• THE MOST IMPORTANT THING

     

    The MOST IMPORTANT THING !!!

     

    « Faîtes l’amour pas la guerre »

    Bien souvent lorsque le focus est mis sur un sujet l’instant d’une journée, il éveille en nous bien plus ! En effet, le 20 décembre la journée consacrée à la solidarité ou celle du 21 décembre consacrée à l’orgasme, sont toutes deux d’une leçon importante quant à la force, l’énergie concentrée, des êtres humains que nous sommes…

     

    Journée Mondiale de l'Orgasme…

    ... à réserver à un public averti !

    Le jour le plus court de l'année, on a envie de rester longtemps au lit, longtemps, longtemps, et pas tout seul !

    Depuis 2006, on célèbre la journée mondiale de l'orgasme lancée à l'initiative d'une association anglo-saxonne, la "global orgasm". Selon ses deux fondateurs, si nous faisions tous l'amour en même temps, une vague d'ondes positives envahirait le monde.

    et puis, comme le 21 décembre 2012, c'est la fin du monde, autant en profiter pour célébrer dignement "la petite mort" !SCE

     

    Journée Internationale de La Solidarité Humaine

     

    L’idée de solidarité humaine à l’échelle mondiale peut changer le monde, a déclaré Lech Walesa, cofondateur du mouvement ouvrier Solidarnosc et lauréat du prix Nobel de la paix en 1983. L’ancien Président de la république polonaise inaugurait alors la cérémonie de lancement de la première Journée internationale de la solidarité humaine, qui sera célébrée chaque année le 20 décembre.

    Cette Journée, proclamée par l’Assemblée générale des nations unies en 2005, a pour but de souligner l’importance de la solidarité pour faire progresser l’ordre du jour des Nations Unies en matière de développement, en particulier, la lutte contre la pauvreté.

    La Déclaration du Millénaire, adoptée par les chefs d’État et de gouvernement en 2000, définit d’ailleurs la solidarité comme l’une des valeurs fondamentales essentielles aux relations internationales du XXIe siècle.

    La solidarité, ce n’est pas que la compassion. Elle est un sentiment d’unité et de responsabilité commune, a souligné Lech Walesa. Nous devons en faire la base de l’ordre mondial contemporain. Elle doit réunir la communauté internationale pour l’amener à réaliser sa supériorité sur les intérêts nationaux, en appelant à s’opposer à la vision de conflit et à y répondre par une vision de principes basée sur cette valeur.

    Nos rêves peuvent changer la face du monde mais ils doivent être accompagnés d’actions, a poursuivi Lech Walesa. L’ancien Président polonais a proposé la création d’un fonds de la solidarité humaine qui permettrait à tous les citoyens de la planète d’apporter leur contribution même de la manière la plus modeste. Ce fonds serait un fonds d’aide de personne à personne et non de gouvernement à gouvernement, qui,

    alimenté par des contributions volontaires, pourrait être administré par le Secrétaire général des Nations Unies.

    Nous ne pouvons résoudre aucun des grands problèmes du monde sans un partenariat mondial de grande envergure, a souligné Lech Walesa, estimant que le monde a besoin de changements et de mesures urgentes pour combattre la faim, les conflits, les catastrophes naturelles, les changements climatiques, les maladies et le terrorisme. Il ne faut pas avoir peur de rêver. Le mouvement Solidarnosc a pu en son temps mobiliser des millions de gens et contraindre une idéologie néfaste à la défaite.

    Solidarnosc a profondément transformé la Pologne, la solidarité peut aider à transformer le monde.SCE

    Appréciez le plus important…

    Cette période de fin d’année qui foisonne de bonnes actions, d’élan de solidarité, de cadeaux offerts, d’élans du cœur, de vœux et de résolutions, nous incite à nous recentrer sur nos priorités, nos vibrations profondes, la gentillesse que tout le monde espère, l’effondrement des préjugés et des tabous…

    C’est vrai, la journée de l’orgasme est presque passée inaperçue dans l’effervescence de ce dimanche des achats de Noël et des assassinats de policiers en France ou aux USA. Loin d’être consacrée à l’orgie, la perversion sexuelle, les dérives sexuelles, cette journée véhicule un message fort qui m’a fait réfléchir…

    En effet, il est devenu plus facile de tolérer, regarder, entendre parler de violence, de révolte, de guerre, dans les films, les jeux vidéos, les informations, la télévision, les journaux, les cités. Ces situations qui véhiculent partout mort, désarrois et souffrance, nous répugnent, nous y mettons des âges limites pour limiter la casse : « interdit aux -10, -16 ans ». Mais plus on contemple cet état de fait plus nous devenons colériques, violents, terribles, indifférents et apprenons à vivre avec.

    De même dès que des scènes de baisers, de flirts, d’actes sexuels, de sentiments apparaissent, on leur mets les mêmes

    limites. Nous sommes vite offusqués, choqués, prudes et désemparés, face aux scènes d’amour. Le sexe est encore tabou, quoique qu’il se vulgarise, s’enlaidisse, se commercialise et s’étale de la mauvaise façon.

    Quel est le problème ? Où le bas blesse t-il ? Face à la mort, le mal, on est désemparé et on le tolère, face à l’amour, on est tout autant désemparé et on le réprime.

    Notre monde est fou, et les êtres humains qui le peuplent plus encore. Ils réfutent ce qui leur fait le plus de bien et tolère ce qui leur fait mal.

    Avez-vous déjà « vécu l’amour » ?

    Avez-vous déjà « fait l’amour ? vécu l’amour ? « Qu’avez-vous ressenti ? Quels étaient vos sentiments à ce moment précis ? Qu’est-ce que cette expérience vous a apporté ? Que ressentez-vous après avoir regardé un film à l’eau de rose ? UN film romantique plutôt qu’un thriller, un film d’horreur, un film d’action ? Etiez-vous mal à l’aise ? Révolté ? Souffrant ? Déçu ? Heureux ? Détendu ? Joyeux ? Enthousiaste ?

    A part quand les conditions sont mal réunies et inadaptées, l’acte sexuel, comme l’acte d’amour, laisse plutôt euphorique, serein, positif, enthousiasme, énergique, dynamique, imaginatif, expérience vécue….

    Imaginons, ce que serait notre monde, si on faisait l’amour tous les jours, toute la journée, nous serions le reflet de l’amour, nous vivrions l’amour… Pourquoi serions-nous mal à l’aise avec cette notion ?

    7% des femmes n’ont jamais eu d’orgasme

    Il semblerait que 7% des femmes n’auraient jamais vécu l’orgasme et 79% des femmes ont du mal à le vivre.

    Contrairement à ce que pensent beaucoup. La faute ne revient pas au partenaire, notamment masculin mais plus souvent que rarement directement à la femme elle-même. Pourquoi ? Par manque de bonne contraction musculaire. Se connaître et se

    préparer à recevoir s’apprend. L’orgasme masculin ou féminin s’apprend par une connaissance physique mais aussi psychique de qui l’on est. L’abandon, le lacher-prise, sont les meilleurs atouts pour atteindre l’orgasme et vivre pleinement le moment présent que l’on est entrain de vivre dans un don et une réception de l’amour… L’orgasme (du grec : ὀργασμός / orgasmós, de ὀργᾶν / orgân, « bouillonner d'ardeur ») est la réponse physiologique qui a lieu au maximum de la phase d’excitation sexuelle. Il est souvent synonyme de jouissance extrême. L'orgasme libère également deux protéines neurologiques, l'ocytocine et la prolactine, qui provoquent une profonde sensation de bien-être. (sce) Après l’orgasme on parle souvent de plénitude, de sourire, de détente, de repos.

    Si nous sommes mal à l’aise avec ce qui nous fait du bien, alors c’est le monde à l’envers !

    Je ne fais pas ici l’apologie et la promotion du sexe. Mais je crois que l’adage « Faîtes l’amour, pas la guerre » reste encore valable aujourd’hui et demain. Peut-être la solution aux désordres du monde.

    C’est notre choix du plus important qui crée notre monde, notre cadre et notre vie. Êtes-vous bouillant de quelque chose dans votre vie ? Pour quoi vous passionnez-vous ? Pour quoi bouillonnez-vous précisément ? Qu’est-ce qui vous fait vibrer ?

    Quel est le plus important pour vous ? Selon vous ?

    « Faîtes l’amour ! « Pourrait-il être votre leit-motiv ? Une expérience à vivre et ressentir ne serait-ce qu’une fois dans sa vie…

    cvfg

    « CONGÉDIÉ ET PROMUTEL QUE JE SUIS »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :