole déclare que Dieu délivre le pauvre de sa misère. Dieu est celui qui peut pourvoir à tous vos besoins. Vous pouvez lui faire connaître vos misères, vos déboires, vos attentes et même vos besoins financiers, par des prières et des supplications.

    "Ne vous inquiétez de rien,  mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ." Philippiens 4.6­-7

    Dieu a promis de vous donner sa paix qui surpasse toute intelligence lorsque vous lui faites connaitre vos besoins avec prières et reconnaissance. Et cette paix va amener vos pensées vers Jésus, qui est le Prince de la paix. (Esaïe 9.6)

    La Bible ajoute : "Que votre conduite ne soit pas guidée par l’amour de l’argent. Contentez-vous de ce que vous avez présentement. Car Dieu lui-même a dit: Je ne te laisserai pas : non, je ne t’abandonnerai jamais" (Hébreux 13.5). Dieu a promis de ne pas vous délaisser. Il ne vous abandonnera jamais. Il peut et veut répondre à vos besoins. Tout lui appartient, même l’or et l’argent.

    Alors, durant cette journée, soyez attentif, attentive, aux bontés de l’Eternel. Ses bontés ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme. (Lamentations 3.22-­23)

    Une prière pour aujourd’hui

    Merci Seigneur parce que tous mes besoins sont importants pour toi, y compris mes besoins financiers. Merci aussi parce que tu es celui qui pourvoit et qui délivre le pauvre de sa misère. Je place ma confiance en toi pour que tu interviennes dans ma situation.

     

     
    Dieu répond aussi à vos besoins financiers

     

    Source : topchretien.com 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Jésus vous comprend

     

     

     

     

     

     

     
    "Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui."Matthieu 3.13
     

     Jésus s’est fait baptiser dans le Jourdain pour s’identifier à vous ; c’est l’une des principales raisons. Lui le juste, le parfait, le saint a plongé dans l’eau où se trouvaient les hommes mauvais et corrompus, les pécheurs. Lui, la solution aux problèmes de ce monde, s’est immergé dans l’eau de ceux qui vivaient des difficultés. C’est pourquoi, aujourd’hui, quels que soient vos défis ou vos obstacles, Jésus peut vous aider car il vous comprend. Non, il n’est pas resté dans son Ciel de gloire mais il est venu partager vos fardeaux. 

    Êtes-vous un papa ou une maman devant s’occuper d’une famille avec toutes les obligations que cela comporte ? Jésus connaît votre défi. A la mort de Joseph, de par sa position de fils aîné, il a dû subvenir aux besoins de sa famille. Réalisez-vous que Jésus devait se lever lui aussi le matin pour ramener un salaire à la maison ? Il avait des factures à payer… Comme vous et moi. Vivez-vous le racisme ? Les gens vous jugent non pas d’après la qualité de votre caractère mais selon votre origine. Jésus est né parmi le peuple juif qui a toujours suscité la xénophobie. Êtes-vous une personne d’origine modeste ? Vous ne pouvez pas vous payer les plus beaux hôtels. Jésus vous comprend, il est né dans une étable. Êtes-vous victime de rumeurs ? La naissance du Sauveur de l’humanité a dû être l’objet de bien des potins à Nazareth ! Connaissez-vous la trahison ? Le Seigneur lui-même fût lâchement abandonné par ses amis et vendu pour trente pièces d’argent par l’un de ses disciples. Souffrez-vous d’injustice ? Que dire du procès de Jésus qui fut condamné lors d’une mascarade déconcertante ; il a été jugé en pleine nuit de manière arbitraire.

    En bref, peu importe votre problématique, le Seigneur a vécu tout cela et désire vous montrer la voie à suivre pour sortir plus que vainqueur de ces situations douloureuses. Quand on vit de telles conditions, l’homme a tendance à vouloir régler ses problèmes par ses propres forces. Cependant, Jésus vous invite à le laisser agir. Bien souvent vous ne savez pas ce qui est convenable de faire, mais le Seigneur le sait…

    Une prière pour aujourd’hui

    Seigneur, merci de me comprendre dans mes difficultés. Je ne veux pas être charnel alors je prends la décision de te laisser agir, amen.

     
    Jésus vous comprend
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • De tout mon coeur, de toute mon âme et de toute ma force.

     

     

     

     

     

     

    “Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.”Deutéronome 6.5
     
     

    Dieu nous fait la promesse de s’occuper de nous entièrement, totalement, parfaitement : c’est sa part. Pour que cette promesse s’accomplisse, il nous faut nous aussi faire notre part : aimer Dieu. Dans son grand amour, Dieu ne cesse pas d’être bon pour ceux qui ne l’aiment pas. Cependant, ceux qui l’aiment permettent à Dieu d’aller encore plus loin dans son amour !

    Aimer Dieu de tout son coeur, c'est l'aimer avec honnêteté, comme on aime son conjoint : avec un coeur entier. Même quand nous ne comprenons pas toutes ses voies, nous pouvons l’aimer avec un coeur qui lui dit : "Oui, je te suivrai et je te ferai confiance."

    Aimer Dieu de toute son âme, c'est l'aimer en aspirant à sa présence, en étant attaché à lui et en dirigeant notre flot de pensées vers lui. Car il est le seul qui puisse satisfaire complètement notre âme !

    Aimer Dieu de toute sa force, c'est aussi l'aimer avec persévérance. Quand la fatigue s’insinue dans notre vie de tous les jours, quand nous devenons las dans notre amour, Dieu vient nous rappeler que lui seul nous aime d’un amour implacable.

    Dieu s’occupera de tout pour vous. Tout ce que vous avez à faire (et que vous pouvez faire) c’est de l’aimer d’un amour entier. Dieu connaît vos faiblesses et vos manquements… votre imperfection ne l’étonne pas ! La seule chose qui lui importe vraiment, c’est que vous restiez attachés à lui.

    Une action pour aujourd’hui

    Réfléchissez à ces paroles de Jésus et pensez à son amour pour vous. Lui le premier, il vous aime de tout son coeur et de toute sa force ! Il vous a donné sa vie pour vous ramener près de lui.

     

     
    De tout mon coeur, de toute mon âme et de toute ma force.

     

    Source : topchretien.com 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Il y a un Dieu !

     

     

     

     

     

     

     
    "Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le, tandis qu’il est près."
Esaïe 55.6
     
     

    Écoutant les nouvelles qui arrivent, vous vous dites peut-être qu’une chose est certaine : la fin de ce monde est proche. Ne vous découragez pas, car une autre chose l’est tout autant : Dieu est un étonnant scénariste.

    Dans une région d’Allemagne se trouvaient des instituteurs qui cherchaient à rendre leurs élèves athées dès leur enfance. L’un d’eux força un jour toute la classe à écrire cent fois : "Il n’y a pas de Dieu." Les enfants obéirent, à l’exception d’une fillette de 10 ans, Anna.

    Anna avait des parents chrétiens et était elle-même convertie. Connaissant la parole, elle eut le courage d’écrire cent fois : "IL Y A UN DIEU." Cela ne manqua pas d’irriter son maître qui menaça de la battre en lui disant : « Demain, tu m’écriras deux cents fois : "Il n’y a pas de Dieu." »

    Arrivée à la maison, la pauvre petite raconta tout à sa mère en pleurant : le courage commençait à lui manquer. On l’entendait chuchoter : "Maman, je ne veux pas aller à l’école demain. Herr E. va se mettre encore plus en colère…" La mère de l’enfant tenta de la rassurer : "Anna, il faut y aller quand même. J’irai avec toi, et nous verrons Monsieur le Directeur."

    Le lendemain matin, mère et fille prièrent ensemble le Seigneur de venir à leur secours et, bravement, se mirent en route pour l’école. Elles arrivèrent très en avance et demandèrent à parler au Directeur, priant pour qu’il ne soit pas un ennemi de Dieu. La maman d’Anna expliqua pourquoi elle était venue. La réponse du Directeur fut si extraordinaire qu’Anna et sa mère furent saisies d’horreur : 
    — Madame, Herr E. est mort subitement cette nuit.

    Grâce au courage de cette fillette, un incrédule, au dernier jour de sa vie, avait encore eu cent fois le témoignage qu’« il y a un Dieu ».  

    Dans sa grande richesse, Dieu rencontre chacun d’entre nous d’une manière bien spécifique. Sa bonté infinie peut rattraper les cœurs les plus réfractaires et endurcis. Qu’est-ce que cela nous apporte de lui résister ? La fierté ? La Bible nous dit qu’il fait grâce aux humbles. La supériorité ? La Parole nous dit encore que même étant homme, il fut parfait. Le but de Dieu n’est pas de lutter contre nous, mais d’apporter la paix. Alors, pourquoi ne pas simplement baisser les armes, et reconnaître qui il est, et ce qu’il a fait ?

    Une prière pour aujourd’hui 

    Père, aujourd’hui je m’humilie et je reconnais que tu existes. Je me repends de mes péchés et accepte le sacrifice que ton fils Jésus a accompli pour me sauver. Je crois en toi, et dès à présent je te remets ma vie avec tout ce qu’elle contient. Père, aujourd’hui mon cœur s’approche de toi. Je veux être en paix avec toi.

     
    Il y a un Dieu !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dans quelle rue habitez-vous ?

     

     

     

     

     

     

     
    "En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette." Philippiens 4.12
     


    Dernièrement j'ai reçu un email d'une personne dénommée Marie-Céleste Martin.

    Bonjour Pasteur,

    
J’aime beaucoup écouter vos histoires sur les sites Internet, mais voilà, je suis née de nouveau en 2006 après un divorce, puis, une grande dépression. A cette époque, je voulais mourir. Et là, j’ai rencontré une chrétienne, j’ai suivi l’étude biblique, me suis fait baptiser après 6 ans de doute. Je dois vous dire que je suis quelqu'un de cartésien.
J’avais espéré que ma vie s’arrangerait, en devenant chrétienne, mais à ce jour, je suis toujours dans la solitude, sans mari, dans un petit appartement, avec une petite voiture, sans travail et avec les aides de l’Etat. J'aime toujours Dieu et sa Parole, mais j’ai baissé les bras. L’attente a desséché mes os et ma foi est en berne.
J'ai pourtant prié, supplié, attendu, espéré, mais rien que le désert. Je pense que ça vient de moi. Quelque chose qui cloche. Mais quoi ? Pasteur, MERCI de me répondre... Marie-Céleste Martin

    Chère Marie Céleste,

    
Après avoir lu votre lettre, j’ai un conseil à vous donner : déménagez ! Je vois que Marie-Céleste demeure dans la “Rue des Plaintes”. J’y ai moi-même habité quelque temps, et jamais je ne me suis bien porté. L’air était malsain, la maison était malsaine, l’eau était malsaine, les oiseaux n’y chantaient jamais, et moi-même, j’étais triste et de mauvaise humeur… mais, j’ai déménagé, je suis allé habiter “Rue de la Reconnaissance” et depuis lors, je me porte bien, ma famille aussi. L’air y est pur, l’eau y est pure, la maison est saine et exposée au soleil, les oiseaux chantent et je suis heureux du matin au soir. 
    
Eh bien ! Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de déménager vous aussi. Il y a beaucoup de maisons à louer dans la “Rue de la Reconnaissance” et, si vous voulez y venir, je suis sûr que y serez transformée, et je serai moi-même très heureux, de vous avoir comme voisine. 
Vous verrez que, même dans un petit appartement de la “rue de la Reconnaissance”, vous aurez toujours assez de place pour y accueillir diverses personnes, votre vieille voiture sera toujours une grande aide pour tous ceux que vous transporterez avec joie ! Et vous retrouverez rapidement une bonne santé.

    Salutations en Jésus-Christ, votre serviteur



    Un engagement pour aujourd'hui 

    
Réfléchissons plus souvent aux multiples dons que Dieu nous fait. Plutôt que de nous lamenter sur ce qui nous manque ou sur ce qui ne va pas, efforçons-nous de faire le compte de ses bienfaits ; nous ne pourrons que confirmer : “Dieu est amour”. 

     
    Dans quelle rue habitez-vous ?
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Ne regardez pas en arrière

     

     

     

     

     

     

     
    "Souvenez-vous de la femme de Lot."Luc 17.32
     
     

    Avant de détruire Sodome, Dieu a envoyé deux anges pour sauver Loth et sa famille. Leurs instructions étaient claires : "Ne regarde pas derrière toi et ne t’arrête pas dans toute la plaine ; échappe-toi vers la montagne, de peur que tu ne succombes" Genèse 19.17 

    Mais "la femme de Loth regarda en arrière et devint une statue de sel" (v.26). Jésus rappelle cet épisode en quelques mots : "Souvenez-vous de la femme de Loth". Voici deux leçons à retenir : 

    1) Ne regardez pas en arrière en regrettant votre vie d’avant. Ce qui était péché autrefois l’est encore aujourd’hui. "Mais chacun est tenté, parce que sa propre convoitise l’attire et le séduit. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, parvenu à son terme, engendre la mort" Jacques 1.14-15

    2) Ne regrettez pas vos erreurs. Les deux gendres de Loth avaient ignoré les messages des anges et les supplications de leur beau-père, ils sont donc restés en arrière. Peut-être est-ce pour cela que sa femme s’est retournée. Mais ce fut fatal, et c’est encore fatal maintenant. Ne ressassez pas les regrets du passé. Ne vous attardez plus sur les blessures infligées par les autres. Ôtez vos yeux du rétroviseur et regardez la route devant vous. Dieu vous réserve de grandes choses ; c’est la raison de votre combat dans la vie. Jésus compare Satan à un "voleur" (voir Jean 10.10). Il vous a déjà volé trop de choses ; ne lui laissez plus rien vous dérober. 

    Un conseil pour aujourd'hui

    Aujourd’hui, soumettez votre vie à Christ, et voyez ses bénédictions venir.

     
    Ne regardez pas en arrière
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dormez paisiblement

     

     

     

     

     

     

     
    "Je me couche et je m’endors en paix… tu me donnes la sécurité dans ma demeure."Psaumes 4.9
     
     

    Qui n’a jamais connu la moindre nuit agitée ? Cela m’est arrivé, comme à beaucoup d’autres certainement. Des nuits où le sommeil semble fuir parce que nous sommes tourmentés par divers problèmes de santé, des problèmes matériels ou familiaux… Ne nous culpabilisons pas à la lecture de ce verset, ne pensons pas que nous manquons de foi si nos nuits sont troublées. Job a connu ces nuits agitées : "J’ai pour mon lot des nuits de souffrance…Je suis rassasié d’agitations jusqu’au point du jour" (Job 7.3-4). 

    Or, la Bible prend soin de nous informer qu’aux yeux de Dieu, Job était un homme intègre et droit (Job 1.8). L’apôtre Paul, lui aussi, a connu des nuits sans sommeil, à cause du souci que lui donnaient les églises (2 Corinthiens 11.27-28). S’ils ont eu leur lot de nuits agitées ne soyez pas surpris que cela vous arrive aussi.

    Pour comprendre ce verset, retenons bien ceci : le psalmiste nous parle du sommeil de celui qui se sent en sécurité dans sa demeure. S’il avait dû vivre dans la rue, sans la protection d’un toit et de portes bien fermées, peut-être n’aurait-il pas connu ce sommeil paisible. C’est le cas de nombreux SDF qui ont bien plus peur de l’insécurité que du froid ou de la solitude. Pour le psalmiste, la paix était liée au fait de demeurer dans un lieu sûr. D’une manière symbolique nous pouvons y voir une allusion à ces textes de l’Ecriture : "Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut, repose à l’ombre du Tout Puissant" (Psaumes 91.1) ; et : "Demeurez en moi, et je demeurerai en vous… " (Jean 15.4). 

    La sécurité et la paix viennent, du fait que nous demeurons dans la communion du Seigneur. En demeurant dans cette communion, même si nous traversons des moments d’épreuve comme Job, nous savons que nous ne sommes pas seuls, et "sa houlette et son bâton nous rassurent" (Psaumes 23.4). 

    L’exemple le plus extraordinaire que nous rapporte la Bible est celui de Pierre, enchaîné, gardé par seize soldats, sachant que le lendemain il est destiné à mourir, et qui cependant dort paisiblement (Actes 12.6). Certainement que Pierre a mis en pratique ce qu’il enseigne dans son épître : "Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous" (1 Pierre 5.7). 

    Un conseil pour aujourd'hui

    Alors que vos nuits sont troublées, ne recherchez pas la paix, mais cherchez le Seigneur et demeurez en lui. C’est dans cette intimité que vous pourrez vous sentir en sécurité et apaisé.  

     
    Dormez paisiblement
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • À table !

     

     

     

     

     

    "Tu dresses devant moi une table en face de mes adversaires"Psaumes 23.5
     
     

    Dieu a dit un jour à Satan : "As-tu remarqué mon serviteur Job ?" Job 1.8 Dieu était fier de Job : un homme intègre et droit, qui le respectait et qui évitait de faire le mal. En colère et jaloux, le diable a littéralement criblé Job d'épreuves, lui prenant tout, y compris sa santé.

    Mais après avoir restauré Job, Dieu a multiplié ses biens, ses richesses et sa santé Job 42.10. J'imagine combien l'ennemi a dû avoir... mal aux dents ! Dieu aurait pu lui dire: "Dans tes dents, Satan ! Tu as perdu, diable, méchant accusateur des frères ! Job, mon enfant, a gagné. J'ai dressé pour lui une table à la vue de ses adversaires.”

    Je crois de tout cœur que Dieu veut restaurer et bénir ses enfants. Oui, il dresse devant vous une table, en face de vos adversaires. Et lorsque c’est Dieu qui dresse la table, non seulement vous êtes hors de danger, mais en plus vous êtes couvert de bénédictions !

    Si vous avez connu des événements douloureux, Jésus peut vous consoler, vous guérir, vous pardonner, vous redonner la vie et même la vie en abondance. Pensez à Job, qui avait tout perdu mais que Dieu a magnifiquement relevé !

    Une action pour aujourd’hui

    Installez-vous à la table que Dieu a dressée pour vous ! Face à vos ennemis et à vos difficultés, Dieu ne cesse jamais de vous nourrir, de vous bénir, de vous combler de sa joie et de sa paix. Entrez dans sa présence, venez à sa table !

     

     
     
    À table !

     

    Source : topchretien.com 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Si seulement !

     

     

     

     

     

     

    "Tous les Israélites maugréèrent contre Moïse et Aaron ; toute la communauté leur dit : Si seulement nous étions morts en Égypte ! Si seulement nous étions morts dans ce désert !"Nombres 14.2
     
     

    "Si seulement… si seulement…"

    Au retour de leur mission de reconnaissance en Terre promise, Josué et Caleb firent un rapport positif. Ils étaient pleins de foi et croyaient que Dieu les délivrerait. Mais les dix autres espions étaient désespérés et découragés. Comme ils se focalisaient sur la taille des obstacles qui se dressaient devant eux, la défaite leur paraissait inévitable. Le peuple se laissa contaminer par leur esprit négatif et se mit à gémir : "Si seulement…"

    Il est très facile de tomber dans une telle attitude. Elle nous prive de notre confiance et nous fait douter de nos décisions. Nous pensons à ce qui aurait pu être si nous avions agi différemment. Une telle réaction nous détourne de notre situation présente et de l’appel de Dieu. Elle nous pousse à spéculer et empoisonne nos esprits et nos cœurs. Si nous avons prié et cherché Dieu, une telle réaction indique que nous ne lui faisons pas confiance. Elle nous fait vivre dans l’utopie de ce qui aurait pu être et fausse notre façon de voir. Elle peut nous amener à tirer des conclusions erronées sur nous-mêmes, les autres et le monde.

    Quarante ans plus tard, un deuxième contingent d’espions apprit que les habitants du pays avaient peur des Israélites (Josué 2.8-14). Au lieu de se complaire dans les "si seulement", Israël aurait dû faire confiance à Dieu, qui avait déjà préparé le chemin de la victoire.

    Aujourd’hui, méfiez-vous de cette tendance à regretter ce qui aurait pu être. Évitez la mentalité des "si seulement". Commencez chaque journée, chaque projet, en cherchant Dieu. Recherchez sa direction pour les décisions que vous devez prendre. Obéissez à sa Parole. Faites-lui confiance dans toutes les situations. Soyez plein de foi, quelle que soit la situation en apparence.

    Soyez reconnaissant pour ce que vous vivez actuellement. Appliquez-vous à rester fidèle et obéissant. Évitez une vie remplie de "si seulement". Ayez confiance que, si vous lui avez remis vos voies, il dirigera votre sentier (Proverbes 3.5-6).

    Une prière pour aujourd'hui
    Père, je te remets mon passé. Pardonne-moi mes péchés et mes erreurs. Je te remets les décisions que je dois prendre aujourd’hui. Merci parce que tu me diriges. Au nom de Jésus.

     

     
    Si seulement !

     

    Source : topchretien.com 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Restez calme dans la crise !

     

     

     

     

     

     

     
    "Judas donc, ayant pris la cohorte, et des huissiers qu’envoyèrent les principaux sacrificateurs et les pharisiens, vint là avec des lanternes, des flambeaux et des armes […] Simon Pierre […] frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui coupa l’oreille droite […] Jésus dit à Pierre : Remets ton épée dans le fourreau. Ne boirai-je pas la coupe que le Père m’a donnée à boire ?"Jean 18.3-11
     
     

    En pleine nuit, des soldats se postèrent autour de Jésus et de ses disciples, qui se tenaient dans un lieu à l’écart. Seule la lueur des lanternes et des flambeaux perçait l’obscurité. Tout le monde savait que ce moment risquait un jour d’arriver, et que les adversaires de Jésus emploieraient la force contre lui et ses disciples. À présent, les menaces étaient devenues réalité.

    Pierre eut une réaction très humaine : il frappa violemment un des hommes. Mais Jésus se comporta différemment. Il ne céda pas aux menaces ni à l’émotion. Il demeura calme. Si calme qu’il prit même le temps d’enseigner des vérités importantes à Pierre !

    Il voulait que ses disciples parviennent à jeter un regard différent sur les événements. Il désirait leur montrer que la volonté de Dieu occupait la première place dans sa vie. Que dans toute situation, il était plus important pour lui de plaire à Dieu que d’accomplir ses propres désirs.

    Jésus a pu faire face à cette crise avec calme, parce qu’il était préparé. Il savait qu’on le trahirait et que le Père l’avait appelé à mourir. Mais il n’avait pas peur ! Il avait passé du temps dans la prière et il était fort dans l’Esprit.

    À quelles crises êtes-vous confronté ? Assurez-vous d’y être préparé ! Remplissez votre esprit et votre cœur de la Parole de Dieu. Passez du temps dans la prière. Soyez rempli de l’Esprit et laissez-le vous équiper et vous aider à contrôler vos émotions. Soumettez votre volonté à Dieu. Faites-lui confiance. Et essayez de transformer les crises que vous traversez en autant d’occasions de témoigner pour Dieu. 

    Une prière pour aujourd’hui

    Père, aide-moi à être fort dans l’Esprit et à me tenir prêt pour affronter les événements de la vie. Je te fais confiance pour diriger ma vie. Utilise-moi pour ton royaume. Au nom de Jésus.

     

     
    Restez calme dans la crise !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique