• MALADIE DE LYME : LES SIGNES D’ALERTE

    MALADIE DE LYME : LES SIGNES D’ALERTE

     

     

     

     

     

     

     

    La maladie de Lyme (borréliose de Lyme) est une maladie transmise par des piqûres de tiques infectées. Non contagieuse d'homme à homme, cette maladie reste de diagnostic parfois difficile. Medisite a interrogé le Dr Sigal Dray, médecin généraliste, pour savoir repérer les signes d’alerte.

     
     

    Une plaque rouge qui ne démange pas 

    ©Fotolia

    Une rougeur circulaire apparaît près de la piqûre, parfois même sans notion de piqûre. "Cet érythème migrant peut atteindre une dizaine de centimètres . Cette plaque ne démange pas . Il est possible de passer à côté en fonction de la taille et de l’emplacement', décrit le Dr Dray. Elle apparaît quelques jours après la piqûre, et doit pousser à consulter rapidement un médecin.

     

     

    Une fatigue physique et psychique

    ©Fotolia

    Souvent, les personnes atteintes par la maladie de Lyme ressentent une importante fatigue. "Les patients souffrent de plusieurs types de fatigues : physique, psychique ou intellectuelle avec des troubles de la mémoire, des difficultés de concentration et de réflexion, une anxiété ou un syndrome dépressif", alerte le Dr Dray. Certains patients souffrent aussi de maux de tête.

     

     

    Des douleurs articulaires qui fluctuent dans le temps

    ©Fotolia

    La maladie de Lyme peut causer des douleurs articulaires et musculaires ou tendineuses. Toutes les articulations, muscles ou tendons peuvent être touchés. "La douleur est fluctuante dans le temps et n’atteint pas toujours la même articulation", décrit la spécialiste.

     

     

    Crampes, sursauts... Des nuits agitées

    ©Fotolia

    Certains signes surviennent la nuit et peuvent alerter sur une possible maladie de Lyme. Parmi eux, méfiez-vous des crampes nocturnes, des sursauts d’endormissement et
    d’importantes sueurs.

     

     

    Des troubles du transit

    ©iStock

    Il est fréquent que la maladie de Lyme engendre des troubles du transit. "De nombreux patients rapportent des reflux gastro-intestinaux, des douleurs intestinales, une alternance de diarrhées et de constipation", explique le Dr Dray.

     

     

    Des fourmillements fréquents

    ©iStock

    La borréliose de Lyme peut provoquer des fourmillements des mains et des pieds. Les extrémités peuvent également être particulièrement froides.

     

     

    Des picotements dans les yeux

    ©iStock

    La maladie de Lyme touche les yeux. Elle peut entrainer des picotements dans les yeux. "Je reçois des patients qui souffrent de troubles visuels comme un flou visuel intermittent ou des petits points lumineux qui s’affichent devant les yeux", raconte le médecin. D’autres patients voient double, ou ont les yeux irrités.

     

     

    Se méfier d’une accumulation de symptômes

    ©iStock

    Chaque année, quelques 27 000 nouveaux cas de la maladie de Lyme sont identifiés en France. "Pour reconnaître la maladie, c’est principalement une accumulation de plusieurs symptômes accompagnée d'une fatigue anormale qui doit alerter et pousser à consulter un médecin", souligne le Dr Dray.

    Tous les signes ne sont pas présents chez tout le monde ce qui rend le diagnostic très difficile à poser, il est parfois confirmé par une prise de sang. Cette maladie évoluant par phases, il arrive que le patient consulte pour quelques-uns de ces symptômes en oubliant de signaler les autres, plus anciens.

     

     

    Comment éviter les tiques ?

    ©iStock

    "Pendant les balades, marchez sur les sentiers et mettez vos chaussettes sur le pantalon. Pensez au chapeau", conseille le Dr Dray. Inspectez la famille pour être certain qu’il n’y a pas de tique. Si vous en trouvez une, ne l’enlevez pas à la pince à épiler mais utilisez toujours un tire-tique puis désinfectez la peau.

     

     

    Publié par Johanna Amselem, journaliste santé et validé par Dr Sigal Dray, médecin généraliste

     

     

    Source : medisite.fr

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « FAITES CE QUE DIEU VOUS DEMANDEDes aliments pour une meilleure cicatrisation »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    HEILMANN C
    Mercredi 24 Août 2016 à 11:53

    Bonjour, j'aimerais savoir si une gammapathie monoclonale Ig G lambda peut être associée à une maladie de lyme ; aussi on a extrait des implants zirconne et une herx importante est revenue. Merci pour votre aide. Bien cordialement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :