• GRACIÉ

    Gracié "vivreaujourd'hui.com"

    28 Juin 2014
     

    Invoque-moi au jour de la détresse : je te délivrerai, et tu me glorifieras.
    Psaume 50.15

    Le colonel M. croupissait déjà depuis plusieurs années dans la forteresse de Glatz dans les montagnes des Sudètes en Silésie. Il était accusé de haute trahison et de lèse-majesté envers le roi Frédéric-Guillaume III qu’il avait attaqué. Les jours s’écoulaient mornes et invariables. On ne lui avait laissé qu’une Bible. Pour tuer le temps, il l’ouvrait parfois, mais il ne nourrissait que haine envers le Dieu qui l’abandonnait à un sort si cruel.
    Une nuit de novembre, l’orage faisait rage autour de la forteresse ; le torrent de la Neiss grondait.
    Le colonel ne parvenait pas à trouver le sommeil. Dans son cœur, un autre orage faisait écho à celui du dehors : sa vie gâchée défilait devant lui. Il savait que tous ses malheurs avaient commencé par sa décision d’abandonner Dieu. Pour la première fois, des sentiments de regret le submergèrent. Il ouvrit sa Bible au hasard et ses yeux tombèrent sur les mots du Psaume 50 cités ci-dessus. Saisi au plus profond de son cœur, il se jeta à genoux en implorant la grâce de Dieu et son pardon.
    Dans la même nuit, le roi ne parvenait pas non plus à dormir, secoué par de violentes douleurs intestinales. Il supplia Dieu de lui accorder ne fut-ce qu’une heure de sommeil réparateur. Il fut exaucé. Au réveil, il dit à son épouse : – Dieu s’est montré gracieux envers moi. Je voudrais l’en remercier et témoigner de la grâce à quelqu’un. Qui est, à ton avis, celui qui m’a le plus gravement offensé ? – C’est le colonel M. qui se trouve en prison à Glatz. – C’est juste. Je veux le gracier.
    Tôt le matin, un courrier partit en direction de la Silésie pour annoncer au condamné sa libération.

    Alfred K.

    Frédéric Guillaume III

     

    Psaume 107. 10-16 : "10 D’autres étaient en prison dans une cellule sombre, ils étaient très malheureux, attachés avec des chaînes. 11 Ils ont refusé d’obéir aux commandements de Dieu, ils ont méprisé le projet du Dieu très-haut. 12 Dieu les a brisés par la souffrance, ils sont tombés, et personne n’est venu les aider. 13 Alors dans leur malheur, ils ont crié vers le Seigneur, et le Seigneur les a sauvés de leur peur. 14 Il les a fait sortir de leur cellule sombre, il a cassé leurs chaînes. 15 Qu’ils remercient le Seigneur pour son amour, pour ses actions étonnantes envers les humains ! 16 Oui, il a brisé les portes de bronze , il a fait sauter les verrous de fer."

    « N'ATTENDEZ PAS LA CRISE !IL SAIT CONDUIRE NOS VIES »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :