• PAR HASARD ?

    vivreaujourdhui.com

    PAR HASARD ?

     
     
     
    24 Mai 2015

     
     

    Il se trouva, par hasard, que la pièce de terre appartenait à Boaz qui était de la famille d’Abimélec.
    Ruth 2.3

    Le mot traduit “hasard” dans ce verset n’apparaît que deux fois – avec ce sens – dans tout l’Ancien Testament. C’est que les Juifs n’y croyaient pas. Avec raison. Le plus souvent comme l’a dit l’un d’eux, le célèbre Einstein, « Le hasard, c’est Dieu qui voyage incognito. »
    On pourrait dire tout aussi justement, que le mot hasard est celui que les incrédules utilisent pour nommer Celui auquel ils prétendent ne pas croire. D’autres le font alterner avec “nature” et y mettent parfois un “N” majuscule.
    La sagesse populaire est quand même obligée de reconnaître que « le hasard fait bien les choses ». Curieuse fuite, curieux refus de l’évidence !
    L’appartenance à Boaz du champ où Ruth alla glaner1 a changé tellement de choses et de manière si merveilleuse ! Il est évident que le fait que c’est précisément là qu’alla Ruth ne saurait être attribué à rien d’autre qu’à une direction divine.
    Dans notre vie, il y a aussi bien des faits ou des rencontres surprenantes. Ne nous hâtons pas de les attribuer au hasard. Demandons-nous plutôt si ce n’est pas Dieu qui, à travers elles, serait en train de nous chercher. Tenez, par exemple, ne serait-ce pas ce genre de hasard qui vous fait lire aujourd’hui ce feuillet du calendrier ?
    Ne ratez surtout pas les rendez-vous que Dieu vous donne à travers les hasards de l’existence !

    Richard Doulière

    1 voir la lecture proposée ci-dessous

     

    PAR HASARD ?

     

    Livre de Ruth, chap. 2. 2-13 et 4. 13-22 : "2 Un jour, Ruth la Moabite dit à Noémi : « Laisse-moi aller dans les champs. Je ramasserai les épis derrière quelqu’un  qui sera bon envers moi en me permettant de le faire. » Noémi répond : « Vas-y, ma fille. » Ruth part et elle va dans un champ, pour ramasser les épis derrière ceux qui récoltent. Par chance, le champ où elle va est celui de Booz, de la famille d’Élimélek.

    Un peu plus tard, Booz arrive de Bethléem. Il salue les ouvriers : « Que le Seigneur soit avec vous ! » Les ouvriers répondent : « Que le Seigneur te bénisse ! » Booz demande au chef des ouvriers : « Qui est cette jeune femme ? » Le chef répond : « C’est une jeune Moabite. Elle est revenue du pays de Moab avec Noémi. Elle m’a dit : “Permets-moi de ramasser les épis que les ouvriers laissent tomber des gerbes.” Elle est venue ce matin et jusqu’à maintenant, elle ne s’est presque pas reposée. » Alors Booz dit à Ruth : « Écoute, ma fille, ne va pas ramasser les épis dans un autre champ. Reste ici et travaille avec mes servantes. Regarde bien les endroits où les hommes récoltent et suis les femmes qui ramassent les épis. J’ai commandé à mes serviteurs de te laisser tranquille. Si tu as soif, va boire de l’eau dans les récipients que mes serviteurs ont remplis. » 10 Ruth s’incline jusqu’à terre devant Booz. Puis elle lui dit : « Tu me regardes avec bonté et tu t’intéresses à moi qui suis une étrangère. Comment est-ce possible ? » 11 Booz répond : « J’ai appris tout ce que tu as fait pour ta belle-mère depuis la mort de ton mari. Tu as laissé ton père, ta mère, ton pays. Et tu es venue vivre au milieu d’un peuple que tu ne connaissais pas avant. 12 Que le Seigneur te récompense pour tout cela ! Tu es venue te mettre sous la protection du Seigneur, Dieu d’Israël. Qu’il te récompense largement ! » 13 Ruth répond à Booz : « Maître, tu es vraiment bon pour moi. Tu m’encourages en me parlant avec bonté. Et pourtant, je ne suis même pas comme l’une de tes servantes. »
     
     
    "13Alors Booz se marie avec Ruth, et Ruth devient sa femme. Il s’unit à elle. Le Seigneur la bénit, elle devient enceinte et elle met au monde un garçon. 14C’est pourquoi les femmes disent à Noémi : « Remercions le Seigneur ! Aujourd’hui, il te donne quelqu’un qui pourra prendre soin de toi. Ton petit-fils deviendra célèbre en Israël. 15Il va te faire revivre et te soutenir dans ta vieillesse. Ta belle-fille vaut mieux pour toi que sept fils, car elle t’aime et t’a donné ce petit-fils. » 16Alors Noémi prend l’enfant et elle le serre sur son cœur. Puis c’est elle qui s’occupe de lui. 17Les voisines disent : « Noémi a un fils ! » Elles lui donnent le nom d’Obed. Obed est le père de Jessé, qui est le père de David.
     18Voici la liste des ancêtres de David, à partir de Pérès : Pérès est le père de Hesron. 19Hesron est le père de Ram. Ram est le père d’Amminadab. 20Amminadab est le père de Nachon. Nachon est le père de Salman. 21Salman est le père de Booz. Booz est le père d’Obed. 22Obed est le père de Jessé, et Jessé est le père de David."
    « SE SOIGNER AVEC LA SAUGEMÉDICAMENTS DE LA THYROÏDE : LES EFFETS SECONDAIRES À CONNAÎTRE »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :