• CE QUE VOTRE GROS VENTRE PEUT CACHER

    CE QUE VOTRE GROS VENTRE PEUT CACHER

     

     

     

     

     

     

    Cirrhose, diabète, problèmes de thyroïde... Avoir beaucoup de ventre n'est pas seulement une préoccupation esthétique ou un obstacle à la fermeture de votre pantalon. La graisse abdominale en excès peut témoigner de nombreux troubles qui entraînent pour la plupart des complications sérieuses.

     

    Thyroïde : un déséquilibre hormonal qui fait prendre du poids

    Vous avez beau faire attention à ce que vous mangez, votre bedaine ne disparaît pas ? C’est peut-être parce que le problème se situe ailleurs, comme un déséquilibre de la thyroïde.

    Pourquoi ? “Un trouble hormonal de la thyroïde entraîne parfois une incapacité de l’organe à régler le fonctionnement global du corps, explique notre interlocutrice. On stocke plus facilement de la graisse et quand il y a trop de gras c’est souvent dans le ventre que cela s’accumule.” Un déséquilibre thyroïdien peut également provoquer une production plus accrue de cortisol, l’hormone qui favorise le stockage.

     

    C’est quoi ? Il peut s’agir d’hypothyroïdie, la forme qui entraîne le plus souvent une prise de poids due à une carence en iode qui peut se combler par un traitement ou un régime alimentaire spécialisé, voire une ablation chirurgicale. Cela peut également être une hyperthyroidïe, un emballement des sécrétions thyroïdiennes qui déséquilibre le processus hormonale de beaucoup de phénomènes dans l’organisme comme l'élimination de la graisse ou son stockage abusif.

     

    Diabète : un excès de graisse abdominale à cause du sucre

    Avoir un excès de graisse abdominale ne représente pas seulement un inconvénient pour rentrer dans son pantalon. Cela peut cacher certains troubles de la santé qui témoignent d’une mauvaise hygiène de vie, comme le diabète, par exemple.

    Pourquoi ? “Avoir du ventre c’est accumuler de la graisse autour des viscères et c’est cet amas de graisse qui créer du diabète, explique Alexandra Rétion, diététicienne-nutritionniste. C’est souvent dû à une prise de poids liée à un déséquilibre alimentaire parce qu’on mange trop gras ou trop sucré. Mais attention, dans certains cas comme le diabète de type 1 ce n’est pas parce qu’on a du ventre qu’il se développe c’est génétique.

    C’est quoi ? Le diabète regroupe tous les troubles relatifs au déséquilibre de l’assimilation du sucre dans le sang. Le diabète de type 1 dit "insulinodépendant "détruit les cellules productrices d’insuline dans le pancréas, quant aux diabète de type 2 , il est dû à l’épuisement des cellules pancréatique qui produisent l’insuline.

     

    Avoir trop de ventre compresse le système digestif et la circulation du sang

    Si vous avez du mal à fermer votre pantalon depuis quelques temps, mais que la motivation vous manque voilà qui devrait vous faire changer d’avis. Au-delà d’une question d’esthétique, les autorités sanitaires le martèlent dans les médias : la graisse abdominale augmente le risque de maladies cardiovasculaires.

    Pourquoi ? “On l’appelle graisse viscérale parce qu’elle est partout autour des organes, explique Alexandra Rétion, diététicienne-nutritionniste. Du coup, cela appuie sur tout ce qui est système digestif et aussi les artères qui permettent la circulation du sang jusqu’au coeur.”

    C’est quoi ? Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde, selon l’OMS. Elles regroupent tous les troubles affectant le coeur et les vaisseaux sanguins comme la cardiopathie coronarienne, l’AVC, les thrombose veineuse profonde, l’embolie pulmonaire et l’infarctus...

     

    Hypertension : l'excès de graisse dans le ventre contracte les artères

    L’accumulation de graisse dans le ventre est souvent synonyme d’un mauvais équilibre alimentaire (trop de gras ou trop de sucre) et un manque d’activité physique. On ingère plus qu’on ne dépense, et lorsqu’il y a excès de graisse c’est généralement dans le ventre que ça se place. Il faut être vigilant car cet excès de graisse favorise notamment l’hypertension.

    Pourquoi ? “Il faut savoir que ce n’est pas la seule cause, mais effectivement ça y contribue, répond la nutritionniste. La graisse accumulée entraîne une dysfonction (trop rapide ou trop lente) des échanges dans les artères qui se dilatent, provoquant une mauvaise circulation du sang jusqu’au coeur.

    C’est quoi ? L’hypertension artérielle est provoquée par l’augmentation de la pression du sang, nécessaire à l’irrigation correcte des organes vitaux. Les complications de l’hypertension artérielle surviennent en général après des années d’évolution et correspondent à l’évolution de l’athérosclérose qui rétrécit ou bouche les artères. Elles peuvent survenir au niveau cardiaque (angine de poitrine, infarctus du myocarde), au niveau cérébral (AVC, du plus mineur jusqu’à l’infarctus cérébral), au niveau des artères rénales, des yeux, des membres inférieurs (douleur à la marche).

     

    Cirrhose Nash : trop de graisse autour du foie

    © Adobe Stock

    La cirrhose n’est pas seulement une maladie due à un excès de consommation d’alcool. Il existe une version émergente depuis quelques années liées à la surconsommation de sucre qui entraîne une accumulation de graisse autour du foie pouvant aller jusqu’à altérer son fonctionnement on l’appelle la stéatohépatite métabolique.

    Pourquoi ? “Quand on mange trop gras ou trop sucré cela entraîne un pic de glycémie dans le sang qui favorise le stockage des graisses en excédent et cette dernière vient principalement se placer au niveau de l’abdomen”, explique Alexandra Rétion, diététicienne nutritionniste, auteur du livre Antioxydants , (éditions Hachette).

    C’est quoi ? La cirrhose NASH doit son nom à son appellation anglaise, Non-alcoholic steatohepatitis. Cette forme de cirrhose se doit à une consommation excessive. Ce n’est cependant pas l’alcool qui est ici mis en cause, mais le sucre. Derrière la cirrhose NASH se cache souvent une résistance à l’insuline. Ce trouble du métabolisme est à l’origine d’une autre maladie, le diabète de type 2. La cirrhose NASH peut aussi être causée par l’obésité, un taux de HDL (bon cholestérol) très faible ou un taux de sucre dans le sang très élevé (hyperglycémie). Comme la cirrhose alcoolique, elle peut évoluer en cancer du foie.

     

    Hypercholestérolémie : quand le foie ne dégrade plus les graisses

    Vous avez beaucoup de ventre et du mal à le perdre ? C'est peut-être parce que votre alimentation n'est pas adapté à votre organisme. Les personnes qui ont un tour de taille plus élevé que les autres sont souvent concernés par des problèmes de diabète comme nous l'avons vu précédemment, mais aussi de l'excès cholestérol.

    Pourquoi ? "Le gros ventre fait partie des signes de ce qu'on appelle le syndrome métabolique", explique la diététicienne-nutritionniste. Ce n'est pas une maladie à proprement parler, mais un terme qui désigne les signe avant-coureur d'une mauvaise santé et parmi eux on trouve notamment le cholestérol. "Le foie est le seul organe capable de dégrader les graisses que l'on consomment, en les transformant en cholestérol. Or si nous consommons trop de gras, ses capacités vont se trouver débordées. Il ne va plus réussir à évacuer le cholestérol. Il va grossir, exactement comme le foie gras des animaux gavés", explique le Dr Arnaud Cocaul.

    C'est quoi ? Le taux de cholestérol correspond à la somme du cholestérol LDL et du cholestérol HDL. Le LDL a tendance à se fixer sur les artères, les fragilisant et favorisant ainsi des troubles cardiovasculaires. Le HDL permet de nettoyer les artères du LDL. Quand une personne a trop de LDL par rapport au HDL elle est en hypercholestérolémie ce qui favorise les troubles cardiovasculaires.

     

    Un déréglement hormonal qui entraîne un stockage des graisses

    Les femmes et hommes de plus de 50/60 ans ont tendance à avoir plus de ventre que les autres. Ce phénomène est souvent dû (au-delà d'un mauvais équilibre alimentaire et d'un manque d'activité physique ) à un changement hormonal : c'est la ménopause pour les femmes ou l'andropause pour les hommes.

    Pourquoi ? Passé cet âge les femmes produisent plus de cortisol l'hormone, l'hormone qui favorise le stockage des graisses. Tandis que les hommes, eux, fabrique moins de testostérone, d'une hormone mâle qui en déficit entraîne une perte musculaire et une augmentation du niveau de graisse particulièrement au niveau du ventre.

    C'est quoi ? La ménopause désigne l'arrêt définitif des règles chez la femme elle se produit généralement entre 50 et 55 ans. La ménopause est due à l’arrêt de production des hormones sexuelles féminines (oestrogènes et progestérone) par les ovaires, deux glandes situées de part et d’autre de l’utérus, dans le petit bassin (pelvis). Les ovaires vieillissent et perdent des cellules sexuelles (productrices d’hormones) dès la période foetale. Quant à l'andropause, c'est l'équivalent de la ménopause mais chez l'homme dont la diminution des sécrétions mâles entraînent des troubles de l'organisme comme une prise de poids, une forte fatigue, ou encore des troubles sexuels.

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sources : Merci à Alexandra Rétion, diététicienne nutritionniste auteur des livres
    Antioxydants, éditions Hachette
    L'assiette anti diabète, éditions Hachette

    medisite.fr 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Osez et vous recevrez6 aliments que vous devriez éviter de consommer »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :