• Un smoothie pruneaux-graines de chia-pomme pour réguler l’intestin

     

     

     

     

     

     

    La consommation d'aliments riches en fibres est idéale pour réguler l'intestin. Toutefois, il ne faut pas oublier d'augmenter aussi sa consommation d'eau, afin de favoriser l'élimination de ces aliments et ainsi éviter des problèmes de constipation. 

    Un smoothie pruneaux-graines de chia-pomme pour réguler l’intestin

    Nombreuses sont les personnes qui ont besoin de réguler l’intestin pour combattre des troubles tels que la constipation, la mauvaise absorption intestinale, les diarrhées fréquentes, ou bien pour se remettre d’une maladie gastro-intestinale.

    La meilleure façon d’y parvenir est d’avoir une bonne alimentation et de consommer des compléments alimentaires naturels adaptés.

    Découvrons ensemble, dans cet article, comment réguler l’intestin grâce à un délicieux smoothie à base de pruneaux contenant aussi des graines de chia et de la pomme.

    Réguler l’intestin est fondamental

    L’intestin est un organe devant toujours bien fonctionner, afin de garantir une bonne santé et une bonne qualité de vie.

    Les troubles chroniques qui affectent cet organe peuvent être, sur le long terme, à l’origine de nombreuses maladies. C’est pourquoi il est nécessaire, d’une part, de trouver un traitement qui nous aide à prendre soin de l’intestin, et  d’autre part, d’avoir une bonne alimentation.

    Dans un régime alimentaire sain, ne doivent pas manquer des aliments frais et complets riches en fibres naturelles tels que :

    • les fruits
    • les légumes
    • les légumineuses
    • les céréales complètes
    • les fruits secs
    •  les graines

    À partir de cette base, vous pouvez ajouter d’autres aliments en quantités modérées, lesquels doivent toujours être accompagnés par des aliments de cette liste.

    Les aliments bénéfiques

    Trois aliments sont très bénéfiques pour réguler l’intestin.

    Le pruneau

    Pruneaux

     

    Le pruneau est un superaliment que nous pouvons consommer tous les jours. Ses bienfaits sont les suivants :

    • grâce à sa forte teneur en fibre, il combat la constipation
    • il soulage certains troubles intestinaux tels que les hémorroïdes ou les diverticules
    • son fort pouvoir antioxydant protège du vieillissement prématuré et des radicaux libres
    • sa forte teneur en sucre naturel apporte beaucoup d’énergie
    • il réduit l’hypertension artérielle
    • grâce à sa forte teneur en minéraux, il prévient l’ostéoporose
    • il aide à réduire le tour de taille
    • grâce à sa teneur en fer, il prévient l’anémie ferriprive

    Les graines de chia

    Les graines de chia

     

    La graine de chia est un aliment médicinal aux nombreux bienfaits pour la santé. Lorsque vous faites tremper des graines de chia, elles libèrent des mucilages, un type de fibre soluble à consistance visqueuse. C’est pourquoi les graines de chia constituent un excellent remède pour nettoyer et réguler l’intestin.

    De plus, ces graines apportent d’autres bienfaits pour la santé :

    • elles réduisent le taux de cholestérol et le taux de sucre dans le sang
    • elles constituent une bonne source de protéines végétales, ce qui augmente le taux d’énergie et de vitalité
    • si vous suivez un régime amincissant, elles ont un effet rassasiantqui aide à manger moins
    • elles ont un fort pouvoir antioxydant
    • elles constituent une excellente source de calcium facilement assimilable, un minéral qui prend soin des dents et des os

    La pomme

    Pommes

     

    Grâce à sa teneur en pectine, la pomme est un fruit très bénéfique pour la fonction intestinale.

    Sa fonction régulatrice est efficace tant en cas de problèmes de constipation qu’en cas de problèmes de diarrhée. La pomme aide toute la fonction digestive. C’est pourquoi il est conseillé de consommer une pomme tous les jours, afin de prévenir les troubles digestifs.

    De plus, la pomme a d’autres propriétés bénéfiques pour la santé :

    • elle purifie les toxines de l’organisme
    • elle alcalinise l’organisme
    • elle réduit le taux de cholestérol et le taux de glucose dans le sang
    • elle prévient le vieillissement prématuré
    • elle maintient les dents et les gencives saines
    • elle réduit l’acide urique

    Un smoothie pruneaux-graines de chia-pomme 

    Les ingrédients 

    • 1 verre d’eau (200 ml)
    • 4 pruneaux
    • 1 cuillère de graines de chia (14 g)
    • 1 pomme bio non épluchée

    Si vous choisissez une pomme non bio, nous vous recommandons de l’éplucher, car elle pourrait contenir des pesticides néfastes pour la santé. En revanche, si vous choisissez une pomme issue de l’agriculture biologique, sa peau vous apportera plus de fibres.

    La préparation

    Pour bien préparer ce smoothie, vous devez suivre les étapes suivantes :

    • la veille, laissez tremper les pruneaux et les graines de chia dans un verre d’eau
    • le matin, après avoir retiré les noyaux des pruneaux, mettez les pruneaux et les graines de chia dans un mixeur
    • ajoutez la pomme sans pépins
    • mixez pendant une minute
    • bien que la pomme et les pruneaux apportent du sucre naturel à cette boisson, si vous le souhaitez,vous pouvez sucrer la boisson avec de la stevia ou du miel d’abeille

    La consommation 

    Vous pouvez boire ce smoothie à tout moment de la journée, mais si vous souhaitez réguler l’intestin, le meilleur moment est le matin au réveil, à jeun, une demi-heure avant de prendre le petit-déjeuner par exemple.

    Si vous souhaitez utiliser cette boisson comme traitement, vous pouvez la boire tous les jours pendant une ou deux semaines.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 6 puissants remèdes maison à base d’ail.

    Les connaissiez-vous ?

     

     

     

     

     

     

    Bien que nous ne devrions pas remplacer les traitements prescrits par le médecin, nous pouvons profiter des propriétés de ces remèdes à l'ail comme traitement complémentaire pour soulager et améliorer différents problèmes.

    6 puissants remèdes maison à base d’ail. Les connaissiez-vous ?

    Les remèdes avec de l’ail sont considérés comme des antibiotiques naturels depuis des temps immémoriaux.

    L’ail est originaire d’Asie centrale et son utilisation en médecine alternative est connue en Inde et en Égypte ancienne. De nos jours, il est encore bien connu et apprécié pour ses innombrables pouvoirs thérapeutiques.

    Il est également utilisé comme remède naturel pour traiter ou prévenir une grande variété de maladies.

    L’ail est l’une des plantes médicinales aux propriétés curatives les plus scientifiquement prouvées.

    C’est un antibiotique, ainsi qu’un antiseptique général grâce à sa forte teneur en soufre.

    Parmi ses autres composés, on peut signaler les suivants :

    • Glycoside sulfureux
    • Aluna
    • Enzymes
    • Vitamine A, B1, B2, B2, C
    • Niacine
    • Soufre

    Il possède une forte action bactéricide contre les staphylocoques, les streptocoques, les salmonelles et les champignons a été démontrée. Il aide également les défenses de l’organisme en augmentant la production de globules blancs.

    Remèdes maison très puissants avec de l’ail

    1. Pour guérir la grippe

    grippe

    Manger une ou deux gousses d’ail par jour peut être la solution pour prévenir la grippe.

    • Parmi les composés de l’ail, il y a un produit chimique appelé allicine, qui a un grand potentiel pour combattre les virus et les bactéries.
    • En mastiquant et en écrasant l’ail, les substances sont libérées et nous obtenons ainsi ses bienfaits curatifs.

    2. Traiter les varices

    Il vous sera d’une grande utilité pour contrôler les varices, mais il vous faut être persévérant pour voir l’effet positif.

    Ingrédients

    • 6 gousses d’ail
    • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive (48 g)
    • Le jus d’un citron

    Préparation

    • Coupez les gousses d’ail en tranches et placez-les dans un récipient en verre avec l’huile d’olive et le jus de citron.
    • Bien mélanger, couvrez le contenant et laissez reposer pendant 12 heures.

    Application

    • Faites pénétrer la pommade en faisant des massages circulaires sur toute la zone.
    • Avec ce remède, vous serez en mesure d’activer la circulation sanguine et de réduire l’inflammation dans la région des varices.

    3. Sirop maison contre la toux

    ail

     

    L’ail est un antibiotique naturel pour soulager toute condition respiratoire, mais il est essentiel de savoir comment le consommer correctement.

    Lors de la préparation, il est important d’opter pour de l’ail frais.

    Ingrédients

    • 1 ail, préalablement cuit
    • 3 cuillères à soupe de miel (75g)
    • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive (48 g)

    Préparation

    • Écrasez ou hachez l’ail que vous aurez cuit au préalable.
    • Mélangez-le avec le miel et ajoutez enfin l’huile d’olive.
    • N’oubliez pas de ne pas cuire l’ail au-dessus de 60 ºC, sinon il perdra ses propriétés.

    Le sirop obtenu va avoir un effet calmant, car il a la propriété de ramollir les muqueuses des bronches.

    Comme il est fait avec des ingrédients naturels, ce sirop n’aura donc pas d’effets indésirables ou de contre-indications, car il n’est pas fait avec des produits chimiques.

    4. Pour abaisser la tension artérielle

    L’ail contient également du potassium, qui réduit l’excès de sodium et agit comme un diurétique puissant. Il aide également à expulser les liquides et les empêche de rester dans le corps.

    Il s’agit donc d’un excellent traitement naturel pour la régulation de la tension artérielle.

    Ingrédients

    • 2 gousses d’ail, râpées
    • ½ tasse de sucre (100 g)
    • 1 verre d’eau (200 ml)

    Préparation

    • Mélangez l’ail râpé avec le sucre et le verre d’eau jusqu’à obtenir la consistance d’un sirop.
    • Il est recommandé de prendre deux cuillères à soupe par jour de ce sirop pour abaisser la pression.

    5. Éliminer les verrues

    ail coupé

     

    L’ail a des composés antiviraux et antitumoraux qui s’occupent du papillomavirus humain qui cause des verrues.

    Le traitement à l’ail aide à les sécher et à les enlever.

    Ingrédients

    • 1 gousse d’ail

    Ustensiles

    • 1 bandage

    Application

    • Écrasez l’ail pour en faire une pâte et appliquez-le directement sur la verrue.
    • Couvrez la zone avec un pansement et laissez-le dessus toute la nuit.
    • Le lendemain matin, enlevez le pansement, puis rincez à l’eau et appliquez de nouveau l’ail et couvrez.
    • Répétez chaque jour jusqu’à ce que la verrue se détache.

    6. Douleurs osseuses et articulaires

    L’ail est un ingrédient très bénéfique pour les personnes souffrant d’arthrite et de douleurs articulaires en raison de sa teneur en sélénium et en soufre.

    Il est d’une grande aide pour soulager les douleurs articulaires et l’inflammation, car le sélénium a des propriétés anti-rhumatismales. Les patients souffrant d’arthrite ont souvent de faibles taux de sélénium dans le sang.

    Ingrédients

    • 2 gousses d’ail
    • 2 cuillères à soupe d’huile de moutarde (30 g)

    Préparation

    • Faites revenir les gousses d’ail dans 2 cuillères à soupe d’huile de moutarde.
    • Quand elles deviennent noires, éteignez le feu.
    • Filtrer le contenu pour conserver l’huile.
    • Laisser refroidir, puis utilisez-la pour masser la zone affectée.
    • Laissez agir pendant au moins 3 heures puis rincez à l’eau.
    • Appliquez deux fois par jour et vous sentirez rapidement le soulagement dans la région.

    Rappelez-vous que :

    L’ail est un élément naturel très bénéfique pour les usages dont nous avons parlé. Cependant, si vous avez des doutes sur un problème de santé, il est préférable de consulter un médecin.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 5 conseils pour éliminer les parasites intestinaux

     

     

     

     

     

     

    Les conditions d'hygiène, les habitudes et même la propreté de la maison sont indispensables pour évaluer la cause de l'infection et la prévention des parasites intestinaux.

    5 conseils pour éliminer les parasites intestinaux

    Les principaux agresseurs du système digestif sont, sans aucun doute, les parasites intestinaux. Ils sont responsables d’infecter l’organisme et de provoquer des maladies.

     

    Une fois à l’intérieur du corps, les parasites intestinaux rivalisent pour la consommation de substances alimentaires et s’adhèrent aux parois des l’intestin.

    L’apparition des parasites est influencée par plusieurs facteurs tels que : l’âge, et dans le cas des enfants, les conséquences sont plus sérieuses. Mais leur développement est aussi lié aux conditions d’hygiène et de santé des personnes affectées.

    Symptômes

    Le chiffre semble incroyable, mais pourtant, plus de 80% de la population mondiale est infectée par des parasites intestinaux. Le problème survient lorsque la quantité de parasites se multiplie et provoque de graves maladies. Malheureusement, dans certains cas, les infections entraînent la mort des patients.

    Les parasites intestinaux peuvent apparaître d’une manière asymptomatique chez de nombreuses personnes. Cependant, les personnes qui éprouvent certains troubles à cause des parasites intestinaux présentent généralement les symptômes suivants :

    • Fièvre
    • Fatigue
    • Diarrhée
    • Vomissements
    • Allergies
    • Peau sèche
    • Urticaire
    • Flatulence
    • Démangeaisons nasales
    • Hémorragie nasale
    • Douleur abdominale
    • Maux d’estomac
    • Mucus dans les selles

    Mode de contagion

    contagion des parasites intestinaux

     

    Les modes de contagion les plus fréquents des parasites intestinaux sont les suivants :

    • Contact sexuel
    • Transmission congénitale
    • Propagation par le contact des mains
    • Absorption d’eau contaminée
    • Consommation de viande ou de poisson cru
    • Contact avec des objets contaminés, des excréments humains ou animaux.

    Diagnostic

    Pour fournir un diagnostic qui confirme qu’il s’agit d’un cas d’infection par des parasites intestinaux, il est impératif d’effectuer un test de selles. Cela permet de détecter s’il existe des éléments anormaux (œufs, larves, parasites, bactéries) parmi les déchets.

    Il est très important de ne pas commencer à prendre des antibiotiques avant de réaliser le test pour ne pas altérer le résultat. Il est même recommandé de suivre un régime sans graisses ni fibres, au moins une semaine avant l’examen des selles.

    Comment éliminer les parasites intestinaux

    1. Graines de citrouille

    graines de citrouille pou réliminer les parasites intestinaux

     

    La pipérazine, une substance présente dans les graines de citrouille est très indiquée pour l’élimination des parasites intestinaux. Vous pouvez même la trouver comme médicament en pharmacies. C’est une ancienne technique de vermifugation, mais qui reste cependant très efficace.

    Ingrédients

    • 1 litre d’eau de coco
    • 80 graines de citrouille
    • 2 cuillères à soupe de miel (40 g)

    Préparation

    • Pelez d’abord les graines puis broyez-les.
    • Ajoutez ensuite l’eau de coco et mélangez bien.
    • Ensuite, ajoutez à ce mélange les 2 cuillères à soupe de miel.
    • Enfin, consommez ce liquide à jeun pour évacuer les parasites intestinaux.

    2. Bonne alimentation

    Il existe des aliments que nous devrions éviter si nous voulons éliminer les parasites intestinaux. Notez bien les principaux : les produits laitiers, les sucres, les farines et les aliments transformés.

    Heureusement, il existe d’autres aliments qui ne peuvent pas manquer à votre régime alimentaire. En effet, ces aliments vous aideront à éliminer les parasites intestinaux. Pour quelle raison ? Parce qu’ils sécrètent des acides qui ont des propriétés bactériennes et optimisent le fonctionnement de la vésicule biliaire.

    • Ananas
    • Coco
    • Mûres
    • Noix
    • Papaye
    • Grenade
    • Amandes
    • Huile de ricin
    • Jus naturels

    3. Jus de chou

    jus de chou pour éliminer les parasites intestinaux

     

    Lorsque vous souffrez d’une infection en relation avec le tube digestif, l’acide de l’estomac diminue et les organismes étrangers (tels que les parasites intestinaux) peuvent attaquer plus facilement.

    Le jus de chou aide le corps à sécréter de l’acide. De cette manière, la flore intestinale restera en bon état et empêchera la dispersion des parasites. Vous pourrez améliorer votre digestion en prenant une cuillerée de jus de chou avant chaque repas.

    4. Propolis

    Cette substance est un antibiotique naturel. L’idéal est de prendre de la propolis pendant une semaine à jeun. Sa préparation consiste simplement à en consommer un peu en diluant la propolis dans de l’eau ou dans un jus de fruit.

    Par ailleurs, la propolis n’a pas d’effets secondaires, de plus, elle n’est pas indigeste pour le corps car elle n’irrite pas le système digestif et est très efficace.

    5. Condiments

    condiments pour éliminer les parasites intestinaux

     

    Certains condiments peuvent également favoriser l’élimination des parasites intestinaux. Parmi les plus importants nous trouvons les suivants :

    • Clou de girofle
    • Cannelle
    • Thym
    • Estragon
    • Curcuma
    • Poivre

    Prévention

    • Conservez une bonne hygiène à la maison.
    • Évitez tout contact avec des endroits où il y a de la boue, du sable ou de la saleté.
    • Ayez une alimentation équilibrée, car cela vous aidera à augmenter les défenses immunitaires du corps.
    • Désinfectez très bien tous les fruits et légumes qui vont être consommés crus.
    • En l’absence d’eau potable, il faudra faire bouillir l’eau pendant 10 minutes.
    • Couvrez correctement les poubelles pour empêcher les rats et les mouches de se reproduire.
    • Lavez-vous les mains avec du savon et de l’eau avant et après avoir cuisiné, mangé et être allé aux toilettes.
    • Le parasite de l’ankylostome se trouve principalement dans des zones humides et tropicales, il est donc déconseillé de marcher pieds nus.

    Pour éviter la prolifération des parasites, il est très important de surveiller attentivement notre alimentation. Nous devons à tout prix éviter la consommation de sucre ou d’aliments transformés, et favoriser ceux qui contiennent des fibres, car ils favorisent le transit intestinal.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • LES 6 PIRES ALIMENTS QUI FONT STOCKER LES GRAISSES

     

     

     

     

     

    Les graisses qui proviennent de l'alimentation sont digérées par les sécrétions de la vésicule biliaire puis transformées en acides gras. Elles sont ensuite absorbées par les intestins et arrivent dans le foie. En excès, ces graisses participent au surpoids et à diverses maladies. Voici les aliments à limiter absolument !

     

    Les viennoiseries : les industrielles sont moins caloriques

    Brioche, pain au lait, pain au chocolat, croissant, chausson aux pommes, pain aux raisins... Les viennoiseries sont de vrais petits plaisirs pour nos papilles. Le problème ? Pauvres en fibres, riches en graisses, elles sont sources de lipides et de glucides.

    Le processus de stockage des graisses : "Les graisses qui proviennent de l'alimentation sont digérées par les sécrétions de la vésicule biliaire et sont transformées en acides gras. Elles sont ensuite absorbées par les intestins et arrivent dans le foie" explique la diététicienne nutritionniste Charline Wirth. Elle ajoute : "Ces acides gras sont nécessaires pour apporter de l'énergie mais aussi pour intégrer la composition de nos cellules, de nos hormones... En revanche, l'excédent de graisses que l’on trouve dans les viennoiseries va être stocké dans les adipocytes, les cellules de réserves, sous forme de triglycérides."

     

    Une question de quantité : "Si vous mangez un pain au chocolat, vous n’êtes pas dans l’excès. Par contre, si vous mangez un pain au chocolat additionné à un pain aux raisins, vous êtes dans l’excès" explique la spécialiste. "Cette règle est aussi valable pour l'excès de glucides. Lorsque l'organisme a trop de sucres, il ne peut que stocker les glucides, soit sous forme de glycogène, soit sous forme de triglycérides dans les adipocytes, ce qui entraîne une augmentation du tissu graisseux."

    Viennoiseries industrielles moins caloriques que les artisanales : "Malheureusement, ce sont les viennoiseries industrielles pré-emballées qui présentent le moins de calories. Il faut compter 180 Kcal pour un pain au chocolat industriel contre 280 Kcal pour un artisanal". La cause ? "Ils sont de plus petite taille, 45g pour l’industriel contre 70g pour l'artisanal, mais ils sont aussi légèrement moins gras car les industriels ont tendance à économiser les ingrédients les plus chers, comme le beurre." Ils sont aussi moins bons, il faut l'avouer.

    Brioche et pain au lait sont moins caloriques : "Le pain au lait représente 125 Kcal dans sa forme industrielle contre 200 Kcal pour un artisanal. La brioche représente 115 Kcal pour une grosse tranche industrielle et 160 Kcal pour une grosse tranche artisanale" explique la spécialiste. Elle ajoute : "La brioche et le pain au lait sont beaucoup moins gras, deux fois moins gras pour les industriels, que le pain au chocolat ou le croissant". La viennoiserie la plus calorique reste incontestablement le pain au chocolat avec 280 Kcal.

    On remplace : "Remplacer les viennoiseries par du pain complet semble être une bonne solution" Pourquoi ? "Il est riche en fibres, son index glycémique est bas et il ne contient pas de graisses. Il sera donc digéré et assimilé beaucoup plus lentement, évitant tout stockage de graisses. De plus, il apportera une sensation de satiété sur une plus longue durée". Important : "Les viennoiseries doivent rester des plaisirs occasionnels pour le weekend."

     

    Les barres chocolatées : à éviter lors d’un effort

    Au goûter, en collation, quand on a un petit creux ou même en dessert. Toutes les occasions sont bonnes pour déguster une barre chocolatée bien gourmande. Le problème ? Elles sont très sucrées et grasses.

    Au niveau des calories : Les calories varient énormément d’une barre chocolatée à l’autre. "Dans une barre Ovomaltine, on trouve 85 Kcal. Pour une barre Snickers, les calories s’élèvent à 300."

    On remplace : "Dans la catégorie la plus 'similaire', il peut être intéressant de remplacer les barres chocolatées par les barres céréalières. Bien que très sucrées, ces gourmandises sont moins caloriques, on trouve environ 87 kcal par barre" explique la diététicienne. Elle ajoute : "Dans la catégorie la moins similaire, il est recommandé de remplacer les barres chocolatées par des fruits, 1 à 2 selon la taille, ou bien par des fruits séchés, 2 ou 3 maximum. Bien plus rassasiants, ce ne sont pas des calories vides, c’est-à-dire qu’ils apportent des fibres et présentent un index glycémique plus bas, des minéraux, vitamines" déclare-t-elle. La nutritionniste souligne également que les barres chocolatées peuvent être remplacées par une poignée d’amandes.

    A éviter lors d’un effort intense : "Les barres chocolatées doivent rester des plaisirs très occasionnels. Mieux vaut les consommer pendant une activité de long effort mais peu intense, type randonnée" explique la spécialiste. "Si vous les consommez lors d’un effort intense, cela peut présenter un risque de mauvaise digestion et de diminution des performances car elles sont très riches en graisses" précise Charline Wirth.

     

    La charcuterie : privilégier celles qui sont maigres

    Saucisse, saucisson, mortadelle, jambon fumé, salami... La charcuterie nous assure le plaisir, le partage et la convivialité lors d’un apéritif. Le problème ? Elles sont très riches en graisses et doivent donc être consommées avec modération.

    Au-dessus des recommandations : "Pour 100g de charcuterie consommée, on ingère en moyenne plus de 40 g de matières grasses, soit plus de la moitié de la consommation journalière recommandée en lipides. Les recommandations sont d’environ 70g de graisse par jour pour les femmes et 90g pour les hommes, contenue dans les aliments et par les huiles, le beurre… " explique Charline Wirth.

     

    Les charcuteries maigres à privilégier : "Il est important de bien distinguer les charcuteries maigres des autres. Le jambon blanc découenné, le jambon de Bayonne découenné, le bacon, la viande des grisons, la coppa ou encore le saucisson extra maigre sont des charcuteries maigres. Elles ont moins tendance à faire stocker les graisses" précise la diététicienne.

    Une consommation occasionnelle : Pour la nutritionniste : "Les charcuteries comme le salami, la mortadelle, le saucisson, le pâté, la saucisse, la rosette, le boudin ou encore le cervelas présentent une teneur importante en matières grasses et sont donc fortement caloriques."

     

    Conseil : "Soyez particulièrement vigilant sur les taux de sel contenus dans la charcuterie industrielle. Egalement, évitez au maximum les charcuteries présentant des polyphosphates." Ces additifs chimiques sont en train de disparaître de nombreux produits charcutiers.

     

    Les quiches : tout dépend de ce qu’elles contiennent

    Les recettes de quiches peuvent varier mais les principaux ingrédients restent généralement les mêmes. Sans même parler des autres éléments, la pâte feuilletée, la crème liquide, le fromage et les œufs constituent déjà un apport calorique relativement important.

    Pour avoir une idée : "Comptez environ 400 Kcal pour une quiche lorraine" informe la nutritionniste.

     

    Bien sélectionner les ingrédients : "Encore une fois, tout dépend des ingrédients que l’on choisit et de la quantité consommée. Cependant, la quiche reste un plat complet qui contient des protéines grâce aux œufs et des féculents grâce à la pâte" explique Charline Wirth. Il faut juste faire attention à ne pas trop garnir la quiche d’ingrédients trop riche en matière grasse.

    Alléger votre recette : Il existe différentes solutions pour alléger votre quiche et donc réduire votre apport en graisses. "Vous pouvez remplacer la pâte par 3 ou 4 feuilles de brick, sans matière grasse. Au lieu d’utiliser une crème fraîche à 30%, optez pour une crème à 15%, une crème de soja ou même du fromage blanc, toujours moins calorique" déclare la nutritionniste. Concernant les ingrédients, là encore, il est possible de limiter l’apport en calories : "Remplacer les lardons par des légumes. Outre leur très faible valeur énergétique, les légumes possèdent une grande richesse en fibres qui permet de limiter l'absorption intestinale des graisses contenue dans la pâte et le flan de la quiche."

     

    Les aliments frits comme les beignets ou les frites : riches en mauvais gras

    Pour être croustillants, les aliments frits sont complètement plongés dans une friteuse contenant une grande quantité d’huile. Le problème ? L’huile est un corps gras extrêmement calorique.

    Une cuisson problématique : "La cuisson à haute température de l'huile modifie la structure des acides gras" explique Charline Wirth.

     

    Conseil : "La meilleure façon de consommer des aliments frits est d’opter pour des petites portions, à accompagner avec des légumes, de façon à compenser le reste de l'assiette avec des aliments faiblement énergétiques" précise la nutritionniste.

    Privilégier la cuisson au four : "Plutôt que de plonger vos aliments dans une friteuse, utiliser un pinceau pour les badigeonner d'huile en petite quantité et les faire dorer au four" explique la diététicienne. Elle ajoute : "Pour une cuisson à la friteuse, tailler les aliments en gros morceaux afin qu'ils absorbent moins d'huile possible et venir éponger avec du papier essuie-tout, directement après cuisson."

     

    Comment réduire les impacts négatifs de la friture ? Une étude de 2008, réalisée par le Centre d’expertise et de recherche en hôtellerie et restauration du Québec , s’est penchée sur la teneur en matières grasses des frites. Les recherches révèlent que la température de cuisson, la quantité de frites, le format de coupe, le contact de la frite avec l’huile sont tous des facteurs qui peuvent affecter l’absorption d’huile au cours de la friture de la pomme de terre. Il existerait trois solutions pour réduire les impacts négatifs de la friture : - Maintenir des températures de friture inférieures à 200°C. - Changer l’huile de friture avant qu’elle ne présente des signes de détérioration. - Conserver les pommes de terre au frais (8-10°C) et à l’abri de la lumière.

     

    La semoule blanche : un index glycémique élevé

    Pour avoir une idée : "La semoule présente 140 Kcal sur poids cuit pour environ 4 cuillères à soupe" rappelle Charline Wirth.

    Le processus de stockage des graisses : "La semoule, au même titre que pain blanc, le pain de mie blanc ou encore les pâtes blanches possèderait un index glycémique relativement important. Lorsqu'elle est consommée, elle élève de façon rapide le taux de glucose dans le sang. L'organisme va alors produire de l'insuline, entraîner le stockage des nutriments, donc favoriser la transformation d'une grande partie du glucose en réserve de graisse" explique la nutritionniste.

     

    Un mode de cuisson recommandé : "Néanmoins, tout dépend du type de semoule, complète ou blanche, et du mode de cuisson utilisée. Par exemple, il est possible de faire gonfler la semoule dans l'eau chaude mais cela lui conférera un index glycémique plus important, c'est donc le mode de cuisson de la semoule à éviter" précise Charline Wirth. "Au contraire, on peut aussi faire gonfler la semoule dans de l'eau froide, ce qui permet de diminuer son index glycémique car l'amidon sera moins vite digéré" suggère la diététicienne.

    A savoir : "La semoule de blé complet possède un index glycémique plus bas que la semoule blanche. Elle confère moins de stockage abdominal et garantit une satiété plus longue."

     

    Conseil : "Consommer maximum 200g (cuits) de semoule complète et al dente ou alors laissez-la gonfler dans l’eau froide, avec du jus de citron, un coulis de tomate et des légumes, principe du taboulé."

     

    Publié par Chloé Parisse, journaliste santé et validé par Charline Wirth, diététicienne nutritionniste

     

     

     

     

     

     

    Source : medisite.fr

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment tirer le meilleur parti de la levure de bière

     

     

     

     

     

     

    La levure de bière est le produit de la décomposition de l'orge, en particulier du gluten. C'est un produit fermenté.

    Comment tirer le meilleur parti de la levure de bière

    La levure de bière est un champignon que l’on fait fermenter pour ensuite obtenir de la bière, du vin et du pain. Elle contient une quantité importante de vitamines (complexe B) et de protéines. C’est pourquoi elle produit des résultats étonnants sur la peau et sur notre santé en général.

    La levure de bière est généralement consommée en capsules, c’est-à-dire comme supplément alimentaire disponible dans le commerce. Cependant, le mieux est de consommer la levure de bière sous forme de poudre ou de flocons, bien que son goût ne soit pas très agréable.

    La levure de bière peut être consommée mélangée à d’autres aliments, comme le yaourt, les jus, les smoothies, les céréales et même les salades. Il est pratique de l’avoir dans votre cuisine et de l’ajouter à un plat de votre choix plusieurs fois par semaine pour en percevoir les bienfaits.

    Propriétés de la levure de bière

    levure de bière

     

    Les nutriments contenus dans la levure de bière sont reconnus comme produits de grande valeur biologique. Sa haute teneur en protéines surpasse celle des autres aliments. Par exemple, elle surpasse la viande animale pour ce qui est de l’apport nutritionnel.

    Les vitamines du groupe B sont un autre des composants les plus appréciés de la levure de bière. Ceux-ci sont essentiels au métabolisme des nutriments et au bon fonctionnement des systèmes nerveux et immunitaire.

    La levure de bière est également connue pour fournir certains éléments (acides gras) qui régulent les triglycérides :

    • Zinc
    • Calcium
    • Chrome
    • Fer
    • Potassium
    • Lécithine
    • Glucides

    La levure de bière est sans gluten et sans gluten, ni lactose ce qui la rend idéale pour les cœliaques.

    Les moyens de tirer le meilleur parti de la levure de bière

    Il existe de nombreuses façons de profiter des bienfaits que cette levure apporte à notre organisme, parmi lesquelles on peut remarquer les suivantes :

    Elle renforce les ongles

    ongles sains

     

    La levure de bière contient une forte concentration de fer, de calcium, de zinc et de potassium. Ainsi que d’autres minéraux qui donnent de la force aux ongles fragiles. Ainsi, si vous l’utilisez régulièrement, vous aurez les ongles dont vous avez rêvé en un rien de temps.

    Elle fortifie les cheveux

    Grâce à la grande quantité de vitamines B1 et B6, la consommation de levure de bière donne à vos cheveux une brillance exceptionnelle et les rendra plus forts.

    Ces vitamines aident à maintenir la kératine naturelle aux niveaux appropriés en prévenant la chute des cheveux et en leur donnant un aspect soyeux et sain.

    Elle régule le cholestérol

    dépurer le sang

     

    D’autres composants de la levure de bière en concentrations élevées sont les graisses insaturées et la lécithine, éléments parfaits pour contrôler le mauvais cholestérol et réduire les triglycérides.

    Elle est également idéale pour les personnes hypertendues en raison de sa faible teneur en sodium, qui apporte des bénéfices importants à votre système cardio-vasculaire.

    Elle régénère la peau

    La levure de bière contient des acides aminés essentiels. Notre organisme peut ainsi développer ses propres enzymes et hormones dans les quantités nécessaires. De plus, elle contient de la biotine.

    La biotine est un composant qui agit comme régénérateur naturel des tissus, ce qui aide à la cicatrisation des plaies. De plus, elle agit comme un antidote au vieillissement prématuré, gardant la peau jeune et saine.

    Elle contrôle la flore intestinale

    flore intestinale

     

    Source de fibres et de probiotiques, la levure de bière permet donc de réguler la flore intestinale en réduisant la constipation.

    Nous vous recommandons de la prendre fréquemment, surtout à jeun. Cela sera bénéfique pour votre système intestinal puisque la levure de bière équilibrera les selles et rétablira les fonctions enzymatiques qui favorisent une bonne digestion.

    Elle est utile pendant la grossesse

    La teneur élevée en acide folique de la levure de bière est une excellent apport pour les femmes enceintes.

    Elle offre de nombreux avantages nutritionnels à votre bébé. Les médecins recommandent la prise d’acide folique pendant la lactation, mais aussi en tant que supplément au stade de croissance de l’enfant.

    Elle lutte contre la fatigue chronique

    fatigue chronique

     

    Lorsque notre corps ne produit pas les vitamines et les minéraux dont il a besoin pour son bon fonctionnement, nous devons l’aider. La consommation régulière de levure de bière fournit des vitamines et des protéines de bonne qualité. Rappelez-vous qu’il est conseillé de l’associer judicieusement avec des légumineuses, des fruits secs et des céréales complètes.

    De nombreux athlètes choisissent d’inclure la levure de bière dans leur alimentation quotidienne. Car elle leur fournit le supplément d’énergie nécessaire à leur mode de vie exigeant.

    Malgré les bienfaits de la levure de bière, rappelez-vous qu’il n’existe pas de suppléments miracles. La meilleure façon d’assurer une vie saine est de maintenir une alimentation variée et équilibrée. En consommant des aliments naturels et frais qui fournissent les nutriments dont votre corps a besoin.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Conseils pour augmenter le taux de bon cholestérol

     

     

     

     

     

     

    Les lipoprotéines de haute densité sont celles qui éliminent l'excès de cholestérol. Par conséquent, elles sont connus sous le nom de : bon cholestérol.

    Conseils pour augmenter le taux de bon cholestérol

    Pour augmenter le taux de bon cholestérol, il n’est pas nécessaire de recourir à des médicaments ou à des régimes alimentaires stricts. En fait, il nous est difficile de penser que le bon cholestérol existe.

    Lorsque nous pensons au cholestérol, nous croyons automatiquement qu’il est mauvais pour notre santé et que nous devrions abaisser ses niveaux par le biais d’une alimentation saine et de la pratique régulière d’exercice physique. Mais en réalité, il y a un bon cholestérol qu’il est même conseillé d’augmenter.

    Pourquoi augmenter le taux de bon cholestérol ?

    Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe deux types de cholestérol : le « mauvais », ou LDL ,et le » bon », ou HDL. Ce dernier circule dans le sang et est transporté par des lipoprotéines de haute densité. Ces lipoprotéines passent par les artères jusqu’au foie et nettoient les vaisseaux. Elles permettent ainsi de libérer le métabolisme des graisses.

    Le bon cholestérol protège contre les maladies cardiovasculaires et prend soin du cœur.

    Contrairement au « mauvais », il est essentiel d’avoir des taux élevés de HDL (pas moins de 40 mg/dl chez les hommes et 50 mg/dl chez les femmes).

    Les graisses que nous consommons tous les jours affectent notre santé et notre taux de HDL.

    Si nous mangeons du jaune d’œuf, des saucisses ou du beurre ainsi que des aliments d’origine animale contenant des graisses saturées, nous augmenterons donc les taux de mauvais cholestérol, mais pas les bons. Même les graisses trans réduisent les niveaux de HDL.

    Il est donc recommandé de ne pas manger de pâtisseries, de chips, d’aliments industriels, de sucreries ou de snacks.

    Par contre, il est bon d’ajouter à notre alimentation les aliments qui contiennent des acides gras mono-insaturés comme l’huile d’olive, les noix et l’avocat. Car ils élèvent le taux de bon cholestérol dans le sang.

    Conseils pour augmenter le bon cholestérol

    Nous vous recommandons de consommer les aliments suivants pour équilibrer les niveaux des deux cholestérols :

    1. Aliments riches en oméga 3 et 6

    omega 3

     

    Les huiles ou acides gras oméga 3 et 6 sont essentiels pour la santé du cœur.

    Grâce aux acides gras, le foie peut fabriquer des prostaglandines. Il s’agit de substances ayant de nombreuses propriétés (anti-inflammatoires, vasodilatatrices et antithrombotiques) qui améliorent la circulation et augmentent également le cholestérol HDL.

    Parmi les aliments riches en cet élément nutritif se trouvent :

    • Les graines de chia
    • Le quinoa
    • Les noix
    • Les graines de lin
    • Les poissons gras (saumon, sardine, maquereau, thon)

    2. Légumineuses

    Il est conseillé de manger ces aliments riches et sains entre deux et trois fois par semaine. Les légumineuses contiennent aussi beaucoup de lécithine et aussi des acides gras oméga-3.

    Ils peuvent être consommés de différentes manières, chauds ou froids, et accompagnés de légumes. Les plus recommandés sont :

    • Les lentilles
    • Les pois chiches
    • Les haricots
    • Les petits pois

    3. Légumes

    légumes

     

    Les légumes verts de couleur foncée sont les meilleurs pour augmenter le bon cholestérol. Le bêta-carotène, la chlorophylle et, dans de nombreux cas, les glucosinolates (présents par exemple dans la roquette)fournissent des dizaines d’antioxydants.

    Certains des légumes que nous vous recommandons de manger sont :

    • Le chou
    • Le brocoli
    • La roquette
    • Les blettes
    • Les radis
    • Les épinards
    • Les carottes

    4. Fruits à coque et fruits secs

    Pour qu’ils puissent fournir tous leurs nutriments et leurs propriétés, il est essentiel qu’ils ne soient pas frits ou qu’ils n’aient pas de sel ajouté. Ces aliments riches sont idéaux pour un goûter, une collation ou lorsque nous sommes pris par une envie de grignoter.

    Une poignée de fruits à coque par jour est le maximum recommandé, car elles contiennent suffisamment de calories. Ceux qui sont conseillés sont les suivants :

    • Les amandes
    • Les noisettes
    • Les noix
    • Les cacahuètes
    • La pistache

    5. Céréales complètes

    céréales complètes

     

    Les céréales complètes sont plus saines que les raffinées (blanches) parce qu’elles conservent toutes leurs propriétés. Elles satisfont aussi davantage l’appétit. Nous vous conseillons de consommer :

    • Du millet
    • Du riz
    • De la farine d’avoine
    • Du seigle

    6. Huiles de bonne qualité

    Il est très important que vous optiez pour des huiles qui sont pressées à froid, aussi appelées »extra vierge ».

    En plus de l’huile d’olive, vous pouvez aussi utiliser de l’huile de chanvre. Il est préférable de les consommer avant qu’ils n’aient atteint une certaine température.

    Nous vous conseillons de prendre 1 cuillère à café (5 grammes) d’huile de germe de blé pressée à froid par jour pour recevoir une bonne dose d’acides gras oméga 3 et 6, ainsi que de vitamine E (qui agit comme un puissant antioxydant des graisses).

    7. Condiments et vinaigrettes

    citron

     

    L’avocat peut aussi être un excellent choix pour augmenter le bon cholestérol grâce à ses huiles essentielles. Vous pouvez aussi l’utiliser en remplacement d’assaisonnements tels que la mayonnaise ou coupé en tranches et assaisonné avec du jus de citron dans les salades.

    8. Fruits

    Les meilleurs fruits que nous pouvons choisir si nous voulons augmenter le bon cholestérol sont ceux qui fournissent de la vitamine C. C’est pourquoi les agrumes ne peuvent pas manquer au petit-déjeuner (un bon jus d’orange pour commencer la journée est fantastique). Quelques possibilités :

    • L’orange
    • Le citron
    • La mangue
    • La papaye
    • La pêche
    • L’ananas
    • La mandarine

    Et rappelez-vous qu’en plus d’une bonne alimentation, il est essentiel d’éviter les excès et les addictions.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • LES 7 PIRES ALIMENTS POUR LE CHOLESTÉROL

     

     

     

     

     

     

    Nourriture industrielle, viandes transformées, viennoiseries ou encore produits laitiers sont des aliments à envisager différemment lorsque l’on rencontre des problèmes de cholestérol. Le point avec les diététiciennes nutritionnistes Valérie Mery-Mandeville et Camille Petit.

     

    Les produits laitiers : le fromage riche en acides gras saturés

    La crème fraîche, le lait entier, demi-écrémé ou concentré, le beurre et certains fromages ne feraient pas bon ménage avec le cholestérol.

    Pourquoi ? Ces aliments sont riches en acides gras saturés d'origine animale, néfastes pour la santé cardiovasculaire. Les produits laitiers sont une famille d’aliments identifiée comme étant riches en cholestérol alimentaire.

     

    Le fromage en tête de liste : Le fromage est le produit laitier le plus concentré en cholestérol car il contient moins d’eau que les autres. "Par exemple, un camembert aura moins de cholestérol qu’une pâte dure comme du gruyère. Contenant moins d’eau, il contient plus de "matière" et donc, par proportion, plus de cholestérol" s’accordent à dire Camille Petit et Valérie Mery-Mandeville.

    Les extras ajoutés à vos plats : "Il faut surtout faire attention au fromage caché dans l’alimentation qui vient du coup en supplément de sa ration quotidienne comme le fromage sur un gratin, dans des lasagnes, sur une quiche, dans un sandwich" détaille Camille Petit. Les recommandations en terme de fromage sont de l’ordre de 30g pour les femmes et 40g pour les hommes, ce qui représente 1/8 de camembert. Le fromage est un produit laitier "concentré", c'est-à-dire qu’il présente plus de matière sèche que les autres. Pour le même poids qu’un autre produit laitier, le fromage contient donc plus de cholestérol détaille Camille Petit.

    10 grammes de beurre par jour : La diététicienne Camille Petit ne préconise pas la consommation de margarine. "Elle est souvent réalisée à base d’huile de palme et remplie de conservateurs, stabilisants, émulsifiants en tous genre" explique-t-elle. "Il est préférable de consommer 10g de beurre par jour, ce qui équivaut aux petites portions individuelles que l’on trouve parfois dans les hôtels et les restaurants."

    Lait végétal enrichi en calcium : Si vous souhaitez remplacer le lait par un jus végétal comme le lait de soja ou d’amandes : "Il est important de le choisir enrichi en calcium et sans sucres ajoutés" précise Camille Petit.

    Les hommes plus à risque que les femmes : "Ce sont souvent les hommes qui ont du cholestérol. Cela s’explique par l’absence d’œstrogène, l’hormone féminine, au sein de leur organisme. Les œstrogènes empêchent la fabrication de graisse viscérale. Les femmes, jusqu’à la ménopause, ne fabriquent pas facilement de la graisse viscérale tandis que les hommes, eux, en fabrique beaucoup. Cette graisse viscérale, quand elle est trop élevée, entraîne des dérèglements métaboliques et notamment, du cholestérol" explique Valérie Mery-Mandeville.

     

    Les viandes grasses et transformées : impliquées dans la survenue des maladies cardiovasculaires

    On appelle "viandes transformées" la charcuterie comme les saucisses ou le bacon par exemple. Les viandes grasses correspondent au mouton, à l’agneau, l’oie, le bœuf ou encore le porc mais attention "on trouve dans chaque animal des parties grasses et des parties plus pauvres" précise la nutritionniste Camille Petit.

    Limiter les viandes grasses : "Les viandes grasses sont riches en acides gras saturés, impliquées dans la survenue des maladies cardiovasculaires, il convient donc d’en limiter la consommation" détaille cette dernière. Les recommandations sont de l’ordre de 500g de viande rouge par semaine .

     

    Limiter les viandes transformées : "Les viandes transformées sont riches en acides gras saturés et sont souvent très salées et additionnées à un cocktail de conservateurs, de stabilisants et autres additifs. Elles sont donc également impliquées dans la survenue des maladies cardiovasculaires" précise la diététicienne Camille Petit.

    Alterner avec des viandes maigres : "Si vous consommez régulièrement des viandes grasses et transformées, il peut être intéressant de les remplacer par des viandes maigres comme le veau, la volaille et le lapin" conseille Camille Petit.

    Un meilleur équilibre entre le bon et le mauvais cholestérol : "Il est recommandé d’augmenter les graisses insaturées, les apports en huile d’olive, huile de noix, huile de colza, en oléagineux comme les noix, les noisettes, les amandes et également augmenter la consommation d’avocat et de poissons gras comme la sardine ou le maquereau. Ces éléments participent à la fabrication de bon cholestérol, le HDL, empêchant le mauvais cholestérol, le LDL, d’être trop élevé" explique Valérie Mery-Mandeville.

    Bon à savoir : "Le cholestérol est d’origine animale. Une alimentation végétarienne exclut donc le cholestérol" précise Camille Petit.

     

    Les aliments industriels : un cocktail de sucres et de mauvaises graisses

    Les aliments industriels englobent les produits raffinés, les plats préparés ou encore les aliments surgelés comme les pizzas, les quiches et les gâteaux.

    Pourquoi ? "Les aliments industriels sont un concentré de sucre et de mauvaises graisses, il est donc évident que ces aliments sont plutôt à éviter" déclare Valérie Mery-Mandeville.

     

    Acides gras saturés et acides gras trans : Pour la diététicienne Camille Petit : "Ces aliments contiennent des acides gras saturés et des acides gras trans qui sont les lipides à limiter le plus dans l’alimentation. Ces lipides engendrent le plus de maladies cardiovasculaires". Les recommandations sont de l’ordre de moins de 2% de l’apport énergétique total en acides gras trans.

    Privilégier la nourriture la plus naturelle possible : "Il est certain que les aliments industriels ne sont pas préparés avec des graisses insaturées comme de l’huile d’olive ou de l’huile de colza. Cela signifie que ces aliments ne contiennent pas de bons gras mais que des mauvaises graisses. Il ne faut donc pas en abuser puisqu’ils ne participeront pas à apporter un équilibre entre le bon et le mauvais cholestérol."

    Se mettre aux fourneaux : Limiter les aliments industriels et préparer des plats "fait maison" pourrait être une solution rapide et meilleure" déclare Camille Petit.

     

    Les aliments frits : à consommer de façon exceptionnelle

    Les aliments frits comme les frites, les beignets de poulet, les beignets de mozzarella ou encore les poissons panés seraient à limiter quand on a du cholestérol.

    Pourquoi ? "Plus l’aliment sera frit, plus il sera riche en graisses" rappelle Camille Petit. Ils doivent rester très exceptionnels.

     

    Pour limiter l’apport en graisse : "Il faut par exemple faire des frites d’un bon calibre. Les frites très fines ont plus tendance à être en contact avec l’huile, elles deviennent donc plus grasses. Pour limiter cet apport, faire des frites au four pourrait être intéressant" explique Camille Petit.

    La privation n’est pas une solution : "Il faut évidemment avoir une alimentation raisonnable en charcuterie, en fromage et en produits frits mais il n’y a aucune obligation de privation. Il faut surtout compenser avec des bonnes graisses afin d’avoir un équilibre qui reste stable malgré les années" préconise Valérie Mery-Mandeville. 

    Camille Petit vient appuyer cet argument en précisant que le cholestérol est "apporté" à 70% par notre foie et à 30% via l’alimentation. "Limiter le cholestérol alimentaire n’a donc aucun ou très peu d’effet sur le taux de cholestérol sanguin puisque le foie en produit plus de 70%."

     

    Les viennoiseries et pâtisseries : des effets défavorables sur le cholestérol

    Viennoiseries, pâtisseries, chocolats, biscuits et gâteaux sont des sucreries qui font augmenter le LDL cholestérol.

    Pourquoi ? "Ces aliments sont élaborés avec des œufs, ils sont donc riches en cholestérol" explique Camille Petit. Pour Valérie Mery-Mandeville "on peut manger des œufs tous les jours même si on a un peu de cholestérol". "L es oeufs apportent des protéines et participent à la perte de poids. Des études sur la consommation d'oeufs ont permis de constater qu'ils n'entrainaient pas de hausse du taux de cholestérol, car le cholestérol de l'oeuf n'est que très partiellement absorbé par l'intestin. On peut consommer de 1 à 2 oeufs par jour, sans souci".

     

    Riches en graisses saturées et en graisses trans : Comme l’explique le Dr Edouard Pelissier, Membre de l’Académie Nationale de Chirurgie, dans son ouvrage La brioche tue plus que le cholestérol: "Un ou deux œufs au petit-déjeuner entraînent probablement moins d’effets défavorables que des viennoiseries, riches en graisses saturées et en graisses trans, ainsi qu’en glucides à indice glycémique élevé".

    "La meilleure solution est de consommer des sucreries de manière occasionnelle et de limiter le plus possible l’apport en sucre dans son alimentation" conseille Camille Petit. 

    Ne pas tomber dans l'excès : La diététicienne Valérie Mery-Mandeville ajoute que dans un croissant, on trouve environ 15 grammes de graisses saturées et environ 20 grammes de sucres. "Si ces aliments sont consommés en excès, ils peuvent provoquer du surpoids, saturer le corps en mauvaises graisses et participer à la fabrication de mauvais cholestérol" explique-t-elle.

     

    Les glaces : privilégier les sorbets

    Pourquoi ? "Les glaces sont mauvaises pour le cholestérol à cause de l’ajout de crème" déclare Camille Petit. "Optez plutôt pour des fruits de saison qui regorgent de vitamines. Les sorbets sont également une bonne alternative. L'avantage des sorbets réside dans la méthode de fabrication : fruit + eau + sucre alors que les crèmes glacées regorgent de crème en grande quantité."

    Ne pas faire d’excès : "Si on mange des glaces de façon raisonnable, cela ne va pas forcément impacter l’augmentation de mauvais cholestérol" explique Valérie Mery-Mandeville.

    Un poids normal est la clé : Valérie Mery-Mandeville explique que tout est une question d’équilibre : "Pour ne pas avoir de cholestérol, il faut surtout ne pas avoir de surpoids".

     

    Les abats : des aliments qui divisent

    Les abats sont des viscères comestibles d’animaux. Ils comprennent les glandes et les organes internes tels que le foie, les reins, le cœur, la cervelle, l’intestin, mais aussi le pied ou la joue.

    Pourquoi ? Les abats sont les parties de l’animal qui contiennent le plus de cholestérol alimentaire d’après la diététicienne nutritionniste Camille Petit : "Les abats contenant les plus grandes concentrations de cholestérol sont la cervelle, les rognons et le foie. La cervelle renferme plus de 2 000mg de cholestérol pour 100g et une consommation normale est de l’ordre de 300mg de cholestérol par jour" déclare-t-elle.

     

    La diététicienne nutritionniste Valérie Mery-Mandeville partage le même avis : "Les abats sont riches en cholestérol, surtout la cervelle, car elle n'est constituée que de graisse, comme chez l'homme. De plus, les abats sont riches en purine et pourraient provoquer de l’acide urique s’ils sont consommés avec excès."

    Des aliments peu caloriques : Toutefois, les abats sont pauvres en graisses et relativement peu caloriques. "Ces aliments représentent donc un bon apport en protéines animales, sont riches en vitamines et en minéraux" nuance Camille Petit. Valérie Mery-Mandeville précise que "les abats ne sont pas riches en graisses saturées. De plus, ils ne sont pas forcément plus riches qu’un morceau d’entrecôte, par exemple, qui contient beaucoup de gras entre les fibres musculaires. On peut donc en consommer de temps en temps comme protéine à la place de la viande."

    Diminuer mais ne pas arrêtez d’en consommer : Camille Petit explique que dans le cadre d’un régime hypocholestérolémiant, au vu des teneurs très importantes en cholestérol, il convient tout de même d’en limiter la consommation.

    Important : "Lorsqu’on suit un régime hypocholestérolémiant, on essaye d’améliorer l’alimentation du patient, on tend plus vers l’équilibre, mais il n’est pas question d’interdire ces aliments, même s’ils sont riches en cholestérol" s’accorde à dire les deux nutritionnistes. "Améliorer l’alimentation est la clé, tout n’est qu’une question de quantité et de portion" ajoute Camille Petit.

     

    Bon à savoir : "Aujourd’hui, on envisage différemment le traitement du cholestérol. Les aliments riches en graisses saturées ne doivent pas être évincés de l’alimentation mais simplement diminués et on cherche à augmenter l'apport en graisses insaturées, sources de bon cholesterol. (le HDL de nos analyses de sang)" conseille Valérie Mery-Mandeville.

     

     

    Publié par Chloé Parisse, journaliste santé et validé par Camille Petit, diététicienne nutritionnisteValérie Mery-Mandeville, diététicienne-nutritionniste

     

     

     

     

     

     

    Source : medisite.fr

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 5 aliments qui affectent gravement notre cœur

     

     

     

     

     

     

    Parmi les aliments qui affectent sérieusement notre cœur, on trouve les graisses trans, les agents de conservation et les sucres ajoutés. Ceux-ci peuvent être également présents dans les présentations light, donc nous devons contrôler la présence de ces éléments lors de nos achats.

    5 aliments qui affectent gravement notre cœur

    La santé cardiaque est essentielle à la vie. Nous savons tous que le coeur est le moteur de l’organisme, mais en prenons-nous soin comme il le mérite ? Pas toujours.

    Parfois, nous ne pensons qu’à avoir un ventre plat et nous cessons de prêter attention à d’autres problèmes.

    Il est évident qu’il existe une relation étroite entre ces deux éléments, mais cela ne se produit pas toujours de cette façon. Parfois, nous commettons des erreurs dans notre routine sportive ou dans notre alimentation.

    Par conséquent, nous voulons vous montrer quels aliments affectent sérieusement votre cœur. De cette façon, vous pouvez voir si vous faites bien ce qu’il faut dans cette direction et adapter vos habitudes en conséquence.

    Quels sont les aliments qui affectent sérieusement votre cœur ?

    1. Le cheddar

    fromage américain

    Ce fromage lui en lui-même est un produit pas toujours sain, surtout s’il est fabriqué avec du lait de vache et que c’est un fromage industriel. La cause en est l’excès de graisses.

    Cependant, le cheddar, ou fromage américain, présente encore plus de risques, car il est encore plus travaillé. Un colorant est même ajouté.

    • D’une part, la graisse augmente la densité sanguine, donc elle demande encore plus de force et de pression de notre cœur.
    • D’autre part, le sodium augmente la fréquence cardiaque lorsqu’il est consommé en excès.

    Comme pour tout autre muscle, le surmenage entraîne des lésions. Nous devons donc équilibrer cette énergie.

    2. Boissons light

    C’est un exemple clair de ce que nous vous disions au début de cet article. On les boit parce que ça ne fait pas grossir. Cependant, elles nous font du mal et ont d’autres conséquences encore plus graves.

    Bien qu’ils ne contiennent pas de sodium, les édulcorants synthétiques ne sont pas aussi sains que nous le pensons.

    Les boissons light sont très addictives à cause de leur goût sucré. Ainsi, même si elles peuvent nous aider à maintenir la ligne, d’un autre coté, elles accentuent la recherche du gout sucré.

    En effet, des études montrent qu’elles causent souvent des problèmes cardiovasculaires à long terme.

    3. Les barres énergétiques

    barres énergétiques

     

    Leur utilité est évidente : elles servent à fournir des doses supplémentaires d’énergie. Elles sont généralement fabriquées avec des graisses hydrogénées, qui augmentent le cholestérol.

    • Le mauvais cholestérol (LDL) épaissit le sang, qui circule donc plus difficilement. Le cœur souffre aussi parce qu’il a besoin de beaucoup plus de force pour accomplir sa tâche.
    • En outre, les artères souffrent également de cette densité, parce qu’elles n’y sont pas préparées.
    • Ainsi, tout cela peut mener à une artériosclérose plus ou moins aiguë.

    Cependant, si vous faites beaucoup de sport et que vous avez besoin d’un apport supplémentaire d’énergie, vous pouvez essayer de préparer vos propres barres. L’option maison élimine les graisses hydrogénées et les conservateurs.

    4. La margarine

    C’est un phénomène très semblable à ceux que nous avons déjà vus. En plus des huiles végétales qui contiennent déjà des graisses malsaines, d’autres additifs sont présents.

    Ceux-ci sont accompagnés d’éléments transgéniques qui en font de véritables bombes à retardement.

    Notez que ce problème concerne également les margarines light. Bien que la charge calorique soit allégée, des ingrédients synthétiques sont toujours présents. Par conséquent, toutes les margarines sont des aliments qui affectent sérieusement votre cœur.

    5. Les produits en conserve

    conserves

     

    Les éléments coupables dans les produits en conserve sont les conservateurs, en particulier l’hydroxyanisole butylé et l’hydroxytoluène butylé.

    Peu importe s’il s’agit d’un aliment très sain : à partir du moment où on les inclut dans la préparation, la nourriture n’est plus saine. Pour le comprendre, pensez à la pomme Blanche-Neige empoisonnée.

    Ces substances ont la capacité de transformer en poison l’aliment le plus bénéfique.

    Il est donc important de manger le moins possible de ces aliments. Il est vrai que le temps disponible ou des questions économiques peuvent nous empêcher de consommer des produits frais.

    Quelle que soit votre situation, nous vous recommandons de toujours avoir cette possibilité à l’esprit. Ainsi, quand vous avez quelques minutes de plus ou un revenu sur lequel on ne comptait pas, décidez-vous pour des options plus naturelles et faites maison.

    Comme vous pouvez le constater, les produits alimentaires affectent aussi sérieusement le cœur. Les calories ne sont pas la seule chose qui compte pour la santé. Il y a beaucoup d’autres aspects à considérer.

    Par conséquent, les experts vous conseillent de lire les étiquettes de ce que vous consommez.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les aliments qui fournissent le plus de potassium

     

     

     

     

     

     

    Bien que les bananes sont les fruits les plus connus quand il s'agit de potassium, il y a d'autres légumes, fruits et épices qui nous fournissent aussi de grandes quantités de ce minéral.

    Les aliments qui fournissent le plus de potassium

    Quand on nous dit de consommer plus de potassium, nous pensons automatiquement à une banane. Cependant, il y a d’autres aliments riches en potassium.

    Ainsi, vous ne vous ennuierez pas de manger toujours la même chose tant que vous n’aurez pas atteint les niveaux optimaux de minéraux qui interviennent dans de nombreux processus organiques. Pour en savoir plus, lisez l’article suivant.

    Qu’est-ce que le potassium et à quoi sert-il ?

    C’est essentiellement un minéral diurétique qui élimine l’excès de liquide et de sel du corps. Le manque de potassium aggrave donc la rétention de liquides, les œdèmes et l’hypertension.

    Si vous consommez beaucoup de sodium ou si vous ne buvez pas assez d’eau chaque jour, il est essentiel de manger des aliments qui fournissent ce nutriment.

    Une carence grave en potassium peut entraîner de graves problèmes de santé tels que des dommages au système nerveux, aux reins ou au cœur.

    Grâce à ce minéral, les cellules sont bien hydratées, saines et nourries. Et il permet également l’élimination des toxines.

    Dans la pratique sportive, le potassium est fondamental. Il est donc normal de voir des athlètes (par exemple, des joueurs de tennis) manger une banane avant  ou au milieu d’une partie, ou ou après une compétition.

    Le potassium fournit de l’énergie, régénère les liquides et les électrolytes perdus par la transpiration. Il permet également la transmission des impulsions nerveuses et est nécessaire pour la contraction musculaire et la récupération après l’exercice.

    De plus, ce nutriment est recommandé pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou d’hypertension, car il régule la fréquence cardiaque et la tension artérielle et prévient l’arythmie.

    Un autre avantage d’une alimentation riche en potassium et pauvre en sodium est qu’elle protège la santé des reins en améliorant le flux sanguin et en permettant une meilleure filtration du sang. Il prévient également la formation de calculs rénaux.

    Bien sûr, il y a encore plus de bénéfices avec ce minéral, car il se distingue également par son excellent pouvoir antioxydant. En effet, il se lie aux radicaux libres et les rend inactifs.

    Il prévient également la déminéralisation des os et l’ostéoporose en luttant contre l’élimination du calcium par l’urine.

    Enfin, le potassium sert également à produire des sucs gastriques, à intervenir dans certains processus métaboliques tels que la sécrétion d’insuline et à équilibrer les liquides dans l’organisme.

    Quels sont les aliments riches en potassium

    La dose quotidienne de potassium devrait varier de 3000 à 4000 mg chez les adultes.

    Il est bon de savoir que tous les aliments contiennent naturellement plus de potassium que de sodium. Cependant, les processus d’élaboration des aliments déséquilibrent cette relation.

    Nous devrions donc augmenter la consommation des premiers et réduire les seconds. Et par quel moyen ? Grâce à une alimentation équilibrée :

    1. Les bettes

    Carde sauvage

     

    C’est un légume riche, avec beaucoup de vitamines qui peut être mangé dans diverses préparations telles que des tartes, des soupes ou des sandwichs.

    • C’est l’un des légumes les plus riches en potassium. Il contient 380 mg de potassium par 100 g (cru).
    • Gardez à l’esprit qu’une tasse de bette fait environ 200 grammes. Ce n’est donc pas si difficile à intégrer dans notre alimentation quotidienne.

    2. L’avocat

    Ce fruit contient une bonne quantité de magnésium, fibres, vitamine E et potassium. Agit favorablement sur le système nerveux, le cœur et la peau.

    • Il est idéal pour lutter contre l’anxiété, la dépression et l’insomnie.
    • Il réduit également l’anémie, soulage les symptômes de gastrite ou d’ulcères et élimine les douleurs menstruelles.

    3. Chirimoya

    Chirimoya

     

    Le chérimolier ou chirimoya est un fruit tropical est considéré comme l’un des plus complets qui existent. Il a des dizaines de propriétés médicinales et chaque 100 grammes nous donne 382 mg de potassium.

    • Il peut être consommé en dessert ou dans une préparation sucrée.
    • Le chirimoya contient également des protéines, du calcium, du fer, du phosphore et des vitamines B1, B2 et B6.

    4. Le thym

    De nombreuses herbes aromatiques sont riches en potassium. C’est le cas du thym, largement utilisé dans la cuisine méditerranéenne. On peut également indiquer qu’il contient des huiles essentielles de thymol, des flavonoïdes, des acides aminés, du calcium, du fer et de la vitamine C.

    Il peut traiter les maladies infectieuses du système respiratoire. C’est également un antibiotique naturel très puissant. Il augmente les défenses immunitaires, prévient l’indigestion et est anti-inflammatoire (idéal pour réduire les douleurs menstruelles).

    5. Chardon-Marie

    chardon-marie

     

    Le chardon-marie est également une plante originaire de la Méditerranée et d’Europe centrale est utilisée comme médicament depuis des siècles.

    • Traite les affections chroniques de la vésicule biliaire et du foie
    • Abaisse la glycémie
    • Prévient la formation de calculs rénaux
    • Réduit le cholestérol
    • C’est un puissant complexe vitaminique particulièrement recommandé pour les femmes après l’accouchement.

    Avec 100 mg de chardon-marie, nous obtenons 400 mg de potassium.

    6. Le basilic

    C’est une plante aromatique qui ne peut pas manquer dans votre cuisine pour apporter saveur et arôme à nos plats.

    Originaire d’Inde, mais bien connu dans le monde entier, le basilic est riche en flavonoïdes, vitamines B1 et E, huiles essentielles et minéraux comme le potassium.

    Parmi ses propriétés médicinales, on retrouve notamment :

    • Antispasmodique (calme la douleur au ventre)
    • Stimulant (favorisant la digestion)
    • Apéritif  (ouvert l’appétit)
    • Antivomitique
    • Anticoagulant
    • Antihypertenseurs

    7. La pomme de terre

    pomme de terre

     

    C’est un légume qui peut être mangé de mille façons différentes et qui fait partie du régime alimentaire européen et américain et qui nous donne une bonne quantité de potassium.

    Il ne contient pas moins de 418 mg de minéraux par 100g. Nous vous recommandons de les déguster cuites à la vapeur, bouillies ou cuites au four, mais pas frites ni salées.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 8 aliments à éviter quand vous avez mal à l’estomac

     

     

     

     

     

     

    Bien que nous ne faisions pas souvent le lien, les boissons gazeuses peuvent augmenter la production de gaz et irriter la muqueuse de l'estomac, il est donc essentiel de les éviter si nous souffrons de problèmes gastriques.

    8 aliments à éviter quand vous avez mal à l’estomac

    La douleur d’estomac est un symptôme très commun qui est habituellement provoqué par une difficulté digestive due à des micro-organismes ou à des substances provenant de la nourriture.

     

    Dans les cas plus limités, cela peut se manifester par un problème inflammatoire ou par des déséquilibres du système nerveux, presque toujours dus au stress et à l’anxiété.

    Bien que cela ne représente généralement pas une complication grave, c’est une affection très inconfortable car elle s’accompagne de gaz, d’acidité et d’autres symptômes d’indigestion.

    De plus, parfois, son apparition est provoquée par une intolérance alimentaire qui, à en même temps, peut engendrer la constipation ou la diarrhée.

    Pour cette raison, il est essentiel de faire attention au mal d’estomac, non seulement en consommant des remèdes pour le soulager, mais aussi en évitant certains aliments qui l’aggravent.

    Dans l’article suivant, nous voulons partager en détail avec vous les 8 principaux aliments à éviter lorsque vous souffrez de ce problème.

    Découvrez-les tous !

    1. Les produits laitiers

    évitez les produits laitiers en cas de mal d'estomac

     

    Les produits laitiers font partie de l’alimentation régulière de millions de personnes. Ils sont délicieux et contiennent des nutriments essentiels qui aident à protéger le corps.

    Cependant, ils ont également été classés comme inflammatoires, en particulier pour les personnes qui souffrent d’intolérance au lactose.

    Leurs substances prend trop de temps à se décomposer et, en surchargeant l’estomac, provoquent de l’inflammation, de la douleur et d’autres troubles digestifs.

    Pour cette raison, bien qu’ils puissent être pris régulièrement, l’idéal est de les éviter lorsque nous souffrons de ce symptôme inconfortable.

    2. Les graisses

    Lorsque vous souffrez de douleurs à l’estomac, vous devez limiter au maximum la consommation de graisses, car cette substance entrave le processus de digestion.

    Son absorption dans l’intestin influence le manque de contrôle des processus inflammatoires, augmentant la douleur et l’indigestion.

    Les aliments tels que les fritures, la crème glacée et les viandes ralentissent le mouvement intestinal et entraînent des épisodes de constipation et d’inflammation.

    3. Les condiments

    ne pas consommer de condiments en cas de douleur d'estomac

     

    Les condiments ont des propriétés nutritionnelles très appréciées dans l’alimentation, cependant, certains irritent l’estomac et devraient être évités en cas de douleur.

    Manger des aliments trop épicés peut stimuler la production de sucs acides et, en même temps, provoquer un reflux acide et une sensation de brûlure.

    Bien qu’il ne soit pas mauvais de les consommer d’une manière modérée, ils devraient être évités complètement quand vous souffrez d’indigestion ou de n’importe quel autre problème digestif.

    4. Les aliments épicés

    Comme dans le cas des condiments, les aliments épicés irritent la muqueuse de l’estomac et augmentent la présence de sucs acides.

    Leur consommation a tendance à affaiblir le sphincter qui empêche le passage des acides dans l’œsophage, ce qui provoque un reflux ou des brûlures d’estomac.

    Idéalement, évitez-les complètement en cas de douleur et, en général, consommez-les en quantités minimes.

    5. Le sucre et les friandises

    limitez le sucre en cas de souffrir de douleur d'estomac

     

    Le sucre raffiné, ainsi que tous les friandises qui en contiennent, affectent l’activité métabolique et interfèrent dans les processus digestifs.

    Cette substance nourrit les bactéries nocives qui modifient le pH de l’intestin et, en plus de provoquer une inflammation, augmente le risque d’infection et de maladies.

    D’autre part, il ne faut pas ignorer que sa consommation excessive ralentit l’absorption d’autres nutriments et conduit à des problèmes de surpoids.

    6. La caféine

    Les aliments qui contiennent de la caféine augmentent la tendance à souffrir de reflux acide, car ils irritent l’estomac et affectent le processus de digestion.

    Ceux-ci ralentissent l’activité de l’intestin et, provoquent la constipation, tout en déclenchant l’inflammation et la douleur.

    Les sources de caféine que vous devriez éviter :

    • Café
    • Boissons gazeuses au cola
    • Thé noir
    • Chocolat noir
    • Crème irlandaise

    7. Les boissons gazeuses

    évitez les boissons gazeuses si vous avec mal à l'estomac

     

    Les boissons gazeuses sont de grands ennemis de la santé métabolique et digestive. Ces boissons, bien que délicieuses, provoquent une irritation de la muqueuse de l’estomac et augmentent la production de gaz.

    Elles contiennent des produits chimiques tels que l’acide citrique et le benzoate de sodium, qui ont été associés à l’inflammation et aux maux d’estomac.

    En outre, ils contiennent également de grandes quantités de sucre, une substance qui affecte le pH de la flore microbienne de l’intestin.

    8. La farine raffinée

    Les hydrates de carbone qui contiennent les farines raffinées entravent le processus de digestion et, en augmentant le niveau d’inflammation, provoquant des douleurs et des lourdeurs d’estomac.

    Manger ce type de nourriture lorsque vous souffrez de maux d’estomac peut aggraver le symptôme et le rendre plus difficile à traiter.

    Au lieu de cela, la consommation de céréales entières est recommandée, car leur apport en fibres favorise l’activité digestive.

    Souffrez-vous de douleurs à l’estomac ? Notez bien tous les aliments mentionnés dans cet article et essayez de les éviter jusqu’à ce que vous soyez complètement soulagés.

     

    Lorsque vous souffrez de maux d’estomac, vous devez faire de bons choix alimentaires pour contrôler les symptômes. Le plus important pour éviter cette douleur est de prendre la vie avec tranquillité, dans tous les sens du terme. Évitez de stresser, de vous énerver, et essayez de manger lentement.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 4 jus détox pour perdre du poids

     

     

     

     

     

     

    Inclure des boissons détox dans votre alimentation peut vous aider à perdre du poids, à maintenir votre organisme purifié et à éliminer cet excès de toxines qui peuvent rendre malade.

    4 jus détox pour perdre du poids

    Les jus détox sont des smoothies faits spécialement pour les personnes souhaitant prendre quotidiennement soin de leur organisme.

    Ces boissons octroient une grande variété de bénéfices, tels que les suivants :

    • Elles équilibrent les valeurs alimentaires du régime
    • Elles brûlent les graisses et aident à perdre du poids quotidiennement
    • Elles favorisent la désintoxication de l’organisme
    • Elles éliminent les toxines
    • Elles affinent l’abdomen

    S’il existe plusieurs façons d’obtenir le même résultat, les jus détox sont quant à eux, complètement naturels, et vous pouvez les préparer et les consommer tout aussi rapidement, ce qui les rend encore plus efficaces.

    Si vous cherchiez à utiliser les jus détox afin de perdre du poids mais que vous ne saviez pas comment faire, cet article est fait pour vous ! Nous vous y expliquons comment procéder.

    Ne ratez pas cette opportunité !

    1. Jus détox à l’ananas et au concombre

    Jus détox d'ananas et de concombre

     

    L’ananas est un aliment très riche en fibres, en fer, en magnésium et en zinc, qui nous octroient tous d’excellents bénéfices pour la santé.

    Le concombre quant à lui, est une fontaine surprenante de vitamines A, B et C, d’antioxydants, de calcium et de phosphore.

    Les deux ingrédients sont capables de :

    • Purifier l’organisme
    • Couper la faim
    • Prévenir la constipation

    Ingrédients

    • 1 ananas moyen
    • 1 concombre
    • 1/2 feuille d’aloe vera
    • 1 pomme
    • 2 verres d’eau (400 ml)

    Préparation

    • Lavez tous les ingrédients à l’eau fraîche pour éliminer tout résidu potentiel.
    • Pelez l’ananas et coupez-le en petits morceaux.
    • Coupez la pomme et le concombre sans les peler.
    • Pelez la feuille d’aloe vera.
    • Associez tous les ingrédients dans le mélangeur et mélangez jusqu’à obtention d’une préparation homogène.

    Mode de consommation

    • Consommez 2 verres de ce breuvage à jeun pendant une semaine.

    Pour obtenir de meilleurs résultats, nous vous recommandons de déjeuner en vous nourrissant d’aliments qui vous donnent de l’énergie pour le reste de la journée et qui soient bénéfiques pour votre digestion.

    2. Jus détox à la papaye

    Jus détox à la papaye

     

    La papaye est un fruit capable de combattre efficacement la constipation et d’éliminer les parasites qu’on retrouve logés dans l’intestin.

    De plus, ce fruit possède également des propriétés analgésiques élevées et est riche en vitamines du groupe B, en potassium, en magnésium et en fibres.

    Ces propriétés font de la papaye un excellent antioxydant naturel.

    Ingrédients

    • 1/2 kilo de papaye
    • 2 pêches
    • 1 carotte
    • 3 gousses d’ail pelées
    • 1 betterave
    • 1 banane
    • 2 verres d’eau (400 ml)

    Préparation

    • Lavez tous les ingrédients à l’eau claire pour éliminer tous résidus potentiels.
    • Utilisez la papaye entière, avec les graines et la peau.
    • Retirez les graines des pêches.
    • Hachez l’ail jusqu’à en faire une pâte.
    • Ensuite, coupez tous les en ingrédients en petits morceaux et ajoutez-les tous au mélangeur.
    • Mélangez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux.

    Mode de consommation

    • Consommez entre 2 et 3 verres de ce jus détox tout au long de la journée.

    3. Jus détox à l’orange et au kiwi

    Jus détox à l'orange et au kiwi

     

    L’orange est un des fruits à plus haute teneur en vitamines C. Parmi ses bénéfices, on trouvera :

    • La prévention des calculs rénaux
    • La réduction du taux de choléstérol
    • Le renforcement du système immunitaire
    • Le maintien d’une peau saine et hydratée

    Le kiwi, quant à lui, non seulement aide à diminuer la constipation, mais en plus, est capable de réduire la rétention de liquides et favorise une digestion plus saine.

    Ingrédients

    • Le jus de 5 oranges
    • 3 kiwi

    Préparation

    • Extrayez le jus des oranges avec un extracteur de jus ou un presse-oranges. Ajoutez le jus au mélangeur.
    • Pelez et coupez en petits morceaux le kiwi. Incorporez-le ensuite au mélangeur avec le jus d’orange.
    • Mélangez jusqu’à obtention d’un mélange homogène.

    Mode de consommation

    • Consommez 2 à 3 verres de ce jus détox tout au long de la journée.

    4. Jus détox de pomme et de papaye

    Jus détox de pomme et papaye

     

    Parmi les délicieuses boissons détox dont on sert pour perdre du poids, nous rencontrons cette boisson faite du mariage de la pomme, de l’ananas et de la papaye.

    La pomme est un fruit qui non seulement vous aidera à améliorer votre digestion, mais également :

    • Elle facilitera l’absorption du calcium
    • Elle éliminera la mauvaise haleine
    • Elle diminuera les problèmes d’hypertension
    • La pomme régulera également le taux de sucre dans votre sang

    En combinant ces ingrédients, vous obtiendrez un jus détox excellent, qui non seulement vous aidera à améliorer tout bouleversements au niveau de l’estomac, mais également, qui renforcera votre muqueuse intestinale et assurera son bon fonctionnement.

    Ingrédients

    • 1 pomme
    • 3 tasses d’ananas (465 g)
    • 3 tasses de papaye (420 g)

    Préparation

    • Lavez, pelez et coupez tous les ingrédients en petits morceaux.
    • Passez tout au mélangeur jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

    Mode de consommation

    • Consommez chaque jour 2 verres de cette boisson pendant 2 semaines.

    Consommer ces jus détox apporte des bénéfices manifestes et des changements positifs dans votre organisme. La digestion et la santé du corps s’en ressentiront et se verront.

    Cependant, souvenez-vous de consommer ces boissons avec une alimentation équilibrée afin d’obtenir les meilleurs résultats.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 7 raisons de consommer du jus de concombre

     

     

     

     

     

    Le concombre est l’un des fruits et légumes le plus récoltés à travers le monde. Il est présent dans presque toute la cuisine mondiale et se distingue par ses bienfaits cosmétiques, médicinaux et culinaires.

    7 raisons de consommer du jus de concombre

    Le concombre est le fruit qui provient d’une plante herbacée annuelle connue sous le nom de Cucumis sativus.

     

    Bien que provenant originellement d’Inde, il a été progressivement intégré dans le régime alimentaire et la cuisine de différentes civilisations à travers le monde.

    Composition du concombre

    Si le concombre est autant consommé, c’est entre autre pour son poids en eau, qui atteint parfois 96% du total.

    En outre, il s’agit d’un aliment hypocalorique (13 kcal pour 100 g) en raison de sa faible proportion en sucres, graisses et protéines.

    Parmi les nutriments que ce fruit nous apporte, nous pouvons souligner :

    • Vitamines (complexe C, E et B)
    • Minéraux (potassium, phosphore, magnésium, calcium)

    Pour cette raison, les experts en nutrition incluent généralement le concombre dans les régimes alimentaires.

    Bien qu’il soit généralement consommé en salade ou mariné, le concombre est également une excellente base pour les jus, car son goût neutre permet la combinaison avec d’autres fruits et légumes.

    Une alternative pratique : le jus de concombre

    propriétés du jus de concombre

     

    Les jus naturels fournissent des vitamines et des minéraux d’une manière rapide et directe.

    Ils sont plus faciles à absorber et à digérer afin de garder le corps hydraté. En outre, ils aident à l’élimination des toxines.

    Ainsi, notre corps est nourri d’une façon optimale, à la fois physiquement, mais aussi au niveau immunitaire et énergétique.

    1. Aide à perdre du poids

    En plus de posséder l’un des taux caloriques les plus bas, la consommation de concombre procure une sensation de satiété.

    • En raison de sa texture de gel et de fibre, il ralentit le processus digestif et nous aide à nous sentir rassasiés pendant plus longtemps.
    • Il aide également à arrêter de manger par anxiété et à maintenir un poids stable.

    Lorsqu’il est combiné avec d’autres fruits et légumes dans un jus, il peut être un excellent allié pour réduire les graisses, détoxifier le corps et activer le métabolisme.

    2. Favorise la digestion

    le concombre favorise la digestion

     

    Le concombre contient des fibres et de l’eau. L’eau potable diminue les symptômes du reflux et augmente le pH de l’estomac.

    D’autre part, la fibre permet au transit intestinal d’être plus rapide et réduit les effets de la constipation.

    3. Maintient l’hydratation

    Le corps perd de l’eau tout au long de la journée. Pour cette raison, il n’est pas rare de présenter parfois des symptômes de déshydratation.

    Le jus ou l’eau de concombre est un remède parfait pour contrer la perte de liquides, car il nous apporte de grandes quantités d’eau et de sels minéraux.

    4. Réduit le risque de cancer

    Selon une étude scientifique réalisée en 2016, cet effet provient de l’activité des cucurbitacines et de certaines autres substances typiques des concombres, telles que les lignanes.

    Ces éléments peuvent bloquer la survie des cellules cancéreuses, de sorte qu’il pourrait réduire le risque de souffrir de différents types de cancer.

    Bien que ces études soient encore préliminaires, rien ne nous empêche de consommer un bon verre de jus de concombre, juste au cas où.

    5. Contrôle la pression artérielle

    le concombre permet de contrôler la pression artérielle

     

    L’hypertension artérielle est l’augmentation de la pression artérielle au-dessus des limites considérées comme saines.

    Cette « maladie silencieuse » augmente le risque de troubles cardiovasculaires.

    Le jus de concombre contient des fibres, du magnésium et un pourcentage considérable de potassium, des nutriments qui sont liés à la réduction de la pression artérielle.

    Puisque cette maladie ne présente généralement pas de symptômes clairs, il est important de l’éviter.

    6. Combat l’acidité

    Il régule le pH du sang dans le corps en raison de ses propriétés alcalines. Nous devons garder à l’esprit que l’excès d’acidité provoqué par des aliments avec un pH acide affaiblit tous nos systèmes.

    Un tel déséquilibre est responsable de maladies telles que le vieillissement prématuré, l’obésité ou les problèmes cardiovasculaires, entre autres.

     7. Source de vitamine B

    Les vitamines du complexe B sont fondamentales pour le bon fonctionnement de l’organisme, car elles interviennent dans les processus du système nerveux, augmentent les taux d’énergie et activent le métabolisme.

    Consommer du concombre de manière régulière dans notre régime alimentaire est un moyen simple de réduire certains effets négatifs liés au stress et à l’anxiété.

    Jus transformés ou faits maison ?

    Dans le marché actuel, il y a une grande production de jus pour la consommation instantanée.

    Cependant, la quantité de conservateurs et de colorants artificiels peut provoquer des intoxications ou des réactions allergiques dans notre corps.

    Pour cette raison, la préparation de jus faits maison est la meilleure option.

    Maintenant, vous connaissez plusieurs raisons pour lesquelles le jus de concombre est une excellente alternative naturelle pour prendre soin de nous et améliorer sa santé.

    N’oubliez pas de l’inclure dans votre liste d’achats la prochaine fois que vous irez faire vos courses.

    Rappelez-vous : il n’y a rien de tel que d’investir dans notre santé.

     

    En plus de nous hydrater, l’eau au concombre nous apporte des vitamines et des minéraux. Elle nous aide également à purifier les toxines, et améliore la santé aussi bien du foie que de la peau. C’est un en-cas sain et naturel. Si vous cherchez des alternatives aux boissons caloriques et pas saines du tout, n’hésitez plus !
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 8 aliments bénéfiques pour combattre les ulcères gastriques

     

     

     

     

     

    Bien que souvent, on sache quels sont  aliments les plus adaptés à son problème, néanmoins nous vous présentons les plus recommandés en cas d'ulcère gastrique.

    8 aliments bénéfiques pour combattre les ulcères gastriques

    Les ulcères gastriques sont un trouble qui affecte la paroi interne de l’estomac ou de l’intestin grêle et peuvent considérablement détériorer la qualité de vie des personnes atteintes.

    Dans la plupart des cas, la cause est bactérienne, bien que certains facteurs comme les mauvaises habitudes (alcool, tabac) et certains médicaments semblent être en cause. Le stress et les émotions négatives jouent également un rôle décisif.

    Ainsi, découvrez dans cet article quels sont les 8 meilleurs aliments pour prévenir et traiter les ulcères gastriques.

    8 aliments contre les ulcères gastriques

    1. L’ananas

    ananas

     

    L’ananas est un fruit riche en enzymes. Celles-ci ont la avec la vertu de faciliter la digestion, surtout des aliments riches en protéines.

    En outre, il se distingue également par ses propriétés anti-inflammatoires, très bénéfiques pour prévenir et combattre les ulcères gastriques.

    Nous pouvons manger l’ananas frais avant les repas ou pour le dessert, ou encore l’inclure dans les jus et les smoothies maison.

    2. Le chou

    Le chou est un légume à haut pouvoir alcalinisant. Il a également la propriété de faciliter la cicatrisation des ulcères.

    On peut le consommer cru (après l’avoir laissé macérer quelques heures dans l’huile, le vinaigre et le sel), ou encore cuit ou en jus.

    Néanmoins, il est recommandé aux personnes souffrant d’hypothyroïdie de modérer sa consommation.

    3. Le poivron rouge

    poivron rouge

     

    Le poivron rouge est un aliment oréxigène et un revigorant gastrique. C’est-à-dire qu’il ouvre l’appétit et stimule la sécrétion de sucs gastriques.

    On peut manger du poivron rouge cru (jus, salades, garnitures), cuit ou rôti. Dans cette dernière forme, il a une saveur délicieuse et se marie parfaitement à n’importe quel plat.

    4. La pomme de terre

    La pomme de terre est l’aliment anti-acide par excellence. Non seulement c’est l’un des rares aliments que nous avons toujours envie de manger quand nous souffrons d’acidité, mais le jus de pomme de terre cru est un ancien remède alcalinisant.

    Si vous voulez tester ce remède ancien, vous devez prendre, pendant neuf jours, le mélange suivant à jeun.

    Ingrédients

    • ½ verre de jus de pomme de terre crue bien lavée et épluchée, sans germes (100 ml)
    • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive extra vierge (16 g)

    Il faudra attendre au moins une demi-heure avant le petit-déjeuner.

    5. La carotte

    carottes

     

    La carotte est un légume alcalinisant qui convient parfaitement à tout trouble gastrique. De plus, consommée sous la forme de jus naturel, elle a la vertu d’améliorer toutes les muqueuses digestives.

    Voici une excellente combinaison : jus de carotte et de pomme fait maison, que nous pouvons prendre une demi-heure avant les repas comme remède préventif anti-acide.

    6. La pomme

    La pomme est l’un des fruits les plus humbles, mais les plus thérapeutiques qui existent.

    Ce fruit agit comme régulateur digestif naturel. Par conséquent, il convient à des troubles tels que les ulcères, la gastrite, les brûlures d’estomac, la douleur d’estomac, la constipation ou la diarrhée.

    La pomme est fortement recommandée pour prévenir et guérir les ulcères gastriques. Grâce à sa teneur en fibres, en bêta-carotène et en vitamine C, sa consommation facilite la régénération des tissus du système digestif.

    7. L’aloe vera

    aloe vera

     

    L’aloe verahttps://nospensees.fr/lalcool-naide-pas-a-oublier/ est une plante qui se distingue par son haut pouvoir cicatrisant. De plus, elle est antioxydante, bactéricide et anti-inflammatoire.

    Dans le cas des ulcères gastriques, l’aloe est efficace de diverses façons :

    • Ses propriétés bactéricides empêchent la reproduction de la bactérie Helicobacter Pylori. En effet, celle-ci est associée à de nombreux cas d’ulcères.
    • Les ulcères sont liés à un processus inflammatoire de tout le tube digestif. L’aloe a la vertu de le dégonfler.
    • Enfin, son contenu en aleomodine en fait un excellent réparateur de la muqueuse gastrique.

    8. L’eau de mer

    Aujourd’hui, nous pouvons trouver de l’eau de mer propre à la consommation dans certains supermarchés et dans les magasins diététiques ou bio. En effet, il a été découvert que c’est une excellente source de minéraux et d’oligo-éléments.

    C’est aussi une boisson très alcaline et curative contre divers troubles de la santé.

    Autres conseils

    Pour combattre les ulcères gastriques, nous pouvons également suivre les conseils suivants:

    • Préparez des repas simples, sans mélanger différents types d’aliments en même temps.
    • Mâchez bien et mangez sans hâte.
    • Ne buvez pas d’eau pendant les repas ; il préférable boire à jeun, en milieu de matinée et en milieu d’après-midi.
    • Évitez le tabac et l’alcool.
    • Combattez le stress avec des remèdes naturels et des thérapies relaxantes (massages, yoga, tai-chi, etc.).
    • Évitez les aliments frits et raffinés, le sucre blanc, les substances et les épices stimulantes et piquantes comme le café, les sodas, le poivre, la cannelle, les clous de girofle, le gingembre, etc.).

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Quels sont les meilleurs exercices pour perdre du poids ?

     

     

     

     

     

     

    Atteindre votre poids idéal peut sembler un très long parcours, mais sachez qu'en suivant un régime alimentaire sain et des exercices spécifiques, l'objectif est très proche.

    Quels sont les meilleurs exercices pour perdre du poids ?

    La perte de poids peut sembler un processus difficile. Surtout pour ceux qui ont beaucoup de kilos à perdre et qui veulent maigrir rapidement.

    La seule solution, en plus d’un régime alimentaire équilibré à suivre scrupuleusement, est de pratiquer des exercices physiques adaptés à la perte de poids.

    Et, selon la quantité de calories perdues estimée pour chaque exercice, vous allez obtenir les résultats escomptés.

    La discipline et la persévérance sont fondamentales pour atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé. Mais, au-delà de la perte de poids, il y a beaucoup d’autres avantages dont vous allez bénéficier, car l’activité physique :

    • Tonifie vos muscles
    • Augmente votre endurance physique
    • Améliore votre respiration
    • Diminue les triglycérides et le cholestérol

    Quels sont les meilleurs exercices pour perdre du poids ?

    1. Le vélo d’appartement

    vélo d'appartement

     

    L’efficacité dans la perte de poids avec cet exercice dépendra de la vitesse à laquelle vous pédalerez. Vous pouvez aussi utiliser le vélo d’exercice à l’extérieur pour plus d’amusement et de détente.

    C’est un exercice vraiment facile, qui de plus vous permet de gagner en endurance cardiovasculaire. En outre, il va vous aider à perdre du poids.

    C’est aussi un sport de compétition. Ce qui signifie que si vous le pratiquez en compagnie d’autres personnes, vous allez avoir avez plus de raisons de vous motiver.

    Avec le vélo statique, vous pouvez brûler jusqu’à 500 calories à l’heure.

    2. La marche

    C’est l’un des meilleurs exercices pour perdre du poids, car il génère de l’effort basé sur le travail aérobic lorsque vous augmentez la vitesse de chaque pas.

    La force exercée tout le long de la marche sera centrée sur les jambes, les fesses et les hanches. Car c’est la zone de travail spécifique des muscles pour la marche.

    Faites une séance d’une heure par jour, quatre fois par semaine. Et vous verrez comment, au bout de deux semaines, vous commencerez à remarquer les résultats que vous attendiez depuis si longtemps.

    Avec la marche, vous pouvez brûler jusqu’à 800 calories à l’heure.

    3. La natation

    natation

     

    La natation représente un exercice optimal pour perdre du poids et brûler les graisses accumulées dans toutes les parties du corps. C’est le meilleur moyen de s’entraîner, surtout en période estivale.

    Avec une heure d’entraînement, vous brûlerez environ 650 calories. Vous tonifierez également tous les muscles impliqués dans les mouvements de la natation.

    Si vous voulez que cet exercice reste parmi vos préférés, accordez-vous 30 minutes de détente et de repos après chaque séance.

    Cela permettra non seulement à vos muscles de flotter sans effort, mais aussi d’oxygéner toutes les parties du corps. C’est un exercice à faible impact avec des résultats phénoménaux.

    Avec la natation, vous pouvez brûler jusqu’à 650 calories à l’heure.

    4. Le racquetball

    La course à pied régulière est un sport très efficace lorsqu’il s’agit de perdre du poids rapidement et efficacement.

    Avec le racquetball, le centre de l’effort est concentré sur les cuisses et les jambes, vous permettant de les entraîner à pleine vitesse.

    C’est aussi un exercice que vous pratiquerez avec un plus grand nombre de personnes, ce qui le rendra beaucoup plus divertissant ; de fait, vous n’aurez plus envie de manquer des séances.

    Avec le racquetball, vous pouvez brûler jusqu’ à 800 calories à heure.

    5. Le vélo elliptique

    vélo elliptique

     

    Cet exercice nécessite une machine elliptique. C’est une très bonne solution pour brûler les graisses, perdre du poids rapidement et, en plus, tonifier vos muscles.

    Sur cette machine, le temps peut passer très rapidement. Parce qu’en faisant les exercices, vous pouvez regarder la télévision, parler à quelqu’un d’autre ou simplement écouter de la musique.

    Si vous en avez assez de l’activité physique, ce sera votre meilleure choix. Car on ne voit pas le temps passer, et les effets qu’il a sur votre corps sont très positifs. Des effets amincissants et tonifiants sur tous les muscles.

    Avec le vélo elliptique, vous pouvez brûler jusqu’à 600 calories à l’heure.

    6. Le rameur

    Le mouvement de rame est un excellent moyen pour renforcer les muscles, non seulement des bras mais aussi de l’abdomen.

    Si vous voulez que l’exercice soit beaucoup plus amusant, rendez-vous au club d’aviron le plus proche. Et commencez par les séances les plus lentes et les plus faciles, puis progressez jusqu’aux plus rapides et plus intenses.

    Mais si vous le souhaitez, vous pouvez aussi pratiquer le rameur à la salle de sport. Préparez-vous à apprécier et à sentir le nouveau corps que vous allez avoir avec tout ce poids de moins et ces muscles bien plus toniques.

    Avec le rameur, vous pouvez brûler jusqu’à 500-600 calories à l’heure.

    Profitez des meilleurs exercices pour maigrir. Réalisez votre rêve d’atteindre votre poids idéal, pour votre santé et pour un look pétillant !

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 8 aliments aux propriétés anti-inflammatoires

    à ne pas écarter de votre régime

     

     

     

     

     

     

    En plus d'intégrer à notre régime des aliments aux propriétés anti-inflammatoires, il est fondamental d'éviter tous ceux qui ont l'effet inverse, comme les graisses ou les sucres.

    8 aliments aux propriétés anti-inflammatoires à ne pas écarter de votre régime

    Les processus inflammatoires de l’organisme font partie du mécanisme de guérison qui active le système immunitaire quand il rejette un agent interne ou externe.

    Il se caractérise par l’augmentation du volume de la zone affectée ainsi que par des symptômes comme le rougissement, la douleur et la sensation de chaleur.

    Son apparition est liée à l’attaque d’agents pathogènes ou de substances irritantes, mais elle peut aussi résulter d’un traumatisme ou de maladies évolutives.

    Même si son niveau de gravité varie en fonction de la cause qui l’a déclenché, il représente presque toujours un problème pour le bien-être du corps entier.

    Heureusement, quelle que soit son origine, il peut être contrôlé de manière naturelle grâce aux propriétés anti-inflammatoires de certains aliments.

    À travers cet article, nous souhaitons partager les 8 meilleurs de ces aliments pour que vous commenciez à les intégrer dans votre régime alimentaire.

    1. Les myrtilles

    myrtilles

     

    Les myrtilles sont très reconnues pour être une importante source de fibres et de composants antioxydants qui, dans l’ensemble, aident à protéger l’activité cellulaire de l’organisme.

    Ces propriétés, ajoutées à ses vitamines et minéraux, aident à maintenir en équilibre les processus inflammatoires du corps, même dans les cas chroniques comme l’arthrite ou les problèmes cardiaques.

    2. L’oignon

    La consommation régulière d’oignon fait partie des habitudes qui aident à réduire le risque de maladies inflammatoires et infectieuses.

    Ce légume bénéficie de substances anti-inflammatoires comme l’allicine et la quercétine, recommandées pour protéger les tissus contre les effets des radicaux libres.

    On leur attribue également des propriétés antibiotiques et antifongiques, déterminantes pour renforcer le système immunitaire.

    3. L’ail

    ail

     

    Avec des propriétés nutritionnelles semblables à celles de l’oignon, l’ail est un aliment anti-inflammatoire qui peut prévenir et traiter diverses sortes de maladies.

    Son composant principal, l’allicine, agit comme analgésique et calmant, idéal pour atténuer la douleur, par exemple, en cas d’arthrite ou de coups.

    4. Les tomates

    Ce délicieux légume, que l’on peut intégrer facilement au régime alimentaire, est une source de nutriments essentiels qui aident à réduire le gonflement et la douleur.

    Il contient des substances comme le lycopène, un antioxydant qui inhibe les effets négatifs des radicaux libres et évite les réactions inflammatoires des tissus.

    Elle apporte des vitamines et des minéraux essentiels qui, une fois absorbés, protègent les cellules et améliorent les processus d’élimination des toxines et des agents pathogènes.

    5. L’huile de noix de coco

    Noix de coco et huile de coco

     

    L’huile de coco a gagné une place très importante parmi les produits cosmétiques et médicinaux car ses nutriments essentiels lui confèrent de merveilleux bienfaits.

    Bien qu’elle concentre une quantité significative de calories et de gras, c’est un produit très digeste qui, grâce à ses antioxydants, aide à protéger l’organisme.

    Elle est recommandée pour contrôler l’inflammation des muscles et des articulations, étant donné qu’elle améliore la circulation et provoque un effet de chaleur qui les aide à se relâcher.

    6. Les graines de lin

    Les graines de lin occupent une place très importante dans le groupe des aliments aux propriétés anti-inflammatoires parce qu’elles constituent une source végétale d’omégas 3 et de phyto-nutriments.

    Ces substances aident à réguler les processus inflammatoires des tissus qui, à leur tour, sont efficaces dans la lutte contre le vieillissement cellulaire.

    Leurs propriétés préviennent les déséquilibres hormonaux et aident à éliminer les toxines et les bactéries afin de prévenir les maladies.

    De plus, étant riches en fibres, elles sont idéales pour favoriser la digestion et prévenir les problèmes intestinaux.

    7. L’ananas

    Ananas

     

    Ce délicieux fruit tropical comporte de multiples bienfaits pour la santé.

    Ses principaux agents anti-inflammatoires proviennent de la bromélaïne, une enzyme naturelle qui est, entre autres, antioxydante et anticancéreuse.

    Ses propriétés diurétiques et dépuratives aident à éliminer les toxines et les liquides retenus dans l’organisme, ce qui les empêche d’aggraver l’inflammation.

    Sa consommation régulière aide à maintenir les articulations en bonne santé et diminue le risque de troubles digestifs et cardiovasculaires.

    8. Poissons d’eau douce

    Les poissons d’eau douce sont ceux qui contiennent beaucoup d’acides gras oméga 3.

    Cet aliment, qui apporte également des acides aminés et des antioxydants, diminue le risque de développer des problèmes cardiaques et des problèmes articulaires.

    Sa consommation, au moins deux fois par semaine, aide à éliminer les lipides accumulés dans les artères, ce qui stimule ensuite l’apaisement de l’inflammation.

    Parmi les variétés recommandées, on conseille :

    • Thon
    • Saumon
    • Maquereau
    • Sardine
    • Cabillaud
    • Hareng
    • Truite

    À quelle fréquence consommez-vous ces aliments ? Maintenant que vous savez à quel point ils sont bons pour votre organisme, essayez de les intégrer à votre alimentation.

    Leur consommation renforce la santé immunitaire et aide à réduire la gravité de plusieurs types d’affections.

    Complétez la consommation de ces aliments par un régime contrôlé en graisses et en sucres, car ceux-ci peuvent affecter leurs bienfaits.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les 3 mesures essentielles pour avoir un intestin en bonne santé

     

     

     

     

     

     

    Si nous voulons avoir un intestin en bonne santé, il est essentiel que, tout en augmentant la consommation de fibres, nous fassions de même avec l'eau pour éviter les effets indésirables.

    Les 3 mesures essentielles pour avoir un intestin en bonne santé

    Un intestin en bonne santé est la principale clé de notre bien-être étant donné que cet organe est lié à l’élimination des toxines, à l’absorption des nutriments et à un bon système immunitaire pour nous protéger contre tous les germes pathogènes.

     

    Découvrez dans cet article quelles sont les 3 mesures essentielles pour avoir un intestin en bonne santé de manière naturelle, en réalisant : un régime intégral, un nettoyage sporadique et un complément adéquat de probiotiques.

    Les bienfaits d’un intestin en bonne santé

    L’intestin réalise différentes fonctions dans notre corps :

    • Il finalise le processus de digestion
    • Il est responsable de l’absorption des nutriments à travers ses parois (ainsi, ceux-ci passent dans la circulation sanguine)
    • Il retient et expulse les matières fécales à l’extérieur
    • Il régule l’équilibre hydrique du corps
    • Il est lié au système immunitaire

    Pour tout cela, il est essentiel d’avoir un intestin en bonne santé, car, sinon, notre corps ne fonctionnera pas correctement et nous souffrirons de troubles à court et à long terme.

    Trois mesures essentielles

    Pour avoir un intestin sain, nous devons suivre ces trois mesures fondamentales.

    1. Une alimentation complète

    alimentation complète pour un intestin en bonne santé

     

    Notre alimentation doit être basée sur des ingrédients complets. Ceux-ci ne doivent pas avoir été modifiés par des procédés de raffinage dans lesquels la fibre naturelle est extraite.

    Autrement dit, nous devons laisser de côté les céréales, farines et sucres blancs raffinés.

    Notre alimentation doit contenir des protéines animales (viande, poisson, œuf, produits laitiers). Cependant, les groupes d’aliments suivants doivent être présents en grande quantité à chaque repas :

    • Fruits et légumes
    • Légumineuses
    • Céréales complètes
    • Noix et graines
    • Champignons
    • Algues

    Avertissement sur la consommation de fibres

    Lorsque nous consommons des aliments riches en fibres naturelles, il est également nécessaire d’augmenter la consommation d’eau car, sinon, nous pourrions bloquer l’intestin.

    Si notre alimentation est basée sur des aliments raffinés, lorsque nous commençons à consommer des fibres, il est possible que nous souffrions de quelques jours de constipation, le temps que notre corps s’adapte au changement.

    Les aliments enrichis en fibres ou en son ne sont pas le meilleur choix pour notre intestin, car un excès de fibres peut nuire à la santé.

    Avec une bonne quantité de fruits et légumes par jour, nous obtiendrons toute la fibre dont nous avons besoin naturellement.

    2. Le nettoyage

    nettoyer l'intestin pour son bon fonctionnement

     

    Notre intestin est la fin du tube digestif et est l’organe responsable de l’élimination des excréments.

    Par conséquent, il est essentiel de faciliter son nettoyage naturel pour éviter l’accumulation de toxines due à un dysfonctionnement intestinal.

    Nous pouvons recourir sporadiquement à ce remède pour nettoyer l’intestin en profondeur.

    Ingrédients

    • 1 cuillère à soupe de graines de chia (10 g)
    • 3 pruneaux
    • 1 verre d’eau (200 ml)
    • Le jus de ½ citron
    • 1 cuillère à soupe d’huile de coco extra vierge ou d’huile d’olive (15 g)

    Que devez-vous faire ?

    • La veille, nous laisserons tremper les graines de chia et les pruneaux dans un verre d’eau.
    • Le jour suivant, quand nous nous réveillons, nous mixerons l’eau, les graines de chia et les pruneaux (sans noyaux) avec le jus de citron et l’huile.

    Comment le consommer ?

    • Nous consommerons cette préparation à jeun, au moins une demi-heure avant le petit-déjeuner.
    • Nous pouvons recourir à ce remède une fois par semaine ou toutes les deux semaines.

    3. Les probiotiques

    Les probiotiques pour protéger les intestins

     

    La troisième mesure fondamentale pour avoir un intestin en bonne santé, une fois que notre alimentation est riche en aliments complets et que nous essayons de conserver cet organe propre avec des remèdes naturels, consiste à protéger la délicate flore bactérienne.

    La flore intestinale subit les effets négatifs de différents facteurs :

    • Antibiotiques et autres médicaments
    • Alimentation déséquilibrée, riche en additifs et raffinés
    • Troubles intestinaux
    • Stress et troubles émotionnels et nerveux
    • Sédentarisme

    Les probiotiques

    Pour protéger et repeupler la flore intestinale, nous pouvons avoir recours à des suppléments probiotiques, qui doivent toujours être pris à jeun, deux heures avant chaque repas.

    Cette condition est essentielle pour qu’ils remplissent la fonction bénéfique sur la flore, car si nous les mélangeons avec la nourriture, ils ne feront que nous aider à mieux digérer.

    Il existe de nombreuses variétés et qualités de probiotiques. Plus ils contiendront de levures, plus ils seront complets et efficaces. Nous pouvons les consommer par périodes ou chaque fois que nous avons besoin de réguler notre transit intestinal.

    Nous pouvons également incorporer des aliments fermentés dans notre alimentation, qui sont riches en probiotiques. Parmi les plus recommandés, nous trouvons :

    • Kéfir
    • Yaourt naturel
    • Choucroute
    • Kombucha
    • Miso

    Bien que nous ne fassions pas le lien, certaines éruptions cutanées telles que l’acné ou d’autres réactions allergiques qui apparaissent sur la peau peuvent être dues à un intestin intoxiqué qui n’est pas capable de se purifier par lui-même.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 11 usages du Coca-Cola qui montrent

    qu’il n’est pas adapté à la consommation humaine

     

     

     

     

     

    Vous serez surpris de voir avec quelle facilité les taches disparaissent lorsqu'on applique ce soda dessus. Sa formule secrète permet de les éliminer en quelques minutes.

    11 usages du Coca-Cola qui montrent qu’il n’est pas adapté à la consommation humaine

    Le Coca-Cola est l’une des boissons les plus populaires du monde. Elle est présente sur le marché depuis 1866 et distribuée dans plus de 200 pays.

     

    Elle est caractérisée par son goût sucré qui est différent de tous les autres sodas et jusqu’à présent, sa recette n’a pas été dévoilée.

    C’est d’ailleurs ce qui rend le Coca-Cola si unique, tout en provoquant une véritable dépendance.

    Depuis de nombreuses années, il existe une polémique entre l’industrie et les experts de la santé, car cette boisson contient du sucre et d’autres substances qui seraient associées à des altérations métaboliques et des maladies qui se produisent quelques temps après sa consommation.

    Dans cet article, nous allons vous révéler 11 usages alternatifs du Coca-Cola que peu de gens connaissent. Vous allez être surpris !

    1. Le soin du jardin

    Jardins-printemps

     

    Pour favoriser la pousse de la pelouse, versez une cannette de Coca-Cola dans la caisse de l’engrais, une fois par semaine.

    2. Des pièces de monnaie qui brillent

    Votre collection de pièces de monnaie est un peu ternie ? Redonnez-lui de la brillance en faisant tremper les pièces dans du Coca-Cola, pendant 10 minutes. 

    3. Des frisettes mieux définies

    Les femmes qui ont les cheveux raides ont des difficultés à donner du volume à leur coiffure.

    Pour y remédier, versez un peu de cette boisson sur vos cheveux, laissez reposer quelques minutes et rincez.

    Ensuite, quand vous utiliserez votre fer à friser, vous remarquerez que vos frisettes seront plus volumineuses et qu’elles dureront plus longtemps.

    4. Eliminer les taches de peinture sur les meubles

    Nettoyer-bois-500x334

     

    Si vous repeignez vos murs ou que vous faites des travaux manuels, vous pourriez tacher vos meubles de peinture.

    Pour les nettoyer rapidement et efficacement, imbibez un linge de cette boisson et frottez-le sur la surface abîmée. Votre meuble sera comme neuf ! 

    5. Desserrer des vis

    Il peut arriver qu’une vis soit trop serrée voire même coincée à cause de la rouille.

    Pour la retirer dans problème, versez un peu de Coca-Cola dessus, laissez agir quelques minutes et recommencez l’opération.

    6. Nettoyer les taches d’huile

    Les surfaces de la cuisine ou le sol de la maison sont rapidement sales quand une substance graisseuse y a adhéré.

    Pour ne pas avoir à recourir à des ingrédients de nettoyage toxiques et dangereux, étalez un peu de Coca-Cola sur la zone et frottez avec une brosse.

    7. Enlever les taches de sang

    Astuces-pour-nettoyer-les-taches-de-chocolat-sur-un-tapis-4-500x302

     

    Les taches générées par le sang sont les plus difficiles à éliminer. Certaines personnes assurent que l’application directe de Coca-Cola permet de les éliminer sans problème. 

    De fait, on pense qu’aux Etats-Unis, la police l’utilise pour nettoyer les scènes de crime.

    8. Eliminer les insectes du jardin

    Les insectes qui envahissent le jardin peuvent rendre malades et les plantes et faire des ravages.

    Pour que cela n’arrive pas, enterrez une cannette avec un peu de Coca-Cola, et les insectes tomberont dedans, attirés par le sucre.

    9. Enlever les chewing-gums des cheveux

    Personne n’est à l’abri de se retrouver avec un chewing-gum collé dans les cheveux. Toutefois, sachez que la solution n’est pas uniquement de les couper.

    Il est possible de l’enlever en appliquant un peu de cette boisson dessus et en attendant quelques minutes. 

    Vous remarquerez que le chewing-gum se décollera sans faire de dégâts sur les cheveux. Bien sûr, il faudra ensuite rincer les cheveux pour qu’ils ne restent pas collants.

    10. Nettoyer les poêles brûlées

    graisse-sur-les-poeles-500x335

     

    Après de nombreux usages, les poêles de la cuisine ont tendance à brûler et se couvrent d’une couche noire peu agréable.

    Pour un nettoyage sans effort, versez-y un peu de Coca-Cola, mettez-les sur feu moyen et rincez. 

    11. Déboucher la tuyauterie

    Les produits chimiques pour déboucher la tuyauterie sont agressifs pour la santé et l’environnement.

    Une alternative moins nocive consiste à verser une bouteille de Coca-Cola dans les canalisations et à attendre quelques minutes.

    Jusqu’à aujourd’hui, il n’est pas certifié que le fait de consommer du Coca-Cola occasionnellement ait un impact direct sur la santé.

    Cependant, il est conseillé de diminuer au maximum sa consommation pour ne pas courir de risques. 

    Ainsi, utilisez désormais le Coca-Cola comme une astuce pour les tâches ménagères et arrêtez d’en consommer en tant que boisson !

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les aliments sains que vous pouvez manger entre les repas

     

     

     

     

     

     

    Que cela soit pour perdre du poids ou maintenir la silhouette, parfois il est difficile de ne pas manger entre les repas et de subir la tentation.

    Les aliments sains que vous pouvez manger entre les repas

    Nous vous présentons des aliments sains que vous pouvez consommer pendant la journée sans culpabilité, car les calories qu’ils contiennent sont minimes. Prenez-en bien note !

     

    Si vous avez souvent faim entre les repas, prenez note de ces aliments sains que vous pouvez consommer dans les quantités que vous voulez et à tout moment de la journée, car ils sont faibles en calories.

    Découvrez-les tous dans cet article !

    Le céleri

    Le céleri possède 6 calories pour 100 grammes. C’est un aliment composé de 95% d’eau et qui n’a pratiquement aucune valeur calorique précisément pour cette raison.

    Il contient également 30% de la dose quotidienne de vitamine K. À titre de recommandation, achetez-le frais car il perd la plupart de ses nutriments cinq jours après avoir été coupé.

    La roquette

    La roquette à consommer entre les repas

     

    La roquette contient seulement 10 kcal pour 100 grammes, donc c’est un type de légume que vous devez inclure à vos salades. Mélangez-la avec des aliments faibles en calories, comme du fromage blanc, avec de l’huile d’olive et vous obtiendrez un plat sain et faible en calories.

    Le blanc d’œuf

    Le blanc d’œuf possède seulement 17 calories. Par conséquent, même les personnes qui font un régime strict peuvent le manger. Bien sûr, la seule recommandation est de ne pas le frire.

    La laitue

    La laitue possède entre 10 et 20 calories pour 100 grammes, cela dépend du type de laitue. C’est un légume riche en vitamines A et C, ainsi qu’en acide folique et en fer. Si vous le consommez en grande quantité, votre silhouette ne remarquera rien.

    Le concombre

    100 grammes de concombre contient 16 calories. Les concombres sont presque entièrement composés d’eau. Bien sûr, ne les consommez pas avec leur peau car elle contient beaucoup de bêta-carotène.

    Le chou-fleur

    le chou-fleur à consommer entre les repas

     

    Le chou-fleur est également faible en calories. 100 grammes de chou-fleur contient 25 calories. En outre, c’est un aliment riche en vitamines C et K.

    Les tomates

    Les tomates contiennent 25 calories pour 100 grammes. Elles sont également riches en lycopène, en vitamines A, C et B2, en acide folique, en fibres, en chrome et en potassium.

    Le brocoli

    Le brocoli n’est pas seulement savoureux, il est également faible en calories. C’est la nourriture préférée de beaucoup de personnes qui veulent perdre du poids.

    Il est riche en vitamines A, C, E, I, K et contient 20% de la dose quotidienne de fibres.

    Le popcorn

    Vous pensez peut-être que le popcorn fait grossir, et bien détrompez-vous car le popcorn salé ne contient que 31 calories pour 100 grammes.

    Les algues

    les algues à consommer entre les repas

     

    L’algue laminaire est riche en iode et ne contient pratiquement aucun pouvoir calorifique.

    Les petits pois

    Pour 100 grammes de petits pois que vous consommez, vous n’apporterez que 35 calories à votre corps et beaucoup de fibres et de protéines.

    Le pamplemousse

    100 grammes de pamplemousse est l’équivalent de 50 calories. Les pamplemousses aident à stabiliser le taux de sucre dans le sang et sont riches en vitamine C.

    Le melon

    Le melon est un fruit délicieux faible en calories, pour 100 grammes vous n’obtiendrez que 55 calories de plus dans votre corps. En outre, une seule portion de melon contient plus d’une dose quotidienne de vitamines A et C.

    Les fraises

    Les fraises ne contiennent que 50 calories pour 100 grammes. C’est un aliment riche en potassium et en fibres. En outre, elles ont un effet anti-inflammatoire très intéressant.

    Les mûres

    les mûres à consommer entre les repas

     

    Une portion de 100 grammes de mûres fournit 62 calories. C’est un fruit gorgé d’antioxydants et riche en vitamine C.

    Les oranges

    100 grammes d’oranges contiennent 80 calories. Les oranges sont riches en vitamine C. Le plus recommandé est de ne pas enlever la peau blanche entre le fruit et sa peau, car cette partie contient beaucoup de fibres.

    Les myrtilles

    Les myrtilles sont l’un des aliments les plus riches en antioxydants que nous pouvons trouver. En plus de leur faible contenu calorique, elles sont diurétiques.

    Les myrtilles sont un puissant antioxydant grâce à la grande quantité de flavonoïdes qu’elles contiennent. C’est un aliment qui protège contre les radicaux libres et qui aide à prévenir ou à retarder les maladies dégénératives du cerveau, comme la maladie d’Alzheimer.

    La citrouille

    Une portion de 100 grammes de citrouille apporte 25 calories à l’organisme. C’est un légume riche en eau, en fibres et en bêta-carotène que l’on peut trouver en automne.

    La citrouille est un aliment qui contient beaucoup d’eau et une bonne quantité de fibres.

    En outre, elles possède également des vitamines telles que la vitamine A, E et C, des minéraux et une quantité importante d’antioxydants.

    La citrouille aide à réguler le niveau de glucose dans le sang et est une source de fibres. De plus, c’est un aliment digestif qui a un effet rassasiant.

     

    Certains aliments ont des qualités nutritionnelles si importantes qu’il vaut la peine de les consommer tous les jours. Ils sont en bonne santé et, en plus, délicieux. Il sont sains, appétissants et sont parfois tout simplement essentiels à une bonne cuisine. Mais, avant toute chose, ils sont sains. Si vous vous habituez à en consommer tous les jours, votre corps vous en remerciera.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 6 aliments qui aggravent la cellulite

     

     

     

     

     

     

    Autant le café que les boissons rafraîchissantes contenant de la caféine peuvent interférer dans l’oxygénation des tissus et favoriser l’apparition de la cellulite.

    6 aliments qui aggravent la cellulite

    La cellulite correspond à la formation de grumeaux graisseux qui donnent à la peau un aspect irrégulier. Généralement, elle se manifeste au niveau du fessier, des cuisses et de l’abdomen.

    Désignée également par le terme de « lipodystrophie superficielle », dans le langage populaire la cellulite est souvent appelée « peau d’orange » en raison de son aspect caractéristique.

    La cellulite concerne davantage les femmes que les hommes, et apparaît dès la puberté, notamment chez les personnes en surpoids ou souffrant de déséquilibres hormonaux.

    Bien qu’il ne s’agisse pas d’un problème grave, la présence de cellulite peut indiquer un dysfonctionnement du système lymphatique, un problème de rétention de liquides ou des troubles inflammatoires.

    Nombreux sont les facteurs à l’origine de la cellulite. La consommation régulière de certains aliments peut aggraver cette condition.

    Savez-vous quels sont ces aliments ? Voyons ensemble dans cet article les six aliments les plus communs, afin que vous puissiez les éviter.

    Les facteurs à l’origine de la cellulite

    La cellulite est une inflammation du tissu sous-cutané, conséquence d’un mauvais fonctionnement de la circulation du sang au niveau micro.

    Les veines situées dans les zones problématiques perdent leur tonicité et leur élasticité, empêchant ainsi une bonne circulation du sang.

    Conséquence de cela : les cellules ne sont pas nourries de façon appropriée, la rétention de toxines augmente et le stockage des tissus adipeux sous la peau est stimulé.

    Les facteurs de risque 

    Il n’y a pas une cause exacte à l’origine de la cellulite. Souvent, un ou plusieurs facteurs expliquent son apparition. Ces facteurs sont les suivants  :

    • le surpoids et l’obésité
    • un mode de vie sédentaire
    • le tabac et la consommation excessive de boissons alcoolisées
    • le port de vêtements ajustés qui rendent difficile la circulation du sang
    • une alimentation non équilibrée
    • des changements hormonaux brusques (puberté et grossesse)
    • la rétention de liquides
    • la prise d’une contraception orale

    Les symptômes de la cellulite

    Cuisse d'une femme avec de la cellulite

     

    Le principal symptôme de la cellulite est un changement notable de l’aspect de la peau, laquelle semble se creuser : la texture lisse laisse place à une texture granuleuse, similaire à la peau d’orange.

    Vous pouvez également observer les symptômes suivants :

    • une perte d’élasticité de la peau
    • des douleurs et des inflammations
    • une peau sèche et des fossettes visibles
    • une peau rosée
    • un aspect matelassé

    Les aliments qui aggravent la cellulite

    Alors que certains aliments possèdent des propriétés qui aident à détoxifier l’organisme et favorisent la diminution de la cellulite, d’autres, remplis de graisses saturées, de sucres et d’additifs chimiques ont tendance à aggraver cette condition.

    1. Les produits de charcuterie

    Saucisses

     

    La charcuterie semble toujours fraîche et constitue une option d’alimentation rapide. Toutefois, en raison de sa grande quantité de farines et de sa forte teneur en graisses et en sodium, c’est l’un des pires ennemis de la santé circulatoire.

    Une consommation régulière entraîne une accumulation de lipides dans les artères, la rétention de liquides et favorise le surpoids.

    Ainsi, pour réduire la cellulite ou, du moins, éviter qu’elle ne s’aggrave, il est primordial de limiter la consommation des aliments suivants :

    • le chorizo
    • le jambon
    • le saucisson
    • la saucisse
    • le lard

    2. Les produits laitiers

    Il est vrai que les produits laitiers contiennent des nutriments bénéfiques pour l’organisme. Toutefois, en raison d’une grande concentration de graisses saturées, il est préférable d’éviter de consommer ces produits si vous souhaitez réduire votre cellulite.

    Les graisses saturées se déposent dans les tissus, pouvant ainsi favoriser la flaccidité de la peau et la présence de fossettes.

    De plus, la teneur en lactose peut entraîner des réactions inflammatoires chez les patients qui ne tolèrent pas cette substance.

    3. Les assaisonnements

    Trois pot avec une sauce différente

     

    Les assaisonnements sont fréquemment utilisés sur certains plats afin de rehausser la saveur des aliments. Le problème est que nombreux sont les composants de ces assaisonnements qui favorisent l’accumulation de graisses dans le corps, ou provoque la rétention de liquides dans les tissus.

    Il est recommandé d’exclure les produits suivants de son alimentation :

    • la mayonnaise
    • la sauce tomate
    • la moutarde
    • la sauce soja
    • la sauce noire

    4. Le café et les boissons rafraîchissantes

    Le café et certaines boissons rafraîchissantes commerciales contiennent une forte dose de caféine, stimulant qui peut porter atteinte à la santé de la peau.

    Cette substance interfère dans le processus d’oxygénation des tissus, et favorise la cellulite et la flaccidité de la peau.

    L’idéal est de remplacer ces boissons par de l’eau, des tisanes et des jus naturels sans sucre.

    5. Les farines raffinées

    Différents pains et croissants

     

    La farine de blé raffinée, ainsi que tous les dérivés de cette farine, contiennent des hydrates de carbone qui sont difficiles à métaboliser et qui exercent une influence dans la formation de dépôts de graisses.

    La consommation de ces farines raffinées entraîne une tendance au surpoids et, par conséquent, favorise la formation de cellulite dans différentes parties du corps.

    6. Le sucre

    Le sucre apporte un goût spécial à des centaines de préparation, et il est aussi addictif.

    Il est recommandé de réduire au maximum sa consommation de sucre ; un excès de sucre augmente la présence de glucose dans le sang, et complique l’activité du métabolisme. 

    Vous essayez de réduire votre cellulite ? Si vous ne saviez pas que ces aliments nuisent à votre santé, commencez à les exclure de votre alimentation et remplacez-les par des alternatives organiques.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le fait de consommer régulièrement des fruits

    et des légumes préviendrait-il le cancer ?

     

     

     

     

     

    Les fruits et les légumes contiennent des antioxydants qui contiennent des molécules capables de prévenir l'oxydation moléculaire. Cependant, consommer des fruits et légumes régulièrement aiderait à traiter le cancer et d'autres maladies.

    Le fait de consommer régulièrement des fruits et des légumes préviendrait-il le cancer ?

    Nous avons tous l’impression que les cas de cancer ont augmentés. La grande majorité d’entre nous connaît des personnes qui en ont souffert ou en souffrent avec des résultats plus ou moins bons. En même temps, quand on regarde en arrière, on se rend compte que les techniques de diagnostic d’il y a quelques années étaient très précaires si on les compare avec les techniques actuelles.

     

    Ainsi, beaucoup de personnes sont mortes soudainement sans que la cause exacte soit connue. On avait toujours recours à l’appareil cardio-respiratoire, mais le cancer ne serait-il pas derrière ces décès ?

    L’idée d’avoir de fortes chances de souffrir d’un cancer est présente chez la plupart des gens. Par conséquent, nous sommes nombreux à nous demander comment prévenir le cancer. Que pouvons-nous faire pour lui échapper ? Certaines personnes pensent que les fruits et légumes sont la meilleure façon d’y parvenir. Mais qu’en est-il vraiment ?

    Manger des fruits prévient le cancer

    manger des fruits pour prévenir le cancer

     

    L’origine biologique du cancer est une mutation cellulaire. Par conséquent, nous devons prendre soin de notre santé pour empêcher que se produisent de telles altérations. Pour ce faire, rien de mieux que des antioxydants. La fonction de ceux-ci est précisément d’empêcher l’oxydation de nos cellules. De cette façon, ils aident à prévenir la mutation et le vieillissement cellulaire.

    Les fruits ont une teneur élevée en antioxydants. Cependant, ils présentent un inconvénient pour atteindre notre objectif : le sucre. Comme vous le savez, certains fruits ont des niveaux élevés en sucre. Le problème est que le cancer s’allie au sucre pour se développer et s’étendre.

    Par conséquent, tous les fruits ne sont pas aussi conseillés lorsque nous concevons un régime. Bien que l’idéal soit de consulter un spécialiste de la nutrition, nous allons vous donner une liste des fruits les plus appropriés pour prévenir le cancer :

    Noix de coco : en plus de contenir une faible quantité de sucre, il prévient également le cancer car il contient des graisses saines. Celles-ci facilitent la métabolisation de la nourriture. Au cours de la digestion, nous investissons de l’énergie, ce qui endommage nos cellules. Par conséquent, plus c’est facile, moins l’organisme travaillera. D’un autre côté, nous nous débarrassons d’une plus grande quantité de substances nocives.

    Coing : comme tous les agrumes, il est riche en vitamine C. Cela est essentiel pour avoir un bon système immunitaire. Grâce à cette vitamine, nous construisons une barrière plus puissante contre les attaques d’éléments nocifs.

    Fruits rouges : les bienfaits des fruits rouges sont très nombreux. Ceux-ci possèdent les deux caractéristiques les plus recherchées : un indice glycémique très bas et d’énormes niveaux d’antioxydants. Par conséquent, il est recommandé de les inclure à notre régime alimentaire quotidien.

    Manger des légumes prévient le cancer

    manger des légumes prévient le cancer

     

    Nous avons parlé auparavant de l’importance d’une bonne digestion. Pour reprendre cette idée, nous devrions faire plus attention à deux questions : l’effort fourni et l’élimination des toxines.

    Pour optimiser ces deux facteurs, les légumes peuvent nous aider grâce à leurs fibres, car cela nous permet d’accélérer le métabolisme des aliments. Sans oublier, bien sûr, les antioxydants. Dans ce but, nous vous présentons les meilleurs légumes pour prévenir le cancer :

    Épinards : en général, tous les légumes à feuilles vertes sont très intéressants. Tout d’abord, leur teneur en fibres est indiscutable, en plus de contenir des flavonoïdes. Ils regorgent de propriétés anti-inflammatoires et fournissent également des antioxydants.

    Plantes crucifères : elles correspondent aux légumes tels que le chou-fleur, le brocoli ou similaire. En plus des composants déjà mentionnés, elles offrent des isothiocyanates. Le plus remarquable est leur capacité à protéger les cellules, ainsi qu’à désactiver les agents cancérogènes.

    Carotte : c’est l’un des plus complets. Leur apport en vitamines et minéraux est incroyable. Par conséquent, elle est essentielle dans un régime qui vise à nourrir notre corps pour éviter le cancer.

    Donc pour résumer, nous devons prendre en compte trois facteurs : le sucre, les antioxydants et les fibres. Si nous les contrôlons, nous prendrons énormément soin de notre santé.

    Cependant, nous devons toujours nous rappeler que c’est toujours une maladie peu connue, également liée à l’héritage génétique, aussi bien qu’aux éléments émotifs et environnementaux. Par conséquent, les soins doivent être transversaux, mais en sachant que malgré tout cette affection peut quand même survenir.

     

    La clé pour éviter la prolifération du cancer se trouve dans la consommation modérée de ces aliments, et toujours sous supervision médicale. Il ne faut pas pour autant stopper les traitements médicamenteux.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 7 conseils simples pour perdre du poids après les fêtes

     

     

     

     

     

    Pour perdre du poids, nous devons fixer des objectifs réalistes et ne pas compter sur les régimes miracle, car ils ont généralement effet rebond. Idéalement, nous devrions plutôt changer notre perception des aliments.

    7 conseils simples pour perdre du poids après les fêtes

    Les fêtes sont passées et l’une de leurs conséquences sont les kilos que nous prenons chaque année si nous avons trop forcé sur la nourriture et les boissons. Néanmoins, perdre du poids peut être un pari simple à gagner si vous suivez ces conseils.

    Découvrez dans cet article, les 7 conseils simples à mettre en œuvre pour vous aider à perdre du poids sans sacrifice et sans ressentir la faim.

    Perdre du poids avec du bon sens

    Les régimes miracles n’ont aucun sens ni aucune efficacité, si vous voulez perdre du poids de façon saine et éviter l’effet yo-yo.

    L’important est de changer certaines de vos habitudes et d’éliminer temporairement certains aliments de votre alimentation. Toutefois, la démarche et la persévérance sont essentielles pour y parvenir.

    Certains régimes rapides sont plutôt des dépurations que l’on peut faire pendant un ou deux jours si vous avez fait trop d’excès. Cela permet de rééquilibrer le fonctionnement du système digestif.

    Cependant, l’option la plus efficace est d’opter pour une alimentation équilibrée à long terme.

    7 Conseils pour perdre du poids

    1. Faites face avec du calme

    personne qui se pèse

     

    Ne soyez pas obsédé par l’envie de perdre du poids en moins d’une semaine. Car l’important est de vous habituer à réduire votre poids régulièrement, jour par jour.

    Lorsque nous perdons du poids soudainement, notre corps se met alerte. En quelque sorte, il se met en mode survie. Ce qui favorise l’accumulation des graisses et certains troubles comme la fatigue ou l’irritabilité.

    Vous devriez plutôt envisager une période de 1 à 3 mois pour observer des résultats satisfaisants. Le grand avantage est que vous ressentirez également plus d’énergie et de vitalité, ainsi qu’une humeur très positive.

    2. Fixez-vous un objectif

    Fixez-vous un objectif et évitez de regarder la balance tous les jours.

    Il existe de nombreux facteurs qui influencent le poids, et peuvent mener à l’augmenter. Tels que la rétention de liquides ou une augmentation de la masse musculaire. C’est pourquoi vous ne devriez pas être obsédé par la balance.

    Il est important de se fixer un objectif à long terme, avec lequel vous pensez que ça va vous vous faire sentir bien.

    3. Concentrez-vous sur le dîner

    femme mangeant une salade

    Le repas principal sur lequel vous devriez porter votre attention, c’est le dîner. En effet, il vous apporte de l’énergie que vous n’allez pas utiliser tout de suite. En effet,  les calories que nous ne brûlons pas immédiatement deviennent des réserves.

    Contrairement au petit-déjeuner et au déjeuner, des repas où vous pouvez manger des plats plus nutritifs, l’après-midi ou le soir, vous devriez plutôt choisir des aliments légers et qui se digèrent facilement.

    Par exemple, les hydrates de carbone sont recommandés pendant la journée. Tandis que le soir, il vaut mieux préparer un repas avec des légumes et des protéines maigres.

    4. Faites trois listes d’aliments

    Avant de commencer, prenez du temps pour préparer trois listes d’aliments :

    • Liste verte : des aliments sains que vous pouvez manger tous les jours. Légumes, fruits, légumes secs, légumineuses, graines complètes, fruits secs, œufs, poisson, volaille.
    • Liste jaune : aliments que vous pouvez manger plusieurs fois par semaine. Viande rouge, produits laitiers, jus de fruits, farines complètes.
      Liste rouge : aliments que vous ne devriez pas manger. Fritures, pâtisseries, sucreries, glaces, boissons gazeuses, farines raffinées, aliments industriels, sauces, crèmes.

    Ces listes devraient être personnalisées avec les aliments que nous mangeons habituellement, afin de faciliter la confection de chaque menu. On peut les mettre au frigo.

    Une bonne façon de ne pas manger des aliments de la liste rouge est de ne pas les acheter. Ainsi, vous n’aurez pas la possibilité de les consommer !

    5. Mâchez lentement

    bien mâcher

    C’est aussi simple que ça. Mâcher lentement chaque bouchée nous permet de mieux savourer la nourriture. Cela facilite également la digestion et l’assimilation de chaque aliment et augmente la sensation de satiété.

    C’est le conseil le plus facile à mettre en pratique, bien que ce soit l’une des choses les plus difficiles à faire en réalité.

    6. Boire de l’eau en dehors des repas

    Boire de l’eau tout au long de la journée, en dehors des repas principaux, active le métabolisme et nous aide à perdre du poids plus facilement.

    Cela améliore également la digestion, élimine les toxines et les liquides du corps et nous fait manger moins sans avoir faim.

    7. Faites de l’exercice physique

    faire de l'exercice physique

     

    La meilleure manière de faire de l’exercice pour perdre du poids n’est pas de le faire pendant des heures, mais plutôt de faire de l’exercice par séances fractionnées.

    De brèves périodes d’intensité moyenne sont ainsi alternées avec de courtes pauses et répétées plusieurs fois.

    Cela permet de tonifier les muscles et de réduire la graisse par des séances de deux ou trois demi-heures par semaine.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Après avoir lu cela,

    vous ne verrez plus les bananes de la même façon

     

     

     

     

     

    Les bananes apportent suffisamment d'énergie pour affronter un travail intense, aussi bien physique que mental. Il faut juste apprendre à les consommer au moment opportun.

    Après avoir lu cela, vous ne verrez plus les bananes de la même façon

    Les régimes amincissants nous induisent parfois en erreur en ce qui concerne les aliments. Lorsqu’il s’agit de perdre du poids, il est vrai que certains aliments nuisent plus que d’autres.

    En raison de son apport calorique, la banane est l’un des fruits que nous avons tendance à sacrifier. Toutefois, comme nous le disons souvent, un aliment est bien plus qu’un nombre déterminé de calories.

    La preuve en est que certains aliments avec un nombre de calories élevé peuvent nous aider à prendre soin de notre organisme, et même à perdre du poids si nous savons profiter de leurs caractéristiques. C’est le cas de la banane.

    L’une de nos plus grandes erreurs est de ne pas savoir ce que nous mangeons. Nous naviguons sur Internet pour trouver un régime avec des menus que nous suivons ensuite au pied de la lettre, sans même être certain que ce régime soit adapté à nos besoins.

    Une personne qui travaille dans un bureau n’a pas les mêmes besoins qu’une personne qui passe beaucoup d’heures debout, ni qu’une personne qui pratique une activité physique intense.

    Ainsi, il est recommandé de se renseigner sur les aliments et leurs propriétés, afin de bénéficier de leurs bienfaits à chaque moment. Il est aussi conseillé de prendre en compte la saison de l’année au moment de choisir les aliments pour ses repas.

    Selon la saison, notre corps a différents besoins : en été nous suons plus, notre tension artérielle est basse et nous avons moins d’énergie pour faire de l’exercice qu’en hiver par exemple, c’est pourquoi il est nécessaire de prendre en compte la température et la saison au moment de choisir les aliments.

    Dans cet article, voyons ensemble 5 vertus des bananes.

    1. Les bananes aident à lutter contre la dépression

    Femme en dépression

     

    Le responsable de cette vertu est le tryptophane, une protéine qui, une fois dans le corps, se transforme en sérotonine.

    Lorsque cette substance se trouve dans le cerveau, une sensation de paix et de tranquillité se répand à l’intérieur de nous. Nous affrontons alors la vie avec une dose extra d’optimisme dont ont tant besoin les patients atteints de dépression.

    Évidemment, cela n’a pas le même effet que les médicaments prescrits par le docteur, mais cela constitue un bon complément qui renforcera l’effet des médicaments et améliorera la façon dont nous affrontons la journée.

    2. Les bananes soulagent les symptômes du syndrome prémenstruel 

    Les envies de sucreries quelques jours avant la menstruation, cela vous parle ? La cause est la suivante : les changements hormonaux provoquent un déséquilibre du taux de sucre, ce qui incite notre corps à en réclamer.

    Les bananes sont parfaites pour répondre à ce besoin, car elles stabilisent le glucose dans le sang.

    De plus, consommer des bananes est beaucoup plus sain que d’opter pour des pâtisseries, car, comme tous les fruits, elles apportent beaucoup de fibres, facilitant ainsi l’expulsion du surplus.

    3. Les bananes réduisent, voire éliminent, les nausées matinales

    Femme qui vomit dans la cuvette des toilettes

     

    Pour réduire ou éliminer les nausées matinales, ce fruit agit de deux façons :

    • d’un côté, il régénère la muqueuse qui protège la paroi de l’estomac, ce qui contribue à mettre fin à la sensibilité qui est à l’origine de l’envie de vomir ;
    • de l’autre, il rétablit le potassium que nous perdons au moment du vomir.

    Par conséquent, les contractions qui se produisent au moment des nausées diminuent.

    Nous vous recommandons de consommer une banane entre les principaux repas.

    4. Les bananes fournissent beaucoup d’énergie

    Pour que vous vous fassiez une idée précise : manger deux bananes vous prépare à faire 90 minutes d’exercice physique.

    Toutefois, une activité physique ne demande pas seulement de l’énergie, mais aussi du temps. Si vous avez un travail intense qui ne vous permet pas de prendre beaucoup de temps même pour un encas, la banane est la solution parfaite pour être productif.  Une minute est largement suffisante pour consommer une banane. 

    5. Les bananes améliorent la concentration

    Une femme et un homme qui font un jogging l'air heureux

     

    Cette propriété a un lien avec la vertu antérieure et la création de sérotonine. Pour bien réfléchir, nous avons besoin de nous sentir détendu, tout en étant actif.

    Un état détendu et actif est l’état idéal pour lier des concepts, évaluer et prendre des décisions. Pour atteindre cet état, il existe un aliment très recommandé pouvant aider ceux qui sont soumis à une exigence intellectuelle élevée : la banane.

    Nombreux sont ceux qui sont surpris par cette information.

    Vous pouvez enfin profiter de la saveur de la banane !

    La clé consiste à le faire de façon intelligente et mesurée. Vous devez simplement écouter votre corps, et lui donner ce dont il a besoin.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les bienfaits des pommes de terre pour la santé

     

     

     

     

     

    Cuites au four, les pommes de terre aident à conserver des intestins en bonne santé, à améliorer les fonctions cérébrales, et nous apportent de la vitamine B6, idéale pour réduire le stress.

    Les bienfaits des pommes de terre pour la santé

    Les pommes de terre sont, après le riz, le blé et le maïs, la quatrième denrée alimentaire la plus cultivée au monde, et elles constituent ainsi un aliment de base dans les diverses cultures culinaires de notre planète. Elles sont non seulement délicieuses et faciles à préparer, mais aussi très nutritives. Nous allons donc vous faire découvrir quelques-uns des bienfaits des pommes de terre pour la santé !

     

    Elles vous aideront à perdre du poids

    Vous essayez de perdre du poids ? Les pommes de terre contiennent des hydrates de carbone et des nutriments complexes. Cela signifie que, loin d’être contre-indiquée lors d’un régime amaigrissant, la pomme de terre, qui n’apporte que 26 calories, est un aliment à privilégier si l’on utilise un mode de cuisson approprié. Cet aliment a également un indice glycémique bas qui donne la sensation d’avoir l’estomac plein plus longtemps et vous permet de résister aux tentations.

    Elles diminuent le stress

    Les pommes de terre sont extrêmement riches en vitamine B6, une substance nécessaire à la rénovation cellulaire et qui contribue au maintien d’un système nerveux sain et d’un état d’esprit équilibré. Seuls 100 g de pommes de terres cuites au four contiennent 21%t de l’apport journalier recommandé de cette vitamine. De plus, les pommes de terre produisent une hormone dénommée GABA (acide gamma-aminobutyrique), qui peut permettre de réduire le stress et aide le cerveau à se détendre, facilitant ainsi le sommeil.

    Elles font baisser l’inflammation

    Si vous souffrez d’inflammation chronique, interne ou externe, il vous convient de tirer parti des bienfaits des pommes de terre pour y faire face. La composition d’une pomme de terre au four est légère et facile à digérer, et permet de soulager un système digestif irrité. Pour calmer toutes sortes d’inflammations externes, il suffit de frotter la zone affectée avec un morceau de pomme de terre crue (ceci est aussi valable pour les ulcères de la bouche).

    Elles améliorent les fonctions cérébrales

    Inclure les pommes de terre et leurs bienfaits dans notre alimentation a une action positive sur notre niveau d’activité et sur notre santé en général. Les quantités élevées de cuivre et de fer qu’elles contiennent stimulent l’activité du cerveau. Préparer une pomme de terre au four (avec la peau) et sans sel peut améliorer la mémoire. Le manganèse, le potassium et les vitamines B6 et C sont tous connus pour leur action bienfaisante sur les fonctions cérébrales, tandis que les centres nerveux répondent de manière positive aux acides gras et aux acides aminés qui se trouvent dans les pommes de terre !

    Elles soulagent les calculs rénaux

    Un taux élevé d’acide urique dans le sang est la cause principale de la formation de calculs rénaux. Les personnes qui en souffrent peuvent tirer beaucoup d’avantages de la consommation de la peau de pomme de terre, car elle représente une bonne source de nutriments comme le cuivre, le manganèse, le potassium et la vitamine B.

    Elles contribuent à maintenir l’intestin en bonne santé

    La pomme de terre est un aliment riche en fibres et l’un des meilleurs ingrédients à utiliser avec modération. Une seule pomme de terre au four procure presque 12% de l’apport journalier recommandé de fibres, un pourcentage similaire à celui fourni par les farines complètes, les pâtes et les céréales.

    Pommes de terre 2

    Si vous désirez tirer le plus grand parti des bienfaits des pommes de terre, mangez-les bouillies ou au four, avec leur peau de préférence car celle-ci contient des fibres, des flavonoïdes et autres nutriments essentiels.Évitez, dans la mesure du possible, de consommer les pommes de terres frites ou cuites dans de l’huile, car la graisse dans laquelle on les prépare obstrue les artères et constitue un apport calorique très élevé, ce qui est mauvais pour la santé.

     

    Photographies reproduites avec l’aimable autorisation de Buzz Hoffman et rkazda.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 6 bonnes raisons de manger des asperges

    et nos conseils pour les cuisiner

     

     

     

     

     

     

    Bien que l'asperge soit un super-aliment, ses propriétés et les bienfaits qu'elle peut apporter au corps humain sont peu connus. Découvrez-les dans cet article.

    6 bonnes raisons de manger des asperges et nos conseils pour les cuisiner

    A quelle fréquence mangez-vous des asperges ?

    Ce légume est une plante herbacée qui peut atteindre jusqu’ à 1,5 m de hauteur. Son nom dérive du mot persan asparag, qui signifie « tir ». Elles peuvent être blanches ou vertes, selon leur mode de culture. Lorsqu’elles sont couvertes de terre, elles seront blanches au moment de la récolte ; mais si elles poussent naturellement, à l’extérieur et au soleil, elles seront vertes.

    Vertus des asperges

    • Teneur élevée en fibres.
    • Vitamines C et E.
    • Teneur en B-carotène (provitamine A) et en lutéine.
    • Antioxydants.
    • Minéraux tels que fer, phosphore et potassium.
    • Contenu en lignanes et flavonoïdes.

    Bénéfices pour l’organisme

    asperges

     

    Voici quelques-uns des bienfaits ou des apports de ces légumes à haute valeur nutritive pour notre organisme :

    1. Elles sont un diurétique naturel

    Elles sont composées d’une grande quantité d’eau et d’asparagine, un acide aminé qui est éliminé par l’urine. Elle possède des propriétés diurétiques qui aident à réduire la quantité de glucose dans le sang. Elle réduit également les graisses et les sucres.

    2. Elles préviennent le vieillissement prématuré

    vieillissement prématuré

     

    Les asperges contiennent des antioxydants qui combattent les radicaux libres qui endommagent la peau. En outre, elles possèdent des vitamines A, C, E et K qui nourrissent l’organisme mais augmentent également le processus de cicatrisation.

    3. Elles sont riches en zinc

    L’asperge est l’un des légumes les plus riches en protéines. Elle contient également un pourcentage élevé de zinc et d’acide folique, substances qui renforcent le système nerveux. Sa consommation aide à maintenir le corps en bonne santé, prévient la détérioration mentale et augmente la puissance sexuelle.

    4. Elles améliorent la digestion

    digestion

    Elles ont des effets laxatifs qui favorisent le transit intestinal grâce à leur teneur élevée en fibres cellulosiques. Elles aident également à réduire le taux de cholestérol et à accélérer la vitesse à laquelle les sucres passent dans la circulation sanguine, ce qui prévient les maladies cardiovasculaires.

    5. Elles sont une source de nutriments

    L’asperge est une source de multi-vitamines, car elle contient des vitamines du groupe B, C et E. De plus, les minéraux comme le potassium, le phosphore, le fer et le magnésium en font une grande source de nutriments.

    Elles améliorent également les défenses du système immunitaire par leur contenu en acide folique, qui contribue à la formation des anticorps, des globules rouges et blancs. C’est un aliment recommandé pour les personnes atteintes d’anémie.

    On recommande également la consommation d’asperges pendant la grossesse, car elles aident à prévenir les malformations ou les accouchements avant le terme.

    6. Elles favorisent l’équilibre hormonal

    gratin d'asperges et de patates

     

    D’autres propriétés de l’asperge sont fournies par ses composés phyto-chimiques. Ceux-ci renforcent également le système immunitaire. Ces composés comprennent des saponines qui aident à stabiliser les hormones du corps en stimulant leur croissance et en augmentant la testostérone.

    Recommandations

    • Ne les faites pas cuire plus de 7 minutes pour qu’elles ne perdent pas leurs propriétés. Elles n’ont pas besoin de beaucoup d’eau pour les cuire.
    • Si vous voulez profiter au maximum de ses nutriments et composants, consommez le jus obtenu à partir de ses racines.
    • Si vous mettez les asperges 1 minute dans de l’eau bouillante et que vous les mettez ensuite dans de la glace, elles seront plus brillantes pour accompagner votre salade.
    • Conservez le bouillon, car il possède des propriétés dépuratives.
    • On peut les cuisiner à l’eau, à la vapeur ou grillées.
    • Si vous voulez augmenter leurs effets bénéfiques, mangez-en pendant 3 jours d’affilée.
    • Gardez à l’esprit que les asperges fines cuisent rapidement, croquantes à l’extérieur et tendres à l’intérieur, tandis que les asperges épaisses mettent du temps à cuire et leur texture est un peu rugueuse.
    • Pour conserver les asperges, conservez-les dans un sac de plastique au réfrigérateur. Il est à noter que la saveur est meilleure pendant les 3 premiers jours.
    • Évitez de manger des asperges en conserve, car elles ne contiennent pas la même quantité de nutriments ni le même goût.

    Comment les cuisiner ?

    Une fois cuites, les asperges peuvent être utilisées comme garniture pour accompagner vos repas. Vous pouvez aussi les inclure comme ingrédients dans d’autres plats.

    Ingrédients

    • 1 poignée d’asperges
    • 2 litres d’eau
    • 2 cuillères à soupe de sel (30 g)

    Préparation

    • Lavez les asperges à l’eau courante pendant quelques secondes.
    • Mettez-les dans un récipient avec de l’eau pour éliminer tout résidu de terre.
    • Coupez la partie dure des tiges, car elle n’a pas très bon goût.
    • Portez une casserole d’eau à ébullition.
    • Ajoutez deux cuillères à soupe de sel.
    • Puis ajoutez les asperges.
    • Laissez-les cuire pendant 3 minutes.
    • Pour voir si elles sont prêtes, goûtez-les ! Elles doivent être croquantes.

    Vous êtes prêt à savourer et à profiter de ce super-aliment ?

     

    Image principale avec l’aimable autorisation de © wikiHow.com

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment préparer 5 infusions médicinales

    pour nettoyer le côlon naturellement

     

     

     

     

     

     

    L'infusion de thym favorise l'absorption des nutriments et grâce à ses propriétés détoxifiantes prévient l'accumulation des déchets et nous aide à purifier le côlon.

    Comment préparer 5 infusions médicinales pour nettoyer le côlon naturellement

    Le côlon est la dernière partie du tube digestif, caractérisé par un long tube creux dans lequel sont stockés les déchets dont le corps n’ a pas besoin.

    Son bon fonctionnement détermine donc plusieurs aspects de la santé, puisqu‘il absorbe l’eau et le sodium pour maintenir l’équilibre électrolytique.

    Bien qu’il travaille continuellement à éliminer les toxines par les selles, il présente parfois des altérations dues à une surcharge de déchets ou à des déséquilibres dans sa flore bactérienne.

    Pour cette raison, afin d’éviter les complications tant au niveau digestif qu’au niveau de la santé générale, un nettoyage régulier de cet organe au moyen d’habitudes saines est recommandé.

    Une façon simple et sûre de le purifier est de préparer certaines infusions médicinales aux propriétés digestives et anti-inflammatoires.

    Leur consommation régulière, ou pendant un certain temps, restaure le pH naturel et contribue donc à favoriser l’élimination des déchets.

    Oserez-vous les essayer ?

    1. Infusion de graines de fenouil

    graines de fenouil

     

    Reconnues pour leur action anti-inflammatoire et digestive, les graines de fenouil sont un remède détoxifiant qui aide à nettoyer le côlon sans provoquer d’irritation.

    Elles sont donc recommandées pour calmer l’inflammation abdominale, la lourdeur et d’autres symptômes associés à la rétention de toxines dans cet organe.

    Ingrédients

    • 1 cuillère à café de graines de fenouil (5 g)
    • Tasse d’eau (250 ml)
    • 1 cuillère à soupe de miel (25 g)

    Préparation

    • Ajoutez les graines de fenouil dans une tasse d’eau bouillante et couvrez l’infusion.
    • Laissez reposer pendant 10 minutes, passez au tamis, puis sucrez avec une cuillère à soupe de miel biologique.

    Mode de consommation

    • Prenez l’infusion à jeun pendant 3 semaines.

    2. Infusion d’anis

    L’anis possède des propriétés carminatives et détoxifiantes qui, en plus d’éliminer les gaz, rétablissent le mouvement intestinal pour éliminer les déchets accumulés dans le côlon.

    Ses composants actifs améliorent le processus de digestion et favorisent également la décomposition des substances qui ont tendance à rester piégées.

    Ingrédients

    • 1 cuillère à soupe de graines d’anis (15 g)
    • 1 tasse d’eau (250 ml)

    Préparation

    • Ajoutez une cuillère à soupe de graines d’anis dans une tasse d’eau bouillante, puis laissez reposer la boisson.
    • Après 5 ou 10 minutes, une fois l’infusion tiédie, passez-la au chinois.

    Mode de consommation

    • Consommez cette infusion à jeun pendant 2 ou 3 semaines d’affilée.
    • Comme mesure préventive des problèmes digestifs, buvez-en au moins 3 fois par semaine.

    3. Infusion de sauge

    infusion de sauge

     

    Les extraits que libèrent les feuilles de sauge sont anti-inflammatoires et aident à rétablir l’activité intestinale pour expulser les déchets.

    La consommation de cette infusion est recommandée pour soulager les symptômes du colon irritable, y compris les étourdissements, les vomissements et la diarrhée.

    Ingrédients

    • 1 cuillère à café de sauge (5 g)
    • 1 tasse d’eau (250 ml)

    Préparation

    • Versez la cuillerée à café de sauge dans une tasse d’eau bouillante, puis couvrez la boisson.
    • Attendez que l’infusion repose pendant 10 minutes et filtrez-la avec une passoire.

    Mode de consommation

    • Consommez cette infusion tiède, jusqu’à 2 fois par jour.
    • Répétez le traitement pendant 2 semaines.

    4. Infusion de menthe

    Reconnue pour sa capacité à calmer la digestion lourde, l’infusion de menthe poivrée est une boisson détoxifiante qui aide à nettoyer les intestins en cas d’obstruction, d’irritation ou de constipation.

    Il est doux avec la flore bactérienne et a un léger effet carminatif qui diminue la production de gaz.

    Ingrédients

    • 1 cuillère à café de feuilles de menthe (5 g)
    • 1 tasse d’eau (250 ml)

    Préparation

    • Ajoutez la cuillerée à café de feuilles de menthe dans une tasse d’eau bouillante.
    • Laissez reposer la boisson à température ambiante pendant 8 à 10 minutes.
    • Filtrez-la avec une passoire.

    Mode de consommation

    • Prenez une tasse d’infusion à jeun et répétez au milieu de l’après-midi.
    • Consommez-en pendant au moins 3 semaines d’affilée.

    5. Infusion de thym

    infusion de thym

     

    Le thym se distingue comme un détoxifiant du tube digestif, car il aide à rétablir la fonction du côlon.

    Il améliore également l’absorption des nutriments et empêche les déchets de s’accumuler dans l’estomac et les intestins.

    Ingrédients

    • 1 cuillère à café de thym (5 g)
    • Tasse d’eau (250 ml)
    • 1 cuillère à soupe de miel (25 g)

    Préparation

    • Plongez une cuillerée à café de thym dans une tasse d’eau bouillante et laissez reposer quelques minutes.
    • Quand la boisson est devenue tiède et que la plante a libéré ses extraits, passez au tamis et ajoutez le miel.

    Mode de consommation

    • Buvez une tasse de cette infusion après chaque repas principal, pendant 3 semaines.

    Prêt à nettoyer votre côlon et sentir votre corps plus léger ? N’oubliez pas que, pour des résultats optimaux, vous devez compléter la consommation de ces boissons par une alimentation équilibrée et sous contrôle en matières grasses et en calories.

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les bienfaits de la vitamine K pour votre organisme

     

     

     

     

     

     

    Il est recommandé de consommer des aliments riches en vitamine K comme complément du traitement contre le cancer, mais aussi pour réguler la pression artérielle et prévenir l'ostéoporose.

    Les bienfaits de la vitamine K pour votre organisme

    Les vitamines sont essentielles au bon fonctionnement de notre organisme : il est notamment important de consommer au quotidien des aliments qui nous permettent de faire le plein de vitamine A, B et C. Cependant, il existe également d’autres vitamines toutes aussi nécessaires et aux multiples atouts santé. Connaissez-vous tous les bienfaits de la vitamine K, par exemple ? 

    Les bienfaits de la vitamine K pour les os

    La vitamine K est essentielle pour les os : elle leur permet d’être plus résistants et de lutter contre l’ostéoporose, qui touche le plus souvent les femmes lors de la ménopause. Pour prévenir les risques de maladies affectant les os, les individus à risque doivent adopter une alimentation riche en vitamine K.

    Une alliée contre le cancer

    Des études ont démontré l’efficacité de la vitamine K contre le cancer lorsqu’elle est associée à un traitement conventionnel. Les patients atteints de cancer et suivant un traitement médicamenteux doivent ainsi consommer des aliments riches en vitamine K, comme les épinards ou le brocolipour augmenter leurs chances de vaincre la maladie.

    Un atout pour réguler la pression artérielle

    Les bienfaits de la vitamine K s’étendent également dans ce domaine, car elle permet de réguler la pression artérielle, notamment chez les patients souffrant d’une pression trop élevée. Consommer régulièrement des aliments riches en vitamines K permet de retrouver une pression artérielle normale et d’améliorer son état de santé général.

    Pour une meilleure vue

    La carotte est connue pour ses bienfaits sur la vue, mais peu de gens savent que la vitamine K est également essentielle au bon fonctionnement des yeux. Elle permet ainsi de prévenir les maladies qui touchent souvent ces organes si importants mais délicats.

    Pour un cerveau dynamique

    La vitamine K joue également un rôle vital dans le bon fonctionnement du système cérébral. Une alimentation saine s’appuyant sur cette vitamine et les aliments qui en contiennent permet de développer sa mémoire, d’améliorer ses réflexes et d’augmenter sa capacité de concentration.

    Contre les douleurs d’estomac

    Augmenter son apport en vitamine K permet de soulager les douleurs d’estomac chroniques souvent handicapantes au quotidien. Il suffit de piocher dans la liste des légumes riches en vitamines K pour préparer des salades, des jus et des soupes qui vous permettront de retrouver votre équilibre gastrique.

    Liste des aliments riches en vitamine K

    Maintenant que vous avez appris tous les bienfaits de la vitamine K, cette liste vous permettra de connaître tous les aliments qui en contiennent le plus, afin de préparer de savoureuses recettes au quotidien pour toute la famille.

    • Avocat
    • Céleri
    • Brocoli
    • Viandes maigres
    • Prunes
    • Choux de Bruxelles
    • Chou frisé
    • Asperges
    • Épinards
    • Foie
    • Figue
    • Kiwi
    • Lait
    • Laitue
    • Lentilles
    • Navet
    • Abricot
    • Poireau
    • Tomate
    • Raisin

    Vous l’aurez compris : la vitamine K est essentielle au bon fonctionnement de notre organisme. Vous avez désormais toutes les cartes en main pour augmenter votre apport en vitamine K au quotidien afin de prévenir ou guérir de nombreuses maladies. D’ailleurs, n’oubliez pas qu’une alimentation riche en fruits et légumes est essentielle pour rester en bonne santé !

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 3 différences nutritionnelles entre la banane plantain et la banane

     

     

     

     

     

     

    Bien que beaucoup de personnes les confondent ou les considèrent similaires, les valeurs nutritionnelles de la banane et de la banane plantain nous confirment leurs différences en fonction des bienfaits que nous désirons obtenir.

    3 différences nutritionnelles entre la banane plantain et la banane

    La banane plantain et la banane sont des fruits originaires de pays à climat tropical ou chaud.

     

    Ces fruits sont généralement considérés comme un aliment de base dans la consommation quotidienne de nombreuses personnes, car ils apportent une grande quantité de bienfaits.

    Ils ont une apparence similaire et appartiennent à la même famille de plantes : les Musacées. En outre, ces fruits sont utilisés de diverses manières lors de la cuisson, qu’ils soient frits, bouillis, cuits au four, rôtis ou crus.

    Ces deux variétés de banane ne se distinguent pas uniquement par leurs légères différences de texture et de saveur, mais aussi à cause de leurs valeurs nutritionnelles.

    Si vous voulez savoir quelles sont les différences nutritionnelles entre la banane plantain et la banane, alors nous vous invitons à toutes les découvrir dans cet article. Ne les manquez pas !

    La banane plantain

    la banane plantain

     

    Comme nous l’avons déjà indiqué, la banane est un fruit appartenant à la famille des Musacées, de type paradisiaque.

    Pour cette raison, nous pouvons la trouver plus facilement dans les pays tropicaux près de la côte où la chaleur abonde, comme le Mexique, l’Équateur, le Brésil et le Costa Rica.

    La principale caractéristique de ce fruit est sa forme allongée et sa peau verte qui obtiendra une couleur jaunâtre en mûrissant et noir à la fin de sa maturité.

    Les valeurs nutritionnelles de la banane plantain pour 100 grammes sont :

    • Valeur énergétique 96,4 kcal
    • Fibre 2,5%
    • Calcium 7,8 mg
    • Magnésium 38,5 mg
    • Fer 0,3 mg
    • Cuivre 0,1 mg
    • Zinc 0,2 mg
    • Manganèse 0,1 mg
    • Vitamine C 17,5 mg
    • Protéines 1,7%
    • Potassium 490 mg
    • Phosphore 59,1 mg
    • Hydrates de carbone 22,5%

    Toutes ces propriétés font de la banane plantain un fruit juteux quand elle est mûre. Cependant, elle contient également de l’amidon. Par ailleurs, cet amidon renferme du carbone, de l’oxygène et de l’hydrogène.

    L’amidon que contient la banane plantain fait qu’elle ne peut pas être consommée avant la cuisson, car elle est astringente, caoutchouteuse et sèche.

    Généralement, quand elle est verte, la banane plantain peut se cuire dans de l’huile chaude, à l’étuvée ou bouillie.

    Si elle est mûre ou jaune, elle peut également être cuite au four et grillée.

    La banane

    les bienfaits de la banane

     

    La banane appartient également à la famille des Musacées, mais elle est de type acuminata et elle est cultivée plus facilement dans des pays tels que l’Ouganda, l’Equateur, les Philippines et le Brésil.

    Sa principale caractéristique est sa forme cylindrique, douce et molle. Il a aussi une pulpe blanche et une peau verte qui devient jaune à sa maturité.

    Les valeurs nutritionnelles de la banane pour 100 grammes sont :

    • Valeur énergétique 110,15 kcal
    • Fibre 2,3%
    • Calcium 12,5 mg
    • Magnésium 41,5 mg
    • Fer 0,9 mg
    • Cuivre 0,3 mg
    • Zinc 0,2 mg
    • Manganèse 0,1 mg
    • Vitamine C 18,5 mg
    • Protéines 0,3 mg
    • Potassium 434 mg
    • Phosphore 59,1 mg
    • Hydrates de carbone 26,2%

    Contrairement à la banane plantain, la banane ne contient pas d’amidon. C’est pour cette raison que nous pouvons la consommer sans avoir besoin de la cuire.

    En outre, elle est reconnue dans le monde entier pour son goût sucré et sa consistance pâteuse. Cela en fait l’un des aliments préférés à consommer à tout moment de la journée.

    Différences entre la banane plantain et la banane

    différences entre la banane plantain et la banane

     

    En dépit d’avoir presque les mêmes caractéristiques, la banane plantain et la banane peuvent se différencier plus précisément en termes de :

    1. Micro minéraux

    La banane plantain contient une plus petite quantité de micro-minéraux par rapport à la banane.

    Parmi ces micro éléments, nous trouvons, entre autres :

    • Fer
    • Cuivre
    • Zinc
    • Manganèse
    • Sodium

    Cependant, la banane plantain possède plus de potassium, dépassant de 63,3 grammes pour 100 grammes.

    De plus, la banane plantain possède une teneur en sodium plus élevée, dépassant la banane de 2 mg pour 100 grammes.

    2. Calories

    La banane plantain contient une plus grande quantité de calories, soit 90 pour 100 grammes.

    Pour cette raison, la banane est une meilleure option lorsqu’il s’agit de maintenir une alimentation saine et faible en calories.

    3. Protéines

    Bien que la banane contienne un faible niveau de calories, la banane plantain possède quatre fois plus de protéines, de vitamine A et de fer, c’est donc une meilleure option pour fournir une plus grande quantité de bienfaits à notre corps.

    La banane est un fruit très indiqué si nous cherchons à perdre du poids. Cependant, comme nous l’avons vu, la banane plantain est capable de nous fournir une meilleure nutrition.

    En outre, la banane plantain apporte plus de vitamines et de minéraux aux personnes qui la consomment.

    La banane est l’un des fruits les plus consommés au monde. Sa saveur sucrée, sa couleur et sa texture en font un aliment très apprécié et facile à manger pour les jeunes enfants et les personnes âgées. Malgré sa mauvaise réputation, la banane contient très peu de calories et est un excellent fruit pour favoriser la perte de poids.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Quels aliments consommer pour traiter l’hypotension ?

     

     

     

     

     

     

    Même si le sel peut aider à faire monter la tension en cas d'hypotension, il est déconseillé d'en abuser pour ne pas obtenir l'effet inverse.

    Quels aliments consommer pour traiter l’hypotension ?

    La pression artérielle basse est connue sous le nom d’ « hypotension ». Quand elle se manifeste, elle peut causer étourdissements, vertiges, et évanouissements.

    Si vous souffrez de ce problème, certains aliments peuvent vous aider. Vous allez les découvrir dans le présent article.

    Qu’est-ce que l’hypotension, et qu’est-ce qui la cause ?

    La tension artérielle est la pression qu’exerce le sang sur les parois des veines et des artères dans tout le système circulatoire.

    Par conséquent, l’hypotension serait due à une compression moins forte que nécessaire (en fonction de paramètres liés à l’âge et au sexe des patients spécifiés par la communauté scientifique).

    Il faut savoir que les niveaux sont différents chez chaque personne. Par exemple, un nouveau né présente une tension plus basse qu’un adolescent, et une femme adulte moins basse qu’une personne âgée.

    Chez les adultes en bonne santé et sportifs, la tension artérielle normale est de 120/80 mmHg. L’hypotension est signe de bonne santé vasculaire dans ces cas-là.

    Cependant, chez des patients âgés, ça peut être le signe d’un problème lié aux organes vitaux.

    Quand la pression sanguine est trop basse, cela signifie que le flux de sang qui arrive aux organes vitaux n’est pas suffisant. C’est pourquoi ces personnes ne devraient pas faire d’efforts trop intenses pour éviter une augmentation de l’activité cardiaque (tachycardie).

    L’hypotension est diagnostiquée quand la pression systolique est inférieure à 90 mmHg et la diastolique inférieure à 60 mmHg.

    Elle peut être causée par différents facteurs tels que :

    • Consommation d’anxiolytiques, d’antidépresseurs ou d’analgésiques narcotiques
    • Crise cardiaque, arythmie ou insuffisance cardiaque
    • Diabète
    • Déshydratation et troubles alimentaires
    • Prise de diurétiques ou de médicaments pour le cœur

    Les symptômes d’une tension artérielle faible sont essentiellement de l’ordre de la faiblesse et des vertiges. La personne peut également présenter pâleur, évanouissements, difficultés pour respirer ou palpitations.

    Certaines personnes ressentent plutôt des maux de tête, des troubles de la vision, un engourdissement des extrémités et des douleurs thoraciques.

    Habitudes quotidiennes et hypotension

    Tensiomètre

     

    On parle beaucoup plus de l’hypertension que de l’hypotension car la première a généralement des conséquences plus graves sur l’organisme.

    Cependant, nous pouvons également indiquer qu’il existe des aliments qui font monter la tension, en cas de niveaux habituellement trop basse.

    • Si quelqu’un fait une chute de tension, on lui donne un biscuit salé. Cela peut être un remède sur le moment, mais il n’est pas conseillé de consommer plus de sel dans votre alimentation, ce qui provoquerait l’effet inverse.
    • Il est également conseillé d’intégrer des aliments salés au petit-déjeuner, comme une tranche de pain avec du beurre, et d’éviter de rester à jeun trop longtemps.
    • Il est préférable de faire 6 repas modérés que 3 ou 4 gros repas. Divisez vos repas en petit-déjeuner, en-cas matinal, déjeuner, goûter et repas. De cette façon, vous éviterez que votre estomac reste vide trop longtemps et fasse ainsi baisser votre tension.

    D’autre part, il est recommandé de ne pas consommer de boissons sucrées ni de café, car celui-ci active la circulation en peu de temps mais son effet est bref. Une fois qu’il est passé, la tension peut retomber encore plus bas qu’avant.

    De même, boire de l’alcool n’est pas bon parce que cela réduit le rendement cardiaque et la santé des veines.

    Quels aliments consommer en cas d’hypotension ?

    Ils peuvent vous aider si vous avez une « chute » de tension ou si vous souffrez habituellement d’hypotension. Dans tous les cas, nous vous recommandons de consulter un médecin pour qu’il détermine la raison du problème.

    1. Le jus de betterave

    Betterave et jus de betterave

    Grâce à son apport en sucres naturels, la betterave a le pouvoir de réguler la tension artérielle. Vous pouvez la consommer à jeun, le matin ou le soir quand vous rentrez chez vous.

    Ingrédients

    • 2 betteraves
    • 1/2 tasse d’eau (125 ml)

    Préparation

    • Épluchez les betteraves et coupez-les en morceaux.
    • Mettez-les dans le mixeur et ajoutez l’eau.
    • Mixez bien jusqu’à obtenir une boisson frappée homogène.
    • Buvez immédiatement (vous pouvez ajouter des glaçons ou des feuilles de menthe si vous le souhaitez).

    2. Le raisin sec

    Ce remède naturel maintient les niveaux de tension artérielle dans les limites normales car il améliore la fonction de la glande surrénale.

    Vous pouvez manger une poignée de raisins secs quand vous ressentez les premiers signes d’hypotension.

    3. L’eau

    Femme qui boit de l'eau

     

    Dans certains cas, la tension baisse quand nous sommes déshydratés. C’est pourquoi il ne faut pas oublier de boire 2 litres d’eau par jour.

    Au moment où vous avez la tension au ras du sol, nous vous recommandons de consommer des boissons contenant des électrolytes(bien connues des sportifs) car elles contiennent des minéraux comme le magnésium, le sodium et le potassium.

    4. Les amandes

    Elles agissent de la même façon que les raisins secs. Vous pouvez les consommer crues ou en faire du lait d’amandes (ou l’acheter).

    Voici une recette maison préparée à base de lait de vache qui obtient de bons résultats :

    Ingrédients

    • 5 amandes
    • 1 tasse d’eau (250 ml)
    • 1 tasse de lait (250 ml)

    Préparation

    • Faites tremper les amandes dans la tasse d’eau toute la nuit.
    • Le lendemain matin, sortez-les de l’eau et retirez la peau.
    • Concassez-les au pilon et mélangez avec le lait chaud.
    • Buvez-en à jeun plusieurs fois par semaine.

    5. Légumes secs et céréales

    Légumes secs et céréales

     

    Intégrez à votre régime différents aliments riches en vitamine B, comme c’est le cas des légumes secs (lentilles, pois chiches, fèves, haricots) et des céréales (riz complet, avoine, millet, seigle).

    Le déficit de ce nutriment peut causer des chutes de tension.

    6. Le jus de carotte

    Un verre de jus de carottes par jour apporte beaucoup de vitamines et de protéines, et régule également la pression artérielle. Il vaut mieux le consommer à jeun.

    Ingrédients

    • 2 carottes
    • 2 cuillerées de miel (50 g)
    • 1/2 tasse d’eau (125 ml)

    Préparation

    • Épluchez les carottes et râpez-les.
    • Mettez-les dans le mixeur avec le miel et l’eau.
    • Mixez pendant quelques minutes et buvez immédiatement (vous pouvez ajouter des glaçons).

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 7 BOISSONS DANGEREUSES POUR VOTRE CERVEAU

     

     

     

     

     

     

     

    Elles possèdent un effet négatif sur le cerveau en augmentant le risque d’AVC, de perte de mémoire, de maladie d’Alzheimer et de déclin cognitif. Medisite fait le point sur les boissons à éviter pour conserver une bonne santé cérébrale.

     
     

    Les boissons sucrées : des dommages sur la mémoire

    Que ce soient des jus de fruits ou des sodas, les boissons sucrées constituent un danger pour votre cerveau. 
    Pourquoi ? Une consommation régulière de ces boissons riches en sucre serait associée à une moins bonne mémoire à court terme et à une altération de l’hippocampe, une région du cerveau impliquée dans la mémorisation et dans le repérage dans l’espace. Des caractéristiques qui correspondent à des signes avant-coureurs de la maladie d’Alzheimer. Ces résultats ont été montrés en 2017 par des chercheurs en neurologie de l’université de médecine de Boston (Etats-Unis), grâce à une étude* menée sur 4276 volontaires. 
    Comment faire ? Limitez votre consommation de boissons sucrées. Préférez un fruit frais ou éventuellement un fruit fraîchement pressé à un jus de fruit industriel.

    *Sugary beverage intake and preclinical Alzheimer's disease in the community. Pase et al., 2017. Alzheimer's & Dementia 13(9)

     

    Les soupes industrielles : gare à l’AVC

    Les soupes industrielles en brique sont riches en graisses et en sodium, c’est-à-dire en sel.

    "L’excès de sodium a des conséquences néfastes pour la santé, dont l’hypertension artérielle" expliquait à Medisite le docteur Richard Haddad, médecin généraliste spécialisé en nutrition. 
    Or l’hypertension est le premier facteur de risque des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des évènements lourds de conséquences sur le cerveau. 
    Comment faire ? Ne consommez pas de soupe industrielle plus d’une ou deux fois par semaine. Prêtez attention aux teneurs en sel indiquées sur les étiquettes et préférez les soupes maison.

     

    Le café : pas plus de deux tasses par jour

    Si le café présente de nombreuses vertus, les excès sont à éviter.

    Ainsi, selon le docteur en pharmacie Bernard Doutres interrogé par Medisite, "la caféine agit en bloquant dans le cerveau les récepteurs à adénosine". Problème : l’adénosine joue un rôle dans la production d’énergie par les cellules et dans la protection du cerveau contre les effets du stress. La caféine augmente donc les risques d’anxiété, de confusion, d’irritabilité et d’insomnie. 
    Comment faire ? Limitez-vous à 250 milligrammes de caféine par jour, soit environ deux tasses de café ou quatre tasses de thé.

     

    L’eau du robinet : attention au taux d’aluminium

    Toutes les eaux ne sont pas forcément bonnes à boire. Selon l’étude PAQUID menée en 2000 en Gironde et en Dordogne par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), le risque de contracter la maladie d’Alzheimer est 1,99 fois plus élevé dans les régions où l’eau du robinet a une haute teneur en aluminium (plus de 0,1 milligrame par litre). 
    Comment faire ? Consultez le site du ministère de la Santé pour connaître la teneur en aluminium de l’eau de votre commune. Si les taux sont élevés, vous pouvez filtrer l’eau avant de la boire ou consommer de l’eau de source en bouteille.

     

    Les sodas light : un lien avec Alzheimer

    Peu adeptes des boissons trop sucrées, vous vous tournez vers les sodas "light" ?

    Attention, cette boisson n’est pas dénuée de danger pour la santé. Selon des chercheurs en neurologie*, il existerait un lien entre la consommation de boissons contenant des édulcorants (aspartame, sucralose…) et le développement de maladie d’Alzheimer. Plus précisément, l’étude menée par ces chercheurs pointe du doigt une association entre consommation quotidienne de soda light et affaiblissement de la mémoire, diminution du volume cérébral et réduction de la taille de l’hippocampe, une partie du cerveau primordiale pour l’apprentissage et la mémoire. 
    Comment faire ? Oubliez les sodas et privilégiez au maximum la consommation d’eau. 

    * Sugar- and Artificially Sweetened Beverages and the Risks of Incident Stroke and Dementia, A Prospective Cohort Study. Pase et al., 2017. Stroke 49(2).

     

    Les boissons énergisantes : un risque d’AVC

    Si vous combattez les petits coups de mou à grand renfort de boissons énergisantes, attention : elles ne sont pas sans risque pour la santé, et notamment celle de votre cerveau.

    Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), la consommation régulière de boissons énergisantes peut entraîner une pression artérielle élevée, un des principaux facteurs de risque dans la survenue d’un AVC. En cause : leurs hautes teneurs en caféine, en taurine, en guarana, en ginseng et en sucres qui agissent négativement sur la physiologie de l’organisme. 
    Comment faire ? Limitez leur consommation et évitez de les associer à des boissons alcoolisées ou riches en caféine.

     

    L’alcool : un neurotoxique

    Les boissons alcoolisées sont à plusieurs titres des ennemis pour votre santé. 
    "L’alcool est un neurotoxique" expliquait récemment à Medisite la diététicienne et nutritionniste Alexandra Retion. "L’alcool atteint les transmissions nerveuses et nous fait perdre des capacités de mémorisation, d’action, de repère dans l’espace" ajoutait-elle. 
    Et ce n’est pas tout : dès deux verres, l’alcool augmenterait également le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). En effet, selon une étude* du Karolinska Institute (Suède), deux verres d’alcool par jour multiplieraient les risques d’AVC hémorragique par 1,6.
    Il existe également un lien entre alcool et risque de démence selon une récente étude** menée sur 550 personnes âgées en moyenne de 43 ans, une consommation d’alcool, même à des niveaux modérés, était associée à une atrophie de l’hippocampe, marqueur d’un déclin cognitif. Et plus la consommation d'alcool était élevée, plus le risque de survenue d'une démence était probable.

    *Differing association of alcohol consumption with different stroke types: a systematic review and meta-analysis. Larsson et al., 2016. BMC Medicine
    **Moderate alcohol consumption as risk factor for adverse brain outcomes and cognitive decline: longitudinal cohort study. Topiwala et al., 2017 BMJ.

     

    Publié par Laurène Levy, journaliste santé

     

     

     

     

     

     

    Source : medisite.fr

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Astuces pour éviter la chute saisonnière des cheveux

     

     

     

     

     

    Pour prévenir et éviter la chute des cheveux, nous pouvons pratiquer quelques massages capillaires agrémentés de produits naturels. Ceci stimulera vos follicules pileux et favorisera l'irrigation sanguine de votre cuir chevelu.

    Astuces pour éviter la chute saisonnière des cheveux

    Deux fois par an, quand arrive l’automne ou le printemps, notre corps souffre quelques changements saisonniers. Un de ces changements préoccupants est la chute des cheveux.

    Découvrez dans cet article quelques astuces pour prévenir la chute des cheveux saisonnière, grâce à des remèdes naturels et quelques conseils simples et efficaces.

    Prévenir la chute des cheveux est possible

    La chute des cheveux peut être due à plusieurs causes, comme par exemple :

    • Certains troubles de la thyroïde
    • L’anémie
    • Les carences alimentaires
    • Les changements hormonaux

    Cependant, comme indiqué, il y a certaines périodes de l’année durant lesquelles une grande partie de la population souffre de ce problème : juste avant le début de l’automne ou du printemps.

    Dans ces cas précis, nous ne devons pas nous préoccuper de ce trouble passager, à moins que l’on perde nos cheveux par poignées entières.

    Ce que nous pouvons dès lors faire est renforcer notre organisme avec des nutriments et stimuler la circulation dans le cuir chevelu afin que la chute soit la plus mineure possible.

    Astuces simples et efficaces

    Pour poursuivre, voyons ici 5 astuces faciles mais efficaces pour prévenir la chute de cheveux au moment du changement de saison et retrouver une crinière abondante, forte, belle et fournie.

    1. Une purification préventive

    Les jus verts : alliés de votre santé capillaire

     

    En général, on souffre de chute de cheveux au printemps et en automne. C’est une sorte de nettoyage de printemps ou une régénération avant l’hiver que notre organisme met naturellement en place.

    Cependant, si nous allons de l’avant et anticipons une purification supplémentaire pour éliminer les toxines, nous éviterons par conséquent les problèmes capillaires.

    Nous donnerons ce petit coup de pouce à notre crinière 15 jours avant le changement de saison. On fera ce petit nettoyage à base de :

    • Jus verts
    • Infusion de pissenlit, de chardon-Marie, de prêle, etc.
    • Jus de fruits et jus végétaux
    • Suppléments alimentaires qui purifient le corps et nettoient les toxines
    • Hydratation intense : buvez de l’eau à longueur de journée, même en dehors des repas
    • Limonades maison
    • Régime végétarien
    • Jeûnes temporaires

    2. Levure de bière et levure alimentaire

    La levure alimentaire combat la chute des cheveux

     

    La levure de bière et la levure alimentaire sont d’excellents suppléments tant pour prévenir la chute de cheveux que pour combattre tout problème de peau ou d’ongle.

    Ce sont des super aliments très riches en nutriments, parmi lesquels des nutriments libérant des vitamines B et des minéraux.

    Par ailleurs, ces suppléments sont excellents pour l’équilibre du système nerveux, car ils préviennent le stress ou l’anxiété – ce qui, de plus, peut causer ou accélérer la chute des cheveux.

    3. Faites attention à votre consommation de sel et de laitages

    Attention aux laitages et au sel

     

    Si nous désirons prévenir la chute des cheveux, nous devons éliminer ou réduire notre consommation de ce type d’aliments :

    • Le sel : Particulièrement, le sel fin ou de table. A la place, nous pouvons utiliser du sel de mer ou du sel de l’Himalaya en quantité modérée. De même, nous pouvons opter pour l’eau de mer adaptée à la consommation.
    • Les laitages : Nous les remplacerons par des aliments et des boissons d’origine végétale, élaborés à partir de céréales, de fruits secs ou de graines. Le lait de coco est une excellente alternative de ce type.

    4. Massages capillaires et lotions naturelles

    Les massages capillaires stimulent la pousse et empêchent la chute

     

    En plus de prodiguer un traitement à base d’une alimentation équilibrée et de suppléments nutritionnels, il est recommandé de recourir à quelques remèdes naturels à appliquer sur le cuir chevelu comme une lotion capillaire.

    Ingrédients

    • 4 tasses d’eau (1 litre)
    • 4 cuillères à soupe de romarin (60 g)
    • 2 cuillères à soupe de prêle (30 g)
    • 2 cuillères à soupe d’ortie verte (20 g)
    • 2 branches de cannelle de Ceylan (30 g)
    • 1 verre d’alcool (200 ml)

    Préparation

    • Commencez par mettre sur le feu l’eau et le romarin, le prêle et la cannelle.
    • Laissez bouillir 15 minutes.
    • Ajoutez l’ortie et coupez le feu.
    • Laissez reposer la préparation couverte jusqu’à refroidissement.
    • Enlevez les herbes et ajoutez l’alcool.

    Application

    • Le soir, avant de vous coucher, pratiquez un massage capillaire avec la lotion, au moins trois fois par semaine.
    • Appliquez la lotion de manière directe, sur le cuir chevelu. Vous pouvez utiliser un spray pour une application plus pratique.

    Comment pratiquer le massage ?

    • Commencez par l’avant de votre tête et continuez sur le reste du crâne jusqu’à la nuque.
    • Faites des gestes circulaires avec la pulpe de vos doigts, appliquant une pression modérée, qui bouge le cuir chevelu dans son entièreté, mais ne provoque pas de douleur.
    • Insistez sur les zones les plus affectées par la chute ou celles où le cuir chevelu est le plus difficilement mobilisable.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique