• SACRIFICE VAIN ?

    vivreaujourdhui.com

    SACRIFICE VAIN ?

     
     
    24 Juillet 2015
     
     

    Le Christ lui-même a souffert la mort pour les péchés, une fois pour toutes. Lui l’innocent, il est mort pour des coupables, afin de vous conduire à Dieu : 1 Pierre 3.18

     

    Fin 2007, lors d’une tentative de viol, la jeune Anne-Lorraine fut poignardée et égorgée parce qu’elle se défendait pour se préserver de la souillure.

    Au cours de l’enterrement, devant 2000 personnes que la peine bouleversait, son père, le colonel Philippe Schmitt, prit cet engagement :  » Anne-Lorraine, dorénavant, je mettrai toute mon énergie à ce que ton sacrifice ne soit pas vain. Ne rien faire serait pire que tout. « 

    Personne n’est sans doute demeuré indifférent face à l’acte abject du violeur, ni insensible devant le courage et la dignité de sa victime.

    Mais aurait-on le droit, par contre, de demeurer insensible et indifférent à ce drame que furent la condamnation et la crucifixion du Juste par excellence, sachant qu’il alla volontairement au-devant de la mort afin de sauver tous les hommes ? Ce sacrifice suprême peut-il demeurer vain ? Il l’est pour moi si je refuse de me savoir concerné ou si j’en écarte légèrement la pensée.

    Et, y ayant cru, ce serait le rendre vain pour les autres, de ne pas le faire connaître. N’est-ce pas la chose, plus que toute autre, où ne rien faire serait pire que tout ?

    Richard Doulière

     

    SACRIFICE VAIN ?

     

    1ère lettre aux Corinthiens 9. 15-23 : "15 Mais moi, je n’ai profité de rien de tout cela, et je n’écris pas ici pour réclamer ces droits. Plutôt mourir ! Non, personne ne m’enlèvera cette raison d’être fier. 16 Pour moi, annoncer la Bonne Nouvelle, ce n’est pas une raison d’être fier, car je ne peux pas faire autrement. Quel malheur pour moi si je n’annonce pas la Bonne Nouvelle ! 17 Si c’était moi qui avais choisi ce travail, oui, j’aurais droit à un salaire. Mais comme je ne peux pas faire autrement, je fais simplement ce que je dois. 18 Alors, quel est mon salaire ? C’est d’offrir la Bonne Nouvelle gratuitement. Je l’annonce sans profiter des droits qu’elle me donne.

    19 Personne parmi vous ne peut me forcer à faire quelque chose. Pourtant, j’ai voulu devenir le serviteur de tous, pour gagner le plus de gens possible. 20 Avec les Juifs, je vis comme un Juif, pour gagner les Juifs. Avec ceux qui obéissent à la loi de Moïse, j’obéis à la loi, pour gagner ceux qui lui obéissent. Pourtant, je ne suis pas obligé d’obéir à cette loi. 21 Avec ceux qui ne connaissent pas la loi de Moïse, je vis comme si je n’avais pas cette loi, pour gagner ceux qui ne la connaissent pas. Pourtant, j’ai la loi de Dieu, puisque j’obéis à la loi du Christ. 22 Avec les chrétiens fragiles, je vis comme si j’étais fragile, pour gagner ceux qui sont fragiles. Je me donne entièrement à tous, pour en sauver sûrement quelques-uns. 23 Et tout cela, je le fais à cause de la Bonne Nouvelle, pour participer à ses richesses."

     

    « 13 plantes comestibles faciles à reconnaitreTDAH, hyperactivité et troubles du comportement : la solution est peut-être dans l’assiette »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :