• Le temps des miracles n'est pas fini !

     

     

     

     

     

     
    "Ah! Seigneur Eternel, Voici, tu as fait les cieux et la terre par ta grande puissance et par ton bras étendu : Rien n'est étonnant de ta part." Jérémie 32.17 
     
     

    "Ce n’est plus la peine de m’opérer pour enlever la tumeur car Dieu vient de me guérir". Ce sont là les paroles qu'un jeune garçon adressa à ses parents. En entendant cela, ils s’empressèrent de le ramener à l’hôpital pour demander aux médecins des examens complémentaires avant l’intervention chirurgicale  prévue. Quelques instants plus tard, un diagnostic inexplicable tomba : la tumeur avait disparu !
     

    "Ah! Seigneur Eternel, Voici, tu as fait les cieux et la terre par ta grande puissance et par ton bras étendu : Rien n'est étonnant de ta part." Jérémie 32.17
     
    La bible est imprégnée d’actes surnaturels de Dieu. Au travers des siècles passés, le Tout-puissant n’a cessé d'accomplir des miracles et aujourd’hui nous les racontons à nos enfants  et crions haut et fort "Seigneur, que tes actions sont grandioses." Psaumes 92.5
     
    Et qu’en est-il de nos jours ? Pensez-vous que le temps des miracles soit révolu ?  Ce que Dieu a fait hier, n’est-il plus disposé à le réaliser aujourd’hui ?
     
    Les miracles ne s’expliquent pas, ils se vivent ! Et la bonne nouvelle  c'est que vous êtes appelé à expérimenter le miraculeux de Dieu ! "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru…" Marc 16.17
     
    Nous bénissons Dieu pour les grandes choses qu'il a faites dans la vie de nos pères,  mais nous voulons croire également que le temps des miracles n’est pas révolu. Dieu fait tout ce qu’il veut quand il le souhaite, et quels que soient vos besoins, vous êtes en droit de vous attendre à un miracle de sa part. Pourquoi ?  En voici la réponse : "Il reste toujours égal à lui-même : il n’y a en lui ni changement ni ombre de variations." Jacques 1.17
     
    Réjouissez-vous car le temps des miracles n’est pas terminé et Dieu dans son infinie bonté vous en a forcement réservé un !  "Que chaque génération célèbre tes œuvres, et publie tes hauts faits !" Psaumes 145.4 
     
    Une proclamation pour aujourd’hui

    Père, merci pour le miracle que tu vas accomplir dans ma vie !  Au nom de Jésus.

     
    Le temps des miracles n'est pas fini !
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 5 graines pour perdre du poids

    que vous devez inclure dans votre alimentation

     

     

     

     

     

     

    La consommation de certaines variétés de graines peut vous aider à améliorer les effets de l'alimentation pour perdre du poids. Grâce à leurs teneurs en fibres et en acides aminés, ces graines sont idéales pour renforcer un bon métabolisme.

    5 graines pour perdre du poids que vous devez inclure dans votre alimentation

    Il existe une grande variété de graines qui facilitent la perdre du poids et complètent parfaitement un régime alimentaire équilibré. 

    Bien que ce ne soient pas des aliments ayant des propriétés miraculeuses, leur consommation est idéale pour favoriser les effets de l’alimentation. Elles permettent, entre autre, de lutter contre l’excès de poids.

    Beaucoup de leurs propriétés et bienfaits sont attribués à la « combustion des graisses », car elles stimulent les fonctions du métabolisme pour aider l’organisme à perdre du poids. Par ailleurs, elles contiennent des fibres et des nutriments essentiels qui interviennent de manière positive dans les processus clés pour perdre du poids.

    Leur consommation est idéale pour les personnes qui souffrent de constipation, d’anxiété alimentaire ou qui veulent perdre du poids. Ce qui est plus intéressant, c’est qu’elles ont un goût très agréable et peuvent se combiner avec d’autres ingrédients dans l’alimentation.

    En outre, en plus de pouvoir se consommer seules, on peut également les inclure facilement à une grande variété de recettes.

    Savez-vous quels sont les meilleures graines pour perdre du poids ? Découvrez-les toutes aujourd’hui dans cet article.

    Des graines amincissantes pour votre alimentation

    Les graines ont fait partie de la nourriture des êtres humains depuis la nuit des temps. Pendant des siècles, elles ont été appréciées pour leur contribution énergétique et nutritionnelle, car elles sont une source de macronutriments et de micronutriments.

    Il ne faut donc pas oublier que les graines sont les éléments les plus riches en fibres de la nature. Les fibres sont particulièrement recommandées pour maintenir le cholestérol à un taux équilibré. Par ailleurs, elles sont également la clé pour perdre du poids de manière saine.

    En résumé, les fibres sont essentielles pour bien prendre soin de notre organisme. Les fibres contenues dans les graines aideront le corps à se réguler, et permettent au système digestif de fonctionner correctement en éliminant les déchets dont le corps n’a pas besoin.

    Par ailleurs, les graines nous permettent de faire le plein d’énergie et sont extrêmement utiles pour notre flore bactérienne. Et puis, elles sont surtout délicieuses.

    Au cours des dernières années, elles sont devenues une tendance dans les régimes minceur, car certaines de leurs propriétés favorisent la perte de poids. En fait, on les recommande aussi pour des raisons de santé, car elles contrôlent également l’hypercholestérolémie et préviennent le diabète.

    Donc, pour perdre du poids, les graines sont des alliés de premier choix. Elles contribuent à brûler les graisses,  procurent une sensation de satiété et accélèrent notre métabolisme. Elles sont excellentes en salades, mélangées dans des smoothies ou comme simple apéritif.

    Découvrez à présent, 5 graines pour perdre du poids que vous devez inclure dans votre alimentation.

    1. Les graines de chia

    graines de chia pour perdre du poids

     

    Une des variétés de graines les plus importantes qui vous aideront à perdre du poids sont les graines de chia. Elles sont connues pour leur haute teneur en fibres solubles et insolubles, en plus de leurs antioxydants. Grâce à leur important apport en fibres, elles sont rassasiantes et recommandées aux personnes qui suivent un régime amaigrissant.

    Étant donné qu’elles contiennent également des oméga-3 et des acides aminés essentiels, elles font également partie des superaliments. Ces acides gras permettent de réduire le taux de mauvais cholestérol et les triglycérides, et d’augmenter le taux de bon cholestérol ou HDL.

    Les graines de chia sont également très riche en fer et en calcium. Leur consommation régulière est une aide pour lutter contre la digestion lente et la constipation. En outre, elles stimulent le métabolisme et réduisent l’accumulation de graisse abdominale.

    Grâce à leurs graisses insaturées, elles sont de surcroit un excellent remède contre les taux élevés de mauvais cholestérol et de triglycérides. De plus, les graines de chia éliminent les toxines, préviennent le vieillissement prématuré de la peau et régénèrent les tissus.

    Enfin, leur contenu calorique est faible et elles apportent des protéines et des hydrates de carbone qui aident à maintenir un niveau d’énergie optimal.

    2. Les graines de tournesol

    Certaines personnes pensent peut être que les graines de tournesol sont un aliment exclusif des oiseaux. Cependant, aujourd’hui, elles font partie du régime régulier de beaucoup de personnes. Les graines de tournesol sont de grands alliés pour réduire l’anxiété et le surpoids.

    Elles concentrent de grandes quantités de vitamine E, un nutriment antioxydant qui aide à lutter contre les effets des radicaux libres sur la peau. Leurs apports en minéraux et en vitamines du complexe B renforcent les muscles et réduisent la fatigue.

    Par ailleurs, elles apportent une sensation de satiété et accélèrent le métabolisme. Elles sont particulièrement saines grâce à leur teneur en acides oléique, linoléique, palmitique, stéarique, arachidique, et lécithine. De plus, elles contribuent tous à réduire le taux de mauvais cholestérol, et à augmenter le bon. Les graines de tournesol sont aussi d’excellents alliés pour le foie.

    Elles fournissent un bon apport en acides aminés et en hydrates de carbone qui aident à maintenir un bon rythme de métabolisme. Leurs acides gras insaturés aident à stimuler le nettoyage artériel et à réduire la présence de lipides nocifs dans le sang.

    Les fibres contenues dans ces graines de tournesol aident surtout à réduire l’absorption du cholestérol dans les intestins, et des graisses qui ne doivent pas s’accumuler dans l’organisme.

    Cependant, faites attention, il faut seulement en consommer une petite poignée par jour, ou l’équivalent de deux cuillerées. Si vous dépassez cette quantité, le niveau calorique devient alors trop élevé.

    3. Les graines de coriandre

    Les graines de coriandre, sont de petits fruits bruns qui se distinguent par leur léger goût d’agrume. Bien que leur consommation ne soit pas aussi répandue que celle des graines précédentes, ce sont des graines amincissantes aux nombreux bénéfices médicinaux.

    Les graines de coriandre possèdent des propriétés curatives utilisées dans les médecines alternatives, car elles sont riches en huiles qui stimulent le système digestif, facilitant son bon fonctionnement. Par ailleurs, elles offrent un apport nutritionnel intéressant, car elles sont une grande source de vitamines importantes pour notre corps, comme les vitamines A, B, C, E et K.

    Leurs phytonutriments stimulent l’activité du métabolisme et aident à réguler les taux de glucose dans le sang. De plus, elles contiennent des huiles essentielles qui optimisent la production d’insuline, ce qui est fondamental pour transformer les sucres en sources d’énergie.

    D’autre part, les graines de coriandre soulagent les difficultés digestives et ont un effet dépuratif qui favorise l’élimination des toxines du corps. En outre, les graines de coriandre servent aussi à augmenter les niveaux de bon cholestérol et à réduire les niveaux de mauvais cholestérol.

    Les graines de coriandre peuvent s’utiliser dans de nombreuses recettes pour apporter un goût doux et léger aux plats.

    4. Les graines de sésame

    Cette variété de graines est obtenue à partir d’une plante vivace appelée Sesamum indicum, appartenant à la famille des Pedaliaceae. On les connaît dans le monde entier pour leurs applications diététiques et médicinales.

    Les graines de sésame favorisent le contrôle du poids et préviennent de nombreuses maladies. Par ailleurs, leur apport en niacine aide à réduire le sentiment d’anxiété pour diminuer le désir insatiable de manger.

    En outre, elles contiennent des acides aminés qui favorisent la formation de la masse musculaire tout en améliorant les performances physiques. Le sésame est, entre autre, une excellente source de protéines et contient de bons gras ainsi que de la lécithine, du fer, du zinc et du calcium.

    De plus, ces graines sont une source intéressante en fibres alimentaires, recommandées pour améliorer la digestion et contrôler le cholestérol. Leurs antioxydants protègent les cellules contre le stress oxydatif et agissent en faveur des organes excréteurs, afin d’éliminer les déchets.

    Les graines de sésame se combinent parfaitement avec les salades, les crèmes, les gâteaux et le pain. Vous pouvez saupoudrez un peu de sésame sur vos aliments pour leur donner une excellente saveur. Nous vous recommandons de les acheter crues et de les faire griller sans huile pendant quelques minutes.

    5. Les graines de lin

    graines de lin pour perdre du poids

     

    La consommation de graines de lin a connu une constante croissance au cours des dernières décennies, en dépit d’être considéré comme un aliment très ancien. Elles sont devenues très populaires grâce aux recommandations de nombreuses célébrités et personnes pratiquant le fitness. Les graines de lin sont de plus en plus recommandées pour être des alliées dans la perte de poids.

    Bien qu’elles soient toutes petites, elles sont en même temps très nutritives. Elles sont une excellente source de fibres alimentaires et permettent de réguler le système digestif. Par ailleurs, leurs gels naturels lubrifient le côlon pour faciliter l’expulsion des déchets.

    Par ailleurs, à part les quantités importantes de fibres, cet aliment contient des de polyphénols et des acides gras essentiels. Ceux-ci agissent de manière bénéfique sur le métabolisme. De plus, leur apport en oméga 3 augmente la sensation de vitalité et améliore la santé cardiovasculaire, particulièrement parce que ces graines réduisent le cholestérol.

    Par ailleurs, elles ont un effet rassasiant prolongé qui réduit la tendance à manger des aliments malsains ou nuisibles pour la santé. Les graines de lin sont très polyvalentes et peuvent se mélanger aux salades, pains, desserts, biscuits, yaourts, milk-shakes ou smoothies.

    Quelles graines voudriez-vous essayer d’inclure à votre alimentation pour perdre du poids ? Comme vous pouvez le voir, les graines ont tous de nombreux bienfaits importants pour la santé. Choisissez la variété que vous considérez la plus appropriée pour votre corps. N’hésitez pas à les consommer crues ou à les incorporer dans vos salades et smoothies préférés.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Qu'arrive-t-il à votre corps lorsque vous êtes obèse ? 

    Les effets de l'obésité que vous ne pouvez pas toujours voir

     

     

     

     

     

     

     
     
    Obésité
    • L'obésité est une condition dans laquelle votre corps a un excès de poids. Il est préjudiciable à votre santé car il peut entraîner diverses complications comme le diabète, les maladies cardiaques et les douleurs articulaires
    • Les personnes obèses sont généralement à risque de développer des complications et des maladies potentiellement mortelles
    • Ce guide a pour but de vous apprendre tout sur l'obésité: les statistiques alarmantes aux États-Unis, comment cette maladie fait des ravages sur votre corps et ce que vous pouvez faire pour l'empêcher ou l'inverser

    L'obésité est définie comme une condition médicale marquée par l'accumulation de l'excès de graisse dans votre corps. Le mot vient du mot latin "obesus", qui se traduit grossièrement par "manger". 1 L'obésité peut être divisée en deux catégories principales, selon la façon dont elle se produit:

    Obésité exogène: Ce type d'obésité est causé par la consommation de plus de nourriture que ce dont le corps a besoin. Les calories excédentaires sont transformées en graisse, ce qui entraîne un gain de poids. 2

    Obésité endogène: type d'obésité causée par un dysfonctionnement génétique ou un problème de production hormonale entraînant une prise de poids. 3

    Les personnes obèses sont généralement à risque de développer des complications et des maladies potentiellement mortelles. En outre, une femme obèse qui traverse une grossesse peut développer des complications supplémentaires, en plus de celles qui sont normalement associées à l'obésité, ce qui affecte finalement la santé du fœtus.

    Ce guide vise à vous éduquer sur l'obésité: les statistiques alarmantes aux États-Unis, comment cette condition fait des ravages sur votre corps et ce que vous pouvez faire pour l'empêcher ou l'inverser.

    Le surpoids par rapport à l'obèse: quelle est la différence entre eux ?

    Vous avez peut-être entendu les mots «surpoids» et «obèse» utilisés de façon interchangeable, mais quelle est exactement la différence entre eux? La réponse réside dans leur classification de l'indice de masse corporelle (IMC). Selon le tableau de l'IMC, la catégorie surpondérée a un indice de 25 à 29,9. La catégorie des obèses a un indice de 30 ou plus.

    En substance, les personnes obèses sont plus lourdes que les personnes en surpoids. Il est possible que vous soyez en surpoids, mais ayez toujours un corps généralement en bonne santé. Être en surpoids signifie simplement que vous avez des kilos en trop au-dessus de votre poids idéal. 4

    En outre, il y a une très petite chance que vous puissiez être obèse, mais n'avez pas les risques pour la santé qui y sont associés. La Harvard Medical School classe cet événement rare comme une «obésité métaboliquement saine». Les personnes qui entrent dans cette catégorie ont généralement un IMC élevé avec un tour de taille important, mais ont une sensibilité normale à l'insuline et une glycémie, une pression artérielle et un taux de cholestérol normaux. 5

    Cependant, si vous êtes obèse mais métaboliquement en bonne santé, cela ne signifie pas que vous êtes immunisé contre les effets négatifs de l'obésité pour toujours. La condition n'est pas permanente, et vous pourriez bientôt ressentir des complications liées à l'obésité, surtout en vieillissant. Au lieu de cela, vous devriez vous efforcer d'atteindre un poids santé afin que vous puissiez éviter d'éventuelles complications de santé à l'avenir. 6

    Note: Pour votre référence, une table d'IMC peut être trouvée ci-dessous.

    L'obésité des adultes en Amérique se développe chaque année, et ne montre aucun signe de ralentissement

    L'obésité chez les adultes aux États-Unis est une préoccupation croissante. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) estiment qu'environ 26,5% de tous les adultes américains sont considérés comme obèses. 7 En raison de la prévalence, on croit maintenant qu'un décès sur cinq est lié à l'obésité. 8

    Selon le JAMA (Journal of American Medicinal Association), 48,1% des Afro-Américains non hispaniques sont obèses, ce qui en fait l'ethnie ayant la plus forte population d'obésité. Viennent ensuite les Hispaniques (42,5%), les Caucasiens non hispaniques (34,5%) et les Asiatiques non hispaniques (11,7%). Dans l'ensemble, 40,2% des adultes d'âge moyen (40 à 59 ans) aux États-Unis sont obèses. 9

    Les facteurs économiques et éducatifs jouent un grand rôle dans l'obésité chez les adultes. Selon le Centre national des statistiques sanitaires (NHCS), l'obésité chez les hommes est similaire dans tous les niveaux de revenu, mais le taux est légèrement plus élevé aux niveaux de revenu plus élevés, et le niveau d'éducation n'a aucune influence significative dans le développement de l'obésité.

    D'un autre côté, les femmes qui ont des revenus plus faibles ont tendance à développer l'obésité plus que les femmes qui ont des revenus plus élevés. 10 

    L'obésité infantile en Amérique se développe aussi rapidement

    Malheureusement, tout comme l'obésité chez les adultes, l'obésité infantile en Amérique est également de plus en plus répandue. C'est parce que beaucoup de parents croient que leurs enfants sont de taille moyenne, mais sont en fait obèses. De plus, ils peuvent avoir du mal à parler à leurs enfants de leur poids croissant, alors les parents le remettent à plus tard, jusqu'à ce que les problèmes commencent à se manifester. 12

    Le CDC estime que chez les enfants et les adolescents de 2 à 19 ans, 17 pour cent sont obèses, soit un total de 12,7 millions d'enfants. Voici une liste des groupes ethniques avec le plus haut taux d'obésité infantile: 13

     Hispaniques (21,9%)

     Afro-Américains non hispaniques (19,5%)

     Caucasiens non-hispaniques (14,7 pour cent)

     Asiatiques non hispaniques (8,6%)

    Les enfants obèses développent généralement les mêmes symptômes que les adultes obèses (qui seront discutés plus tard). En outre, ils sont plus enclins à développer la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD), une maladie dans laquelle les dépôts de graisse s'accumulent dans le foie, entraînant des dommages à l'avenir. 14

    Obésité morbide: une forme plus grave de l'obésité

    L'obésité morbide est une maladie grave qui doit être traitée rapidement. Sa principale caractéristique est un IMC supérieur à 40 (ou 100 livres de plus que le poids idéal 15 ), ce qui peut entraîner des complications de santé plus graves. 16 Aux États-Unis, l'obésité morbide est un problème croissant. On estime que plus de 15,5 millions de citoyens souffrent d'obésité morbide et que ce nombre devrait augmenter dans les années à venir. 17

    Les causes de cette affection sont très semblables chez les personnes obèses, telles que la génétique, l'environnement, les habitudes alimentaires, les troubles mentaux possibles et les conditions médicales sous-jacentes. 18 Les complications de santé qui peuvent survenir sont pratiquement les mêmes. Les personnes souffrant d'obésité morbide peuvent développer le diabète , l'hypertension, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et le cancer. 19

    Les différentes causes de l'obésité

    Il y a beaucoup de facteurs qui peuvent causer l'obésité, des choix de style de vie et des conditions héréditaires, aux déséquilibres hormonaux. Apprenez les causes communes ci-dessous.

    Mode de vie sédentaire

    S'asseoir trop est une cause principale de l'obésité. Si vous ne faites pas suffisamment d'exercice et que vous consommez plus de calories que nécessaire, la quantité excédentaire est stockée sous forme de graisse, ce qui entraîne un gain de poids.

    Mauvais choix alimentaires

    Un autre facteur important qui peut augmenter votre risque d'obésité est le type d'aliments que vous mangez. Un régime riche en aliments transformés et sucrés peut grandement augmenter votre IMC. Les boissons alcoolisées contiennent aussi beaucoup de calories, donc si vous êtes un gros buveur fréquent, vous prendrez du poids plus rapidement. 20

    Manger au restaurant est une autre raison de prendre du poids. De nombreux repas au restaurant, en particulier les fast-foods, contiennent beaucoup de calories, de graisses nocives et de sucre qui peuvent vous faire prendre du poids. Si vous ajoutez des boissons sucrées telles que les sodas à votre repas, les calories s'additionnent encore plus. 21

    La génétique

    Actuellement, il existe quatre troubles génétiques associés à l'obésité:

    Syndrome de Prader-Willi: affection caractérisée par un faible tonus musculaire, une croissance médiocre et un retard de développement. Il provoque également un appétit insatiable pendant l'enfance. 22

    Syndrome de Bardet-Biedl: Cette affection entraîne un gain de poids anormal, ainsi qu'une foule de problèmes de vision, de difficultés cognitives et d'anomalies des organes génitaux. Les enfants atteints de cette maladie peuvent également avoir des doigts supplémentaires lors de la naissance. 23

    Syndrome d'Alström: Les symptômes de cette affection comprennent la perte graduelle de la vue et de l'ouïe, la faiblesse et l'hypertrophie du muscle cardiaque, le diabète de type 2, l'obésité et une petite taille. Ceci est provoqué par une mutation dans le gène ALMS1. 24

    Syndrome de Cohen: Aussi connu sous le nom de syndrome de Pepper, ses principaux symptômes comprennent une déficience intellectuelle, une petite taille de la tête et un faible tonus musculaire. L'obésité peut se développer à la fin de l'enfance ou à l'adolescence, ce qui n'affecte que le torse inférieur - les bras et les jambes restent normaux. 25

    En outre, l'obésité semble avoir un lien héréditaire, mais cela n'est pas entièrement compris. Vos chances de développer l'obésité sont plus élevées si l'un de vos parents ou les deux sont obèses - non seulement pour des raisons génétiques, mais aussi en raison des choix de vie de votre famille. 26

    Médicaments

    Certains types de médicaments tels que les antipsychotiques, les antidépresseurs, les antiépileptiques, les corticostéroïdes et les antihyperglycémiants peuvent vous faire prendre du poids s'ils sont utilisés à long terme. Si vous utilisez l'un d'entre eux en ce moment pour traiter une condition médicale particulière, consultez votre médecin pour trouver une alternative qui n'affecte pas votre poids. 27

    Raisons psychologiques

    Chez certaines personnes, certaines émotions déclenchent la faim. L'ennui, la tristesse et le stress ne sont que quelques exemples qui peuvent amener une personne à manger plus que nécessaire. Alors que la plupart des personnes obèses présentent généralement le même type de troubles psychologiques que les personnes de poids normal, on estime que 30 pour cent de ceux qui cherchent un traitement contre l'obésité ont des problèmes psychologiques pour contrôler leur hyperphagie boulimique. 28

    Environnement et facteurs économiques

    Certains facteurs environnementaux ou économiques entrent en jeu en ce qui concerne le gain de poids. Par exemple, des problèmes financiers peuvent vous amener à acheter des aliments transformés prêts-à-manger plus fréquemment que des aliments biologiques sains. D'autres fois, le manque d'installations pour faire de l'exercice ou des problèmes de sécurité dans votre quartier peut augmenter votre risque d'obésité. 29

    Les symptômes de l'obésité à surveiller

    L'IMC est l'indicateur principal utilisé pour identifier l'obésité en calculant si une personne a un poids normal par rapport à sa taille. Pour calculer l'IMC, votre poids (en kilogrammes) est divisé par le carré de votre taille (en mètres). Notez cependant que l'IMC n'indique pas la santé globale de votre corps. Il est seulement utilisé pour aider à indiquer votre statut de poids. 30

    Le tableau ci-dessous montre comment l'IMC est calculé pour les adultes: 31

    IMC Catégorie de statut de poids

    Au-dessous de 18,5

    Insuffisance pondérale

    18.5 à 24.9

    Poids normal ou sain

    De 25,0 à 29,9

    en surpoids

    30.0 et plus

    Obèse

    Les enfants et les adolescents peuvent également calculer leur IMC, mais les résultats sont exprimés différemment. Une fois qu'ils ont leur IMC, il est exprimé en percentile en utilisant un graphique ou un calculateur de percentile. Leurs résultats seront comparés aux enfants de leur âge (IMC-pour-âge) qui ont participé à des enquêtes nationales entre 1963 et 1965 et entre 1988 et 1994. En effet, les jeunes sont encore en croissance, leur taille et leur poids peuvent donc fluctuer. Le tableau ci-dessous est utilisé pour interpréter les résultats chez les enfants: 32

    Catégorie de statut de poids Plage du centile

    Insuffisance pondérale

    Moins que le 5ème percentile

    Poids normal ou sain

    5e centile à moins de 85e centile

    en surpoids

    85ème à moins que le 95ème centile

    Obèse

    Égal ou supérieur au 95e centile

    En plus d'avoir un IMC élevé, l'obésité peut causer des problèmes tels que: 33

    Essoufflement

    Transpiration accrue

    Ronflement

    Incapacité de faire face à une activité physique soudaine

    Se sentir fatigué tous les jours

    Douleur au dos et / ou aux articulations

    Faible confiance et estime de soi

    Se sentir isolé

    En outre, l'obésité peut provoquer des changements internes dans votre corps que vous ne remarquerez peut-être pas tout de suite, mais qui sont néanmoins potentiellement dangereux pour votre santé. L'hypertension et la graisse bloquant vos artères (cholestérol élevé) peuvent se produire, augmentant votre risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral. 34 Dans d' autres cas, peuvent apparaître le diabète de type 2 à côté de l' obésité. Ses principaux symptômes comprennent une soif accrue, une fatigue extrême et une augmentation de la miction pendant la nuit. 35

    Les effets néfastes de l'obésité sur votre corps et leurs symptômes

    L'obésité est un problème de santé qui doit être résolu immédiatement, car il peut entraîner diverses complications, dont beaucoup sont graves. Voici une liste des complications possibles qui peuvent survenir en raison de l'obésité, ainsi que leurs symptômes.

    Diabète de type 2

    La plupart des personnes obèses développent le diabète de type 2, une condition dans laquelle votre corps a des niveaux plus élevés de sucre dans le sang (glucose) que la normale, gamme saine, en raison de la résistance à l'insuline. L'insuline est une substance produite par votre pancréas pour aider à maintenir votre taux de sucre dans le sang dans la plage normale. Mais si vous souffrez de diabète de type 2, votre pancréas ne peut pas produire suffisamment d'insuline pour répondre à la demande de votre corps, ce qui entraîne une augmentation de la glycémie. 36

    La condition peut provoquer divers symptômes, tels que la miction fréquente, la fatigue, les infections récurrentes et les maux de tête. Si vous présentez l'un de ces symptômes, faites immédiatement un test de dépistage du diabète. 37

    Maladie cardiovasculaire

    L'obésité augmente considérablement votre risque de développer une maladie coronarienne, qui est l'accumulation de plaque dans vos artères. Si la plaque limite sévèrement le flux sanguin vers votre cœur, une crise cardiaque peut survenir. Les symptômes révélateurs d'une crise cardiaque comprennent les douleurs thoraciques, l'essoufflement et les palpitations. 38

    En outre, l'obésité peut vous amener à développer une pression artérielle élevée, également appelée hypertension. Dans ces conditions, la force du flux sanguin est trop élevée, ce qui augmente la charge de travail de votre cœur au point d'endommager l'artère. Si vous soupçonnez que vous avez une pression artérielle élevée, faites-vous tester. Si les résultats sont supérieurs à 140/90, vous avez probablement une pression artérielle élevée. 39

    Calculs biliaires

    Les calculs biliaires sont des dépôts durs et cristallins créés à l'intérieur de la vésicule biliaire. Ils sont généralement fabriqués à partir de l'excès de l'une de ces trois substances: le cholestérol, la bile ou la bilirubine (globules rouges rejetés). Dans le cas de l'obésité, les pierres sont généralement fabriqués à partir de cholestérol, et leurs tailles peuvent varier, d'un grain de sable à la taille d'une balle de golf. 40

    Les calculs biliaires ne causent habituellement pas de symptômes s'ils ne provoquent pas de blocage dans le canal pancréatique. Cependant, si les pierres se coincent, elles causent une douleur très sensible dans la vésicule biliaire, qui peut durer plusieurs heures. Cela se produit généralement après un gros repas lorsque la vésicule biliaire libère de la bile dans l'intestin grêle. La nausée, la fièvre, l'urine de couleur de thé et la peau ou les yeux jaunes sont d'autres symptômes que vous devriez surveiller. 41

    Cancer

    Il a été observé que des quantités plus élevées de graisse corporelle peuvent contribuer à diverses formes de cancer. La connexion n'est pas claire, mais les médecins croient que l'inflammation de bas niveau causée par l'obésité peut progressivement endommager votre ADN au fil du temps, conduisant à un cancer. Il est également suggéré que les cellules graisseuses produisent des hormones qui conduisent à la prolifération cellulaire. Les types de cancer suivants ont été liés à l'obésité: 42

    Cancer de l'endomètre: Les femmes en surpoids et obèses sont deux à quatre fois plus susceptibles de développer un cancer de l'endomètre que celles qui ont un poids normal.

    Adénocarcinome de l'œsophage: Les personnes obèses sont deux fois plus susceptibles de développer une forme de cancer de l'œsophage que les personnes de poids normal. L'obésité extrême augmente le risque encore plus loin de quatre fois.

    Cancer du sein: Les femmes obèses ménopausées ont un risque accru de cancer du sein. De plus, une augmentation de 5 points de votre IMC peut déjà augmenter votre risque de 12%.

    Cancer du cardia gastrique: Ce type de cancer affecte la partie supérieure de l'estomac près de l'œsophage. L'obésité double le risque de développer un cancer dans ce domaine.

    Cancer du foie: Les hommes obèses développent cette condition plus que les femmes, mais le risque pour les deux sexes double si leur IMC est élevé.

    Cancer du rein: Parmi les personnes obèses, le cancer du rein est le type le plus commun de cancer du rein qui peut se développer. Avoir un IMC élevé double votre risque par rapport aux personnes de poids normal.

    Cancer du pancréas: Les personnes en surpoids et obèses sont 1,5 fois plus susceptibles de développer un cancer du pancréas que les personnes ayant un poids normal.

    Cancer colorectal: Le risque de développer ce type de cancer chez les hommes et les femmes obèses est de 30% supérieur à celui des personnes de poids normal.

    L'arthrose

    Douleurs dans les genoux, le dos et les hanches sont généralement fréquents chez les personnes obèses, car le poids lourd met une pression supplémentaire sur les articulations. Selon les symptômes, la douleur peut être légère, ou elle peut être si grave qu'elle peut entraver vos activités quotidiennes. 43

    Obèse et enceinte - Comment cela vous affectera-t-il ainsi que votre enfant?

    La grossesse peut encore aggraver les complications de santé possibles associées à l'obésité. Si vous êtes enceinte et enceinte , vous pouvez présenter les risques suivants: 44 , 45

    Caillots sanguins: Toutes les femmes enceintes courent le risque de développer des caillots sanguins, mais l'obésité peut augmenter ce risque davantage.

    Diabète gestationnel: C'est un type de diabète qui se développe pendant la grossesse. Les experts ne sont pas tout à fait sûr de la façon dont il se forme, mais on croit que les hormones produites pendant la grossesse pour aider le bébé à grandir bloquent l'insuline, provoquant ainsi une résistance à l'insuline.

    Prééclampsie: Cette condition est essentiellement le développement de l'hypertension artérielle pendant ou après la grossesse. Il peut causer plusieurs complications à votre santé, telles que l'insuffisance hépatique et rénale, ainsi qu'un risque rare d'accident vasculaire cérébral.

    Apnée du sommeil: Il s'agit d'un trouble du sommeil dans lequel vous arrêtez soudainement de respirer pendant que vous dormez. Il peut augmenter votre risque de développer des troubles cardiaques et pulmonaires, ainsi que la pré-éclampsie et la fatigue.

    Non seulement l'obésité met en danger votre santé, mais elle peut également affecter votre enfant à naître. Plusieurs complications liées à l'obésité peuvent survenir pendant que l'enfant est dans l'utérus: 46

    Fausse couche et mortinaissance: Le risque de perdre la grossesse peut augmenter en raison de l'obésité.

    Anomalies congénitales: L'enfant a un risque accru de développer des malformations cardiaques et / ou neurales à la naissance.

    Macrosomie: Dans cette condition, le poids de naissance du bébé est plus élevé que le nombre attendu. En conséquence, il peut augmenter le risque de développer des blessures chez le bébé, comme l'épaule qui se coince dans le canal génital pendant l'accouchement. Il augmente également leurs chances de développer l'obésité dans le futur.

    Accouchement prématuré: Les complications causées par l'obésité peuvent nécessiter un accouchement précoce et médicalement induit pour aider à sauver la vie de l'enfant.

    Pour réduire les risques de développer des complications pendant la grossesse, il est fortement recommandé que vous perdiez l'excès de poids en mangeant des aliments sains et de faire de l'exercice régulièrement. Vous pouvez consulter un médecin sur les aliments que vous pouvez manger, et quels exercices sont sécuritaires pendant toute la durée de votre grossesse.

    Prévention de l'obésité: Stratégies efficaces pour vous aider à perdre du poids

    Heureusement, l'obésité peut être évitée. Il existe de nombreuses stratégies disponibles que vous pouvez mettre en œuvre, mais il est important de commencer par créer l'état d'esprit approprié en premier. Sans l'attitude appropriée, vous pourriez avoir du mal à perdre du poids.

    Pour commencer, vous voudrez peut-être rechercher une thérapie ou un conseil pour vous aider à changer certains comportements qui vous empêchent de perdre du poids. Les professionnels formés peuvent aller au fond de votre condition, leur permettant de créer des stratégies comportementales que vous pouvez suivre. En outre, l'adhésion à des groupes de soutien peut vous aider à renforcer votre confiance lorsque vous commencez votre voyage vers un corps en meilleure santé. 47

    Votre alimentation est cruciale pour perdre des livres excédentaires

    Un énorme contributeur de l'excès de poids est de mauvais choix alimentaires. Vous devrez éliminer de votre alimentation les aliments nocifs pour la santé, en particulier ceux qui contiennent beaucoup de sucre et de gras trans. Voici cinq stratégies efficaces que vous pouvez adopter:

    Réduisez drastiquement ou éliminez les aliments sucrés de vos repas

    Il est important que vous réduisiez, dans le but d'éliminer, les aliments sucrés de votre alimentation, en particulier ceux qui contiennent du fructose. Ce type de sucre est l'un des plus grands contributeurs à l'épidémie croissante d'obésité en Amérique. Il fait des ravages sur votre santé en diminuant certaines fonctions digestives, telles que votre ghréline (ou hormone de la faim), ce qui vous oblige à trop manger.

    En outre, il se transforme en graisse plus directement que tout autre type de sucre. Et s'il est consommé régulièrement, il peut contribuer à la résistance à l'insuline, augmentant ainsi vos chances de développer un diabète. Pour vous aider à perdre du poids, il est important que vous limitiez strictement votre consommation de sucre à 15 grammes par jour seulement - y compris les fruits.

    Réduire et éventuellement éviter la consommation de grain

    Parallèlement au sucre, les céréales sont un autre contributeur majeur à la prise de poids. Ils contiennent du gluten, un composé élastique qui entrave l'absorption des nutriments des autres aliments que vous mangez. En outre, les grains se transforment en sucre lorsqu'ils sont digérés, ce qui entraîne un excès de poids. Le pain, le riz, les pommes de terre et les pâtes sont des sources communes de céréales que vous devriez réduire .

    Augmentez votre consommation de graisses saines

    Comme vous commencez à diminuer votre dépendance aux céréales et aux aliments sucrés, vous devez augmenter votre consommation de graisses saines. Ils contiennent des composés spécifiques qui peuvent apporter une variété d'avantages pour la santé, surtout si vous essayez de perdre du poids. Les gras sains vous aident à vous sentir rassasié plus longtemps, ce qui aide à réduire votre apport calorique. Ils sont aussi une bonne source d'énergie car ils durent plus longtemps que l'énergie fournie par le sucre. Ils vous aident également à éviter d'augmenter votre taux de cholestérol.

    Plus important encore, les graisses saines jouent un rôle important dans l'absorption des nutriments, car de nombreuses vitamines et minéraux sont liposolubles. Si votre corps ne contient qu'une petite quantité de graisses saines, les nutriments liposolubles ne sont pas absorbés efficacement, ce qui vous fait manquer leurs bienfaits pour la santé.

    Les grandes sources de matières grasses saines comprennent les noix de coco et l' huile de coco , les viandes et les produits laitiers nourris à l'herbe, les noix brutes et les jaunes d'œufs au pâturage biologique. Le poisson est également riche en graisses saines, en particulier le saumon sauvage, les anchois et les sardines. Si vous consommez du poisson, cependant, assurez-vous d'acheter auprès de fournisseurs organiques réputés, parce que le poisson commercialement récolté est rempli de toxines.

    Mangez des légumes biologiques

    Ce n'est pas un secret que les légumes sont bons pour votre santé. Ils sont faibles en calories et riches en divers nutriments qui peuvent contribuer à une santé optimale. Un autre avantage principal de manger des légumes est leur teneur en fibres, car il peut aider à réduire votre risque de certaines complications liées à l'obésité. Par exemple, une étude a montré qu'un régime riche en fibres peut aider à réduire votre risque de maladie cardiaque de 40 pour cent. 48

    Dans une autre étude, les chercheurs ont suggéré que pour chaque 7 grammes de fibres que vous consommez chaque jour, votre risque de développer un accident vasculaire cérébral est réduit de 7 pour cent. 49 Tout comme les matières grasses saines, les fibres aident à se sentir rassasié plus longtemps, réduisant ainsi l'apport calorique. Dans une étude connexe, les chercheurs ont spécifiquement mentionné que la fibre peut bénéficier aux personnes obèses. 50

    Parallèlement au régime alimentaire, l'exercice est essentiel pour aider à perdre du poids

    Alors que votre régime alimentaire est important pour optimiser votre santé, l'exercice est une autre stratégie importante de perte de poids que vous ne devriez pas ignorer. Non seulement cela peut-il vous aider à éviter de surcharger votre poids en brûlant les calories que vous avez consommées, mais cela peut aussi aider à améliorer votre fonction cognitive. Selon une étude, les personnes qui ont fait régulièrement de l'exercice ont rapporté des performances cognitives supérieures à celles qui n'en faisaient pas autant. 51

    Quand il s'agit de faire de l'exercice pour réduire l'obésité, il est important de commencer lentement et simplement. La fréquence et la durée sont plus importantes que l'intensité de l'exercice. Vous pouvez commencer avec des activités simples telles que la marche, la natation et le vélo. Cela aidera à réduire le stress sur vos genoux et vos autres articulations, de sorte que vous pouvez vous habituer à une activité physique accrue à l'avenir. 52

    Essayez de faire de l'exercice quatre à cinq jours par semaine pour une durée totale de 30 à 60 minutes. Vous pouvez le diviser en plus petites sessions de 10 minutes pour permettre à votre corps de s'adapter. Vous pouvez commencer lentement les cinq premières minutes de votre premier jour d'exercice, puis progressivement augmenter l'intensité que vous allez mieux. 53

    Plus important encore, écoutez comment votre corps réagit pendant l'exercice. En raison du manque d'activité physique auparavant, vous pouvez avoir du mal à effectuer des mouvements physiquement éprouvants. Si vous ressentez une douleur aiguë dans vos muscles, arrêtez immédiatement et reposez-vous. N'oubliez pas de vous hydrater, car l'obésité a tendance à vous déshydrater.

    Enfin, vous pouvez demander l'aide d'un physiothérapeute ou d'un entraîneur personnel pour vous aider à créer un programme d'exercices adapté à vos activités préférées, afin que vous puissiez vous exercer à long terme. 54

     

    Dr MERCOLA

     

     

     

     

     

     

     Sources and Références
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pardonnez, puis passez à autre chose

     

     

     

     

     

     

     
    "Pour toi, si tu diriges ton cœur et si tu étends tes mains vers Dieu, si tu éloignes l’injustice de ta main et ne laisses pas demeurer l’iniquité sous tes tentes, alors tu lèveras ton front sans tache, tu seras ferme et sans crainte ; car tu oublieras ta peine, tu t’en souviendras comme des eaux qui se sont écoulées."Job 11.13-16 
     
     

    Aussi longtemps que vous n’arrivez pas à détacher vos pensées d’une personne pour laquelle vous éprouvez de la rancune, cette personne exerce un ascendant sur vous. Vous vous tourmentez pour quelque chose qu’il ou elle a déjà oublié.

    Bien avant l’avènement de la psychologie, Job a compris que la guérison intérieure suivait trois étapes.

    Mettez votre cœur en ordre. Si vous voulez être guéri émotionnellement d’une blessure, vous devez lâcher prise – que vous en ayez envie ou pas. N’essayez pas de vous venger. Pardonnez à cette personne, puis lâchez prise.

    Demandez l’aide de Dieu. Invitez Christ à venir dans votre vie pour vous remplir de son pardon. Pourquoi ? Parce que votre pardon humain ne suffira jamais pour faire face à toutes les blessures de votre vie, non seulement celles du passé, mais aussi toutes celles à venir. 

    Vous souvenez-vous de l’histoire de Corrie Ten Boom ? Elle avait caché des Juifs dans son appartement durant la Seconde Guerre mondiale pour les protéger des nazis. Quand les Allemands le découvrirent, ils envoyèrent non seulement les Juifs dans un camp de concentration, mais également Corrie et sa famille. Tous les siens moururent à l’exception de Corrie, qui subit des tortures et des abus. Par la suite, elle demanda à rencontrer les gardiens qui avaient abusé d’elle, et elle leur pardonna.

    Le pardon humain est impuissant à accomplir une telle chose. Il faut le pouvoir surnaturel de Dieu dans une vie pour lâcher prise et être capable de dire : "C’était très dur à supporter. C’était mal. Mais je crois que Dieu peut faire sortir du bien de ce qui est mal, et d’une certaine manière, le meilleur de ma vie est devant moi."

    Ouvrez-vous à nouveau au monde. Quand nous sommes blessés, nous avons tendance à rentrer dans notre coquille, à dresser un mur de protection et à décider de ne plus jamais laisser personne s’approcher. En fait, une telle attitude ne réussit qu’à vous faire du tort. Laisser une souffrance passée définir votre identité, c’est comme conduire une voiture en regardant dans le rétroviseur. Vous allez droit dans le mur. Il faut faire face à l’avenir et recommencer à vivre. Ce que vous avez vécu par le passé importe moins que la vie qui s’ouvre devant vous.

    Quel souvenir douloureux refusez-vous de lâcher – quelle parole, action ou opinion qui vous a blessé ?

    Une prière pour aujourd'hui

    "Seigneur, je veux mettre mon cœur en ordre. S’il te plaît, enlève ce ressentiment de ma vie. Je choisis de pardonner à ___. Aide-moi à m’ouvrir à nouveau au monde. Aide-moi à me concentrer sur toi à l’avenir. Remplace ma souffrance par ta paix, ma blessure par ta guérison, mon amertume par ton amour. Au nom de Jésus. Amen."

     
    Pardonnez, puis passez à autre chose
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • L’ail : un puissant stimulant du système immunitaire

     

     

     

     

     

     

    Bien que la substance la plus connue soit l'allicine, l'ail nous fournit également d'autres nutriments qui renforcent notre système immunitaire et améliorent notre santé générale.

    L’ail : un puissant stimulant du système immunitaire

    L’ail a un goût et une odeur particuliers qui en font un condiment idéal pour de nombreux aliments, ce qui a répandu sa consommation dans le monde entier.

    En médecine naturelle, l’ail joue un rôle très important. Ses propriétés en font un excellent adjuvant pour traiter les problèmes cardiovasculaires et aide également à renforcer le système immunitaire. On recommande principalement de la consommer sur un estomac à jeun.

    Dans cet article, nous allons vous montrer quels sont les effets positifs de l’ail sur le système immunitaire.

    Qu’est-ce que l’ail ?

    l'ail est un stimulant du système immunitaire

     

    C’est une plante herbacée avec de longues feuilles et de petites fleurs blanches. Le bulbe, facilement reconnaissable par tous, a une odeur et un goût très intenses, recouvert d’une peau semblable à du papier. Ce bulbe est composé de petits parties appelées gousses.

    L’ail est un assaisonnement très courant. De nombreuses recettes sont même basées sur leur utilisation comme soupe à l’ail ou poulet à l’ail. Il peut également être appliqué à une grande variété de plats dans différentes présentations.

    Quels sont les composants et les propriétés de l’ail ?

    L’ail a un contenu nutritionnel élevé. Il contient environ 30 % de glucides et 6 % de protéines. Il contient également des vitamines (groupe B et C) et des minéraux (calcium, iode, phosphore, manganèse, sélénium, fer) et des fibres. Son nutriment le plus puissant est lallicine, un composé soufré utilisé pour ses propriétés médicinales. Celle-si se libère lorsque l’ail est haché, écrasé ou mâché. Elle est aussi la cause de son odeur particulière.

    L’ail contient également des antioxydants qui aident à protéger l’organisme contre l’oxydation. Sa consommation est parfois recommandée à jeun, car cela apporte de nombreux bienfaits.

    Quels sont les bienfaits de l’ail sur le système immunitaire ?

    Les composants de l’ail en font un excellent antibiotique, un antiviral et un stimulant idéal du système immunitaire. Même dans des applications différentes, il peut être aussi efficace que la pénicilline et la tétracycline.

    Il contribue également à la prévention des maladies cardiovasculaires et du cancer. Parmi les bienfaits avantages que l’ail nous offre, nous trouvons :

    1. Il abaisse les niveaux de graisse

    l'ail est un stimulant du système immunitaire

     

    La consommation d’ail améliore la santé cardiovasculaire en réduisant les graisses telles que les triglycérides et l’acide urique grâce à la nicotidamine. Il prévient également la formation de caillots et le développement des bactéries qui causent la méningite, le typhus, la pneumonie ou la diphtérie.

    Il contient également du trisulfure de diallyl, un composé qui protège le cœur pendant la chirurgie cardiaque. On recommande également de le consommer après une crise cardiaque pour favoriser la récupération.

    2. Il prévient les naissances prématurées

    Pour éviter les naissances prématurées, il est utile de manger des fruits secs et des légumes avec de l’allium. C’est l’un des composés contenus dans l’ail, c’est donc un bon allié pour la grossesse.

    D’un point de vue immunitaire, sa consommation pendant la grossesse est d’une grande aide dans la prévention des infections microbiennes.

    3. Il renforce le système osseux

    Cet avantage est connue depuis l’Antiquité grecque, lorsque les athlètes olympiques consommaient de l’ail pour améliorer leurs performances sportives.

    • L’ail est riche en calcium, ce qui le rend idéal pour soulager l’arthrose et l’ostéoporose.
    • De plus, il aide aussi à éliminer les déchets toxiques dans les articulations et aide à augmenter l’absorption des nutriments par les os.

    4. C’est un excellent antibiotique

    Ses propriétés antibiotiques en font un excellent allié dans le traitement de la bronchite, de l’hypertension, de la tuberculose, des flatulences, des troubles hépatiques, des rhumatismes, du diabète et même de la fièvre. Toutes ces conditions sont liées à un système immunitaire affaibli. Ainsi, l’ail aide à le renforcer pour éviter que ces troubles n’apparaissent.

    L’un des composants qui renforcent son effet immunitaire est le sulfure de diallyle. Il est également efficace contre la bactériea Campylobacter, qui cause des infections intestinales.

    5. Il prévient les tumeurs cérébrales

    l'ail aide à lutter contre les tumeurs cérébrales

     

    Les composés organiques soufrés contenus dans ce produit naturel aident à détruire les cellules des glioblastomes. C’est une tumeur cérébrale mortelle.

    Le soufre et les autres composants de l’ail contribuent au contrôle de la croissance des cellules tumorales dans le cerveau. Ils empêchent également le développement cellulaire d’autres types de microorganismes et de bactéries.

    6. Il réduit les dommages au foie causés par l’alcool

    Consommer des boissons alcoolisées pendant une longue période et en grande quantité peut causer des dommages au foie et à d’autres organes du corps.

    Le disulfure de diallyle contenu dans l’ail a une action protectrice contre l’effet de stress oxydatif de l’éthanol. Ceux qui consomment de l’alcool peuvent donc réguler ses effets négatifs avec ce produit naturel.

    7. Il purifie la peau

    Un mélange d’ail et de miel est idéal pour éliminer les infections causées par les poux ou les pellicules.

    Il aide aussi à éliminer les verrues et tout type d’altération cutanée de ce type. Pour toutes ces raisons, il est donc utilisé dans de nombreux produits dermatologiques.

    8. Propriétés antioxydantes

    Avec son contenu en vitamines A, B et C, il aide à protéger l’organisme des radicaux libres. Il contient également du phosphore, ce qui en fait un calmant idéal pour les nerfs. C’est aussi un antidépresseur, car ses propriétés augmentent la vitalité.

    Il existe de nombreuses façons de consommer l’ail. En général, il est recommandé de manger une gousse d’ail à jeun pour obtenir tous ses bienfaits.

    Si la mauvaise haleine vous préoccupe, vous pouvez mâcher des feuilles de persil pour la contrer et, bien sûr, vous brosser les dents.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le cancer du pancréas en passe de devenir

    le deuxième cancer le plus mortel du monde

     

     

     

     

     

     

    L'impact du cancer du pancréas est en pleine augmentation. Nous allons vous expliquer pourquoi et vous indiquer comment le prévenir.

    Le cancer du pancréas en passe de devenir le deuxième cancer le plus mortel du monde

    Le cancer du pancréas est en train de prendre de plus en plus d’importance ces dernières années.

    Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), il fait déjà partie des 5 cancers les plus mortels du monde, derrière le cancer du poumon, le cancer du sein, le cancer de l’estomac et le cancer colorectal.
     Selon une étude publiée dans des revues spécialisées, comme Science Daily, le cancer du pancréas pourrait atteindre la deuxième place de ce funeste podium en 2030.

    Ce n’est pas une perspective réjouissante, surtout lorsque l’on sait que c’est un cancer qui apparaît généralement sans provoquer de symptômes apparents.

    Cependant, nous ne devons pas oublier une donnée importante : si le cancer du pancréas va devenir le deuxième cancer le plus mortel dans quelques années, c’est que la science a avancé dans le traitement des cancers du sein ou de l’estomac, qui voient eux leur mortalité s’abaisser.

    C’est une donnée positive qu’il nous faut garder à l’esprit. Nous ne devons pas oublier que le cancer n’est pas une maladie synonyme de « mort », mais plutôt de lutte et de confiance en notre science qui fait sans cesse des progrès dans les traitements qu’elle propose.

    Dans la suite de cet article, nous allons vous expliquer à quoi est due cette progression du cancer du pancréas.

    Le cancer du pancréas est en pleine augmentation

    Tout d’abord, nous devons garder à l’esprit que l’espérance de vie mondiale est sans cesse en augmentation.

    Cela se traduit par la croissance de la frange la plus âgée de la population, qui peut développer des maladies à n’importe quel moment.

    Le cancer du pancréas apparaît généralement entre 46 et 75 ans.

    Cependant, l’âge auquel la plupart des diagnostics de ce cancer sont établis est 71 ans. A partir de cet âge, le risque de développer un cancer du pancréas est donc plus élevé.

    D’autres facteurs peuvent aggraver le risque de souffrir d’un cancer du pancréas, comme le tabac, les antécédents familiaux ou la survenance de certaines maladies pancréatiques.

    • Il nous faut également préciser que le cancer du pancréas n’est pas dû à 100% à ces facteurs. En effet, les experts de cette maladie nous expliquent que nous ne connaissons pas totalement les raisons qui entrainent la survenance de cette pathologie.

    Certaines personnes peuvent contracter un cancer du pancréas alors qu’elles ont à peine 40 ans et qu’elles mènent une vie saine et équilibrée.

    Les scientifiques précisent que certains facteurs compliquent le travail des médecins pour garder cette maladie sous contrôle. En voici quelques-uns, parmi les plus importants.

    Comment-desintoxiquer-le-pancreas-de-maniere-naturelle

     

    La complexité du diagnostic

    Comme nous vous l’avons indiqué au début de cet article, l’une des causes qui va entraîner le classement du cancer du pancréas à la deuxième place des cancers les plus mortels (après le cancer du poumon), est que les autres cancers létaux (ceux du sein, de l’estomac et du côlon) sont mieux traités et que ceux qui en souffrent vivent plus longtemps.

    • Le pancréas est situé dans une zone très profonde de notre abdomen. Il est donc très compliqué d’y accéder pour bien visualiser ce qui s’y passe avec des méthodes d’exploration conventionnelles.
    • Une autre chose à prendre en compte est que les patients ne développent pas de symptômes particuliers lors des premières étapes du développement de la maladie. C’est pourtant à ce moment que la maladie pourrait être la mieux traitée. C’est une situation très complexe.

    Les facteurs à prendre en compte

    Les scientifiques ont diffusé cette étude sur le cancer du pancréas dans divers médias du monde entier, avec un objectif clair : faire prendre conscience aux grands organismes de santé la nécessité d’investir dans des meilleurs traitements et dans la formation de professionnels capables de détecter rapidement ce cancer, qui va devenir l’un des plus mortels du monde dans quelques années.

    Le contre-la-montre ne fait que commencer face à une population de plus en plus vieille, qui a donc plus de risques de développer des maladies graves.

    Il est donc indispensable que nous investissions dès aujourd’hui dans la santé.

    La communauté scientifique sait bien qu’il n’est pas possible de prévenir à 100% un cancer, mais si nous adoptons tous des habitudes de vie saines nous pouvons augmenter notre bien-être, renforcer nos défenses naturelles, développer des anticorps et gagner en énergie.

    Bon-pour-les-sportifs-500x333

     

    Gardez à l’esprit que les aspects suivants peuvent vous aider à lutter contre le cancer du pancréas :

    • Évitez de consommer du tabac ou de l’alcool.
    • Combattez l’obésité si vous en souffrez.
    • Ne menez pas une vie trop sédentaire. Mettez votre corps en marche tous les jours, à travers des petits exercices aérobics par exemple.
    • Le cancer du pancréas touche en majorité des patients qui souffrent du diabète. Une donne importante à prendre en compte.
    • Si vous souffrez de pancréatites chroniques, essayez de maintenir cette situation sous contrôle.
    • Consommez davantage de vitamine C, d’eau, d’aliments frais et riches en antioxydants. Consultez également votre médecin pour éventuellement consommer des suppléments de vitamine D.
    • Évitez la nourriture riche en graisses et n’hésitez pas à consommer de l’huile d’olive et des céréales faciles à digérer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le vieux capitaine

     

     

     

     

     

     

     
    "Priez les uns pour les autres […] la fervente supplication du juste peut beaucoup."Jacques 5.16
     
     

    Prier est l’un des moyens que Dieu a donné à l’homme pour rester en communion avec lui. De nombreux passages bibliques montrent la puissance d’une prière dans la foi et la persévérance. Cette puissance a traversé les siècles sans être altérée.  

    C’est ainsi qu’une mère qui avait prié toute sa vie pour la conversion de son fils mourut sans avoir reçu de réponse. Son fils avait fait une brillante carrière dans la marine, mais était resté indifférent à toute question religieuse.

    Commandant d’un vaisseau de guerre, il avait eu les deux talons arrachés par un éclat d’obus et il était maintenant âgé et handicapé.

    Des amis l’avaient transporté dans une salle où l’on annonçait l’évangile. "Ce soir-là, raconte Charles Stanley, l’Esprit de Dieu m’avait conduit à parler sur Méphibosheth (lire 2 Samuel 9).

    Je décrivais l’entière perdition de l’homme dans son état d’infirmité morale et la bonté de Dieu telle qu’elle s’est manifestée en Christ. Dieu va à la recherche du pécheur pour l’amener en sa présence, tout comme David est allé chercher Méphibosheth paralysé des pieds."

    Je conclus ainsi : "Et maintenant, toi, pauvre pécheur, âgé et infirme, toi qu’on a cherché pour t’introduire dans la présence de Dieu, où es-tu ?" Le capitaine sentit que Dieu l’interpellait, ce Dieu qui connaissait toute son histoire. Il essaya de se redresser sur son fauteuil roulant et s’écria : "Je suis là."

    Cette nuit même, Dieu sauva son âme et répondit ainsi aux prières d’une mère. Quelle joie de voir le vieux capitaine, "boiteux des deux pieds", se réjouir en Jésus-Christ comme un fils de Roi !

    Vous qui êtes parents et qui espérez la conversion de vos enfants, vous qui êtes des enfants et qui attendez ardemment que vos parents trouvent le salut, vous qui êtes une épouse ou un mari, qui attendez avec foi que votre conjoint soit à son tour touché dans son cœur, vous tous qui avez la foi pour la conversion des pécheurs, continuez à prier avec foi, persévérance, même si les choses semblent ne pas changer, qu’elles paraissent même empirer parfois. Dieu, qui a toute vie entre ses mains et qui est maître du temps, a prévu toutes choses en son temps. Il entend vos prières !

    Une prière pour aujourd’hui

    O Dieu, donne-moi de la persévérance lorsque je te prie. Que je ne sois pas arrêté par les circonstances difficiles. Qu’en priant, mon cœur reste dans la paix, dans ton repos.

     
     
    Le vieux capitaine
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire