• CANCER : 6 SIGNES INQUIÉTANTS SUR VOTRE CORPS

    CANCER : 6 SIGNES INQUIÉTANTS SUR VOTRE CORPS

     

     

     

     

     

     

    Souvent, les symptômes d'un cancer sont indolores ou invisibles. Mais il en existe certains qui peuvent mettre la puce à l'oreille et pousser à consulter un médecin. Grain de beauté qui grandit, gencives qui saignent, taches rouges sur le corps... Voici 6 signes qui doivent vous alerter. 

     

    Leucémie : des petites taches rouges sur le corps

    En dehors du cancer de la peau, très peu de cancers donnent des signes qui se voient, mais il en existe certains comme le cancer du sang, par exemple. Appelé également leucémie, il touche entre 9 000 adultes et 700 enfants chaque année, selon l’association Laurette Fugain qui lutte contre les leucémies. C’est une maladie qui se développe dans la moelle osseuse, responsable de fabriquer le sang. On parle de leucémie quand le nombre de cellules sanguines anormales dépasse celui des cellules matures. Lorsqu’il se développe l’un des premiers signes de ce cancer est l’apparition de petites taches rouges sur le corps.

    En pratique : ce sont de petites taches qui apparaissent sur la peau sous la forme de petits points rouges de la taille d’une tête d’épingle qu’on appelle "pétéchies". Il peut également y avoir un nombre conséquent d’ecchymoses alors qu’on n’a subi aucun choc.

     

    Pourquoi ? A cause des cellules anormales dit "leucémiques", la moelle osseuse ne peut plus produire un nombre de plaquettes suffisant entraînant de petites hémorragies sous la peau.

    Que faire ? Au moindre doute consultez votre médecin généraliste qui vous conduira vers les examens à faire si besoin d'éclaircir son diagnostic.

     

    Un grain de beauté qui s'agrandit

    Les signes visibles sur le corps qui témoignent d'un possible développement de cancer sont rares, mais pas inexistants. La plupart d'entre-eux concernent le cancer de la peau. Il fait partie des plus fréquents avec 60 000 nouveaux cas qui se déclarent chaque année en France, selon la Ligue contre le cancer. Il est donc important de s'inspecter régulièrement et montrer ses grains de beauté à son dermatologue. Ils font partie des premiers signes qui permettent de dépister la maladie.

    En pratique : comme le rappelle l'Institut national du Cancer il y a quatre règles qui permettent de détecter un grain de beauté suspect.

    L'asymétrie : tout ce qui n'est pas de forme ronde ou ovale ou dont les couleurs et les reliefs ne sont pas répartis autour du centre doit alerter.

    Les bords irréguliers : un grain de beauté dont les contours ne son pas bien définis ou semblent déchiquetés.

    Couleur non homogène : l'intérieur du grain de beauté est de couleurs différentes.

    Diamètre : si le diamètre du grain de beauté paraît évolue et s'étendre de plus en plus.

    Evolution : n'importe quel changement de taille, de couleur ou d'épaisseur.

    Attention : ces signes ne témoignent pas obligatoirement d'un cancer, mais il est important de les faire surveiller par un médecin.

     

    Sein : une rétraction du mamelon

    On caractérise souvent le dépistage du cancer du sein par le fait de sentir une masse ou une boule étrange dans la poitrine. Mais il existe d’autres symptômes qui impliquent un changement plus visible notamment une modification du mamelon.

    En pratique : les cellules cancéreuses attirant les tissus, lorsqu’une tumeur se situe juste derrière le mamelon on peut constater une rétractation de ce dernier. Il s’agit d’une rétractation durable, c’est-à-dire qu’on ne peut pas le faire ressortir à la main. Dans le cas d’un cancer qui se développe dans les canaux galactophoriques (ceux qui permettent l’allaitement) la tumeur libère du liquide séro sanglant. On peut donc ressentir et constater un écoulement marron, jaunâtre ou parfois sanglant du mamelon.

    Que faire ? Consultez rapidement votre médecin afin qu’il vous prescrive les examens nécessaires au dépistage.

     

    Une croûte qui saigne depuis longtemps

    Le carcinome épidermoïde appelé également “spinocellulaire” est le troisième type de cancer de la peau. Même s’il est peu fréquent, il est important de consulter au moindre signe inquiétant car il constitue un danger potentiel de métastases, c’est-à-dire la migration des cellules cancéreuses d’un organe vers un autre. Comme la plupart des cancers de la peau, il existe des signes visibles comme, par exemple, une croûte qui saigne.

     

    En pratique : ce type de cancer se situe souvent sur les parties qui sont exposées au soleil comme les mains, les avant-bras, le décolleté, la tête ou encore le cou… C’est une croûte qui bourgeonne, peut saigner et qui persiste plus de deux ou trois semaines sans raison.

    Que faire ? Consultez rapidement votre médecin généraliste afin qu’il jette un premier coup d’oeil et vous oriente si nécessaire vers un dermatologue.

     

    Leucémie aigüe : des gencives qui saignent

    Le cancer du sang regroupe plusieurs types de cancer : il y a entre autre la leucémie chronique qui cause peu ou pas de symptômes, mais il y a aussi la leucémie aigüe qui, elle, compte des signes plus visibles.Comme la moelle osseuse est atteinte, elle ne fabrique plus assez de plaquettes ce qui crée des petites hémorragies. On constate notamment des saignements à certains endroits du corps.

    En pratique : le Pr Alain Delmer, chef de service hématologue au CHU de Reims nous a expliqué qu’il est possible de constater des "saignements de nez, des gencives et parfois d’avoir des menstruations plus abondantes".

    Que faire ? Consultez rapidement votre médecin généraliste afin qu’il jette un premier coup d’oeil et vous oriente vers plus d'analyses.

     

    Boule dans la poitrine : un signe de cancer ?

    Une boule douloureuse ou non qui se forment à un certain endroit du corps inquiète souvent. Dans la plupart des cas il s’agit d’un kyste bénin, ce sont des sortes de tuméfactions en forme de boule qui se forment parfois sur un organe ou un tissu ce qui explique qu’on le sent sous la peau. Il peut quand même arriver qu'un kyste soit malins et cette masse qui s'est développé peut indiquer la présence d’un cancer comme dans le sein, par exemple, et mérite un traitement particulier.

    En pratique : le Dr Catherine Gaucher dermatologue nous expliquait qu’un kyste bénin sous-cutané, est bien rond et roule sous la peau. Quand il s’agit d’un nodule qui mérite plus d’analyses dans le cas d’un cancer du sein, il est souvent situé sur le côté et il est indolore. “Les tumeurs malignes sont souvent plus irrégulières et adhérentes aux plans profonds”, explique le dr Catherine Gaucher.

    Que faire ? Consultez rapidement votre médecin généraliste afin qu’il jette un premier coup d’oeil et vous oriente vers plus d'analyses.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sources : La Ligue contre le cancer - Le cancer définitions et chiffres
    L'Institut national du cancer - dépistage du cancer du sein

    medisite.fr

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Avez-vous demandé à Dieu ?Prendre soin de son foie grâce à 5 remèdes d’origine naturelle »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :