• 3 réflexions sur l’importance de sortir de sa zone de confort

     

     

     

     

     

    Au lieu de se conformer à nos conditions et de rester dans notre zone de confort, nous devons rechercher le bien-être et oser la quitter pour le trouver.

    3 réflexions sur l’importance de sortir de sa zone de confort

    Il est temps d’aller de l’avant. Ne soyez pas prisonnier de la conformité. Sortez de votre confort. Des expériences vous attendent, et, tant que vous ne retirez pas les verrous, vous ne pourrez pas en profiter.

    Qu’est-ce qui vous fait peur ? Les êtres humains recherchent le moment où ils se sentent en sécurité, nous voulons un emploi stable, une maison, et voir notre famille se développer de la meilleure façon.

    Mais qu’en est-il de nos objectifs ? Où est le défi de vivre ? Si vous voulez réussir, vous devez passer des tests, peu importe si vos genoux tremblent.

    La vie est un champ d’apprentissage, où nous sommes tous de petites éponges qui absorbent ce qui nous entoure. Peu importe notre niveau d’éducation nous avons tous quelque chose à enseigner.

    Nous réagissons aussi par instinct, en évitant les menaces possibles, nous voulons ce qui nous cause de l’adrénaline et du bonheur et, pourtant, nous fuyons l’incertitude et les échecs.

    Le problème est que nous avançons avec beaucoup d’excuses de peur de faire face au risque. Vous êtes devenu-e-s si fort-e-s dans les mensongesque vous y croyez vous-même.

    Vous êtes la souris qui vit dans le trou en regardant tout de l’intérieur et vous voulez être ailleurs, mais vous ne voulez pas que le chat vous mange.

    La raison? Vous ne vous faites pas confiance, vous n’êtes pas conscient de vos capacités parce que vous ne les connaissez pas, si vous courrez sans regarder en arrière, vous ne pourrez pas les atteindre.

    Pourquoi vivez-vous à travers votre imagination ? Dans laquelle vous voyagez à l’endroit qui vous fait rêver, vous abandonnez le travail qui vous submerge, vous vous battez pour faire ce que vous aimez vraiment, vous appréciez chaque moment, la bonne compagnie et même la solitude.

    Vous avez tout fait pour garder une « vie parfaite » avant tout le reste, en accédant à ce que les autres veulent et vous vous perdez en route.

    Réveillez-vous ! Vous n’êtes pas une machine, brisez la routine et quittez votre zone de confort.

    1. C’est la vie qui m’est destinée

    Choisir sa propre vie

    Pourquoi êtes-vous toujours là si tout a mal tourné ? Nous sommes tellement immergés dans la routine que nous nous contentons de penser « c’est ce qui doit se passer ».

    Le rôle de la victime est quelque chose qui ressort parfaitement et, en fait, nous cherchons ce qui correspond au drame et à la déception. Nous rejetons ce qui nous fait nous tourner d’un autre côté, même si nous savons que c’est mieux.

    La question est, est-ce vraiment vivre ?

    Lorsque vous arrêtez de rencontrer de nouvelles personnes, d’essayer de nouvelles recettes, de mettre à fin à une relation qui ne vous rend pas heureux et que vous travaillez seulement pour travailler, la seule chose que vous faites est mourir. Même si votre coeur vous rappelle le contraire.

    Laissez ces clichés qui sont devenus des croix dans votre dos. Ne faites pas d’erreurs, ce n’est pas la vie qui vous est tombée dessus, c’est la vie que vous avez décidé d’avoir.

    Vous êtes l’auteur de votre histoire : vous pouvez modifier le script quand vous le souhaitez, supprimer des personnages et faire une révolution si vous le souhaitez, mais n’ayez pas peur de trouver une fin heureuse.

    2. Faites-le maintenant !

    Changer de vie

    Sommes-nous éternels ? Qui nous a donné la sécurité de croire qu’il y aura toujours un lendemain ? L’ordre de nos journées est la preuve que nous ne prenons pas de risques.

    Nous planifions en détail ce qui nous attend dans le futur et étudions ce que nous n’avons pas fait pour le mettre en avant. « Quand j’aurai ma maison », » le jour de mon mariage », » au fur et à mesure que mes enfants grandiront ».

    Et si ce moment ne vient jamais? La vie est aujourd’hui, pas demain.Faites-le même si vous sentez que votre coeur vous sort de la poitrine et que votre sang rempli votre tête. Parce que, dans l’attente, vous pourrez rester à mi-chemin et ne rien faire du tout.

    Vous pouvez avoir des journées confortables et un toit sur la tête en toute sécurité, mais si vous n’avez pas de sourire sur votre visage, à quoi bon ?

    3. Brisez vos limites et sortez de votre zone de confort

    Etre heureux-se

    Le temps est venu de vous transcender, de transformer vos faiblesses en une impulsion à améliorer.

    Personne ne doit prendre vos décisions, cessez de vous blâmer de ne pas répondre aux attentes des autres. Chaque personne est différente, jusqu’où pouvez-vous aller ?

    La seule personne qui peut vous motiver, c’est vous. Si vous vous bloquez, vous ne pouvez pas avancer.

    Dépassez vos propres objectifs, sortez de cette zone de confort. Si vous êtes capables de le dessiner dans votre esprit, vous pouvez le faire !

    Commencez par vous accepter, en prenant le temps de vous connaître et ensuite, demandez-vous : suis-je heureux ? Attendez la réponse.

    Si c’est un non, il est temps de traverser le pont même si cela vous donne le vertige.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 7 fruits riches en eau qui aident à hydrater notre corps

     

     

     

     

     

    Bien que la pastèque soit l'un des fruits les plus connus pour s'hydrater, l'ananas remplit également cette fonction et, en plus, son action anti-inflammatoire empêche aussi la rétention de liquides.

    7 fruits riches en eau qui aident à hydrater notre corps

    La consommation quotidienne d’eau est l’une des habitudes que nous devons adopter si nous voulons éviter des problèmes de santé.

    L’eau interfère avec le fonctionnement de tous nos organes et systèmes, maintenant un niveau optimal d’hydratation.

    Son assimilation renforce le fonctionnement des reins et, accessoirement, aide à filtrer le sang pour éliminer les déchets dont le corps n’a pas besoin.

    De plus, elle est essentielle au processus d’oxygénation des cellules et, en même temps, elle participe aux fonctions métaboliques et cardiaques.

    C’est pourquoi elle devrait être ingérée en grandes quantités, non seulement à l’état naturel, mais aussi grâce aux fruits qui en sont gorgés.

    Pour cette raison, nous allons partager dans cet article avec vous les 7 meilleurs fruits riches en eau pour que vous puissiez les inclure à votre alimentation quotidienne.

    1. L’ananas

    l'ananas aide à hydrater notre corps

    L’ananas est un fruit tropical qui est devenu populaire pour ses propriétés diurétiques et anti-inflammatoires.

    • Composé de 85% d’eau, c’est un aliment hypocalorique qui favorise l’hydratation des cellules, optimisant le processus d’oxygénation.
    • Il possède une enzyme appelée bromélaïne ou broméline, qui lui confère des propriétés digestives, antioxydantes et dépuratives.
    • Ses apports en vitamine C, en plus du potassium et du magnésium, améliorent la santé immunitaire et réduisent le risque de maladies et d’infections.

    2. Les prunes

    Ces petits fruits sont connus pour les bienfaits apportés à la santé digestive, car ils améliorent le transit intestinal et aident à prévenir la constipation.

    • Leurs bienfaits sont dus à leur teneur en eau (87%) et en fibres naturelles qui, en plus d’être faibles en calories, nourrissent les cellules et protègent la santé intestinale.
    • Elles possèdent une source importante de vitamines et de minéraux, qui aident à améliorer la fonction cardiaque.
    • De plus, elles sont utiles pour contrôler le cholestérol et, entre autres, aider à détoxifier le sang.

    3. Les cerises

    les cerises aident à hydrater notre corps

    Chaque portion de 100 grammes (environ 10 cerises) ne fournit que 63 calories, et au moins 85% de leur composition est de l’eau.

    • C’est un aliment hydratant qui aide à prévenir le vieillissement prématuré des cellules grâce à ses apports en bêta-carotènes et en vitamine E.
    • On leur attribue des propriétés anti-inflammatoires, appropriées pour minimiser les symptômes des douleurs articulaires.
    • Les cerises améliorent le fonctionnement du foie, en favorisant l’élimination des déchets pour prévenir les maladies.

    4. Le melon

    Le melon est un fruit d’été qui est habituellement consommé comme un aliment rafraîchissant lors des périodes très chaudes.

    • C’est un fruit hydratant composé de plus de 86% d’eau et qui fournit également des fibres et des antioxydants qui protègent les cellules.
    • Il est recommandé pour réguler les niveaux d’électrolytes dans le corps, en particulier lorsqu’il y a des déséquilibres dus à une transpiration excessive.
    • Il améliore la fonction rénale, augmente la production d’urine et prévient les infections dans le système.
    • Ses apports en vitamine C améliorent la santé immunitaire et, en plus, augmentent la synthèse du collagène de la peau.

    5. La pastèque

    la pastèque aide à hydrater notre corps

    93% du poids de la pastèque est de l’eau.

    Pour cette raison, ce fruit de saison est l’une des meilleures alternatives pour garder le corps hydraté, non seulement en raison de sa contribution en liquides, mais aussi en raison de sa teneur en minéraux essentiels.

    • Elle contient du potassium, du magnésium et du fer, tous nécessaires pour équilibrer les électrolytes du corps.
    • Ses vitamines A et C, améliorent la santé de la peau et diminuent la détérioration prématurée des tissus.
    • La pastèque agit comme un diurétique naturel, favorisant l’élimination des liquides retenus dans l’organisme.
    • Elle est également dépurative et aide à réguler le pH du sang.

    6. Le pamplemousse

    La raison pour laquelle le pamplemousse hydrate le corps est parce que plus de 85% de son poids est de l’eau.

    C’est l’agrume qui possède le moins de calories et, en plus de cela, c’est une source de vitamines et de minéraux essentiels.

    • Il est recommandé dans les régimes afin de perdre du poids, car il prolonge la sensation de satiété et aide à stimuler l’élimination des toxines.
    • Il possède des propriétés diurétiques et anti-inflammatoires, qui peuvent être bénéfiques pour la santé musculaire et articulaire.
    • Ses antioxydants améliorent le processus de régénération cellulaire de la peau et préviennent le vieillissement prématuré.

    7. Les pêches

    les pêches aident à hydrater notre corps

    Connues pour leur délicieux goût sucré, les pêches sont des fruits hydratants et énergétiques qui peuvent aider à nourrir le corps.

    • Elles sont constituées de 89% d’eau et possèdent une source en vitamines A et du complexe B.
    • Les caroténoïdes et polyphénols qu’elles contiennent aident à protéger les cellules contre le stress oxydatif, en empêchant la détérioration des tissus.
    • Elles ont des propriétés digestives et prébiotiques, et sont recommandées pour soulager la constipation.
    • Elles aident à purifier le foie et sont utiles pour protéger la peau contre les effets des toxines.

    Incluez-vous ces fruits dans votre alimentation habituelle ? Si vous avez des difficultés à obtenir la quantité d’eau recommandée, augmentez la consommation de ces aliments pour rester hydratés et en bonne santé.

    En plus d’hydrater votre corps naturellement, en consommant ces fruits vous bénéficierez d’avantage de minéraux et vitamines qui vous apporteront de multiples bienfaits.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 7 habitudes curieuses qui nuisent à la santé de notre coeur

     

     

     

     

     

    Ignorer certains inconforts ou des symptômes tels que la fatigue permanente ou le ronflement peut être très préjudiciable à la santé de notre coeur.

    7 habitudes curieuses qui nuisent à la santé de notre coeur

    La santé de notre coeur représente notre compte à rebours.

    Actuellement, et selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies cardiovasculaires demeurent la principale cause de décès dans le monde.

    De même, ces rapports laissent en évidence une série d’idées qui devraient nous inviter à une profonde réflexion.

    On sait, par exemple, qu’une bonne partie de ces pertes humaines auraient pu être évitées.

    Des facteurs tels que le tabagisme, un régime alimentaire inadéquat, l’obésité, la sédentarité ou l’alcool sont des déclencheurs qui surviennent avec l’apparition de maladies cardiovasculaires qui, à long ou à court terme, peuvent avoir des effets graves.

    Cependant, malgré le fait qu’une petite partie des décès ne soit pas liée à ces facteurs et puis répondre à des facteurs congénitaux, il est nécessaire d’assumer de nouvelles perspectives et responsabilités.

    Nos habitudes de vie donneront une santé cardiaque plus ou moins bonne.

    Prenons soin de nous, faisons de petits efforts quotidiens et réfléchissons à ces facteurs que nous allons maintenant détailler.

    Parfois, il y a des habitudes ou des situations que nous négligeons et qui ont de graves conséquences.

    1. Ignorer notre ronflement

    Ignorer le ronflement

    Nous pouvons le considérer comme normal, et nous dire que tout le monde ronfle plus ou moins.

    Peu importe que notre partenaire se plaigne le matin ou que nous nous réveillions fatigués avec mal à la tête, nous avons la ferme conviction que ce n’est pas quelque chose de dangereux.

    Penser cela est une grosse erreur.

    • Dans une bonne partie des cas, ces ronflements peuvent être dus à l’apnée obstructive du sommeil.
    • Cette interruption soudaine de notre respiration, qui finit par modifier la pression artérielle.
    • Ce fait, éprouvé nuit après nuit, affecte sérieusement la santé du coeur.

    2. Négliger notre santé buccodentaire

    Ces données sont importantes et nous devons les garder très présentes dans notre quotidien. La maladie des gencives peut affecter la santé de notre coeur.

    • Les maladies parodontales peuvent aller d’une simple inflammation des gencives à des évènements plus graves entraînant, dans de nombreux cas, la perte de dents.
    • Nous ne pouvons pas oublier que la bouche est pleine de bactéries, et que la plaque ou le tartre peut passer dans notre corps, provoquant une inflammation.
    • Ces bactéries dans le sang peuvent endommager la santé de notre coeur.
    • N’hésitez donc pas à rendre visite à votre dentiste régulièrement.

    3. Manger de la viande rouge en excès

    Les viandes rouges

    La viande rouge n’est pas nuisible tant que nous n’en consommons pas fréquemment.

    Il ne s’agit donc pas de l’éliminer complètement de notre alimentation, mais de comprendre qu’elle contient une teneur élevée en graisses saturées qui affectent notre santé cardiovasculaire.

    Donc, elle ne devrait pas être régulièrement dans nos assiettes, ainsi que les produits tels que le bacon, les saucisses ou les viandes riches en produits chimiques, qui sont très négatifs pour notre santé.

    La clé, comme toujours, est dans la balance.

    4. Ne pas être fumeur mais vivre avec d’autres fumeurs

    Nous pouvons être actifs, des athlètes, en bonne santé. Des personnes soucieuses de prendre soin d’elles-mêmes et d’échapper à ces mauvaises habitudes.

    Cependant, nous pouvons avoir un collègue fumeur. Ou notre partenaire peut l’être.

    Nous ne pouvons pas laisser de côté un fait, et c’est celui qui fait référence au fait que les fumeurs passifs développent également des maladies cardiovasculaires associées au tabac.

    Par conséquent, et dans la mesure où nous le pouvons, nous devons veiller à ce que les personnes les plus proches de nous laissent cette habitude nuisible à tous de côté.

    5. Ne pas consommer de fruits et de légumes nuit à la santé de notre coeur

    Le manque de fruits et de légumes

    Nous connaissons tous quelqu’un qui nous dit « je n’aime pas le vert, tout ce qui n’est pas de la viande pour moi ce n’est pas de la vraie nourriture ».

    Cependant, la « vraie nourriture » est celle qui, en raison de ses propriétés nutritionnelles, est bonne pour notre santé, pour le bon fonctionnement du coeur et notre équilibre interne.

    Les fruits et légumes sont essentiels à une alimentation saine. Faire sans eux et opter pour la malbouffe ou la viande est un risque élevé de développer un problème cardiovasculaire.

    6. Les problèmes émotionnels affectent la santé cardiaque

    Les problèmes dans notre travail, les désaccords avec nos patrons ou collègues, les pressions familiales. Les soucis, problèmes existentiels, le malheur, le sentiment de solitude…

    Toutes ces dimensions, maintenues en permanence, ont un impact sérieux sur la santé du coeur.

    Le stress, l’anxiété ou l’insatisfaction se traduisent par un taux élevé de cortisol dans le sang et d’autres altérations hormonales qui, à long terme, causent de graves dommages à notre santé en général.

    7. Laisser pour demain l’inconfort que je ressens aujourd’hui

    La douleur

    Douleurs dans la poitrine ou les bras, fatigue excessive lors de la montée d’escaliers. Douleurs au creux de l’estomac, tension dans le cou ou la mâchoire, étourdissements, évanouissements occasionnels, tachycardie…

    • Tous ces facteurs sont associés, dans de nombreux cas, à la symptomatologie qui accompagne un problème cardiaque.
    • Cependant, une bonne partie d’entre nous avons à peine le temps de nous arrêter pour demander un rendez-vous avec notre médecin.
    • Ce n’est rien, nous nous disons que c’est seulement le stress. Nous pensons que demain ce sera passé, jusqu’à ce que finalement quelque chose de plus grave se produise.

    Evitons ces situations, consacrons du temps et comprenons que ces petits symptômes ont un but bien précis : nous avertir qu’il se passe quelque chose dans notre corps.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • POSITIONNEZ-VOUS EN PLEINE LUMIÈRE

    "Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie."Jean 8.12
     
     

    Avez-vous déjà pu contempler un lever de soleil ?
    Petit à petit, la lumière devient plus brillante et plus envahissante...
    Alors que le soleil s’est levé aujourd'hui, je crois que nous avons besoin qu'une autre lumière se lève aussi sur notre vie : celle du Seigneur Jésus ! 
    Il a dit : Nous avons besoin que la lumière de Dieu brille sur les endroits sombres de notre vie.
    Sur nos épreuves, sur la maladie, sur nos manquements, nos erreurs et nos zones d'ombre.

    Nous avons besoin que la lumière du Christ se lève même là où nous ne voulons pas qu'elle aille. Elle doit pouvoir pénétrer ces endroits que nous gardons secrets... souvent par peur. Un peu comme Adam qui déclara : “J'ai eu peur et je me suis caché.” Genèse 3.10

    Laissez la lumière du Christ entrer dans toutes les pièces de votre vie, même les plus sombres. N'ayez pas peur. Cette lumière est bienfaisante. Si elle révèle quelques impuretés ou saletés, c'est parce que Dieu désire nettoyer votre cœur et vos pensées. Il désire vous purifier.
    Peut-être que sa lumière va mettre en relief un ressentiment, une jalousie ou un désir de vengeance ? Demandez simplement pardon au Seigneur et demandez-lui de vous libérer.
    Oui, si vous suivez Jésus, vous ne marcherez pas dans les ténèbres mais vous aurez la lumière de la vie. Et sa lumière est bonne pour nos vies.

    Une action pour aujourd’hui
    Sentez-vous que la lumière de Jésus veut mettre en relief un sentiment, quelque chose qui vous tracasse ? Approchez-vous de Dieu et remettez-lui cette zone d’ombre, pour qu’il puisse la traiter en profondeur. Sa lumière bienfaisante chasse les ténèbres de nos coeurs.

     

     
    Positionnez-vous en pleine lumière
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Nous sommes ceux que nous permettons

    de nous connaître vraiment

     

     

     

     

    Quand nous laissons quelqu'un nous connaître véritablement, bien que nous ayons déjà été trahis, nous ne devrions pas avoir honte, puisque l'erreur n'est pas la notre

    Nous sommes celleux que nous permettons de nous connaître vraiment

    Nous sommes celui/celle qui nous connait pour de vrai, cette personne avec qui nous pouvons nous déshabiller émotionnellement, sans peur, sans préjugés, sans crainte d’être jugé ou trahi, cette personne qui peut nous connaître vraiment.

    Cette harmonisation des caractères forme une complicité exceptionnelle qui établit les piliers de l’engagement et de l’intimité. Où, finalement, nous nous sentons en sécurité avec quelqu’un de spécial, avec une personne importante dans notre cycle de vie.

    Il est important de dire que nous ne nous référons pas seulement aux relations de couple.

    Aussi les meilleurs amis partent-ils de ce principe fondamental, pour pouvoir nous montrer avec authenticité devant quelqu’un, en leur laissant parfois voir la partie la plus sombre ou la plus négative de nous-mêmes.

    Pour y parvenir, aspirer à un type de lien avec une telle qualité émotionnelle constitue un tendon psychologique de grande force qui revient à notre santé.

    Cela profite également à notre bien-être personnel, ainsi qu’à notre capacité à faire face aux difficultés avec davantage d’intégrité.

    Celui/celle qui vous connaît vraiment doit respecter vos lumières et vos ombres

    Lumières et ombres

    Connaitre quelqu’un n’est vraiment pas quelque chose qui se réalise du jour au lendemain. Et, parfois, même pas dans une vie.

    Il y a des couples et il y a des familles de plusieurs membres qui vivent pendant des années sous un même toit et qui, cependant, ne se connaissent pas toujours.

    • Il ne suffit pas d’avoir une personne à côté de nous pour savoir comment c’est, une telle connaissance demande de la patience, de l’observation. Et surtout une ouverture d’esprit de part et d’autre.
    • Pour qu’il y ait une ouverture, il faut de la confiance entre les deux personnes.
    • La confiance se gagne, tel un don qu’on atteint en sachant que nous sommes valorisés, en percevant que cette personne ne va pas nous punir ou nous critiquer pour ce que nous sommes, ce que nous aimons, ce qui nous définit…
    • La personne qui nous connait vraiment aura vu à un moment donné nos démons. Ces points sombres, faibles et désagréables qui effraient certains et que d’autres au contraire, savent accepter pour nous aider à devenir meilleurs.

    Vous êtes cette personne qui se veut libre mais qui marche à vos côtés

    Un couple

    Les personnes ne nous appartiennent pas, mais nous créons des liens basés sur la réciprocité et l’engagement avec celleux que nous aimons, avec des êtres qui ont du sens pour nous.

    • Cela signifie que, bien que nous partagions des espaces, des moments, des complicités, des idées et des valeurs, chacun de nous a, à son tour, ses propres ailes pour grandir personnellement. D’un espace, d’un coin privé où nous pouvons nous réaliser.
    • Cette dimension intime doit être respectée par les autres. Par conséquent, les personnes à qui nous nous donnons émotionnellement ne devraient pas violer cette frontière.
    • Elles doivent savoir créer un « nous » mais aussi laisser la place à un « moi » privé.

    Si tu veux vraiment me connaître, montre-moi que tu me mérites

    Parfois, nous faisons des erreurs. De ce fait, nous l’avons tous vécu une fois: le regret d’avoir fait confiance à quelqu’un, se repentir de nous avoir fait connaître à une personne qui ne nous a jamais mérités. Qui nous a trahis.

    • Loin de rester coincé dans cette mauvaise expérience, il est bon d’en tirer des leçons. De tirer des conclusions utiles et d’être toujours plus prudent.
    • Il ne s’agit pas de nous enfermer dans une relation, là où nous développons une méfiance chronique, une apathie relationnelle où toute illusion est perdue pour trouver de nouvelles amours ou des amitiés plus solides, plus authentiques.

    Les personnes sont des êtres sociaux, et par conséquent, nous devons nous connecter. Pour nous connecter et créer des liens de qualité, il faut d’abord investir dans de l’amour propre.

    • Si je ne m’aime pas comme je le mérite, je ne saurais pas comment mettre en place les filtres adéquats, ceux qui me font savoir quand c’est possible et quand ça ne l’est pas, ceux qui me font savoir que je peux avoir confiance en quelqu’un.

    Cette habilité, cette compétence émotionnelle, vient avec le temps.

    Ainsi, il n’y a aucune raison de regretter ces erreurs d’hier. Nous avons tous ouvert les portes à ceux qui, à un moment donné, semblaient dignes de confiance. Quelqu’un qui nous éblouissait de fausses promesses et de fausses qualités.

    Prenez soin de celleux qui vous connaissent vraiment, c’est un trésor unique

    Faire confiance

    Si on prend soin de ce qu’on aime, ce dont on prend soin dure toujours.

    • Par conséquent, si vous avez cette personne à vos côtés ou des personnes spéciales qui connaissent vos lumières et vos ombres, celles avec qui vous partagez vos joies, vos rêves. Vos désirs et vos espoirs, n’oubliez pas qu’elles méritent aussi le même échange.
    • Ces personnes nous ont aussi choisies à un moment, elles sont aussi les nôtres et nous sommes les leurs.

    Parce que nous partageons le même tissu émotionnel, d’où nous pouvons continuer à grandir, changer nos préoccupations, apaiser nos peurs, nous connaître, combler les lacunes et façonner une vie en harmonie où nous gagnons tous et où personne ne perd.

    N’hésitez pas à trouver ces êtres spéciaux. Ces âmes soeurs, amis de voyage ou amoureux inoxydables avec qui vous pourrez construire un bonheur authentique.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 6 bienfaits de la consommation de jus de carotte et de gingembre

     

     

     

     

     

    Saviez-vous que le jus de carotte et de gingembre peut vous aider à perdre du poids tout en prenant soin de votre santé? Il est remarquable pour sa capacité à vous rassasier et à prévenir la rétention d'eau.

    6 bienfaits de la consommation de jus de carotte et de gingembre

    Le jus de carotte et de gingembre est une boisson hypocalorique qui est devenue populaire. Car il est aussi une source importante de nutriments essentiels. Une fois assimilés par l’organisme, ils aident à améliorer votre santé.

    C’est une façon différente d’inclure ces ingrédients dans votre régime alimentaire, et très facile à préparer. De plus, son mode de préparation n’affecte pas la qualité nutritionnelle des ingrédients.

    En outre, il est riche en fibres, en antioxydants et en composés anti-inflammatoires. C’est donc un complément alimentaire qui aide à optimiser les fonctions métaboliques tout en améliorant la santé immunitaire et digestive.

    En effet, c’est un excellent substitut aux boissons commerciales et aux boissons gazeuses. Car il est très rafraîchissant et ses ingrédients sont 100% naturels.

    On peut consommer ce jus pour recharger l’énergie en début de journée. Mais c’est aussi un excellent choix pour les périodes d’anxiété alimentaire.

    Dans cette optique, nous voulons partager avec vous ses principaux avantages. Et en quelques étapes simples, comment le préparer à la maison.

    1. Il prend soin de votre santé cardiovasculaire

    santé cardiovasculaire

    Grâce à son apport en fibres, en antioxydants et en oligo-éléments, le jus de carotte et gingembre est un bon complément pour soigner la santé cardiovasculaire.

    Ses nutriments aident à diminuer le cholestérol qui s’accumule dans les artères. Ils améliorent la circulation et la santé artérielle.

    De plus, il inhibe l’action négative du stress oxydatif et de l’inflammation. Deux facteurs qui augmentent le risque de coronaropathie et de crise cardiaque.

    2. Il améliore la digestion

    Consommer cette boisson régulièrement peut réduire les épisodes de constipation, d’indigestion ou d’acidité excessive.

    En outre, ce jus a un effet laxatif doux qui aide à éliminer les déchets du côlon sans perturber l’activité des bactéries saines.

    Il protège également la muqueuse gastrique, empêchant les sucs acides de l’irriter ou de provoquer des ulcères.

    3. Il améliore la santé de la peau

    peau saine

    Grâce à son apport en vitamines A et C, ce jus sain est un bon complément nutritionnel pour améliorer la production de collagène et réduire l’apparition des signes prématurés du vieillissement.

    Son assimilation dans le corps améliore la circulation sanguine et favorise ainsi les processus d’oxygénation et de nutrition de la peau.

    Il prévient la formation des imperfections telles que l’acné et créent également une barrière protectrice contre les rayons du soleil et le stress oxydatif.

    4. Il prévient la grippe et le rhume

    La consommation de cette boisson dans le cadre d’un régime alimentaire sain a des bénéfices pour la santé immunitaire, donc moins de risques de d’affections telles que la grippe ou le rhume.

    Ceci est dû à son apport en vitamines A, C et E, qui contribuent à la production d’anticorps, un bouclier indispensable contre les agents pathogènes responsables des maladies.

    Une bonne assimilation dans l’organisme aide à produire les globules rouges et blancs, qui jouent également un rôle majeur dans les mécanismes de défense de l’organisme.

    5. Il aide à perdre du poids

    perte de poids

    Soutenue par un régime sain et peu calorique, la consommation de cette boisson peut aider à réduire le tour de taille plus facilement.

    Ces bénéfices sont attribués à sa capacité à soutenir les fonctions métaboliques, à optimiser la dépense énergétique et à réduire l’anxiété.

    Ses nutriments aident particulièrement à améliorer la digestion des graisses et, en retour, aident à utiliser les sucres comme énergie.

    6. Il réduit la rétention d’eau

    Les personnes qui ont tendance à souffrir de problèmes inflammatoires associés à la rétention d’eau peuvent améliorer leur qualité de vie en consommant ce jus dans le cadre de leur régime alimentaire régulier.

    La carotte et le gingembre ont tous deux des propriétés diurétiques, qui stimulent la fonction rénale afin d’éliminer les liquides correctement.

    Ses actifs naturels rétablissent la circulation sanguine et réduisent l’inflammation dans les zones affectées par ce problème.

    Comment préparer le jus de carotte et le gingembre à la maison ?

    jus de carotte et de gingembre

    Pour savourer les bienfaits de ce jus délicieux et faire le plein d’énergie, il vous suffit de consacrer juste quelques minutes à sa préparation.

    Nous vous conseillons de le prendre quand vous avez faim, car il prolonge la sensation de satiété et vous aide à avoir une bonne performance physique et mentale.

    Ingrédients

    • 5 carottes moyennes
    • Jus de 3 oranges
    • 1 cuillère à café de gingembre râpé (5 g)
    • ½ cuillère à café de curcuma (2 g) (facultatif)
    • 2 cuillères à soupe de miel (50)

    Préparation

    • Épluchez les carottes et faites-en un jus naturel à l’aide d’un extracteur.
    • Versez le jus dans un mixeur avec le jus d’orange, le gingembre et, si vous aimez, le curcuma.
    • Mixez jusqu’à ce que les ingrédients soient bien homogènes.
    • Puis sucrez avec quelques cuillères à soupe de miel et servez.

    Mode de consommation

    • Buvez le jus à jeun ou lorsque vous avez envie de grignoter entre les repas.
    • Ajoutez-le à votre régime alimentaire au moins 3 fois par semaine.

    Comme vous avez pu le constater, la préparation de ce jus naturel est une habitude simple qui peut faire beaucoup pour améliorer votre santé.

    Suivez donc nos instructions et profitez de tous ses bienfaits pour votre corps.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Qu’est-ce que l’asthme ?

     

     

     

     

     

     

    Qu’est-ce que l’asthme ?

    L’asthme est une maladie chronique du système respiratoire. Face à certaines stimulations endogènes (internes) et exogènes (de l’environnement), les voies respiratoires de moindre calibre réduisent leur diamètre ; c’est-à-dire que les bronches se réduisent mais également le débit d’air vers les poumons.

    L’origine du problème est plutôt complexe et implique une irritation, des processus inflammatoires, des obstructions intermittentes et de l’hyperactivité bronchiale ou une augmentation de la réponse broncho-constrictrice des voies respiratoires.

    De nombreux patients présentent des symptômes légers et irréguliers. Toutefois, certains ont tendance à présenter des complications, ce que l’on appelle « les crises d’asthme », lors desquelles apparaissent des gênes plus sévères et plus longues. En conséquence, la respiration est difficile.

    Qui est touché par l’asthme ?

    Qui est touché par l'asthme ?

    Selon les informations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 235 millions de personnes dans le monde souffrent d’asthme, ce qui correspond à 5% de la population mondiale. Indépendamment du degré de développement des pays, il est nécessaire de signaler qu’environ 80 % des décès à cause de l’asthme surviennent dans les pays ayant de mauvais services de santé.

    L’asthme est une maladie présente dans tous les pays et affecte des personnes de tous les âges, même s’il apparaît plus fréquemment à l’enfance. A ce stade, les cas d’asthme sont souvent associés à des problèmes d’allergies.

    Les causes de l’asthme

    L’origine de l’asthme n’est pas correctement déterminée ; cependant, il est important de distinguer les facteurs étiologiques (comme la génétique) des facteurs déclenchants qui, même s’ils ne produisent pas en soi la maladie, ils sont responsable de certaines crises chez les patients diagnostiqués.

    Facteurs étiologiques

    • Composants génétiques. Antécédents familiaux d’asthme ou d’allergies et de difficultés respiratoires.
    • Exposition à des allergènes. A cause des substances qui produisent des allergies et des problèmes respiratoires. Les plus importants sont :
    • Champignons microscopiques (produit de l’humidité)
    • Squames, pelage et peau des animaux domestiques
    • Tissus (comme la laine)
    • Tabac
    • Sciure
    • Acariens
    • Poussière
    • Pollen

    Facteurs déclenchants

    Facteurs déclenchants

    Les facteurs déclenchants, ceux qui sont associés à l’apparition des symptômes sont en général de type environnemental. En voici certains :

    • Infections virales
    • Fumée du tabac
    • Cœliaque ou intolérance au gluten
    • Environnements pollués et air de faible qualité
    • Changements de climat brusques (froid intense, humidité ou neige)
    • Utilisation prolongée de certains antibiotiques et médicaments

    Les symptômes de l’asthme

    Les symptômes peuvent se manifester de manière légère ou chronique, suivant chaque patient. Dans la majorité des cas en fonction de l’activité du système immunitaire. S’ils se manifestent selon le type d’asthme et le niveau de gravité, la personne souffre en général de :

    • Toux. Elle est en général irritante, avec peu de glaires, et parfois totalement sèche.
    • Difficulté à respirer. Cela arrive en général au cours d’un entraînement ou d’activités physiques très exigeantes. Dans des cas graves elle apparaît en parlant, voire même au repos.
    • Sifflements dans la poitrine. Ces sons se produisent à cause du passage de l’air dans les voies respiratoires les plus étroites. Elles sont facilement détectables en explorant les voies avec un phonendoscope.

    Voici d’autres symptômes à prendre en compte :

    • Sensation de fatigue
    • Douleur et irritation de la gorge
    • Sensation de pression dans la poitrine
    • Respiration irrégulière (plus ou plus rapide de la normale)
    • Congestion nasale (mucosité épaisse, difficile à éliminer) et éternuements
    • Difficulté à marcher ou à parler car il est très difficile de respirer (symptôme de cas graves)

    Diagnostic de l’asthme

    diagnostic de l'asthme

    Le diagnostic de cette maladie débute par une évaluation du cadre clinique, de l’historique familial et d’autres antécédents, grâce auxquels sont surtout évalués les facteurs à risque. Dans le cas où le patient a déjà été diagnostiqué, les crises précédentes sont évaluées.

    De nombreux cas sont liés à des problèmes d’allergies, c’est pourquoi un cas de rhinite ou d’eczéma suppose la présence de la maladie chez le patient. De plus, le médecin peut solliciter les examens suivant afin de préciser le diagnostique :

    • Examens allergiques
    • Analyses de sang
    • Epreuves de la fonction pulmonaire
    • Radiographie de la poitrine et des sinus paranasaux
    • Gazométrie artérielle (lorsque la crise d’asthme est grave)

    Traitement

    Traitements de l'asthme

    Malheureusement l’asthme est l’une des maladies chroniques qui n’a pas de remède ; toutefois, il existe des traitements qui aident à la contrôler. L’objectif des traitements consiste à diminuer la gravité de l’affection ainsi que la récurrence des symptômes.

    Les objectifs du traitement sont :

    • Prévenir et soulager les symptômes chroniques comme la toux et les difficultés respiratoires
    • Aider à maintenir le bon fonctionnement des poumons
    • Réduire le besoin de prendre des médicaments qui soulagent rapidement
    • Eviter les attaques chroniques

    Le traitement médical inclut :

    • Anti-inflammatoires : les corticoïdes sont les plus utilisés (béclométasone, budésonide, fluticasone).
    • Bronchodilatateurs : ils contiennent des bêta-2 agonistes (salbutamol, terbutaline, salmétérol et formétérol), des anticholinergiques (bromure d’ipratropium) et des méthylxantines.
    • Antihistaminiques : s’ils ne contrôlent pas la maladies, ils sont en revanche utiles pour neutraliser les symptômes allergiques.

    Il est également important de suivre un plan d’action comportant les mesures suivantes :

    • Prendre correctement les médicaments, aux bonnes heures et en suivant les recommandations médicales
    • Consulter immédiatement lorsque cela est nécessaire
    • Savoir jusqu’à quel stade la maladie est contrôlée
    • Eviter les facteurs environnementaux déclenchants
    • Savoir comment prendre soin de soi en faisant du sport

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • AVANCEZ BRIQUE PAR BRIQUE

     
     
    "Jésus l’ayant regardé, dit : tu es Simon, fils de Jonas, tu seras appelé Céphas ce qui signifie Pierre."Jean 1.42
     
     

    Lorsque Jésus voit Simon, le futur apôtre Pierre, il lui parle de son avenir : "Un jour tu seras".

    Croire que l’on devient la personne tant désirée en un coup de baguette magique est une fausse croyance. Entre Simon l’impétueux et l’apôtre Pierre, la colonne de l’église de Jérusalem, des années se sont écoulées. Des leçons ont été apprises : en étant aux pieds de Jésus, en vivant la pêche miraculeuse, en marchant sur les eaux, en connaissant l’échec par le reniement, en bénéficiant de la restauration de son appel, en expérimentant l’immersion du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte, etc. Il en a fallu des années à Simon pour devenir Pierre.

    Souvent, les gens abandonnent leur marche car ils aimeraient être parfaits du jour au lendemain. Dans la vraie vie ça ne fonctionne pas ainsi. Avec une telle mentalité, Simon ne serait jamais devenu Pierre. Rentrez dans une nouvelle dynamique, celle de faire des petits pas chaque jour en direction des promesses de Dieu. Peu importe, si pour les autres ça semble remarquable ou insignifiant. Faites le choix d’avancer. Et même si un jour vous chutez,  demandez pardon, puis remettez vous en ordre de marche.

    Le perfectionnisme est une chose terrible. La Bible nous enseigne plutôt à nous perfectionner et la différence entre les deux est majeure. Être perfectionniste sous- entend que je vais attendre d’être parfait pour me lancer... Je vais patienter jusqu’à ce que mon idée soit impeccable. PARFAIT est le maître-mot.

    Alors que se perfectionner sous-entend que je ne suis pas parfait mais je vais quand même avancer tout en continuant de m’améliorer. L’idée est de grandir... "Fait" vaux mieux que "parfait". Nous n’avons pas la certitude d’y arriver, mais nous préférons avancer. Pas demain ou après-demain, mais aujourd’hui.

    Si vous prenez la décision de faire un petit pas chaque jour, imaginez où vous serez dans un mois, un an, dix ans... À quoi votre vie ressemblerait-elle si vous acceptiez de construire brique par brique ?

    Ayez le courage de vivre la vie que vous désirez. Oser faire une chose nouvelle qui vous touche, vous corresponde. Montez votre entreprise, postulez, prenez des cours du soir. Peu importe, avancez. Il n’est pas trop tard. Ayez le courage de faire des petits pas. Réussir ne veut pas dire ne pas stresser, le plus important est d’avancer, pas après pas, brique après brique.
     

    Une décision pour aujourd’hui
    Même si mon pas me semble insignifiant, je prends la décision d’avancer.

     
     
    Avancez brique par brique
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Quand vous aimez il est difficile de dire «non»,

    mais c’est parfois nécessaire

     

     

     

     

    La première personne que vous devriez aimer avant de commencer une relation est vous-même. C'est seulement de cette façon que vous serez en mesure de fixer des limites et vous saurez jusqu'où vous êtes prêts à aller.

    Quand vous aimez il est difficile de dire « non », mais c’est parfois nécessaire

    Quelles sont vos limites Quand vous aimez, vous ne vous êtes certainement jamais posé cette question. Cependant, il serait très important que vous commenciez à y réfléchir.

    Parce que quand vous aimez, vous savez combien il est difficile de dire « non ». Il y a des choses que vous n’aimez pas, mais vous trouvez qu’il est très difficile de refuser de les supporter ou même de les mener à bien.

    La raison est que l’amour envers votre partenaire vous soumet. Tellement que vous pouvez devenir totalement dépendant-e de l’autre personne.

    Quand vous aimez, dire « non », est nécessaire

    savoir dire non quand on aime

    Quand vous aimez, il est nécessaire de dire «non» dans les moments où vos valeurs sont dépassées. Parce que, comme dans toute relation, il est vrai que parfois vous devez céder et établir un accord.

    Par exemple, si un jour vous n’avez pas envie de regarder ce film, mais que vous cédez. Vous pouvez faire l’effort si lors d’une autre occasion, cela se passe à l’inverse, et que votre décision soit respectée.

    Cependant, que se passe-t-il lorsque notre partenaire essaie de nous manipuler ? Ou que s’installe la jalousie parce que nous restons avec nos amis ?

    Dans ce cas, il faut rester ferme et dire « non ». Donnez-vous la place que vous méritez et arrêtez de vous soumettre. Parce que cela, sans aucun doute, vous mènera sur un chemin très difficile.

    Notre dignité doit toujours rester au premier plan. Cependant, parfois, l’amour nous rend si aveugles que nous nous abandonnons à l’autre, en lui donnant le droit de nous faire du mal.

    Des expressions telles que «qui aime bien châtie bien» ou « Je ne suis rien sans toi » ont souvent provoqué dans les relations beaucoup  d’humiliations, un manque de respect et une infinité de situations où nous aurions dû dire « non » à temps.

    Nous devons refuser de continuer de supporter quelque chose qui, sans aucun doute, n’est pas de l’amour, mais ressemble plutôt à un abus, un contrôle, une manipulation, de la douleur…

    Donc, si vous aimez, même si c’est dur pour vous, vous devez savoir dire « non », chaque fois que vous en ressentez  le besoin et quand l’autre personne transgresse vos limites.

    Quelles sont vos limites ?

    connaître vos limites pour pouvoir dire non

    Pour savoir quelles sont les limites que vous devez garder à l’esprit lorsque vous aimez, avant vous devez réfléchir à vos valeurs.

    Pour cela, vous pouvez faire une liste et reprendre toutes les valeurs qui sont importantes pour vous. Peut-être que c’est le respect, la gentillesse, la générosité, la liberté… Pensez-y ! Mais surtout, écrivez-les noir sur blanc.

    Une fois que vous avez fait cette liste de valeurs, réalisez une colonne juste à côté et notez tout ce qui, si cela arrive dans la relation, serait une raison pour la terminer.

    Autrement dit, ce seront vos limites. Tout ce que vous ne toléreriez pas, tout ce qui pourrait arriver juste une fois et provoquerait un « non », une barrière et la fin de la relation.

    Penser aux limites est quelque chose de beaucoup plus difficile. Parce qu’il semble que quand on aime, on n’as pas de limites. En fait, c’est incroyable ce que nous sommes parfois disposé-e-s à supporter dans une relation, ce que nous endurons.

    Une limite peut être pour vous une infidélité, un abus, un mensonge ou tout juste de l’indifférence. Écrivez-les et gardez-les à l’esprit. Comme pour les valeurs, vous devez leur être fidèle et ne pas tolérer que quelqu’un les franchisse.

    Notre concept de l’amour

    notre concept de l'amour et savoir dire non

    Le fait que lorsque nous aimons, nous ne savons pas dire « non » ni fixer de limites ou nous donner la valeur que nous méritons, s’explique parce que nous avons un concept très néfaste de l’amour, mais qui existe encore actuellement dans la société.

    L’amour est considéré comme l’acte de tout donner à l’autre, se donner corps et âme, jusqu’à donner la responsabilité à l’autre de notre propre bonheur.

    Nous croyons qu’avoir quelqu’un à nos côtés est très important, car être célibataire est une honte !

    Donc, quand nous sommes en couple, nous faisons beaucoup de choses pour ne pas perdre l’autre. Une d’entre elles est de permettre à notre partenaire de dépasser nos limites.

    Quand vous voyez à la télévision que beaucoup de femmes sont maltraitées et ne dénoncent pas leurs partenaires, mais qu’elles reviennent avec eux, que pensez-vous qu’il se passe ?

    Elles les ont laissés piétiner leur dignité et permis de leur faire croire qu’elles méritent tout ce qui leur arrive.

    Cela  n’est pas de l’amour. Si vous aimez, vous devez d’abord vous aimez vous-même. Priorisez-vous, sachez quelles valeurs vous avez et quelles limites personne ne peut dépasser.

    Seulement alors vous pourrez aimer et permettre aux autres de vous aimer vraiment.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • COMBIEN DE TEMPS PEUT-ON SURVIVRE SANS BOIRE D’EAU ?

     

     

     

     

     

    Qu'en est-il de la survie d'une personne une fois qu'elle est privée d'eau ? Des chercheurs américains nous éclairent sur la question.

     

    Pour fonctionner correctement, le corps a besoin d'un élément essentiel : l'eau. Mais que se passe-t-il lorsque le corps manque de cette ressource indispensable ?

    Il n'existe aucun d'indicateur capable de prédire à quelle vitesse la déshydratation peut tuer une personne. Il est donc difficile de déterminer combien de temps un homme peut survivre sans boire. Selon le National Health Service du Royaume-Uni : "Une déshydratation sévère apparaît lorsqu'une personne perd environ 10% de son poids total en eau." Randall Packer, biologiste à la George Washington University de Washington aux Etats-Unis a déclaré au Scientific American Journal : "En période de grosse chaleur, un adulte peut perdre entre 1 et 1,5 litre de sueur par heure." 

    Les signes alarmants de déshydratation

    La soif n'est pas toujours un indicateur fiable des besoins du corps en eau. Ainsi, les personnes âgées ne ressentent pas la soif de la même façon. La Mayo Clinic de Rochester aux Etats-Unis explique que les signes et les symptômes peuvent différer selon l'âge, mais généralement on retrouve : 
    - la langue et la bouche sèche, 
    - pas de larmes lorsque la personne pleure, 
    - Les yeux et les joues creuses, 
    - l'irritabilité et la fatigue, 
    - des vertiges et étourdissements, 
    - ne pas uriner pendant huit heures ou avoir des urines très foncées 
    La Mayo Clinic rappelle que certains individus sont plus enclins au risque de déshydratation. C'est le cas des personnes âgées, des enfants, des personnes atteintes de maladies chroniques et des personnes travaillant en extérieur.

    Que se passe-t-il en cas de déshydratation ?

    "Alors que les niveaux d'eau descendent dans le corps, le liquide est détourné pour remplir les organes vitaux de sang, ce qui provoque la contraction des cellules du corps. Comme l'eau s'écoule des cellules du cerveau, l'organe se contracte et les vaisseaux sanguins présents dans le crâne peuvent éclater" a expliqué le Dr Jeffrey Berns, président de la National Kidney Foundation aux Etats-Unis sur le site Livescience . Et de poursuivre : "Les reins cessent de nettoyer les déchets de l'approvisionnement en sang qui rétrécit."

    Quelle quantité d'eau faut-il absorber ?

    Les besoins de chacun varient en fonction d'un certain nombre de facteurs, comme la composition corporelle, le métabolisme, l'alimentation, le climat et les vêtements. "La première recommandation officielle sur la consommation d'eau a été faite récemment en 2004. Selon l'Institut de médecine, la consommation d'eau suffisante pour les hommes et les femmes est de respectivement 3,7 litres et 2,7 litres par jour", explique Toby Mündel. 
    L'apport d'eau doit se constituer à 80 % par les boissons (eau, café) et les 20 % restants par la nourriture. Pour surveiller sa propre hydratation, le chercheur donne des conseils simples à suivre. Il est important d'établir une moyenne de son poids corporel et de veiller à ce qu'il ne descende pas à plus de 1 % de cette moyenne. L'urine est le principal indicateur d'hydratation : nous devons uriner au moins trois fois par jour et elle doit se composer d'une couleur jaune claire, sans odeur forte, l'inverse signifiant qu'il faut boire plus.

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sources : MayoclinicDehydration, 17/11/2017
    National Health ServiceDehydration, 13/04/2015
    Livescience,How Long Can a Person Survive Without Water ? 29/11/2017

    medisite.fr 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Tout ce qu’il faut savoir sur le prurit anal

     

     

     

     

     

    Voici tout ce qu'il faut savoir sur le prurit anal. S'il peut avoir différentes causes, un régime alimentaire et une bonne hygiène sont fondamentaux pour l'éviter. Il est également essentiel d'ajouter des fibres dans son alimentation.

    Tout ce qu’il faut savoir sur le prurit anal

    Probablement n’avez-vous jamais entendu parler du prurit anal. Pourtant, beaucoup de gens en souffrent. 

    De fait, cette affection beaucoup plus courante que ce que l’on imagine.

    Le prurit anal

    Si en termes médicaux, on l’appelle prurit anal, ce nom n’est pas tellement commun.

    Les personnes touchées parlement même plutôt de démangeaisons anales.

    Cela donne un peu plus de renseignements sur la nature du mal mais de quoi s’agit-il exactement ?

    Le prurit ou les démangeaisons anales, comme leur nom l’indique, sont des démangeaisons qui se présentent dans la zone de l’anus ou autour.

    Cela provoque des rougeurs, des gonflements et bien sûr de fortes démangeaisons.

    Les hommes comme les femmes peuvent être touchés par cette affection gênante, même si ce sont les hommes qui en souffrent plus.

    Causes du prurit anal

    causes du prurit anal

    Selon les informations médicales, le prurit anal n’est pas lié aux déficiences ou aux maladies de l’anus. Il s’agit d’un symptôme d’une affection propre aux tissus cutanés de la zone.

    Les causes de son apparition peuvent être nombreuses. Voici les plus fréquentes.

    L’irritation ou l’allergie à cause de substances chimiques

    Il existe un grand nombre de produits chimiques en lien avec la zone de l’anus. Beaucoup sont même inconnus du grand public.

    Divers produits d’hygiène personnelle contiennent ce type de composants qui peuvent provoquer des réactions allergiques sur les tissus cutanés.

    Voici des exemples clairs de produits qui contiennent des chimiques :

    • Le papier toilette
    • Les talcs médicinaux
    • Les savons (intimes ou classiques)
    • Les parfums
    • Les crèmes

    Se laver trop et trop souvent

    causes du prurit anal

    L’hygiène est un facteur fondamental pour l’être humain, surtout lorsqu’il s’agit de la zone de l’anus. Cet endroit a tendance à être plus sale qu’ailleurs surtout à la suite de l’expulsion des selles.

    Ainsi, l’idéal est de se laver juste après. Mais parfois l’exagération est telle que l’hygiène finit par être nocive pour la peau.

    Lorsqu’on utilise du papier hygiénique, on peut exercer trop de force et cela peut conduire à des lésions ou à des irritations à cause des frictions, ce qui génère du prurit anal.

    Une mauvaise hygiène

    Pour aller à l’encontre de l’argument précédent, le prurit anal peut aussi être dû à un manque d’hygiène. Adopter de mauvaise habitudes d’hygiène dans la zone de l’anus peut provoquer divers problèmes.

    L’idéal est d’enlever tous les excès de selles de la zone, bien sûr, en n’exerçant pas trop de pression.

    La matière fécale, lorsqu’elle n’est pas retirée complètement, se loge au niveau de l’ouverture de l’anus et cela provoque immédiatement une sensation de démangeaison ou de prurit.

    Cependant, cette situation se présente encore davantage lorsque la matière fécale expulsée est liquide.

    Les régimes alimentaires irritants

    causes du prurit anal

    Il existe des aliments peu favorables à l’organisme. Cependant, cela dépend de chaque personne car ils n’affectent pas tout le monde de la même manière.

    L’anus peut être irrité par certains produits quelles que soient les affections dont souffre l’individu.

    Voici les ingrédients qu’il vaut mieux éviter :

    • Les aliments piquants ou acides (piment de Cayenne, piments, agrumes ou tomates)
    • Les boissons à base de caféine (sodas, café, thé)
    • Les épices

    Manières de lutter contre le prurit anal

    Heureusement, il existe des alternatives naturelles pour contrecarrer les effets du prurit.

    L’ail

    Les propriétés antiseptiques et antibactériennes de cet ingrédients sont parfaites pour traiter les démangeaisons de la zone de l’anus.

    On peut en consommer directement ou l’ajouter dans les recettes en tant que condiment.

    L’aloe vera

    aloe vera contre le prurit anal

    Le gel de l’aloe vera a des propriétés calmantes et adoucissantes qui stoppent la douleur, l’inflammation et le prurit anal.

    De plus, l’application du cristal contribue au traitement des hémorroïdes.

    Le yaourt

    Il faut savoir que tous les types de yaourt ne sont pas adaptés aux démangeaisons de l’anus.

    • Le yaourt nature est conseillé dans ce cas car il contient beaucoup de probiotiques (bactéries saines pour l’organisme)
    • Ces micro-organismes favorisent le bien-être de la zone et combattent les problèmes en lien avec le prurit anal.
    • Pour obtenir ses bienfaits, on peut appliquer le yaourt directement ou en consommer au moins deux pots par jour.

    Les fibres

    Augmenter sa consommation de fibres contribue également au travail digestif. De cette manière, vous parviendrez à rendre les selles pas trop liquides.

    Au bout d’un moment, cela peut aussi contribuer à l’assainissement de la zone et à la disparition du prurit anal.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • COMPTEZ SUR DIEU DANS LES JOURS MAUVAIS

     
     
    "Jusques à quand, Éternel ! m’oublieras-tu sans cesse ? Jusques à quand me cacheras-tu ta face ? Jusques à quand aurai-je des soucis dans mon âme, et chaque jour du chagrin dans mon cœur ? Jusques à quand mon ennemi s’élèvera-t-il contre moi ?"Psaumes 13.2-3
     
     

    David est au comble du désespoir. Il sent que son ennemi est plus fort que lui. Il est ébranlé, écrasé par les circonstances. Ses émotions et ses pensées chancellent et il perd pied. Il reconnaît que ses yeux reflètent les ténèbres de son cœur et il supplie Dieu de les éclairer. Il est sur le point d’abandonner parce qu’il a le sentiment que ses adversaires ont le dessus (Psaumes 13.4-5). Il a besoin que Dieu accomplisse une œuvre souveraine et le remplisse de sa lumière.

    Mais lorsqu’il affirme sa confiance en la bonté de l’Éternel et se réjouit de son salut, il sort vainqueur de l’épreuve (Psaumes 13.6). Il se rend compte que Dieu est bon et fidèle et qu’il peut compter sur lui.

    De plus, David ne permet pas que les circonstances l’empêchent de louer Dieu. Au contraire, il laisse son cœur exprimer sa louange : "Je chanterai à l’Éternel, car il m’a fait du bien" (Psaumes 13.6). Dieu est digne d’être loué, même quand David ne comprend pas comment il lui viendra en aide.

    Aujourd’hui, quoi que vous viviez, vous pouvez confier votre vie à Dieu. Il est bon et fidèle, bienveillant et miséricordieux. Ne laissez pas les ténèbres du monde dominer votre cœur et vos pensées, et ne cédez pas au désespoir et au découragement. Choisissez plutôt de louer Dieu. Tandis que vous lui ferez confiance et le louerez, vous verrez avec étonnement votre attitude changer. Faites monter un chant de louange de votre cœur et laissez Dieu vous délivrer.

    Une prière pour aujourd’hui

    Père, je te remets les situations suivantes : ____. J’ai confiance en toi. Merci pour ton aide. Tu es bon et ta miséricorde dure à toujours. Je chante tes louanges ! Au nom de Jésus.

     
    Comptez sur Dieu dans les jours mauvais
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Langage corporel :

    7 clés pour améliorer votre sécurité et convaincre les autres

     

     

     

     

     

    Langage corporel : 7 clés pour améliorer votre sécurité et convaincre les autres

    En plus de transmettre une certaine attitude aux autres, notre langage corporel peut aussi influencer positivement ce que nous ressentons et nous aider à nous sentir plus en sécurité.

    Notre langage corporel est comme un orchestre silencieux dont nous ne sommes pas toujours conscients et qui a néanmoins un impact direct sur notre environnement et sur les personnes qui en font partie.

    Réussir à maîtriser, connaître et comprendre les secrets du langage corporel facilitera, par exemple, l’amélioration de nos premières impressions, notre attraction envers les autres ou d’avoir également de meilleures ressources pour convaincre les autres de certaines choses.

    Cependant, il ne s’agit pas du tout de nous former à ces stratégies que les vendeur-se-s ou même les politiciens utilisent avec leur public.

    Nous voulons parler de la capacité d’améliorer notre sécurité un peu plus pour avoir un meilleur contrôle dans nos conversations, dans nos entretiens d’embauche et même, pourquoi pas, dans notre façon de séduire.

    Aujourd’hui dans cet article nous vous proposons de connaître 7 clés pour améliorer votre langage corporel dans ce type de contextes. Nous sommes sûr-e-s qu’ils vous seront d’une grande aide.

    1. Le langage corporel et votre langage visuel

    Le langage corporel et votre langage visuel

    Le cerveau télégraphie nos intentions et si nous voulons quelque chose, notre regard est le premier à chercher cet objectif, le premier qui reflète nos intentions.

    Nos yeux sont donc le premier canal et le premier outil du langage corporel, alors pourquoi ne pas en tirer le meilleur parti ?

    • Ne regardez jamais en bas lors d’une conversation.
    • Regardez directement dans les yeux de la personne lorsque vous vous adressez à elle.
    • Rappelez-vous que vos émotions se reflètent dans vos yeux, par conséquent, essayez de transmettre du calme, de la décision et de la sécurité personnelle.

    2. Gardez le dos droit et votre espace personnel

    Tout en parlant à la personne en face de vous, il est important que vous preniez soin de votre position.

    Le dos devrait rester droit, vos épaules reposées, votre cou droit et sans pencher.

    • La position est le reflet de votre attitude et pour améliorer votre sécurité et convaincre les autres de vos paroles, vous ne devez pas tomber dans les extrêmes, c’est-à-dire, vous n’avez pas à assumer une position militaire ou être très laxiste ou insaisissable.
    • L’idéal est de combiner le naturel avec la sécurité et, pour cela, il est également essentiel que vous preniez soin de votre espace personnel.
    • Placez-vous à une distance sûre où vous ne «submergez» pas l’autre personne mais où, en même temps, va se créer une certaine intimité, dans laquelle le dialogue sera naturel et les opinions équiparables.

    3. Les mains sont toujours visibles

    Langage corporel et les mains toujours visibles 

    Si vous êtes dans un entretien d’embauche, dans un dîner spécial ou dans une conversation sérieuse devant une autre personne, ne cachez jamais vos mains. Ne les placez pas dans vos poches ou sous la table ou faites l’erreur de croiser les bras.

    Laissez-les être le témoin de vos paroles, l’expression de vos émotions. Permettez-leurs de se déplacer avec vous naturellement. Libérez-les !

    4. Le silence et le calme peuvent être une bonne stratégie

    Continuons avec la métaphore selon laquelle notre langage corporel est comme un orchestre, comme un groupe de musiciens qui jouent une partition pour satisfaire le public.

    • Comme nous le savons déjà, la musique ne serait pas la même s’il n’y avait pas de silence. Par conséquent, pour avoir un impact direct sur qui nous devance, nous devons également en faire usage de temps en temps.
    • Lorsque l’autre personne, par exemple, exprime quelque chose avec lequel vous n’êtes pas d’accord, au lieu de tomber dans les reproches ou de répondre immédiatement, utilisez le silence et souriez. Détendez-vous.

    Parfois, le silence est l’expression de la sagesse. Faisons-en bon usage.

    5. Tenez un objet pendant que vous parlez

    Pour créer un impact direct sur quelqu’un ou même sur un groupe de personnes, il est toujours utile de prendre un stylo, un crayon et même des lunettes pendant que nous parlons.

    • Avoir ces objets ou accessoires avec une connotation « intellectuelle » crée une image de sécurité devant un public.
    • De même, avoir quelque chose dans les mains nous aide aussi à canaliser un peu l’anxiété.

    6. Le hochement de tête

    Hochement de tête

    Le hochement de tête est une stratégie essentielle dans notre langage corporel. C’est une façon de se connecter avec la personne qui est en face de nous, de valider ce qu’elle nous dit, de montrer de l’ouverture d’esprit et de l’intérêt.

    Cela ne signifie pas nécessairement que nous sommes d’accord avec tout ce qui est dit : cela fait partie d’un rituel de respect et de confiance où nous pouvons créer un climat positif pour parvenir à des accords, pour donner une image de personne sûre, respectueuse et intelligente.

    7. Ne tombez pas dans les excès. Trouvez un point intermédiaire où vous vous sentez à l’aise

    Pour convaincre les autres de quelque chose, vous n’avez pas besoin d’être un acteur. Ne réalisez pas des gestes exagérés, ni des discours excessifs au cours desquels vous ne laissez pas intervenir les autres.

    L’entraînement au langage corporel est l’art d’être soi-même mais d’en contrôler les clés pour créer un impact positif sans tomber dans la théâtralité.

    Il faut dire, bien sûr, que ce n’est pas facile. Pour ce faire, nous devons travailler en particulier sur notre estime de nous-mêmes, notre confiance personnelle et même ces tics ou gestes nerveux que nous utilisons parfois pour cacher ou canaliser nos nerfs ou notre insécurité.

    L'entraînement au langage corporel est l'art d'être soi-même

    Pour conclure, puisque nous aimons tous nous sentir plus à l’aise dans nos relations quotidiennes et ainsi augmenter notre capacité d’attraction et de sécurité envers les autres, osons utiliser ces simples directives du langage corporel.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Nettoyez vos poumons grâce à ces remèdes à l’ail

     

     

     

     

     

    Grâce à ses principes actifs, l'ail peut nous être d'une grande utilité si on le consomme seul. Cependant, le fait de l'associer à d'autres ingrédients permet de démultiplier ses qualités.

    Nettoyez vos poumons grâce à ces remèdes à l’ail

    L’ail est l’un des aliments naturels qui contient le plus de vertus médicinales.

    Même si on l’utilise le plus souvent dans le cadre de la cuisine, de nombreuses personnes s’en servent dans des préparations de remèdes maison.

    Ses principales qualités sont attribuées à sa haute teneur en composé soufré appelé allicine, qui lui apporte également son goût si intense et particulier.

    Il a également été démontré que l’ail est une source naturelle de vitamines C et B, de protéines et de minéraux comme le calcium, le cuivre, le potassium, le phosphore et le fer.

    L’ail fait partie des aliments utilisés dans de nombreux traitements alternatifs, pour de nombreuses raisons.

    Il a été prouvé que grâce à sa puissante action antivirale, anti-inflammatoire et purifiante, c’est un grand remède pour nettoyer les poumons et renforcer les défenses immunitaires.

    Dans cet article, nous allons nous concentrer sur ce bienfait en partageant avec vous deux remèdes intéressants à base d’ail, qui maintiennent le système respiratoire en bonne santé.

    Pourquoi l’ail est-il bon pour nettoyer les poumons ?

    Poumons-500x360

    La consommation d’ail cru apporte des nutriments essentiels à l’organisme. Ils stimulent le nettoyage des poumons et d’autres organes qui purifient le corps.

    Sa haute teneur en antioxydants, en vitamines et en minéraux, freine les dégâts causés par les radicaux libres de l’environnement, qui sont la cause principale des dommages oxydants et du développement de cancers.

    Il a une forte action antibiotique qui participe à l’élimination de centaines de virus, de bactéries et d’autres micro-organismes qui donnent lieu à des infections respiratoires et des troubles communs comme la grippe et le rhume.

    Grâce à son effet purifiant, l’ail est très efficace pour éliminer les métaux lourds qui s’accumulent dans l’organisme et qui mettent en danger notre santé.

    De plus, il est d’une grande aide pour les fumeurs ou ex fumeurs, car il stimule l’élimination de tous les toxiques qui proviennent de la cigarette.

    D’autre part, son ingestion régulière peut encourager le rétablissement des patients qui souffrent d’affections respiratoires telles que :

    • La bronchite
    • Le rhume
    • L’asthme
    • La pneumonie
    • La tuberculose
    • La toux ferrine
    • La congestion pulmonaire

    Comment nettoyer les poumons avec de l’ail ?

    Etant donné que l’ail peut apporter de grandes améliorations au niveau des poumons et du système respiratoire en général, cela vaut la peine de préparer un remède naturel purifiant pour tirer profit de ses vertus.

    Le remède à l’ail et au thym

    Recette-de-l'huile-d'ail-500x334

    Ce traitement pour détoxifier les poumons associe l’ail aux bienfaits du thym, une autre plante très utile pour le soin de ces organes.

    Ingrédients

    • 10 gousses d’ail
    • 3 brins de thym frais
    • Huile d’olive

    Préparation

    • Mettez les gousses d’ail dans un mortier et écrasez-les jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse.
    • Ensuite, ajoutez les feuilles de thym et écrasez à nouveau pour que tous les ingrédients se mélangent bien.
    • Mettez le mélange dans un récipient propre, couvrez-le avec de l’huile d’olive vierge extra et laissez macérer toute la nuit.

    Mode de consommation

    • Le jour suivant, à jeun, ingérez une cuillerée de ce remède à l’ail pour débuter la purification pulmonaire.
    • Vous pouvez utiliser ce qu’il reste les jours suivants, dans les mêmes doses et à la même heure.
    • A partir de la deuxième semaine de consommation, vous ressentirez les effets sur les poumons, voire même sur les autres parties du corps.

    Le remède au gingembre, à l’ail, au curcuma, à l’oignon et au sucre

    Recette-infusion-ail-gingembre-500x331

    Les principaux bienfaits de ce remède sont dus à ses qualités antioxydantes, anti-inflammatoires et détoxifiantes.

    Dans ce cas, les vertus de l’ail sont stimulées par des ingrédients antiviraux comme l’oignon, le gingembre et le curcuma, qui augmentent les défenses du corps tout en stimulant l’élimination des déchets accumulés dans le système.

    Ingrédients

    • ½ litre d’eau
    • 200 g de sucre
    • ½ kilo d’oignons
    • 1 morceau de racine de gingembre râpé
    • 1 cuillerée de curcuma (10 g)
    • 3 gousses d’ail écrasées

    Préparation

    • Versez l’eau et le sucre dans une casserole et faites-la chauffer à feu moyen.
    • Ajoutez les oignons, remuez bien et ajoutez le gingembre, le curcuma et les gousses d’ail écrasées.
    • Quand le mélange bout, baissez le feu et continuez à remuer. Laissez sur le feu jusqu’à ce que le liquide ait réduit de moitié.
    • Une fois la cuisson terminée, filtrez et laissez refroidir.
    • Vous pouvez le stocker dans le réfrigérateur.

    Mode de consommation

    • Le matin suivant, prenez deux cuillerées de ce remède, à jeun.
    • Vous pouvez le diluer dans de l’eau tiède.
    • Consommez-en pendant deux semaines d’affilée, reposez-vous une semaine et recommencez.

    Dans les deux cas, il est essentiel d’utiliser de l’ail car c’est le principal agent de nettoyage.

    Bien sûr, il est nécessaire d’associer ce remède à de bonnes habitudes de vie.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 8 symptômes de la pneumonie que vous ne pouvez pas ignorer

     

     

     

     

     

    Des infections peuvent affecter les poumons très facilement, notamment chez les personnes qui ont un faible système immunitaire. C’est pourquoi il est nécessaire de prévenir ces infections avec des soins adaptés.

    8 symptômes de la pneumonie que vous ne pouvez pas ignorer

    La pneumonie est une maladie infectieuse qui attaque directement les poumons.

    Cette maladie touche plus régulièrement les personnes qui ont un faible système immunitaire, comme c’est le cas chez les personnes âgées ou les jeunes enfants.

    L’évolution de la pneumonie peut causer différents problèmes de santé. C’est pourquoi, il est important de la détecter le plus tôt possible.

    Si vous désirez connaître les symptômes de la pneumonie, vous trouverez toutes les réponses dans cet article. Ne manquez pas ça !

    La pneumonie, qu’est-ce que c’est ?

    Les poumons réalisent l’un des processus les plus importants du corps humain qui est la respiration : ils distribuent l’oxygène, et expulsent le dioxyde de carbone qui se trouve dans le corps.

    La pneumonie est une infection pulmonaire ; elle peut toucher un seul poumon ou bien les deux.

    Les poumons d’un patient atteint d’une pneumonie se remplissent de liquide et de pus, ce qui provoque des difficultés respiratoires considérables : l’oxygène diminue, et le dioxyde de carbone s’accumule dans le corps, mettant ainsi en danger la vie du patient.

    Quelles sont les causes de la pneumonie ?

    Femme qui tousse

    Habituellement, la pneumonie est causée par des microbes, des bactéries, des virus ou des champignons qui peuvent être contractés de nombreuses façons :

    • des bactéries et des virus qui se trouvent dans le nez, dans la bouche ou dans les sinus paranasaux et qui se distribuent vers les poumons
    • l’inhalation de microbes
    • l’inhalation d’aliments, de liquides ou de sécrétions, entre autres
    • une infection à pneumocoque
    • des complications d’une grippe
    • une infection fongique

    Quels sont les symptômes de la pneumonie ?

    1. Des frissons

    Femme malade

    Normalement, les personnes atteintes d’une pneumonie ont des frissons plusieurs fois dans la journée, frissons qui durent généralement 30-60 minutes.

    2. De la fièvre et de la toux

    Ces symptômes sont généralement les deuxièmes symptômes constatés chez les patients atteints d’une pneumonie : de la fièvre constante qui atteint les 40 degrés, une sensation de malaise général et de la toux.

    • La toux peut être accompagnée de mucus et de flegme de couleur marron-rougeâtre ou jaune-verdâtre, et dans certains cas, de mucus avec du sang.
    • La fièvre et la toux peuvent être précédées d’une infection de la gorge.

    3. Des difficultés respiratoires

    Enfant malade

    Cela s’explique par la faible quantité d’oxygène que le corps reçoit lorsqu’il souffre d’une maladie telle que la pneumonie. Cela est d’autant plus considérable lorsque le patient effectue une activité qui demande un effort, tel que monter des escaliers, marcher rapidement ou lever beaucoup de poids.

    En plus des difficultés respiratoires, les respirations peuvent être rapides et superficielles.

    4. Des douleurs lors de l’inspiration

    Généralement, les patients atteints d’une pneumonie souffrent de douleurs lorsqu’ils inspirent. Cela est dû à l’inflammation de la plèvre, plus connue sous le nom de pleurésie.

    5. Des engourdissements et les extrémités qui changent de couleur 

    Mains

    Le manque d’oxygène dans le corps peut causer une sensation de froid, une inflammation et des engourdissements. Les parties du corps touchées sont :

    • les lèvres
    • la langue
    • les extrémités
    • les doigts
    • le nez

    De plus, il est possible d’observer un changement de couleur dans toutes ces parties du corps, lesquelles deviennent alors bleues ou violacées.  

    6. Des douleurs articulaires

    Les patients qui souffrent d’une pneumonie peuvent aussi avoir des douleurs articulaires continuelles en raison de la faible quantité d’oxygène qui circule dans le corps.

    7. De la confusion 

    Femme confuse

    Dans certains cas, notamment chez les personnes âgées, la pneumonie provoque des changements mentaux qui génèrent, par exemple, de la confusion ou de la désorientation.

    8. Le syndrome de l’ongle blanc 

    Également connu sous le nom de leuconychie, ce symptôme peut indiquer une intoxication par produits chimiques, une maladie cardiaque, une pneumonie ou une hypoalbuminémie.

     

    En plus des principaux symptômes cités, d’autres signes peuvent apparaître :

    • une transpiration excessive et une peau collante ;
    • une fatigue et un manque d’énergie.

    Si vous avez plusieurs de ces symptômes, nous vous conseillons vivement de vous rendre chez votre médecin de confiance pour qu’il vous prescrive les examens nécessaires. Vous pourrez ainsi commencer le traitement adapté à votre maladie.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • DIEU RÉPOND AUSSI À VOS BESOINS FINANCIERS


     
     
    "Il délivre le pauvre de sa misère. Il rend les familles aussi nombreuses que des troupeaux. Les hommes droits le voient et se réjouissent, tandis que toute injustice est réduite au silence. Que celui qui est sage observe cela, et qu’il soit attentif aux bontés de l’Eternel !"Psaume 107.41-43
     
     

    L’argent est un sujet très présent dans la Bible. Saviez-vous qu’il y a plus de 2.000 références à l’argent dans la Parole de Dieu ? Jésus parlait très souvent de l’argent.

    Aujourd’hui, la Parole déclare que Dieu délivre le pauvre de sa misère. Dieu est celui qui peut pourvoir à tous vos besoins. Vous pouvez lui faire connaître vos misères, vos déboires, vos attentes et même vos besoins financiers, par des prières et des supplications.

    "Ne vous inquiétez de rien,  mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ." Philippiens 4.6­-7

    Dieu a promis de vous donner sa paix qui surpasse toute intelligence lorsque vous lui faites connaitre vos besoins avec prières et reconnaissance. Et cette paix va amener vos pensées vers Jésus, qui est le Prince de la paix. (Esaïe 9.6)

    La Bible ajoute : "Que votre conduite ne soit pas guidée par l’amour de l’argent. Contentez-vous de ce que vous avez présentement. Car Dieu lui-même a dit: Je ne te laisserai pas : non, je ne t’abandonnerai jamais" (Hébreux 13.5). Dieu a promis de ne pas vous délaisser. Il ne vous abandonnera jamais. Il peut et veut répondre à vos besoins. Tout lui appartient, même l’or et l’argent.

    Alors, durant cette journée, soyez attentif, attentive, aux bontés de l’Eternel. Ses bontés ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme. (Lamentations 3.22-­23)

    Une prière pour aujourd’hui

    Merci Seigneur parce que tous mes besoins sont importants pour toi, y compris mes besoins financiers. Merci aussi parce que tu es celui qui pourvoit et qui délivre le pauvre de sa misère. Je place ma confiance en toi pour que tu interviennes dans ma situation.

     

    Éric Célérier

    Dieu répond aussi à vos besoins financiers

    Source : topchretien.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Ne renoncez pas à l’amour,

    renoncez aux personnes qui n’ont pas su vous aimer

     

     

     

     

     

    Au lieu de renoncer à l'amour, apprenez d'abord à vous aimer vous-même pour ne pas devoir mendier l'affection des autres et finir par faire de mauvais choix.

    Ne renoncez pas à l’amour, renoncez aux personnes qui n’ont pas su vous aimer

    L’amour est un très beau sentiment que tout le monde mérite de connaître. Cependant, durant ces expériences, vous avez surement souffert, et on vous a fait du mal.

    Toutefois, ne renoncez pas à l’amour, ce serait une grave erreur.

    Mieux vaut renoncer à tous ceux qui n’ont pas su vous aimer comme vous le méritez ou, peut-être, renoncer à faire les mêmes erreurs en vous laissant dominer par des attentes et des idéaux qui finissent par s’écrouler au fil du temps.

    L’amour peut faire beaucoup de mal quand on le nourrit de dépendance, de jalousie, de maltraitance ou de possession et d’insécurité.

    Par conséquent, il est important que vous ne renonciez pas à l’amour, mais plutôt à ce que vous pensiez qu’il était jusqu’à maintenant.

    Ne confondez pas l’amour avec les relations toxiques

    femme

    Parfois, les personnes qui nous conviennent le moins sont celles auxquelles nous tenons le plus.

    Nous les idéalisons dès le début de la relation : mais qu’arrive-t-il avec le temps ? Tout change, rien ne semble plus pareil ou peut-être est-ce parce avant voyions pas de la même manière ?

    Parfois, quand on ressent quelque chose de très fort pour quelqu’un, c’est comme si on était devenu aveugle. Tout d’un coup, notre entourage nous dit que ce n’est pas bon pour nous, mais nous persistons à croire que tout le monde a tort.

    Nous nous mettons un bandeau sur les yeux en croyant que « ils vécurent heureux d’amour et d’eau fraîche » va devenir une réalité. Mais trouver le Prince Charmant ou la Princesse des Mille et une Nuits reste toujours aujourd’hui un véritable défi.

    En fait, même si nous rencontrons souvent des gens avec qui nous finissons par tisser des liens toxiques, qui recouvrent le mot « amour » par de la douleur, cela ne veut pas dire que c’est toujours le cas.

    Nous devons apprendre à renoncer aux espoirs et aux rêves qui ne deviennent réalité que dans les films.

    Dans la vraie vie, il n’ y a ni princes ni princesses. Ce que nous allons plutôt rencontrer,  ce sont des gens qui peuvent nous faire beaucoup de mal si, dès le début, nous fermons les yeux au lieu les ouvrir.

    Qu’est-ce que l’amour, pour vous ? 

    deux femmes enlacées

    Nous vous parlions précédemment de princes et de princesses, mais que dire de « l’âme sœur » ? Ou de « rencontrer son autre moitié » ? Ce sont des concepts plus modernes, mais ils sont encore extrêmement nocifs.

    La société nous inculque le besoin de trouver un partenaire, parce que c’est synonyme de succès dans les relations. Cependant, appeler l’autre personne « son autre moitié » peut nous faire voir l’amour comme il ne l’est pas vraiment.

    Beaucoup de personnes qui font face à la dépendance émotionnelle tous les jours de leur vie. Un problématique très facile à rencontrer, mais très difficile à régler.

    Vous vous abandonnez à l’autre personne, vous pensez que vous n’êtes rien sans elle. Pardon ? Mais qui étiez-vous avant de la rencontrer pour la première fois ?

    S’attacher à quelqu’un, ce n’est pas de l’amour, dépendre de quelqu’un encore moins. L’amour est libre et il doit vous permettre de grandir. Quand cela fatigue, épuise, fait souffrir, désespère… Ce n’est pas de l’amour, croyez-nous, c’est tout autre chose.

    Ce sont vos peurs qui ressortent, vos insécurités, votre frayeur de la solitude.

    Parfois, vous ne commencez pas une relation parce que vous êtes attiré par l’autre personne, mais parce vous êtes soulagé-e de trouver quelqu’un qui vous a remarqué, qui vous aime et qui veut bien être avec vous.

    Faites attention. Tôt ou tard, vous allez souffrir et si vous ne vous en rendez pas compte, vous aller finir par multiplier les rencontres les unes derrière les autres…

    Chacune d’entre elles sera deux fois plus douloureuse que la précédente. Nous ne sommes pas sur cette Terre pour souffrir. Allons-nous commencer à nous libérer de la douleur causée une conception erronée de l’amour ?

    L’amour n’est pas synonyme de lutte et encore moins de souffrance

    ne renoncez pas à l'amour

    Ne renoncez pas à l’amour véritable, renoncez à celui qui vous fait souffrir, et cessez de pleurer tous les soirs pour quelqu’un qui n’en vaut pas vraiment la peine.

    Vous pensez que c’est ainsi parce que vous avez fait de cette personne le centre de votre monde.

    Cependant, quand vous ouvrez les yeux et que vous regardez la situation avec du recul, vous vous rendez compte que ce n’en valait pas la peine, que l’autre personne ne méritait pas tant de souffrance et de don de soi.

    Alors, ne rejetez pas l’amour, rejetez uniquement les personnes avec qui vous ne pouvez pas forger une relation saine, soit parce que dans votre propre personne il y a des choses à guérir, soit parce qu’elles ne peuvent rien vous apporter.

    Il y a des gens dont l’idée erronée de l’amour fait qu’ils ne savent pas aimer et vous en avez peut-être déjà rencontré beaucoup.

    Quelle que soit votre situation, ne renoncez jamais à l’amour.

     

    Illustrations d’Elodie Nadreau.

    Image principale de © wikiHow.com

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment préparer un sirop maison de thym et de réglisse

    pour soulager la toux

     

     

     

     

    Grâce aux propriétés anti-inflammatoires et expectorantes de ses ingrédients, ce sirop peut être très utile pour lutter contre les épisodes de toux et autres malaises associés à ces troubles.

    Comment préparer un sirop maison de thym et de réglisse pour soulager la toux

    La toux est un symptôme inconfortable qui permet de garder la gorge et les voies respiratoires dégagées, en particulier dans les cas d’infections bactériennes et virales.

    C’est un mécanisme de défense qui active le système immunitaire pour aider le corps à guérir lorsqu’il subit des attaques qui compromettent la santé respiratoire.

    La toux peut apparaître soudainement, pendant une période de 2 ou 3 semaines.

    Cependant, elle peut également se produire de façon chronique et provoquer de l’inconfort pendant de longues périodes.

    La bonne nouvelle est que vous pouvez combattre naturellement la toux, car il existe des remèdes expectorants et antitussifs qui réduisent la gravité du symptôme.

    Parmi ceux-ci, il existe un sirop fait maison à base de thym et de réglisse, célèbre pour sa capacité à soulager la congestion, les maux de gorge et autres malaises associés à ce problème.

    Dans cet article, nous allons voir quels sont ses avantages et comment préparer ce sirop à la maison en suivant quelques étapes simples.

    Essayez-le !

    Sirop de Thym et de réglisse pour lutter contre la toux naturellement

    Le sirop de thym et de réglisse est une formule naturelle utilisée depuis de nombreuses années comme solution aux problèmes respiratoires et contre la toux.

    C’est un produit alternatif qui, contrairement aux options commerciales, ne contient pas de produits chimiques ni d’additifs qui provoquent des effets secondaires indésirables.

    En cela, les extraits de deux plantes anti-inflammatoires et antitussives sont concentrés, et une fois ingérées, dégagent les voies respiratoires et le nez.

    Sa consommation accélère la récupération de la toux et, en même temps, lubrifie la gorge et stimule l’élimination des mucosités.

    Les bienfaits du thym pour la toux

    Les bienfaits du thym contre la toux

    Le thym est une plante médicinale dont les bienfaits sont utilisés depuis des milliers d’années.

    • Riche en vitamines, minéraux et huiles essentielles, c’est une solution naturelle contre les maladies qui affectent la santé respiratoire.
    • Les propriétés antibiotiques et anti-inflammatoires qui lui sont attribuées, permettent d’arrêter l’action des virus et des bactéries qui irritent les voies respiratoires.
    • Il possède des effets expectorants et mucolytiques qui stimulent l’élimination des mucosités, ce qui facilite le soulagement de la congestion.
    • Ses nutriments renforcent la santé du système immunitaire, améliorant sa réponse à la présence d’agents externes nocifs.
    • Il apaise l’irritation de la gorge et, en améliorant la circulation, réduit également les maux de tête.

    Les bienfaits du réglisse pour la toux

    Les bienfaits du réglisse contre la toux

    La racine de réglisse est un produit naturel dont les applications médicinales l’ont rendu populaire partout dans le monde.

    Grâce à sa contribution significative en antioxydants, c’est un remède naturel qui réduit la gravité de la toux et de la grippe.

    • Elle contient des niveaux élevés de vitamine C et de minéraux, nécessaires pour renforcer les défenses en cas d’attaques bactériennes et virales.
    • Ses propriétés anti-inflammatoires et mucolytiques détendent les voies respiratoires, calmant ainsi la toux et l’irritation.
    • Elle possède des composés bactéricides qui inhibent la croissance bactérienne, en évitant les infections.
    • Elle peut être utilisée pour calmer les symptômes de l’asthme, des rhumes et de la pharyngite.

    Comment préparer ce sirop fait maison de thym et de réglisse ?

    sirop de thym et de réglisse pour soulager la toux

    La préparation de ce sirop maison permet d’obtenir un remède alternatif contre la toux légère et chronique.

    Bien qu’il n’arrive pas à l’éliminer immédiatement, sa consommation est un bon complément pour garder le symptôme sous contrôle.

    Ingrédients

    • 2 tasses d’eau (500 ml)
    • 2 cuillères à soupe de thym séché (20 g)
    • 1 cuillerée de racine de réglisse râpée (10 g)
    • ½ tasse de miel (167 g)

    Ustensiles

    • Pot
    • Cuillère en bois
    • Bouteille en verre avec couvercle

    Préparation

    • Ajoutez les tasses d’eau dans une casserole et les porter à feu vif jusqu’à ce qu’elles atteignent le point d’ébullition.
    • Quand elles sont prêtes, ajoutez les plantes et réduisez le feu.
    • Laissez infuser pendant 5 minutes et, après avoir retiré les plantes, attendez que l’infusion repose à température ambiante.
    • Lorsque l’infusion est froide, filtrez-la dans une passoire et versez-la dans le bocal en verre.
    • Ajoutez le miel d’abeilles et mélangez avec un ustensile en bois pour bien le dissoudre.
    • Placez le remède dans un endroit sec et sombre afin qu’il se conserve mieux.

    Mode de consommation

    • Consommez jusqu’à 3 cuillères à café de sirop par jour.
    • Si la toux est grave, vous pouvez prendre le remède jusqu’à 5 fois par jour.
    • Répétez la consommation jusqu’à ce que la toux soit soulagée.

    Est-ce que vous toussez souvent ? Combattez la toux en toute sécurité et efficacement en préparant ce sirop à base d’ingrédients 100% naturels.

    Si les symptômes persistent plus longtemps, consultez votre médecin pour vous assurer qu’il ne provoque pas d’autres complications.

    Bien qu’il existe des remèdes dans le commerce qui peuvent nous aider à combattre le rhume et ses symptômes, en prenant cette infusion, nous pouvons accélérer la récupération et les soulager efficacement.

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 6 CAUSES QUI PEUVENT AUGMENTER VOTRE TAUX DE PSA AUXQUELLES VOUS NE PENSEZ PAS

     

     

     

     

     

     

     

    Adénome, cancer de la prostate... Quand le taux de PSA est élevé, c'est l'inquiétude. Mais d'autres facteurs peuvent le faire grimper sans qu'on le sache. Explications avec le professeur Emmanuel Chartier-Kastler, chirurgien urologue.

     

    PSA : quelles sont les valeurs normales ?

    Le PSA (pour "Antigène Spécifique de la Prostate" ou "Prostatic Specific Antigen" en anglais) est une protéine produite par les cellules de la prostate. Elle est présente dans le sperme et en plus petite quantité dans le sang. Une prise de sang permet donc d’évaluer son taux. 
    Pourquoi mesurer le PSA ? Le PSA est généralement dosé pour évaluer un risque de cancer de la prostate. Cette protéine est également un marqueur d’hypertrophie bénigne de la prostate (ou adénome). Le taux de PSA est considéré "normal" lorsqu’il est inférieur à quatre nanogrammes par millilitre de sang.
     
     

    Une biopsie de la prostate peut augmenter le PSA

    "Toutes les manipulations de la prostate peuvent augmenter le taux de PSA", révèle le professeur Emmanuel Chartier-Kastler, chirurgien urologue. "Le PSA est en effet fabriqué par les cellules glandulaires de la prostate. Tout traumatisme de ces cellules entraîne une sécrétion de PSA", poursuit-il. C’est pourquoi une biopsie de la prostate, comme tout acte invasif, rend le taux de PSA ininterprétable pendant 8 à 10 jours (durée pendant laquelle le PSA persiste dans le sang). 
    Comment faire ? Pour écarter un biais lié à une biopsie, il est donc préférable d’attendre une dizaine de jours entre une biopsie et un dosage du PSA, "d’autant que le test du PSA n’est jamais une urgence et pourra donc être reporté sans que cela soit lourd de conséquences", rassure le spécialiste. 
    Bon à savoir : "Une endoscopie de l’urètre peut aussi augmenter le taux de PSA mais dans une moindre mesure, car il cause un plus faible traumatisme cellulaire", précise le professeur.
     
     

    Le vélo peut élever le taux de PSA

    "Les hommes qui pratiquent le vélo de manière intensive et quotidienne présentent une légère ascension du taux PSA", confie le professeur Chartier-Kastler.
    Pourquoi ? "La pratique du cyclisme ne génère pas de traumatisme direct sur la prostate mais la selle du vélo appuie sur l’urètre, ce qui peut compresser ce canal et entraîner une inflammation et une sécrétion plus élevée de PSA", détaille le médecin. 
    Bon à savoir : "La variation du taux de PSA liée au cyclisme reste assez faible et ne perturbe donc pas forcément l’interprétation des résultats. En cas de doute, le médecin pourra demander au patient de refaire un deuxième dosage quelques jours plus tard, sans avoir fait de vélo les jours précédents ce test", explique le professeur Chartier-Kastler. 
    Attention : Une situation similaire peut subvenir chez les personnes dont le métier force à une position assise prolongée. "Les chauffeurs routiers ou les chauffeurs de taxi qui restent assis des journées entières risquent par exemple de subir des légères augmentations du taux de PSA à cause d’une congestion veineuse de leur petit bassin", souligne le chirurgien urologue. "L’impact clinique est sans conséquences", assure-t-il par ailleurs.
     
     

    Un massage prostatique récent : gare au pic !

    Le massage prostatique et le toucher rectal constituent une forme de traumatisme de la prostate pouvant conduire à une élévation du taux de PSA.
    Bon à savoir : "Le toucher rectal direct réalisé par un urologue pour détecter une hypertrophie bénigne de la prostate par exemple peut faire grimper ce taux. Il faudra donc attendre quelques jours entre un toucher rectal et un dosage du PSA", conseille le professeur Chartier-Kastler. 
    Par ailleurs, l’influence d’un massage prostatique ou de l’intromission anale dans le cadre d’un rapport sexuel sur le taux de PSA ne font l’objet que de peu d’études actuellement. Mais selon l’Association Française d’Urologie (AFU), "le massage prostatique semble élever [le taux de PSA] de façon transitoire avec un pic sérique maximal à une heure de deux fois le taux de base". Mais le chirurgien urologue rassure : ce pic disparaît rapidement. 
    Quid de l’éjaculation ? "L’éjaculation provoque une contraction prostatique et peut donc à ce titre entraîner une petite variation du taux de PSA. Cette variation est réelle et potentielle mais reste cependant infime, et n’est pas considérée comme significative", rassure le professeur.
     
     

    La norme du PSA peut varier d'un laboratoire à l'autre

    Pourquoi ? "La norme du dosage du PSA varie selon le kit de dosage utilisé par la laboratoire d’analyse", prévient le professeur Chartier-Kastler. 
    Comment faire ? "Si possible, il est recommandé de toujours faire son dosage de PSA dans le même laboratoire", préconise le chirurgien urologue. "Mais si le laboratoire change de marque de kit de dosage, des variations de mesure peuvent survenir. Si le taux change d’un coup, le médecin va donc d’abord regarder si le laboratoire a changé de kit : la norme utilisée est toujours inscrite sur le compte-rendu d’examen. Il saura donc immédiatement s’il y a eu un changement de kit potentiellement responsable de la variation du taux de PSA", dévoile le spécialiste.
     
     

    Une inflammation de la prostate peut élever le PSA de façon majeure

    Une prostatite aigüe - ou inflammation infectieuse de la prostate - est susceptible d’augmenter le taux de PSA de façon majeure, "parfois de 20 à 30 points", souligne le professeur Chartier-Kastler.
    En général, des symptômes cliniques (sensation de brûlure en urinant, douleurs dans le bas ventre, difficulté à la miction, fièvre, frissons) alertent le patient sur la présence d’une telle inflammation. 
    Comment faire ? "Le taux de PSA lié à une prostatite va diminuer dans les semaines qui suivent l’inflammation. Il est donc préférable de laisser un intervalle de quelques semaines entre une prostatite et une mesure du taux de PSA.", préconise le chirurgien urologue.
     
     

    Obstruction de l’urètre : un taux de PSA 6 fois plus élevé

    L’urètre est un canal qui passe dans la prostate et qui conduit l’urine de la vessie jusqu’au méat urinaire. "Une rétention aigüe d’urine en cas d’obstruction de l’urètre peut être à l’origine d’une augmentation du PSA", affirme le professeur Chartier-Kastler. Après une telle pathologie, le taux de PSA peut augmenter jusqu'à 6 à 10 fois son taux de base pour retourner à la normale 48 heures après un drainage de la vessie, selon l’AFU. 
    Comment faire ? Dans ce cas, "il faudra doser le PSA à distance du drainage utilisé comme traitement", conseille le spécialiste.
     
     

    Médicaments et taux de PSA : un lien ?

    Les médicaments généraux (contre le diabète, contre l’hypertension…) ne semblent pas avoir d’influence sur le taux de PSA.
    Mais attention : "Les inhibiteurs de la 5 alpha réductase (finastéride ou dutastéride) prescrits en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate diminuent le volume de la prostate et divisent par deux le taux de PSA au bout d’un an" révèle le professeur Chartier-Kastler. "L’incidence est telle que lorsqu’on réalise un dosage du PSA chez un homme qui prend ce type de médicament, on multiplie le résultat par deux pour obtenir une approximation du taux 'normal' ", appuie l’urologue. Il faudra donc signaler à son médecin la prise d’un tel médicament en cas de dosage du PSA s’il n’en a pas déjà connaissance.
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sources : -Merci au professeur Emmanuel Chartier-Kastler, Sorbonne Universités, UPMC, Paris 6 ; chirurgien urologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, APHP (Paris).
    -Association Française d’Urologie (AFU) www.urofrance.org 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Un amour grandiose

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire