• A quoi sert le corossol ?

    A quoi sert le corossol ?

     

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Bien que nous puissions tirer profit de toute la plante, c'est-à-dire de ces feuilles, ces fruits, ces fleurs, ces racines, ces tiges ou son écorce, la plupart des propriétés médicinales du corossol se trouvent dans ses feuilles.
     
     
     

    Le corossol est une plante poussant dans les Caraïbes en Amérique centrale et du Sud. Apprenez-en plus sur les propriétés nutritives et salutaires de cette plante sauvage, originaire du Pérou.

     

    Les caractéristiques du corossol

    Le corossol se compose principalement d’eau, sa chair offre des dizaines d’éléments nutritifs, tels que de fortes doses de vitamine C, aidant à maintenir un taux d’antioxydant dans le corps stable et sain.

    Il possède aussi des protéines, des minéraux, du potassium, du calcium, du phosphore, du fer et des lipides. Cependant, ce fruit possède aussi une forte valeur calorique à cause des hydrates de carbone qu’il contient, il n’est donc pas conseillé d’en consommer trop au cours d’un régime amaigrissant.

    corrosol2

    La pulpe de corossol peut être consommée diluée avec de l’eau ou du jus pour profiter de ses propriétés diurétiques. Il est un puissant régulateur des fonctions de l’organisme, il lutte contre l’hypertension, les maladies des voies respiratoires (surtout consommé froid), il purifie et maintient la santé du foie et régule les niveaux de sucre dans le sang (idéal pour les personnes ayant du diabète).

    Vous pouvez aussi manger les feuilles de corossol, pour traiter des cas d’oreillons, de nervosité ou d’insomnie. L’utilisation d’un mélange d’une poignée de feuilles et de fleurs de cette plante peut faire une infusion sucrée avec du miel traitant les états grippaux, ou bien encore pour améliorer la convalescence après une opération.

    Le corossol a très peu d’effets secondaires, mais il n’est pas recommandé aux femmes enceintes de le consommer en excès (un morceau de temps en temps est autorisé). Vous pouvez prendre la plante entière, c’est-à-dire les feuilles, fruits, fleurs, tiges, racines et l’écorce, avec tout médicament. Le morceau avec le plus de «pouvoir» nutritifs sont les feuilles. En Amérique, elles sont consommées comme un thé ou en smoothie. La pulpe est utilisée pour faire des smoothies, des jus de fruits, de la crème glacée et des desserts. Le goût est délicieux et sucré.

    Les autres noms de ce fruit sont : catuche, catoche, masasamba, chachiman, Graviola, huana Huana brésilien, sapote, araticú, tout dépend langue ancestrale ou de la région où il est cultivé. De même, son nom scientifique est Annona muricata.

    corrosol

    Les usages médicinaux du corossol

    Les graines en poudre sont utilisées en tant que répulsif d’insectes lorsqu’elles sont étalées sur la peau, l’eau des feuilles est également indiquée pour éliminer les poux et les lentes en l’appliquant sur le cuir chevelu.
    Vous pouvez faire un smoothie avec trois feuilles corossol et une tasse d’eau et boire à jeun pendant une semaine  pour améliorer les symptômes de la chimiothérapie ou des médicaments très forts.Le fruit du corossol, lorsqu’il est consommé encore vert, est bon contre la jaunisse, une maladie qui affecte la couleur de la peau, tournant jaunâtre. Il faut juste le couper en trois morceaux, retirer les graines et mélanger. À filtrer et à consommer sucré avec du miel, car à ce stade le goût est un peu amer.

    • Faire un thé avec les feuilles de cette plante peut prévenir les hémorragies internes.
    • La liste complète des propriétés médicinales de goyave :
    • Il combat la pression sanguine trop élevée
    • Il sert pour traiter l’asthme, une maladie caractérisée par une obstruction de la respiration
    • Il empêche les cellules cancéreuses de se reproduire 
    • Il réduit l’augmentation du sucre dans le sang
      (diabète)
    • Il lutte contre les troubles hépatiques
    • Il a la capacité de réduire les tumeurs, les tissus anormaux qui produisent une augmentation de volume
    • C’est un excellent insecticide, il aide à éliminer les insectes tels que les moustiques
    • C’est un merveilleux anti-amibien, c’est-à-dire qu’il lutte contre les parasites tels que les acariens
    • C’est un expectorant, il aide à traiter toutes sortes de maladies liées au système respiratoire, y compris la bronchite ou l’asthme
    • Il est vasodilatateur grâce à ses feuilles qui empêchent une mauvaise circulation
    • Les feuilles sont de puissants sédatifs, utilisées pour calmer les nerfs et le stress et mieux dormir
    • C’est un anti-paludique, il lutte  contre les symptômes de cette maladie, caractérisée par de la fièvre, des maux de tête et des muscles
    • Il favorise la sécrétion de lait, idéal pour quand une femme allaite et que le lait n’est pas bon ou trop rare
    • C’est un anti-spasmodique, il aide à prévenir ou traiter des contractions musculaires involontaires
    • C’est un anti-ulcéreux
    • Il aide à guérir les blessures et est très bon contre la gastrite
    • C’est un anti-diarrhéique : soit par une infection ou par des troubles de l’alimentation

    Les effets secondaires du corossol

    Comme c’est un anti-microbien, s’il est consommé à des doses élevées, il peut modifier la flore intestinale et provoquer une constipation ou une diarrhée. Il est nécessaire de consommer ce fruit avec modération, à commencer par une dose minimale, puis augmenter chaque jour ou chaque semaine.

    À son tour, par son action vasodilatatrice et hypotensive, il n’est pas indiqué chez les personnes qui ont des problèmes de cœur ou sanguins. Idem chez les femmes enceintes, mais il est bon après l’accouchement pour avoir assez de lait.

    Le corossol et le cancer

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    Il est important de faire un paragraphe sur la relation entre le cancer et corossol. En effet, diverses recherches ont démontré un lien entre l’écorce, les feuilles, les racines et les fruits de cette plante et son action sur les cellules de l’organisme. Cette plante ferait donc partie de la famille des alicaments « anti-cancers ». De plus, ce fruit sert également à réduire les symptômes de séances de chimiothérapie, en particulier en ce qui concerne les vomissements, les étourdissements et les nausées.

    Le corossol agit contre les cancers : du sein, de l’ovaire, du côlon, de la lymphe, du foie, de la thyroïde, du pancréas, de la prostate, des reins et des poumons.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Le lien entre les maux de tête et le foieDieu n'en a pas fini avec vous ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :