• Viens sans rien

    Viens sans rien

     
     
     
     
     
     
     
     
     

     
     
     

    Les foules l’interrogeaient, que ferons-nous donc ? 
    Luc 3.10

     

    J’ai invité un couple pour un dîner. J’avais précisé : « Surtout ne venez avec rien d’autre que votre bonne humeur : pas de fleurs pour mon épouse, pas de vin pour le repas. » À leur arrivée, l’homme me dit combien cela lui avait été très difficile de venir “avec rien” : « Je n’ai pas été éduqué ainsi. Et ce n’est pas dans ma culture d’être invité chez des gens sans rien apporter. C’est difficile dans ma conception même des relations. » Son épouse avait insisté auprès de lui : « Respecte ce qu’il t’a demandé ; on y va donc “avec rien” ! »
    Je me suis demandé si nous ne faisions pas ainsi quelquefois avec Dieu.
    Une de mes sœurs me demandait un jour ce qu’elle devait faire pour vivre avec Dieu. Lui expliquant la démarche simple de repentance et de foi auprès de Jésus, elle en fut déçue : « C’est trop facile. Tu m’aurais dit de faire des kilomètres à genoux ou d’autres trucs du genre, OK, mais là non ! »
    « Que ferons-nous donc ? » demandaient les foules, les péagers et les soldats auditeurs de Jean-Baptiste1. C’est étonnant de toujours vouloir faire quelque chose pour Dieu, vous ne trouvez pas ? Mériter pour être accueilli, écouté et exaucé, cela fait partie de notre nature profonde.
    « Viens sans rien », dit la lecture proposée. Vraiment ? Oui, car Dieu n’attend pas de cadeau de ta part !

     

    Bernard Delépine

    1 Luc 3, versets 10, 12, 14

     

    Source : vivreaujourdhui.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Les conséquences que représentent le fait de trop penser6 SIGNES QUI MONTRENT QUE VOUS AVEZ TROP DE SUCRE DANS LE SANG »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :