• passeportsante.net

    L'ALIMENTATION MODERNE EST-ELLE TROP ACIDE ?

     

     

    A l’heure de l’abondance alimentaire et de la nourriture industrielle, notre alimentation n’a plus rien à voir avec celle de l’homme paléolithique, durant laquelle il se nourrissait essentiellement d’aliments chassés, pêchés ou cueillis : fruits, légumes, insectes, oléagineux, viandes, poissons… Quel est donc l’impact d’une alimentation qui fait la part belle aux céréales, aux sucres et aux aliments transformés sur notre organisme ? L’alimentation moderne est-elle trop acide ?

     

    Comment l’alimentation perturbe-t-elle l’équilibre acido-basique ?

    Comment l’alimentation perturbe-t-elle l’équilibre acido-basique ?

    L’équilibre acido-basique consiste à maintenir un équilibre entre l’acidité et l’alcalinité du corps. Le sang par exemple est légèrement alcalin, avec un pH de 7,4. Après digestion, absorption et métabolisation des aliments que nous ingérons, la majorité d’entre eux libère soit des acides, soit des bases dans la circulation sanguine. Ce ne sont donc pas les aliments en soi qui influencent notre équilibre acido-basique, mais leur métabolisation, qui peut varier d’un individu à l’autre.

    Au cours de la métabolisation, certains aliments génèrent des substances soit acidifiantes, soit alcalifiantes. Par exemple, les aliments générant des acides forts comme l’acide chlorhydrique, l’acide sulfurique, l’acide phosphorique ou encore l’acide urique ont tendance à acidifier l’organisme. C’est notamment le cas des aliments d’origine animale comme la viande, le poisson ou le fromage, mais aussi des céréales (surtout raffinées), des sucreries, des boissons industrielles et des plats préparés. En revanche, la richesse en minéraux (potassium et magnésium) des fruits et légumes en font des aliments alcalifiants pour la grande majorité d’entre eux.

    Un aliment peut avoir un pH acide ou basique sans nécessairement acidifier ou basifier l’organisme. Un exemple parlant est celui du citron : son goût est très acide et son pH est égal à 2,5, mais il est alcalifiant pour l’organisme. A l’inverse, la viande qui a un pH de 7,1, soit très légèrement basique, est acidifiante.

    Notre alimentation moderne, et notamment l’alimentation occidentale, plus riche en produits animaux, en céréales raffinées, en plats industriels, sucreries, au détriment des fruits et légumes, semble donc effectivement trop acide pour notre organisme.

    A défaut d’être la mesure la plus précise, la mesure du pH urinaire est une façon simple de déterminer si les habitudes alimentaires d’une personne tendent ou non à acidifier son organisme.

     

     

    Quels sont les risques d’une alimentation trop acidifiante ?

    Quels sont les risques d’une alimentation trop acidifiante ?

    Il faut savoir qu’à court terme, ce déséquilibre temporaire est rapidement compensé, notamment par les reins, et n’entraîne pas de problème majeur. Cependant, si l’on a habituellement une alimentation acidifiante, on peut à long terme souffrir d’une acidose chronique de faible niveau et être confronté à plusieurs problèmes de santé. A noter que les acidoses induites par l’alimentation sont très différentes des acidoses métaboliques, qui résultent d’autres facteurs contribuant à l’incapacité de compenser le pH sanguin. Les effets néfastes des acides métaboliques cliniques sont bien mieux connus que ceux d’un régime alimentaire acidifiant.

    Le risque le plus connu est lié à la santé osseuse : une alimentation très acidifiante favoriserait l’ostéoporose. En effet, pour compenser cette acidité, l’organisme puise dans ses réserves alcalines, les minéraux, et notamment le calcium, ce qui tend à fragiliser les os1,2. Cependant, toutes les études ne sont pas d’accord sur ce point3 et cette relation est encore controversée.

    On pense également qu’un terrain acide serait plus propice à l’apparition de cancers et au développement de métastases, mais aucune preuve n’existe encore à ce sujet4.

    Globalement, les risques liés à un excès d’acide dans le corps humain sont encore mal connus, mais dans le doute, il est préférable d’essayer de limiter l’acidité dans le corps.

     

     

    Des recommandations pour rétablir l’équilibre acido-basique

    Des recommandations pour rétablir l’équilibre acido-basique

    De la même façon que l’alimentation perturbe l’équilibre acido-basique, il faut modifier son alimentation pour le restaurer5. Pour prévenir une charge acide trop importante, le Guide alimentaire canadien préconise par exemple de : 

    • privilégier les fruits et les légumes avant tout autre groupe alimentaire
    • privilégier les protéines végétales (graines et légumineuses)
    • consommer une variété de céréales à grains entiers (sarrasin, quinoa, riz brun etc)
    • limiter la consommation de café, d’alcool, de boissons gazeuses, d’aliments raffinés et de viande rouge
    • consommer les produits laitiers avec modération.

    Des écarts à ce type d’alimentation sont évidemment possibles, mais l’essentiel est tout de même de préserver cet équilibre sur la durée. Il peut arriver cependant que l’alimentation ne fournisse pas suffisamment d’aliments basiques, comme pendant les périodes de fête, auquel cas des comprimés alcalifiants existent pour rétablir l’équilibre. Pendant le repas, il est important également de bien mâcher les aliments, car cela les rend plus alcalins6.

    Le stress est acidifiant, c’est pourquoi il est important de le contrôler, voire de le réduire en pratiquant des activités de relaxation.

    Le fait de pratiquer une activité sportive peut enfin aider dans la mesure où l’augmentation du rythme cardiaque permet d’éliminer des acides à travers l’expiration et la transpiration.

     

     

    Samira Leroux

     

     

    Référence

    C. Bonnafous, L’équilibre acido-basique, Grancher, 2015

    1. Macdonald HM, New SA, Fraser WD, et al., Low dietary potassium intakes and high dietary estimates of net endogenous acid production are associated with low bone mineral density in premenopausal women and increased markers of bone resorption in postmenopausal women, Am J Clin Nutr, 2005
    2. Tucker KL, Hannan MT, Kiel DP, The acid-base hypothesis: diet and bone in the Framingham Osteoporosis Study, Eur J Nutr, 2001
    3. Hanley DA, Whiting SJ, Does a high dietary acid content cause bone loss, and can bone loss be prevented with an alkaline diet?, J Clin Densitom, 2013
    4. C. Bonnafous, L’équilibre acido-basique, Grancher, 2015

    5. C. Bonnafous, L’équilibre acido-basique, Grancher, 2015
    6. P. David, L’Equilibre Acido-basique – une notion fondamentale, 2010

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • medisite.fr

    Infarctus : les 7 aliments à éviter


    En évitant ou en limitant certains aliments, vous pouvez réduire significativement votre risque d'infarctus. La liste.

     

     

    1 : Reblochon, camembert, Roquefort

    Pourquoi : les fromages et le beurre sont des aliments à fortes teneurs en matières grasses saturées*, qui peuvent faire augmenter le mauvaischolestérol. Ils sont également très salés (le reblochon, camembert, les bleus comme le roquefort étant les plus salés) et peuvent favoriser l'hypertension.
    La consommation recommandée : le beurre est à limiter aux tartines du petit-déjeuner (10g). Quant aux fromages, réduisez leur consommation à 1 à 2 portions de 30g/jour.
    Que préférez : les laitages 0% si vous n’en consommez pas 2 fois plus. Sinon, prenez un yaourt au lait entier.
    Pensez-y : attention aux sauces trop riches en matières grasses comme celle au beurre blanc, la mayonnaise...

    * On distingue 2 sortes de cholestérol : le LDL ou mauvais cholestérol qui, en excès, peut s'accumuler contre les parois des artères, provoquant une athérosclérose, l'une des premières causes de l'infarctus ; et le HDL ou bon cholestérol qui récupèrent l'excès de cholestérol dans les organes et le rapporte au foie où il est éliminé.

     

     

    2 : Les saucisses

    Pourquoi : le sel et les mauvaises graisses sont en cause. L'excès de sel peut favoriser l'hypertension artérielle, facteur de risque de l'infarctus, quand les graisses saturées peuvent faire  augmenter le mauvaischolestérol responsable de l'athérosclérose*.
    Les charcuteries les plus grasses à déconseiller :les saucisses de Toulouse, saucisses à cuire, saucisses sèches, les rillettes et les pâtés.
    La consommation recommandée : 1 fois/semaine
    Que préférez : "le jambon ou le bacon, les terrines plutôt que les pâtés, car elles sont plus riches en viandes par rapport aux graisses", explique le Dr de Reynal.

    * On distingue 2 sortes de cholestérol : le LDL ou mauvais cholestérol qui en excès peut s'accumuler contre les parois des artères, provoquant une athérosclérose, l'une des premières causes de l'infarctus ; et le HDL ou bon cholestérol qui récupèrent l'excès de cholestérol dans les organes et le rapporte au foie où il est éliminé.  

     

     

     3 : L'huile de tournesol

    Pourquoi : On distingue les "bonnes" des "mauvaise" graisses* d'après les acides gras qu'elles contiennent. Les graisses riches en acides gras saturés augmentent le mauvais cholestérol, contrairement à celles riches en acides gras insaturés.
    A limiter : les huiles de tournesol, arachide, maïs, palme, coco, coprah, riches en acides gras saturés.

    Que préférez : les huiles végétales comme l'huile d'olive pour la cuisson, de noix, de soja, de noisettes ou de colza pour l'assaisonnement.
    La consommation recommandée : 1 à 2 c. à soupe/jour, et au moins 1 c à soupe par jour d’huile de colza, pour les oméga 3 qu’elle apporte

    * On distingue 2 sortes de cholestérol : le LDL ou mauvais cholestérol qui en excès peut s'accumuler contre les parois des artères, provoquant une athérosclérose, l'une des premières causes de l'infarctus ; et le HDL ou bon cholestérol qui récupèrent l'excès de cholestérol dans les organes et le rapporte au foie où il est éliminé.

     

     

    4 : Les quiches

    Quiches, chips, gâteaux apéritifs, pizzas... Oubliez-les pour vous protéger de l'infarctus ! 
    Pourquoi : lorsqu'une artère coronaire (qui vascularise le myocarde) est obstruée, le sang oxygéné n'arrive plus et les cellules du coeur en souffrance commencent à mourir. L'excès de sel et de graisses saturées que l'on trouve dans les snacks peut contribuer à une hypertension*, facteur de risque de l'infarctus. Cela peut également faire augmenter les dépôts graisseux dans les vaisseaux sanguins, qui peuvent finir par boucher les artères.  
    La consommation recommandée : 1 portion par semaine
    Que préférez : des légumes coupés en morceaux au moment de l'apéritif, des fruits secs non salés...

    * l'hypertension artérielle fragilise le système artériel, entraîne et/ou aggrave l'athérosclérose.

     

     

    5 : La viande rouge

    Selon une étude menée par des chercheurs de la Harvard Medical School en 2012* aux Etats-Unis, les personnes qui mangent de la viande rougequotidiennement (bœuf, porc) sont plus exposées aux infarctus du myocarde.
    Pourquoi : "Ces viandes sont accompagnées de graisses saturées qui sont en cause dans l’hypercholestérolémie et la triglycéridémie élevée**, facteurs de risque de l'infarctus" explique le Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste.
    La consommation recommandée : 1 à 2 fois par semaine.
    Que préférez : "Des viandes maigres ou les moins grasses (filet de boeuf, filet mignon non bardé, volailles non grasses..). Limitez-en la consommation à une seule fois par jour."

    * Les scientifiques ont analysé les données de 120 000 personnes, hommes et femmes sur une période courant de 1980 à 2008.
    ** Il s'agit du taux de graisses dans le sang.

     

     

    6 : Les soupes en briques

    Soupes en briques, plats préparés, pâtisserie industrielles...  Tout ceci est mauvais pour votre coeur !
    Pourquoi : Ces préparations que l'on trouve dans les supermarchés sont bien souvent trop riches en graisses et en sel. L'excès de sel pouvant favoriser l'hypertension*, et l'excès de graisses, l'athérosclérose, les principaux facteurs de risque pour les infarctus.
    La consommation recommandée : 1 à 2 fois/semaine.
    Que préférez : préparez vous-même vos plats le plus possible. "Privilégiez une cuisson à la vapeur, ou poêlée sans matière grasse, plutôt qu'au beurre ou en friture, et pensez à varier", explique le Dr de Reynal.
    Sachez-le : le sel et les graisses sont des exhausteurs de goût économiques pour le fabricant qui permettent d'augmenter le poids des produits et leur prix au kilo.

    * l'hypertension artérielle fragilise le système artériel, entraîne et/ou aggrave l'athérosclérose.

     

     

    7 : L'alcool

    Pourquoi : "L’alcool provoque une hypoglycémieréactionnelle qui induit une consommation excessive de calories, induisant un surpoids et des risques de maladies cardiovasculaires, une vasodilatation (augmentation du volume des vaisseaux sanguins), et une perte en eau préjudiciable pour l'organisme", explique le Dr de Reynal.
    La consommation recommandée : 2 à 3 verres/jour pour un homme, 1 à 2 verres pour une femme.
    Que préférez : le vin rouge élevé en fût de chêne qui a des vertus antioxydantes et qui bu modérément protège le cœur et les artères. C'est le fameux paradoxe français !
    Pensez-y : évitez de boire trop de café, de thé, de coca, de "Red Bull"... afin d’empêcher votre cœur de battre trop vite ou de façon irrégulière.

     

    Publié par Florence Massin, journaliste santé et validé par Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste

     

     

    Sources

    Remerciements au Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste, directrice de l’agence Nutrimarketing et auteur du blog http://miammiam.mabulle.com/

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • passeportsante.net

     

    Environnement : 9 conseils pour manger responsable

     

     

    Nous faisons face aujourd’hui à un taux de gaspillage alimentaire qui ne cesse d’augmenter. Avec 38 kilos de déchets par personne et par an, il devient indispensable de revoir son mode d’alimentation. Nos achats ont un impact direct sur le mode de production des denrées alimentaires et sur la préservation de la biodiversité. Alors pourquoi ne pas décider de consommer autrement ? Voici donc neuf conseils pour manger responsable.

     

    Privilégier les produits issus de l’agriculture biologique

    Privilégier les produits issus de l’agriculture biologique

    L’agriculture biologique vise à établir un système de gestion durable de l’agriculture, à travers l’amélioration de la qualité du sol, de l’eau, des végétaux et des animaux. Il n’est donc pas permis d’avoir recours aux OGM (organisme génétiquement modifié) et aux pesticides dans le cadre d’une production biologique. Des conditions d’élevage sont aussi mises en place chez les agriculteurs et les pêcheurs afin d’améliorer le bien-être des animaux, qu’il s’agisse de poissons ou de viande. Décider de manger bio, c’est choisir des aliments qui sontcultivés sans engrais chimiques, sans pesticides, sans produits industriels de synthèse et sans OGM. Ils sont identifiables grâce à des logos spécifiquesdélivrés par les pouvoirs publics. On retrouve ces denrées dans des enseignes spécialisées, des grandes surfaces, directement chez les fournisseurs ou sur les marchés. Cependant, tous les produits ne peuvent pas êtres biologiques. Ainsi, seuls les produits agricoles non transformés (céréales, légumes, fruits, lait, œufs, animaux), les produits agricoles transformés destinés à l’alimentation humaine (pain, formage, plats cuisinés), les aliments destinés aux animaux et les semences et matériels de reproduction végétative peuvent êtres certifiés bio car leur mode de production ou de transformation a été contrôlé.

     

    Acheter des produits en vrac ou à la coupe pour plus d’économies

    Acheter des produits en vrac ou à la coupe pour plus d’économies

    Choisir d’acheter ses fruits et légumes en vrac, ou sa viande et son fromage à la coupe permet de réduire les emballages alimentaires (jusqu’à 20 kilos par an et par personne1), qui augmentent la production de déchets. De plus, on peut choisir la juste quantité du produit et éviter le gaspillage alimentaire. Ce mode d’achat est également avantageux pour notre porte-monnaie. En effet, lorsque l’on achète un produit emballé, on paye son emballage et des taxes sur les déchets. Il est donc plus intéressant de se rendre sur les marchés, aux rayons fruits et légumes en vracs des supermarchés, chez les charcutiers ou les poissonniers, où les produits seront de meilleure qualité. Il est également conseillé d’acheter ce dont on a besoin au fur et à mesure, afin d’éviter le gaspillage principalement lié aux dates de péremption dépassées. Le taux de déchets alimentaires de produits encore emballés s’élève à 7 kilos par an et par personne2. Il est important de prendre conscience que cela représente un prélèvement inutile de ressources naturelles, comme l’eau et les terres cultivables, mais que cela contribue aussi à des émissions de CO2 qui pourraient êtres évitables.

     

    Consommer des produits locaux et de saison

    Consommer des produits locaux et de saison

    Acheter près de chez soi permet de réduire les coûts énergétiques et la pollution engendrée par le transport, mais également d’encourager l’économie locale. On privilégiera donc l’achat de produits locaux lorsque c’est possible. On peut ainsi se rendre directement à la ferme, passer par des AMAP1(association pour le maintien d’une agriculture paysanne) ou d’autres organismes spécialisés, qui créent un lien direct entre les producteurs et les consommateurs. De plus, cela permet de se rassurer, en sachant d’où viennent les produits que l’on consomme, et la façon dont ils ont été récoltés. Préférer des fruits et légumes de saison garantit une meilleure qualité des produits. Il est donc conseillé de se renseigner sur un calendrier des fruits et légumes de saison2 afin de bien choisir ses denrées.

    Quels sont les fruits et légumes du mois d’avril ? Nous vous proposons une sélection de quelques produits de saison.

    Fruits

    Légumes

    Avocat

    Asperge blanche

    Banane

    Céleri

    Citron

    Radis rouge

    Pamplemousse

    Basilic

    Rhubarbe

    Pomme de terre

    Pomme

    Laitue

    Mangue

    Cresson

     

    Préférer le « fait maison » et limiter sa quantité de déchets

    Préférer le « fait maison » et limiter sa quantité de déchets

    Manger responsable, c’est aussi réduire sa quantité de déchets. Pour cela, il suffit d’adopter des gestes simples et économiques1. Par exemple, on peut prendre l’habitude d’avoir un sac réutilisable lorsque l’on fait des courses, cela évite de prendre des sacs en plastique à chaque fois. On privilégie également les emballages éco-rechargeables, qui sont plus économiques et moins encombrants. Par exemple, lorsque l’on achète du savon, du café, du sucre, des marques les proposent en plus grande quantité et dans des emballages moins esthétiques. L’objectif étant de reverser le contenu de ces produits dans un bocal ou un récipient prévu à leur effet. Certaines enseignes proposent également de venir avec sa propre bouteille et de la remplir directement de jus frais dans le magasin. A l’inverse, on évite l’achat de plats préparés, qui, d’un point de vue environnemental, ne sont pas économiques, et surtout mauvais pour notre santé. Il est nécessaire de retrouver le goût de préparer ses repas soi-même, car cela permet de réduire considérablement ses déchets. On peut cultiver son propre potager si l’on en a la possibilité. Cela permet de faire des économies, de manger des aliments avec plus de goût et d’être sûr qu’ils n’ont pas été exposés à des substances chimiques.

     

    Savoir quels sont les aliments les plus contaminés aux pesticides

    Savoir quels sont les aliments les plus contaminés aux pesticides

    La toxicité des pesticides sur notre santé est aujourd’hui indéniable. Malgré leur non utilisation dans les cultures biologiques, la contamination peut être possible par le biais de l’eau ou du vent. D’après une étude de l’agence américaine « Animal and Plant Health Inspection Service »1 voici la liste des denrées les plus exposées aux produits chimiques quand elles sont cultivées de manière industrielle :

    • La pomme : elle contiendrait plus de quarante pesticides différents. Elle est sujette aux champignons et aux insectes, c’est pourquoi les substances chimiques sont directement appliquées sur la peau. Il est donc recommandé de l’enlever, même si l’on perd la partie la plus nutritive du fruit.
    • Le céleri : les tests ont recensé plus de soixante pesticides dans ce légume.
    • La fraise : elle contiendrait également plus de soixante pesticides, dont un peu moins dans les fruits congelés.
    • La pêche : les pêches fraiches comptabilisent plus de soixante pesticides différents, tandis que les pêches en conserve en contiennent beaucoup moins.
    • Les épinards : ils sont exposés à environ cinquante pesticides, alors que ceux en boite en ont moins.
    • Les abricots : on a retrouvé aux alentours de trente trois pesticides dans ces fruits.
    • Le raisin : il contient environ trente pesticides. Le vin est par conséquent lui aussi riche en substances chimiques.
    • Le poivron : quelle que soit sa couleur, il a révélé une quantité de presque cinquante pesticides différents.
    • La pomme de terre : elle comptabilise trente cinq pesticides. La pomme de terre douce s’avère moins touchée par ces substances chimiques.
    • La myrtille : on a retrouvé sur les myrtilles environ cinquante pesticides.
    • La laitue : elle est touchée par plus de cinquante pesticides.
    • Le chou : même s’il est reconnu comme une des plantes les plus résistantes aux parasites et aux maladies, il a révélé d’importantes quantités de pesticides.
    • La viande de bœuf, le poulet, le porc : les animaux sont contaminés par le biais de leur alimentation (principalement l’herbe et les graines).

     

    Limiter sa consommation de viande

    Limiter sa consommation de viande

    On conseille de favoriser les aliments d’origine végétale car la production de denrées d’origines animale nécessite plus d’eau et induit à la pollution (transport, usines de transformation…). Il faut également plus de surface de terre pour produire une quantité égale de protéine animales par rapport aux protéines végétales. Il convient donc de choisir avec soin la viande que l’on achète, et de prendre en compte les labels qui améliorent le bien-être des animaux : par exemple « porc biologique », « porcs fermiers élevés en liberté Label Rouge », ou encore « porcs fermiers élevés en plein air Label Rouge »1. Il est alors important de bien veiller à ce que les mentions « élevé en liberté » ou « élevé en plein air » apparaissent sur les produits Label Rouge. En ce qui concerne les bovins, ils sont généralement élevés en plein air et ont un accès au pâturage. Mais il est conseillé de vérifier la présence des mentions « biologique » et « nourris à l’herbe » sur les étiquettes1. De plus, les produits certifiés bio seraient meilleurs pour notre santé, car ils contiendraient moins de matières grasses et plus de nutriments que les viandes issues des animaux élevés de façon intensive. Enfin, l’élevage des animaux est responsable de 18 % des gaz à effet de serre et requière d’énormes quantités de céréales et d’eau, des ressources rares et précieuses2.

     

    Se renseigner sur la provenance du poisson

    Se renseigner sur la provenance du poisson

    Il en est de même que pour la viande : les poissons d’élevage sont eux aussi soumis au label éco-responsable et aux Label Rouge (Aqualabel)1. Ces derniers vantent des méthodes d’élevage plus respectueuses. En ce qui concerne les poissons sauvages, leur certification éco-responsable est indiquée par le label MSC2 (marine Stewardship Council). Ce label a pour objectif de promouvoir les pratiques de la pêche durable. En élevage intensif, les poissons seraient chargés en métaux lourds et souvent intoxiqués aux pesticides. Ceci serait dû aux surcharges dans les bassins, qui les exposeraient davantage aux blessures et aux maladies, avec un taux de mortalité plus élevé3,4. Il est également très important de veiller à ne pas consommer d’espèces protégées ! Pour cela, l’organisation Greenpeace a mis en ligne une brochure indiquant « quel poisson peut-on encore servir ? »5. Ainsi, on apprend qu’il est recommandé d’éviter les espèces telles que l’anguille, le cabillaud, le colin, les crevettes, la dorade, le saumon, la sole, le thon et la raie.

     

    S’informer sur ce que l’on mange

    S’informer sur ce que l’on mange

    Il est important d’apprendre à lire les étiquettes nutritionnelles des produits que l’on a l’habitude de consommer. Cela permet de choisir ce que l’on décide de manger en fonction de la composition du produit, et d’être acteur de son alimentation. Ainsi, l’étiquetage nutritionnel est révélateur : il indique la valeur énergétique, les quantités en graisse, d’acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines et de sel. On y retrouve également la liste des ingrédients, rangés par ordre décroissant d’importance. La longueur de cette liste est importante, car plus elle est courte, mieux c’est. En effet, une liste d’ingrédients à rallonge est souvent le signe d’une grosse quantité d’additifs et de conservateurs. Une fois que l’on comprend mieux les étiquetages, il est possible de comparer les prix afin d’acheter plus intelligemment. De plus, avant d’aller faire ses courses, faire le tri dans son placard et son congélateur aide à ne pas acheter inutilement. Enfin, lorsque l’on est chez le charcutier, le fromager ou sur le marché, il ne faut pas hésiter à demander plus de renseignements sur les aliments (durée de conservation, provenance).

     

    S’intéresser aux labels qui garantissent une alimentation saine

    S’intéresser aux labels qui garantissent une alimentation saine

    Il existe de nombreux labels relatifs à des spécificités différentes concernant les produits. Par exemple, celui du Commerce équitable assure une rémunération plus juste pour les petits producteurs de pays en développement. On leur garantit le juste prix pour leur travail. De plus, le nombre d’intermédiaires est considérablement réduit, ce qui revient également moins cher dans le panier de courses. On retrouve aussi le label AB (agriculture biologique) : c’est le plus connu des français. Ce type de label signifie que le produit est 100 % bio, ou s’il s’agit de produit transformé, qu’il contient au moins 95 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Au Canada, le label se présente sous l’appellation de « Biologique Canada Organic ». En ce qui concerne les produits issus de l’agriculture biologiques et locaux, ils retrouvent la mention « Bio solidaire ». Ce logo garantit une proximité entre les producteurs et les transformateurs. Au Canada, il s’agit de « Bio Québec ». D’autres labels vont plus loin, car ils dépassent les normes légales du cahier des charges européen. En effet, les produits AB peuvent parfois contenir des OGM (en Europe le Conseil Européen admet qu’un produit dit biologique peut contenir jusqu’à 0,9 % d’OGM1), tandis que ceux issus de label comme Nature&Progrès (association) ou Démeter (marque certifiée) en interdisent totalement la présence.

     

    Marion Amsellem
     
     
     
     
     

    Sources

    Acheter des produits en vrac

    1. Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. Rapport intermédiaire de l’étude relative au gaspillage alimentaire. Juillet 2011.
    2. Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Je passe à l’action. Réduisons nos déchets.
    3. Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. La lutte contre le gaspillage alimentaire. Prévention de la production des déchets. Décembre 2013.

    Consommer des produits locaux et de saison

    1. Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne. Annuaire national des AMAP.
    2. Institut national de prévention et d’éducation pour la santé publique. Calendrier des produits de saison. Manger Bouger.

    Préférer le « fait maison »

    1. Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Je passe à l’action. Réduisons nos déchets.

    les aliments les plus contaminés aux pesticides

    1. Animal and Plant health Inspection Service.States Department of Agriculture.

    Limiter sa consommation de viande

    1. Compassion in World Farming France. Quelles viandes choisir ?
    2. Compassion in World Farming France. Guide du consommateur responsable. 2013

    Se renseigner sur la provenance du poisson

    1. Compassion in World Farming France. Quels poissons choisir ?
    2. Marine Sterwardship Council. Marine Sterwardship Council – Label de la pêche durable.
    3. Compassion in World Farming France.Guide du consommateur responsable. 2013
    4. Protection mondiale des animaux de la ferme. L’élevage intensif des poissons, un marché en pleine expansion !
    5. Quel poisson peut-on encore servir ? Greenpeace.

    S’intéresser aux labels

    1. Info’GM. UE- Produits bio et alimentation sans OGM. Août 2007

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

     

    Le gluten, 100% inflammatoire ?

    gluten

     

    Propos du Dr Philippe Fiévet1 aux 32èmes Rencontres des Médecines Alternatives et Complémentaires à l’Hôpital Tenon, Paris, le 11 octobre 2014, et restranscrits par  aïssa Blankoff, naturopathe-aromathérapeute, www.naturoparis.com

     

    On assiste aujourd’hui à une pandémie mondiale de maladies liées à l’alimentation, au premier rang duquel on retrouve le syndrome métabolique, l’inflammation et les cancers. La question du gluten n’est pas étrangère à cette dégradation de la santé de l’humain.

    Dans 1 cas sur 3345, le diagnostic de maladie clinique avec présence d’anticorps anti- gluten est posé. Dans 1 cas sur 266, on ne peut pas parler de maladie, mais néanmoins d’une intolérance ou d’une hypersensibilité au gluten. Par exemple, il y a 20 fois plus de maladie cœliaque chez les patients souffrant de diabète insulino-dépendant. Les maladies auto-immunes sont, en général, améliorées par l’arrêt de la consommation de gluten. Quand il y a allergie, il y a toujours une inflammation cellulaire. Malheureusement, il y a peu d’études sur ces sujets et pour cause : à chaque coin de rue, il y a des boulangeries, et dans chaque assiette, il y a du gluten.

     

    Voici des maladies qui sont directement liées à la consommation de gluten (liste non exhaustive) :

    • Les maladies auto-immunes : la maladie coeliaque, l’ostéopénie, les retards de puberté, l’arthrite, la dermatite herpétiforme…
    • Les allergies, l’asthme des boulangers (4 à 8%), les allergies alimentaires pouvant générer un choc  anaphylactique, les réactions allergiques cutanées (même la cosmétique contient du gluten)
    • La sensibilité au gluten non coeliaque : actuellement, on ne dispose pas encore de marqueur biologique de la sensibilité au gluten : par contre, la clinique est parlante : on retrouve des douleurs abdominales, des allergies cutanées, de la dépression, de l’anémie, de la fatigue (chez l’enfant), des douleurs articulaires. Il faut également savoir que si les anticorps spécifique de la paroi intestinale (IgA) sont déficitaires, les anticorps anti-gliadine ne sont pas retrouvés.
    • Parmi d’autres : les fausse couches à répétition, l’hypertension artérielle, le reflux gastro oesophagien, l’ostéoporose, les maladies inflammatoires.
    • Le syndrome du côlon irritable : 77% des gens qui arrêtent gluten n’ont plus de syndrome côlon irritable.

     

    Pourquoi le gluten est-il toxique ?

    C’est la protéine nommée gliadine qui pose le plus de problème : sa forme est indigérable car il est impossible de rompre la liaison peptidique de ses acides aminés. Le gluten stimule la production d’interleukines (IL 8 et IL 15) qui déclenche la production de zonuline qui crée de l’inflammation.  La zonuline, sécrétée de façon constitutionnelle, stimule la  défense du corps ; on la retrouve augmentée dans l’asthme, la SEP, les MICI, le diabète de type 1, son chromosome de fabrication le 16, peut assurer la transmission de sa production de génération en génération. Le diabète est constamment amélioré par l’arrêt du gluten, même en se limitant à cette mesure uniquement, il en va de même du diabète de type 2.

    Ces attaques immunitaires créent et entretiennent, à force, une hyperperméabilité intestinale, état qui laisse passer dans le sang des macromolécules en principe indésirables, et qui, par effraction, activent d’autres familles immunitaires comme les lymphocytes. La consommation de gluten entretient l’hyperperméabilité, l’inflammation et l’état de défense chronique de l’organisme. Ce mécanisme a lieu chez 100% des individus. Chez certains, les symptômes feront leur apparition, chez d’autres pas. L’arrêt du gluten améliore constamment la sévérité de toutes les pathologies. Le Dr Fabienne Rancé avait déjà mis en évidence le rôle de l’hyperperméabilité dans les allergies2.

    Il faut savoir qu’aujourd’hui le gluten est partout, non seulement dans nos assiettes, mais dans de nombreux produits. Il est de plus en plus modifié. Jadis, les blés avaient une hauteur de 1m 50.  Depuis, ils ont été manipulés génétiquement, et on observe que la part de gluten dans le blé a été multipliée par trois depuis 50 ans. On en retrouve même dans le vin ! Il sert de colle dans les aliments industriels et est de plus en plus utilisé dans des centaines de produits de toutes sortes car il est extrêmement économique.

     

    Raïssa Blankoff, naturopathe-aromathérapeute, www.naturoparis.com

     

     

    Sources:

    1. www.intestins-carrefour-de-mon-destin.fr

    2. http://www.lesallergies.fr/1/fabienne-rance-0 voir aussi sur le microbiote, les conférences du Professeur Sansonetti http://www.college-de-france.fr/site/philippe-sansonetti/#course

    Passeport santé

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    5 Bienfaits du thym sur votre santé

    thym

     

     

    Le thym est très apprécié pour ses saveurs uniques qu’il rajoute aux plats. Mais cette petite herbe verte a aussi d’énormes bienfaits sur la santé. Le thym est bon pour soigner la bronchite et a un fort pouvoir anxiolytique.

     

    Voici 5 bienfaits de cette plante incroyable :

     

    Il agit contre la perte de cheveux

    Le thym est soupçonné d’avoir des effets bénéfiques sur la repousse des cheveux après une pelade.

    Ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle de thym à thymol directement dans votre shampooing et lavez-vous les cheveux avec.

    Sinon, dans un flacon vide, mélanger 6 goutes d’huile essentielle de lavande, 6 gouttes d’huile essentielle de thym et 100 ml d’huile végétale d’amande. Massez votre cuir chevelu avec ce mélange et laissez reposer 20 minutes avant de vous laver les cheveux.

     

    Il agit contre l’anxiété

    Le carvacrol, un des constituants du thym, a des effets relaxants, ce qui peut avoir un effet positif sur les gens souffrant d’anxiété.

    Infusez de 2 g de thym séché dans 150 ml d’eau bouillante pendant 10 minutes. Boire plusieurs tasses par jour, au besoin.

     

    Il soigne la bronchite

    Le thym est souvent utilisé dans le traitement des maladies respiratoires. Certaines études ont démontré qu’il a un effet très positif sur la fluidification des sécrétions bronchiques et le soulagement de la toux.

    Pour vous soulager ajoutez 2 cuillères à soupe de thym dans une casserole d’eau bouillante et placez votre tête par-dessus en vous couvrant d’une serviette. Respirez doucement pendant quelques minutes.

     

    Il agit contre la plaque dentaire

    Le thym contient du thymol qui a des effets très bénéfiques sur la santé de notre bouche, notamment les caries et les bactéries qui causent la gingivite.

    A la place de votre rince-bouche ordinaire, faites infuser 5 gr de thym dans 100 ml d’eau bouillante pendant 10 minutes. Filtrez le mélange et laissez refroidir. Rincez-vous la bouche avec cette concoction.

     

    Il soulage les inflammations cutanées

    Le thym a des propriétés antiseptiques, antimicrobiennes et antifongiques remarquables. Il agit aussi comme un anti-inflammatoire ce qui le rend un remède efficace pour toutes sortes de problèmes de peau. Avec la même concoction préparée plus haut, appliquez des compresses sur les régions concernées.

     

     

    SourcePotentiel magazine
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

     

    Comment faire des infusions de plantes pour nettoyer votre corps

    infusions5

     

     

    Comment faire une infusion pour nettoyer votre corps?

    Les infusions que vous allez découvrir vous aiderons à nettoyer votre corps et à stimuler vos organes pour se débarrasser de diverses toxines, comme les polluants, la graisse qui s’accumule dans les tissus, les minéraux en excès et les métaux lourds.

    Le foie contribue à l’élimination des déchets toxiques et métaboliques, le côlon est une partie du système digestif qui élimine les toxines et les reins pompent régulièrement de l’urine pour éliminer les déchets métaboliques.

    Infusion pour nettoyer le côlon (1 litre)

    Cette infusion contient des plantes qui sont légèrement laxatives et amères afin de stimuler le système digestif.

    2 parts de feuilles fraîches de pissenlit
    2 parts de feuilles fraîches d’ortie
    2,5 cm de gingembre frais, haché
    1 part de racine de rumex (yellow dock), coupée en morceaux de 2 cm
    1 cuillère à soupe de racine de réglisse, émincée
    1 litre d’eau bouillante
    Du miel

    Hachez les plantes fraîches. Ajoutez la racine de rumex, la racine de réglisse et le gingembre. Versez l’eau bouillante, couvrez la casserole et laissez infuser pendant 15-20 minutes. La boisson a un gout amère, donc ajoutez du miel et buvez 3 à 5 tasses chaudes par jour de cette infusion pendant un maximum de trois jours.

    Infusion pour nettoyer les reins (1 litre)

    Cette infusion nettoie les reins, nourrit les voies urinaires et stimule la circulation de la lymphe ce qui aide à prévenir les infections. N’utilisez pas cette infusion si vous êtes enceinte ou allaitante.

    2 cuillères à soupe de feuilles séchées de pissenlit (ou 4 càs de feuilles fraîches de pissenlit )
    1 cuillère à soupe de persil séché (ou 2 càs de persil frais)
    1 cuillère à café de fleurs séchées de trèfle rouge
    Du miel

    Mélangez les plantes dans un bocal en verre de 1 litre. Remplissez le bocal d’eau bouillante. Laissez infuser pendant 10 minutes. L’infusion sera amère, donc ajoutez du miel. Buvez 2 à 3 tasses chaudes par jour.

    Infusion pour nettoyer les poumons (3 tasses)

    Cette tisane est efficace pour soulager la congestion des voies respiratoires, les rhumes et les bronchites. Elle apaise les bronches irritées et élimine l’excès de mucus dans les poumons.

    1 cuillère à soupe de fleurs de molène
    1 cuillère à soupe de menthe poivrée
    1 cuillère à soupe de racine de réglisse (facultatif)

    Dans trois tasses d’eau laissez mijoter la racine de réglisse pendant environ 10 minutes. Ajoutez la menthe poivrée et la molène et laissez mijoter 10 minutes de plus.

    Infusion pour nettoyer le foie (3 tasses)

    Les graines de chardon-Marie sont considérées comme un nettoyant puissant du foie. Elles contiennent des composés phytochimiques qui stimulent la sécrétion de bile provenant du foie et de la vésicule biliaire.

    1 càs de graines de chardon-Marie

    Écrasez les graines de chardon-Marie en une poudre fine avec un mortier et un pilon. Versez de l’eau bouillante sur les graines broyées et laissez infuser pendant 20 minutes. Filtrez le mélange avec une passoire et jetez les graines. Buvez une tasse trois fois par jour: deux fois avant le repas et une fois avant d’aller vous coucher.

    Infusion pour nettoyer la lymphe (3 tasses)

    Le système lymphatique est un réseau de drainage des fluides, d’organes et de vaisseaux qui sont responsables de l’élimination des déchets cellulaires et des agents étrangers tels que bactéries, virus, toxines, etc. La lymphe est le liquide qui circule à travers le système lymphatique. La lymphe se déplace à travers les ganglions lymphatiques où ils sont détruits.

    2 parts de calendula
    2 parts de gaillet gratteron
    1 part de molène

    Mélangez les plantes dans un bocal en verre. Remplissez le bocal d’eau bouillante. Laissez infuser pendant 10 minutes. Buvez 2 à 3 tasses par jour pendant 2 à 3 semaines.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

     

    CONCOMBRES, 10 AVANTAGES POUR LA SANTÉ

     

    Cucumber on White

     

     

    Les concombres sont les quatrièmes légumes les plus cultivés dans le monde et connus pour être l’un des meilleurs aliments pour la santé globale de votre corps, souvent désignés comme un super-aliment. Les concombres sont souvent pulvérisés avec des pesticides, il est important d’acheter bio ou encore mieux, les cultiver vous-même.

    Voici 10 avantages pour la santé des concombres:

     

    Voici 10 bonnes raisons du concombre :

    1. Une source de vitamines et d’oligoéléments
    Les concombres sont riches en vitamine A, B1, B6, B9, C, D, E et K, bêta-carotène, acide folique, calcium, magnésium, phosphore, sodium et potassium.

     

    2. Réhydrater l’organisme
    Les concombres sont composés de 95 % d’eau, ils permettent de réhydrater l’organisme, de se désaltérer et de se rafraîchir.

     

    3. Un secret de beauté
    La peau du concombre peut être utilisée pour apaiser les irritations de la peau, les démangeaisons, les piqûres d’insectes et les coups de soleil. Sur les paupières, ses propriétés anti-inflammatoires et hydratantes aident à réduire les cernes. Le silicium et le soufre contenu dans les concombres contribuent à stimuler la croissance des cheveux, mais sont également intéressants pour les peaux à problèmes (acné, eczéma, psoriasis…). Sa richesse en silice et en antioxydants en font un allié des peaux matures et un excellent antiride naturel ! De plus, le concombre est apaisant, rafraîchissant, reminéralisant, astringent, cicatrisant et favorise la régénération cellulaire.
    Il peut être appliqué en masque ou lotion directement sur la peau et les cheveux.

     

    4. Prévention du cancer
    Le concombre contient de la cucurbitacine C, une substance chimique qui a des propriétés anti-inflammatoires, inhibe la croissance tumorale et réduit les risques de cancer, notamment le cancer du sein, de l’ovaire, de l’utérus et de la prostate.

     

    5. Drainer son organisme
    Le concombre est un très bon diurétique. Il augmente le flux d’urine et permet de détoxifier l’organisme. Il est conseillé d’en consommer en cas d’engorgement du foie, de calculs rénaux, d’infection urinaire et de troubles du pancréas.

     

    6. Favoriser la digestion
    Contenant une grande quantité d’eau, il favorise l’élimination des toxines et aide à la digestion.
    La consommation quotidienne de concombres est un remède contre la constipation chronique .

     

    7. Éviter la gueule de bois 
    Manger quelques tranches de concombre après un repas lourd et bien arroser permet de réduire l’intensité des troubles digestifs et des maux de tête.

     

    8. Un atout minceur
    En raison de sa faible teneur en calories (12 calories pour 100g), le concombre est un aliment idéal pour perdre du poids. Composé à 95% d’eau, il entraîne rapidement un sentiment de satiété, et il a un effet diurétique et draineur.

    Autre avantage dans un régime minceur, le concombre est long à mastiquer et la mastication permet la libération d’histamine qui entraîne la satiété et permet de favoriser le déstockage des graisses.

     

    9. Cholestérol et diabète 
    Le concombre contient une hormone favorisant la production de l’insuline ainsi que des stérols qui réduisent le taux de cholestérol. Il contient beaucoup de potassium, de magnésium qui régulent la pression artérielle.

     

    10. Concombre et maladies articulaires
    Le concombre est une excellente source de silice, qui renforce les tissus conjonctifs des articulations. De plus, son action drainante permet d’éliminer l’acide urique responsable de l’arthrite, la goutte, l’arthrose et les rhumatismes.

     

     

    Sources:
    http://www.gardeningchannel.com/the-health-benefits-of-cucumbers/
    http://www.healthonlinezine.info/15-health-benefits-of-cucumber.html
    http://www.eatingwell.com
    http://www.naturalnews.com/035719_cucumbers_anti-aging_vegetables.html

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    Le brocoli aide à dégager les poumons endommagés

    brocoli

     

     

    Voici une autre raison de manger vos légumes verts. En plus d’aider à prévenir le cancer, le brocoli peut aussi aider le système immunitaire à nettoyer les bactéries nocives dans les poumons. Un composé qui se trouve dans le légume est actuellement testé comme traitement pour les personnes souffrant de maladies pulmonaires.

     

    Pour s’assurer que les poumons fonctionnent correctement, des globules blancs appelés macrophages éliminent les débris et les bactéries qui peuvent s’accumuler dans les poumons et causer une infection.

    Ce système de nettoyage est défectueux chez les fumeurs et les personnes atteintes de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) – une combinaison de l’emphysème et la bronchite – qui souffrent d’infections fréquentes.

    Maintenant, les chercheurs ont découvert qu’une voie chimique dans les poumons appelée NRF2, impliquée dans l’activation des macrophages, est anéantie par le tabagisme. Ils ont également constaté que le sulforaphane, un phytonutriment fabriqué par le brocoli, le chou-fleur et les autres légumes crucifères, quand il est détérioré, comme lors de la mastication, peut restaurer cette voie.

    Shyam Biswal de l’Université Johns Hopkins aux Etats Unis, et ses collègues, ont exposé des macrophages défectueux des poumons de 43 personnes atteintes de MPOC à deux souches bactériennes qui sont des causes fréquentes d’infections associées à la MPOC.

    En présence de sulforaphane, la voie NRF2 a été renforcée et l’aptitude des macrophages à reconnaître et à engloutir les bactéries a été restauré.

    Les chercheurs ont ensuite exposé des souris à la fumée pendant une semaine ou six mois. Dans les deux groupes, la colonisation bactérienne dans les poumons a augmenté, analogue à celle observée dans la MPOC. Après avoir traité les souris avec du sulforaphane, ils ont constaté que l’élimination bactérienne a augmenté. Plutôt que d’activer plus de macrophages, le sulforaphane semblait améliorer la fonctionnalité des cellules déjà présentes.

    Le sulforaphane est présent dans le brocoli sous la forme de son précurseur et est converti en composé actif par des enzymes présentes dans la salive et les bactéries intestinales, dit Christopher Harvey, co-auteur de la recherche.

    Les niveaux d’enzymes varient entre les gens, et on peut donc s’attendre à ce que la quantité de sulforaphane obtenue par l’alimentation puisse aussi varier entre les gens. Des études supplémentaires sont nécessaires pour établir les effets bénéfiques d’un régime riche en sulforaphane sur les défenses immunitaires, dit-il.

    L’équipe de Biswal a commencé la phase 2 des essais cliniques pour tester le composé chez les personnes atteintes de MPOC pour voir si cela améliore leur fonction pulmonaire, mais dit qu’il faudra trois ans avant d’avoir des résultats. « Il y a beaucoup de maladies dans lesquelles la fonction pulmonaire est défectueuse en raison d’une augmentation de la fonction bactérienne dans les poumons, » dit-il, « donc cette étude peut être extrapolée à ces maladies aussi. »

    Référence de la publication: Science Translational Medicine, DOI: 10.1126/scitranslmed.3002042

     

     

    Source: PreventDisease.com

     

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    LE SUCRE, CET ENNEMI...

     

     

    Faisons le point sur le sucre

    Tout le monde aujourd’hui s’accorde sur le fait que le sucre est à l’origine de très nombreux problèmes de santé de civilisation. La consommation de sucres raffinés est  excessive dans les sociétés occidentales.

    Il ne s’agit pas que du sucre à proprement parler, mais de toutes les céréales, et les produits dérivés à base de farine de blé surtout, mais aussi les féculents et les pâtes alimentaires que l’on appelle les sucres lents.

    Certes ceux-ci fournissent au corps de l’énergie, mais consommés en excès ils font plus de mal que de bien. Rajoutons que la consommation de céréales cultivées est relativement récente dans l’histoire de notre civilisation. De nombreux spécialistes font le lien entre ce changement majeur dans l’alimentation humaine et les problèmes de maladies chroniques.

     

    Notons qu’à la base d’un terrain affaibli et fragilisé par la maladie on trouve souvent une candidose, infection bactérienne qui se nourrit de sucres et d’antibiotiques et d’autres produits raffinés. Et derrière tout cancer, il y aurait une candidose. Enfin, les cellules cancéreuses, elles aussi, se nourrissent de sucre et se multiplient facilement en présences de sucres.

    Faut-il s’en passer ?

    Une personne malade ou en convalescence serait avisée de se passer de sucre, y compris de fruits sucrés. Mais toute personne en bonne santé peut en consommer, modérément. Voici une échelle des produits sucrants utilisés en alimentation vivante, de la solution la plus pure et naturelle à la plus raffinée.

    • Les fruits secs, entiers ou en purée (dattes, abricots, raisins, etc.)
    • La stevia non raffinée (feuille verte)
    • Le xylitol (écorce de bouleau)
    • Le miel (attention, indice glycémique élevé)
    • Le sucre de noix de coco

    Les autres options qui ne sont pas crues :

    • Le sirop d’agave (indice glycémique bas mais très raffiné)
    • Le sirop d’érable (aussi souvent raffiné ou chauffé)
    • La mélasse
    • Le sucre de canne, brun

     

    Bien entendu, le sucre blanc raffiné est à éviter, car il a un effet immédiat et puissant sur le taux de sucre sanguin et il n’apporte rien de bon. Ainsi il est recommandé de choisir l’option en fonction de sa situation (indice glycémique bas en cas de problèmes de sucre dans le sang), ou de la recette (selon le goût et la texture des produits sucrants). Tous les édulcorants artificiels sont à proscrire absolument, ce sont de véritables poisons pour l’organisme (par ex. aspartame).

    En faisant les bons choix, on peut profiter de la douceur de nos mets sans mettre en péril notre équilibre et notre santé. Je parle d’équilibre, car ce sont toutes nos hormones qui sont malmenées lorsque l’on consomme des sucres raffinés en trop grande quantité. Mais ça, c’est pour un autre article !

     

     

    source: simplementcru

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    4 ALIMENTS QUI CONTIENNENT PLUS DE CALCIUM QUE LE LAIT

     

    Quand la plupart des gens pensent à la manière d’obtenir la portion de calcium nécessaire pour la journée, ils ont tendance à penser à un grand verre de lait qui fera l’affaire.

    Ce qui nous amène à la question suivante: combien de calcium notre corps a besoin?

    Il est recommandé pour les personnes âgées entre 19 et 50 ans de consommer 1.000 mg de calcium quotidiennement. L’apport recommandé pour les enfants de 9 à 18 mois en mg est de 1.300. Les plus âgés (plus de 50 ans) devraient en consommer1.200 mg de calcium, tandis que les femmes ménopausées qui ne prennent pas d’hormone de remplacement devraient en consommer 1.500 mg.

    En ce qui concerne l’obtention de votre apport quotidien en calcium à partir du lait, sachez que ce dernier ne constitue pas vraiment le meilleur choix. Une tasse de lait contient environ 300 mg de calcium, sachant que le corps humain absorbe assez peu le calcium du lait de vache.

    Par contre, voici 4 aliments sains qui contiennent une bonne dose de calcium:

     

    Chou kale

    chou-frise-kale

    Il est chargé de nutriments bénéfiques. Un smoothie vert avec le chou cru contient 90 mg de calcium par tasse. Si vous en préparez un, vous obtiendrez 315 mg de calcium, soit plus de la quantité de calcium que vous obtiendrez d’un verre de lait de vache. Il contient aussi du manganèse et du phosphore qui sont deux autres minéraux importants pour la santé des os.

     

    Épinards

    L’épinard fournit un excellent apport en calcium, contenant 244,8 mg par tasse. Ils contiennent 84% de votre apport quotidien en valeur de manganèse.

     

    Chou collard

    Pour construire ou maintenir des os solides, prenez deux tasses de chou collard et vous bénéficierez de 452,2 mg de calcium, près de 90% de votre apport quotidien.

    Vous buvez du lait, mais qui dit que vous ne pouvez pas boire vos légumes? Le chou collard, les épinards, le chou kale sont de bonnes alternatives, vous pouvez les consommer sous forme de smoothie quotidiennement. Le chou collard contient également de la vitamine B6 et de l’acide folique qui réduisent les niveaux d’homocystéine, qui endommage la structure osseuse.

    Vous pouvez préparer votre chou collard à la vapeur et légèrement mariné avec du jus de citron, de l’huile d’olive extra vierge, du miel et du sel marin.

     

    Graines de sésame

    Elles sont une autre grande source de calcium. Cette petite graine est chargée d’aliments sains pour votre santé. Avec un quart de tasse, vous obtenez 351 mg de calcium, et elle l’emporte sur un verre de lait. Vous pouvez facilement saupoudrer un quart de tasse de graines de sésames mixées sur votre salade ou intégrer du tahini (purée de sésame) dans votre sauce salade.

    Cet aliment sain est une excellente alternative de calcium.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    5 nutriments anti-inflammatoires

    que vous ne pouvez pas vous permettre de rater

    nutriments-anti-inflammatoires

     

     

    Que savez-vous à propos de l’inflammation?

    Elle est souvent considérée comme la cause d’un certain nombre de maladies, comme le rhume des foins, l’arthrite, et plus. Malheureusement, elle a aussi tendance à s’aggraver en raison d’un certain nombre d’habitudes que nous entretenons dans notre vie de tous les jours – et c’est du en grande partie aux aliments que nous mangeons.

    Eh bien, heureusement, il ya une solution!

    Ou en fait, il y en a un assez grand nombre. Un avantage supplémentaire est que bon nombre d’entre elles sont des nutriments que vous pouvez intégrer dans votre quotidien grâce à une alimentation saine.

    Avez-vous entendu parler de ces 5 là:

    1. La bromélaïne

    Cette petite enzyme se trouve dans l’ananas, et c’est en fait la raison pour laquelle le fruit emporte sa couleur jaune vif partout où il va.

    Mais ce n’est pas tout ce qu’elle fait!

    Saviez-vous que la bromélaïne est également bénéfique quand il s’agit de minimiser l’inflammation après une séance d’entraînement? Elle contribue également à réparer les muscles après que vous les ayez placé sous une forte série de stress. Ca semble être un fruit parfait pour après l’entraînement, non? La recherche s’est également penchée sur les effets de soulagement de l’inflammation de l’ananas et les résultats indiquent que c’est une excellente option pour les personnes souffrant d’arthrite et de douleurs articulaires.

    2. Les graisses monoinsaturées

    Oubliez le vieux mythe que la graisse est mauvaise pour vous. Celui-là a été mis à mal il ya des années. De nos jours, de plus en plus d’avantages sont trouvés pour certains types de graisses qui sont réellement bonnes pour votre santé.

    Les graisses monoinsaturées aident à protéger votre système cardio-vasculaire en contrôlant votre taux de cholestérol – en même temps, elles aident à réduire l’inflammation et contribuent même à équilibrer vos niveaux de sucre dans le sang.

    3. Le gingérol

    Devinez où vous pouvez trouver ce précieux nutriment? C’est exact, le gingembre! Dans un certain nombre de différentes études, le gingembre s’est montré bénéfique lorsqu’il s’agit de soulager les douleurs musculaires et articulaires. Il aide à calmer l’inflammation et les tuméfactions pour rendre votre vie un peu plus facile.

    Note: Certains organismes de recherche indiquent même que les antioxydants dans le gingembre peuvent aider à lutter contre diverses formes de cancer.

    4. La curcumine

    Si vous avez lu quoi que ce soit sur le curcuma, vous avez probablement entendu parler de la curcumine. Cet ingrédient actif est connu pour avoir un certain nombre de propriétés qui en font un bon antioxydant et anti-inflammatoire. Elle contient essentiellement un certain nombre de propriétés qui agissent au niveau des voies biochimiques associées à l’inflammation.

    5. Les caroténoïdes

    Malgré le nom (qui est curieusement semblable à la carotte), ces éléments nutritifs peuvent se retrouver dans toutes sortes de fruits et légumes colorés. Vous pouvez les trouver dans les couleurs des feux tricolores (rouge, jaune et vert) et bien sûr, l’orange.

    Il ya eu une quantité assez importante de recherche faite sur les effets bénéfiques des caroténoïdes sur notre santé globale. Bien que rien ne soit encore complètement figé, les résultats suggèrent que ces nutriments pourraient prévenir l’inflammation grâce à leurs antioxydants puissants et à leur capacité de minimiser les réactions inflammatoires.

     

    Alors qu’est-ce que vous mangez pour prévenir l’inflammation? Un certain nombre de ces nutriments se trouvent dans toutes sortes de fruits et légumes disponibles à votre marché local. Les combiner de la bonne manière peut maximiser les bénéfices que vous apportez à votre état de santé général (et qui ne se limite pas au contrôle de l’inflammation).

     

     

     

    Sources:
    webmd.com
    ncbi.nlm.nih.gov
    ncbi.nlm.nih.gov
    rejuvenation-science.com

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

     

    Le Nutella contient le phtalate le plus dangereux : DEHP

    Pots-de-Nutella

     

     

    Avec les trois quarts des familles qui consomment du Nutella en France, nous sommes le plus grand consommateur de cette pâte à tartiner au monde ! [1] Non satisfait d’être un aliment très gras et très sucré, le Nutella contient également le phtalate le plus dangereux qui soit : le DEHP. Ferrero reconnait que ce phtalate est présent dans le Nutella mais affirme que la quantité est trop faible pour pouvoir avoir un impact sur la santé.

     

    Qu’est-ce que le phtalate DEHP ?

    Le phtalate DEHP est une substance chimique qui permet d’augmenter la flexibilité des matières plastiques. On retrouve les phtalates dans les emballages plastiques souples comme les barquettes alimentaires, sachets, films plastiques etc. Ils migrent de l’emballage dans le produit, affirme une toxicologue de l’Office fédéral de l’environnement en Allemagne. C’est ainsi que nous en retrouvons sur nos tartines lorsque nous mangeons du Nutella.

    Quels sont les effets des phtalates comme le DEHP ?

    Les phtalates sont des perturbateurs hormonaux qui provoquent des dérèglements induisant notamment la stérilité chez l’homme. Il est estimé que, dans les pays industrialisés, un homme produit deux fois moins de spermatozoïdes que n’en produisait son grand père au même âge. Les phtalates sont également soupçonnés d’être cancérigènes.

    En 2008, après avoir fait une étude sur le développement de testicules in vitro, l’INSERM a affirmé que les phtalates étaient « délétères pour la mise en place du potentiel reproducteur masculin dans l’espèce humaine ». Cette substance agit même avant la naissance sur le développement du fœtus de la femme enceinte.

    L’Office fédéral de l’environnement allemand a fait une étude sur 600 enfants et constate que 100% d’entre eux présentent des traces de phtalates dont 5 importants. L’étude rajoute que chez 20% d’entre eux les phtalates sont en quantités toxiques. Elle estime que si l’on prends en compte « l’effet cocktail » de ces différentes substances, 80% des enfants en absorberaient en trop grande quantité.

    La Commission européenne a déjà interdit l’usage du DEHP dans la composition des jouets pour enfants depuis 1999 et prévoit son interdiction totale en 2012.

     

     

     

    Sources:

    [1] Nutella, 40 ans de plaisir de Gigi Padovani

    Reportage L’emballage qui tue (Arte)

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    Les fruits qui aident à éliminer les toxines

     

     

    Les toxines peuvent se retrouver n’importe où. En effet, elles peuvent être aussi bien dans les aliments que nous mangeons tous les jours que dans l’eau, voir même dans les médicaments. Elles peuvent aussi être tout simplement produites par des radiations ou bien même par le stress. En résumé, elles sont vraiment partout !

    C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut réaliser un bon nettoyage de notre organisme. On réussira ainsi à éliminer ces toxines qui peuvent s’être accumulées dans le corps. Grâce à cette technique, on peut aussi améliorer notre état de santé général. Il est important de savoir que la nature nous offre les outils nécessaires pour aider notre organisme à se libérer de ces toxines nuisibles !

    À continuation, vous pourrez donc voir quels sont les fruits qui peuvent être utiles pour y arriver. En plus, ils sont nombreux et on peut les trouver facilement. Sans oublier que leur goût est vraiment excellent ! Ce sera donc un vrai plaisir que de nettoyer son corps grâce à ces produits naturels.

     

    Les pommes contre les toxines

    Les pommes ont la capacité de stimuler aussi bien le foie que les reins. Elles nous protègent aussi efficacement contre les maladies cardiovasculaires, sans oublier que les pommes nous aident également à avoir un bon fonctionnement du système digestif. On évite ainsi de souffrir de constipation ou de diarrhée, par exemple.

    Sa teneur élevée en polymères acides et neutres nous aide grandement à nettoyer notre organisme. En effet, ces dernier éliminent les toxines et régulent les taux de cholestérol dans le sang.

     

    L’avocat

    L’avocat contient des quantités élevées de graisses mono-insaturées.Ce sont des graisses saines qui aident à réduire le cholestérol.Les avocats contiennent également de la vitamine E, un puissant antioxydant qui peut éliminer les toxines. Sa teneur en potassium a la propriété de nous aider à contrôler la dépression. D’autre part, son contenu en acide folique est important dans la prévention de la fatigue et de l’épuisement.

     

    Les bananes

    Les bananes ont des propriétés qui permettent d’obtenir de grands effets au sein de l’organisme. L’un des principaux à citer est le fait qu’elles nous aident à réguler les fonctions de l’intestin : on soulage alors la constipation. La banane permet aussi de contrôler le stress et d’effacer les symptômes causés par une brûlure d’estomac (trop d’acidité).

     

    Le pamplemousse

     

    Le pamplemousse est d’une grande aide pour détoxifier l’organisme. En plus, tout comme les pomélos, il prévient de nombreux problèmes de peau. Cette dernière est alors bien plus saine et jeune ! Il apporte une bonne quantité de vitamine C, indispensable pour fortifier le système immunitaire. De cette façon, on réussit à maintenir éloignés les rhumes et autres infections. D’ailleurs, le pamplemousse sont aussi d’une grande aide pour le système digestif et urinaire.

     

    Les oranges

    Les oranges contiennent de grandes quantités de phosphore, qui est très important pour nous aider à contrôler le stress et éviter les intoxications provoquées par la consommation de certains aliments ou médicaments. L’acide citrique qu’elles contiennent est dépuratif. Elles sont donc d’une grande aide pour nettoyer le conduit digestif, car on élimine les possibles bactéries qui se trouvent dans le côlon. L’orange est aussi un puissant désinfectant !

     

    L’ananas

    L’ananas contient de grandes quantités de bromélaïne, une substance qui est très utile pour la circulation sanguine. Elle facilite également la digestion. En effet, elle aide à ce que les protéines soient assimilées correctement au cours de ce processus.

     

    Les fraises

    Elles sont riches en antioxydants et en phyto-nutriments, sans compter leur vitamine C. Leur fibres solubles sont très utiles pour aider à contrôler les taux de sucre dans le sang. En plus, les fraises ont aussi la capacité de faire diminuer le stress ainsi que de réduire les symptômes de la ménopause.

     

    La pastèque

    pastéque

    La pastèque est un fruit qui a une saveur délicieuse ! Elle est excellente pour la détoxifier le corps. Lorsqu’on réalise un traitement de nettoyage dans le corps, il très courant de souffrir de déshydratation. La pastèque contient énormément d’eau, et sa teneur en sucre, elle, est vraiment faible. Tout cela la rend très utile pour pouvoir prévenir cette déshydratation. Elle est donc parfaite pour nettoyer correctement l’organisme sans effets secondaires. Elle aide aussi à prévenir certains cancers et réduit le taux de cholestérol.

     

    La papaye

    La papaye est excellente pour maintenir une bonne digestion. En effet, elle augmente la production de sucs pancréatiques. L’un de ses composant, appelé papaïne, est excellent pour être utilisé comme purgatif / laxatif.

    N’oubliez pas que le fait de supprimer les toxines de votre corps vous donnera une meilleure qualité de vie. En effet, c’est l’ensemble de votre organisme qui profitera de ce nettoyage fait d’une manière simple et naturelle, et qui permet d’éviter les effets secondaires d’une accumulation de toxines.

     

     

     

    Source : Améliore ta santé

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    10 top infusions pour nettoyer le corps des toxines

     

    infusion

     

     

    En temps normal, notre corps a tendance à conserver les toxines produites par des organismes vivants comme des bactéries, etc. Ces toxines ont aussi la capacité de nous causer des maladies plus ou moins graves.

     

    Il existe deux sortes de toxines : les toxines exogènes qui entrent dans notre corps par la respiration, si l’air est pollué par exemple, par la peau et par les voies digestives. Les toxines endogènes sont, quant à elles, produites par l’organisme lui-même par le biais de bactéries, de radicaux libres, de parasites ou encore du stress.

    Pour rester en bonne santé, il est nécessaire d’éliminer ces toxines. Bien sûr, notre corps s’en charge déjà, mais, parfois, ce dernier n’élimine pas assez de toxines pour avoir des résultats suffisants. Un excès de toxines peut alors donner lieu à une fatigue significative, du stress ou des allergies.

    Heureusement, certaines plantes participent au processus d’élimination des toxines, nous allons d’ailleurs vous en faire découvrir quelques-unes dans cet article.

     

    Le gui

    gui

    Le gui est une plante dépurative et diurétique permettant par là même d’éliminer les toxines. Faites bouillir un litre d’eau et laissez infuser deux feuilles de gui séchées. Filtrez, et laissez reposer. Si vous trouvez le mélange trop amer vous pouvez toujours y ajouter un peu de miel.

     

    L’artichaut

    artichaut

    L’artichaut favorise la détox des reins ainsi que des intestins. Il fait partie des plantes les plus bénéfiques pour la purification de l’organisme, c’est d’ailleurs pour cela que l’artichaut est aussi conseillé dans les cas de surpoids.

    L’artichaut peut aussi être recommandé dans les cas de diabète, car il contient de l’insulinepouvant ainsi aider à la régulation de glycémie en diminuant l’excès de sucre dans le sang.

    Pour profiter de ses bienfaits, mettez 3 feuilles d’artichaut dans un récipient d’eau et laissez bouillir quelques minutes. Puis, retirez les feuilles, filtrez et laissez refroidir avant de consommer ce jus. Faites cette préparation tous les jours afin que votre corps puisse réellement bénéficier des propriétés de cette plante.

     

    Le thé vert

    10 INFUSION POUR NETTOYER LE CORPS DES TOXINES

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le thé vert contient une multitude de propriétés telles que son action diurétique ou encore ses effets bénéfiques sur la réduction du cholestérol. Pour bénéficier des propriétés du thé vert, prenez-en 3 feuilles que vous déposerez dans une tasse d’eau bouillante. Laissez reposer et buvez.

     

    La canneberge (cranberry)

    canneberge

    Bien qu’il ne s’agisse pas d’une plante à proprement dit, une infusion de canneberge (cranberry), de par ses effets diurétiques, est véritablement efficace pour la détox du corps. La canneberge est conseillée pour les personnes souffrant d’infections urinaires telles que la cystite.

     

    Le pamplemousse

    10 INFUSION POUR NETTOYER LE CORPS DES TOXINES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Comme la canneberge, le pamplemousse est un fruit et non une plante, mais en boire en infusion est idéal pour faciliter la digestion et réduire l’appétit, c’est d’ailleurs pour cela que ce fruit est utilisé dans le cadre de régimes amaigrissants. Vous pouvez par exemple ajouter quelques quartiers de pamplemousse dans de l’eau bouillante, laisser reposer, retirer les quartiers et enfin boire l’infusion.

     

    Le thym

    thym

    Le thym vous aidera à nettoyer votre organisme et à renforcer votre système digestif. Si vous souffrez de douleurs menstruelles, le thym peut aussi vous aider dans cette situation. Enfin, il est aussi utilisé pour lutter naturellement contre la cellulite. Pour cela, mettez une cuillère de thym séché dans de l’eau bouillante, laissez infuser puis buvez.

     

    Le fenouil

    fenouil

    Le fenouil étant une plante diurétique, elle est particulièrement conseillée pour nettoyer les reins. Faites bouillir de l’eau et laissez infuser quelques feuilles et quelques morceaux de fenouil. Filtrez puis buvez l’infusion.

     

    Le pissenlit

    pissenlit

    Le pissenlit aide à purifier le foie et à faciliter les activités du système digestif. Ajoutez une cuillère de pissenlit dans une tasse d’eau bouillante, laissez infuser, filtrez puis buvez.

     

    Le persil

    10 INFUSION POUR NETTOYER LE CORPS DES TOXINES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le persil est idéal pour accélérer l’élimination des liquides. Dans un litre d’eau, laissez infuser durant cinq minutes deux cuillères de persil dans une tasse d’eau bouillante. Filtrez. Vous pouvez boire de cette infusion régulièrement tout au long de la journée.

     

    Le céleri

    celeri

    Grâce à ses propriétés dépuratives, et notamment sur le foie, le céleri est l’allié des cures de détoxet de purification de l’organisme. De même, il possède des bienfaits amaigrissants. Vous pouvez préparer une infusion de céleri en laissant infuser quelques tronçons dans de l’eau bouillante. Buvez-en régulièrement et tout au long de la journée.

     

    Souvenez-vous…

    La majorité de ces plantes peuvent être trouvées en supermarché. De même, la plupart de ces infusions peuvent vous aider à perdre du poids, mais, pour cela, il est nécessaire de suivre un régime équilibré en complément. Si vous êtes enceinte ne prenez pas ces infusions, de même que vous ne devriez en aucun cas abuser de ces infusions qui peuvent avoir un effet laxatif.

     

     

    Source : www.amelioretasante.com
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • passeportsante.net

    5 ALLIÉS MINCEUR

     

    Il n’est pas toujours facile de garder son poids idéal tout au long de l’année. Que ce soit pour compenser certains excès ou pour garder la ligne, découvrez 5 alliés minceur à mettre dans l’assiette.

     

    Le son d’avoine pour garder la ligne

    Le son d’avoine pour garder la ligne

    Rendu célèbre par le régime Dukan, le son d’avoine aurait des vertus hypocholestérolémiantes1 (= permet de réduire le taux de cholestérol), en raison de sa teneur en béta-glucane, une fibre soluble. Les fibres solubles présentent l’avantage de limiter l’absorption des glucides et des lipides des aliments avec lesquels elles ont été mélangées, l’organisme ne disposant pas des enzymes nécessaires à l’assimilation des fibres solubles. Cela a pour effet, pour une même quantité ingérée, de réduire l’apport calorique des repas, ainsi que les apports en sucres et en graisses. Le béta-glucane, et les fibres solubles en général, contribueraient également à accroître la sensation de satiété et ainsi à limiter la prise de poids en réduisant l’apport alimentaire et les risques de grignotage2. A titre d’exemple, un pain à l’orge enrichi à 3% de béta-glucane entraîne une sensation plus forte de satiété chez des personnes en bonne santé que chez celles qui ont consommé le pain non enrichi, tout en réduisant l’apport énergétique du repas suivant3. Enfin, le son d’avoine a la capacité d’absorber environ 30 fois son volume d’eau et de gonfler dans l’estomac, ce qui contribue davantage à la sensation de satiété.

    Pour toutes ces raisons, le son d’avoine est considéré comme un allié minceur, lorsqu’il est consommé en parallèle d’une alimentation équilibrée et sans grignotage. Lors des premiers jours de prise, il est conseillé de se limiter à une cuillère à soupe de son d’avoine par jour afin de s’assurer qu’il est bien toléré par l’organisme. La consommation peut ensuite être augmentée à 2 voire 3 cuillères à soupe par jour. Pratique, il peut se saupoudrer sur les yaourts et les salades, être incorporé dans des préparations comme les pâtes à crêpes, les galettes et le pain.

     

     

    Le konjac comme allié coupe-faim

    Le konjac comme allié coupe-faim

    Le konjac est une fibre soluble traditionnellement utilisée dans la cuisine asiatique. Il est très riche en glucomannanes, des fibres alimentaires qui ont une grande capacité d’absorption de l’eau. Son volume est multiplié par 17 au contact de l’eau, ce qui fait qu’il est particulièrement indiqué pour réguler le transit intestinal, faire baisser le taux de lipides sanguins, contrôler la glycémie et réduire l’apport énergétique des repas grâce à la sensation de satiété qu’il procure. De plus, en raison de ses faibles indices calorique et glycémique, sa consommation est recommandée en cas de régime hypocalorique. Une étude réalisée en 20051 sur 166 personnes en surpoids a comparé l’efficacité d’un supplément en fibres sur la perte de poids. Les patients recevaient soit un placebo, soit un supplément en glucomannane. Au bout de 5 semaines, les groupes prenant des suppléments en glucomannane accompagnés d’un apport énergétique journalier de 1200 calories ont perdu davantage de poids – en moyenne 800 g par semaine – que le groupe témoin qui suivait uniquement le régime.

    Le konjac est distribué sous différentes formes, ce qui diversifie les occasions de consommation : en forme de vermicelles (les shirataki) en substitut des spaghettis ou sous forme de gelée semblable au tofu (le konnyaku) et utilisable comme tel.

    Il se trouve également sous forme de gélules, à raison de 300 à 500 mg de glucomannane par gélule. Il est recommandé de prendre de 1 à 3 g de glucomannane avec 200 mL d’eau, de 30 à 60 minutes avant chaque repas. Pour éviter les désagréments que les fibres peuvent causer, il est préférable de commencer par la dose la plus faible avant de l’augmenter progressivement.

     

     

    L’agar agar pour limiter la prise de poids

    L’agar agar pour limiter la prise de poids

    Issu d’une algue et constitué à 80% de fibres, l’agar-agar est un gélifiant  végétal et naturel très peu calorique qui forme un gel dans l’estomac, ce qui augmenterait la sensation de satiété et favoriserait la perte de poids1.

    Une étude réalisée au Japon en 2005 a testé l’efficacité de l’agar-agar sur 76 personnes obèses et souffrant de diabète de type 22. Les 76 personnes étaient divisées en 2 groupes : un groupe témoin soumis à une alimentation traditionnellement japonaise, et un groupe suivant le même régime mais avec un supplément d’agar-agar, pendant 12 semaines. A l’issue des 12 semaines, le poids corporel moyen, l’IMC (= Indice de Masse Corporel), le taux de glucose sanguin, l’insulinorésistance et l’hypertension avaient été significativement réduits dans les 2 groupes, mais le groupe ayant reçu un complément d’agar-agar a obtenu de meilleurs résultats : une perte de poids de 2,8 kg contre 1,3 kg et une baisse de l’IMC de 1,1 contre 0,5 dans le groupe témoin.

    L’agar-agar se transforme en gelée à une température inférieure à 40°C, et seulement après avoir été préalablement chauffé. De ce fait, il ne peut être consommé en cuisine que dans des préparations chaudes, ou qui doivent être chauffées avant consommation. On peut donc le consommer en boisson chaude avant que celle-ci ne tiédisse, de façon à ce que l’agar-agar se transforme en gelée à l’intérieur du corps, ou dans des préparations de flans, crèmes, gelées. Il est recommandé de ne pas consommer plus de 4 g d’agar-agar par jour. Bien que ses effets indésirables soient peu fréquents, il peut entraîner des douleurs abdominales ou des diarrhées.

     

     

    Les œufs pour la satiété

    Les œufs pour la satiété

    Les œufs sont riches en protéines complètes, c’est-à-dire que ses protéines contiennent tous les acides aminés essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Or, les protéines sont réputées pour être particulièrement rassasiantes, plus que les glucides ou les lipides, ce qui a pour effet de réduire l’apport énergétique des repas suivants1.

    L’impact des œufs sur la perte de poids a souvent été étudié dans le cadre du petit-déjeuner. Dans une étude réalisée en 20082, 152 hommes et femmes âgés entre 25 et 60 ans et ayant un IMC supérieur ou égal à 25 – ce qui équivaut à un surpoids – ont pris un petit-déjeuner composé soit de 2 œufs, soit de bagels au moins 5 jours par semaine. Les deux petits déjeuners comptabilisaient 340 calories chacun, et la moitié des participants étaient soumis à un régime hypocalorique de 1000 calories par jour. 8 semaines après, les personnes en régime ayant pris des œufs au petit-déjeuner ont vu leur IMC et leur poids baisser d'avantage que les personnes en régime ayant pris des bagels : leur IMC a baissé de 0,95 contre 0,59 et leur poids a baissé de 2,63 kg contre 1,59 kg pour l’autre groupe, en plus d’une réduction plus importante de leur tour de taille et de leur pourcentage de masse grasse. En revanche, parmi les participants qui poursuivaient leur alimentation habituelle, aucune différence significative de poids ni d’IMC n’a pu être établie entre ceux qui prenaient des œufs au petit-déjeuner et ceux qui prenaient des bagels. L’étude suggère donc que les œufs sont un moyen d’améliorer une perte de poids lorsqu’un régime a été entamé. Une autre étude3 réalisée par les mêmes chercheurs révèle cependant que l’œuf pris au petit-déjeuner permet tout de même de réduire l’apport énergétique sur le reste de la journée, par rapport à un petit-déjeuner de bagels, ce qui confirme la supériorité des protéines sur les glucides par rapport à la sensation de satiété.

    Que ce soit dans le but de maintenir son poids idéal ou de perdre quelques kilos, les œufs sont donc une option intéressante pour réduire son apport énergétique journalier.

     

     

    Les céréales complètes pour s’affiner

    Les céréales complètes pour s’affiner

    Qui a dit qu’il fallait bannir les glucides pour perdre du poids ? Les céréales raffinées (pâtes ou pain blancs) apportent des « calories vides » dans le sens où elles sont privées de leurs fibres, qui se trouvent principalement dans l’enveloppe des céréales, tandis que les céréales complètes sont élaborées à partir des grains entiers et gardent tous leurs nutriments. A titre d’exemple, 100 g de farine de blé blanche apportent 0,3 g de fibres contre 2,3 g pour 100 g de farine de blé complet. Or, les fibres contenues dans les céréales complètes ont l’avantage de limiter l’absorption des glucides et d’avoir un index glycémique plus faible, c’est-à-dire qu’elles limitent la sécrétion d’insuline et donc le stockage des glucides sous forme de graisses1.

    Dans une étude réalisée en 20082, 25 hommes et 25 femmes obèses ont été suivis pendant 12 semaines. Tous étaient soumis à la même alimentation, à la seule différence qu’une moitié d’entre eux consommait uniquement des céréales raffinées, et l’autre moitié uniquement des céréales complètes. Une diminution de poids, du tour de taille, et du pourcentage de masse grasse a pu être observée chez les 2 groupes au cours de l’étude, mais les participants ayant consommé des céréales complètes ont pu réduire de façon plus marquée leur pourcentage de masse grasse et leur graisse abdominale.

    Les céréales complètes seraient donc effectivement une option à envisager pour accélérer la perte de masse grasse dans le corps, dans le respect d’une alimentation équilibrée.

     

    Samira Leroux
     
     
     
     

    Sources

    Le son d’avoine

    1. Kristensen M, Bügel S, A diet rich in oat bran improves blood lipids and hemostatic factors, and reduces apparent energy digestibility in young healthy volunteers, Eur J Clin Nutr, 2011
    2. D. El Khoury, C. Cuda, B.L. Luhovyy, et al., Beta Glucan: Health Benefits in Obesity and Metabolic Syndrome, J Nutr Metab, 2012
    3. Vitaglione P, Lumaga RB, Stanzione A, et al., Beta-Glucan-enriched bread reduces energy intake and modifies plasma ghrelin and peptide YY concentration in the short term, Appetite, 2009

    Le konjac

    1. Birketvedt GS, Shimshi M, Erling T, et al., Experiences with three different fiber supplements in weight reduction, Med Sci Monit, 2005

    L’agar agar

    1. S. Lacoste, Ma bible de la phytothérapie : le guide de référence pour se soigner avec les plantes, 2014
    2. Maeda H, Yamamoto R, Hiaro K, et al., Effects of agar (kanten) diet on obese patients with impaired glucose tolerance and type 2 diabetes, Diabetes Obes Metab, 2005

    Les œufs

    1. Paddon-Jones D, Westman E, Mattes RD, et al., Protein, weight management, and satiety, Am J Clin Nutr, 2008
    2. JS Vander Wal, A Gupta, P Khosla, et al., Egg breakfast enhances weight loss, Int J Obes (Lond), 2008
    3. JS Vander Wal, JM Marth, P Khosla, et al., Short-term effect of eggs on satiety in overweight and obese subjects, J Am Coll Nutr, 2005

    Les céréales complètes

    1. Giacco R, Costabile G, Della Pepa G, et al., A whole-grain-cereal-based diet lowers postprandial plasma insulin and triglyceride levels in individuals with metabolic syndrome, Nutr Metab Cardiovasc Dis, 2014
    2. Katcher HI, Legro RS, Kunselman AR, et al., The effects of a whole grain-enriched hypocaloric diet on cardiovascular disease risk factors in men and women with metabolic syndrome, Am J Clin Nutr, 2008

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

     

    Comment une mère a guéri l’eczéma de sa fille

    avec une alimentation crue

     

     

    Maya souffrait d’une forme sévère d’eczéma depuis qu’elle était bébé. À un an, l’eczéma s’est caractérisé par une peau squameuse, rouge et écaillée sur tout le corps de Maya, ce qui a forcé sa mère à avoir recours à un traitement pour l’eczéma recommandé en médecine traditionnelle, la crème stéroïde.

     

    Le pédiatre de Maya lui avait également donné des conseils sur les suppléments alimentaires et lui avait recommandé de retirer le lait de vache de son régime et de le remplacer par du lait de chèvre (environ 15% des nourrissons  présentent une allergie aux protéines de lait de vache, avec des réactions allergiques communes de la peau). Après avoir fait cela, la mère de Maya a remarqué que la recommandation avait fonctionné, mais seulement pendant un moment.

    Il n’a pas fallu longtemps avant que Maya commence à avoir des rhumes chroniques, un effet secondaire lié à la crème aux stéroïdes selon sa mère. Les crèmes aux stéroïdes ont une grande capacité à pénétrer dans la peau, ce qui peut créer un ralentissement de la circulation sanguine et détruire les cellules qui assurent une immunité protectrice contre les agents pathogènes. La mère de Maya craignait que la crème ne fasse que camoufler le problème, plutôt que de résoudre la cause profonde du problème.

    L’eczéma de Maya a fait un retour fracassant à l’âge de 4 ans, et sa mère pris la décision de ne plus utiliser de crème aux stéroïdes et a eu recours à la naturopathie. Elle a épuré le régime alimentaire de Maya en éliminant progressivement le lait, le gluten et les sucres raffinés; une tactique qui se révéla efficace puisque l’eczéma de sa fille disparaissait à vue d’œil.

    Mais lorsque Maya a eu 7 ans, son eczéma est revenu pire qu’avant. Cependant cette fois là, on a remarqué que Maya souffrait également d’un problème de candidose et de parasites. Désespérée, sa mère a une fois de plus fait du ménage dans son régime alimentaire mais cette fois-là elle a éliminé la viande, les œufs et le sucre. Mais ses efforts n’ont mené à rien car les symptômes semblaient s’aggraver.

    Après des mois à jongler avec l’alimentation de Maya, sa maladie était flagrante malgré tous ses efforts pour la débarrasser de sa candidose. Elle perdait rapidement du poids, une chose que sa mère a attribué à l’incapacité de son intestin à absorber les nutriments. C’est à ce moment là qu’elle a envisagé de remettre Maya sous médicaments par crainte de perdre sa fille.

    Une ultime tentative pour sauver sa fille

    La mère de Maya avait essayé d’intégrer tout ce à quoi elle avait pensé, et l’état de sa fille ne s’améliorait pas. Et juste avant de décider de remettre Maya sous médicaments, elle a rencontré une communauté végétarienne sur Instagram qui a diffusé des informations sur un type de régime crudivore se montrant efficace dans le traitement contre la candidose.

    Bien que cela semblait ‘absurde’ pour la mère de Maya, elle était arrivé à un point ou elle n’avait pas d’autre choix. Donc elle a fait testé régime aux bananes pendant 10 jours avant de le donner à Maya, et elle a remarqué qu’elle était en pleine forme en suivant ce régime. Elle a immédiatement mis sa famille sous un régime alimentaire se composant principalement de fruits, de légumes feuilles et de lipides sains tels que les avocats, les noix et les graines.

    Au cours des derniers six mois qui ont suivi, la peau de Maya s’était complètement éclaircie grâce au régime crudivore, avec seulement quelques minuscules taches sèches restantes sur sa peau.
    Maya a enfin retrouvé la paix, et sa famille a également ressenti les bienfaits de ce régime spécifique.

    Aujourd’hui elle et sa famille sont heureux, en bonne santé et parcourent le monde en filmant des documentaires de leurs expériences à travers leur chaîne YouTube, deHappy.

     

    Les smoothies ont une grande place dans l’alimentation de la famille de Maya.

     

    Le régime crudivore a changé la qualité de vie de Maya.

     

    Maya avec ses frères pendant des vacances en famille.

    Est-ce qu’une alimentation végétarienne est le chemin à suivre?

    Bien qu’il n’y ait une unanimité définitive quant à savoir si oui ou non un régime alimentaire végétarien comportant des aliments sains et non transformés est le mode de vie alimentaire le plus bénéfique, de nombreux médecins ont commencé à reconnaître les avantages d’un tel régime sur la santé.

    Après avoir examiné des données sur 87 études publiées en 2006, les auteurs Berkow et Barnardont consigné dans dans Nutrition Reviews qu’un régime végétalien ou végétarien est très efficace pour la perte de poids. Ils ont également constaté que les populations végétariennes ont de faibles taux de maladies cardiaques, d’hypertension artérielle, de diabète et d’obésité. En outre, l’examen indique que la perte de poids chez les végétariens ne dépend pas de l’exercice physique et qu’ils perdent environ 450 grammes par semaine.

    Une autre étude a révélé que les régimes végétariens sont riches en nutriments, concordent avec les recommandations en matière de nutrition, et pourraient être recommandés pour la gestion du poids sans compromettre la qualité de l’alimentation.

    Les études sur la santé « Adventist Health Studies » ont constaté que les végétariens ont environ deux fois moins de risques de développer un diabète que les non-végétariens.
    En 2008, Vang et al ont déclaré que les non-végétariens étaient 74% plus susceptibles de développer le diabète sur une période de 17 ans par rapport aux végétariens.

    La seule façon de savoir si oui ou non un régime alimentaire plus végétarien est bon pour vous est de l’essayer. Pour commencer, réduisez progressivement la consommation de viande, ainsi que les rations de sous-produits animaliers en les limitant à quatre jours max par semaine. Essayez de changer votre petit-déjeuner traditionnel par un smoothie. Ou si vous aimez vraiment les oeufs au petit déjeuner, essayez de les manger avec certains légumes sautés comme les épinards ou le chou frisé. Analysez comment vous vous sentez après avoir fait ces petits changements, et si vous remarquez un regain d’énergie, commencez ensuite faites diverses recettes à base de plantes dans votre alimentation.

    Réduire la consommation de viande et les produits laitiers seulement de quelques jours par semaine sera non seulement bénéfique pour votre santé, mais cela aura également un impact écologique, positif et massif sur notre Planète. Essayez et dites en commentaire ci-dessous comment cela a changé votre vie!

     

     

    Source: collective-evolution.com
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    QUE FAIRE SI VOTRE CHOLESTÉROL EST TROP HAUT ?

     

     

    « Le cholestérol n’est pas le coupable »,

    « le cholestérol n’est pas un poison »,

    « les médicaments contre le cholestérol sont toxiques »…

     

    N’empêche.

    On a beau connaître tous les arguments, ce n’est pas drôle de revenir du labo d’analyse avec des examens sanguins indiquant un taux de cholestérol trop élevé.

    Il faut bien faire quelque chose ! On ne va tout de même pas continuer à vivre comme si de rien n’était !

    Et comment profiter de la vie, comment encore se faire plaisir, profiter d’un repas autour d’une bonne table avec cette épée de Damoclès sur la tête ??

    Vous avez entièrement raison.

    Le rôle du cholestérol dans les maladies cardiovasculaires est très probablement totalement exagéré.

    Réduire son taux de cholestérol, que ce soit par un régime sans graisses saturées ou par des médicaments (statines) ne réduit pas le risque de décès.

    Toutefois, quel que soit votre âge et votre état de santé, des méthodes naturelles réduisent votre risque cardiovasculaire. Et il serait absurde de vous en priver ! Surtout si vous revenez de chez votre médecin avec un cholestérol trop élevé.

    Mais avant de vous dire ce que vous pouvez entreprendre dès aujourd’hui, permettez-moi un court rappel sur le cholestérol.

    Le cholestérol est bon pour la santé

    Le cholestérol est une des molécules les plus importantes du corps humain : elle est indispensable à la fabrication des cellules, ainsi que pour produire des hormones vitales comme les hormones du stress et les hormones sexuelles, ainsi que la vitamine D.

    Le cholestérol est indispensable pour digérer les graisses : il entre dans la composition des acides biliaires, fabriqués par le foie.

    Il est enfin vital pour le cerveau, permettant à la mémoire de fonctionner : les personnes qui manquent de cholestérol, et les personnes qui font baisser artificiellement leur taux de cholestérol avec des statines (médicaments) ont des problèmes de mémoire [1], un risque plus élevé de diabète, de dépression, de suicide et de mort violente [2].

    Tout cela est documenté scientifiquement.

    Il ne s’agit pas de tendances légères mais de liens très étroits.

    La médecine connaît mal le fonctionnement du cœur et des artères

    Il faut bien réaliser que la cardiologie, la médecine du cœur, reste aujourd’hui très imprécise.

    Certes, les médecins font des miracles avec les cœurs artificiels. Ils ont aussi fait d’immenses progrès dans la médecine d’urgence, pour sauver la vie de personnes ayant subi un accident cardiaque (infarctus), en débouchant en urgence les artères.

    Toutefois, une grande incertitude demeure sur les causes des maladies cardiovasculaires : pourquoi elles apparaissent, comment les prévenir, comment éviter un nouvel accident après un premier infarctus ou un AVC.

    Peu de médecins vous le diront droit dans les yeux, mais les théories les plus contradictoires s’affrontent.

    Pour vous donner un exemple, bien des médecins estiment que c’est le cholestérol qui bouche les artères. En fait, ce qu’on appelle la « plaque » artérielle, qui réduit le diamètre des artères et accroît le risque qu’elles se bouchent, est principalement constituée de cellules musculaires des artères qui ont proliféré, de calcium et de fer, le cholestérol restant minoritaire.

    Certains chercheurs pensent même que le cholestérol est un pansement. Il viendrait là pour réparer les dégâts provoqués par l’inflammation de la paroi des artères : c’est pour cela que l’on trouverait du cholestérol à cet endroit.

    L’augmentation du taux de cholestérol serait donc le moyen pour l’organisme de se protéger. Et baisser son taux de cholestérol avec des médicaments serait donc une très mauvaise idée !

    Evaluer votre risque cardiaque : les vraies analyses

    Une chose est sûre cependant : votre taux de cholestérol total n’est pas un bon moyen de prévoir votre risque cardiovasculaire.

    Il est beaucoup plus utile pour vous de faire les analyses suivantes :

    • Niveau de triglycérides : bien qu’un taux de 2 g par litre soit considéré officiellement comme acceptable, les experts s’accordent à dire qu’un taux de triglycérides qui se rapproche de 1,5 g/l indique déjà un très mauvais état de santé cardiovasculaire. Idéalement, votre niveau de triglycérides devrait toujours être inférieur à 1,2 g/l [3].
    • Ratio HDL/cholestérol : le niveau de HDL (dit « bon » cholestérol), est un facteur prédictif du risque cardiaque. Divisez simplement votre taux de HDL par votre taux de cholestérol total. Le pourcentage doit idéalement être supérieur à 24 %.
    • Ratio triglycérides/HDL : vous pouvez faire la même chose avec votre ratio de triglycérides par rapport à votre HDL. Le ratio doit être inférieur à 2.
    • Votre taux de sucre sanguin à jeun (glycémie à jeun) : les études montrent que les personnes qui ont une glycémie à jeun de 100-125 mg/dl ont presque 300 % de risques en plus de maladie cardiaque coronaire (artères qui irriguent le cœur) que les personnes qui ont moins de 79 mg/dl [4].
    • Taux de fer : le fer en excès dans le corps est une source majeure de stress oxydatif. Si vous avez trop de fer (taux de ferritine supérieur à 200 ng/ml), cela peut abîmer la paroi de vos artères et augmenter votre risque d’accident cardiovasculaire. Le moyen le plus simple de réduire votre taux de fer est alors de pratiquer le don du sang. Si votre taux est particulièrement élevé, il faut consulter un hématologue, cela peut être le signe d’une hémochromatose, une maladie génétique.

    Les moyens naturels de réduire votre risque cardiovasculaire

    Mais attention : si vous constatez que vous avez de mauvais taux tels ceux relevés ci-dessus, la solution la meilleure n’est pas d’avaler des pilules chimiques pour les corriger.

    Cela ne servira à rien. Si vos taux sont mauvais, c’est un problème de mode de vie qui se corrige en adaptant votre comportement et votre alimentation.

    Voici la liste des mesures naturelles à prendre :

    • Remplacez la nourriture industrielle, transformée, artificielle, par des aliments entiers, frais, cuisinés au minimum et si possible bio et cultivés localement.
    • Évitez les produits allégés et augmentez votre consommation de graisses bonnes pour la santé : avocat, poissons gras, œufs bio entiers, beurre de vaches de pâturage, graisse de noix de coco, huile de noix extraite à froid, fruits à coque (noix, amandes, noisettes…) non grillées et non salées, huile de colza bio ou d’olive ; veillez en particulier à votre ratio oméga-3/oméga-6, qui doit être entre 1 pour 1 et 1 pour 5, mais certainement pas 1 pour 20 ou 1 pour 30 comme c’est en général le cas dans l’alimentation occidentale actuelle.
    • Optimisez vos apports de calcium, magnésium, sodium et potassium ; si vous mangez beaucoup de légumes bio, vous aurez les apports nécessaires. Faites des jus de légumes avec un extracteur pour augmenter votre consommation plus facilement.
    • Surveillez votre taux de vitamine D. Préférez si possible l’exposition au soleil. Vous atteindrez votre niveau optimal de vitamine D en vous exposant chaque jour 15 à 20 minutes sur au moins les trois-quarts de votre corps ; si vous ne pouvez pas vous exposer, prenez un complément alimentaire, prenez en même temps de la vitamine K2 : ces vitamines agissent ensemble pour ralentir la calcification des artères (artériosclérose) [5].
    • Arrêtez à tout prix de fumer mais buvez un verre de vin rouge par jour ; évitez les vins sucrés, cuits, liqueurs et alcools forts.
    • Faites de l’exercice physique régulièrement : il s’agit là de la façon la plus sûre et la plus efficace de prévenir et traiter les maladies cardiaques.
    • Veillez à votre hygiène dentaire et buccale : une dent morte (dévitalisée), la plaque dentaire (bactéries autour des dents et sur la gencive), des gencives enflammées (rouges) sont associées à un grand nombre de maladies dont les maladies cardiaques. Dans une étude de 2010, les personnes présentant une mauvaise hygiène de la bouche avaient 70 % de risques de développer une maladie cardiaque par rapport aux personnes qui se brossaient les dents deux fois par jour [6].
    • Evitez les statines, qui font baisser votre taux de cholestérol artificiellement, sans effort, mais avec des risques de nombreux effets indésirables. Les seules personnes qui peuvent tirer un avantage pour leur santé des statines sont celles qui souffrent d’une hypercholestérolémie familiale, une maladie très rare qui donne un taux très élevé de cholestérol quelle que soit l’alimentation et le mode de vie. Si vous devez prendre des statines, prenez absolument aussi du CoQ10, un coenzyme très important pour l’énergie cellulaire, et dont la fabrication est également bloquée par les statines qui ne font pas qu’empêcher la fabrication de cholestérol.
    • Pour réduire votre niveau d’insuline, et améliorer votre sensibilité à l’insuline, choisissez un régime à index glycémique bas, c’est-à-dire des aliments qui ne font pas trop rapidement monter votre taux de sucre sanguin : patates douces plutôt que pommes de terre, miel plutôt que sucre, légumineuses (pois, haricots, fèves) plutôt que céréales. Il existe aussi un complément alimentaire, l’acide alpha-lipoïque (400 mg), qui améliore la sensibilité à l’insuline.

    À votre santé !

    Jean-Marc Dupuis

     

     

    Santé nature innovation

    [1] Could Low Cholesterol Levels Jeopardise Brain Function ?
    [2] Low cholesterol and violent crime.
    [3] Triglycerides and Cardiovascular Disease, A Scientific Statement From the American Heart Association
    [4] If Your Fasting Blood Sugar is Above 90 You Are At Risk of Heart Disease
    [5] Vitamin D and K2 Work in Tandem to Slow Arterial Calcification
    [6] Toothbrushing, inflammation, and risk of cardiovascular disease: results from Scottish Health Survey

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • sante-nutrition.org

    48 aliments pour équilibrer vos hormones

    et vous donner une peau éclatante

     

    avocats

     

     

    Qui ne veut pas un bon système reproducteur, des hormones équilibrées, et une peau éclatante?

    La consommation de certains aliments riches en nutriments mettra quiconque sur ce chemin. Que cela nous plaise ou non, les hormones contrôlent notre humeur, digestion, énergie, libido, métabolisme, et l’aspect de notre peau.

     

    Si nous ne mangeons pas les aliments qui contiennent les nutriments dont nous avons besoin, notre corps ne peut pas produire correctement les hormones ou maintenir l’équilibre hormonal, car il n’a pas les blocs de construction pour le faire.

    Tout ce que vous mangez améliore soit la production hormonale, ou cause des déséquilibres imprévisibles.

    Le corps humain a besoin d’un équilibre des trois macronutriments, les glucides, les protéines, et en particulier les graisses.

    Les graisses sont l’un des éléments les plus cruciaux pour l’équilibre hormonal. Pendant des années, on nous a dit que les aliments sans matières grasses sont bons, tandis que le cholestérol et les graisses saturées sont mauvais. C’est un mensonge dangereux. Les graisses saines sont la matière première dont nous avons besoin pour produire et maintenir une bonne fonction hormonale.

    Voici pourquoi: les hormones sont produites en utilisant certains acides gras et le cholestérol, donc s’il nous manque ces éléments nutritifs, des problèmes d’hormones en découlent simplement parce que le corps n’a pas les nutriments dont il a besoin pour les fabriquer. Notre corps a besoin de certaines graisses pour la reconstruction des cellules et la stabilisation des hormones. Ceci est particulièrement important pour le système reproducteur féminin.

     

    La façon de manger pour un bon équilibre hormonal

    Constituer les repas de protéines saines, de graisses saines qui équilibrent les hormones, de légumes riches en antioxydants et de plantes médicinales aidera votre corps à prospérer. Choisissez un aliment de chaque catégorie pour un repas facile, qui équilibre les hormones, et qui soigne la peau.

     

    1. Protéines saines

    • Fruits à coque trempés ou germés
    • Haricots secs
    • Graines oléagineuses
    • Quinoa
    • Lentilles
    • Poulet, dinde, boeuf, cerf, oeufs biologiques ou bleu-blanc-coeur
    • Poissons sauvages

    2. Graisses saines qui équilibrent les hormones

    • L’huile de noix de coco (et tous les produits issus de la noix de coco, d’ailleurs). Elle contient de l’acide laurique, qui est incroyablement bon pour la peau et extrêmement bénéfique pour la production hormonale. En outre elle tue les mauvaises bactéries et les virus dans le corps, constitue une source d’énergie rapide, est facile à digérer, et accélère le métabolisme.
    • Les avocats. Ils sont riches en graisse saine qui aide notre corps à absorber et à utiliser les nutriments. Ils sont aussi riches en fibres, en potassium, en magnésium, en vitamine E, en vitamines B, et en acide folique – tous essentiels pour maintenir l’équilibre hormonal dans le corps.
    • Beurre cru/ghee. Ils fournissent une riche source de vitamines liposolubles A, D, E et K2. Ces nutriments sont des blocs de construction clés pour la production hormonale. Le beurre fournit de grandes quantités d’acides gras à chaîne courte et moyenne, qui soutiennent la fonction immunitaire, stimulent le métabolisme et ont des propriétés antimicrobiennes; ce qui signifie qu’ils combattent les mauvaises bactéries et les virus dans le corps.
    • Les jaunes d’oeufs. Ils sont riches en innombrables vitamines et minéraux y compris: A, D, E, B2, B6, B9, fer, calcium, phosphore, potassium et choline qui contribuent tous à un système reproducteur sain, l’équilibre hormonal, et une peau saine. La choline et l’iode dans les jaunes d’œufs sont également cruciaux pour fabriquer des hormones thyroïdiennes saines.
    • Noix et graines. Noix et graines trempées, olives et huile d’olive, huile fermenté de foie de morue, huile de chanvre, huile de lin.

    3. Légumes riches en antioxydants

    Cherchez tout ce qui est vert foncé: asperges, brocoli, épinards, chou vert, chou, concombre, chou frisé, coriandre, etc.

    Optez pour des légumes aux couleurs vives: poivrons verts, rouges, jaunes et oranges, chou rouge, oignons rouges/blancs, tomates et carottes.

    Ne négligez pas les légumes féculents: patates douces, courge spaghetti, manioc, betteraves, artichauts, courge musquée, et navets.

    4. Epices et plantes médicinales

    • Cannelle
    • Curcuma
    • Cayenne
    • Cumin
    • Ail
    • Gingembre

     

    Si votre corps a les nutriments dont il a besoin pour être en équilibre hormonal, il le sera. Vous ferez l’expérience d’une peau éclatante, d’une humeur stable, de la fertilité et d’une énergie constante. Notre corps a une capacité incroyable à guérir et à être en équilibre, quand on lui donne les nutriments dont il a besoin pour s’épanouir.

     

    Source : Mind Body Green

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • passeportsante.net

    5 PLANTES POUR RETROUVER DE L'ÉNERGIE

     

    Stress, maladie ou baisse de forme passagère, les circonstances font qu’il est parfois nécessaire de se redonner un coup de fouet. Découvrez 5 plantes qui aident à retrouver de l’énergie.

     

     

    Le ginseng pour lutter contre la fatigue

    Le ginseng pour lutter contre la fatigue

    Le ginseng est une plante médicinale très renommée en Asie et reconnue pour ses vertus stimulantes, y compris pour le développement de la force physique1.

    Une étude a été réalisée en 20132 sur 90 personnes (21 hommes et 69 femmes) souffrant d’hypersomnie idiopathique, qui se caractérise par une somnolence excessive durant la journée et parfois de longues nuits de sommeil. Les patients ont reçu soit 1 ou 2 g d’extrait alcoolique de ginseng par jour, soit un placebo pendant 4 semaines. A l’issue des 4 semaines, les résultats ont montré que seule une dose de 2 g d’extrait alcoolique de ginseng avait pu améliorer la fatigue ressentie par les participants, estimée grâce à l’échelle visuelle analogique. Les patients ayant reçu 2 g d’extrait alcoolique de ginseng par jour ont vu leur état de fatigue passer de 7,3/10 à 4,4/10 sur l’échelle visuelle analogique contre de 7,1 à 5,8 pour le groupe témoin. Selon un test réalisé sur des rats en 20101, les propriétés anti-fatigue du ginseng seraient dues à sa teneur en polysaccharides, et plus précisément en polysaccharides acides3, un de ses principes actifs.

    Le ginseng serait aussi efficace pour lutter spécifiquement contre la fatigue liée au cancer, comme le suggère une étude réalisée en 20134 sur 364 participants. Au bout de 8 semaines de traitement, les questionnaires ont révélé que les participants ayant reçu 2 g de ginseng par jour étaient significativement moins fatigués que ceux qui avaient pris un placebo. Aucun effet secondaire particulier n’a été mentionné dans l’étude.

    Le ginseng est donc recommandé en cas de fatigue chronique et peut s’utiliser en teinture mère, en décoction de racines séchées ou sous forme d’extrait normalisé.

     

     

    Le kola pour stimuler le système nerveux

    Le kola pour stimuler le système nerveux

    Les graines de kola ont été mâchées durant des millénaires en Afrique pour combattre la fatigue physique et intellectuelle et lutter contre la dépression.

    Les effets stimulants du kola sur le système nerveux central sont essentiellement dus à sa richesse en caféine dont les bienfaits contre la fatigue à court terme et sur la vigilance sont déjà largement reconnus. A dose élevée, la caféine s’avère même aussi efficace que d’autres stimulants délivrés sur ordonnance médicale tels que le modafinil, comme le suggère une étude réalisée en 2008 sur 53 adultes en bonne santé1.

    Le kola se consomme sous différentes formes :

    • Poudre séchée en capsules ou comprimés : de 2 à 6 g par jour, en 2 ou 3 fois
    • Décoction : faire bouillir de 1 à 3 g de poudre séchée dans 150 mL d’eau pendant 5 à 10 minutes. Boire de 1 à 3 tasses par jour
    • Extrait fluide (1:1 dans l’éthanol à 60%) : prendre de 1,25 à 2,5 mL, de 1 à 3 fois par jour
    • Teinture (1:5 dans l’éthanol à 60%) : prendre de 2 à 7,5 mL, 1 à 4 fois par jour

    Les quantités de kola correspondent de 50 à 150 mL de caféine par jour. Toutefois, la caféine que contient le kola peut causer de l’insomnie, de la nervosité, de l’agitation et de l’irritation gastrique. En grandes quantités, la caféine peut provoquer des nausées, vomissements, de l’hypertension artérielle, des maux de tête, entre autres désagréments, et entraîner une dépendance.

     

     

    La rhodiole contre la fatigue liée au stress

    La rhodiole contre la fatigue liée au stress

    La rhodiole (rhodiola rosea) est une plante médicinale qui aurait le pouvoir d’accroître l’endurance physique, la longévité, les facultés cognitives, entre autres. L’extrait de rhodiole est couramment utilisé en Russie et en Suède pour ses propriétés adaptogènes – contre le stress – et plus précisément contre la fatigue liée au stress1. Cette fatigue peut se manifester par un état dépressif, une concentration moindre, des pertes de mémoire, des difficultés à dormir ou encore par un épuisement émotionnel.

    Une étude réalisée en 2009 a cherché à observer les effets de la rhodiole sur 60 individus âgés entre 20 et 55 ans souffrant de fatigue liée au stress2. La moitié d’entre eux recevait 576 mg d’extrait de rhodiole SHR-5 par jour, répartis en 4 prises, tandis que l’autre moitié recevait 4 comprimés de placebo pendant 28 jours. Aux premier et dernier jour étaient relevés la qualité de vie, les symptômes de fatigue, la dépression, le niveau d’attention et le niveau de cortisol (l’hormone du stress) de chaque individu. Les résultats ont montré que les participants traités à la rhodiole montraient moins de signes de fatigue et faisaient preuve de plus d’attention que le groupe de contrôle, en plus de présenter un niveau de cortisol plus bas.

    La rhodiole semble donc être un traitement naturel efficace contre la fatigue liée au stress, et se trouve plus souvent sous forme de capsules ou de comprimés d’extrait sec normalisé. Conformément au dosage pratiqué dans les études, la posologie va de 100 à 300 mg d’extrait, 2 fois par jour. Il est préférable de prendre la plante 30 minutes avant de manger, le matin et le midi, car en prendre le soir pourrait perturber le sommeil.

     

     

    L’angélique chinoise pour améliorer les performances sportives

    L’angélique chinoise pour améliorer les performances sportives

    L’angélique chinoise (angelica sinensis) est un tonique utilisé pour lutter contre la fatigue et les états de faiblesse.

    Dans une étude réalisée en 2014, des chercheurs ont voulu tester l’efficacité de l’angélique chinoise sur la performance sportive et la fatigue physique chez des souris1. Certaines souris s’entraînaient pendant 6 semaines et recevaient soit 0,41 g/kg, soit 2,05 g/kg d’angélique par jour. Les autres soit étaient sédentaires, soit s’exerçaient, mais sous placebo. Les résultats ont montré que les souris traitées à l’angélique nageaient plus longtemps et avaient un niveau de glucose sanguin plus élevé que les autres, mais aucune précision n’a été donnée sur une éventuelle différence entre les dosages.

    Dans une autre étude réalisée en 20112, c’est l’efficacité d’une décoction, Dang Gui Bu Xue Tang – un mélange de racine d’angélique chinoise et de racine d’astragale, également réputée pour ses vertus stimulantes – qui a été étudiée. Certains rats souffrant de fatigue chronique induite par une restriction alimentaire et de la nage forcée ont reçu quotidiennement 12 ou 24 g/kg de cette décoction pendant 28 jours. Au bout de 28 jours, les rats traités avec la décoction avaient pris du poids et amélioré leur endurance, contrairement aux autres.

    Ces résultats suggèrent que l’angélique chinoise pourrait stimuler les performances sportives et améliorer le syndrome de fatigue chronique chez l’homme. La racine séchée de cette plante peut se consommer à raison de 1 à 2 g, en capsules ou en infusion, 3 fois par jour. La plante est rarement utilisée seule en médecine chinoise, la posologie est donc donnée uniquement à titre indicatif.

     

     

    Le thé pour soulager la fatigue chronique

    Le thé pour soulager la fatigue chronique

    Le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde, après l’eau. Il est surtout reconnu pour sa richesse en antioxydants, qui protègent les cellules du corps contre les dommages causés par les radicaux libres. La caféine qu’il contient – et qu’on appelle aussi théine – lui confère des propriétés stimulantes.

    Une étude réalisée en 2012 a mesuré les effets de différentes boissons, dont le thé – sans préciser sa variété – sur l’humeur, la performance, les efforts et le repos de 95 personnes exerçant une activité professionnelle pendant 10 jours1. Les résultats ont montré que la consommation de thé était associée à une performance accrue au travail et une sensation de fatigue réduite, surtout lorsqu’il était consommé sans sucre ni lait. En revanche, sa consommation entraverait la récupération le soir venu.

    Une autre étude portant spécifiquement sur le thé vert a été réalisée en 2005 sur des souris atteintes de fatigue chronique2. La fatigue chronique, induite par un stress oxydatif, était mesurée par le temps que les souris passaient sans bouger lors du test de nage forcée – plus longtemps elles restent immobiles, plus elles sont fatiguées –. Les souris ayant reçu de l’extrait de thé vert (25 ou 50 mg/kg) et des catéchines – les antioxydants du thé – (50 ou 100 mg/kg) pendant 7 jours sont restées moins longtemps immobiles lors du test de nage forcée.

    Ces résultats suggèrent donc que le thé peut avoir des effets bénéfiques sur la fatigue chronique chez l’homme, ou au moins augmenter sa concentration sur le court terme. Si le thé vert contient plus d’antioxydants que le thé noir, il contient toutefois moins de caféine (30 mg dans 250 mL de thé vert contre 42 mg dans 250 mL de thé noir), la consommation de l’un ou de l’autre dépend donc de ses besoins et de l’origine de sa fatigue.

     
      
    Samira Leroux
     
     
     
     

    Sources

    Le ginseng 

    1. Wang J, Li S, Fan Y, et al., Anti-fatigue activity of the water-soluble polysaccharides isolated from Panax Ginseng C. A. Meyer, J Ethnopharmacol, 2010
    2. Kim HG, Cho JH, Yoo SR, et al., Antifatigue effects of Panax ginseng C.A. Meyer: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial, PLoS One, 2013
    3. Wang J, Sun C, Zheng Y, et al., The effective mechanism of the polysaccharides from Panax ginseng on chronic fatigue syndrome, Arch Pharm Res, 2014
    4. Barton DL, Liu H, Dakhil SR, et al., Wisconsin Ginseng (Panax quinquefolius) to improve cancer-related fatigue: a randomized, double-blind trial, N07C2, J Natl Cancer Inst, 2013

    Le kola

    1. Killgore WD, Rupp TL, Grugle NL, et al., Effects of dextroamphetamine, caffeine and modafinil on psychomotor vigilance test performance after 44 h of continuous wakefulness, J Sleep Res, 2008

    La rhodiole 

    1. SM Ross, Rhodiola Rosea (SHR-5), Part I: A Proprietary Root Extract of Rhodiola rosea is found to be Effective in the Treatment of Stress-Related Fatigue, Holistic Nursing Practice, 2014
    2. Olsson EM, von Schéele B, Panossian AG, A randomised, double-blind, placebo-controlled, parallel-group study of the standardized extract shr-5 of the roots of Rhodiola rosea in the treatment of subjects with stress-related fatigue, Planta Med, 2009

    L’angélique chinoise

    1. Yeh TS, Huang CC, Chuang HL, et al., Angelica sinensis improves exercise performance and protects against physical fatigue in trained mice, Molecules, 2014
    2. Liu Y, Zhang HG, Li XH, A Chinese herbal decoction, Danggui Buxue Tang, improves chronic fatigue syndrome induced by food restriction and forced swimming in rats, Phytother Res, 2011

    Le thé

    1. Bryan J, Tuckey M, Einöther SJ, et al., Relationships between tea and other beverage consumption to work performance and mood, Appetite, 2012
    2. Singal A, Kaur S, Tirkey N, et al., Green tea extract and catechin ameliorate chronic fatigue-induced oxidative stress in mice, J Med Food, 2005

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    LES INCROYABLES BIENFAITS DE L'ANANAS POUR LA SANTÉ

     

    L’ananas est le deuxième fruit le plus apprécié en Amérique après la banane dans la catégorie « fruits tropicaux ». Il possède toute une panoplie d’effets bénéfiques sur la santé. Voici quelques bonnes raisons pour lesquelles nous devrions augmenter notre consommation d’ananas…

     

    L’ananas est un fruit originaire d’Amérique du Sud, très juteux et au goût exotique qui mélange douceur et acidité. Une tasse (165 grammes) fournit 100 % des apports journaliers recommandés en vitamine C, et constitue également une bonne source de manganèse ainsi que de bromélaïne, une enzyme d’importance vitale. Par ailleurs, l’ananas contient du cuivre, des vitamines B1 et B6, des fibres alimentaires, de l’acide folique et de l’acide pantothénique.

     

    Voici une liste non exhaustive des bienfaits de l’ananas pour notre santé. Achetez de préférence de l’ananas bio.

     

    1. L’ananas renforce le système immunitaire

    L’ananas est très riche en vitamines C. La vitamine C est un immunostimulant, un anti-inflammatoire, un antiviral et un antibactérien. Elle est essentielle dans le traitement de différents types de maladies liées au système immunitaire et à l’inflammation chronique.

     

    2. L’ananas est un anti-inflammatoire

    Outre la vitamine C, l’ananas est également riche en bromélaïne, une enzyme digestive qui décompose les protéines et qu’on retrouve dans le jus d’ananas et dans le tronc de l’ananas. Il favorise donc la digestion chez les personnes qui ne produisent pas assez d’enzymes digestives naturellement. Les propriétés anti-inflammatoires peuvent être utilisés lors de gonflements du nez ou des sinus, à la suite d’une opération chirurgicale ou d’une blessure. On peut également l’utiliser en cas de rhume des foins, d’inflammation des intestins, ou d’ulcère (colite ulcéreuse). Enfin, l’ananas peut être utilisé pour éliminer les tissus morts ou endommagés après une brûlure.

     

    3. L’ananas peut empêcher la formation de caillots sanguins

    LES INCROYABLES BIENFAITS DE L'ANANAS POUR LA SANTÉ

     

     

     

     

     

     

    Des études ont démontré que la bromélaïne pouvait interférer dans le regroupement des plaquettes sanguines, ce qui peut empêcher la formation de caillots sanguins. En conséquence, cela peut également favoriser les saignements chez les personnes ayant une coagulation sanguine moins efficace (Comme les personnes âgées ou les personnes souffrant d’hémorroïdes qui prennent des anti-coagulants tels que le Daflon pour liquéfier le sang, ndlr). Pour cette raison, il est conseillé pour les personnes sujettes à des saignements prolongés d’éviter de consommer des aliments riches en bromélaïne.

     

    4. L’ananas renforce les os

    Le manganèse est essentiel pour la santé de vos os. Il aide à réduire la perte de densité osseuse, responsable de l’ostéoporose, qui entraîne généralement des fractures osseuses avec l’âge. Une portion de 100 grammes d’ananas fournit 44 % des apports journaliers recommandés en manganèse.

     

    5. L’ananas soulage l’arthrite

    Des recherches ont montré que la bromélaïne pourrait aider à réduire les gonflements ligamentaires dans le cas d’arthrite rhumatoïde, ainsi que les douleurs aiguës aux genoux lors d’arthrite osseuse. On estime que cet effet est obtenu en combinant bromélaïne et flavonoïdes rutine et trypsine.

     

    6. L’ananas peut prévenir certains cancers

    Des recherches publiées cette année ont démontré que la bromélaïne a des effets chimio-préventifs lors de tests sur des cellules colorectales cancéreuses. Les scientifiques responsables de ces recherches en ont conclu que« la bromélaïne ou les aliments qui en contiennent peuvent être d’excellentes solutions alternatives dans la chimio-prévention des cancers colorectaux ».
    De nombreuses revues scientifiques ont déjà publié des articles concernant les effets anti-cancéreux de la bromélaïne sur les cellules et sur les animaux. Par exemple, une étude publiée en 2012 par le Journal of Medicinal Food a découvert que la bromélaïne entraînait l’apoptose (l’élimination des cellules cancéreuses) en cas de cancer du sein.
    Une étude réalisée en 2013 et publiée dans Cancer Investigation expliquait que la bromélaïne pouvait potentiellement être utilisée dans le développement d’agents anti-cancéreux pour le mésothéliome péritonéal malin (MPM), qui est un cancer des parois de l’abdomen.

     

    7. L’ananas conserve la bonne santé de vos reins

    L’ananas contient très peu de potassium, ce qui en fait un jus nutritif et hydratant pour des patients souffrant de maladies rénales chroniques.

    8. L’ananas soigne les maux de gorge et les infections

    femme mal de gorge

    L’intégralité de la plante de l’ananas est utilisée depuis de longues années dans des remèdes traditionnels à base d’herbes en tant que diurétique, afin d’accélérer l’extraction des toxines, ainsi que dans le traitement des maux de gorge ou du mal de mer. Les natifs du Panama ont longtemps utilisé le jus de feuilles d’ananas comme laxatif et pour traiter les vers intestinaux.

    NB : les personnes souffrant d’anémie doivent limiter leur consommation d’ananas, puisqu’il a été démontré que le manganèse qu’il contient limite l’absorption de fer.

     

     

    Sources:
    Natural cures not medicine
    Croah
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    Les meilleurs aliments, herbes et épices anti-inflammatoires

    qui préviennent les maladies chroniques

     

    En plus des arômes que vos fines herbes et épices préférées émettent, elles contiennent également des antioxydants puissants qui sont efficaces pour garder votre santé sous contrôle.

     

    Les antioxydants agissent en bloquant la production des radicaux libres dans l’organisme. Les radicaux libres sont des sous-produits de l’oxydation cellulaire qui a un effet néfaste sur les cellules. Cependant, notre corps ne peut prévenir la production des radicaux libres que si nous avons un apport adéquat en vitamines et en minéraux, tels que la vitamine A, C et E.

    Les fines herbes et les épices sont un moyen puissant de vous procurer vos antioxydants. En aromatisant vos repas avec des fines herbes ou des épices, vous êtes améliorez grandement votre alimentation sans ajouter de calories supplémentaires. Étonnamment, les fines herbes et les épices contiennent des niveaux plus élevés d’antioxydants que les fruits et légumes.

     

    Les quatre meilleurs

    Comme le Dr Mercola l’affirme dans son article, Top Anti-Inflammatory Foods, Herbs, and Spices, des chercheurs de trois universités ont conçu une expérience pour évaluer les bénéfices réels des fines herbes et des épices, en les faisant consommer à des gens dans des quantités qui sont généralement consommées simplement en pimentant vos repas.

    En divisant les sujets en groupes et en donnant à ces groupes une herbe ou une épice spécifique, les chercheurs ont été en mesure de suivre les capacités antioxydantes par des tests sanguins avant et après l’ingestion. Voici les quatre aliments qui ont les teneurs les plus élevées en antioxydants:

    1. Clous de girofle
    2. Gingembre
    3. Romarin
    4. Curcuma

    Les chercheurs ont noté que même la petite quantité d’épices ou d’herbes couramment utilisées dans des plats maison traditionnels a donné des avantages incroyables.

     

    Top 10 des autres anti-inflammatoires

    Une autre étude à la recherche d’épices et d’herbes les plus puissants anti-inflammatoires trouvé les dix candidats suivants à des ajouts importants à votre étagère à épices:

    1. Clous de girofle
    2. Cannelle
    3. Piment de la Jamaïque
    4. Mélange d’épices pour la tarte aux pommes
    5. Origan
    6. Mélange d’épices pour la tarte à la citrouille
    7. Marjolaine
    8. Sauge
    9. Thym
    10. Mélange gourmet d’épices italiennes

     

    L’inflammation chronique est à l’origine de la plupart des maladies chroniques

    L’inflammation chronique est un tueur silencieux qui est le coupable de nombreuses maladies chroniques qui sévissent aujourd’hui, y compris le cancer, l’obésité et les maladies du coeur, ce qui en fait la première cause de décès dans le monde occidental.

    Il ne faut pas confondre avec la réponse inflammatoire naturelle du corps qui empêchent les envahisseurs étrangers d’entrer dans le corps. C’est quand cette réponse devient hors de contrôle à cause de l’alimentation que nous vivons les séquelles de l’inflammation chronique.

    Heureusement, nous avons le pouvoir de nous protéger contre l’inflammation chronique. Voici quelques aliments riches en antioxydants afin d’en faire une partie intégrante de votre alimentation:

    Oméga-3 de poissons - Les oméga-3 de poissons (principalement saumon sauvage d’Alaska) ou de krill (crevettes microscopiques du plancton). Ils sont particulièrement importants pour la santé du cerveau. Une recherche publiée dans le Scandinavian Journal of Gastroenterology en 2012 confirme qu’une supplémentation nutritionnelle avec de l’huile de krill réduit efficacement l’inflammation et le stress oxydatif.

    Légumes feuilles - Les légumes à feuilles vertes foncées tels que le chou frisé ou kale, les épinards ou les bettes à cardes contiennent des antioxydants, des flavonoïdes et des caroténoïdes qui sont tous de puissants protecteurs contre les dommages cellulaires. Les végétariens puristes affirment qu’il faut consommer ces trésors naturels crus ou sous forme de jus verts.

    Myrtilles - Les myrtilles possèdent un très haut potentiel antioxydant. Elles sont d’autant préconisées qu’elles sont également pauvres en sucre en comparaison à de nombreux autres fruits.

    Thé Matcha et Tulsi - Le thé vert Matcha s’il est consommé sous une forme peu transformée comme celle de poudre non fermentée moulue à la pierre reste un de leader antioxydant. Le meilleur Matcha vient du Japon. S’il est de qualité, son pouvoir antioxydant peut être jusqu’à 17 fois à celui des myrtilles sauvages et jusqu’à 7 fois supérieur à celui du chocolat noir de noir.

    Il existe également un thé nommé Tulsi qui est aussi très chargé en antioxydants, anti-inflammatoires et autres oligo-éléments qui protègent l’immunité et la fonction cardiaque.

    Aliments lacto-fermentés - Les aliments lacto-fermentés qui prennent soin de la flore intestinale ont un impact positif incontestable sur le système immunitaire. Lorsque le système immunitaire est totalement opérationnel, les inflammations chroniques sont très rares. L’on sait maintenant que la majorité des maladies inflammatoires trouvent leur origine dans un déséquilibre de la flore intestinale. Les nourritures fermentées telles que le kéfir, le natto, le kimchi, le miso, le tempeh, les conserves au vinaigre, la choucroute, les olives, et d’autres légumes fermentés seront d’une aide précieuse pour restaurer cette flore microbienne et pour régénérer les micro-organismes salutaires. Les nourritures fermentées permettent également au corps de se débarrasser plus aisément des toxines néfastes telles que les métaux lourds et les pesticides qui favorisent l’inflammation.

    Champignon shiitake - Les champignons comme le shiitake contiennent aussi des composés naturellement anti-inflammatoires. Ainsi, l’ergotinine empêche le stress oxydatif. Ils contiennent également d’autres éléments nutritifs uniques qui sont généralement rares dans un régime alimentaire classique. C’est le cas du cuivre, un élément métallique essentiel à la santé et que le corps ne peut pas synthétiser. Le cuivre est un minéral anti-inflammatoire que votre régime devrait vous fournir régulièrement. Une insuffisance de cuivre peut être un facteur de développement de maladie cardiaque.

    Ail - L’ail qui est préconisé pour ses propriétés médicinales depuis des siècles est également l’un des végétaux qu’il faut utiliser très fréquemment. Plus de 170 études en démontrent les bienfaits. Ses usages sont multiples et variés. Il offre des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques et antioxydantes. Ses vertus thérapeutiques sont souvent attribuées à l’un de ces composés soufrés, l’allicine. De récentes recherches ont démontré que la digestion de l’allicine produit de l’acide sulfénique, un composé naturel qui désactive les effets dangereux des radicaux libres beaucoup plus rapidement que n’importe quel autre composé connu.

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    4 bonnes raisons pour lesquelles vous devriez manger des carottes

    carottes

     

    Vous mangez des carottes? Que vous les fassiez bouillir, à la vapeur, les incorporiez dans vos plats, ou les mangiez crues, elles favorisent une meilleure santé et vitalité:

     

    1. Elles peuvent prévenir la perte de mémoire et la démence.

    Des milliers d’hommes et de femmes développent la démence et la maladie d’Alzheimer une fois qu’ils deviennent vieux. Malheureusement, jusqu’à présent, il n’y a pas de remède connu. Bien que les carottes ne garantissent pas que vous ne souffrirez pas de ce trouble, vous pouvez en manger pour réduire significativement le risque.

    Ce légume racine contient une bonne quantité d’un composé appelé la lutéoline. C’est le même composé que l’on retrouve dans la camomille, les poivrons, et le romarin. Il est responsable de la réduction de l’inflammation chronique du cerveau, en particulier celui qui est lié au vieillissement. La perte de mémoire et éventuellement la démence surviennent quand les cellules du cerveau sont endommagées de manière irréversible due à une inflammation.

    Dans une étude menée par des chercheurs de l’université de l’Illinois sur des souris de laboratoire, les souris âgées avaient une mémoire beaucoup plus mauvaise que les plus jeunes. Cependant, ces souris plus âgées, avec une alimentation riche en lutéoline, ont obtenu de meilleurs résultats aux test de mémoire que celles avec un régime alimentaire normal. De plus, le niveau de l’inflammation du cerveau est devenu comparable à celle des souris jeunes.

     

    2. Elles peuvent améliorer l’efficacité de la chimiothérapie chez les patientes atteintes de cancer du sein.

    Des chercheurs de l’Université d’Auckland, en partenariat avec le cancer institute and Plant and Food Research de Nouvelle-Zélande, ont découvert que le falcarinol, un composé du persil et des carottes, peut améliorer la libération des médicaments de chimiothérapie dans les cellules cancéreuses du sein. Des études ont montré que certaines protéines peuvent inhiber la libération des médicaments et par conséquent rendre les cellules plus résistantes au traitement. Le composé peut diminuer cette résistance.

     

    3. Elles se montrent prometteuses dans le traitement ou la gestion du cancer du côlon.

    Le même composé, le falcarinol, ainsi que le falcarindiol peuvent inhiber la croissance et le développement des cellules cancéreuses dans le côlon. En outre, les composés de la carotte se protègent mutuellement de l’oxydation.

     

    4. Les carottes sont riches en vitamine A.

    Une carotte moyenne contient plus de 100% des apports journaliers recommandés en vitamine A, ce qui est bon pour la vue. Le légume, en particulier, contient des caroténoïdes ce qui les rend anti-inflammatoires et antioxydantes. La lutéine, le même caroténoïde trouvé dans les yeux, peut être obtenue à partir des carottes. Ainsi, vous pouvez en manger pour prévenir ou minimiser le risque de développer des troubles liés aux yeux comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    45 utilisations des citrons à couper le souffle

     

    citrons3

     

     

    La plupart des gens connaissent les utilisations traditionnelles avec du citron pour apaiser les maux de gorge et ajouter un peu de saveur d’agrumes à nos aliments. Toutefois, la diversité des utilisations du citron dépasse de loin les connaissances générales et quand vous aurez lu la liste qui suit, vous aurez probablement envie d’avoir quelques citrons en réserve dans votre cuisine.


    1. Désodorisez le réfrigérateur
    Retirez facilement les mauvaises odeurs du réfrigérateur. Imprégnez de jus de citron un morceau de coton ou une éponge et laissez au réfrigérateur pendant plusieurs heures. Assurez-vous de jeter tout ce qui pourrait être à l’origine de la mauvaise odeur.

     

    2. Hypertension artérielle
    Le citron contient du potassium qui contrôle l’hypertension artérielle et réduit la sensation de nausée et d’étourdissement.

    3. Empêcher le chou-fleur de brunir
    Le chou-fleur a tendance à brunir même avec une légère cuisson. Pour que les légumes blancs restent blancs, pressez l’équivalent d’une cuillère à café de jus de citron frais sur les légumes avant la cuisson.

    4. Santé mentale
    L’eau citronnée peut également vous remonter le moral et vous aider à combattre la dépression et le stress. Les marcheurs de longue distance et les grands voyageurs considèrent le citron comme une aubaine. Quand la fatigue commence à se faire sentir, on fait un trou en haut d’un citron et on en aspire le jus. C’est un médicament à action rapide et une boisson rafraichissante incroyable.

    5. Rafraichir les planches à découper
    Pas étonnant que la planche à découper de votre cuisine ait une odeur ! Après tout, vous l’utilisez pour hacher les oignons, écraser l’ail et préparer le poisson. Pour vous débarrasser de l’odeur et désinfecter la planche à découper, frottez partout avec le côté coupé d’un demi-citron ou lavez-la dans le jus non dilué directement à la bouteille.

    6. Problèmes respiratoires
    L’eau citronnée peut réduire le flegme et peut également vous aider à bien respirer et aide une personne qui souffre d’asthme.

    7. Traite l’arthrite et les rhumatismes
    Le citron est un diurétique : il entraîne votre corps à uriner plus fréquemment que d’habitude vous aidant ainsi à réduire l’inflammation en éliminant les toxines et les bactéries tout en soulageant l’arthrite et les rhumatismes.
    8. Empêche les calculs rénaux
    La consommation régulière de boissons rafraichissantes, ou même juste du citron mélangé avec de l’eau, peut augmenter la quantité de citrate, une substance qui contribue à prévenir la formation de calculs.

    9. Empêche les insectes de venir dans la cuisine
    Vous n’avez pas besoin d’insecticides ou de pièges à fourmis pour protéger votre cuisine. Il suffit simplement de mettre du citron. Faites couler un peu de citron sur les seuils de portes et les rebords de fenêtres. Ensuite, pressez le jus de citron dans les trous ou les fissures ou peuvent entrer les fourmis. Enfin, disposez des zestes de citron autour de la porte d’entrée extérieure. Le citron est également efficace contre les cafards et les puces : il suffit de mélanger 4 citrons (avec les zestes) avec deux litres d’eau et lavez le sol avec, ensuite regardez les puces et les cafards fuir. Ils détestent l’odeur.

    10. Anti-âge
    L’eau citronnée réduit la production de radicaux libres qui sont responsables du vieillissement de la peau et des lésions de la peau. L’eau citronnée est sans calories et c’est également un antioxydant.

    11. Lavez vos fruits et légumes
    Vous ne savez jamais ce qu’il y a comme pesticides ou comme saletés qui pourraient se cacher sur la peau de vos fruits et légumes préférés. Coupez votre citron et pressez l’équivalent d’une cuillère à soupe de jus de citron dans votre vaporisateur. Le jus de citron est un désinfectant naturel et laissera une odeur agréable sur vos fruits et légumes.

    12. Traite les infections
    L’eau citronnée peut combattre les infections de la gorge grâce à sa propriété antibactérienne. Si l’eau salée ne fonctionne pas pour vous, essayez du citron et de l’eau pour faire un gargarisme.

    13. Désodorisez votre poubelle
    Si vos déchets commencent à sentir mauvais, voici un moyen facile pour désodoriser votre poubelle : conservez les zestes de citron et d’orange et mettez-les à la base sous le sac. Pour conserver une odeur fraîche, répétez le geste une fois toutes les deux semaines.

    14. Empêchez votre guacamole de brunir
    Vous avez fait du guacamole toute la journée pour la grande fête, et vous ne voulez pas qu’il brunisse sur le dessus avant que les invités arrivent. La solution : arrosez une quantité généreuse de jus de citron frais dessus et il restera frais et vert. La saveur du jus de citron vient naturellement compléter les avocats dans le guacamole. Préparez également la salade de fruits à l’avance. Il suffit de presser un peu de jus de citron sur les tranches de pommes, elles resteront bien blanches.

    15. Purge le sang
    Nous consommons énormément de malbouffe ou de nourriture contenant beaucoup de conservateurs et d’arômes artificiels. Nous accumulons donc un grand nombre de toxines dans le sang et le corps mais la consommation quotidienne d’eau citronnée aide à purifier le sang.

    16. Rendez votre laitue détrempée croquante
    Ne jetez pas cette laitue détrempée à la poubelle. Avec l’aide d’un peu de jus de citron, jetez la plutôt dans une salade. Ajoutez le jus d’un demi-citron dans un bol d’eau froide. Ensuite mettez la salade détrempée dedans et mettez au réfrigérateur pendant 1 heure. Séchez la bien avant de la mettre dans des salades ou des sandwiches.

    17. Santé bucco-dentaire
    Le jus de citron arrête également le saignement des gencives et réduit les mots de dents.

    18. Éclaircit les taches de vieillesse
    Pourquoi acheter des crèmes coûteuses lorsque vous avez du jus de citron? Pour éclaircir les taches de vieillesse ou les taches de rousseur, essayez d’appliquer directement le jus de citron sur la zone. Laissez reposer pendant 15 minutes, puis rincez. C’est un agent dépigmentant efficace et sans danger.

    19. Créez des reflets blonds
    Pour faire des reflets dignes d’un salon, ajoutez ¼ de tasse de jus de citron et ¾ de tasse d’eau et rincez vos cheveux avec ce mélange. Ensuite, asseyez-vous jusqu’à ce que vos cheveux soient secs. Pour maximiser l’effet, répétez une fois par jour pendant une semaine. Pensez à faire des masques pour éviter de dessécher vos cheveux.

    20. Faites un parfum d’ambiance/ un humidificateur
    Rafraîchissez et hydratez l’air de votre maison les jours d’hiver secs. Fabriquez votre propre parfum d’ambiance qui sert aussi d’humidificateur. Si vous avez un poêle à bois, placez une cocotte en fonte émaillée ou un bol dessus, remplissez d’eau et ajoutez des écorces de citron et/ ou d’orange, des bâtons de cannelle, des clous de girofle et des pelures de pomme. Pas de poêle à bois? Utilisez votre cuisinière à la place et laissez simplement mijoter l’eau périodiquement.

    21. Nettoie et blanchit les ongles
    Prenez soin de vos mains sans faire de manucure. Ajoutez le jus d’ ½ citron dans une tache d’eau chaude et laissez tremper vos doigts dans le mélange pendant 5 minutes. Après avoir repoussé vos cuticules, frottez à plusieurs reprises l’écorce du citron sur vos ongles.

    22. Nettoyez votre visage
    Retirez les comédons naturellement en tamponnant le jus de citron sur le visage pour les faire ressortir pendant la journée. Vous pouvez également vous laver le visage pour un nettoyage naturel ainsi qu’une exfoliation. Votre peau devrait s’améliorer après plusieurs jours. L’eau citronnée est également rafraichissante, c’est le meilleur moyen pour combattre la chaleur.

    23. Rafraichissez votre haleine
    Faites un bain de bouche improvisé en vous rinçant la bouche avec du citron directement à la bouteille. Avalez pour avoir une haleine fraîche plus longtemps. L’acide citrique contenu dans le jus de citron modifie le niveau de pH de votre bouche, tuant les bactéries qui sont responsables de la mauvaise haleine. N’oubliez pas de rincer votre bouche après quelques minutes car une trop longue exposition à l’acide des citrons peut abîmer l’émail des dents.

    24. Traitez les pellicules
    Si les pellicules vous démangent, n’allez pas plus loin que votre réfrigérateur pour vous soulager. Massez l’équivalent de deux cuillères à soupe de jus de citron sur votre cuir chevelu et rincez à l’eau. Ensuite mélangez une cuillère à café de jus de citron dans une tasse d’eau et rincez vos cheveux avec. Répétez tous les jours jusqu’à ce que vos pellicules disparaissent.

    25. Débarrassez-vous des taches tenaces sur le marbre
    Vous pensez probablement que le marbre est comme une pierre, mais c’est du calcium pétrifié (également connu sous le nom de vieux coquillages). C’est ce qui explique pourquoi il est si poreux et qu’il se tache et s’endommage si facilement. Ces taches peuvent être très difficiles à enlever. Si le lavage n’est pas suffisant pour retirer une tache tenace, essayez ceci : coupez un citron en deux, trempez la chair exposée dans un peu de sel de table, et frottez vigoureusement sur la tache. Mais ne le faites qu’en dernier recours car l’acide peut endommager le marbre.
    Rincez bien. Utilisez ces citrons pour nettoyer, c’est simple et efficace.

    26. Retirez les taches de baies
    C’est super de cueillir des baies, mais maintenant vos doigts sont tachés et ça ne part pas même en frottant avec du savon. Essayez de laver vos mains avec du jus de citron pur, puis attendez quelques minutes et lavez à l’eau chaude savonneuse. Répétez l’opération jusqu’à ce que les taches disparaissent complètement.

    27. Adoucissez vos coudes secs, squameux
    Non seulement les démangeaisons sur les coudes sont désagréables, mais elles ont également un mauvais aspect. Pour un meilleur aspect des coudes, mélangez du bicarbonate de soude et du jus de citron pour faire une pâte abrasive, puis frottez-la sur vos coudes pour un traitement apaisant, exfoliant et lissant. Rincez vos extrémités dans un mélange moitié eau moitié citron, puis massez avec de l’huile d’olive et essuyez avec un chiffon doux.

    28. Maux de tête
    Le jus de citron mélangé à quelques cuillères à café de thé chaud est le traitement d’un barman sophistiqué de New-York pour ceux qui souffrent de maux de gorge et qui ont la gueule de bois pour diverses raisons. Il convertit ses clients à ce régime et pour les sevrer, il les a tenus à l’écart des médicaments.

    29. Frissons et fièvre
    Les frissons et la fièvre peuvent venir de nombreuses raisons. Néanmoins le citron est toujours un remède efficace. Les médecins espagnols le considèrent comme un ami infaillible.

    30. Diphtérie
    Ne faites plus le vaccin contre la diphtérie. Il est prouvé que le traitement au jus de citron est toujours l’un des antiseptiques les plus puissants et les grandes qualités digestives du fruit sont admirées dans le monde entier. Toutes les heures ou toutes les deux heures, et dans le même temps, prenez ½ à 1 cuillère à café de jus de citron.

    31. Hygiène vaginale
    Le jus de citron dilué est une méthode sûre et saine pour l’hygiène vaginale. Bien que ce soit un puissant antiseptique, le citron ne crée pas de mauvaise interaction au contact des médicaments vaginaux et des suppositoires.

    32. Oubliez les boules anti-mites
    Prenez des citrons mûrs et piquez la peau de clous de girofle. Les citrons fortement cloutés sèchent lentement avec les clous de girofle, laissant une odeur merveilleuse à travers les placards et les pièces.

    33. Santé de l’estomac
    Les problèmes digestifs sont les affections les plus courantes, mais de l’eau chaude mélangée à du jus de citron est à la solution à la plupart des problèmes digestifs. Le jus de citron aide à purifier le sang, réduit le risque d’indigestion, de constipation, élimine les toxines du corps, améliore la digestion et réduit le flegme.

    34. Désinfecte les coupures et les égratignures
    Arrêtez le saignement et désinfectez les coupures et les petites égratignures en versant quelques gouttes de jus de citron directement sur la coupure. Vous pouvez également prendre un morceau de coton et appuyez sur la coupure pendant une minute.

    35. Apaise l’éruption du sumac vénéneux
    (présent dans une grande partie des États-Unis et du Canada, d’Amérique du Sud et d’Asie tempérée)

    Vous n’aurez pas besoin d’une tonne de lotion à la calamine la prochaine fois que vous toucherez un sumac vénéneux. Il suffit d’appliquer le jus de citron directement sur la zone touchée pour soulager les démangeaisons et atténuer les rougeurs.

    36. Enlève les verrues
    Vous avez essayé de nombreux remèdes pour bannir les verrues et rien ne semble fonctionner. La prochaine fois, appliquez quelques gouttes de jus de citron directement sur la verrue à l’aide d’un coton-tige. Répétez l’opération pendant plusieurs jours jusqu’à ce que les acides du citron dissolvent complètement la verrue.

    37. Remplace l’eau de javel pour les tissus délicats
    Évitez les taches blanches supplémentaire en remplaçant l’ordinaire eau de javel par du jus de citron, qui est plus doux mais tout aussi efficace. Faites tremper votre linge délicat dans un mélange de jus de citron et de bicarbonate de soude pendant au moins une demi-heure avant le lavage.

    38. Nettoie le cuivre terni et polit le chrome
    Dites adieu à la ternissure du bronze, cuivre et acier inoxydable. Faites une pâte de jus de citron et de sel (ou bicarbonate de soude à la place du sel) et enrobez les du mélange. Laissez poser 5 minutes. Puis, lavez à l’eau tiède, rincez et polissez. Utilisez le même mélange pour nettoyer les éviers de cuisine en métal aussi. Appliquer la pâte, frottez doucement et rincez. Débarrassez-vous des dépôts de calcaire et polissez les robinets en métal chromé et autres choses en chrome. Il suffit de frotter l’écorce du citron et regardez briller ! Rincez bien et séchez avec un chiffon doux.

    39. Remplace votre nettoyeur à sec
    Laissez tomber les factures de nettoyage à sec qui coûtent cher (produits chimiques agressifs) par ce truc fait maison. Il suffit de frotter la zone tachée sur les chemises et chemisiers avec un mélange moitié eau moitié citron. Elles seront comme neuves avec une odeur très agréable.

    40. Renforce l’efficacité de votre lessive
    Pour une action plus puissante de nettoyage, versez une tasse de jus de citron dans la machine pendant le cycle de lavage. Vos vêtements seront plus lumineux et auront une odeur fraiche de citron.

    41. Retire la moisissure de vos vêtements
    Avez-vous déjà eu de la moisissure sur vos vêtements après les avoir laissés tout l’hiver dans l’armoire ? Pour s’en débarrasser, faites une pâte avec du jus de citron et du sel et frottez sur la zone touchée, ensuite séchez les vêtements au soleil. Répétez le processus jusqu’à ce que la tache disparaisse.

    42. Élimine l’odeur du feu de cheminée
    Il n’y a rien de plus confortable qu’un bon feu de cheminée lorsqu’il fait très froid l’hiver, à moins que le feu ait une odeur horrible. La prochaine fois que votre feu dégage une mauvaise odeur, essayez de jeter quelques écorces de citron dans les flammes. Ou brûlez simplement quelques écorces de citron avec votre bois de chauffage à titre préventif.

    43. Neutralise l’odeur de la litière du chat
    Vous n’avez pas à utiliser une bombe désodorisante pour neutraliser les odeurs nauséabondes de la litière du chat ou pour rafraichir l’air de votre salle de bains. Il suffit de couper quelques citrons en deux. Ensuite placez-les le côté coupé vers le haut, dans une assiette dans la pièce et l’air sentira bientôt bon le citron frais..

    44. Désodorise un humidificateur
    Lorsque votre humidificateur commence à avoir une odeur, désodorisez avec facilité : il suffit de verser 3 ou 4 cuillères à café de jus de citron dans l’eau. Ça n’enlèvera pas seulement l’odeur, il y aura également un parfum de citron frais. Répétez l’opération toutes les deux semaines pour éviter que l’odeur ne revienne.

    45. Réduit les symptômes de l’asthme
    En complément d’une alimentation détoxifiante générale, prendre deux cuillères à soupe de jus de citron avant chaque repas et avant de se coucher, peut réduire les symptômes de l’asthme.
    *Si vous consommer le zeste du citron, prenez des citrons bio pour réduire votre exposition aux pesticides.

     

    A propos de l’auteur : John Summerly est nutritionniste, herboriste et médecin homéopathe.

     

    Sources:
    Prevent Disease
    Esprit science métaphysiques
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    10-Super-aliments

     

    Ce qui est bien avec les super aliments, c’est qu’ils contiennent beaucoup de vitamines, de minéraux et de nutriments, mais relativement peu de calories. Ces antioxydants sont comme de « bons soldats » qui combattent les substances nuisibles, appelées radicaux libres. Les radicaux libres sont des substances chimiquement instables, si bien qu’ils ont tendance à « attaquer » les autres substances du corps et peuvent même provoquer une réaction en chaîne qui peut causer de gros dégâts. Les superaliments renforcent le système immunitaire, ralentissent le processus de vieillissement et décuplent l’énergie. Donc, si vous vous sentez un peu à plat, prenez un bol d’énergie avec ces 10 superaliments :

     

    1. Le cacao pur

    Vous serez ravi d’apprendre que le chocolat noir est bon pour vous! Ce qui ne signifie pas que vous devez vous ruez dehors et acheter une dose de barres de chocolat suffisante pour une vie entière pour célébrer la bonne nouvelle ! nous parlons ici du cacao pur, non raffiné, le cacao sous sa forme la plus pure. Vous pouvez le déguster sous toutes ses formes disponibles en supermarché » et dans les magasins diététiques : en grains, en poudre ou en barres. Vous pouvez aussi faire des milkshakes ou des smoothies.

    Outre le fait que c’est délicieux, le cacao offre nombre de bénéfices nutritionnels. Il est riche en antioxydants, magnésium, fer, chrome, manganèse, zinc, cuivre, vitamine C, phosphore, etc. il contient aussi du tryptophane, qui aide à produire de la sérotonine (l’hormone du bonheur, qui réduit l’anxiété et produit le même effet que l’amour dans votre cerveau). C’est la raison pour laquelle le chocolat est utilisé comme cadeau de Saint-Valentin.

     

    2. Les graines de Chia

    Le chia est une graine originaire du Mexique, qui date des cultures maya et aztèque. « chia » signife force et il est facile de comprendre pourquoi. Les graines de chia vous donnent rapidement de l’énergie. Elles sont bourrées de nutriments vitaux qui en font les graines les plus denses du point de vue nutritionnel, puisqu’elles contiennent des omega-3, des acides gras, des carbohydrates, des protéines, des fibres, des antioxydants et du calcium.

    Les graines de chia peuvent facilement être ajoutées à des repas. Leur goût de noisette est délicieux avec des flocons d’avoine, du riz, des yaourts. Elles peuvent aussi être incorporées dans des cookies ou des gâteaux. Ou encore, si vous êtes un vrai fan de la chia, vous pouvez l’ajoutez à de l’eau, dans laquelle elle forme un gel.

     

    3. L’eau de noix de coco

    L’eau-de-noix-de-coco

    L’eau de noix de coco est la mode du moment (vous avez peut-être vu des posters de Rihanna sirotant une noix de coco de manière aguicheuse). Si vous vous demandez pourquoi elle fait tout ce bruit, sachez que l’eau de noix de coco est bourrée de nutriments qui apportent un large éventail de bienfaits. Extraite de jeunes noix de coco, elle est composée à 95% d’eau et est très rafraîchissante.
    Un verre moyen d’eau de noix de coco contient plus de potassium qu’une banana et moins de 1% de sucre de fruit. Il est aussi plein d’électrolytes (des minéraux naturellement présents dans les fluides de notre corps, comme le plasma). Les « électrolytes maintiennent l’équilibre des fluides dans notre corps.

    Les nutritionnistes conseillent de boire l’eau de noix de coco avec modération car elle contient des sucres naturels, et donc des calories. A cette condition, l’eau de noix de coco devrait vous aider à rester jeune et en bonne santé.

     

    4. La spiruline

    Cette algue bleu-vert est une importante source de beta-carotène et d’acides aminés. La spiruline séchée contient environ 35% de protéines (plus que le poisson, la viande ou la volaille, mais avec 0 cholestérol). Ces protéines sont complétées par des acides aminés. La perspective de manger des algues peut vous sembler peu appétissante, mais, pour achever de convaincre, sachez que la spiruline contient aussi de la chlorophyle et du fer. Elle est disponible sous forme de poudre ou de supplément dans les magasins de diététique. Consommée le matin, elle vous apportera de l’énergie pour toute la journée.

     

    5. Les bananes

    Elles sont le parfait accompagnement d’un régime riche en aliments énergétiques. Que vous soyez un athlète, une femme au foyer, un enfant ou une personne quelconque, les bananes devraient faire partie de votre alimentation.

    En premier lieu, elles contiennent une grosse quantité de potassium. Elles ont des effets anti-acides et contiennent du tryptophan qui, ont l’a vu plus haut, booste la sérotonine.

    De plus, de nombreuses études ont démontré que le potassium fait baisser la pression sanguine, protège contre le durcissement des artères, prévient les AVC, accroît la bonne santé des os et améliore la santé cardiaque dans son ensemble.

     

    6. Les baies de Goji

    Les magnifiques baies de Goji sont pleines de protéines, d’acides aminés et de minéraux, comme les vitamines B1, B2, B6, E et C. Sans oublier qu’elles sont riches en antioxydants et sont connues pour améliorer la vision, la libido, la fonction sexuelle et pour booster le système immunitaire. Cela semble parfait, non ?

    Les baies de Goji peuvent être mangées sous de nombreuses formes: en smoothies ou avec vos céréales. On peut les ajouter à une salade ou les mixer pour les incorporer à des muffins ou autres desserts.

     

    7. La poudre de maca

    Mesdames, si vous souffrez du syndrôme pré-menstruel ou de bouffées de chaleur liées à la ménopause, la poudre de maca est votre alliée ! ce superaliment soulage en effet ces symptômes. Mais Messieurs, ne vous sentez pas délaissés, la poudre de maca est aussi bonne pour vous puisqu’elle améliore la fertilité, diminue le stress, aide à augmenter sa force, son endurance et sa libido. C’est donc un aliment parfait pour booster son énergie.

    La maca est une racine péruvienne de la famille des radis. Elle est utilisée depuis des siècles comme aliment et comme médicaments par les Incas. Elle est riche en calcium, phosphore, magnésium, potassium, vitamines B1, B2, C, E et en fer. Elle est également pleine de minéraux, comme le zinc et le sélénium. Elle peut donc aider votre corps à faire face à l’anémie, la fatigue, la dépression, une mauvaise mémoire, la tuberculose et la malnutrition.

    La poudre de maca est facile à incorporer dans votre alimentation : vous pouvez l’ajouter à des céréales, des smoothies, des jus ou de desserts.

     

    8. Les graines de lin

    lin

    Les graines de lin, de même que leur huile, sont parmi les sources les plus riches en acides gras Omega-3.

    De nombreuses personnes consomment trop d’acides gras Omega-6, mais pas suffisamment d’Omega-3. Or, il est important de garder une balance équilibrée entre garder la ligne et être en bonne santé. Les graines de lin et leur huile contiennent des omega-6 et des omega-3 dans des proportions idéales pour le corps humain.

     

    9. Les graines de chanvre

    Les graines de chanvre sont un autre aliment bourré de tout ce dont vous avez besoin dans la vie. Elles fournissent une bonne dose de protéines (33% à 37% de leur poids) et sont pleines d’énergie et d’enzymes. Sans parler de leur richesse en Omega-3, 6 et 9, lesquels sont tous vitaux pour le fonctionnement du cerveau.

    Les graines de chanvre et leur huile sont excellentes pour booster votre système immunitaire et maintenir l’équilibre entre les acides gras essentiels. Ils apportent également un éventail équilibré d’acides aminés et sont riches en minéraux tels que le potassium, le phosphore, le magnésium, le calcium, le fer, le zinc, le sodium, la silicone, le cuivre, etc.

    Utilisez l’huile dans vos assaisonnements et saupoudrez vos céréales, fruits, smoothies ou salades des graines, elles sont délicieuses !

     

    10. Les noix

    En cas de coup de pompe au cours de la journée, la plupart d’entre nous attrapons une barre de chocolat, un café ou une boisson énergisante afin de nous aider à continuer. Toutefois, ces aliments ne nous procurent qu’un sursaut d’énergie temporaire, après quoi nous nous retrouvons aussi fatigués qu’auparavant.

    Les noisettes, pour leur part, apportent une énergie lente à se manifester, mais qui durera plus longtemps. Elles sont aussi très saines, porteuses de nombreux bienfaits nutritionnels.

    Les amandes, noix, noix de pécans et noix de cajou sont de particulièrement bons choix car elles contiennent beaucoup de protéines, de potassium, de fer pour l’énergie, d’acides gras Omega-3, de graisses non saturées et d’une grande variété de vitamines et de minéraux.

     

     

    Source: Healthy and natural world
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    LES BIENFAITS DE LA NOIX DE COCO

     

     

    Le fruit du cocotier peut se consommer de différentes manières, mais c’est surtout son eau (très rafraîchissante) qui est utilisée, ainsi que sa pulpe, qui sert à diverses préparations. On peut également trouver de la noix de coco râpée pour son usage en pâtisserie.On l’utilise donc de multiples façons dans l’alimentation, mais aussi dans l’artisanat et dans la médecine !

     

    Les propriétés de la noix de coco

    Dans les pays tropicaux, la noix de coco est utilisée pour ses propriétés bactéricides, antioxydantes, antiparasitaires,hypoglycémiantes et immunostimulantes. Les principaux bienfaits de ce fruit proviennent de ses graines ; une fois mûres, celles-ci contiennent beaucoup de vitamines, de minéraux et d’oligoéléments, en définitive des nutriments essentiels pour les êtres humains. Elle nous apporte ainsi du calcium, du magnésium, du phosphore, du fer, du sodium, du sélénium, de l’iode, du zinc, du fluor et du manganèse, entre autres éléments.

    La noix de coco est un fruit dont on mange les graines. Elle est de grande taille et contient en son intérieur de l’eau et du lait. Elle est de couleur blanche à l’intérieur, marron à l’extérieur. C’est un aliment que l’on utilise pour les diètes anti-stress et pour celles qui font prendre du poids, pour soigner l’ostéoporose, pour ses effets salutaires sur le système cardiovasculaire et pour éviter la rétention d’eau.

    La noix de coco est le fruit des sportifs

    Tous ceux qui font du sport quotidiennement doivent consommer du lait ou de l’eau de coco, en raison de ses nombreuses propriétés :

    • Elle est hydratante : elle contient un grand pourcentage d’eau et de minéraux qui évitent la déshydratation. Elle nous est utile lors de l’entraînement, puis lors de la compétition. Étant pauvre engraisses et en sucre, elle est donc peu calorique. C’est la boisson préférée de ceux qui vivent dans les régions chaudes, car elle étanche la soif immédiatement !
    • Elle est reminéralisante : elle permet de réguler la tonicité musculaire et d’améliorer la fonction cardiaque.
    • Elle est antioxydante : certains des minéraux que contient la noix de coco (le sélénium et le zinc) ont une action antioxydante ; c’est aussi pour cela que le lait de coco est souvent employé dans les traitements pour la peau, dans les crèmes de beauté et dans les crèmes solaires.
    • Elle est énergétique : il est bon d’en consommer après une journée chargée et durant laquelle on s’est beaucoup dépensé, ou lorsque l’on se trouve dans des endroits où il fait très chaud.
    • Elle permet d’équilibrer la tension artérielle : ses graisses saturées apportent une réserve d’énergie de qualité pour le corps. Elles se trouvent dans la pulpe et dans le lait de coco.

    L’eau de coco est bonne pour le coeur

    Il a été démontré que l’eau de coco, ce liquide que contient la noix de coco tant qu’elle n’est pas mûre, contient peu de sucre et de graisses, et qu’il est riche en minéraux et en oligoéléments. Dans les pays tropicaux où il y a une grande abondance de cocotiers, on consomme son eau fraîche après avoir coupé le fruit sur l’arbre.

    Boire de l’eau de coco permet de faire baisser la tension artérielle et de faire diminuer les triglycérides chez ceux qui ont un taux de cholestérol anormal. Elle a aussi des propriétés antidiabétiques et hypoglycémiantes.

     

    Quelques informations sur l’huile de coco

    La noix de coco nous est également accessible sous forme d’huile essentielle. Après le lait maternel, c’est le produit qui nous offre la plus forte concentration d’acides gras dont nous pouvons disposer. Elle renforce notre système immunitaire et permet à notre organisme de faire face aux maladies, aux bactéries, aux infections et aux virus.

    On ne dispose pas encore d’une très large information sur l’huile de coco, et c’est la raison pour laquelle on s’en sert relativement peu actuellement. En utilisant l’huile naturelle, et non l’huile hydrogénée dont on a modifié la structure, elle nous servira à améliorer notre état de santé et même à réduire notre taux decholestérol. De plus, elle contribue à activer le métabolisme et ainsi à favoriser l’amaigrissement, de même qu’à prévenir les problèmes dérivés des troubles de la glande thyroïde. Elle a un rôle protecteur pour les cellules du coeur et réduit les symptômes de la ménopause et ceux du syndrome prémenstruel.

    Quelques autres propriétés du lait de coco

    Le lait de coco est bon pour le système cardiovasculaire et a des propriétés similaires à celles du lait maternel, surtout pour son pouvoir détoxifiant qui permet de débarrasser les reins de toute substance nocive. C’est aussi un bon dépuratif pour l’organisme et il est recommandé aux enfants parce qu’il contient de la vitamine C, du sucre naturel et beaucoup de minéraux. Il soulage les vomissements, les flatulences et les problèmes urinaires. Il est aussi utilisé pour son effet diurétique et pour nettoyer les reins.

     

    Il facilite la digestion et la fonction hépatique ; il prévient les infections, aide à contrôler le diabète et facilite le transit intestinal. Il soulage les tensions au niveau du pancréas et dans le système des enzymes, il permet de traiter les problèmes de vésicule, et il permet de maintenir la peau hydratée, lisse et douce.

    Les bienfaits de la noix de coco pour les femmes enceintes

    Il est conseillé aux femmes de manger de la noix de coco durant leur grossesse, aussi bien la pulpe que l’eau ou le lait de celle-ci. C’est un fruit excellent pour la future mère et pour son enfant du fait qu’il est d’une grande aide pendant la grossesse grâce à ses nutriments et à ses propriétés qui apportent des vitamines et de l’énergie.

    S’agissant d’une boisson isotonique naturelle, elle sert à réhydrater et en même temps à réduire les gonflements aux chevilles, si fréquents chez les femmes enceintes. C’est une excellente façon de s’hydrater pendant la grossesse.

     

    D’une autre part, il ne contient pas de cholestérol ni de graisses : si vous en consommez pendant ces neuf mois, vous ne grossirez pas plus qu’il est recommandé de le faire par les médecins !

    Il renforce le système immunitaire en vous évitant de tomber malade (tout le monde sait que les femmes enceintes ne peuvent pratiquement pas prendre de médicaments). Il prévient et sert à traiter les aigreurs d’estomac et les vomissements, si habituels durant les premiers mois de grossesse. Il est également utile dans les cas de constipation (un autre problème courant dans ces circonstances).

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    Comment faire dégonfler le ventre en 60 secondes

    avec cette recette simple

     

    Il y a un moyen facile de réduire votre tour de ventre, c’est l’eau de Sassy. Elle porte le nom de sa créatrice Cynthia Sass qui l’a créée pour le « Flat Belly Diet » (régime ventre plat). Cette recette transforme l’eau ordinaire en une boisson miracle qui peut faire des merveilles pour votre santé. Elle ne contient presque pas de calories et peut même aider à améliorer votre digestion.

    L’eau de Sassy est un élément clé du programme de régime ventre plat. Et il y a une bonne raison à cela. Vous voyez, vous pourriez répondre aux exigences d’hydratation de votre corps en buvant huit verres d’eau, mais il y a certaines choses qui doivent vous préoccuper : l’équilibre de votre fluide corporel (électrolyte) et la rétention d’eau.

    Boire de l’eau de Sassy peut aider à faciliter une bonne digestion et ses ingrédients sont juste là pour donner un coup de pouce. Le gingembre, le concombre, le citron et la menthe peuvent améliorer votre bien-être de nombreuses façons.

     

     

    Dégonfler le ventre en 60 secondes

    Ingrédients

    2 litres d’eau

    1 cuillère à café de gingembre fraîchement râpé

    1 concombre, pelé et en fines rondelles

    1 citron bio de préférence, en fines rondelles

    12 feuilles de menthe verte

    Instructions:

    Ne pelez pas le citron

    Mélangez tous les ingrédients dans un grand pichet

    Laissez reposer le mélange au réfrigérateur toute la nuit

    Buvez l’eau de Sassy pendant le jour suivant, en commençant dès le matin

    Le citron et l’eau citronnée sont parfaits pour faire perdre du poids. Le citron est un diurétique naturel et c’est un aliment alcalinisant qui fournit un pH équilibré.

    Le concombre est un diurétique nutritif. Il stimule la fonction rénale qui brûle les graisses par l’urine. Cette fonction est essentielle pour perdre du poids sainement.

    La menthe verte. Elle est bien connue pour avoir un effet calmant sur le ventre. Elle vous aide également à améliorer la digestion.

    Le gingembre est l’un des ingrédients les plus impressionnants de cette recette. Il un goût et une odeur qui sont merveilleux et il offre de nombreux bienfaits pour la santé. Le gingembre est très utile pour calmer votre tube digestif et il est prouvé qu’il combat le cancer.

     

     

    Source : Prevention, Cynthia Sass
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    ALIMENTS POUR LA SANTÉ DES SINUS

     

     

    Les sinus sont de petites poches d’air dans le crâne autour des yeux, le nez, le front et qui sont alignées avec les muqueuses. Ils humidifient l’air que nous respirons, tout en retenant la poussière, les microbes et les allergènes avant qu’ils n’atteignent les poumons. Cet environnement chaud et humide est le terreau idéal pour les bactéries, les champignons et les moisissures, mais le corps fait un bon travail en déplaçant les bactéries capturées, les pores et les kystes avant qu’ils commencent à grossir. Mais des problèmes surviennent quand nos muqueuses sont endommagées ou si le mucus devient trop épais pour se déplacer librement et enlever les débris qu’il recueille.

    La sinusite est douloureuse et débilitante. Maux de tête, congestion, éternuements, toux, douleurs, pression, sensations de brûlure dans les cavités des sinus, perte de l’odorat, fièvre et fatigue sont quelques-uns des symptômes que vous pouvez éprouver lors d’une infection des sinus. La sinusite peut aussi être causée par des allergies, des polypes nasaux, le rhume, les déficits immunitaires, les infections dentaires, ou une déviation de la cloison.

     

    Il y a des choses que vous pouvez faire et des aliments à ajouter à vos recettes qui peuvent aider à prévenir l’infection des sinus ou les nettoyer.

    Eau – Beaucoup d’eau fraîche et propre, filtrée, est essentielle à la santé de nos sinus. Le corps s’appuie fortement sur l’eau pour préformer chaque fonction. Lorsque nous n’en consommons pas assez, le corps prélève l’eau de fonctions non essentielles pour maintenir les fonctions essentielles en activité. Ceci peut épaissir le mucus qui alors, ne s’écoule pas en douceur, obstrue les sinus, et encourage la croissance bactérienne.

     

    Ananas – L’ananas est riche en antioxydants qui protègent les muqueuses délicates contre les dommages. Les enzymes de l’ananas réduisent l’inflammation et aussi attaquent les déchets qui s’accumulent dans les sinus.

    Piment – Tout le monde sait que les piments peuvent nettoyer les sinus. La capsaïcine, le composé des piments, qui leur donne un goût épicé, soulage la douleur, réduit l’inflammation, et augmente la production de mucus (le mucus est ce qui permet d’évacuer les déchets).

    Raifort – Cette racine épicée agit de la même façon que les piments, réduit l’inflammation et augmente la production de mucus. Il a également des propriétés antibiotiques.

    Ail – L’ail et les oignons stimulent la plupart des mêmes voies que les piments pour réduire l’inflammation et la douleur. L’Allicine, un composé de soufre créé lorsque l’ail est écrasé ou coupé, est antibactérienne, antifongique, et tue même quelques virus également.

    Probiotiques – Les bonnes bactéries dans notre corps aident à neutraliser les bactéries moins utiles et les infections de champignons. Les aliments fermentés contiennent des probiotiques. Les options végétaliennes comprennent la choucroute, le kimchi, les cornichons, le yaourt à la noix de coco, le tempeh, le miso et le kombucha.

     

    Aliments riches en antioxydants – L’oxydation peut contribuer à la sinusite chronique. Les antioxydants protègent les muqueuses de dommages des radicaux libres. Choisissez des fruits et légumes aux couleurs vives, comme les agrumes, le kiwi, les épinards, les baies, la citrouille, la patate douce, et d’autres aliments aussi dynamiques.

    Gingembre – Cette épice contient aussi des antioxydants et anti-inflammatoires qui accélèrent la guérison, diminuent la douleur, et réduisent l’oedème et la congestion.

    Vous devriez éviter les produits laitiers si vous êtes sujet aux infections des sinus, car ils peuvent épaissir le mucus et promouvoir la croissance microbienne. Il y a également de nombreuses activités qui peuvent prévenir ou accélérer la guérison des sinus.

    Exercice – L’exercice améliore la circulation, permet à la lymphe de bouger, aide le système immunitaire et augmente la production de mucus.

    Vapeur – L’inhalation de vapeur peut liquéfier le mucus, briser les accumulations dans les sinus et les nettoyer en douceur.

    Huiles essentielles – Beaucoup d’huiles essentielles peuvent stimuler les muqueuses et réduire la congestion. Quelques gouttes dans l’eau chaude peuvent améliorer l’efficacité de l’inhalation (ex. eucalyptus, etc).

     

    Pots Neti  – Aide à hydrater et nettoyer les cavités des sinus tout en stimulant la production de plus de mucus.

    Spray nasal salin – Une simple solution saline est souvent suffisante pour briser le mucus épais et nettoyer les sinus, les ouvrir et rendre le mucus fluide. J’ai essayé dernièrement du sérum de Quinton, et c’est très efficace.

    Compresse chaude – Une serviette chaude peut être placée sur le visage pour augmenter la circulation vers les sinus et détacher doucement le mucus.

    Soulagement du stress – Le stress favorise les problèmes de sinus en créant des composés oxydatifs et en limitant de nombreuses fonctions régulières de l’organisme. Trouvez des moyens d’atténuer et de libérer le stress de votre vie. Utilisez la méditation, des exercices de respiration et des techniques de contrôle de l’esprit sur le corps pour augmenter les propriétés de guérison de votre corps.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    12 AVANTAGES INATTENDUS DE BOIRE DE L'EAU CHAUDE

     

     

     

    Je pense que la plupart d’entre nous savent que l’eau est essentielle à notre survie. Nous avons tous probablement entendu les médecins dire qu’il est idéal d’en boire environ huit verres par jour. Cependant ce que la plupart des gens ignorent, c’est que l’eau tiède et l’eau chaude ont d’autres avantages que l’eau froide. Voici 12 avantages de boire de l’eau chaude:

     

    1. Perte de poids

    Elle est idéale pour le maintien et la régulation du métabolisme, une chose essentielle si vous cherchez à perdre du poids. La meilleure façon de le faire est de stimuler votre métabolisme tôt le matin avec un verre d’eau chaude mélangée à du citron. En outre, elle vous aidera à dégrader la structure du tissu adipeux (les graisses corporelles) dans votre corps.

    2. Aide à décongestionner la gorge et le nez

    Un excellent remède naturel contre le rhume, la toux et le mal de gorge. Elle dissout le flegme et aide également à le supprimer de votre système respiratoire . L’eau peut soulager les maux de gorge. Elle aide également à soulager la congestion nasale.

    3. Crampes menstruelles

    L’eau chaude peut aussi aider à diminuer les crampes menstruelles. La chaleur de l’eau a un effet calmant et apaisant sur les muscles abdominaux, ce qui peut éventuellement aider à guérir les crampes et les spasmes.

    4. Détoxication du corps

    L’eau chaude est fantastique pour aider à détoxiquer votre corps. Lorsque vous en buvez, la température de votre corps commence à augmenter, ce qui se traduit par la sueur. Vous voulez que cela se produise, car elle aide à libérer les toxines de votre corps et à le nettoyer correctement. Pour des résultats optimaux, ajoutez un jus de citron avant de la boire.

    5. Prévient le vieillissement prématuré

    Il y a une raison pour laquelle vous devriez vouloir éliminer les toxines de votre corps: elles vous font vieillir plus rapidement. Aussi, boire de l’eau chaude aide à réparer les cellules de la peau qui augmentent l’élasticité de votre peau et qui sont touchées par les radicaux libres nocifs.

    6. Prévient l’acné et les boutons

    Les avantages pour votre peau ne cessent d’arriver. L’eau chaude nettoie votre corps en profondeur et élimine les causes profondes des infections liées à l’acné.

    7. Santé et vitalité des cheveux

    Cela est également bon pour avoir des cheveux doux et brillants. Elle dynamise les terminaisons nerveuses dans les racines de vos cheveux et les rend actifs. Ceci est bénéfique pour revenir la vitalité naturelle de vos cheveux et pour les garder en bonne santé.

    8. Favorise la croissance des cheveux

    Activer les racines de vos cheveux a ajouté un autre avantage de croissance! L’eau chaude favorise l’activité régulière des racines et accélère la croissance de vos cheveux.

    9. Empêche les pellicules

    Pour maintenir votre cuir chevelu hydratée et aider à lutter contre le cuir chevelu sec ou les pellicules.

    10. Améliore la circulation sanguine et favorise la santé du système nerveux

    Un autre avantage important de boire de l’eau chaude, est qu’elle améliore votre circulation sanguine, ce qui est important pour le muscle approprié et l’activité nerveuse. En outre, elle maintient votre système nerveux en bonne santé en brisant les dépôts de graisse autour d’elle.

    11. Digestion

    L’eau chaude est particulièrement bénéfique pour la digestion. Des études ont montré que la consommation de l’eau froide pendant ou après un repas peut durcir les graisses présentes dans les aliments consommés. Cela peut créer un dépôt de graisses sur la paroi interne de l’intestin, ce qui peut éventuellement entraîner un cancer. Toutefois, si vous remplacez le verre d’eau froide avec de l’eau chaude, vous pouvez éviter ce problème. En outre, elle est bénéfique pour la digestion.

    12. Mouvements de l’intestin

    En parlant de la digestion, elle peut vous aider à rester régulier, vous aurez également des selles normales. La déshydratation peut entraîner des problèmes chroniques de constipation. Comme les selles sont accumulées dans votre intestin, le mouvement de l’intestin devient plus lent. Il est toujours recommandé de boire un verre d’eau chaude ou tiède chaque matin quand votre estomac est vide. Elles décompose tous les résidus d’aliments et rend le déplacement des particules lisses et moins douloureux à travers l’intestin.

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    Les envies de malbouffe sont un signe de carences en minéraux

    envies-malbouffe

     

     

    Vous est-il jamais arrivé de lutter contre un désir intense d’un aliment que vous considérez habituellement comme malsain? Ca pourrait être des beignets, du chocolat au lait, des collations salées, ou des sucres raffinés. Notre corps en veut, et il faut bien l’admettre, vous êtes trop content de vous y soumettre. Mais c’est là le problème. Ces aliments n’arrêteront pas votre envie. Vous vous demandez pourquoi? Votre corps vous jouerait-il des mauvais tours? Eh bien, peut-être pas.

     

    La science a découvert que ces fringales indiquent que votre corps manque de minéraux que l’on peut trouver dans les aliments malsains. Cependant, les aliments naturels sont une bien meilleure option. Seuls les minéraux provenant de sources naturelles, qui sont optimisées pour une grande absorption, vont enfin mettre fin à votre fringale.

     

    Chocolat: le magnésium

    Le chocolat (surtout faiblement dosé et transformé ou au lait) est la fringale la plus courante dans les pays occidentaux, donc ce n’est pas étonnant qu’il soit associé à un élément nutritif dont une grande partie de la population manque sans le savoir – le magnésium.

    Les plus récentes statistiques montrent que 80 % des Américains manquent de magnésium, nécessaire à plus de 300 réactions biochimiques dans le corps, y compris les réactions liées à la détente. Le magnésium est également connu comme le « minéral de relaxation » parce que l’anxiété, l’irritabilité, l’insomnie et l’hypertension artérielle sont les principaux symptômes qui indiquent sa carence.

    Maintenant, vous comprenez pourquoi les personnes qui ont des carences en magnésium se sentent beaucoup mieux après avoir mangé une barre de chocolat. De petites quantité de magnésium dans le chocolat (à partir de la teneur en cacao) les détend. Bien sûr, le chocolat transformé n’en est pas la source la plus saine.

    Mangez davantage de légumes verts à feuilles, de graines, noix, poisson. Ce sont d’excellentes sources de magnésium qui vous aideront à traiter votre envie de chocolat.

    Les aliments sucrés: le chrome,  le carbone, le phosphore, le soufre et/ou le tryptophane

    Les aliments riches en sucre sont la deuxième fringale la plus commune en occident. C’est le désir le plus complexe car il est causé par cinq éléments nutritifs importants: le chrome (régule le taux de sucre dans le sang), les hydrates de carbone (l’un des éléments à partir duquel est fait le sucre), le phosphore (stimule la production d’énergie), le soufre (élimine les toxines), et le tryptophane (régule la sérotonine). La meilleure façon de traiter les envies de sucre est d’introduire quelques changements dans votre alimentation et de reminéraliser votre corps.

    Les glucides raffinés: l’azote

    Les fringales pour les glucides raffinés comme le pain ou les pâtes indiquent une carence en azote. Les composés azotés se trouvent dans l’acide nucléique (ADN ou ARN) et les protéines, de sorte que les carences en azote aboutissent souvent à la malnutrition liée à la carence en protéines. La prochaine fois que vous aurez envie d’un bon plat de spaghettis, faites plutôt un repas riche en protéines. La plupart des aliments contiennent de l’azote soit sous sa forme organique ou non-organique, mais les fruits et les légumes sont les sources les plus riches en azote.

    Les autres fringales

    Il y a des fringales moins communes, mais elles préoccupent tout de même les experts de la santé.

    Les aliments gras et les acides gras: Votre corps manque probablement de calcium. Ajoutez des feuilles de navet, du brocoli et toutes les feuilles vertes dans votre menu quotidien.

    Glace: Vous avez besoin de fer: légumes verts à feuilles, viande et fruits de mer sont quelques-unes des sources les plus riches en fer.

    Aliments salés: Vous avez besoin de chlorure et/ou de silicium. Mangez davantage de poisson, de noix et de graines.

     

     

    Sources:
    http://www.ruled.me
    http://eatwiseteens.org
    http://www.huffingtonpost.com
    http://www.tandurust.com
    http://science.naturalnews.com
    http://www.healthy-holistic-living.com
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • sante-nutrition.org

    Les six aliments alcalinisants à manger tous les jours

    pour être en bonne santé

    aliments-alcalinisants

     

     

    Le régime occidental typique est mortel. Il est principalement composé d’aliments toxiques et acidifiants comme des sucres transformés, des édulcorants artificiels, des céréales raffinées et des organismes génétiquement modifiés cachés. Tout cela, combiné à d’autres méfaits, comme le manque de repos, le stress psychologique et les produits pharmaceutiques. Disons que ce n’est pas étonnant que de plus en plus de gens soient atteints de maladies chroniques, de maladies dégénératives ou encore d’autres maladies mortelles pour laquelle la médecine conventionnelle moderne prétend ne pas avoir de remède connu.

     

    Le corps doit équilibrer le pH du sang à un niveau légèrement alcalin de 7,365 pour survivre. Lorsqu’une une personne consomme des aliments, la digestion et le métabolisme les transforment en une sorte de cendre qui est soit acide soit alcaline. Les lois de la biochimie moderne expliquent que ce n’est pas la matière organique des aliments mais leur matière inorganique qui détermine l’acidité ou l’alcalinité de ce résidu cendreux.

    L’équilibre atteint ou contrarié est une conséquence directe du choix que nous faisons de manger tels ou tels aliments. De nombreux aliments acidifiants peuvent avoir des conséquences sur notre santé. En effet, lorsque les nutriments nécessaires au maintien de l’équilibre ne peuvent être obtenus par la nourriture, le corps puise dans ses propres réserves, comme les os ou d’autres tissus vitaux. Ce phénomène peut porter atteinte à la capacité qu’a le corps à se réparer et détoxifier les métaux lourds. Cela rend les personnes plus vulnérables à la fatigue et la maladie. La marge d’erreur est faible : même un pH légèrement acide de 6,9 ​​peut conduire au coma et à la mort.

    Bien sûr, le but ultime est l’équilibre. Manger de trop nombreux aliments alcalinisants peut aussi amener des complications au cours du temps, mais ce risque est moins probable, étant donné l’état actuel de l’alimentation moderne hautement addictive. Pour lutter contre les effets d’un tel régime, voici six des aliments alcalinisants pour travailler au cours de vos repas de tous les jours:

    1. Les légumes racines

    En raison du pouvoir de guérison de ces aliments dans la médecine traditionnelle chinoise, et de leur tendance à être plus riche en minéraux que beaucoup d’autres légumes. Choisissez parmi les radis, les betteraves, les carottes, les navets, le raifort et le rutabaga.

    2. Les légumes crucifères

    Choisissez parmi brocoli, chou, chou-fleur, choux de Bruxelles, etc.

    3. Les légumes-feuilles

    Ceux-ci comprennent le chou frisé, la bette à carde, les feuilles de navet et d’épinards. Ils sont particulièrement riches en vitamine K et leur teneur en folate, vitamines, minéraux, antioxydants et fibres, aide à améliorer la digestion et la vision.

    4. L’ail

    Un vrai aliment miracle, l’ail est en haut des listes des aliments qui favorisent la santé de manière globale. Parmi les autres avantages de l’ail, ils améliorent les systèmes cardiovasculaire et immunitaire en diminuant la pression artérielle et en favorisant le nettoyage du foie.

    5. Le piment de Cayenne (Capsicum)

    Les piments tropicaux contiennent des enzymes essentielles à la fonction endocrine. Le piment de Cayenne est l’un des aliments les plus alcalinisants. Il est connu pour ses propriétés antibactériennes et est une riche source de vitamine A, ce qui en fait un agent utile dans la lutte contre les radicaux libres nocifs.

    6. Les citrons

    Le citron est peut-être l’aliment le plus alcalinisant de tous. Comme un désinfectant naturel, il peut guérir les blessures tout en étant un recours immédiat et puissant à l’hyperacidité, aux virus, à la toux, au rhume, à la grippe et aux brûlures d’estomac. Le citron aide aussi à dynamiser et favoriser la désintoxication du foie.

     

    Sources:
    One green planet
    Living the presence
    Naturalnews
    Vivid life
    Balance ph diet
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique