• TIC-TAC

    Tic-Tac "vivreaujourd'hui.com"

    15 Juin 2014
     

    Rachetez le temps.
    Colossiens 4.5

     

    Il y a quelques années, j’ai passé un week-end inoubliable chez des amis, dans une belle région de Suède. Leur chalet était un bâtiment rustique, équipé de tout le confort moderne nécessaire pour assurer un agréable séjour. Mon lit se trouvait sur une plate-forme en bois au-dessus d’une partie du salon. Il me convenait parfaitement, sauf quand je me levais “du mauvais côté du lit”…
    Je dois avouer que je n’ai pas beaucoup dormi, et cela pour deux raisons. La première : mon lit était éclairé comme en plein jour 22 heures sur 24, car les nuits au centre de la Suède sont très courtes en juillet. La deuxième : il y avait à la hauteur de mes yeux une grande horloge sur le mur du salon ; le bruit du tic-tac suffisait amplement à me garder éveillé en permanence, même sans lumière.
    L’horloge avait une particularité : elle n’avait plus d’aiguilles, elles avaient disparu ou s’étaient cassées. Le temps s’écoulait joyeusement, mais l’horloge n’indiquait pas l’heure. Impossible de dire s’il était deux ou six heures… tout ce qu’elle communiquait, c’était les secondes qui passaient.
    L’horloge de notre existence sur terre fait, elle aussi, « tic… tac… » inlassablement. Telle l’horloge de mes hôtes suédois, elle n’indique pas l’heure au cadran de notre vie. Il est impossible de dire combien de temps il y reste…
    Ce que nous faisons du temps à disposition est beaucoup plus important que de nous demander à quel moment il touchera à son terme. Le temps passe, et nous ne le rattraperons pas.
    Comment utilisez-vous votre temps ?

    Silvano P.

    TIC-TAC

    Psaume 90. 1-6 : " 1 Seigneur, de génération en génération, tu as été notre abri. 2 Avant que naissent les montagnes, avant que tu crées la terre et le monde, depuis toujours et pour toujours, tu es Dieu ! 3 C’est toi qui dis aux humains : « Redevenez de la poussière. » Alors ils meurent et redeviennent poussière. 4 Pour toi, mille années passent aussi vite que la journée d’hier, ou quelques heures de la nuit. 5 Tu emportes la vie humaine : elle dure le temps d’un court sommeil. Elle ressemble à l’herbe qui pousse. 6 Le matin, elle fleurit, elle grandit, le soir, elle se fane, elle est sèche !"

    « AIMER, BÉNIRFÊTE DES PÈRES »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :