• PAUVRE POUR ENRICHIR LES AUTRES

    vivreaujourdhui.com

    PAUVRE POUR ENRICHIR LES AUTRES

     
     
    21 Mars 2015

     
     

    Vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ : pour vous il s’est fait pauvre alors qu’il était riche, afin que par sa pauvreté vous soyez enrichis.
    2 Corinthiens 8.9

    Au 13ème siècle, un homme riche a voulu connaître le monde des pauvres afin de mieux leur venir en aide. Pour cela, il s’est fait lui-même pauvre. Il n’a pas hésité à échanger ses habits de bourgeois contre ceux d’un mendiant, pour se mêler aux gueux. En s’identifiant à ces derniers, cet homme, dépouillé de son rang social et de ses biens, a accepté également leur saleté et leurs odeurs inconfortables. Il a fait l’expérience de la vie des gens rejetés par la société.
    François d’Assise – puisque c’est lui – a choisi de se faire pauvre, non sans sacrifice, pour obéir à son Dieu et secourir les plus démunis de son temps.
    Hommes et femmes, de toutes les époques, cultures et pays, tous sont pauvres tant qu’ils ne connaissent pas le Dieu véritable. Pauvres, car prisonniers du péché, et incapables de s’en libérer.
    Jésus, par obéissance à Dieu, son Père, a renoncé à sa gloire pour venir sur cette terre en homme, souffrir et mourir à la croix en lieu et place de nous tous qui méritions la mort. Pourquoi ? Non seulement pour nous secourir, mais pour que nous puissions devenir riches. Comment ? En devenant disciple de Jésus-Christ, il est possible de passer de la pauvreté à la vraie richesse, de la servitude à la liberté. Par la foi en Jésus, celui qui croit hérite la vie riche et éternelle dans le royaume de Dieu.

    Guy Aristide Passi

     

    PAUVRE POUR ENRICHIR LES AUTRES

     François D'Assise

     

    Livre du prophète Ésaïe, chapitre 53 : "Qui a cru à la nouvelle que nous avons apprise ? Qui a reconnu la puissance du Seigneur ? Devant le Seigneur, le serviteur a grandi comme une petite plante, comme une racine qui sort d’une terre sèche. Il n’avait ni la beauté ni le prestige qui attirent les regards. Son apparence n’avait rien pour nous plaire. Tout le monde le méprisait et l’évitait. C’était un homme qui souffrait, habitué à la douleur. Il était comme quelqu’un que personne ne veut regarder. Nous le méprisions, nous le comptions pour rien. Pourtant, ce sont nos maladies qu’il supportait, c’est de notre souffrance qu’il s’était chargé. Et nous, nous pensions : c’est Dieu qui le punit de cette façon, c’est Dieu qui le frappe et l’abaisse. Mais il était blessé à cause de nos fautes, il était écrasé à cause de nos péchés. La punition qui nous donne la paix est tombée sur lui. Et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. Nous étions tous comme des moutons perdus, chacun suivait son propre chemin. Et le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous. On l’a fait souffrir, mais lui, il a accepté cela, il a gardé le silence. Comme un agneau qu’on mène à l’abattoir, comme un mouton qui ne crie pas quand on lui coupe sa laine, il a gardé le silence. On l’a arrêté, jugé, puis supprimé. Mais qui a fait attention à ce qui lui arrivait ? Oui, on l’a enlevé du monde des vivants. Il a été frappé à mort à cause des fautes de son peuple. Il a été enterré avec les gens mauvais. Sa tombe est avec les riches. Pourtant, il n’avait rien fait de mal et il n’avait jamais trompé personne. 10 Mais le Seigneur donne raison à son serviteur écrasé. Et il a rétabli celui qui avait offert sa vie à la place des autres. Son serviteur aura des enfants et il vivra encore longtemps. Par lui, le Seigneur réalisera son projet. 11 À cause des souffrances qu’il a supportées, il verra la lumière, il sera rempli de bonheur. Mon serviteur, le vrai juste, rendra justes un grand nombre de gens, parce qu’il s’est chargé de leurs péchés. 12 C’est pourquoi je le mets au rang des plus grands. Il partagera les richesses des ennemis avec les puissants. En effet, il a accepté librement de mourir et d’être mis avec les bandits. Oui, il a porté les péchés de beaucoup de gens et il est intervenu pour les coupables."

                     

    « FAUT-IL FAIRE CONFIANCE AU SOJA ?SE SOIGNER AVEC LA SAUGE »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :