• DÉSOBÉIR...

    Désobéir… "vivreaujourd'hui.com"

    7 Juillet 2014
     
     
     

    Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.
    Actes 5.29

    Ce verbe a souvent une connotation négative. La règle générale c’est : il faut obéir.
    Obéir, oui, mais à qui ? Aux parents, aux enseignants, aux autorités politiques… ? Certes…
    Les chapitres 1 et 2 du livre de l’Exode nous parlent de plusieurs femmes qui ont désobéi à l’autorité politique : le pharaon en personne.

    Trois femmes du peuple hébreu : deux sages-femmes et la maman d’un nouveau-né. Le pharaon leur avait donné des ordres contraires à ceux de leur Dieu. Une autre femme a enfreint les ordres du pharaon : sa propre fille !
    Elle fait ouvrir une corbeille en papyrus qui flotte sur l’eau du Nil avec un petit garçon hébreu en pleurs. Elle connait les ordres de son père. Malgré cela, elle choisit d’écouter les sentiments de compassion de son cœur (sentiments qui ont leur origine en Dieu). Elle retire l’enfant de son embarcation précaire, le confie à une nourrice (sa propre mère !) et plus tard l’adoptera comme son fils.
    C’est ainsi qu’est entré à la cour royale, Moïse, un fils d’Hébreu qui aurait dû être tué à la naissance. C’est ainsi que la fille du pharaon est devenue la mère de celui qui s’opposera au pharaon et libérera son peuple.
    Écoutons la conscience que Dieu a déposée en chacun de nous : le cours des évènements peut en être affecté et notre destinée aussi.

    Elfriede E.

    La désobéissance civile : un acte de courage !

    Livre de l’Exode 2. 1-10 : "1 Un homme de la tribu de Lévi se marie avec une femme de la même tribu. 2 Cette femme devient enceinte et elle met au monde un garçon. Elle voit que l’enfant est beau. Alors elle le cache pendant trois mois. 3 Mais elle ne peut pas le cacher plus longtemps. Elle prend donc un panier fait avec des tiges de papyrus . Elle le recouvre avec du goudron et de la colle. Puis elle met le bébé dedans et va poser le panier parmi les roseaux, au bord du Nil. 4 La sœur de l’enfant reste un peu plus loin pour voir ce qui se passera.

     5 Plus tard, la fille du roi d’Égypte descend vers le Nil pour se baigner. Pendant ce temps, les femmes qui sont avec elle se promènent le long du fleuve. La princesse aperçoit le panier au milieu des roseaux et elle envoie sa servante le prendre. 6 Puis elle ouvre le panier et voit un petit garçon qui pleure. Elle a pitié de lui et dit : « C’est un petit Hébreu ! » 7 La sœur de l’enfant demande à la princesse : « Est-ce que je dois aller chercher parmi les Hébreux une femme pour le nourrir ? Elle pourra allaiter l’enfant pour toi. » 8 La princesse lui répond : « Va ! »

    Et la jeune fille va appeler la mère de l’enfant. 9 La princesse dit à la femme : « Prends ce bébé ! Allaite-le pour moi, et je te paierai pour cela. » La femme prend le bébé et lui donne son lait.
     10 L’enfant grandit. Sa mère l’amène à la fille du roi d’Égypte. Celle-ci le prend pour fils. Elle dit : « Cet enfant, je l’ai tiré de l’eau, c’est pourquoi je vais l’appeler Moïse . »
    « BUFFET À VOLONTÉ !PARLER OU SE TAIRE ? »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :