• VOUS POUVEZ SURMONTER LA TENTATION
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Ne pas laisser à Satan l'avantage sur nous" 2 Corinthiens 2.11
     
     
    Vous serez toujours tenté(e) dans vos domaines de faiblesse.

    Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous.
    Alors : 1) préparez-vous. Sinon vous ne serez pas prêt(e) le moment venu. D'où nait la tentation ? De vos pensées ! Chaque défaite manifestée par votre conduite a d'abord été une bataille perdue par votre esprit. Paul écrit à ce propos : "Ne pas laisser à Satan l'avantage sur nous".

    2) anticipez le choc. Demandez à Dieu de vous aider à détecter l'arrivée de Satan, et attachez votre ceinture. Dans une salle d'un château en Allemagne se trouve un mur taché d'encre. Martin Luther y était plongé dans la prière lorsqu'il s'est soudain rendu compte de la présence de l'ennemi. On raconte qu'il a saisi un encrier pour le jeter violemment contre le mur, en direction du diable. Luther avait senti l'adversaire approcher et a répondu comme il pouvait. Certes, c'est un peu exagéré, mais vous, avez-vous cette sorte de sensibilité spirituelle ?

    3) soumettez-vous à Dieu, puis renvoyez le diable, sinon il vous vaincra. "Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous" Jacques 4.7. Satan veut que vous fassiez le contraire. Ne tombez pas dans son piège ! Si aujourd'hui vous luttez contre la tentation, appuyez-vous sur cette promesse : "Le grand-prêtre que nous avons est capable de souffrir avec nous de nos faiblesses. En effet, comme nous, il a été tenté en toutes choses, mais lui n'a pas péché. Approchons-nous donc avec confiance du Dieu puissant qui nous aime. Près de lui, nous recevrons le pardon, nous trouverons son amour, et ainsi, il nous aidera au bon moment" Hébreux 4.15-16.

    Un encouragement pour aujourd'hui

    Dieu vous donnera la grâce nécessaire pour surmonter la tentation.
     
     
    Bob Gass
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le plus précieux dans la vie n’est pas ce que nous avons

    mais qui nous avons

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Il arrive un moment dans la vie où les choses matérielles cessent d'avoir de l'importance et où nous nous rendons compte que le plus précieux sont les personnes qui nous accompagnent.
     
     
     

    Les personnes qui nous importent vraiment : voici notre véritable maison. Le plus précieux de notre vie ne se mesure pas en possessions matérielles, mais en possessions émotionnelles.

     

    Peut-être qu’on oublie cela, mais au final, tout est beaucoup plus simple lorsque quelqu’un nous accompagne.

    Peu importe que ce soit d’autres personnes ou nous-même, avoir un cœur riche en amour et en amitié est le plus significatif.

    Avec le temps, on apprend à valoriser la satisfaction que produit le fait d’aimer, d’avoir une épaule sur laquelle pleurer et des bras qui offrent de la chaleur.

    Aimer et estimer ce qui nous entoure est la base de l’épanouissement

    mains-unies

    Le patrimoine émotionnel provient des relations satisfaisantes, saines et réciproques grâce auxquelles nous semons le chemin de notre vie.

    Les amis et la famille ont une importance différente et donnent forme à notre évolution, à notre épanouissement émotionnel.

    Quand vous comprenez cela, vous savez qu’il n’y a rien à chercher au-delà de ses relations.

    Au fur et à mesure que nous grandissons, l’argent, le travail ou la silhouette parfaite cessent d’avoir une telle importance dans la liste mentale des choses indispensables que nous élaborons à tout moment dans notre tête. 

    femme-reunies-prenant-un-cafe

    La liste des priorités, le plus changeant de notre biographie

    Notre attitude détermine nos priorités. C’est la raison pour laquelle, lorsque nous regardons en arrière, nous pensons : Comme nous avons changé !

    Nous sommes des personnes et par définition, nous sommes des êtres changeants qui apprennent et désapprennent dans tous les cadres de notre réalité.

    Les expériences différentes nous font réaliser le côté éphémère de la vie et petit à petit, nous valorisons plus le lien spécial avec les autres, le lien affectif et le fait d’avoir quelqu’un avec qui rire, pleurer ou quoi que ce soit.

    Nous avons besoin d’unions sociales pour nous sentir comblés et nous finissons pas nous rendre compte qu’il y a quelque chose que l’argent ne pourra jamais acheter.

    Nous ne sommes pas riches tant que nous n’avons pas de gens qui comptent vraiment, au plus intime de nous-même.

    “Il y a des personnes magiques. Je te le promets, je les ai vues. Elles sont cachées dans tous les coins de la planète. Déguisées en personnes normales. Dissimulant leur manière unique d’être.

    Elles se comportent comme les autres. C’est pour cela qu’il est si difficile de les trouver. Mais quand vous les découvrez, il n’y a plus de retour en arrière. Vous ne pouvez pas vous défaire de leur souvenir.

    Ne le dis à personne, mais on dit que leur magie est si forte que si elles vous touchent une fois, elles vous touchent pour toujours”.

    –Auteur inconnu–

    femme-papillon-dans-les-mains

    Il y a des « personnes magiques » qui nous entourent partout

    Les “personnes magiques” sont celles avec qui nous connaissons le bonheur.

    Celles qui nous aident à voler, à briller et à décharger notre sac à dos émotionnel de pierres non nécessaires que nous accumulons sur le chemin.

    Grâce à elles, nous partageons un foyer, de la complicité, du temps et des liens sains qui dessinent de belles relations.

    Leurs regards sincères allègent les poids et nous aident à nous défaire des obstacles qui se présentent à nous.

    Ce sont des relations qui nous aident à être plus conscient, plus sensible et plus habile émotionnellement et socialement.

    Car il n’y a qu’à travers la connexion émotionnelle que nous établissons, que nous apprenons l’importance d’être en harmonie, d’écouter, de donner lieu à ce que l’autre veut dire, d’établir de bonnes relations, de tenir compte des autres, de construire des échanges fluides et efficaces.

    elephant-calin

    Une fois de plus, sans aucun doute, la clé se trouve dans le fait de s’abstraire de besoins insignifiants et d’en prendre conscience pour s’extraire des besoins insignifiants et de prendre du temps pour établir des contacts intimes.

    Forger des unions nous accroche à la vie, nous encourage à être meilleurs et à révéler ces ombres qui assombrissent notre quotidien.

    Il est merveilleux d’avoir près de soi des personnes aux sentiments sincères avec lesquelles on peut forger une amitié sans égoïsme, hypocrisie ou mauvais sentiments. 

    Ce n’est pas facile mais en réalité, nous finissons tous avec la sensation que ce qui est vraiment important, c’est avoir un endroit qui représente notre maison grâce aux personnes qui nous entourent.

    Alors, aimez et gardez, comme de l’or, les personnes significatives qui parsèment votre vie.

    Il n’y a qu’à travers votre patrimoine émotionnel que vous pourrez vivre votre existence dans le bien-être. 

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les agrumes pour prévenir l’obésité et les infarctus cérébraux

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Pour profiter au maximum des propriétés et des bienfaits des agrumes, il est important que vous consommiez les fruits entiers, et non pas seulement leur jus, et que vous les choisissiez issus de l'agriculture biologique.
     
     
     

    Nous savons tous que les agrumes sont très sains. Nous les consommons sous forme de jus ou entiers, et nous les intégrons à nombre de nos plats du quotidien.
     Ce dont nous n’avons pas forcément conscience, c’est que les oranges et les citrons sont très recommandés pour lutter contre l’obésité.

    Ce sont de merveilleux protecteurs de notre santé hépatique et de notre cœur. Toutes les vertus qu’ils nous apportent sont le reflet de nutriments très sains qu’ils contiennent et dont nous allons vous parler aujourd’hui : les flavanones.

    Nous sommes certains que ces informations vont vous être d’une grande utilité. Cependant, gardez à l’esprit quelque chose d’important : optez toujours pour des agrumes issus de l’agriculture biologique et non-traités avec des pesticides.

    C’est seulement de cette manière que vous pourrez profiter de tous les bienfaits de ces fruits merveilleux.

    Les agrumes, des cadeaux pour notre santé

    Durant la dernière réunion de la Société Américaine de Santé et de Chimie, qui s’est tenue en août dernier, des travaux sur les bienfaits des agrumes pour notre santé ont été publiés.

    Cette étude a ensuite fait l’objet de publications dans diverses revues scientifiques.

    Ces nouvelles informations sur les agrumes viennent s’ajouter à la longue liste de toutes celles que nous connaissons déjà, et nous pouvons en déduire une chose : nous devons consommer fréquemment des agrumes pour être en bonne santé.

     

    Les oranges et les citrons pour réguler la graisse corporelle

    L’obésité, de nos jours, est un problème de santé publique. Ne pas maintenir un poids optimal entraîne le risque de souffrir de maladies cardiaques, de problèmes hépatiques et de diabète.

    travailler-les-abdominaux

    L’obésité fait grimper le stress oxydant et les inflammations. Ce problème de santé déclenche toute une série de réactions très dangereuses pour notre santé.

    • Avoir d’abondants dépôts de cellules de graisse est un problème grave pour notre santé, contre lequel il faut agir le plus vite possible.
    • Manger peu ou plus du tout n’est pas la solution. Vous devez surtout manger correctement. Faites attention aux aliments que vous allez choisir pour élaborer vos plats, c’est ce qui importe le plus.
    • Les agrumes, comme les citrons, les oranges ou les pamplemousses, contiennent de grandes quantités d’antioxydants. Parmi eux, on retrouve les flavanones.
    • Les flavanones contenus dans les agrumes nous aident à réduire le stress oxydant causé par l’excès de graisse. Si nous consommons des agrumes de manière régulière, ces dépôts vont être de moins en moins résistants.

    Mais, vous devez bien comprendre la relativité de nos propos : boire du jus de citron ne va pas vous permettre de maigrir comme par miracle. Mais cela va vous aider à perdre vos quelques kilos en trop, car la graisse sera moins compacte.

    Les nodules graisseux vont être plus fragiles. De plus, les agrumes favorisent le fonctionnement du foie, nous aident à réduire le taux de sucre que nous avons dans le sang et nous permettent de prévenir l’obésité abdominale.

     

    Les flavanones des agrumes permettent de réduire les cas d’hémorragies cérébrales chez la femme

    Les infarctus cérébraux constituent l’un des plus grands dangers de santé publique actuellement. Ils sont particulièrement présents et dangereux chez les femmes.

    Même s’il est impossible de les prévenir à 100%, nous pouvons réduire leur apparition à un pourcentage intéressant.

    Les flavanones contenus dans les agrumes nous aident à réduire le risque d’attaques cérébrales d’environ 19%.

    Ils permettent d’éviter la formation de caillots et, surtout, nous aident à maintenir les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau en bon état.

    • Dans une étude publiée par la revue Live Science, il a été prouvé que les femmes qui consommaient des oranges, des citrons et des pamplemousses tous les jours avaient 19% de risques en moins de souffrir d’accidents vasculaires cérébraux ischémiques.
    • Cependant, les responsables de cette étude ont apporté une précision importante : il faut à tout prix que les patientes évitent les jus industriels, car ils contiennent trop de sucre et ne sont pas sains.
    • Dans le but de réduire le risque de ces attaques, les femmes doivent consommer des fruits entiers. Si elles se limitent à boire des jus industriels, elles vont s’exposer à souffrir de surpoids et de diabète.
    • Le mieux reste donc de manger les fruits entièrement et de ne pas consommer de produits qui en seraient dérivés.

    deodorant-au-citron-500x319

    Mangez la « partie blanche » des agrumes

    C’est là que réside le plus grand secret du citron ou de l’orange : la partie blanche du fruit. Elle est connue sous le nom d’albédo et, curieusement, c’est celle que nous jetons en premier.

    Ne le faites plus. Si vous souhaitez profiter de toutes les vertus des flavanones, de manière optimale, consommez l’albédo.

    • En plus de lutter contre l’obésité et de de prévenir les accidents vasculaires cérébraux, les flavanones nous aident à lutter contre le cancer du côlon ou le cancer du sein.
    • Cet antioxydant favorise la circulation veineuse et artérielle, grâce à ses propriétés anticoagulantes et vasodilatatrices.

    Gardez donc à l’esprit que, si vous mangez des oranges, vous devez éplucher leur écorce mais manger la partie blanche qui recouvre les quartiers.

    Si vous préférez les citrons, n’hésitez pas à les préparer sous une forme bien particulière, dont nous vous avons déjà parlé dans nos articles : les citrons congelés.

    • Vous n’avez qu’à congeler quelques citrons dans votre congélateur ou dans la partie freezer de votre réfrigérateur. Ensuite, à chaque fois que vous allez vous préparer un smoothie, une salade ou bol de muesli naturel, n’hésitez pas râper un peu de citron pour profiter de tous ses bienfaits.
    • De cette manière, vous allez manger l’écorce, la pulpe et l’albédo du citron, sans rien gâcher.

     

    Pour conclure, afin de prendre soin de votre bien-être et de prévenir d’éventuelles maladies, nous vous conseillons d’adopter un régime alimentaire équilibré.

    Manger de manière consciente et intelligente est la clé pour atteindre notre équilibre intérieur.

    Enfin, nous vous rappelons de toujours acheter des agrumes issus de l’agriculture biologique si vous souhaitez commencer à en consommer davantage.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les symptômes des principales maladies de l’œsophage

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Les symptômes du cancer de l'oesophage sont semblables à ceux du reflux gastro-oesophagien, c'est-à-dire des douleurs au moment d'avaler ou de l'acidité, c'est pourquoi il est facile de confondre ces deux maladies.
     
     
     

    L’œsophage est vitale pour l’organisme. C’est lui qui est chargé de transporter les aliments comme les liquides. Par contre, on ne remarque sa présence que lorsque l’on avale quelque chose de trop grand, ou lorsque l’on engloutit quelque chose de plus froid ou plus chaud que la normale. Il existe des troubles propres à l’œsophage qu’il faut connaître, c’est ce qu’il y a de mieux pour votre propre santé. Il s’agit d’aspects que l’on oublie parfois alors qu’ils sont importants. Nous vous les expliquons dans cet article.

     

    Le problème le plus commun associé à l’œsophage est sans doute le reflux gastro-œsophagien, mais il existe d’autres maladies d’une nature bien particulière. Ces infections nous empêcheront de nous alimenter normalement ou d’obtenir les nutriments qu’il nous faut. Nous allons donc voir un à un les problèmes de cet organe dans notre corps.

    Les maladies de l’œsophage et leurs symptômes

    esophage3

    1. L’achalasie

    Qu’est ce que c’est ?

    C’est une maladie, parfois héréditaire, où l’œsophage (formé par une sorte d’anneaux) arrête de se contracter. Il ne transporte donc plus les aliments jusqu’à l’estomac de façon normale.

    Les symptômes

    • On a la sensation que les aliments sont bloqués dans l’œsophage, on a du mal à avaler.
    • Ça commence d’abord de façon intermittente, jusqu’à ce que petit à petit, on est aussi du mal à avaler les liquides.
    • Lorsque l’on s’allonge, on ressent alors des nausées. Il peut aussi y avoir une sorte de liquide épais qui nous arrive à la bouche.
    • Quand on vomit, des morceaux d’aliments font alors surface. Mais cette fois-ci, on a pas le goût acide si connu, car en effet, ces aliments ne sont pas arrivés jusqu’à l’estomac.
    • Toux
    • Épisodes de pneumonie.
    • Il y a une douleur dans la poitrine qui arrive jusqu’au dos et dans la mâchoire aussi.
    • Perte de poids.

    2. La maladie du reflux gastro-œsophagien

    Qu’est ce que c’est?

    Nous savons tous que l’estomac sécrète de l’acide et de la pepsine, ces deux éléments sont basiques pour la digestion des aliments. Il existe une valve qui sépare l’œsophage de l’estomac. Il se peut que cette dernière souffre d’un problème, elle laisse alors les acides s’échapper jusqu’à l’œsophage, c’est ce qui nous provoque des blessures.

    Les symptômes

    • Une sensation de brûlures dans la poitrine et dans la gorge.
    • Nous avons l’impression que l’aliment que l’on mange revient de nouveau dans notre gorge.
    • Éruptions spontanées de sucs gastriques qui arrivent jusque dans notre gorge, ce qui l’irrite forcément.
    • Apparition d’une toux et d’un enrouement… surtout le matin.
    • Forte douleur dans la poitrine à cause des acides qui se concentrent dans l’œsophage .
    • Une sensation d’asphyxie pendant la nuit.
    • Des vomissements avec du sang.
    • Des selles sombres.
    • Une perte de poids

    3. Les varices gastro-œsophagiennes

    Qu’est ce que c’est ?

    Les varices œsophagiennes sont des veines anormalement dilatées, elles se situent dans la partie finale de l’œsophage, celle qui communique avec le foie. Et quand notre foie est malade, ces veines peuvent se briser. Il s’agit de quelque chose d’assez grave.

    Les symptômes

      • Lorsque nous souffrons de varices dans l’œsophage, nous avons généralement des selles très sombres.
      • Nous sommes pris de vomissements récurrents avec une apparition de sangs ou des espèces de marc de café.
      • Nausées, sensation de froid, sensation de faiblesse… tout cela est dû à la perte de sang.

    4. Cancer de l’œsophage

    Le cancer de l’œsophage naît lorsque des cellules malignes attaquent les tissus et sa structure, elles l’envahissent complétement. L’origine de ce problème est presque toujours lié à la consommation de tabac. Cependant, un petit pourcentage n’est pas lié à cette cause, on ignore encore les raisons du cancer dans ces cas-là.

    Les symptômes

      • Des difficultés pour avaler, que ce soit les liquides ou les aliments solides.
      • Les patients sécrètent une salive plus épaisse.
      • Il y a une douleur dans la poitrine.
      • On ressent une douleur lorsque l’on avale, ainsi que de l’acidité. D’ailleurs, très souvent, on confond alors cette maladie avec le reflux gastro-œsophagienne.
      • Une perte de poids
      • Une toux persistante et quotidienne
      • Le hoquet à répétition
      • Épisodes de pneumonie
      • Douleur générale dans les os et fatigue extrême
      • Anémie. On commence à perdre du sang à l’intérieur. Les selles deviennent sombres et on ressent des nausées.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • LE SEIGNEUR EST LÀ
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Pendant qu'ils parlaient et discutaient, Jésus s'approcha, et fit route avec eux... Il leur dit : De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes ?” Luc 24:15-17
     
     

    Vous avez peut-être connu la mort d'un rêve ou l'effondrement du pont sur lequel reposait votre avenir idéal ! En ce moment-même, vous souffrez peut-être à cause d'une situation décevante ! Si tel est le cas, vous avez la possibilité de faire l'expérience de l'abondance de sa présence dans votre vie, comme jamais auparavant. Sur le chemin d'Emmaüs, deux disciples quittaient Jérusalem, l'âme en peine, pensant que Jésus était mort. C'est fini. Plus d'espoir. Vous pouvez peut-être ressentir la douleur des disciples.

    Prenez courage, vous n'êtes pas seul.
    Les deux hommes de cette histoire sont abattus et c'est à côté d'eux que Jésus vient se tenir pour les renouveler, les fortifier dans leur foi. La vie n'épargne personne. Il pleut sur tout le monde, que vous soyez bon ou mauvais. Si vous êtes enfant de Dieu, sachez que durant l'épreuve, la différence entre vous et celui qui n'est pas enfant de Dieu, réside dans le fait que Jésus marche à vos côtés.

    Aujourd'hui, le Seigneur est près de vous. Il ne vous abandonne pas, même si vous subissez le poids accablant de votre douleur. Même si vous pensez que votre rêve est brisé, le Seigneur est là.

    Lorsque ma première fille est née, elle est restée trois semaines entre la vie et la mort au service de réanimation du C.H.U. de Saint-Etienne. Je ne savais pas si elle s'en sortirait, mais j'avais la conviction d'une chose : Jésus était sur la route de mon incertitude. Prenez courage, vous n'êtes pas seul.

    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur, en ce jour mon rêve est brisé, je ne connais pas l'issue de cette situation, mais, je décide de te faire confiance sachant que tu marches près de moi.

     

    Patrice Martorano
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La difficulté de laisser partir un ex

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Arrêter une relation ne doit pas être la fin du monde. Même si vous n'y croyez pas aujourd'hui, votre vie continue au-delà de cette personne et vous serez heureux à nouveau.
     
     
     

    Quand une relation de couple se termine, les deux membres doivent passer par un deuil.

     

    Indépendamment des raisons qui ont mené à la rupture, parfois, nous sommes dans l’incapacité de laisser partir notre ex, celui qui a été notre amour. 

    La douleur et la souffrance dépendra beaucoup du temps où vous avez été avec lui ou elle. Si cela fait seulement quelques mois, ce sera plus simple que si cela fait des années.

    Dans tous les cas, il est important de savoir tourner la page même si parfois, nous ne sommes pas capables de le faire à cause d’autres problèmes. 

    Laisser partir pour vous permettre de continuer

    femme-oiseau

    Pourquoi est-ce si difficile de se détacher de cette personne ? L’aimons-nous tant que ça ? Une relation se brise pour des raisons que les deux personnes connaissent mais parfois, c’est très difficile car nous pensons que nous sommes toujours amoureux.

    Et d’autres fois, nous nous forçons à essayer une nouvelle fois, mais les problèmes ne se résolvent pas et refont surface.

    Le résultat, c’est que nous nous confrontons à une seconde rupture, plus douloureuse et bien pire que la première.

    Dans cet article, nous aimerions partager avec vous des raisons auxquelles nous nous identifions tous lorsqu’il s’agit de rupture sentimentale.

    1. La dépendance émotionnelle

    Les personnes qui souffrent de dépendance émotionnelle sont nombreuses, l’incapacité de pouvoir vivre sans être en couple. Parfois, c’est le résultat de carences affectives auxquelles nous nous accrochons depuis l’enfance.

    La dépendance émotionnelle empêche de se séparer de cette personne. Et si nous n’avons pas le choix, nous comblons le vide qu’elle a laissé. Ainsi, la personne dépendance essaie de ne jamais se retrouver seule.

    Dans ce type de relation, la personne ne se rend pas compte qu’elle n’aime pas son conjoint. Elle a seulement besoin de lui. 

    2. Nous n’aimons pas perdre

    dependance

    Oui, admettons-le. Personne n’aime perdre, ou tout au moins la majorité des gens. La rupture et le détachement ne font donc pas partie de nos plans.

    De plus, cette idée est stimulée par l’idée de l’amour romantique, selon laquelle lorsque la relation se brise, nous pensons que notre vie est terminée, que tout est paralysé et qu’on ne peut pas continuer.

    Pensez à cela : avez-vous mal ou est-ce votre esprit qui crée cette douleur ? Parfois, ne pas voir la situation avec perspective provoque que nos émotions et nos sentiments soient confus.

    Je ne veux pas le laisser partir car je l’aime ou parce que je me sens blessé ?

    3. Sortir de la zone de confort

    Beaucoup peuvent la confondre avec la peur de la solitude, mais cela va bien au-delà. Nous avons peur de perdre cet état si confortable dans lequel nous sommes, car le changement nous a toujours terrorisé.

    Vous avez vécu une situation avec votre conjoint pendant de nombreuses années et changer cela est ce que vous rejetez. Vous pense que vous êtes en sécurité dans cette situation car vous avez peur que tout aille bien plus mal.

    Mais de quoi avez-vous peur ?

    Parfois, nos peurs sont complètement infondées.

    À de nombreuses reprises, nous sommes accrochés et obligés de sortir de notre zone de confort. Cela ne nous plaît pas, mais quand nous n’avons plus le choix, le refuser ne doit pas être une alternative.

    N’ayez pas peur du changement, pensez que si votre relation allait mal, le mieux est d’emprunter un autre chemin. 

    20-short-to-medium-hairstyles-2-500x356

    Souvent, nous n’arrivons pas à laisser partir son ex car nous ne nous sentons pas suffisamment en sécurité pour affronter la vie sans cette personne qui est restée à nos côtés pendant si longtemps. C’est ce que l’on appelle égoïsme. 

    Nous devons apprendre à lâcher prise, car il n’y a qu’ainsi que nous pourrons aller de l’avant. De plus, nous commettons une grosse erreur concernant l’amour romantique : nous pensons qu’il n’y a pas de vie au-delà de notre conjoint.

    Une rupture de couple ne signifie pas que votre vie se termine, elle implique la fermeture d’un chapitre. Mais depuis quand un livre a-t-il eu un seul chapitre ?

    Commencez à tourner les page et continuez à écrire le livre de votre vie. Il vous reste encore de nombreuses expériences à vivre.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment soulager les douleurs causées par les varices

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Même si le facteur génétique est déterminant dans l'apparition des varices, vous pouvez les éviter en adoptant un régime alimentaire équilibré, en évitant d'être en surpoids et en buvant deux litres d'eau par jour.
     
     
     

    Ce problème est très fréquent dans la population adulte mondiale : près de 50% des femmes de la planète ont des varices.

    Celles-ci peuvent causer des douleurs et des gênes que tous ceux qui en souffrent cherchent à éliminer.

     

    Si vos jambes vous paraissent inesthétiques à cause de ces petites araignées vasculaires, si elles vous pèsent à la fin de la journée et qu’elles ne vous laissent pas dormir tranquille, lisez la suite de cet article, dans lequel nous allons vous expliquer comment soulager vos douleurs.

    Qu’est-ce qu’une varice et pourquoi est-elle douloureuse ?

    vous-souffrez-de-veines-varices-500x334

    Les varices sont des veines dilatées et enflammées, qui sont très proches de la surface de la peau (elles se voient et elles se touchent sans problème).

    Elles ont généralement une couleur bleu foncé ou violacée et, dans certains cas, elles sont si importantes qu’elles forment des aspérités sur la peau. Elles provoquent des crampes, une sensation de lourdeur et de vives douleurs. Certaines femmes peuvent également expérimenter des démangeaisons.

    L’insuffisance veineuse est l’élément déclencheur des varices. Quand le sang ne parvient pas à revenir correctement des jambes jusqu’au cœur, il reste bloqué dans certains capillaires et produit ce que l’on appelle des veines variqueuses.

    Le facteur le plus important qui influe sur leur apparition est la génétique. Si votre mère ou votre grand-mère a souffert de varices, il est fort probable que vous en souffriez également.

    Des astuces pour réduire ou éviter les douleurs causées par les varices

    Les conseils que nous allons vous donner dans la suite de l’article vont vous permettre de prévenir les épisodes douloureux dont vous souffrez habituellement et de réduire tous les symptômes que vous commencez à ressentir lorsque les crampes et la sensation de lourdeur font leur apparition.

    Faire un peu d’exercice

    Le sport est un allié pour notre santé, de manière générale. Nous le savons tous.

    Mais si vous souffrez d’une prédisposition génétique à souffrir de varices, nous vous recommandons que vous pratiquiez une discipline de faible intensité, comme le yoga, la natation ou le vélo, par exemple.

    Vous pouvez également faire de la marche. Ne choisissez pas des activités trop intenses, car les mouvements brusques et soudains peuvent aggraver vos symptômes.

    Utiliser des chaussures confortables

    utiliser-des-chaussures-confortables-500x323

    Les talons hauts sont élégants et redessinent nos jambes, mais ils peuvent également nous causer divers problèmes de santé.

    Lorsque nos chaussures sont trop serrées, le sang ne peut pas circuler librement et il a du mal à revenir jusqu’au cœur.

    Ce conseil est également valable pour les chaussettes et les pantalons moulants, qui exercent une pression intense sur les chevilles et l’intégralité des jambes.

    Nous vous conseillons de porter des chaussures légères durant la majeure partie de la journée, surtout si vous allez devoir rester debout pendant plusieurs heures.

    Si votre travail exige que vous portiez des talons, mettez-les dans votre sac jusqu’à temps d’arriver au travail, puis enfilez-les à ce moment-là.

    Surélever les jambes

    Une fois que vous êtes de retour chez vous, prenez un moment pour surélever vos jambes. Cela peut légèrement vous faire mal au début.

    Vous allez avoir l’impression d’avoir des fourmis un peu partout dans les jambes, mais c’est simplement parce que le sang est en train de se remettre à circuler correctement.

    Si vous décidez de vous asseoir dans votre canapé, mettez vos jambes sur une table légèrement plus haute devant vous. Si vous êtes allongé, vous pouvez appuyer vos talons en hauteur sur un mur.

    Pour dormir, mettez des petits coussins juste sous vos jambes.

    Toutes ces options sont idéales pour faciliter le retour veineux.

    Changer de position

    Le travail routinier que nous faisons tous pour la plupart nous oblige bien souvent à être assis ou debout. Les deux positions ne sont pas bonnes pour la santé de nos jambes si nous les maintenons trop longtemps.

    Ce phénomène fait partie des causes principales de l’apparition des varices.

    Voilà pourquoi il est idéal de changer fréquemment de position tout au long de la journée.

    Si vous êtes à votre bureau régulièrement, n’hésitez pas à vous lever lorsque vous passez un coup de fil. Si vous travaillez dans un magasin, n’hésitez pas à profiter des moments de calme pour vous asseoir un peu.

    Se masser

    Il n’est pas nécessaire d’aller dans un salon pour recevoir un bon massage. Vous pouvez le faire directement chez vous.

    Faites très attention à ne pas exercer trop de pression sur vos jambes par contre.

    Le mouvement que nous vous conseillons est simple : appuyez légèrement sur la zone touchée et sur les contours des veines saillantes. Répétez l’opération tous les jours, pendant 15 minutes à chaque fois.

    Pour que les résultats soient optimaux, vous pouvez utiliser de l’huile essentielle de thym, de romarin ou de lavande, qui disposent toutes de propriétés stimulantes pour la circulation sanguine.

    Adopter un régime alimentaire adapté

    un-regime-alimentaire-equilibre

    Une consommation très modérée de graisse, d’hydrates de carbone et de sucre est vitale pour que vos veines soient plus saines et pour que vous évitiez d’être en situation de surpoids.

    Ne buvez pas non plus beaucoup d’alcool ou de café, tout en essayant de consommer 2 litres d’eau par jour.

    Votre régime doit être basé sur des fibres, des antioxydants et du potassium. Consommez des fruits et légumes crus pour réduire drastiquement la sensation de lourdeur que vous pouvez ressentir parfois dans vos jambes.

    Des remèdes maison pour les varices

    En plus de changer certains de vos habitudes quotidiennes, vous pouvez profiter des bienfaits des plantes, des fruits et des huiles pour réduire tous les symptômes provoqués par des varices.

    Le calendula

    Cette plante va vous permettre de réduire la couleur des varices et de rendre vos veines moins vulnérables à ce processus dégénératif.

    De plus, le calendula est anti-inflammatoire, réduit les gonflements et répare les tissus abîmés.

    Réalisez un massage avec une crème à base de cette fleur avant d’aller vous coucher.

    L’hamamélis

    eau-d-hamamelis

    Cette plante est astringente et agit sur tout notre système circulatoire. Elle nous permet de désenflammer notre corps et de soulager les lourdeurs provoquées par les varices.

    Vous pourrez trouver de l’huile essentielle d’hamamélis dans les boutiques naturelles. Nous vous conseillons d’en appliquer chaque soir sur vos jambes, en réalisant un massage doux.

    Les myrtilles et les airelles

    Ces fruits sont parfaits pour tous les troubles du système circulatoire. En effet, ils sont vasodilatateurs et renforcent les parois des veines. Ils vont également vous apporter des vitamines et des bioflavonoïdes.

    N’hésitez pas en manger une poignée par jour, en milieu de matinée ou en guise de dessert par exemple.

    Le cyprès

    Ce produit est utilisé pour tous les problèmes en lien avec l’appareil circulatoire et les inflammations des veines. Achetez des feuilles de cyprès et préparez-les sous la forme d’une infusion.

    Vous pouvez la boire ou l’appliquer avec un coton sur les zones touchées de vos jambes.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les psychologues lancent un avertissement :

    Ne laissez pas vos enfants regarder PEPPA PIG

     

     

     

     

    1003

     

     

    Des experts de l’Université de Harvard ont réalisé une étude dont les résultats sont assez surprenants : Les scientifiques découvrent que Peppa Pig est l’une des principales causes du mauvais comportement chez les enfants qui le regardent.

     

     

    Ce film d’animation a connu un large succès. Il y a beaucoup de jouets, t-shirts, et bien d’autres choses à l’effigie de ce personnage.

    Selon les experts, il existe une preuve irréfutable basée sur des expériences qui démontre la mauvaise influence de ce personnage sur les petits.

    En effet, un nombre croissant de parents sont très mécontents du contenu mal approprié de la série.

    Beaucoup se plaignent et déclarent que leurs fils et filles ont commencé à copier le comportement « méchant » du petit porc et son jeune frère, George. Certains parents interdisent même le programme parce que leurs enfants se conduisent mal en adoptant les gestes du petit Pig.

    Un père très mécontent de la façon dont son fils de quatre ans joue dans des « flaques boueuses » sur son chemin à l’école en copiant le passe-temps favori de Peppa.

    D’autres ont indiqué que leurs enfants avaient commencé à crier « gâteau au chocolat » lors du petit déjeuner, toujours en copiant George Pig. Une mère a écrit sur le site parental Mums net que sont fils dit « beurk » à chaque fois qu’elle lui donne des légumes et ne veut manger que des gâteau au chocolat.

    En se concentrant un peu sur les traits de caractère du petit cochon on s’aperçoit facilement que :

    • Il souffre du syndrome de supériorité;
    • Il a un comportement déplacé;
    • Il impose ses idées indépendamment de l’opinion des autres;
    • Il est impoli;
    • Il aime en outrance la compétition sans vouloir perdre;
    • Il est intolérant;
    • Il est irrespectueux
    • Il est envieux;
    • Il est arrogant;
    • Il est trop fier.

    Le Dr Aric Sigman, psycholgue, déclare que les parents étaient naïfs s’ils pensent que les dessins animés n’avaient pas d’influence sur le comportement des plus petits.

     

    Il rajoute que ces dernières années, il y avait eu une « augmentation significative » chez les enfants de comportements bizarres, comme à titre d’exemples : Contradiction, malice, questionnement outre mesure, agressivité et manque de respect. Toutes ces défaillances comportementales ont été copiées à partir de dessins animés.

    D’après la même source, 80% du développent du cerveau de l’enfant se réalise lors des trois premières années. Si il passe trop de temps à regarder la télévision, il adoptera sans le vouloir le comportement de ses héros de bandes dessinés.

    Le rôle des parents devient primordial concernant le choix des programmes à visionner et surtout dans la diversification des activités pour éviter que l’enfant vive dans un monde imaginaire.

     

     

     

     

     

     

    Sources :
    www.dailymail.co.uk
    cuisine-et-sante.net

    sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comptes à rendre

     
     
     
     
     
     

     
     
     

    Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même.
    Romains 14.12

     

    La mère de l’écrivain Guy de Maupassant, après avoir vu son fils sombrer dans la folie, n’avait plus qu’un désir : mourir vite. Elle ne croyait aucunement à la possibilité d’une survie :
    – Je suis bien tranquille, disait-elle. La vie n’aurait aucun sens si Dieu existait. Et s’il existe, nous verrons bien : il a des comptes à me rendre.
    Il faut dire que la mère de l’écrivain avait eu une conduite légère, sa vie durant. Pour sa part, Guy de Maupassant était riche, eut un amour immodéré de la bonne chère et des femmes. Ayant été élevé dans une institution religieuse, il en avait trouvé l’ambiance insupportable et s’était détourné à jamais de Dieu.
    La Bible est formelle sur ce point : ce n’est pas Dieu qui a des comptes à nous rendre ; c’est bien plutôt nous qui devrons rendre compte à Dieu pour nous-mêmes.
    Nous sommes responsables devant Dieu de l’utilisation de tout ce qu’il nous a confié : notre vie, nos biens, nos facultés, nos possibilités. Aucun d’entre nous n’a jamais été irréprochable au sujet de cette responsabilité. Nous serions donc condamnés à jamais si Dieu, dans son amour, ne nous offrait son pardon et la vie nouvelle en Jésus-Christ.
    Il n’en reste pas moins vrai que nous avons à bien gérer notre vie, puisque nous devrons en rendre compte à Dieu.

     

    Lucien Clerc

    2415447381_c8c6e965c3_m

    Source : vivreaujourdhui.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 5 choses pour lesquelles il faut cesser de se sentir coupable

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Ne vous sentez pas coupable car vous recherchez votre propre bien-être. Ne permettez pas aux opinions des autres de vous culpabiliser quand vous ne faites pas ce qu'ils veulent que vous fassiez. Pensez à vous.
     
     
     

    Quand était la dernière fois où vous vous êtes senti coupable de quelque chose ?

    Un mot hors de propos, un oubli ou une remarque peu opportune envers quelqu’un. Ce sont des choses que nous vivons tous très souvent.
     

    Il faut à présent savoir que le sentiment de culpabilité est lié à notre conscience morale. C’est un indicateur de la propre personnalité et un reflet de nos valeurs, ainsi que de notre éducation.

    Se sentir coupable de quelque chose et permettre aux remords nous « rappeler à l’ordre » de temps en temps nous aide à nous améliorer. C’est adapté et nécessaire.

    Cependant, comme cela arrive dans ces cas, le bien-être psychologique et émotionnel dépend de l’équilibre. Et les excès ne sont pas bons.

    L’accumulation de cette culpabilité qui nous limite et qui entrave notre liberté personnelle n’est pas saine ni adaptée. De fait, nous sommes sûrs qu’aujourd’hui, vous supportez dans votre cœur de nombreux poids en lien avec la culpabilité.

    Dans cet article, nous allons vous proposer d’approfondir ce sentiment. Réfléchissez-y pour vous rendre compte qu’effectivement, il y a de nombreux comportements quotidiens liés à ce sentiment de culpabilité.

    Pourquoi devez-vous arrêter de vous sentir coupable ?

    femme-de-dos

    1. Dire « non » quand on le ressent

    Pratiquer l’assertivité est essentiel pour notre auto-estime. Dire « non » à quelque chose quand nous le pensons, quand nous le ressentons et quand nous en avons besoin est un acte de courage personnel que nous devrions tous mettre en pratique.

    • Exprimer un refus c’est dresser des murs pour nous protéger. Mais c’est aussi proposer aux autres un type d’information relationnelle qui leur fait comprendre où se trouvent les limites.

    Il est nécessaire de commencer à cesser de se sentir coupable pour dire « non » quand c’est nécessaire.

    2. Faire ce que vous voulez quand vous en avez besoin

    Nous savons que ce n’est pas facile. Nous comprenons qu’aucun d’entre nous disposons de cette liberté totale et absolue qui nous satisferait systématiquement.

    • À présent, à l’intérieur de ces « limites », se trouve l’auto-négociation.
    • Je mérite un après-midi libre pour moi-même. Je mérite ce petit caprice, je mérite de prendre soin de moi, de me regarder et de tenir compte de mes besoins…
    • N’hésitez pas à mettre cela en pratique quand votre esprit en a besoin. Laissez de côté votre mauvaise conscience et permettez-vous ce dont vous avez besoin sans vous sentir coupable.

    3. Exprimer votre opinion à tout moment

    Vous avez une voix, vous disposez de valeurs et de sentiments déterminés. Alors, pourquoi devez-vous vous sentir coupable car vous exprimez votre opinion au moment opportun ?

    • Cela nous fait peur car nous ne voulons pas blesser. Nous craignons de donner une image de nous-même que les autres n’attendent pas. Nous avons peur de les décevoir, ou même de provoquer de la déception lorsque nous disons la vérité.
    • Nous ne devons pas tomber dans ces abîmes si destructeurs à cause de la culpabilité. La vérité doit toujours être dite, mais sans provoquer ce dommages basés sur l’agression.
    • La vérité qui aide à comprendre et à mettre des limites personnelles est nécessaire. 

    Faites-le, exprimez à voix haute ce que vous pensez, ce que vous ressentez et ce qui vous semble bien. Se taire, accepter et dissimuler les choses sont des actes immatures qui nous détruisent petit à petit.

    femme-cage-sur-la-tete-1-500x319

    4. Éloignez-vous de qui ne vous fait pas de bien

    C’est sans aucun doute l’un des soucis les plus problématiques de notre quotidien : les interactions sociales de qualité médiocre.

    • Même si le terme « personne toxique » est à la mode, en réalité, nul besoin qu’un ami ou un proche soient toxiques pour ne pas nous plaire.
    • Il y a des personnes qui nous mettent mal à l’aise, avec qui nous ne nous entendons pas. Ce ne sont pas de « mauvaises personnes », ce sont seulement des personnalités qui ne nous conviennent pas. Voilà tout.

    Que vous le croyez ou pas, vous n’êtes pas obligé de bien vous entendre avec tout le monde. Ne vous sentez pas coupable si vous choisissez la simple distance à la fausse courtoisie.

    5. Ne vous sentez pas coupable car vous n’accomplissez pas vos objectifs

    Il n’existe pas de pire ennemi que votre propre esprit. Parfois, nous avons des attentes si élevées sur ce que nous devrions atteindre que vous ne pouvons que souffrir de ne pas y arriver.

    • Nous sommes tous passés par ces périodes où nous nous sentons coupables de ne pas donner le meilleur de nous aux autres.
    • Coupables de ne pas obtenir ce travail rêvé. Coupables de ne pas perdre tout le poids que nous aimerions perdre. Nous sommes esclaves du malheur que nous nous créons nous-même.
    • Il faut couper ces liens malsains et nous libérer de ces prisons. Ne vous fixez pas d’objectifs trop élevés. Luttez pour ce que vous souhaitez mais avant tout, soyez humble et respectez-vous en tant que personne.

    femme-et-libellules-500x327

    Pour conclure, le sentiment de culpabilité peut parfois être adapté. Il est lié à notre conscience moral et nous aide à nous améliorer dans de nombreux cas.

    Cependant, quand nous sommes obsédés par des choses dont nous avons parlées ici, le malheur et la dépression pointent le bout de leur nez.

    Ne permettez pas cela. Acceptez vos responsabilités, mais épanouissez-vous avec les bonnes décisions. Celles qui vous permettent d’être libre et heureux.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Connaissez-vous le pouvoir anticancerigène des pépins de raisin ?

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Grâce à leur apport en antioxydants et en nutriments, les pépins de raisin altèrent l'environnement nécessaire au développement de cellules tumorales, ce qui les empêche de causer des dommages importants à notre organisme.
     
     
     

    Les traitements pour combattre le cancer ont évolué de manière significative ces dernière années.
     

    Même s’il n’existe pour l’instant aucun traitement en mesure de faire disparaître totalement le cancer de manière certaine, la nature nous offre de nombreuses substances aux vertus anticancérigènes.

    Si la plupart des remèdes que nous utilisons sont pharmacologiques, certains experts recommandent d’opter pour des alternatives naturelles afin de réduire les risques et de minimiser les effets des éléments pathogènes sur notre organisme.

    Même si bien souvent nous l’ignorons, des ingrédients qui sont à notre portée peuvent nous aider à améliorer les défenses naturelles de notre organisme et à éviter de souffrir de certaines maladies dangereuses.

    Parmi ceux-ci, nous allons aujourd’hui vous parler d’un ingrédient qui a des effets très positifs dans la prévention et dans la lutte contre différentes formes de cancer.

    Il s’agit des pépins de raisin, un aliment qui est devenu très populaire ces dernières années grâce à ses nombreuses vertus médicinales.

    Nous allons vous en dire plus dans la suite de cet article.

    Les pépins de raisin, des alliés contre le cancer

    pepins-de-raisin-harlanh

    Les raisins font partie de l’alimentation régulière de millions de personnes à travers le monde, même si la plupart d’entre elles jettent bien souvent leurs pépins, alors qu’ils ont des vertus incroyables pour notre santé.

    Ils concentrent une grande quantité de nutriments essentiels qui, même s’ils ne satisfont pas tous les besoins journaliers de l’organisme, contribuent à maintenir notre système immunitaire dans un état de fonctionnement optimal.

    Grâce à leur forte teneur en substances antioxydants, de nombreuses entreprises cosmétiques et médicales les utilisent pour élaborer des remèdes contre diverses pathologies.

    Mais c’est seulement lorsqu’ils sont consommés bien frais que les raisins apportent à notre corps tous leurs bienfaits pour optimiser le fonctionnement de nos organes les plus importants.

    Leur effet le plus intéressant est celui qui les rend capable de détruire les cellules cancéreuses qui peuvent se développer dans n’importe quel endroit de notre organisme.

    Tout indique que c’est grâce à un composé bio-actif, connu sous le nom de B2G2, qui dispose de vertus antioxydantes exceptionnelles, qu’ils sont capables de freiner le développement des tumeurs, en altérant l’environnement dont elles ont besoin pour se développer.

     

    Ils altèrent l’ADN des cellules cancéreuses

    prevenir-le-cancer-500x334

    Dans une étude récente, publiée par la revue Nutrition and Cancer, des chercheurs ont révélé que l’extrait de pépins de raisin pouvait permettre de détruire les cellules malignes des tumeurs, sans altérer les cellules saines.

    Ainsi, ils auraient un impact bien moins néfaste que les traitements conventionnels.

    Les responsables de cette étude ont déterminé que les antioxydants et les nutriments de ce supplément permettaient d’altérer les conditions dont ont besoin les cellules tumorales pour proliférer.

    Concrètement, les pépins de raisin sont capables d’altérer l’ADN des cellules cancéreuses car ils augmentent l’oxygène réactif présent dans l’organisme, ce qui permet de faire baisser les risques de survenance d’un cancer de plus de 67%.

    Ils sont riches en antioxydants

    Les principaux bienfaits des pépins de raisin sont dus à leur teneur en antioxydants, comme les phénoliques et les proanthocyanidines.

    Ces substances permettent de protéger l’organisme des dommages causés par l’action des radicaux libres et, par voie de conséquence, de freiner l’oxydation cellulaire.

    Ils contiennent également de la vitamine C et du bêta-carotène, deux substances bien connues pour leur capacité à augmenter les défenses naturelles de l’organisme, et donc à le protéger face à de nombreuses maladies.

    Ils permettent de purifier le sang

    depurer-le-sang-500x316

    C’est l’un des principaux bienfaits des pépins de raisin. Grâce aux substances antioxydantes qu’ils contiennent et que nous venons de décrire, ils nous permettent de dépurer notre sang, c’est-à-dire de le purifier des déchets qu’il contient, et qui proviennent des médicaments, des produits chimiques et des autres substances nocives avec lesquels notre organisme entre en contact.

    Leurs propriétés présentent également l’avantage d’améliorer notre circulation sanguine, d’empêcher la formation de thromboses et de favoriser l’oxygénation des cellules.

    Ils réduisent les effets nocifs du tabac

    Les fumeurs actifs et passifs peuvent profiter des vertus des pépins de raisin pour leur organisme.

    Il a été prouvé que les extraits naturels issus de ces aliments permettent de minimiser les effets nocifs des produits toxiques contenus dans les cigarettes.

    Comme ils désintoxiquent notre sang et notre système lymphatique, ils nous permettent d’éliminer les déchets présents dans nos organismes et nettoient nos voies respirations. Ils ont, en plus de cet effet curatif, une action protectrice de nos poumons.

     

    Comment consommer des pépins de raisin ?

    pepins-de-raisin2

    La plupart des herboristeries et des boutiques naturelles proposent des capsules et des extraits de pépins de raisin que vous pouvez intégrer comme suppléments dans votre alimentation.

    Mais nous vous conseillons tout de même de consommer des raisins entiers.

    Ne dépassez 300 mg par jour.

    Pour changer un peu votre façon de les consommer, vous pouvez les intégrer dans :

    Connaissiez-vous tous ces bienfaits des pépins de raisin ? N’hésitez plus à en manger dès que vous en avez l’occasion !

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le vaccin contre la grippe provoque 5 fois plus d’infections respiratoires – Une étude de vaccinés vs non vaccinés

     

     

     

     

    vaccin contre la grippe

     

     

    Les études sur les adultes et enfants vaccinés vs non-vaccinés ont été rejetées par le gouvernement américain comme jugées « contraires à l’éthique », mais récemment, des chercheurs de Hong Kong ont mené cette étude importante.

     

     

    Le test a été mené sur des sujets vaccinés vs non-vaccinés en ce qui concerne le vaccin antigrippal. Ceci est probablement la seule étude réelle et récente dans laquelle un vrai placebo a été utilisé et comparé au vaccin.

    Les résultats sont stupéfiants. Ils montrent que les personnes qui avaient reçu le vaccin antigrippal souffraient 5,5 fois plus d’autres infections respiratoires que le groupe placebo.

    Si vous prenez le vaccin contre la grippe dans l’espoir de vous protéger contre la maladie, cela peut en fait aboutir au résultat contraire, en augmentant plus de 5 fois votre risque de tomber malade que si vous ne le preniez pas du tout. Ce résultat montrant un risque accru de 5,5 fois d’attraper une maladie respiratoire provient d’une étude publiée dans Clinical Infectious Diseases.

    Cette étude est différente des précédentes : c’était un essai en double aveugle contre placebo, où les chercheurs ont utilisé un placebo véritablement inactif (solution saline), à la place du vaccin antigrippal. La plupart des autres essais ont utilisé des placebos actifs, c’est-à-dire des substances qui contiennent des ingrédients réellement utilisés dans les vaccins, ce qui rendait les études non concluantes. Un fait qui n’est pas souvent mentionné dans les compte-rendus finaux.

    L’étude a suivi les participants sur une moyenne de 272 jours. Le vaccin antigrippal actif était le Vaxgrip de Sanofi Pasteur. L’essai a été conduit sur des enfants de 6 à 15 ans. 69 d’entre eux ont reçu le Vaxigrip et 46 ont reçu la solution saline placebo.

    En ce qui concerne l’efficacité contre la grippe, les auteurs ont écrit :

    Il n’y a eu aucune différence statistique significative concernant le risque d’infection de la grippe saisonnière confirmée entre ceux qui avaient reçu le VTI (vaccin antigrippal trivalent inactivé) et ceux qui avaient reçu le placebo.

    Ce qui signifie que le vaccin antigrippal n’a effectivement aucun avantage.

    Le fabricant du vaccin a essayé de l’occulter en ajoutant :

    Ceux qui ont reçu le VTI avaient des risques significativement plus faibles de contracter la grippe saisonnière sur la base de preuves sérologiques.

    En l’occurrence, les fabricants tentent de suggérer que, même si les personnes vaccinées ont réellement souffert de la grippe autant que celles qui ont reçu le placebo, elles en ont tout de même bénéficié en fin de compte en raison des « preuves sérologiques ». Cette « preuve sérologique » consiste en anticorps produits à la suite du vaccin, ce qui est en fait la méthode classique pour déterminer l’efficacité d’un vaccin.

    Toute cette histoire s’aggrave lorsqu’on constate les résultats montrant que les vaccinés ont eu 5,5 fois plus de maladies respiratoires. Voici le détail des résultats :

      Vaccinés Placebo (saline)
    Toutes grippes saisonnières     58       88
    H1N1 (Grippe Porcine « pandémique »)     58          0
    Total des cas de grippe    116        88
    Virus non grippaux    
    Rhinovirus (rhume commun)    230         59
    Virus Coxsackie et Virus Echo    160           0
    Autres virus respiratoires      97         29
    Total des autres virus    487         88

    Même si les fabricants essaient de prétendre le contraire, nous pouvons voir aux résultats qu’il y avait un total de 116 cas de grippe dans le groupe vacciné, et 88 dans le groupe placebo ; ce qui signifie que ceux qui ont été vaccinés étaient 5,5 fois plus susceptibles de contracter une maladie respiratoire confirmée.

     

    Il y a aussi d’autres maladies respiratoires que les gens étaient plus susceptibles de contracter après avoir été vaccinés contre la grippe. Le tableau indique le Coxsackie et le virus Echo, qui sont tous les deux connus pour causer la méningite, la paralysie, l’hépatite et des troubles cardiaques. La même chose est vraie du virus de la polio même s’il est moins commun. Il provoque également une maladie respiratoire habituellement mineure, mais dans certains cas rares, il peut entrainer le même préjudice que le Coxsackie et l’Echovirus.

    Implications

    Les implications de cette étude sont assez graves.

    Les chercheurs suggèrent :

    Le VTI pourrait augmenter l’immunité contre la grippe au détriment de l’immunité réduite vis-à-vis de virus respiratoires par un mécanisme biologique inconnu. Une autre hypothèse serait que nos résultats pourraient s’expliquer par l’immunité non spécifique temporaire après l’infection par le virus de la grippe, par le biais de la réponse à médiation cellulaire, ou, plus probablement, la réponse immunitaire innée à l’infection.

    Plus simplement, le fait d’injecter des anticorps dans le corps est probablement néfaste pour la réponse immunitaire à médiation cellulaire, qui est la partie protectrice du système immunitaire ne nécessitant pas le développement d’anticorps.

    Pour résumer, cette étude a démontré :

    • Les vaccins antigrippaux ne présentent aucun avantage.
    • Les vaccins grippaux provoquent un nombre extrêmement accru de maladies respiratoires.
    • Les vaccins contre la grippe – et très probablement d’autres vaccins – nuisent à la réponse immunitaire innée à médiation cellulaire, qui se traduit par une augmentation significative des incidents de maladies infectieuses.

    Nous sommes constamment trompés sur les dangers des vaccins. La FDA américaine, le CDC (centre de contrôle des médicaments), et le NIH (Institut national de la santé), le NHS britannique (Service national de la santé), le MHRA (Agence de régulation des produits de santé et médicaments), DOH (Ministère de la santé), ANPHA (Agence australienne nationale de la santé préventive), les autorités canadiennes de la santé, plus WHO international (OMS), ainsi que de nombreuses autres institutions similaires ne veulent que nous maintenir dans la confusion.

    Ils utilisent la peur pour maintenir la population effrayée de ne pas vacciner leurs enfants, alors que la triste vérité est que généralement, ces vaccins n’existent pas pour nous protéger, mais pour produire de l’argent pour les industries pharmaceutiques qui les créent.

     

     

     

     

     

    Sources : www.organicandhealthy.org

              sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • NUL N’EST TROP PETIT
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "La fillette dit un jour à sa maîtresse : "Ah ! si seulement mon maître se présentait au prophète qui est à Samarie. Celui-ci le guérirait tout de suite de sa lèpre." 2 Rois 5-3
     
     

    Une voiture à l'intérieur de laquelle se trouve un couple et des enfants en bas âge roule à vive allure. Les parents n'ont pas l'air très bien, la mère a les mains sur son visage et le père visiblement excité lui crie dessus.

    Au travers d'une parole, Dieu peut faire de grandes choses dans une vie.
    Tout à coup, une louange ce fait entendre par la voix d'un petit garçon d'à peines sept ans. Les paroles de ce chant qu'il fredonne disent " Ta paix est une rivière. Ton amour est une montagne. Le vent de ton Esprit souffle de partout. Ta joie qui nous inonde. Est une fontaine qui guérit…". A l'écoute de cette louange, je me suis tu pour écouter mon enfant appeler Dieu à notre secours et venir nous apporter sa paix.

    La lèpre, avait frappée le chef de l'armée syrienne Naaman. En voyant son état, une petite fille juive asservie à son service va prodiguer une parole, qui aura un impact extraordinaire sur sa santé : Il faut qu'il aille voir l'homme de Dieu !  

    Il n'en fallait pas plus pour que Naaman, se mette en route à la rencontre du prophète Élisée. Et là, grâce à cette petite parole imprégnée d'une grande foi, il va pouvoir expérimenter la guérison divine et ainsi reconnaître la grandeur de Dieu. "Maintenant je sais que sur toute la terre il n'y a pas d'autre Dieu que celui d'Israël. " 2 Rois 5-15

    Chaque jour, diverses opportunités se présentent à nous devant lesquelles nous n'osons pas parler de Dieu. Une personne d'une classe sociale ou religion différente de la notre ou une maladie incurable... Sont autant de raisons pour nous taire, et nous amener à sous-estimer la puissance inégalable de Dieu.

    Pourtant, à l'exemple de cette petite fille nul ne devrait se sentir trop petit pour parler de Dieu. Sachant, qu'au travers d'une parole, Dieu peut faire de grandes choses dans une vie.

    "Ah! Seigneur Eternel, Voici, tu as fait les cieux et la terre Par ta grande puissance et par ton bras étendu: Rien n'est étonnant de ta part. " Jérémie 32.17

    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur je veux parler de toi ! Utilise moi pour manifester ta grandeur au sein de ce monde. Au nom de Jésus.

     

    Yannis Gautier
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Avant tout, je serai l’héroïne de ma propre histoire,

    non pas la victime

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Être l'héroïne ou la victime dépend de notre attitude face aux choses. Même si cela nous coûte, nous devons avant tout penser à nous-même et ne pas permettre l'altération de nos droits.
     
     
     

    On dit souvent que dans la vie, on n’a que deux options : être héros ou être victime. Cependant, nul besoin d’arriver à des extrêmes subtiles.

     

    Il suffit, tout simplement d’être soi-même.

    Nous savons bien que parfois, le défi d’être soi-même s’entrechoque avec les intérêts des autres.

    La cohabitation n’est pas facile mais, malgré les difficultés et les possibles désaccords, nous ne devons jamais tomber dans le piège du victimisme de nos propres histoires, de nos cartes personnelles. 

    Les coups de la vie sont ceux-là mêmes qui nous apprendront à être résilient Si nous ne sommes pas capables de donner une voix à nos besoins et des réponses à nos vides, nous serons comme des naufragés à la dérive sur ces mers si houleuses.

    Alors, souvenez-vous : soyez toujours vous-même. Soyez le héros de l’histoire que vous souhaitez raconter aux vôtres demain.

    Être victime est une option, mais ce n’est jamais le meilleur chemin

    Nous commencerons pas différencier, pour commencer, la victime du victimisme. Nous sommes sûrs que tout au long de votre expérience, vous avez connu de nombreuses personnes qui font usage du victimisme.

    Il s’agit d’un type de manipulation et de gestion émotionnelle réellement destructive. C’est une attitude qui consiste à projeter sur les autres la responsabilité sur tout ce qui arrive. 

    • Ils immiscent la mauvaise conscience chez l’être aimé pour qu’il se sente coupable de presque tout.
    • S’ils souffrent de mal de tête ou de mal être, c’est à cause des déceptions que nous leur causons.
    • Le victimisme est une manière très efficace de contrôler en invalidant les autres.

    “Je te fais te sentir mal et je te fais culpabiliser afin que tu perdes ton estime de toi. Ta dignité est à présent sous ma coupe”

    • Le victimisme chronique est un trouble vraiment complexe qui va jusqu’à détruire des environnements familiaux et de nombreuses relations de couple.

    Cependant, voyons à présent les situations où se trouvent d’authentiques victimes. Celles qui agissent avec amour et qui sont détruites malgré leur noblesse.

    manipulateurs-500x423

    Quand on cesse d’être le protagoniste de sa propre histoire…

    Cette réalité est très commune chez les femmes. Beaucoup, petit à petit, cessent d’être les protagonistes de leur propre vie. Cependant, le plus complexe, c’est qu’elles le font pas amour, par tendresse envers les leurs.

    Voyons quelques exemples de cette réalité :

    • Nous débutons une relation et nous donnons tout.
    • Nous avons une famille et nous donnons tout pour les nôtres. Pour nos enfants et notre conjoint.
    • Nous aimons qui nous offrent ses racines. Nos parents, nos frères et sœurs…
    • Nous ne nous en rendons pas compte mais, parfois, nous focalisons toute notre énergie, nos émotions, notre temps et nos efforts sur les autres jusqu’à ce qu’au bout de quelques années, nous découvrions quelque chose d’inquiétant :

    Les autres se sont habitués à nous avoir systématiquement à leur disposition. À n’importe quelle heure et à tout moment.

    Ils prennent tout pour acquis, même vous. Il ne vous reste plus aucun espace personnel, vous n’avez plus de temps pour vous-même et finalement, vous êtes la victime de vos propres circonstances.

    Tout ce que vous avez fait a été fait par amour, mais l’amour des autres est parfois égoïste et asphyxie.

    Comment réagir face à ce type de situations ?

    leon-con-mujer

    Vous êtes victime, mais vous pouvez enfiler votre armure et cesser de l’être

    Vous êtes victime du manque de respect, de reconnaissance. Vous êtes victime de l’affection, des mots gentils. Vous avancez en regardant autour de vous, en attendant quelque chose. Vous espérez une consolation, du soutien, des câlins et un « merci pour tout ce que tu fais pour moi ». 

    Si c’est ce que vous ressentez en ce moment, il est temps de réagir.

    Les victimes ont un avantage : elles savent ce qu’est la douleur et la souffrance dans le silence. Ce qui est positif, c’est que vous semblez conscient que ce n’est pas ce que vous voulez.

    Découvrir en face nos démons nous aide à les bien mieux identifier.

    • Si vous savez ce que vous ne voulez pas dans votre vie, exigez ce dont vous avez besoin.
    • Enfilez une toute nouvelle armure. Il ne s’agit pas de prendre une épée et de tout détruire. Nul besoin de couper tout lien, toute relation et toute situation dans laquelle nous nous trouvons engoncé.
    • Le bon guerrier est sage et donne de la voix. Mettez des limites. Insistez sur le fait que vous les aimez mais que qui aime mérite aussi de la dignité.
    • Luttez pour vos espaces. Défendez ces moments pour vous seule, durant lesquels vous pouvez vous reposer, où vous pouvez déconnecter.
    • Si on vous demande un service, vous n’irez pas l’exiger en retour plus tard. Ce que vous demandez, c’est de la reconnaissance : vous le faites par affection et l’affection ne doit pas vous humilier, et encore moins être considérée comme acquise.

    affection

    Pour cesser d’être une victime, rien de mieux que s’asseoir et écrire sur une feuille nos propres lois. Faites une liste de choses que, dorénavant, vous ne permettrez plus. Cela doit à présent représenter votre contrat personnel avec vous-même.

    Devenez l’héroïne de votre propre histoire.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment nettoyer les vaisseaux sanguins

    des résidus de cholestérol en 40 jours

     

     

     

     

    citron-ail

     

     

    Un nettoyage régulier qui peut être effectué de plusieurs façons est fortement recommandé pour la libération des toxines du corps, en augmentant l’élasticité des vaisseaux sanguins. Dans cet article, nous vous présentons cette procédure de guérison très efficace.

     

     

    Le nettoyage est généralement effectué de diverses manières – à partir d’un régime particulier, la consommation de remèdes folkloriques, la plasmaphérèse et le nettoyage du sang au laser.

    Il est important de savoir que le nettoyage des vaisseaux sanguins en utilisant des médicaments provoque beaucoup d’effets secondaires. Leur utilisation est la dernière étape, et cela devrait être fait seulement si les autres moyens n’ont pas fonctionné.

    Voilà pourquoi le nettoyage des vaisseaux sanguins des couches de mauvais cholestérol est plus sûr et moins dangereux en utilisant des remèdes folkloriques. Mais assurez-vous d’êtes très prudent et de faire comme il faut afin de ne pas nuire à votre santé en aucune façon.

    L’ail et le citron sont considérés comme d’excellents nettoyeurs des vaisseaux sanguins, réduisant le niveau de mauvais cholestérol, renforçant les parois des vaisseaux sanguins et aidant à réduire le risque de maladies dangereuses telles que l’athérosclérose. Une teinture à base de citron et d’ail a été utilisée dans la médecine traditionnelle tibétaine et russe depuis plusieurs siècles.

    En outre, cette teinture médicinale empêche la formation de cellules cancéreuses, ce qui a été confirmé à plusieurs reprises par la recherche scientifique. L’ail contient de grandes quantités d’antioxydants, qui aident à la régénération et le rajeunissement.

    La teinture médicinale pour nettoyer les artères et les vaisseaux sanguins des dépôts de cholestérol

    Ingrédients nécessaires:

    • 4 gousses d’ail
    • 4 citrons moyens (avec leur pelure)
    • 3 litres d’eau bouillie

    Méthode de préparation:

    La première chose à faire est de couper l’ail et les citrons. Nettoyez, mettez les ingrédients dans un bol. Versez l’eau bouillante. Broyez bien et divisez le mélange obtenu dans 3 pots en verre. Versez l’eau bouillante jusqu’à ce que chaque pot soit plein. Couvrez les bocaux et laissez-les au réfrigérateur pendant 3 jours. Au bout de 3 jours remuez le mélange jusqu’à ce que vous obteniez un mélange homogène.

    Comment utiliser ce remède:

     

    Buvez 50 ml de ce remède par jour (en 3 fois), avant les repas. Cependant, le nettoyage des vaisseaux sanguins doit commencer avec des doses plus faibles (1-2 cuillères à soupe). S’il n’y a aucun effet indésirable, la dose doit être augmentée lentement jusqu’à ce que vous atteignez la dose nécessaire.

    La durée de ce traitement est de 40 jours. Le nettoyage des vaisseaux sanguins de cette façon est recommandé uniquement une seule fois par an. Après avoir terminé la dose que vous avez faite, consultez votre médecin.

    Après l’utilisation de ce remède, la circulation sanguine sera améliorée ainsi que la composition lipidique. Ce remède normalisera également la pression sanguine et aidera à améliorer la circulation sanguine. En plus, cette méthode permet de perdre l’excès de poids facilement.

     

     

     

    Sources :
    Healthy Food House
    Ma Plante

    sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le zona : de quoi s’agit-il ? Comment se manifeste-t-il ?

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Voici les symptômes qui permettent de reconnaître cette affection. Il est important de les connaître, car un traitement précoce permet d'accélérer la guérison.
     
     
     

    Le zona, qui se manifeste par une éruption très douloureuse, est causé par le virus varicelle-zona, le même virus qui est responsable de la varicelle. Le zona apparaît lorsqu’un virus qui affecte les cellules nerveuses se réactive au bout d’un certain temps et provoque une éruption ou des efflorescences.

    Voilà ce qui se passe : une fois que vous avez eu la varicelle, le virus zoster subsiste dans les tissus nerveux de l’organisme ; en réalité, il ne disparaît jamais, il est simplement à l’état latent ; mais le problème vient du fait qu’il peut se réactiver plus tard, et c’est à ce moment précis que le zona va se manifester ! 

    On pense que la raison pour laquelle le virus varicelle-zona se réactive a un rapport avec l’affaiblissement progressif du système immunitaire, lorsqu’on a eu la varicelle pendant l’enfance.

    Que se passe-t-il lorsque le virus se réactive ?

    Au moment où il se réactive, le virus commence à se propager par les nerfs et c’est précisément cette circonstance qui occasionne habituellement des picotements désagréables et des irritations sur les zones affectées. À ce moment-là, le virus circule dans tout le système nerveux et, en l’espace de deux ou trois jours, il atteint la peau. À l’instant où le virus arrive dans l’épiderme, il se produit une éruption de vésicules groupées et disposées sur le trajet du nerf affecté. La peau devient alors extrêmement sensible et douloureuse.

    Pouvez-vous développer un zona ?

    Si vous avec déjà eu la varicelle, il existe le risque qu’un zona apparaisse lors de la réactivation du virus. Cependant, le virus se réactive plus fréquemment chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou chez celles qui ont plus de 50 ans. Le risque devient plus grand en vieillissant. Le zona peut apparaître plus facilement aussi chez des patients qui suivent un traitement anti-cancer ou qui sont séropositifs. Chez ces derniers, il est même probable qu’il soit l’un des premiers symptômes qui avertissent d’une déficience du système immunologique.

    Le zona : quels en sont les symptômes ?

    Douleur

    1. Le premier symptôme correspond généralement à une forte douleur qui se manifeste d’un seul côté du corps, et qui s’accompagne de fourmillements et d’une irritation. L’irritation ou la douleur peuvent s’intensifier et sont dans la majorité des cas un signe précurseur de l’éruption qui va se produire.

    2. Un second symptôme qui peut se présenter correspond à la formation de lésions cutanées qui sont suivies par l’apparition de petites vésicules.

    Autres symptômes possibles :

    1. De la fièvre accompagnée de frissons
    2. Des ulcères génitaux
    3. Des douleurs articulaires
    4. Des malaises
    5. Des douleurs abdominales
    6. Des maux de tête
    7. Une inflammation des ganglions lymphatiques

    Si le virus affecte un nerf facial :

    1. Des troubles de la vision
    2. L’oeil peut se paralyser
    3. Une perte du goût
    4. L’abaissement de la paupière
    5. Une difficulté à mouvoir les muscles du visage

    Et aussi

    Il peut occasionner de la fatigue, une fièvre modérée et de légères douleurs musculaires.

    Le zona peut-il guérir ?

    Assurément, le zona guérit. Il est nécessaire de consulter un médecin pour qu’il établisse un diagnostic et qu’il vous prescrive le traitement adéquat pour combattre le virus. On utilise généralement des médicaments antiviraux qui permettent de soulager la douleur et de prévenir d’éventuelles complications ; ils permettent également de limiter la durée de la maladie.

    Les médicaments peuvent se prendre 24 heures après l’apparition des premiers symptômes, comme les douleurs et l’irritation. Pour guérir, il vaut mieux prendre les médicaments avant que n’apparaissent les vésicules.

    D’autre part, et dans la perspective d’une guérison rapide, nous vous recommandons de rester au lit jusqu’à ce que la fièvre baisse. Lavez les affaires non-jetables à l’eau bouillante ; maintenez votre peau bien propre et ne réutilisez surtout pas des affaires qui sont contaminées !

    Remarque…

    Le virus peut rester à l’état latent deux ou trois semaines, puis réapparaître de façon inattendue. Il est important que vous vous reposiez et que vous fassiez établir un diagnostic car, dans les cas les plus graves ou lorsque le virus affecte les nerfs moteurs, on peut souffrir non seulement d’une grande fatigue, mais également d’une paralysie momentanée ou permanente. De plus, la douleur peut être de faible intensité mais elle pourrait s’intensifier ou devenir insupportable ! Pensez donc à bien vous soigner et à vous reposer.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • QUE PENSEZ-VOUS ?
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    “Il est comme les pensées de son âme” Proverbes 23.7
     
     
    Vos croyances détermineront beaucoup de choses dans votre vie. Souvent, les gens pensent que ce sont leurs choix qui conditionnent leur destinée. C'est une pensée très superficielle ! Si vous y réfléchissez bien, vos décisions ne sont pas des causes mais plutôt des conséquences. Vous pourriez me dire : “Mais des conséquences de quoi ?" Eh bien, de votre manière de penser, de votre attitude.

    Croyez-vous que Dieu est plus grand que votre crise ? Qu'aucune arme forgée contre vous ne pourra prospérer ?
    Finalement, vos décisions ne sont que le résultat de ce que vous envisagez au plus profond de vous-même. La Bible est claire : “Il est comme les pensées de son âme" Proverbes 23.7. Ce que vous êtes aujourd'hui est en partie le fruit de vos convictions. Vos choix ne sont que les conséquences de vos croyances.

    Par exemple, ce que vous croyez de vos enfants dictera également les mots que vous emploierez en parlant d'eux. Si vous pensez qu'ils sont nuls, alors tous les choix que vous ferez pour eux les rabaisseront… Cependant, si vous pensez qu'ils sont brillants, alors vous les traiterez en louant leur intelligence.

    Voici une petite histoire humoristique pour illustrer ces propos : Un jour Mme Goldstein remonte la rue avec ses deux petits-enfants. Un voisin les apercevant, traverse la rue pour prendre des nouvelle de la famille et s'extasie : “Comme ils ont grandi ! Ça leur fait quel âge ?” Elle répond : “Le docteur à cinq ans, et l'avocat sept.” 

    Jésus est explicite : “Qu'il te soit fait selon ta foi (ta croyance)”. Alors en ce jour, que croyez-vous ? Que pensez-vous au plus profond de vous même ? Croyez-vous que Dieu est plus grand que votre crise ? Qu'aucune arme forgée contre vous ne pourra prospérer ? Que le Seigneur vous aime d'un amour infini et qu'il a pour vous des projets de paix ? Ou bien croyez-vous le contraire ?

    Une décision pour aujourd'hui

    Je décide de croire à ce que la Bible dit afin de ne plus me laisser intoxiquer par de mauvaises croyances externes.
     
     
    Patrice Martorano
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 5 permissions à vous octroyer dès aujourd’hui

    pour votre épanouissement émotionnel

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Même si cela semble contradictoire, les permissions qui doivent avoir le plus de valeur dans notre conscience sont celles que nous nous donnons à nous-mêmes. Ce que les autres pensent doit être secondaire.
     
     
     

    Nous parlons ici de permissions émotionnelles. Il est possible que personne ne vous en ait jamais parlé.

    De fait, on n’étudie pas cette matière à l’école et nos parents ne savent pas qu’ils devraient nous la transmettre.

     

    Les permissions émotionnelles sont les ingrédients les plus importants pour une vie digne, heureuse et équilibrée.

    Elles sont faites de libertés et d’émotions qui nous guérissent lors des moments difficiles.

    De plus, nous savons tous que la plupart du temps, nous concentrons notre existence sur l’extérieur.

    Nous nous inquiétons de savoir comment les autres vont nous percevoir, pour offrir le meilleur de nous et pour être bien vu.

    Cependant, pourquoi ne commençons-nous pas à tourner notre regard vers l’intérieur ?

    Que nous le croyons ou pas, c’est ainsi qu’on se réveille véritablement : en regardant vers l’intérieur pour être plus libre à l’extérieur.

    Dans cet article, nous vous proposons de découvrir quelles sont ces 5 permissions que l’on doit se donner pour favoriser son épanouissement personnel.

    Commencez dès aujourd’hui à les mettre en pratique. De fait, vous n’avez besoin que de deux choses pour y arriver :

    Courage et désir d’être heureux.

    Les 5 permissions pour votre épanouissement personnel

    Nous nous donnons des permissions au travail pour aller chez le médecin ou pour résoudre des choses administratives.

    De temps en temps, nous nous octroyons des petits plaisirs simples : sortir avec ses amis, s’acheter un livre, un vêtement, sortir se promener seul le soir…

    À présent Qu’en est-il des permissions de bonheur ? Quand a été la dernière fois où vous vous êtes dit à vous même : « je vais être heureux » ?

    Nous savons que ce n’est pas facile, que personne ne peut rompre tout d’un coup avec ses obligations pour faire ce qu’il veut.

    Cependant, la clé se trouve dans l’équilibre et avant tout, dans le fait de se donner la permission d’être heureux dans ce que nous faisons.

    Prenez note des 5 clés suivantes⋅

    mains-oiseaux-500x382

    1. Je me donne la permission d’être qui je suis et je ne change pour personne

    Peut-être que cela vous surprend mais nous changeons très souvent à cause des influences extérieures.

    Parfois, une relation de couple tourmentée et compliquée finit par effacer beaucoup de nos caractéristiques.

    • Nous cessons d’être qui nous sommes pour devenir l’ombre de quelqu’un. Nous oublions de prendre soin de nous, de nous écouter et petit à petit, nous vivons avec plus de peurs que d’illusions.
    • Ne changez pour personne. Défendez vos essences, vos valeurs, vos beautés intérieures ! Donnez-vous la permission de célébrer qui vous êtes sans avoir besoin de renoncer.

    2. Je me donne la permission de sentir et de me comprendre

    Cela nous arrive très souvent : nous nous sentons frustrés, en colère contre quelqu’un, blessés ou déçus.

    Au lieu de démêler ce nœud émotionnel pour le résoudre, nous le gardons au plus profond de notre cœur, en le cachant.

    • Nous pensons que ce n’est pas grave, et que « tout va bien » alors que ce n’est pas vrai.
    • Ne faites pas cela, donnez-vous la permission de sentir, pour comprendre, résoudre et guérir. La liberté émotionnelle est indispensable pour les fondations de notre bonheur.
    • D’autre part, le fait de comprendre ce que nous ressentons et comment certaines choses ou personnes nous affectent nous permet de mieux nous connaître.
      Donnez-vous la permission d’approfondir vos parties les plus sombres, dévoilez-les et guérissez-les.

    Cela vous obligera, sans aucun doute, à vous confronter à vos peurs et à ces problèmes non résolus que nous traînons tous au quotidien.

    femme-500x314

    3. Je m’octroie la permission de chercher ce que je désire

    Avant de chercher ce qui nous rend heureux, il faut savoir ce que nous voulons.

    C’est curieux mais beaucoup de gens vivent une grande partie de leur existence en ressentant ce vide intérieur où leurs propriétés ne sont pas claires et ils ignorent ce dont ils ont besoin pour être heureux.

    • Donnez-vous la permission d’atteindre le calme intérieur. Que personne ne vous amène d’amertume, que personne ne vous oblige à faire des choses qui ne correspondent pas à vos valeurs.
    • Donnez-vous la permission pour que chaque jour en vaille la peine. Peu importe que vous ayez des obligations et des devoirs : offrez-vous deux heures pour vous-même, en faisant ce que vous souhaitez.
    • Délimitez des objectifs à atteindre, alimentez vos rêves à court et à long terme.
    • Concentrez votre vie de manière à ce que, à chaque fois que vous ouvrez les yeux le matin, vos rêves vous poussent à aller de l’avant, à lutter pour eux.

    4. J’ai le droit d’avoir ma propre opinion, je m’octroie le droit de l’exprimer

    Ne vous taisez pas, pratiquez la sincérité chaque jour de votre vie. Vous sentirez ainsi cette congruence émotionnelle où ce que vous pensez et ressentez correspond à ce que vous faites et dites.

    lion-et-femme-500x348

    5. Je me donne la permission de refermer des pages

    Fermer des cycles et des étapes n’est pas quelque chose de simple. À tel point que beaucoup de gens refusent de le faire.

    Ils pensent qu’il est préférable de se taire, de supporter et de rester dans cette dynamique qui, même si elle nous rend malheureux, est la seule chose que nous avons.

    Ne faites pas cela : donnez-vous la permission d’être heureux et soyez capable de laisser de côté ce qui ne vous soutient pas, ce qui vous fait du mal, et ce qui n’est pas à votre taille.

     

    Refermez des étapes, dites oui aux changements qui arrivent pour du mieux et à ceux qui vous donnent de nouvelles opportunités pour être heureux.

    Choisissez de grandir de l’intérieur pour être heureux à l’extérieur. Octroyez-vous ces 5 permissions dès aujourd’hui !

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 10 raisons pour lesquelles la graine de chia est un aliment sain 

     

     

     

     

     

     

     

    Les graines de chia sont parmi les aliments les plus sains et les plus nutritifs de la planète. Elles sont plein de nutriments qui peuvent avoir des bénéfices importants sur le corps et le cerveau. Nous présentons 10 bénéfices pour la santé des graines de chia, qui sont soutenus et prouvés par des études scientifiques.

     

     

    1. Régule le sucre sanguin

    L’enveloppe de gélatine que créent les graines de chia lorsqu’elles sont exposées à des fluides peut empêcher l’approvisionnement en sucre dans le sang. Des études voient même les graines de chia comme un traitement naturel pour le diabète de type 2, en raison de la capacité de digestion lente.

    Fait supplémentaire: Elles contiennent deux fois plus de potassium qu’une banane.

    2. Aide à perdre de la graisse au niveau du ventre

    Le chia a un effet positif sur la glycémie, qui est aux prises avec une résistance à l’insuline, ce qui peut contribuer à une augmentation de la graisse dans l’abdomen. Certains ajoutent des graines de chia dans l’alimentation pour lutter contre cette résistance et aider votre estomac à se sentir et paraître bien.

    Fait supplémentaire: Meilleure source de glucides par rapport à toute autre céréale.

    3. Une grande quantité d’acides gras oméga-3

    Les graines de chia sont très riches en acides gras oméga-3, avec près de cinq grammes pour deux cuillères à soupe. Ces graisses sont importantes pour la santé du cerveau.

    Fait supplémentaire: Il ya huit fois plus d’oméga-3 que dans un saumon.

    4. Beaucoup de protéines

    Les graines de chia sont une excellente source de protéines pour les végétariens et ne contiennent pas de cholestérol. 30 grammes de graines de chia contient 4,4 grammes de protéines, près de 10 pour cent de votre apport quotidien idéal.

    Fait supplémentaire: « Ghia » est un mot maya antique pour « force ».

    5. Bonne alternative aux œufs

    Le chia est une excellente alternative végétalienne des œufs. La couche externe de la graine forme un gel quand il est mélangé avec du liquide et possède les mêmes propriétés que l’oeuf. Utilisez les graines de chia dans votre cuisine pour augmenter le niveau nutritionnel de la nourriture et des pâtisseries.

    Fait supplémentaire: Il contient sept fois plus de vitamine C que l’orange.

    6. Riche en fibres

    30 grammes de graines de chia a environ un tiers de l’apport quotidien recommandé en fibres pour les adultes. Les aliments riches en fibres sont aussi importants pour vous aider à vous sentir rassasié plus longtemps et à éviter les collations entre les repas, que pour une bonne digestion.

    Fait supplémentaire: Il ya plus de fibres que dans n’importe quelle sorte de noix.

     

    7. Du calcium pour des dents et des os sains

    Manger des graines de chia est 18 pour cent de l’apport journalier recommandé en calcium, ce qui donnera une grande amélioration dans la santé des os et des dents, et aide à prévenir les maladies osseuses comme l’ostéoporose.

    Fait supplémentaire: Elles contiennent cinq fois plus de calcium que le lait dans une portion.

    8. Maintient le coeur en bonne santé et heureux

    Tandis qu’elles améliorent la pression artérielle chez les diabétiques, les graines de chia peuvent également promouvoir un taux de cholestérol sain, et réduire le cholestérol total et les triglycérides, le mauvais cholestérol.

    Fait supplémentaire: Le Chia a aussi des niveaux d’antioxydants comparables à myrtilles.

    9. Contient du phosphore

    Le phosphore contribue à renforcer les os et les dents, et contribue à la croissance des cellules et des tissus. Les graines de chia contiennent 27 pour cent de votre apport quotidien recommandé en phosphore.

    Fait supplémentaire: Elles contiennent six fois plus de fer que les épinards.

    10. Bonne source de manganèse

    Bien que peu de choses soient connues sur ce nutriment, le manganèse est important pour votre santé. Il aide votre corps à traiter d’autres nutriments importants et aide à renforcer les os. 30 grammes (une portion) de graines de chia contient 30 pour cent de votre apport quotidien recommandé en manganèse.

    Fait supplémentaire: Contient environ 30 pour cent de l’apport quotidien de manganèse, de magnésium et de phosphore.

     

     

     

     

     

    Source : sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le syndrome de fatigue chronique (SFC) chez les femmes

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    La fatigue chronique peut réduire considérablement notre qualité de vie. Dans cet article, nous vous expliquerons comment la prévenir, quels sont ses symptômes et quels sont les traitements les plus appropriés pour la guérir.
     
     
     

    Le syndrome de fatigue chronique (SFC) est une maladie complexe qui affecte énormément la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes. D’après les statistiques, il y a cinq fois plus de femmes que d’hommes qui sont touchées par le SFC, c’est-à-dire que pour une raison particulière, elle touche plus de femmes. Des douleurs, une fatigue extrême, de la dépression… les effets de ce trouble sont multiples et il est important d’arriver à comprendre quelles en sont les causes et comment le traiter !

    Les effets du syndrome de fatigue chronique sont difficiles pour les personnes qui en souffrent, car d’une manière ou d’une autre, elles finissent par s’isoler dans leur propre maladie, car il leur est difficile d’aller travailler et même d’avoir une vie sociale. Tout effort implique une fatigue extrême et leur corps endolori les oblige à prendre du repos. Mais pourquoi cela arrive-t-il ? Et surtout, que pouvons-nous faire ? 

    Les symptômes du syndrome de fatigue chronique

    Fatigue chronique2

    Les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique affirment que chaque jour est pour eux un défi à surmonter. Les symptômes de cette maladie gênante et douloureuse sont multiples et correspondent tous à un même patron :

    • Les symptômes se manifestent entre 25 et 50 ans.
    • Le corps est constamment endolori ; certaines personnes affirment qu’une simple pression sur le cou ou sur le dos suffit à déclencher une douleur terrible.
    • Le douleur musculaire est une sorte de brûlure. Dans les premières phases de la maladie, on peut la confondre avec les douleurs occasionnées par la grippe, la même fatigue générale que l’on ressent dans les muscles et dans les os. La douleur n’est pas localisée, elle est générale.
    • Une fatigue permanente. Les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique se sentent tellement fatiguées qu’elles ont du mal à réaliser les tâches ménagères, à s’occuper des enfants et même à faire leur propre toilette. Elles ressentent des douleurs même en se brossant les cheveux.
    • Les crises d’insomnie sont habituelles.
    • Des problèmes aux intestins.
    • Des vertiges.
    • Des migraines.
    • Des altérations de l’humeur dues à la douleur et à la fatigue. Des événements légèrement stressants ou angoissants se traduisent par une douleur physique plus intense chez les patients. Parfois, la perte d’un être cher peut aggraver considérablement le syndrome de fatigue chronique.
    • Le syndrome de l’oeil sec. Son apparition est fréquente lorsque l’on souffre du syndrome de fatigue chronique.
    • Des altérations du rythme de production des hormones surrénales.

    Quelles sont les causes du syndrome de fatigue chronique ?

    Jusqu’à présent, les spécialistes n’on pas pu déterminer les causes de ce syndrome. On a longtemps pensé qu’il était dû aux circonstances suivantes :

    • Le virus d’Epstein-Barr (EBV) ou l’herpès virus humain de type 6 (HHV-6).
    • L’inflammation du système nerveux, en raison d’une mauvaise réponse du système immunologique.

    Mais récemment, un travail a été publié dans le Journal of Translation Medicine où l’on identifiait huit protéines ayant un rapport avec son apparition, c’est-à-dire :

    • Un ensemble de molécules impliquées dans des processus immunologiques. Une légère altération de ces structures peut provoquer une faille dans notre système de défense et entraîner un malaise généralisé. Pour le moment, les analyses nous font espérer qu’il sera bientôt possible de connaître sa progression et de limiter ses effets.

    Pourquoi le syndrome de fatigue chronique touche-t-il plus souvent les femmes ?

    Fatigue chronique3

    C’est une réalité évidente. Le syndrome de fatigue chronique touche en particulier les femmes. Étant donné l’insuffisance des données qui nous permettent de comprendre cette maladie, il semble que l’origine de ce trouble se situe dans notre système immunologique. D’une certaine manière, nos hormones pourraient elles aussi être en cause et la moindre altération de celles-ci affecterait les molécules de notre système immunologique, déclenchant ainsi le processus.Quasiment deux fois plus de femmes que d’hommes sont atteintes de SFC ; voilà pourquoi les spécialistes suggèrent les facteurs suivants comme possibles causes :

    Comment traiter le syndrome de fatigue chronique ?

    Vitamine B12

    Actuellement, hélas, il n’existe pas de traitement efficace pour guérir le syndrome de fatigue chronique. D’après les études dont nous avons parlé, il faudrait fortifier le système immunologique pour prévenir l’apparition du syndrome. Comment y parvenir ? En consommant de la vitamine C (des oranges, des citrons, des kiwis), de la vitamine B12, que l’on peut acheter dans les magasins de diététique et en pharmacie, et de la vitamine A, qui nous protège des infections (consommez des fruits et des légumes verts et rouges). Beaucoup de personnes atteintes de cette maladie ressentent une amélioration lorsqu’elles consomment ces vitamines.

    Afin d’améliorer, la vie des patients, le traitement du syndrome de fatigue chronique se base sur les éléments suivants :

    • La thérapie cognitivo-comportamentale qui fournit aux patients un moyen d’affronter et d’améliorer leur qualité de vie personnelle et sociale.
    • Des techniques pour faciliter le sommeil.
    • Des médicaments pour diminuer la douleur, l’incommodité et la fièvre.
    • Des médicaments pour traiter l’anxiété (des anxiolytiques).
    • Des médicaments pour traiter la dépression (des antidépresseurs).

    Chaque personne est un cas particulier et fait l’objet d’une attention personnalisée, et nous vous encourageons avant tout à adopter une alimentation adéquate pour protéger votre système immunologique !

     

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • GÉRER LA SOLITUDE
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Je ne te délaisserai pas ni ne t'abandonnerai" Hébreux 13.5
     
     

    Quelque part au-delà de la solitude, il existe une satisfaction induite par la nécessité. Lorsque toutes vos options dans le champ naturel semblent closes, des portes peuvent s'ouvrir dans le domaine spirituel. C'est là que vous commencez à entrevoir la possibilité d'avoir avec Dieu une relation comme jamais encore vous ne l'aviez eue.

    Pour gérer la solitude, oubliez l'idée que n'importe quelle compagnie est préférable à la vôtre.
    Jean était seul sur l'île de Patmos, un pénitencier du type Alcatraz, lorsque Dieu l'a saisi et emmené dans un périple à travers la gloire des cieux. Résultat, nous avons le livre de l'Apocalypse. Paul était en prison lorsqu'il a écrit ses plus grandes épitres.

    Dans la Genèse, Dieu a fait cette œuvre miraculeuse de la création quand il était seul, sans personne pour l'applaudir. La louange ne pouvant venir que de lui-même, il a dit: "Cela était très bon" Genèse 1.31. Vous aussi devez apprendre à le faire. Les félicitations des autres reflètent leur opinion sur vous. Mais si vous pouvez dire du bien de vous-même, cela reflète votre opinion sur vous, la seule personne avec qui vous vivez chaque jour.

    Pour gérer la solitude, oubliez l'idée que n'importe quelle compagnie est préférable à la vôtre. Une étude sur des milliers de couples a révélé que 50% des gens ne se marieraient plus avec la même personne. Il y a plusieurs raisons à cela. L'une est que personne d'autre que Dieu ne peut combler le vide spirituel en vous. Réfléchissez un instant et vous réaliserez que parfois la solution à l'isolement n'est pas d'avoir de la compagnie mais avoir un but.

    Une pensée pour aujourd'hui

    La solitude n'est pas un manque d'affection mais un manque de direction. Si vous avez besoin d'un but et d'une direction pour votre vie, une seule adresse : chez Dieu ! 

     

    Bob Gass
     
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 11 phrases toxiques qui ne devraient jamais

    apparaître dans notre dialogue interne

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Maintenir un dialogue interne sain est l'unique manière de pouvoir être en paix, tant avec nous-mêmes qu'avec le monde qui nous entoure.
     
     
     

    Il est probable que vous ayez déjà réfléchi à cette curieuses réalité. Nous ne cessons jamais de maintenir un dialogue interne dans notre cerveau, à travers lequel nous examinons notre monde intérieur et extérieur.
     Ce dialogue interne est celui qui nous permet d’intégrer et de donner du sens aux choses de notre entourage.

    Vous pouvez d’ores et déjà comprendre l’importance qu’a ce phénomène qui est déterminant, tant pour notre état émotionnel que pour notre santé mentale.

    Même si nous pouvons avoir l’impression que ces pensées vont et viennent, il est certain qu’il y a une constante interaction entre elles et la manière dont nous agissons, dont nous ressentons et dont nous réagissons face à notre entourage.

    Comme le dirait Epictète, « ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, ce sont les opinions qu’ils en ont."

    Un dialogue interne sain pour une vie saine

    oiseau-main

    Nous contrôlons notre propre destinée, en ressentant et en agissant en accord avec nos valeurs et nos croyances.

    Les conséquences émotionnelles qui découlent de ces croyances et de ces pensées surgissent dans notre dialogue interne et nous endoctrinent de telle manière que nous pouvons déformer puissamment notre réalité.

    Certaines de ces croyances et de ces pensées contaminent la manière dont nous nous parlons en notre for intérieur.

    En voici quelques exemples : le besoin de la reconnaissance des autres à tout prix, la difficulté des choses de la vie qui ne vont pas comme nous le voudrions ou la croyance selon laquelle le bonheur peut être atteint par l’inertie ou l’inaction.

    Il est donc fréquent que, dans notre dialogue interne, nous prononcions certaines phrases qui vont à l’encontre de notre équilibre émotionnel, et que nous ne devrions jamais nous dire à nous-mêmes.

     

    1. “Je dois réussir dans tout ce que j’entreprends »

    Le monde ne se sépare pas en deux catégories, les gagnants d’un côté et les perdants de l’autre. Une réflexion polarisée n’est ni positive ni saine.

    De fait, l’échec est à la base du succès et est donc nécessaire à toute personne qui souhaite réussir.

    Nous vous rappelons que des découvertes importantes comme la radiographie médicale et la pénicilline ont été le fruit d’une succession d’erreurs, aux conséquences inattendues.

    femme-oiseaux-sur-la-tete

    2. “Si j’échoue dans ce domaine, c’est que je suis stupide »

    Les mêmes notions sont en jeu ici : échouer et se tromper sont des actions qui fomentent le succès sur du long terme.

    Cela n’a pas de sens de penser la chose suivante : « Si je me trompe, je vais échouer« . Vous devez vous accorder le droit de vous tromper, car c’est l’unique chemin pour obtenir ce que vous désirez.

    3. “Si je n’obtiens pas l’acceptation et l’approbation des autres, je ne serais jamais heureux »

    Cette croyance est l’une des plus répandues et des plus dévastatrices. Il est important de ne pas nous sentir rejetés, bien évidemment, mais il n’est pas nécessaire d’être accepté par tout le monde.

    C’est une réalité avec laquelle nous devons vivre et qui va nous permettre de nous accepter.

    4. “Je ne peux pas vivre sans toi. J’ai besoin de toi pour être heureux »

    Cette pensée a pour origine une conception erronée de l’amour et des relations humaines. L’amour doit être pluriel, divers et désintéressé. Il faut donc l’éloigner de toute notion de besoin.

    Si amour et dépendance coexistent, ils se détruisent mutuellement.

    5. “Il n’est pas d’accord avec moi car il ne m’aime pas » 

     “Les autres ne me valorisent pas car je ne vaux rien ». « Ma valeur personnelle dépend de ce que les autres pensent de moi ». Pour la majorité d’entre nous, la critique est synonyme de rejet.

    Cela peut s’expliquer par le fait que nous sommes doués pour construire des critiques constructives et positives.

    Mais les critiques infondées doivent être remises en question d’un point de vue rationnel.

    Comme l’a dit Emerson : « Je ne me laisse pas tomber dans l’erreur de rêver que je suis persécuté à chaque fois que quelqu’un me contredit« .

    6. “Je ne supporte pas que les autres me disent ce que je dois faire »

    Nous sommes les seuls à devoir assumer la responsabilité de nos actes, mais ce n’est pas pour autant que nous devons être sourds aux conseils que nous donnent ceux qui nous entourent.

    Coopérer et collaborer ne nous empêche pas de valider et de renforcer notre identité. Cela nous aide à être de meilleures personnes grâce à l’influence positive de notre entourage.

    identite

    7. “Je ne suis pas suffisamment bon”

    “Je ne peux pas, cela ne vaut pas la peine d’essayer, je n’y arriverai pas ». Si vous prononcez cette phrase dans votre dialogue interne, vous oubliez une chose essentielle : que vous pensiez que vous alliez y arriver ou non, vous finirez par avoir raison.

    C’est-à-dire que vouloir c’est pouvoir. Le premier pas pour obtenir quelque chose est d’essayer et de ne jamais renoncer.

    Ce que vous croyez va influencer votre comportement de telle manière que vous allez finir par rechercher avant tout à confirmer votre pensée. C’est le phénomène des prophéties auto-réalisatrices.

    8. “Je ne peux faire confiance à personne, je dois toujours être sur mes gardes »

    Nous perdons confiance en ceux qui nous entourent car nous savons que l’être humain se trompe, car nous nous trompons aussi. Nous voulons alors nous protéger de ces erreurs.

    Le manque de confiance peut avoir une utilité à un moment précis, mais il faut savoir le mettre de côté lorsqu’il n’est pas nécessaire, car il peut être très préjudiciable.

    Si nous ne gardons pas cela à l’esprit et que nous nous fermons aux autres, nous allons empêcher notre développement personnel.

    9. “Je suis meilleur que les autres”

    Personne n’est meilleur que les autres. De fait, l’humilité nous permet de construire des valeurs importantes comme la décence et l’honorabilité.

    Se sentir supérieur aux autres c’est adopter une attitude méprisante et détestable.

    Socrate est connu comme l’un des hommes les plus sages de l’histoire. On lui attribue cette phrase célèbre : « Je sais qu’une chose c’est que je ne sais rien ». Contradictoire ? Pas tant que ça. Prenez du temps pour réfléchir à cette maxime.

    10. “Je suis inutile”

    Personne n’est inutile. Le fait de penser que nous ne valons rien ne va faire que nous démotiver et nous éloigner de nos inspirations et de nos intérêts les plus profonds.

    11. “Il ne m’aime plus et je le mérite”

    Nous devrions tous penser que nous méritons les plus belles choses.

    Souffrir lorsque quelqu’un décide de se séparer de nous est tout à fait normal, mais nous devons revenir à un raisonnement correct : le véritable amour se trouve en nous-mêmes.

    C’est la seule chose qui peut nous aider à laisser de côté tous les besoins affectifs malsains qui peuvent parfois se mélanger au sentiment magique de l’amour.

    oiseau-femme

    En définitive, toutes ces phrases qui ont une coloration négative ou qui commencent par « Je devrais faire« , « Je devrais être » ou « Je dois être » ne sont fondamentalement pas bonnes pour nous.

    Pour cela, nous devons à tout prix les éviter en s’inspirant des règles suivantes :

    • Nous ne devons accepter comme réalité que les faits que nous pouvons observer et mettre à l’épreuve.
      Le fait que nous passions une mauvaise journée ne veut pas dire que nous sommes inutiles. Nous faisons des dizaines de choses dans notre vie qui prouvent le contraire.
    • Nous ne devons accepter comme valides que les propositions qui dérivent d’un raisonnement logique et qui ne souffrent pas de contradictions. Si nous nous permettons de nous contredire, nous allons nous dévaloriser intérieurement.
    • Nous devons être flexibles et prêts à changer nos idées et les théories qui nous tiennent à cœur en fonction d’une nouvelle information. Notre pensée doit être capable de s’adapter et doit être tolérante pour nous aider à nous sentir mieux dans notre environnement.
    • Il n’est jamais bon de condamner ou de juger quelque chose ou quelqu’un de manière absolue.

    Lorsque nous affirmons catégoriquement quelque chose, lorsque nous sommes enfermés dans une pensée manichéenne, nous nous privons de la diversité fabuleuse de notre monde, nous amputons une partie de notre réalité.

    Il est donc fortement conseillé de ne pas utiliser de mots comme tout ou rien, tous ou aucun, jamais et toujours.

    dsds-500x367

    • Il n’est jamais sain de juger en termes d’essence, il faut plutôt juger en termes de comportement. Il ne faut pas se dire « Je suis un échec« , mais plutôt « J’ai échoué« .
    • Il est important de contempler nos pensées et nos attributions depuis une perspective de probabilité, et non pas avec une certitude aveugle. « Il est probable que j’ai du mal à y arriver mais je vais essayer » est une affirmation différente de « Je ne vais jamais réussir, je ne pourrais jamais le faire« .

    Vous pouvez vous rendre compte que vous êtes en train de déformer votre réalité, sans toutefois être capable d’abandonner votre vision des choses.

    Essayez de déterminer les facteurs qui influent sur votre perception de votre réalité. Recherchez toujours des interprétations alternatives, même lorsque vous êtes certain de ce que vous pensez.

    Questionnez les évidences et passez vos prédictions au révélateur de la réalité.

    Si vous sentez que vos pensées vous affectent trop et que vous ne pouvez pas les contrôler, sollicitez l’aide d’un psychologue afin qu’il vous apporte toutes les solutions dont vous avez besoin.

     

     

    Bibliographie :

    • Ellis, A. (2003). La thérapie émotivo-rationnelle. Éditions Ambre.

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 5 aliments à intégrer dans le petit-déjeuner

    pour renforcer les muscles

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    La clé pour un petit-déjeuner qui apporte de l'énergie et nous aide à renforcer les muscles est l'équilibre. Associez les aliments cités ici, qui contiennent des protéines et des fibres, pour obtenir de bons résultats.
     
     
     

    Lorsque l’on souhaite perdre du poids, il ne suffit pas d’éviter la consommation de graisses nocives ou de faire plus d’exercices. Il est nécessaire d’aller plus loin et de choisir des aliments capables de renforcer les muscles.

     

    Tout le monde sait que lorsque nous mincissons, notre peau reste un peu flasque. Si nous étions capables d’y apporter un peu de masse musculaire, notre silhouette serait, sans aucun doute, bien plus stylisée.

    La clé se trouve donc dans l’harmonisation de notre alimentation, de manière à pouvoir atteindre un plus grand tonus musculaire tout en perdant du poids.

    Dans cet article, nous vous expliquons comment y parvenir.

    1. L’avoine nous aide à renforcer les muscles

    L’avoine est l’une des céréales les plus complètes que l’on peut intégrer à son régime.

    Elle est énergétique et nutritive, avec une forte valeur biologique qui inclut des protéines, des hydrates de carbone et un grand nombre de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments.

    Sachez que les Allemands ont deux dictions sur cette céréale : “l’avoine revient aux hommes de fer » et « l’avoine vous accélère”.

    Ces deux idées résument le pouvoir de l’avoine lorsqu’il s’agit de stimuler le tonus musculaire et nous apporter de l’énergie pendant au moins deux heures.

    Comment consommer l’avoine ?

    • Choisissez de l’avoine complète en flocons pour votre petit-déjeuner.
    • Laissez l’avoine reposer dans de l’eau ou du lait chaud, et mélangez-la ensuite avec un yaourt, des graines de chia, des jus ou des fruits.

    recette-graines-de-chia-avoine-500x334

    2. Les épinards, sources de protéines

    Selon une étude menée à l’Institut Karolinska de Stockholm (Suède), les épinards nous aident à renforcer les muscles.

    • Cela est dû à la libération d’ions de calcium dans notre organisme.
    • N’oubliez pas que le calcium est un électrolyte essentiel pour la contraction musculaire.
    • De même, les épinards sont aussi riches en nitrates, un composé qui augmente la production des protéines qui tonifient et renforcent les muscles. 
    smoothie-detox-banane-epinards-500x365

    Comment consommer les épinards au petit-déjeuner ?

    • Il est toujours préférable de consommer les épinards crus. De cette manière, on profite de toutes les enzymes qui se perdent pendant la cuisson.
    • Vous pouvez vous préparer, par exemple, des salades délicieuses à base d’épinards, de fraises et de noix. Il suffit d’un petit bol pour profiter d’un petit-déjeuner nutritif et plein d’énergie.
    • Les smoothies aux épinards sont aussi sains.

    3. Les bananes, riches en potassium

    Nous sommes sûrs que vous avez vu de nombreux sportifs consommer des bananes lors de leur temps de repos.

    Non seulement elles leur permettent de récupérer de l’énergie sur le moment mais elles renforcent aussi les muscles.

    • Les bananes contiennent du potassium, un minéral nécessaire à la transmission et à la génération de l’impulsion nerveuse des muscles.
    • Il ne faut pas non plus oublier que les bananes contiennent du magnésium, de l’acide folique et des fibres. Elles prennent soin des processus immunitaires et de la formation des globules rouges.

    recette-masque-banane-et-miel-500x332

    Comment consommer des bananes au petit-déjeuner ?

    Si vous aimez les bananes, n’hésitez pas à en manger deux ou trois fois par semaine. Vous pouvez les couper en morceaux dans un bol, ajouter un peu de miel et de cannelle. C’est délicieux !

    4. Le thé blanc et son effet thermogénique

    Le thé blanc a un puissant effet thermogénique favorisé par un composé actif : le gallate d’épigallocatéchine (EGCG).

    • Cette boisson naturelle et pleine d’antioxydants nous permet non seulement de brûler des graisses mais également de renforcer nos muscles.
    • Sa forte concentration en polyphénols est supérieure à celle du thé vert. Alors, même s’il est un peu plus cher, il est bien plus sain.
    • Sachez aussi que le thé blanc est plus tendre et moins transformé que les autres. On l’assimile mieux, il est digeste et il vous aidera à récupérer plus de tonus musculaire.

    the-blanc-500x299

    Comment consommer le thé blanc au petit-déjeuner ?

    • Prenez une tasse chaque matin au petit-déjeuner. N’y ajoutez pas de sucre : une cuillerée de miel suffit.

    5. Les fruits secs : noix, amandes, pistaches…

    Consommés de manière juste, avec équilibre et modération, les fruits secs vous apporteront non seulement une bonne santé, mais vous aideront aussi à renforcer vos muscles.

    • Les fruits secs sont des alliés de notre cœur, ils prennent soin de notre cerveau et aident même à lutter contre le stress.
    • Ils représentent tous d’excellentes sources de protéines capables d’accélérer le métabolisme et de nous rassasier pour éviter de manger entre les repas.

    pistaches-500x334

    Comment consommer les fruits secs au petit-déjeuner ?

    • Mettez des noix dans un bol de fruits (kiwi, fraise, banane…)
    • Vous pouvez aussi ajouter quelques amandes et un peu de miel.
    • Les fruits secs se marient très bien avec les yaourts.
    • Vous pouvez aussi consommer des pistaches pendant la matinée. Elles vous permettront de vous rassasier et de calmer votre stress.

    Pour conclure, comme vous le savez, la clé de tout bon petit-déjeuner est l’équilibre et le choix des bons nutriments.

    Ainsi, les aliments dont nous vous avons parlés ici vous apportent des fibres et des protéines. 

    Renforcer ses muscles n’est pas uniquement une question d’esthétique, c’est aussi nécessaire pour gagner en tonicité et en résistance au quotidien.

    Cela en vaut la peine !

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les aliments qui déclenchent la mauvaise humeur

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Les aliments précuits ou préparés, comme les frites ou la malbouffe, réduisent le taux de sérotonine dans le corps, dont le déficit se traduit généralement par un mal-être et de la colère.
     
     
     

    De récentes études ont démontré qu’il existe un groupe d’aliments qui fait ressortir le pire de chacun d’entre nous. Connaître les aliments responsables de la mauvaise humeur serait donc un parfait point de départ pour commencer à les éviter et être plus serein !

     

    Le régime de l’agression

    Voilà le nom que l’on pourrait donner à l’opposé du régime du bonheur. Le régime de l’agression contient énormément de graisses transformées. Elles proviennent d’un processus spécial réalisé dans les huiles végétales. Ces graisses affectent tout notre organisme, mais elles sont particulièrement dangereuses pour le coeur et pour le cerveau. Nous pouvons donc citer les aliments suivants :

    Autrement dit, il s’agit d’un groupe d’aliments que nous connaissons bien : la malbouffe. On les retrouve surtout dans les fast-foods, tellement habituels de nos jours, que ce soit chez les enfants ou chez les adultes. On parle bien évidemment aussi des plats préparés, que l’on retrouve souvent dans les supermarchés.

    Comment ces aliments peuvent-ils nous nuire ?

    chips

    Qu’est-ce que ces aliments ont de mauvais ? Tout d’abord, ils font diminuer les taux de sérotonine (un transmetteur du système nerveux), ce qui altère gravement notre cerveau et nos émotions. Si on ajoute à cela du stress et un manque d’apport en aliments sains (tels que les fruits et les légumes), le résultat n’est pas beau à voir. On décharge le tout sous forme de colère.

    Et cela vous est déjà peut-être arrivé ! Après avoir mangé un paquet de chips, vous vous sentez irascible, irritable, frustré(e), et vous avez envie de continuer à manger encore plus de chips. Voilà ce que provoquent ces aliments.

    Les régimes riches en sucre et en farine blanche favorisent l’agression. Par exemple, les enfants qui mangent beaucoup de bonbons et de friandises sont ceux qui présentent le pire comportement à l’école.

    sandwich

    D’autre part, un autre sentiment apparaît chez les gens qui consomment ce type d’aliments : le sentiment de culpabilité. En effet, ces aliments provoquent une dépendance au goût, très difficile à supprimer ou modifier.

    Bien évidemment, profiter de la nourriture n’est pas mauvais en soi. Il faut juste être prudent sur les quantités et sur les ingrédients. Vous êtes stressé(e) et vous mangez, vous vous ennuyez et vous mangez, vous êtes triste et vous mangez… Il faut savoir que la nourriture ne résoudra rien, le problème est souvent ailleurs.

    Comment obtenir de la bonne humeur à travers la nourriture ?

    manger sain

    Tout d’abord, il faudra éviter d’avoir recours à ce qu’on appelle la malbouffe, ou réduire au maximum ce type d’aliments. Personne ne dit qu’à partir de maintenant, il faut les éliminer totalement de toute notre vie ! Mais il faudra diversifier votre alimentation avec, par exemple :

    • des fruits
    • des légumes
    • des céréales

    Vous pouvez les consommer sous toutes les formes : jus, salades, soupes, sautés, crus, cuits, au four, grillés… Les possibilités sont infinies, de même que les recettes. Vous verrez que les résultats vous surprendront rapidement ! Vous vous sentirez mieux avec vous-même, vos énergies seront positives, et surtout, vous tomberez bien moins malade !

     

    Photographies reproduites avec l’aimable autorisation de Thomas Rydberg, Steven Depolo, Tips Times et Kim Singdahlsen.

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La souris met le feu…

     
     
     
     
     

     
     
     

    Ne dis pas : « Je le traiterai comme il m’a traité, je rendrai à cet homme selon ce qu’il a fait. »
    Proverbes 24.29

     

    L’article de presse ci-après paru au Mexique peut faire sourire : « Un habitant a appris à ses dépens que chez les souris, la vengeance est un plat qui se mange très chaud. Voulant se débarrasser d’une souris qu’il venait de capturer chez lui, Luciano avait jeté le rongeur sur un tas de feuilles mortes qu’il brûlait dans sa cour. Mais ce geste lui a finalement coûté son domicile, la souris en feu ayant regagné son trou et incendié la maison en bois. »
    Les souris n’ont pas de sentiment de vengeance. Par contre, il est partagé par une multitude d’hommes et de femmes, voire d’enfants.
    Certains pensent qu’après leur vengeance ils seront tranquillisés et trouveront la paix, mais c’est une grossière erreur. L’amertume d’un cœur ne s’estompe pas quand le mal a été rendu à autrui. Elle continue à détruire. J’ai accompagné des détenus qui avaient tué pour se venger. Mais aucun ne se disait soulagé et en paix après son acte de vengeance.
    Laissez Dieu régler les situations qui vous font souffrir. Il a dit : C’est à moi qu’appartient la vengeance, c’est moi qui donnerai à chacun ce qu’il mérite.1 Remettez-lui votre colère, votre amertume, votre envie de vous venger et… il vous accordera la paix.

     

    Bernard Delépine

    1 Romains 12.19

     

     

     

    Source : vivreaujourdhui.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La distance la plus grande entre deux personnes

    est toujours créée par un malentendu

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Pour éviter les malentendus, nous devons prendre de la distance par rapport à la situation, dans la mesure du possible, et la percevoir comme si nous y étions étrangers pour avoir une interprétation des faits la plus objective possible.
     
     
     

    Malheureusement, il est fréquent qu’un malentendu ternisse les sentiments sincères et profonds que nous pouvons avoir envers certaines personnes qui partagent notre vie.
     

    La conséquence de ce phénomène est que le monde finit par être rempli de personnes qui attendent le retour de celles qu’elles ont laissées partir, et d’autres qui n’osent pas revenir même si elles en ont envie.

    Un malentendu naît d’un conflit d’interprétation vis-à-vis des intentions d’une personne, de sa manière de communiquer et de comprendre la réalité.

    Nous entendons bien souvent ce genre de phrases dans notre quotidien :

    “Entre ce que nous pensons, ce que nous devons dire, ce que nous pensons dire, ce que nous disons réellement, ce que nous voulons entendre, ce que nous entendons et ce que nous croyons entendre, il existe de nombreuses possibilités de ne pas nous comprendre ».

    nuage-tasse-de-cafe-768x528

    L’abîme immense que peut créer l’orgueil

    La genèse d’un malentendu est toujours provoquée par des facteurs comme l’orgueil, la fatigue et le manque de confiance en les autres, mais aussi en soi.

    Ce cocktail de variables fait que, au moment d’interpréter le ton d’une voix qui nous surprend ou des paroles ambiguës, nos sens perçoivent quelque chose d’hostile, alors que ce n’est pas forcément l’intention de la personne que nous avons en face de nous.

    Pour éviter cela, nous devons être conscients de l’importance de nous laisser porter, de valoriser notre état d’esprit et celui des autres avant de tirer des conclusions hâtives.

    Nous percevons tous les conflits de manière plus sereine lorsque nous avons la tête froide.

    Nous évitons ainsi que notre orgueil n’obscurcisse notre raison avec des émotions comme la colère.

    Si nous ne nous maîtrisons pas, nous pouvons générer une situation qui va rapidement nous dépasser.

    couple-tetes-de-rubik-cube

    La différence entre l’orgueil et la dignité

    Poursuivons avec notre raisonnement. Il est fondamental que nous sachions faire la différence entre l’orgueil et la dignité.

    L’orgueil est égoïste et négatif en soi, tandis que la dignité est le fondement du respect.

    C’est-à-dire que l’orgueil va s’attacher surtout aux opinions, aux croyances et aux sentiments pour définir un point de vue.

    A l’inverse, la dignité recherche un équilibre et des limites émotionnelles pour protéger le « moi ».

    Cependant, il n’est pas toujours facile de distinguer les attitudes qui relèvent de la dignité et celles qui sont provoquées par l’orgueil.

    Alors que la dignité cherche à équilibrer et à mettre sur un pied d’égalité les opinions, les sentiments et les comportements de tous, l’orgueil cherche à dominer les autres.

    femme-de-dos

    Le succès de la compréhension

    Comme nous venons de le démontrer, il n’est pas facile de savoir quand nos motivations communicationnelles répondent à l’un ou l’autre de nos états d’esprit.

    Nous pouvons également répéter plusieurs fois ce que nous pensons et ce que nous ressentons, sans que la personne en face de nous ne comprenne ce que nous prétendons lui transmettre.

    Cela ne signifie pas forcément que notre interlocuteur ne fait pas d’efforts, mais il est à une place différence de la nôtre, et par voie de conséquence, a une perspective radicalement distincte.

    La nature humaine nous pousse tous à chercher à valider et à affirmer nos sentiments, nos opinions et nos croyances.

    Si nous gérons mal ce processus, et que nous nous laissons emporter par notre orgueil, nous allons avoir de grandes difficultés à parvenir à une compréhension mutuelle.

    Comme nous ne pouvons pas contrôler 100% des variables qui influent sur une bonne communication, il est très important que nous comprenions tous les facteurs émotionnels qui peuvent être en train de contrôler la situation conflictuelle dans laquelle nous sommes plongés.

    Pour assembler les pièces du puzzle de la compréhension, nous devons fonder nos attitudes sur le respect et la considération de nous-mêmes, mais aussi des autres.

    femme-dans-un-bocal-en-verre

    Etre responsables de ce que nous disons

    La possibilité de survenance et la violence de la colère et du malentendu sont proportionnelles au degré d’implication émotionnelle qu’exige de nous la relation que nous entretenons avec la personne en question.

    Plus nous sommes proches d’elle, plus l’interprétation qu’elle fera de notre message sera importante, et plus les conclusions que nous tirerons de sa réponse le seront aussi.

    Chaque personne interprète les paroles d’autrui en fonction des liens affectifs qu’elle entretient avec lui.

    Nos attentes, nos intérêts personnels et notre état d’esprit influent également sur notre perception de la situation.

    Il est donc essentiel de mettre en exergue l’importance de ne pas sombrer dans un mal-être qui nous pousse à accuser les autres de tous les maux.

    Nous devons faire attention à notre attitude lorsque nous sommes plongés dans une tempête émotionnelle et nous ne devons pas nous transformer en contestataire systématique.

    femme-1

    Les malentendus sont très douloureux lorsque les interprétations qui le génèrent résultent d’attributions intentionnelles et émotionnelles négatives envers nous-mêmes ou envers les autres. 

    Si vous pensez que vous êtes attaqué par les mauvaises intentions d’une personne qui en veut à votre intégrité, le mieux est de prendre de la distance émotionnelle.

    Eloignez-vous d’elle pendant un moment, tolérez ses différences et n’acceptez sous aucun prétexte qu’elle néglige vos besoins.

    Le meilleur indice qui démontre qu’une personne a des mauvaises intentions est l’écart entre ce qu’elle dit et ce qu’elle fait.

    Cependant, nous devons toujours garder à l’esprit que nous ne pouvons pas avoir raison à 100% lorsqu’il s’agit d’interpréter les réactions des autres.

    Nous devons donc faire preuve de sagesse et prendre de la distance, car l’unique certitude que nous pouvons avoir sur les autres est celle qui nous est offerte par le temps.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 7 aliments qui favorisent la connectivité neuronale

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    N'hésitez pas à intégrer ces aliments régulièrement dans votre régime pour optimiser votre connectivité neuronale, quel que soit votre âge. Ils vous aideront aussi à améliorer votre moral.
     
     
     

    La connectivité neuronale est l’union ou le synapse qui se crée entre les neurones ou les cellules cérébrales.

    Plus il y a de connectivité, plus le réseau neurologique sera fort et capable d’améliorer nos processus cognitifs. 

     

    Des facteurs comme l’attention ou la mémoire sont liés à ces processus. À présent, comme nous le savons, des habitudes comme l’apprentissage continu, la lecture ou les jeux mentaux sont aussi indispensables pour atteindre cela.

    Cependant, il y a autre chose dont vous devez tenir compte : votre alimentation.

    Notre cerveau a besoin de différents nutriments avec lesquels favoriser l’impulsion nerveuse, améliorer l’oxygénation ou stimuler la circulation vasculaire des différentes zones cérébrales.

    Dans cet article, nous vous expliquons quels sont les aliments que vous devez intégrer dans votre régime alimentaire pour favoriser la connectivité neuronale.

    1. Améliorez votre connectivité neuronale avec le curcuma

    Même si le curcuma est principalement utilisé dans les pays orientaux, il l’est de plus en plus dans nos régimes.

    Selon plusieurs études menées à l’Université de Californie (États-Unis), le curcuma nous protège de l’apparition d’Alzheimer.

    De même, grâce à son composant essentiel, la curcumine, il protège notre cerveau de l’inflammation, stimule l’impulsion nerveuse et améliore aussi notre agilité mentale.

    Vous pouvez prendre jusqu’à 500 mg par jour, répartis en trois prises.

    2. Le thé vert, un cadeau pour notre cerveau

    remede-the-vert-500x334

    C’est étonnant mais le thé est la boisson la plus consommée du monde, devant le café. Parmi toutes les variétés de thé, c’est le thé vert qui est le meilleur pour l’organisme.

    • Ses principaux bienfaits sont dus à deux types d’antioxydants : les théaflavines et les théarubigines. Ils sont anti-inflammatoires et luttent contre l’oxydation cellulaire.
    • De même, les polyphénols présents dans le thé vert permettent une plus grande connectivité neuronale entre le lobe pariétal et frontal du cerveau. 
    • Nous améliorons notre mémoire à court terme et la concentration et nous combattons l’apparition de démences.

    N’hésitez pas à prendre entre une et deux tasses de thé par jour, vous verrez qu’elles vous feront du bien.

    3. Le chocolat noir, un plaisir sain

    Nous vous le recommandons souvent de consommer quelques grammes de chocolat noir chaque jour pour rester en bonne santé.

    • Le chocolat amer et sans sucre est incroyablement riche en antioxydants. 
    • Ses flavonoïdes favorisent la circulation sanguine vers le cerveau, améliorent la concentration et stimulent aussi nos temps de réponse : nous réagissons plus rapidement face aux stimulations.
    • Des études publiées dans la revue Science Direct, par exemple, nous expliquent que le chocolat noir améliore l’afflux du sang et le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins.
    • Tout cela optimise l’apport d’oxygène qui arrive au cerveau et nous apporte une meilleure capacité cognitive.

    4. Les graines de courge contre la dégénérescence cérébrale

    graines-de-courge-food-thinkers-500x333

    Les graines de courge disposent d’un minéral indispensable pour améliorer la connectivité neuronale : le zinc.

    Nous ne pouvons pas non plus oublier que les graines de courge sont pleines de magnésium, et réduisent le stress grâce au tryptophane, précurseur métabolique de la sérotonine et composant de cette « neurochimique » qui améliore notre moral.

    5. Dites oui au brocoli

    Le brocoli est une grande source de vitamine K. Ce composant, même s’il n’est pas connu, est responsable de l’amélioration de notre fonction cognitive et de la capacité intellectuelle.

    • Le brocoli est excellent pour notre cerveau car il contient des glucosinolates.
    • Ces composés retardent la dégénérescence cérébrale grâce à l’action qu’ils exercent sur l’acetylcoline. Si ce composant vient dans notre cerveau, il augmente le risque d’apparition de la maladie d’Alzheimer.

    * Faites consommer du brocoli aux plus petits le plus souvent possible : deux fois par semaine.

    6. La sauge améliore notre concentration

    Vous pouvez vous préparer des infusions de sauge ou même en saupoudrer sur vos salades. Ses huiles essentielles améliorent notre mémoire, la concentration et notre connectivité neuronale.

    Et elle est fabuleuse pour la santé des femmes !

    Vous pouvez en trouver dans votre magasin naturel ou dans l’herboristerie la plus proche.

    7. Mangez plus de noix !

    noix-et-miel-pour-la-thyroide-500x329

    Nous sommes sûrs que vous saviez déjà que les noix faisaient partie de cette liste. De fait, aussi bien les médecins que les nutritionnistes nous recommandent une consommation régulière.

    Selon une étude publiée dans la revue American Journal of Epidemiology, manger chaque jour entre 3 et 5 noix nous aide à prévenir la dégénérescence cognitive grâce à la vitamine E.

    Nous devons également tenir compte du fait que c’est un aliment très riche en acide gras oméga-3, un composé très puissant lorsque l’on veut améliorer le rendement cognitif et freiner la dégénérescence liée à l’âge.

    Si vous souhaitez profiter au maximum des bienfaits des noix, prenez quatre noix lors de votre petit-déjeuner avec une cuillerée de miel (25 grammes).

    Pour conclure, si vous consommez régulièrement ces aliments et que vous conservez un esprit actif et curieux, votre cerveau vous en remerciera.

    De même, n’oubliez pas non plus de lutter contre le stress quotidien et de mieux gérer vos émotions. 

    Ces clés simples vous offriront une meilleure qualité de vie.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 8 INFECTIONS QUE POUVEZ ATTRAPER EN FAISANT L'AMOUR

     

     

     

     

     

     

    Rapport anal, vaginal, fellation, cunnilingus... On peut contracter des infections dites "sexuellement transmissibles" (IST) lors d'un rapport sexuel. Lesquelles ? Quels sont les signes d'alerte ?Quelles sont les pratiques les plus risquées ? Réponses.

     

    Une gonorrhée ou "chaude pisse"

    ©iStock

    C'est quoi ? La gonorrhée* ou "blennoragie" est causée par une bactérie, le gonocoque, qui survient habituellement 2 à 5 jours après le rapport sexuel. Elle est souvent associée à une chlamydiose génitale. Elle se transmet par le sperme, les sécrétions vaginales, l'urine. Le risque de transmission par les selles est faible.

    Avec quelles pratiques ? rapport vaginal, fellation, cunnilingus, anulingus, caresse sexuelle.

    Les signes : ils apparaissent 2 à 7 jours après la contamination et se traduisent par des brûlures et/ou un écoulement jaune par la verge, le vagin ou l'anus, de la fièvre, des douleurs au bas-ventre, parfois une angine.

    Les traitements : Plusieurs traitements antibiotiques sont possibles, mais les souches de gonocoques sont de plus en plus résistantes. Les rapports sexuels doivent être impérativement protégés pendant toute la durée du traitement. Tous les partenaires doivent être traités. Les recontaminations sont possibles.

    *La gonorrhée est une des causes majeures d'inflammation pelvienne et de stérilité (communiqué du laboratoire Gilead Sciences, novembre 2016).

     

     

    Une chlamydiose : très contagieuse

    ©iStock

    C'est quoi ? La chlamydiose est une maladie sexuellement transmissible très courante et très contagieuse. Elle est causée par la bactérie chlamydia trachomatis, qui se transmet lors d'une activité sexuelle non protégée avec une personne infectée. Les bactéries se multiplient ensuite dans l'appareil génital, provoquent une inflammation des organes génitaux et peuvent déclencher une salpingite (inflammation des trompes utérines, les trompes de Fallope). Elle se transmet par le sperme, les sécrétions vaginales, l'urine. Le risque de transmission par les selles est faible.

    Avec quelles pratiques ? rapport vaginal, fellation, cunnilingus, anulingus, caresse sexuelle.

    Les signes : ils peuvent survenir 1 à 2 semaines après la contamination. Chez la femme: les symptômes sont souvent des pertes vaginales anormales, des saignements après les rapports sexuels, des saignements entre les règles, des douleurs abdominales ou pelviennes, une dysurie (une difficulté à l'évacuation de la vessie), une dyspareunie (une douleur lors de la pénétration ou lors des mouvements de va-et-vient de la verge dans le vagin), parfois une fièvre. Chez les hommes : un écoulement pénien, une brûlure lors de la miction, des testicules enflés et/ou douloureux, une dysurie.


     
    Les traitements : La chlamydiose se soigne facilement avec des antibiotiques spécifiques durant 10 à 20 jours selon la gravité de l'infection. Il est important de veiller à ce que les partenaires sexuels se fassent également soigner pour prévenir une réinfection.
     
     
     
     

    Une trichomonase : des pertes vaginales anormales

    ©iStock

    C'est quoi ? La trichomonase est une infection sexuellement transmissible provoquée par un organisme microscopique appelé trichomonas vaginalis.

    Les signes : Chez la femme, la trichomonase provoque des pertes vaginales anormales et importantes de couleur grise ou verdâtre qui dégagent une odeur nauséabonde. Des sensations de brûlure et des démangeaisons peuvent survenir au niveau de la vulve et du vagin. Les hommes infectés ressentent des douleurs en urinant, leur orifice urétral rougit. Parfois, on observe un écoulement pénien.

    Les traitements : La prise d’antibiotiques suffit normalement à traiter la trichomonase. Le ou les partenaires sexuels de la personne infectée doivent également suivre le traitement, bien qu’ils ne présentent aucun symptôme. Les rapports sexuels sans protection doivent être évités jusqu’à la fin du traitement et la guérison définitive, tout comme la consommation d’alcool (jusqu’à 48 h après l’issue du traitement).

     

     

    Une syphilis : des boutons qui ne démangent pas

    ©iStock

    C'est quoi ? C’est une maladie bactérienne sexuellement transmissible dont le germe responsable est une bactérie (Treponema pallidum) faisant partie de la famille des spirochètes.

    Avec quelles pratiques ? rapport vaginal, fellation, cunnilingus, anulingus, caresse sexuelle.

    Les signes : ils apparaissent 2 à 4 semaines après la contamination : chancre (petite plaie indolore) sur les organes génitaux, la bouche ou l'anus ; boutons ou petites plaques rouges sans démangeaisons sur la peau et les muqueuses. En l'absence de traitement, la syphilis peut entraîner après quelques mois ou années silencieuses : une atteinte neurologique, cardiaque, hépatique, digestive, rénale, laryngée, oculaire ou encore psychiatrique.

    Les traitements : Le traitement de la syphilis est simple, à base d’antibiotiques. Les rapports sexuels doivent être impérativement protégés pendant toute la durée du traitement. Tous les partenaires doivent être traités.

     

     

    Un herpès génital : des cloques sur les parties intimes

    ©iStock

    C'est quoi ? L'herpès génital est une infection virale provoquée par l'herpès simplex de type 2 (VHS-2). Au terme d'une période de dormance plus ou moins longue, la charge virale se réactive ponctuellement. Dans le monde, plus de 500 millions de personnes en sont atteintes, selon l'Organisation mondiale de la santé. L'herpès vaginal se transmet par le sperme et les sécrétions vaginales.

    Avec quelles pratiques ? rapport vaginal, fellation, cunnilingus, anulingus, caresse sexuelle.

    Les signes : ils apparaissent une semaine ou plus après la contamination. En période de crise, l'herpès se manifeste par des petits boutons douloureux en forme de bulles (cloques) sur les organes génitaux, l'anus ou la bouche, démangeaisons qui peuvent s'accompagner de fièvre, de maux de tête, de ventre et de douleurs quand on urine.

    Les traitements : ils n'éliminent pas le virus mais soulagent les symptômes pour diminuer l'intensité et la durée de la crise d'herpès.

     

     

    Un papillomavirus : une cause de cancer du col de l'utérus

    ©iStock

    C'est quoi ? Une maladie sexuellement transmissible assez courante (au moins 70% des femmes seront naturellement contaminées), qui concerne principalement les femmes de 20 à 30 ans, au début de leur vie sexuelle. Il existe plus de 120 papillomavirus, la plupart ne provoquant que des infections bénignes et transitoires qui disparaîtront entre 8 et 14 mois. L'infection par certains papillomavirus oncogènes (HPV) est la cause du cancer du col de l'utérus.

    Les signes : ils apparaissent une à huit semaines après la contamination : petites verrues (condylomes) sur les organes génitaux ou l'anus.

    Les traitements : par exemple des crèmes pour traiter les verrues.

     

     

    Le Sida : il s'attaque au système immunitaire

    ©iStock

    C'est quoi ? Le virus d’immunodéficience humaine (VIH) affecte le système immunitaire en infectant les cellules lymphocytes T4, les gardiens de notre corps. Le virus du Sida se transmet par le sperme, les sécrétions vaginales et le sang.

    Avec quelles pratiques ? rapport vaginal, fellation (risque moyen).

    Les signes : Des signes peuvent apparaître 15 jours après la contamination : fièvre, éruption cutanée, fatigue, diarrhée puis disparaître. Et réapparaître quelques mois à quelques années après.

    Les traitements : aucun traitement n'élimine le virus VIH. Des médicaments peuvent par contre bloquer l'évolution de l'infection. Ils se prennent à vie.

     

     

    L'hépatite B : une maladie inflammatoire du foie

    ©iStock

    C'est quoi ? L’hépatite est une maladie inflammatoire touchant le foie. Elle est déclenchée par une infection virale contractée par le sperme, les sécrétions vaginales, le sang et la salive (risque faible).

    Avec quelles pratiques ? rapport vaginal, fellation, cunnilingus.

    Les signes : ils apparaissent 2 à 8 semaines après la contamination : fatigue, douleurs musculaires et articulaires, fièvre, maux de tête, nausées, diarrhées, urines plus foncées, teint jaune.

    Les traitements : Il n’existe pas de traitement spécifique contre l’hépatite B aiguë. L’hépatite B chronique peut être traitée par des médicaments, et notamment par des agents antiviraux oraux. L’hépatite B peut évoluer vers une hépatite chronique et aboutir à une cirrhose et un cancer du foie de façon plus ou moins rapide.

     

    Publié par Aurélie Blaize, journaliste santé

     

     

     

     

    Source : medisite.fr

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • RÉUSSIR L’ÉPREUVE
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Considérez en effet celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle opposition contre sa personne, afin que vous ne vous fatiguiez pas, l’âme découragée. Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang en combattant contre le péché." Hébreux 12.3-4  
     
     
    Quand vous avez envie de baisser les bras, que vous êtes découragé et que vous commencez à vous apitoyer sur votre sort, arrêtez et pensez à ce que Jésus a enduré pour vous.

    Il est facile de faire confiance à Dieu quand tout va bien. C'est beaucoup plus difficile quand vous êtes au chômage depuis un an ou plus.
    Considérez les attaques et les critiques qu'il a subies, les injures et les cruautés dont il a fait l'objet, non pas dans son propre intérêt, mais dans le vôtre.

    Vous êtes peut-être face à des difficultés bien réelles et décourageantes. Mais ce que vous vivez en réalité est une mise à l'épreuve de votre foi.

    Il est facile de faire confiance à Dieu quand tout va bien. C'est beaucoup plus difficile quand vous êtes au chômage depuis un an ou plus. Ou quand vous ne savez pas comment joindre les deux bouts. Ou encore quand une personne sur qui vous comptiez est sortie de votre vie. Mais ce sont là autant de tests de votre foi.

    Les supporterez-vous ? Persévérerez-vous ? Serez-vous discipliné ? Tiendrez-vous bon jusqu'au bout ?

    Dans quel domaine Dieu vous met-il à l'épreuve en ce moment ? Allez-vous renoncer ou au contraire persévérer ? Qu'avez-vous commencé que vous devez mener à bien ?

    Une année avant que Paul n'adresse sa lettre aux Corinthiens, cette église s'était engagée à faire une collecte pour aider les chrétiens de Jérusalem. Les temps étaient durs pour les églises à l'époque. Les Corinthiens avaient promis un soutien à leurs frères, mais ne le leur avaient pas encore transmis. Aussi Paul leur rappelle-t-il : "[…] il est bon pour vous de continuer ce que vous avez commencé l'année dernière […]. Continuez donc, maintenant, et achevez cette œuvre. Mettez autant de bonne volonté à l'achever que vous en avez mis à la décider, et cela avec ce que vous avez" 2 Corinthiens 8.10-11

    Un encouragement pour aujourd'hui

    Quels engagements avez-vous pris que vous devez tenir ? Quels qu'ils soient, menez-les à bien. Comptez sur Dieu qui vous aidera à passer l'épreuve avec succès.
     
     
    Rick Warren
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les mots qui ne sont pas suivis de faits ne valent rien

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Les mots doivent être accompagnés d'actions qui montrent véritablement que nous ressentons ce que nous disons. 
     
     
     

    Si les mots ne sont pas suivis de faits, ils ne comptent pas, ils ne valent rien.

    Nous sommes sûrs que dans votre cercle le plus proche, vous avez des personnes qui ont tendance à agir de cette manière.
     

    L’être humain est souvent caractérisé par ces comportements. Nous faisons de belles promesses, nous construisons des projets et notre discours est orné de grands espoirs et de mots magnifiques.

    Cependant, lorsqu’arrive le moment de la vérité, quand nous avons besoin de cette personne, elle n’est pas là. Tout ce qui a été dit et réaffirmé jusqu’à plus soif s’évapore.

    Cela s’évapore dans une fumée fragile qui disparaît par une fenêtre ouverte. Cela amène la déception, le vide et le manque de confiance.

    Puisque nous exigeons de la cohérence, du respect et de la responsabilité de la part des autres, nous devons aussi montrer la même chose.

    Si vous faites une promesse, honorez-la : si vous aimez, démontrez-le. Si vous n’aimez, ne donnez pas d »illusions.

    Nous vous proposons de réfléchir à cela.

    Les mots et la responsabilité personnelle

    Des facteurs comme une bonne éducation, une bonne auto-estime et le respect envers nos semblables font que nous appliquons, presque sans nous en rendre compte, le principe de responsabilité personnelle.

    Dès que nous sommes enfant, nous commençons à entrevoir le pouvoir qu’ont les mots.

    Il y a des phrases qui blessent et il y a des discours qui nous aident à grandir en toute maturité et confiance.

    Il y a un pilier vital dans l’éducation des enfants : il faut leur montrer des faits qui illustrent nos mots.

    Si vous aimez un enfant, démontrez-lui en le soutenant, en lui faisant croire qu’il peut être capable de réaliser ce qu’il se propose.

    Si vous faites une promesse à votre enfant, vous devez la respecter, car sinon, vous créerez un vide mais cet enfant cessera également de vous faire confiance.

    Les mots ne servent pas uniquement à communiquer des messages. Ils nous servent à être en accord entre ce que nous disons et ce que nous faisons.

    Il est donc nécessaire de conserver un équilibre adapté. 

    pierres-politesse-500x332

    Si tu m’aimes, montre-le moi

    Les mots ne sont pas suffisants dans l’amour. Les relations personnelles ne s’alimentent pas uniquement de promesse ou de phrases pleines d’affection.

    • Une relation c’est, principalement, faire une série d’actes quotidiens qui forment un tout.
    • Il s’agit d’un univers de forteresses où tous les mots se traduisent en actes, et où les deux membres sont courageux et prennent des risques l’un pour l’autre.
    • Si vous aimez, agissez. Si vous aimez, défendez-vous.
    • Et plus encore : si vous tenez à quelqu’un, que ce soit un ami ou un proche, vous devez lui démontrer grâce à la confiance et au soutien inconditionnel.

    Comment agir face aux « briseurs » de promesses ?

    Comme nous le savons tous, il existe de véritables « briseurs » de promesses. Ce sont des personnes habituées à l’art des mots vides, faux et pleins de fantaisie frivole.

    • Peut-être que vous les avez connus dans votre famille ou qu’aujourd’hui, votre propre conjoint a ce même profil.
    • Ils nous font croire des choses qu’ils ne démontrent pas, à tel point que pendant un moment, nous croyons leurs excuses jusqu’à ce que, petit à petit, nous nous rendions compte qu’ils ne pensent qu’à eux.

    Ce type de lien est très nocif.

    Ils nous condamnent à de longues attentes, à de faux espoirs. Nous supportons un peu plus car la tendresse et l’amour sont là, mais, au final, ce qui pèse le plus, c’est le vide et la solitude.

    fille-et-fils-dans-la-main-copy-500x345

    Comment agir face à ces situations ?

    • Une personne peut vous laisser tomber une fois, deux fois, trois fois. Mais quand les déceptions deviennent une routine, il est nécessaire de réagir.
    • Cela demande de la cohérence. Si quelqu’un vous dit chaque jour à quel point il vous respecte, il vous apprécie et il vous aime mais que lorsque vous avez besoin de lui, il n’est pas là, méfiez-vous.

    Qui vous aime sera à vos côtés, à la vie, à la mort.

    Essayez, avant tout, de pratiquer ce que vous exigez. Soutenez les personnes que vous appréciez, démontrez de l’affection à qui vous aimez, sans attendre de moments en particulier.

    Si ceux qui sont à vos côtés sont des « briseurs » professionnels de promesses et des artisans des « beaux mots », mettez une distance.

    5-secrets-des-personnes-qui-souffrent-danxiete-500x371

    Le prix que l’on paie pour ce type de liens nocifs est très élevé et destructeur, bien que, comme nous le savons, ce type de dynamiques et de profils s’immisceront toujours notre quotidien.

    Au final, nous développons une sorte de « radar intuitif » grâce auquel on peut capter immédiatement le vendeur de fumée et le beau parleur. 

    Quoi qu’il en soit, défendez-vous toujours contre eux.

     

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire