• 5 façons de se mentir à soi-même

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vous devez vous demander si vous vous mentez pour vous sentir mieux, ou si simplement vous ne vous rendez pas compte que vous vous voilez la face, car vous le faites de façon inconsciente. Dans tous les cas, il faut y mettre un terme. 

    5 façons de se mentir à soi-même

    Vous est-il déjà arrivé de vous rendre compte que vous étiez en train de vous mentir à vous-même ?

    Vous vous mentez à vous même plus que vous ne le croyez, c’est pourquoi nous parlerons ici des différentes façons de se mentir à soi-même afin que vous soyez plus conscient de votre attitude.

    Cela vous apportera de nombreux bienfaits, car se mentir à soi-même revient en quelque sorte à se limiter. Il est temps de faire tomber les barrières et de cesser de vous mentir.

    Découvrez quels sont les façons de se mentir à soi-même.

    1. Vous confondez besoin et amour

    Couple enlacé

     

    La première façon de se mentir à soi-même est simplement de confondre le besoin avec l’amour.

    Cela est le résultat des croyances autour de ce sentiment. Par moments, vous pensez éprouver de l’amour alors qu’en réalité il s’agit d’autre chose.

    De quoi peut-il s’agir si ce n’est pas de l’amour ? La peur de la solitude, la dépendance émotionnelle, la crainte de ne pas trouver un autre conjoint avec qui partager sa vie…

    Une relation basée sur le besoin se caractérise par la jalousie, la possession, les peurs, l’angoisse et le contrôle… En réalité, vous vous mentez à vous-même. Vous n’aimez pas votre conjoint ; vous avez besoin de quelqu’un à vos côtés.

    2. Vous remettez la faute sur les autres et vous les jugez

    Vous êtes-vous aperçu que vous avez tendance à blâmer et juger les autres, et qu’il y a certaines choses que vous ne supportez pas chez les autres ? Si quelque chose vous tape tant sur les nerfs, il est important que vous commenciez à vous regarder en face.

    Par exemple, si vous jugez la conduite « libertine » d’une personne, il se peut que vous vous réprimiez sexuellement, ce qui ne vous permet pas de profiter et montre que vous vivez soumis à ce que la société dicte comme étant une conduite correcte. Votre intérieur, lui, réclame une vie libre.

    Ou encore, si cela vous énerve que votre conjoint fume dans la maison et pourtant vous ne lui avez jamais rien dit à ce sujet, vous vous mentez à vous même en remettant la faute sur lui. Cela relève de votre responsabilité, car vous ne lui avez pas fait savoir dès le début que cela vous dérangeait.

    3. Vous ne pouvez pas le faire ou vous ne voulez pas ?

    Bonhommes jaunes en papier

     

    Par moments, il vous arrive de vous dire « si je pouvais, je le ferais », ou encore « si je n’avais pas autant de dépenses, je ferais des dons… ». Ces phrases qui expriment une impossibilité de réaliser quelque chose ne sont qu’une tentative de justifier ce que, en réalité, vous ne voulez pas faire.

    Vous vous mentez à vous-même lorsque vous regardez un mendiant dans la rue et vous vous dites que si vous aviez de l’argent vous lui en donneriez. C’est bien cela.

    Vous avez un foyer où vous réfugier, une voiture, un travail qui ne paie pas beaucoup mais vous permet de subvenir à vos besoins.

    Réfléchissez un instant : êtes vous certain de ne pas avoir d’argent, ou vous mentez-vous à vous même pour éviter de faire quelque chose que, dans le fond, vous ne voulez pas faire ?

    Être sincère, quelquefois, peut faire que l’on soit mal vu, ou considéré comme étant une « mauvaise personne ». Toutefois, vous n’avez pas besoin de vous mentir à vous-même.

    4. Les mots prennent le sens qui vous convient le mieux

    Jouer avec le sens des mots est une façon de se mentir à soi-même afin de soutenir des croyances qui n’ont aucun fondement.

    Par exemple, il se peut que vous disiez que l’homosexualité est contre nature, car un couple homosexuel ne peut pas avoir d’enfants.

    Quelqu’un contredit vos propos en disant que, dans ce cas-là, il est également contre nature qu’un couple hétérosexuel décide de ne pas avoir d’enfants.

    Face à cette confrontation mais convaincu de votre croyance, vous ajouterez que les couples hétérosexuels, eux, peuvent décider, ce qui n’est pas le cas des couples homosexuels, et que, par conséquent, l’homosexualité est contre nature, car elle ne répond pas au principe de reproduction.

    5. Vous évitez ce qui ne vous intéresse pas

    Une femme et un homme assis autour d'une table

     

    Voici une autre attitude qui révèle que vous vous mentez à vous-même : vous sortez des phrases telles que « Bon, passons à autre chose », ou encore « Vous avez raison… Saviez-vous que… » lorsqu’une conversation ne vous intéresse pas.

    De la sorte, vous évitez quelque chose contre lequel vous ne pouvez pas lutter et qui vous ouvrirait les yeux.

    Nous nous mentons tous à nous-mêmes à de nombreuses reprises, et la majorité d’entre nous ne s’en rend pas compte. Il est important que nous apprenions à faire preuve d’autocritique, car c’est la seule façon d’apprendre et d’avancer.

    Vivre dans son propre mensonge ne permet pas de s’améliorer en tant que personne.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 5 alternatives pour éviter le sucre dans votre alimentation

     

     

     

     

     

     

     

     

    La consommation excessive de sucre provoque des maladies et affecte à la fois les enfants et les adultes. Nous vous montrons plusieurs alternatives pour remplacer le sucre sans abandonner la douceur et ainsi, vous pourrez maintenir une alimentation saine avec une contribution en fibres, minéraux et vitamines.

    5 alternatives pour éviter le sucre dans votre alimentation

    Penser à vivre sans consommer de sucre provoque de l’agitation et même de la mauvaise humeur. c’est un ingrédient délicieux et le corps le demande. Cependant, les experts en nutrition recommandent d’opter pour des alternatives pour éviter le sucre dans l’alimentation.

    Evitez la consommation de sucre ne signifie pas renoncer à la douceur. Il existe des recettes qui permettent aux gens de déguster de délicieux desserts et des bonbons sans que cela suppose de manger du sucre.

    Sucre : pourquoi l’éviter

    La recherche montre que la consommation de sucre raffiné est responsable de plusieurs maladies. Les plus fréquentes sont les caries dentaires, les maladies cardiaques, l’affaiblissement du système immunitaire, l’obésité. Il est également considéré pour favoriser le cancer et la dépendance à la dopamine.

    Le corps n’a pas besoin de sucre, ce dont il a besoin est le glucose. Il existe d’autres aliments plus sains qui sont des alternatives pour éviter le sucre et qui fournissent ce nutriment.

    Le besoin de sucre que la personne éprouve habituellement est plus une habitude qu’un réel besoin de l’organisme. par conséquent, il est possible de générer des habitudes qui conduisent à l’utilisation d’alternatives pour éviter le sucre.

    Alternatives pour éviter le sucre

    La stevia

    La stevia

     

    C’est un édulcorant naturel qui est populaire ces derniers temps. La stevia est une plante dont les feuilles ont un goût sucré.

    On la trouve actuellement sur le marché en poudre transformée avec une apparence similaire à celle du sucre. Il est pratique  de l’utiliser comme alternative pour éviter le sucre dans les infusions et les desserts.

    Certains des avantages qu’elle apporte au corps sont :

    • Contribue au contrôle du diabète, régule les taux de glucose dans le sang.
    • Son action diurétique favorise l’élimination des toxines.
    • C’est un vasodilatateur qui aide à contrôler la pression artérielle.
    • Il n’apporte pas de calories, prévient l’obésité.

    Le miel d’abeille

    C’est le plus vieil édulcorant naturel. Il a toujours été très présent dans la vie de l’homme.

    C’est un produit très apprécié actuellement. Il est devenu l’une des meilleures alternatives pour éviter le sucre et convient aux personnes de tous âges.

    Il est particulièrement recommandé pour les enfants et les personnes âgées, car, en plus de l’édulcorant, il a des propriétés nutritionnelles et médicinales.

    Avantages de consommer du miel :

    • Il fournit de l’énergie rapidement.
    • Il a des propriétés antibiotiques et prévient les infections. Par conséquent, il est fréquemment utilisé pour soulager le rhume et la toux.
    • Il a des effets de guérison.
    • C’est un antioxydant.
    • Il fournit des vitamines, en particulier celles du complexe B.
    • C’est une source importante de minéraux tels que le sodium, le magnésium, le zinc.

    Le sirop d’agave

    Sirop d'agave

     

    L’agave est une plante de la famille de l’aloe vera. De ses feuilles charnues sort un liquide épais et collant, le sirop. Il est devenu à la mode et est fortement recommandé.

    Il a un puissant effet sucrant, c’est donc une alternative intéressante pour éviter le sucre.

    Egalement un indice de fructose élevé et peu de glucose. Le fructose potentialise les niveaux d’insuline dans le sang et, par conséquent, est particulièrement approprié pour les diabétiques.

    Certaines de ses propriétés :

    • C’est un anti-inflammatoire et anti-microbien.
    • Cela contribue à améliorer le système immunitaire.
    • Ce la aide à perdre du poids.
    • Il réduit le cholestérol.
    • Il a des effets bénéfiques sur la peau et prévient son vieillissement.

    Amasake

    C’est un édulcorant naturel du Japon. Il est préparé à base de riz, à travers un processus de fermentation très commun dans la cuisine asiatique. Une pâte consistante et sucrée est réalisée, qui remplace le sucre raffiné dans toutes sortes de recettes.

    Il a des nutriments importants et des effets bénéfiques pour l’organisme, à savoir :

    • Est facile à assimiler et à digérer.
    • Fournit une bonne quantité de fibres, ce qui accélère le transit intestinal.
    • Il contient des vitamines B et des enzymes basiques pour le corps.

    Panela pour éviter le sucre

    Eviter le sucre

     

    Il s’obtient en évaporant le jus de la canne à sucre. Aucun raffinage ou produit chimique n’est impliqué dans son processus. il a commencé à être utilisé comme l’une des alternatives pour éviter le sucre.

    Entre ses propriétés, on souligne:

    • Produit un effet énergétique élevé.
    • Fournit des vitamines A, B, C, D et E.
    • C’est l’édulcorant qui a le plus de minéraux.

    Réduire la consommation de sucre prend longtemps. Le changement dans les habitudes alimentaires peut commencer en choisissant l’une de ces alternatives pour éviter le sucre. Il est important d’évaluer la situation sanitaire et les possibilités personnelles.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 10 RÉACTIONS BIZARRES DE NOTRE CORPS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pourquoi éternue-t-on ? D’où vient le hoquet ? Faut-il s’inquiéter d’une paupière qui tressaute souvent ou de bâillements à répétition ? Medisite vous explique les phénomènes biologiques qui se cachent derrière les réactions les plus étranges de notre corps.

     

    La chair de poule

    Un courant d’air froid, une température qui chute brusquement, et vous voyez aussitôt se dresser tous les poils de votre corps. La chair de poule, également appelée pilo-érection ou horripilation, est un mécanisme de régulation de la température du corps. Cette réaction est un réflexe que les humains partagent avec les animaux : "le dressement des poils ou des plumes sert à augmenter la couche d’isolation de l’air autour du corps" rappellent ainsi les docteurs Benedek et Kaernbach des départements de psychologie des universités de Graz (Autriche) et de Kiel (Allemagne), dans une étude* publiée en 2011. 
    Concrètement : Sous l’action du froid, les cellules nerveuses de la peau envoient un signal au cerveau. Celui-ci transmet le signal aux neurones moteurs, les cellules nerveuses responsables des mouvements des muscles. Un mécanisme nerveux involontaire déclenche alors la contraction des muscles situés sous les poils appelés muscles horripilateurs. Leur contraction entraîne le redressement des poils à la verticale, et la couche d’air ainsi formée sur l’ensemble du corps a un effet isolant contre le froid. 
    Bon à savoir : Le froid n’est pas le seul élément déclencheur de la chair de poule. La colère, la peur mais aussi les émotions déclenchées par l’écoute d’un morceau de musique ou la lecture d’un livre peuvent entraîner cette réaction, expliquent par ailleurs les docteurs Benedek et Kaernbach.

    *Physiological correlates and emotional specificity of human piloerection, Benedek&Kaernbach, Biological Psychology (83;6), mars 2011. 
    Source : Manuel d’anatomie et de physiologie humaine, Tortora & Derrickson, éditions Deboeck supérieur, 2016.

     

    Le hoquet

    Le hoquet correspond à une contraction involontaire et spasmodique des muscles du diaphragme situés entre les organes de l’abdomen et ceux du thorax. Quand le diaphragme se bloque, la glotte (la partie du larynx formant un orifice entre les deux cordes vocales) se ferme brusquement : l’air ne passe alors plus dans la trachée, ce qui entraîne le bruit caractéristique du hoquet. 
    Les principales causes du hoquet : un repas copieux ou avalé trop rapidement, un stress, les boissons sucrées ou alcoolisées*. 
    Attention : Le plus souvent, le hoquet est bénin et passe en quelques minutes. N’hésitez cependant pas à consulter un médecin si votre hoquet dure plus de deux jours, car il peut être le signe de diverses maladies : un trouble gastro-intestinal (reflux gastro-œsophagien, obstruction ou inflammation de l'œsophage, tumeur au thorax, maladies de l'estomac, du pancréas et de la vésicule biliaire), une atteinte du système nerveux (maladie de Parkinson, tumeur, hémorragie ou thrombose cérébrale), une maladie métabolique (diabète, insuffisance rénale), ou encore des troubles psychologiques comme une anxiété sévère ou des troubles de la personnalité, selon le site du ministère de la santé du Luxembourg.

    Prise en charge du hoquet, C. Woelk, Canadian Family Physician 2011.

     

    Le sursaut à l’endormissement

    Alors que vous vous endormez, vous sursautez brusquement, comme si vous tombiez de votre lit. Rien d’inquiétant, il s’agit de sursauts du sommeil, "de brèves secousses corporelles, généralement isolées, [qui] impliquent principalement les jambes, mais peuvent aussi impliquer les bras et la tête et parfois être accompagnées de symptômes sensoriels tels des éclats de lumière et la sensation de tomber", définit la Société canadienne du sommeil. Ces sursauts, aussi appelés myoclonies, peuvent être causées par une brusque contraction musculaire ou par l'interruption de l'activité musculaire. 
    Comment faire ? "Le traitement inclut l’évitement de facteurs précipitants tels les stimulants et les horaires de sommeil irréguliers", conseille cette société. 
    Faut-il consulter ? Ces sursauts sont le plus souvent bénins. Un examen de polygraphie n’est pratiqué "que s’il existe un doute diagnostique, notamment quant à la nature épileptique de ces myoclonies", précise le professeur Paul Krack dans son cours Les troubles du sommeil, Corpus Médical de la Faculté de Médecine de Grenoble.

     

    Les doigts fripés quand on sort du bain

    Après un bon bain, nos doigts de pieds et de mains sont totalement fripés. Comme vous l’apprenait récemment Medisite, cette déformation viendrait d’un avantage évolutif. Selon des chercheurs de l’institut de neuroscience de l’université de Newcastle (Royaume-Uni)*, la peau fripée des doigts permettrait en effet aux baigneurs de mieux manipuler les objets dans l’eau et de mieux se déplacer en milieu humide.

    *Water-induced finger wrinkles improve handling of wet objects, Kareklas, Nettle et Smulders, Biology Letters2013.

     

    Les larmes

    Sous l’effet d’un facteur psychologique (tristesse, émotion) ou physique (oignon, poussière dans l’œil…), les glandes lacrymales s’activent et remplissent les yeux de larmes. Comme vous l’apprenait récemment Medisite, pleurer en réaction à une émotion forte permettrait de retrouver plus rapidement un bien-être mental en changeant la composition chimique du cerveau. 
    Bon à savoir : Mais, même sans émotion forte ou gêne physique, "vos yeux produisent constamment des larmes à un rythme lent et régulier afin qu’ils restent humides et confortables", explique la Société canadienne d’ophtalmologie sur son site internet. Si l’œil est trop sec, il va produire un excès de larmes pour l’hydrater : c’est le phénomène de larmoiement. La fréquence de ce phénomène augmente avec l’âge, mais aussi lorsque l’air est trop chaud, trop froid, ou sous l’effet de produits cosmétiques. 
    Quid de l’oignon qui fait pleurer ? Certaines larmes sont dites larmes réflexes. C’est le cas des larmes provoquées par la manipulation d’un oignon. Vous pouviez le lire récemment sur Medisite : lorsqu’il est épluché ou coupé, l’oignon libère de l’acide sulfurique, un composé volatile qui irrite les glandes lacrymales et entraîne donc la libération de larmes.

     

    Le bâillement

    Impossible à contenir, le bâillement est souvent interprété comme de l’ennui ou de la fatigue. Une récente étude* relayée sur Medisite nous apprenait pourtant que le bâillement serait déclenché par notre cerveau lorsqu’il chauffe trop. Il permettrait alors de faire chuter la température de la tête. 
    En cas de fatigue : Si nous bâillons lorsque nous sommes fatigués, c'est parce que le manque de sommeil est un facteur d’augmentation de la température cérébrale. 
    Pourquoi est-il si contagieux ? Vous voyez quelqu’un bailler et, aussitôt l’irrépressible envie de l’imiter vous prend ? Ce phénomène est normal, et même rassurant : il s’agirait de l’expression de votre empathie, selon des chercheurs américains en psychologie et en neurosciences**.

    *A thermal window for yawning in humans: Yawning as a brain cooling mechanism. Massen et al., Physiology & Behavior 2013. 
    **Contagious yawning and psychopathy. Rundle, Vaughn & Stanford, Personality and Individual Differences2015.

     

    L’éternuement

    A vos souhaits ! L’éternuement est un mécanisme de défense qui permet d’expulser les particules étrangères qui se logent dans votre nez. Grâce à la vitesse de l’air expiré pendant l’éternuement, ces particules indésirables sont décrochées et propulsées vers l’extérieur. 
    Attention : Le flux d’air qui sort du nez pendant un éternuement contient des germes si vous êtes malades. Le mieux est donc d’éternuer dans un mouchoir pour limiter la propagation de ces microbes, comme vous l’apprenait Medisite.

     

    La paupière qui saute

    Un tressaillement de la paupière, également appelé fasciculation, est dérangeant mais généralement bénin. "Il peut s’agir de stress, de fatigue, de dépression ou de problèmes neurologiques", confiait à Medisite le docteur Jean-Antoine Bernard, ophtalmologiste et directeur scientifique de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO). 
    Que faire ? N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant si ce phénomène survient fréquemment. Un tremblement récurrent de la paupière peut refléter une fatigue, un stress ou une carence en vitamines ou en oligoéléments.

     

    Le rougissement

    Sous l’effet de l’embarras, du plaisir ou de la colère, certaines personnes voient leurs joues se teinter de rouge. Cet érythème appelé érythème pudique touche principalement le visage, le cou ou décolleté. 
    Pourquoi ? En cas de gêne ou d’émotions fortes, le corps libère de l’adrénaline. Une hausse de cette hormone induit alors une dilatation des vaisseaux sanguins (vasodilatation). Ils se gorgent de sang, donnant à la peau une coloration rouge.

     

    La transpiration

    La transpiration est un phénomène naturel qui permet de réguler la température du corps, rappelle le Syndicat National des Dermatologues –Vénéréologues (SNDV) sur son site internet. "Lors d’un effort physique ou quand il fait chaud, le corps produit plus de sueur, sous la commande d’une glande nommée hypothalamus", précise le SNDV. 
    Attention : Une transpiration excessive doit alerter. Il peut s’agir d’une pathologie, appelée hyperhidrose ou hypersudation. Elle peut être localisée au niveau des mains, des pieds ou des aisselles, ou généralisée à l’ensemble du corps. "Des traitements existent à la fois pour l’hyperhidrose localisée et pour l’hyperhidrose généralisée", rassure le SNDV.

     

    Publié par Laurène Levy, journaliste santé

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : medisite.fr

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • PARLEZ COMME IL CONVIENT À UN CHRÉTIEN

     

     

     

     

     

     

     
    " Les lèvres du juste connaissent la faveur."Proverbes 10.32
     
     

    Lors de sa campagne présidentielle de 1988, George H. W. Bush avait reconnu avoir émis des propos déplacés envers deux journalistes à l'issue d'un débat télévisé. Bush avait traité l'un d'eux de "noms d'oiseaux", et même insulté copieusement la chaîne CBS. Face aux critiques, il avait dit : "Si j'avais su que le micro était ouvert, je n'aurais pas blasphémé, et je m'en excuse."

    En réalité, il n'aurait pas dû le faire, que les caméras enregistrent ou non. N'oubliez pas, la caméra de Dieu tourne toujours ! La bible dit : "Les voies de l'homme sont devant les yeux de l'Éternel qui aplanit toutes ses routes." Proverbes 5.21.

    Il y a des siècles, Jésus déclarait : "Tout ce qui est caché sera découvert, et tout ce qui est secret sera connu. C'est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans l'obscurité sera entendu à la lumière du jour, et ce que vous aurez murmuré à l'oreille d'autrui dans une chambre fermée sera crié du haut des toits." Luc 12.2-3

    Une réflexion pour aujourd'hui

    "Le cœur du juste médite pour répondre, mais la bouche des méchants déverse de mauvaises paroles." Proverbes 15.28

    "Les lèvres du juste connaissent la faveur, et la bouche des méchants la perversité." Proverbes 10.32

    Le premier verset nous apprend qu'une personne sage réfléchit avant de parler, parce qu'elle réalise que toute parole a des conséquences. Le second nous dit qu'une personne droite sait automatiquement ce qui est convenable, et n'oublie pas que Dieu entend chaque mot prononcé.

     
     
     
    Parlez comme il convient à un chrétien
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 6 facteurs à l’origine des crampes

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le plus probable est que les crampes surviennent en raison d'un effort physique trop intense, ou bien à un manque d'électrolytes. Si vous avez régulièrement des crampes, il est préférable que vous consultiez un médecin.

    6 facteurs à l’origine des crampes

    Les crampes correspondent à des contractions involontaires d’un ou plusieurs muscles. Elles produisent une douleur qui peut être légère ou intense, et qui peut durer plusieurs minutes.

    Une de leurs principales caractéristiques est qu’elles empêchent la relaxation musculaire, les muscles restent alors tendus et rigides.

    De façon générale, elles touchent les membres inférieurs, la partie arrière de la jambe et de la cuisse, mais elle peuvent également toucher les mains, les bras et d’autres parties du corps.

    Bien qu’elles ne représentent rien de grave et surviennent de façon ponctuelle, quelques fois, ce sont des symptômes d’autres problèmes auxquels il est nécessaire de prêter attention.

    Si vous avez régulièrement des crampes, tentez de découvrir si elles ont un lien avec l’un des 5 facteurs suivants.

    1. Une mauvaise circulation sanguine

    Partie arrière des jambes d'une personne

     

    Les troubles qui rendent difficile la circulation du sang sont l’une des causes qui, souvent, sont à l’origine des crampes musculaires douloureuses.

    Tout au long de la journée, les muscles dépendent d’une bonne circulation sanguine pour recevoir l’oxygène dont ils ont besoin pour fonctionner correctement.

    Si les vaisseaux sanguins ne parviennent pas à transporter l’oxygène, les cellules musculaires ne traitent pas de façon optimale les mouvements des muscles et, par conséquent, une contraction se produit.

    Il est alors nécessaire de trouver le facteur à l’origine de la mauvaise circulation sanguine et, en fonction de cela, de suivre un traitement approprié.

    2. Une carence en minéraux

    La majorité des patients qui souffrent de crampes récurrentes ont une carence en magnésium. Cependant, il se peut aussi que les crampes soient la conséquence d’une carence en d’autres minéraux.

    De façon générale, les crampes peuvent être la conséquence d’une faible concentration d’électrolytes, laquelle est due à une carence en potassium, en calcium et en sodium.

    C’est souvent le cas des sportifs et des personnes qui pratiquent des activités physiques très exigeantes, car ces substances sont éliminées avec la sueur.

    Pour contrecarrer cela, il est fondamental de consommer des boissons isotoniques, notamment après l’entraînement.

    De la même façon, il faut augmenter sa consommation de minéraux via les fruits, les légumes ou d’autres aliments sains qui en contiennent.

    3. La déshydratation

    Femme ayant chaud

     

    Les crampes et les spasmes musculaires surviennent fréquemment dans des lieux où le climat est chaud, et pendant l’été. Toutefois, cela ne veut pas dire que la température même est le facteur à l’origine des crampes.

    La perte de fluides liée à la transpiration, ainsi qu’une faible consommation d’eau, peuvent être à l’origine de crampes.

    La déshydratation sensibilise les terminaisons nerveuses, et provoque des contractions dans différents groupes musculaires du corps.

    Afin d’éviter cela, il est recommandé de consommer 6 à 8 verres d’eau par jour, de boire des tisanes et des jus naturels, et de manger des fruits riches en eau.

    4. La surcharge physique

    L’excès d’activité physique, que ce soit dans le cadre d’un marathon, d’un entraînement très intense ou d’un travail particulier, peut provoquer des crampes au niveau des jambes quelques heures après la pratique.

    Lorsque les muscles sont trop épuisés, les cellules musculaires s’irritentet ne parviennent pas à  traiter correctement les signaux électriques qu’elles reçoivent.

    Afin d’éviter cela, et pour prévenir d’autres lésions, il est primordial d’adopter des plans d’entraînement qui respectent sa capacité physique. De plus, avant et après la routine sportive, il est nécessaire de faire respectivement des exercices d’échauffement et d’étirement.

    5. Les températures froides

    Pieds nus

     

    L’exposition du corps à de basses températures, notamment lors d’un changement brusque (de la chaleur au froid) peut provoquer une forte tension des muscles.

    Ce type de crampes est moins fréquent, et peut s’éviter en prenant des mesures visant à maintenir une chaleur corporelle stable.

    6. Des raisons anatomiques et médicales

    Les crampes sont un fait si commun que nombreux sont ceux qui n’imaginent pas qu’elles peuvent être la conséquence de raisons anatomiques ou médicales.

    Ce n’est pas souvent le cas, mais il ne faut pas écarter cette possibilité. Un spécialiste peut évaluer les crampes.

    Parmi ces raisons, se trouvent :

    • un mauvais alignement des jambes, des hanches ou du torse
    • des lésions au niveau des nerfs
    • des vaisseaux comprimés
    • des modifications métaboliques telles que le diabète, l’hypothyroïdie, l’hypoglycémie
    • des maladies neurologiques telles que la maladie de Parkinson, la maladie du neurone moteur, ou des maladies primaires des muscles (myopathie)
    • une insuffisance veineuse et des varices
    • la cirrhose
    • les effets secondaires de certains médicaments

    Nous osons affirmer que tout le monde, au moins une fois dans sa vie, a eu des crampes.

    Il n’est généralement pas nécessaire de suivre un traitement, car elles disparaissent rapidement. Toutefois, si vous avez régulièrement des crampes, notamment pendant la nuit, il est préférable que vous consultiez un médecin.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 10 changements dans votre corps

    lorsque vous arrêtez de manger de la viande

     

     

     

     

     

     

     

    Arrêter de manger de la viande peut avoir ses points positifs et négatifs, il est donc essentiel de connaître tous les aspects avant de décider de suivre un régime végétarien ou végétalien.

    10 changements dans votre corps lorsque vous arrêtez de manger de la viande

    La viande est une excellente source de protéines. Elle contient des vitamines B et des minéraux tels que le fer et le zinc. Sa consommation est particulièrement importante dans la phase accélérée de croissance et de développement.

    L’élimination complète de la consommation quotidienne de viande a des conséquences pour votre corps.

    Vous devez être clairs qu’un régime sans viande n’est pas synonyme de santé, car il ne comprend pas les aliments d’origine animale, laissant de côté les vitamines, les minéraux et les fibres.

    Faites attention à ces exemples de comment votre corps et votre vie changent lorsque vous décidez d’arrêter de manger de la viande.

    1. Quelques kilos de moins

    Perte de poids

     

    Les personnes qui arrêtent de manger de la viande peuvent perdre jusqu’à 4 ou 5 kilos par mois, car le corps cessera d’absorber les graisses de ces aliments.

    2. Bactéries intestinales

    La microflore des personnes qui prennent de la viande et des végétariens est très différente. Il semble que les personnes qui prennent plus d’aliments à base de plantes ont des bactéries plus bénéfiques.

    Cependant, reconstruire et améliorer votre flore n’est pas quelque chose que vous pouvez faire en un jour, de sorte que le gonflement et les gaz ne disparaissent pas instantanément.

    C’est parce que l’intestin et le pancréas vont s’habituer aux plantes et aux aliments et les enzymes seront réduites.

    3. Peau libérée des toxines

    Peau plus belle

     

    Les personnes qui cessent de prendre de la viande veillent à ce que leur peau s’améliore.

    L’acné, les taches noires et les boutons disparaitront. Si vous remplacez complètement la viande par des fruits, vous éliminez les toxines du derme.

    4. Plus d’énergie sans viande

    • En éliminant la consommation de viandes, la contribution du cholestérol est réduite à zéro.
    • L’apport de fibres contenues dans les produits intégraux est également augmentée, ce qui est très apprécié par ce mode de vie et est un facteur déterminant pour réduire la fatigue pendant la journée.
    • Manger plus d’épinards, de chou frisé, de haricots et d’autres aliments riches en nitrates dans l’alimentation peut vous aider à vous sentir plus énergiques avec le temps.

    5. Le niveau de cholestérol sera réduit de trois fois

    Le cholestérol

     

    Les végétariens et les végétaliens font moins d’hypertension que les consommateurs de viande.

    Les chercheurs disent que cela est dû à un poids moyen plus faible et une consommation plus élevée de fruits et de légumes. Ainsi, vous perdrez du poids, éliminerez les toxines et sentirez de la légèreté dans votre corps.

    Les niveaux de cholestérol dans le sang sont considérablement réduits. Pour les personnes ayant une prédisposition à l’athérosclérose, le régime alimentaire à base de plantes est la meilleure option.

    6. Activer vos gènes positifs

    L’environnement a certainement un fort impact sur le fonctionnement des gènes négatifs et positifs dans votre corps. Si vous menez un mode de vie malsain, vous activez les « mauvais gènes » responsables des maladies chroniques et de l’obésité.

    Au contraire, un mode de vie sain active de bons gènes. Changer la viande pour la nourriture végétale nourrit les gènes positifs.

    7. Vous réduisez le risque de diabète

    Le diabète

     

    Les personnes qui suivent un régime végétarien ont un risque plus faible de syndrome métabolique.

    Il s’agit d’un ensemble de facteurs de risques liés au diabète de type 2 (non insulino-dépendant), aux accidents vasculaires cérébraux et aux maladies cardiaques.

    8. Déficit en nutriments

    En ne consommant pas de viande, vous présenterez un déficit en nutriments nécessaires au bon fonctionnement de votre corps.

    Vous aurez une carence en iode, en fer et en vitamines D et B12. Vous pouvez équilibrer cette situation si vous devenez assidus à consommer une quantité importante de légumineuses telles que les haricots et les lentilles.

    Pour parvenir à une alimentation équilibrée, comprenez également les noix, les fruits, les légumes verts foncé, les aliments entiers et les céréales.

    9. Manque de saveur

    Vos papilles réagissent à la consommation de zinc qui se concentrent dans les huîtres et les viandes rouges. Par conséquent, lorsque vous laissez la viande de côté, vous devez chercher de nouvelles sources de nourriture pour absorber ce minéral.

    • Utilisez des haricots blancs, des noix, des grains entiers et des produits laitiers.

    10. Donnez du temps à vos muscles

    Les muscles

     

    Les protéines animales et végétales sont nécessaires pour former et récupérer les muscles après l’exercice. Il est donc conseillé aux athlètes végétariens et végétaliens de consommer des protéines liquides juste après l’exercice.

    Maintenant, vous savez ce qui va arriver à votre corps si vous décidez d’arrêter de prendre de la viande. A la fois les avantages ainsi que le déficit de certains nutriments que cela peut supposer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • CROYEZ-VOUS QUE DIEU PEUT LE FAIRE ?

     
    "Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela ?"Matthieu 9.28
     
     

    Ce que vous croyez influence votre vie.

    Un jour, Jésus a dit à deux lépreux : "Qu’il vous soit fait selon votre foi." Matthieu 9.29

    En grec le mot foi est Pistis, signifiant : foi, confiance et croyance. Votre croyance teinte votre vue comme des lunettes de couleur. En réalité, vous voyez la vie au travers de vos certitudes. C’est pourquoi deux personnes peuvent voir physiquement la même chose mais faire une analyse et un constat différent.

    Avez-vous remarqué que, lorsque vous avez donné votre vie au Seigneur, vous avez trouvé la force de faire des actions dont vous vous sentiez autrefois incapable ? Cela est le résultat de votre foi envers la Parole de Dieu. Vous avez cru, à juste titre "Qu’avec Dieu vous ferez des exploits." (Psaumes 60.12). Et cela a changé les choses.

    Cependant, cette espérance ne garantit pas que vous allez réussir à chaque fois. Dans votre conviction, il y a la notion de persévérance à rajouter comme le montrent les histoires de Joseph, de Moïse ou bien plus près de nous d’Abraham Lincoln. Il a perdu vingt-trois fois sur les vingt-six élections auxquelles il a participé. Et ce n’est que le septième jour que les murailles de Jéricho se sont effondrées ...

    Avoir confiance en la parole de Dieu est capital, surtout pour un chrétien.  Croire que Dieu marche à vos côtés, avoir la certitude qu’il est votre appui et votre refuge, être convaincu qu’il ne vous abandonnera pas et qu’avec lui vous ferez des exploits est une révélation majeure pour vous permettre de vivre le "Tout est possible".

    Une prière pour aujourd’hui

    Seigneur, je crois qu’il est possible de vivre la vie que tu as prévue pour moi.

     
    Croyez-vous que Dieu peut le faire ?
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pourquoi ne faut-il pas toujours chercher à obtenir

    l’approbation des autres ?

     

     

     

     

     

     
    En cherchant à obtenir l'approbation des autres, vous placez votre propre bonheur dans les mains d(autres personnes que vous. C'est pour cela qu'il est fondamental de reprendre les rênes de votre vie.

    Si vous voulez faire quelque chose que vous n’avez jamais fait auparavant, il vous faudra emprunter des nouveaux chemins. En cherchant constamment à obtenir l’approbation des autres, vous vous empêchez de prendre votre destin en mains. En effet, cela fait de nous des esclaves des idées et des conseils d’autres personnes.

    Il faut s’exposer, prendre le risque, écouter sa propre voix intérieure et se protéger des personnes qui prétendent vouloir nous guider. Tout le monde semble savoir mieux que nous ce qui nous convient. C’est à chacun de nous d’ouvrir ces portes et de suivre les chemins de notre coeur.

    A la recherche du bonheur

    L’ultime fin de notre existence réside dans le développement personnel, avec le bonheur comme moyen pour y arriver. Chaque personne trouve son bonheur dans différentes situations. Ce qui est vrai pour une personne peut être insuffisant pour une autre personne. C’est pour cela qu’il n’est pas sain de toujours vouloir obtenir l’approbation des autres.

    Chaque chemin est personnel. Personne ne doit l’emprunter pour nous et personne ne devrait prendre des décisions à notre place. Vous n’avez pas besoin de l’approbation des autres. De plus, il n’est pas recommandé de dépendre de quelqu’un d’autre pour prendre une décision, même si ces personnes sont de confiance.

    Des conseils à la pelle

    Si vous suivez aveuglement tous les conseils et les opinions d’autres personnes, vous n’apprendrez jamais à être indépendant. Les chutes et les erreurs sont des expériences indispensables pour consolider notre auto-suffisance.

    Nous avons tous tendance à ne pas appliquer à nous-mêmes les conseils que nous donnons aux autres. C’est pour cela qu’il vaut mieux se laisser guider par nos capacités, notre instinct ou notre coeur. Il ne faut pas se laisser épater par l’apparente éloquence des autres. Il vaut mieux croire en nous-mêmes et placer toute notre ténacité et notre passion pour remplir un objectif.

    homme fort n'ayant pas besoin de l'approbation des autres

     

    L’approbation des autres et peur du qu’en-dira-on

    Tout d’abord, vous ne pouvez pas dépendre des autres. Ce n’est pas sain. Se contenter de vivre sous l’aile protectrice des autres nous rend inutile. De plus, cela fait de nous une personne dépendante et incapable de se débrouiller toute seule. Il faut prendre ses propres décisions et se dépasser d’un point de vue personnel. Il faut sortir de notre zone de confort et prendre des risques. Qui ne tente n’a rien, comme le dit le dicton populaire.

    D’un autre coté, la peur du qu’en-dira-on est un poids inutile. Si nos propres décisions ne font pas de mal à d’autres personnes, il ne faut pas avoir peur de prendre une décision. Vous n’avez de comptes à rendre à personne. Nous sommes des êtres libres. Et si nous voulons être politiquement incorrect, il est nécessaire de se souvenir que les nouveaux chemins se construisent en détruisant de veilles règles.

    La peur de prendre des décisions nous paralyse

    Si vous arrêtez de faire quelque chose par peur de ne pas obtenir l’approbation des autres, vous allez vous remplir peu à peu de rancœurs et de frustrations. S’il s’agit de notre indécision ou d’un manque de motivation, il ne faut pas rejeter la faute sur une autre personne.

    La peur est un sentiment individuel. C’est à chacun de nous de la surmonter. Il suffit d’observer un groupe de personne dans une même situation pour voir comment elle va être différemment appréhendée par chaque personne. Cela permet également de se rendre compte de la différence de psychologie entre chaque personne. C’est la peur de l’échec qui nous fait chercher l’approbation des autres. Cela n’est pas sain.

    Homme poussant une porte

    Comment savoir si nous suivons l’inertie des autres ?

    Lorsque nous commençons une nouvelle activité, il est normal de douter de nous-mêmes. Il est également normal de se comparer à d’autres personnes pour avoir une perspective de notre situation. Est-ce que j’agis comme il faut ? Est-ce que c’est normal ?

    Ci-dessous, voici quelques éléments pour identifier si votre indécision est pathologique :

    • Il faut apprendre à dire non
    • Si vous avez une opinion différente, il faut l’exposer et ne pas se taire
    • Vous ne pouvez pas changer d’opinion parce que ce n’est pas celle de l’opinion générale
    • Il faut être naturel et spontané
    • Personne ne connait nos luttes internes et nos souffrances. C’est pour cela qu’il ne faut pas se laisser asservir.
    • Il faut prendre ses propres responsabilités
    • Personne n’est moins bien qu’une autre personne
    • Le succès et l’échec ont un seul responsable: nous-mêmes

    Si vous voulez vivre votre vie pleinement, avec plénitude et être la personne qui dirige son destin, vous devez prendre vos décisions par vous-même. Cependant, il ne faut pas tomber dans l’arrogance. Vous pourrez ainsi développer votre propre projet de vie sans avoir besoin d’obtenir l’approbation des autres.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Quelle est la meilleure façon de consommer du riz et pourquoi ?

     

     

     

     

     

     

    Le riz, en plus d'être un complément idéal à tous nos bons petits plats, est un aliment qui apporte de nombreux bienfaits à notre organisme. En consommer renforce nos systèmes et cardiovasculaire.

    Quelle est la meilleure façon de consommer du riz et pourquoi ?

    Apprenez à préparer du riz correctement. Le riz est l’un des aliments les plus consommés du monde, il intervient en complément de la plupart de nos plats préférés.

    L’origine de la culture du riz fait l’objet de nombreux débats, mais il semblerait bien qu’elle se soit d’abord développée en Asie, et notamment en Chine C’est la deuxième céréale la plus produite du monde, juste derrière le maïs.

    Les différents types de riz

    différents types de riz

    Même si nous voyons toujours les mêmes types de riz au supermarché, il est certain qu’il existe bien plus de variétés que ce que nous pouvons penser. La diversité du riz est incroyable et nous devons en profiter à la fois pour notre plaisir gustatif, mais aussi pour notre santé.

    Le riz long grain

    Le riz long est certainement le riz le plus vendu dans le monde. Il est très utilisé dans les cuisines indienne, chinoise et états-unienne.

    Le riz à grain moyen

    Plus collant que le riz long grain, cette variété est la préférée de la plupart des gastronomies européennes. Il est idéal pour préparer une paella, par exemple.

    Le riz à grain court ou riz rond

    Ce riz a une utilisation particulière, car c’est celui qui sert de base à la préparation des sushis et de la plupart des plats de la cuisine japonaise.

    Pour terminer, il nous faut préciser qu’il existe deux grands types de cuisson du riz : la cuisson à la vapeur et la cuisson à l’eau, qu’elle soit pilaf ou créole.

    Les bienfaits du riz

    propriétés du riz

    Le riz est l’un des aliments les plus riches en hydrates de carbone, c’est-à-dire en glucides, des micronutriments qui donnent à notre organisme le combustible nécessaire pour mener toutes ses tâches du quotidien.

    Pour le dire d’une autre manière, il s’agit de la source d’énergie dont notre corps a besoin pour réaliser toutes les activités qui supposent une dépense physique. Le riz contient également des vitamines B3, B6 et B9.

    La première d’entre elles permet de réparer l’ADN, en nettoyant et en éliminant les éléments toxiques présents dans l’organisme. La deuxième empêche la sécheresse et garantit la lucidité afin d’éviter l’anémie, en plus de conserver les cellules. La dernière et troisième vitamine, la B9, a un impact direct dans le développement du système nerveux et donne à notre corps suffisamment d’énergie pour qu’il ne soit pas fatigué.

    Enfin, il est important de signaler que le riz ne contient pas de cholestérol.

    Des vertus anti-inflammatoires

    L’enveloppe du riz est extrêmement bénéfique pour notre organisme, puisqu’elle est diurétique.

    Elle est également très utile pour notre santé et rentre dans la composition de nombreux remèdes nous permettant de lutter contre des pathologies stomacales. Le riz agit comme un anti-inflammatoire car il est riche en fibres. Il permet à notre corps d’éliminer les liquides prisonniers dans l’organisme, grâce à l’amidon qu’il contient.

    L’amidon du riz est considéré comme résistant. Il est capable d’aider notre flore intestinale et notre côlon à fonctionner de manière optimale, ce qui nous permet de brûler des graisses plus rapidement.

    Le riz cuit est donc un aliment parfait pour nos intestins, il prévient notamment la diarrhée.

    Un aliment bon pour notre cœur

    le riz est bon pour le coeur

    Les aliments qui nous permettent de constituer un régime bon pour réguler notre pression artérielle sont nombreux, et le riz en fait partie.

    Comme il est pauvre en sodium, il nous permet d’avoir une bonne circulation sanguine et de diminuer notre pression artérielle. Il réduit notre stress, ce qui est excellent pour notre cœur.

    Parmi les produits que l’on extrait du riz, on retrouve l’huile de son. Cette huile dispose de propriétés antioxydantes qui renforcent le système cardiovasculaire.

    Un allié de notre peau

    L’huile de son est également excellente pour notre épiderme.

    En Asie, par exemple, il n’est pas rare de voir les habitants utiliser de l’huile de son, notamment en remplacement de l’huile de foie de requin. Elle permet d’augmenter la production de collagène et d’éviter la formation de rides. Elle nous aide également à nous protéger des rayons du soleil.

    Le riz, un aliment cancérigène ?

    grains de riz formant un coeur entre les mains d'une personne

    Cette information a longtemps été considérée comme un mythe, mais elle est aujourd’hui validée par de nombreuses études scientifiques. Il s’agit d’un éventuel lien entre le riz et le cancer.

    Une mauvaise cuisson de cet aliment empêche l’élimination totale des pesticides utilisés par les industriels pour faire pousser le riz plus vite et le commercialiser en grandes quantités, ce qui peut influencer sur l’apparition d’un cancer.

    La teneur du riz en arsenic peut également causer certains problèmes de santé, voilà pourquoi il est recommandé de bien cuire les grains de riz dans l’eau.

    Comment bien préparer le riz ?

    Le principe de base de la préparation du riz est très simple : il faut utiliser au moins deux volumes d’eau pour un volume de riz.

    Pour faciliter ce processus et le rendre plus rapide, il est commun d’utiliser une petite casserole.

    Les recettes qui permettent d’agrémenter le riz d’autres aliments sont nombreuses. Voici un exemple simple et sain de ce que vous pouvez préparer avec une base de riz.

    Le riz aux épinards

    Ingrédients

    • Une tasse de riz (250 gr)
    • Une belle poignée d’épinards cuits à la vapeur (250 gr)
    • 6 cuillerées de fromage double crème(100 gr)

    Préparation

    Faites bouillir le riz. Ajoutez ensuite les épinards et le fromage, puis mélangez pour que le fromage fonde correctement. Salez et poivrez.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • BEDAINE :

    LES 8 RISQUES QUE VOUS NE CONNAISSIEZ PAS MESSIEURS

     

     

     

     

     

    Avoir du ventre ce n’est pas très esthétique mais cela a en plus plein de conséquences néfastes quand le problème empire. Zoom sur les dangers de la bedaine importante.

     

    Plus on a de bedaine, plus on a de risques d'infarctus

    Le périmètre abdominal est corrélé au risque cardio-vasculaire. Plus le périmètre abdominal dépasse la norme (93 à 100cm chez l’homme) plus le risque de maladies cardio-vasculaires est élevé. La graisse abdominale constitue un facteur de risque d’infarctus aussi important que le cholestérol. "La bedaine est la première marche vers le syndrome métabolique, qui est un facteur de risque sur le plan cardiovasculaire et métabolique" explique le Dr Pierre Nys, endocrinologue et nutritionniste. 
    Pour savoir si votre périmètre abdominal est trop important ce qui signifie que vous avez trop de graisse viscéral, le plus simple est de prendre la mesure de votre tour de taille avec un mètre ruban.

     

    Graisse abdominale, un risque d’andropause précoce

    La formation de tissus graisseux, en particulier au niveau de l’abdomen et du thorax, peut entraîner une andropause précoce ou hypogonadisme, cela car elle entraîne une diminution du taux de testostérone. "Il y a des liens entre le métabolisme des hormones stéroïdes et le poids" explique le Dr Pierre Nys, endocrinologue et nutritionniste. "C’est surtout vrai en cas d’obésité abdominale" précise-t-il. Pour ne pas en arriver là, réagissez dès que votre tour de taille s’épaissit !

     

    Bedaine, attention au syndrome d’apnées du sommeil

    Les graisses accumulées au niveau de l’abdomen tout comme celles au niveau du cou et du pharynx sont un facteur de risque d’apnées du sommeil. "Cela a clairement été démontré en cas d’obésité abdominale" L’accumulation de tissu adipeux au niveau de l’abdomen gêne l’expansion de la cage thoracique. Si vous avez un gros ventre et présentez un ronflement important et/ou une fatigue persistante après une nuit de sommeil, vous pourriez avoir un syndrome d’apnées du sommeil. Parlez-en à votre médecin.

     

    Bedaine : davantage de risques de calculs biliaires

    Le risque de faire des calculs de la vésicule biliaire est plus élevé chez les personnes ayant un gros ventre. Les cas étudiés montrent que ce risque est lié à une graisse abdominale importante. "Au départ, la bedaine ce n’est pas grave mais c’est le premier pas vers quelque chose de plus embêtant. Il faut donc être prudent au plus tôt" informe le Dr Pierre Nys.

     

    Gros ventre : un risque augmenté de cancers

    Des études suggèrent que la fréquence de certains cancers est plus élevée chez les personnes ayant un syndrome du gros ventre, en particulier le cancer colo-rectal. "Il est cependant difficile de faire la part des choses entre la responsabilité de l’alimentation - une alimentation excessive en matières grasses, en produits carnés surtout étant liée à un sur-risque de cancer colo-rectal et ce qui revient à l’obésité abdominale elle-même" nuance le Dr Pierre Nys. La bedaine étant souvent liée à une alimentation trop riche, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

     

    Un risque accru de diabète

    Avoir un gros ventre est lié à un risque accru de diabète. "La graisse abdominale a une implication dans la régulation de l’insuline notamment" informe le Dr Pierre Nys. Elle augmente la glycémie ainsi que l’insulinorésistance (on devient moins sensible à l’insuline, hormone qui diminue la glycémie). Elle perturbe également l’équilibre des graisses, augmente les triglycérides et diminue le HDL cholestérol ou bon cholestérol. "Là-encore, le risque est surtout lié à une obésité abdominale, la surcharge abdominale étant l’élément principal du syndrome métabolique" précise l’endocrinologue.

     

    Un risque plus important d’hypertension artérielle

    La graisse abdominale est aussi liée à un risque plus élevé de développer une hypertension artérielle.

    "L’hyperinsulinisme favorise de façon modérée mais certaine une hypervolémie, augmentation du volume circulatoire dans les vaisseaux sanguins" explique le Dr Pierre Nys. Avant d’arriver à une obésité abdominale qui s’accompagne de nombreux risques sanitaires, mieux vaut essayer de perdre sa bedaine dès qu’elle apparaît. "A partir du moment où on a une bedaine, surtout si on a des antécédents familiaux cardio-vasculaires ou métaboliques, il est important de réagir" alerte le Dr Pierre Nys.

     

    Graisse abdominale, un risque d’infertilité

    La graisse abdominale a un rôle délétère démontrée sur la fertilité. Les bourses sont comprimées par la graisse abdominale en cas d’obésité abdominale. Il y a aussi des mécanismes hormonaux ayant un impact sur la spermatogenèse. "Cependant, ces effets sont liés à une obésité abdominale morbide" nuance le Dr Pierre Nys. Mais comme une bedaine ne fait en général que prendre de l’ampleur, mieux vaut perdre son ventre débutant.

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Source : Remerciements au Dr Pierre Nys, endocrinologue et nutritionniste, auteur de Ma bible de l’alimentation anti-diabète Editions Leduc.s, septembre 2017

    medisite.fr 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Lâchez prise !

     

     

     

     

     

     

     
    "Confie ta vie au Seigneur, aie confiance en lui et il agira."Psaume 37.5
     
     

    Un jour, j’étais dans un parc accrobranche. Vous savez, ces câbles d’acier tendus entre les arbres d’une forêt qui forment des parcours plus ou moins difficiles afin que, des moins expérimentés aux plus sportifs, chacun puisse y trouver son compte.

    Je me suis engagée dans un circuit difficile. Un challenge. Je suis, depuis toujours, sujette au vertige. À mi-chemin, me voilà au bord d’une falaise, une corde entre les mains. Il fallait se lancer dans le vide pour rejoindre la paroi d’en face. Une perspective terrifiante. J’étais pourtant rattachée à un câble de vie, assurant une parfaite sécurité et les organisateurs avaient calculé l’étape de façon à ce qu’elle soit sans danger. Pourtant, il a fallu que je me fasse violence pour surmonter la peur qui me paralysait. Après de longues minutes d’hésitation, je me suis jetée… et j’ai atteint, avec une facilité inattendue, l’échelle souple accrochée de l’autre côté du ravin.

    C’est la même chose dans la vie chrétienne. Dieu ne vous entrainera jamais sur des routes dangereuses et non sécurisées, il ne vous abandonnera pas et ne permettra pas que les épreuves que vous traversiez soient trop dures pour vous ou insurmontables. Le Bible dit que, sur le chemin du salut, même les insensés ne pourront pas s’égarer. Vous êtes en sécurité pourvu que… vous restiez accroché(e) à ses promesses et que vous marchiez dans l’obéissance sur le chemin qu’il a tracé pour vous, avec confiance c’est à dire avec foi.

    En lui-même, le mot foi ne veut à la fois rien dire et veut tout dire. On peut avoir la foi en soi, la foi en ses propres conceptions, la foi en une religion, la foi en la vie, la foi en ses bonnes œuvres, la foi dans les valeurs matérielles ou financières, la foi en ses capacités, etc. Or, la foi n’a de valeur que si elle est placée au bon endroit, dans la bonne personne.

    Seule la foi en Dieu et en son fils Jésus est un sûr abri. Imaginez que je me sois jetée de n’importe quelle falaise, sans câble de vie, hors du parcours tracé par les organisateurs…

    Vous êtes appelé(e) à marcher par la foi. C’est la définition même du croyant. Et, sur ce chemin de la foi, il arrivera toujours le moment du pas de foi qui effraie. Votre foi va toujours vous emmener vers de nouveaux défis, vers des aventures qui vont à l’encontre des choses naturelles, charnelles et terrestres. Mais lorsque vous vous abandonnez à sa Parole et que vous faites ce petit pas de foi, vous allez grandir, acquérir des trésors, des révélations, des forces, des bénédictions infinies.

    Alors, si Dieu vous emmène dans une nouvelle dimension spirituelle et vers un nouveau pas de foi, lâchez prise ! Laissez-vous porter par son miraculeux. Il connaît le chemin et vous gardera.

    Une décision pour aujourd’hui

    Seigneur, je décide de te faire confiance dans cette nouvelle étape que tu mets devant moi. Cela ne m’est pas naturel mais tu as placé en moi un petit grain de foi suffisant pour que je surmonte ma peur. Je proclame que tu es mon abri et que ta Parole me conduit. Je suis en sécurité, je m’abandonne à toi, je lâche prise !

     
    Lâchez prise !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment attirer l’énergie positive dans votre vie

     

     

     

     

     

     
    Pour attirer l'énergie positive, nous devons apprendre à abandonner le passé et à nous concentrer sur le présent et le futur, car ce sont les deux seuls moments que nous pouvons changer.

    Nous vivons tous des moments positifs et négatifs. Cependant, l’effet de ce dernier tend à être plus sérieux et à empêcher l’énergie positive.

    Par conséquent, il est de votre responsabilité de trouver les options qui vous conviennent le mieux pour attirer l’énergie positive dans votre vie.

    Cela vous aidera à surmonter rapidement toute situation. Bien sûr, cela ne vous protégera pas du négatif, mais vous serez mieux préparé la prochaine fois que quelque chose n’ira pas.

    Acceptez que vous n’êtes pas là où vous voulez être mais qu’il est possible d’y arriver

    Lorsque nous nous battons avec ce que nous sommes et où nous sommes, nous gaspillons négativement notre énergie. Accepter que vous n’êtes pas à l’endroit où vous voulez ou que vous n’avez pas atteint vos objectifs est difficile, surtout si vous avez travaillé dur pour l’atteindre.

    La réalité est que nous nous plaignons tous à propos de ce que nous avons. Mais cela génère-t-il vraiment un changement positif ?

    • Pour attirer l’énergie positive, apprenez à accepter ces moments où vous n’êtes pas heureux ainsi que votre responsabilité à ce sujet.

    Riez

    attirez l'énergie positive dans votre vie en riant

     

    Rire est un acte vital pour être une personne plus positive et meilleure. Il est important que vous appreniez à rire des circonstances négatives qui vous arrivent et à rire de vous-même.

    • Lorsque vous faites cela, vous obtiendrez des relations interpersonnelles plus supportables. Apprenez à partager ces moments avec les autres quand ils apparaissent.
    • La seule chose que vous devriez éviter est de vous moquer de vous-même dans le but de vous sentir supérieur ou de faire en sorte que quelqu’un d’autre se sente mal.

    Découvrez ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin

    L’étape suivante pour attirer l’énergie positive est vraiment complexe, car nous sommes des êtres changeants. De plus, la plupart d’entre nous ont des problèmes pour comprendre leurs attentes dans la vie et encore plus pour savoir ce dont ils ont besoin.

    • Cependant, vous pouvez faire attention aux choses que vous ne voulez pas ou qui vous rendent malheureux.
    • Elles vous donneront une piste plus précise sur vos valeurs et sur ce sur quoi vous devriez concentrer votre énergie.

    Libérez votre passé

    Les énergies négatives sont formées à partir du passé, tandis que les énergies positives sont présentes et futures. Beaucoup d’entre nous avons vécu des tragédies dans le passé, mais si vous les acceptez et que vous vous permettez de vivre aujourd’hui, votre avenir sera meilleur.

    • Pour attirer l’énergie positive, il ne faut pas l’oublier ou l’enterrer, mais accepter et remercier les leçons données.
    • Vous bénéficierez alors de plus de connaissances et de maturité.

    Changez votre focus

    Si vous voulez vraiment attirer l’énergie positive, il est important que vous regardiez la façon dont vous voyez les choses. Maintenant, il ne s’agit pas de nier le négatif et de vous aveugler pour ne voir que le positif.

    Si vous faites cela, vous finirez par causer plus de problèmes dans votre vie.

    Ce que vous devez faire, c’est apprendre à voir les choses avec perspective et à reconnaître le bien, même dans les situations opposées.

    Les choses ont terriblement mal tourné au travail et vous avez été viré ? Eh bien, au lieu de penser que vous avez de la malchance dans votre vie professionnelle, rappelez-vous que maintenant vous avez la possibilité de chercher quelque chose de mieux.

    Méditez et cherchez à atteindre le calme pour attirer l’énergie positive

     

    Trouver la paix intérieure et extérieure remplit votre esprit de bonheur. La paix intérieure vous aide à vous accepter tel que vous êtes et vos conversations internes vous remplissent de joie. La paix extérieure améliore vos relations avec ceux qui vous entourent.

    Cela n’implique pas que vous deveniez un pro de la méditation et du bouddhisme. Rien de cela. Il s’agit juste de comprendre que tout ce que vous faites a des conséquences sur votre vie.

    • Si vous êtes une bonne personne qui se comporte toujours bien et apporte des choses positives dans votre vie, vous attirerez cela.

    Permettez aux émotions de circuler

    Apprenez à montrer vos émotions quand vous les ressentez. Tout n’est pas parfait et il est normal que vous ayez de mauvaises énergies à l’intérieur de vous telles que de la peine ou de la colère.

    L’important est d’apprendre à les expulser. Il suffit de sortir le négatif, et ainsi, il y aura de la place pour attirer l’énergie positive. Essayez plusieurs options jusqu’à ce que vous trouviez celle qui vous convient le mieux, mais essayez de les rendre positives :

    • Pleurer
    • Frapper un coussin
    • Crier
    • Aller courir
    • Faire un exercice intense

    Dites-vous que les émotions sont de l’énergie pure. Alors, profitez-en pour obtenir quelque chose de positif, comme améliorer votre santé ou atteindre un nouvel objectif.

    Si vous êtes une personne qui s’accroche à toutes les émotions qu’elle ressent, avec le temps, cela deviendra un lourd fardeau.

    Surprenez-vous périodiquement

    attirez l'énergie positive dans votre vie en vous suprenant

     

    De temps en temps, une fois par semaine ou par mois, consacrez une partie de vos revenus et de votre temps à effectuer une activité différente telle que :

    • Grimper une montagne
    • Aller à la plage
    • Aller au zoo
    • Voir un ami que vous n’avez pas contacté depuis longtemps

    L’important est que vous ne le planifiez pas, que ce soit quelque chose d’inattendu pour pouvoir en profiter. Vous découvrirez que cela vous aide à attirer l’énergie positive sans forcer.

    Sortir faire des activités en plein air devrait figurer parmi vos premières options. Celles-ci vous permettent de détendre votre esprit et de remplir vos poumons d’air frais. Vous verrez que dans un court laps de temps, vous oublierez le négatif.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • MODE D'EMPLOI POUR SAUVER SON FOIE APRÈS LES FÊTES

     

     

     

     

     

     

    Chocolat, foie gras, alcool... Autant de plaisirs indissociables des fêtes de fin d’année dont on ne se prive pas. Le hic c’est de réussir à s'en remettre après... surtout digestivement ! Voici le florilège des meilleures astuces pour soulager son foie et mettre son système digestif au repos.

     

     

    Pratiquer le jeûne intermittent

    © Adobe Stock

     

    Le jeûne intermittent consiste à alterner des périodes où l’on mange avec celles où l’on ne mange pas, tout en continuant à boire, pendant au moins 16 heures.

     

    Comment ? Admettons que l’on prenne notre dernier repas du soir à 20h, il faudra attendre 12h le lendemain pour pouvoir manger à nouveau. "Après les fêtes, cette pratique prend tout son sens parce qu’elle permet de vraiment mettre le système digestif au repos et par conséquent de limiter l’encrassement du foie" souligne Valentine Cabanel, docteur en pharmacie et naturopathe à Paris. De nombreuses études scientifiques s’accordent à démontrer l’intérêt du fasting dans la perte de poids, la diminution significative du stress, de l’inflammation et l’amélioration de bon nombre de maladies chroniques.

     

    Faire des monodiètes

    © Adobe Stock

     

    Rien de tel qu’une monodiète pour régénérer son foie après les excès des fêtes de fin d’année !

     

    Le principe ? Pendant un à trois jours, on ne consomme qu’un seul aliment ou groupe d’aliments et ce, sous différentes formes : jus, compote, salade ou soupe de légumes. "Le mieux c’est d’ingérer un aliment qui soit le moins encrassant possible comme un légume ou un fruit, exceptées les pommes de terre" commente la spécialiste. L’idée n’est pas de mincir mais de purifier son organisme en le débarrassant des toxines qui l’encombrent, c’est en quelques sortes un "nettoyage" du système digestif.

     

    Ne pas manger de féculents pendant une semaine

    © Adobe Stock

     

    Certains féculents, comme les légumes secs notamment, sont difficiles à digérer et occasionnent des fermentations dans l’intestin. Pour éviter ce genre de désagréments et laisser à notre système digestif un peu de répit, on évite cette catégorie d’aliments pendant une semaine. "Tout ce qui est à base d’amidon comme les légumes racines, notamment les pommes de terre, mais aussi les céréales : riz, pâtes au blé et autres sucres rapides sont à boycotter, tout comme la nourriture industrielle" précise Valentine Cabanel. On privilégie donc les légumes, accompagnés de protéines animales ou végétales pour permettre au foie de se régénérer.

     

    Augmenter l’activité physique

    © Adobe Stock

     

    Que l’on soit un sportif occasionnel ou régulier, il va falloir redoubler d’efforts si l’on veut sauver son foie après les fêtes. En pratiquant une activité physique d’au moins vingt minutes à jeun chaque matin, on optimise les bénéfices parce qu’on va déstocker beaucoup plus vite et notre niveau d’énergie sera décuplé. "Inutile d’en faire trop, une petite course de 20 minutes à allure modérée suffit amplement pour limiter le stockage du sucre, notamment du glycogène qui correspond au sucre de réserve stocké dans le foie et dans les muscles", note la naturopathe. 

     

    Consommer des plantes

    Artichaut, fumeterre, curcuma, romarin, chardon-marie… Nombreuses sont les plantes réputées pour leur action détoxificante sur le foie. Si la manière la plus simple de les consommer reste de boire des tisanes, il vaut mieux préférer des ampoules concentrées ou des extraits de plantes fraîches standardisées que l’on trouve généralement en pharmacie ou boutiques bio.

    La meilleure option selon la naturopathe ? Un combo desmodium/radis noir. Le desmodium a des vertus hépato-protectrices, ce qui signifie qu’il augmente la résistance des cellules du foie en les protégeant des toxines accumulées via l’alimentation. Desmodium se prend en ampoule, de préférence le soir, et le radis noir plutôt le matin au réveil pour vidanger la vésicule biliaire.

     

    Julie Giorgetta, journaliste santé
    Validé par : Valentine Cabanel, docteur en pharmacie et naturopathe

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : medisite.fr

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Premiers symptômes hormonaux du cancer du pancréas

     

     

     

     

     

     
    Le cancer du pancréas est l'une des tumeurs ayant le pire pronostic. En effet, il altère la production hormonale de l'organe.

    Le cancer du pancréas est une maladie qui peut affecter la grande majorité des cellules de notre organisme. Dans le cadre de ce trouble, les cellules qui constituent le pancréas commencent à se diviser de manière incontrôlée. Il affecte aussi bien les hommes que les femmes, et peut apparaître à n’importe quelle période de la vie.

    Ainsi, le pancréas est un organe de forme allongée qui se situe derrière l’estomac. Il remplit d’importantes fonctions dans le cadre du maintien de notre corps.

    De cette manière, nous pouvons différencier deux types de cellules dans le pancréas :

    • Endocrines : elles apparaissent sous la forme d’îlots de Langerhans et produisent des hormones qui se libèrent directement dans le sang. Normalement, elles produisent de l’insuline et du glucagon, composés capables de réguler la quantité de glucose dans le flux sanguin.
    • Exocrines : ces cellules synthétisent des enzymes qui voyagent vers le duodénum à travers de minuscules conduits. Elles s’unissent pour former le conduit pancréatique, qui s’unit à son tour au conduit biliaire (provenant du foie) vers l’intestin grêle. Les enzymes produites collaborent afin de procéder à la digestion de certains nutriments tels que les lipides ou les graisses.

    Quels sont les types de cancer du pancréas ?

    cancer du pancréas

     

    Aujourd’hui, les médecins distinguent deux types de cancer du pancréas selon le type de cellules affectées. Ainsi nous trouvons :

    • Le cancer du pancréas exocrine : il s’agit du sous-type de cancer du pancréas qui apparaît le plus fréquemment. Dans la plupart des cas, il se développe à partir des cellules qui produisent les enzymes digestives.
    • La tumeur endocrine pancréatique ou neuroendocrine (maligne ou cancéreuse) : elle affecte les cellules des îlots de Langerhans qui produisent des hormones et les libèrent directement dans le sang. Nous pouvons faire la différence entre différents sous-types en fonction du type de cellule affecté (voir les symptômes les plus fréquents).

    Quels sont les symptômes du cancer du pancréas les plus fréquents ?

    cancer du pancréas

     

    Il est possible que les patients présentent un cadre asymptomatique, ou autrement dit, qu’ils ne montrent pas de signaux de la maladie. D’autre part, les symptômes peuvent varier en fonction du type de cancer du pancréas que présente le patient. Ainsi, nous pouvons faire la distinction entre :

    Cancer du pancréas exocrine :

    • Fatigue ou faiblesse générales
    • Nausées et vomissements
    • Inappétence ou perte d’appétit
    • Augmentation de la taille de la vésicule biliaire et/ou du foie
    • Gênes abdominales qui peuvent s’étendre à des zones proches (telles que le dos)
    • Ictéricie ou jaunissement de la peau : cela est dû au fait que le cancer obstrue le conduit cholédoque, et par conséquent, la bilirubine s’accumule. La bilirubine est un pigment produit par le foie qui atteint normalement le duodénum au travers de ce tube. D’autres symptômes liés sont l’urine plus obscure ou encore des altérations dans les caractéristiques des selles (changement de couleur et de texture).

    Dans les symptômes hormonaux, on peut avant tout souligner :

    • Changement de la texture du tissu adipeux du patient. Ce trouble est dû à la mauvaise libération d’enzymes pancréatiques.
    • Diabète : dans ce cas, les cellules exocrines détruisent les cellules qui synthétisent l’insuline. Par conséquent, les niveaux de glucose augmentent dans le flux sanguin et se produisent aussi les symptômes caractéristiques de cette maladie.
    • Altérations légères des niveaux de glucose dans le sang.

    Tumeur endocrine pancréatique ou neuroendocrine (maligne ou cancéreuse) : elle dépend du type de cellule qui a développé le cancer. Ainsi, nous pouvons trouver :

    • Gastrinome  : la maladie se produit au niveau des cellules qui produisent la gastrine et provoque l’augmentation de sa production. Généralement, cette substance provoque une synthétisation plus acide dans l’estomac. On connaît aussi ce trouble sous le nom de syndrome de Zollinger-Ellison.
    • Insulinome : cette tumeur affecte les cellules qui produisent l’insuline, dont le niveau augmente donc de manière incontrôlée. Les symptômes produits s’associent à l’hypoglycémie ou à de faibles niveaux de glucose dans le sang.
    • Glucagonome : dans ce cas, le cancer se trouve dans les cellules qui produisent le glucagon. Ainsi, les signaux s’associent à l’hyperglycémie ou à des niveaux élevés de glucose dans le sang.
    • Somatostatinome : normalement, la somatostatine aide à réguler d’autres hormones. Lorsque cette pathologie apparaît, il est possible que les niveaux de ces substances soient altérés au niveau général.
    • Cancer touchant le polypeptide pancréatique (PP) : la production de cette substance augmente démesurément. Normalement, elle permet de réguler les fonctions du pancréas.
    • Cancer touchant le peptide intestinal vasoactif (VIP) : il altère les cellules productrices de cette substance. Le symptôme le plus parlant est la diarrhée qui se maintient dans le temps.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Soyez le porte-parole de Dieu !

     

     

     

     

     

     
    "Si, en effet, quelqu'un veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu'il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses..."1 Pierre 3.10
     
     

    Si vous comprenez, ne serait-ce qu'en partie, la puissance des paroles que vous prononcez, le cours de votre vie va changer !

    Votre bouche est un outil très puissant, autant pour Dieu que pour l'ennemi. En d'autres termes, vous pouvez soit appeler à l'existence des choses positives, édifiantes, encourageantes dans votre vie, soit produire des choses négatives, déprimantes et décourageantes.

    Je crois bien entendu qu'aucun de nous ne désire être le porte-parole du diable. Mais la réalité est que la bouche peut être utilisée soit pour la bénédiction, soit pour la destruction, non-seulement dans notre vie mais aussi dans celle des autres. J'ai pu le voir dans ma propre vie.

    Il y a eu une période pendant laquelle tout ce que je disais, ou presque, était négatif. Mais le Saint-Esprit m'a enseigné comment utiliser la puissance créatrice de la Parole de Dieu. J'ai appris à parler aux montagnes au lieu de parler des montagnes dans ma vie. Ce que je veux dire, c'est que j'ai appris à appliquer la vérité de sa Parole à mes circonstances et avec le temps, j'ai commencé à voir des résultats positifs et durables.

    La bouche est comme un stylo et votre coeur, comme un cahier. Lorsque vous répétez sans cesse une chose, celle-ci s'ancre en vous jusqu'à faire partie de vous. Vous ne devrez plus essayer de la faire ou de l'être, car elle sera devenue inhérente à votre être. Je préfère largement être le porte-parole de Dieu plutôt que celui du diable. Je veux proclamer sa vérité et ainsi, pouvoir jouir de la vie.

    "Si, en effet, quelqu'un veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu'il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses." (1 Pierre 3.10). Voulez-vous aimer la vie ? Alors utilisez votre bouche pour proclamer les choses de Dieu dans votre vie !

    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur, je sais que ma bouche est un outil puissant qui peut être utilisé soit pour toi, soit pour l'ennemi. Je te soumets ma bouche. Montre-moi comment proclamer ta vérité dans ma vie et dans celle des autres.

     
    Soyez le porte-parole de Dieu !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires