• Quelle peut être la cause d’une inflammation abdominale ? Comment doit-on la traiter ?

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Bien qu'elle soit généralement due à l'accumulation de gaz, qui n'est pas dangereuse, il est important de connaître les possibles causes de l'inflammation abdominale et de ne pas les écarter.
     
     
     

    Nous voulons toutes avoir le ventre plat et pouvoir le montrer sans complexes. Car outre le fait d’être inesthétique, un abdomen dilaté peut également témoigner d’un dysfonctionnement de l’organisme. Vous avez probablement un problème de santé et l’inflammation de votre abdomen résulte d’une réaction défensive de votre organisme.

    Une inflammation abdominale peut non seulement causer de nombreux malaises, mais elle peut également signaler des troubles plus graves, comme le syndrome du côlon irritable, par exemple, pour ne citer que l’une des causes possibles. Selon les spécialistes, il est indispensable de savoir quelle infection peut être mise en cause, et surtout de pouvoir la prévenir.

    Nous allons à présent vous citer les causes habituelles de l’inflammation de l’abdomen. Nous vous indiquerons également comment réagir et comment les éviter afin de limiter les risques pour votre santé.

     

    La constipation

    La constipation est l’une des causes principales de cette dilatation du ventre. Une alimentation pauvre en fibres, de la rétention d’eau, et de surcroît un faible niveau d’exercice physique vont prédisposer votre organisme à souffrir de constipation. Pour éviter cela, mangez davantage de fruits, de légumes, de légumes secs et de céréales. En complément de cette alimentation, buvez beaucoup d’eau et faites tous les jours de l’exercice cardiovasculaire pendant au moins 30 minutes.

     

    Les allergies

    Bien des gens sont allergiques à toutes sortes d’aliments. Certaines de ces allergies peuvent provoquer une dilatation de l’abdomen. Le lactose, par exemple, est la cause habituelle des ballonnements puisqu’il donne beaucoup de gaz qui s’accumulent dans l’organisme. Si vous êtes allergique au lactose, il vaut mieux remplacer le lait par des yaourts, du fromage et du lait écrémé sans lactose.

     

    Manger trop vite

    Manger trop vite

    Certaines mauvaises habitudes, de ne pas bien mâcher les aliments par exemple, peuvent contribuer à dilater l’abdomen. En mangeant trop vite, vous avalez trop d’air et vous courez le risque d’avoir une indigestion. Pour cette raison, nous vous recommandons de manger plus lentement, cela vous permettra d’ailleurs de savourer davantage les aliments. Ainsi vous vous sentirez plus vite satisfait et vous mangerez moins.

    Pour les femmes, ce qui rend votre votre ventre plus volumineux et qui peut vous induire en erreur, c’est une éventuelle grossesse. Si tel est le cas ou si vous avez des doutes, nous vous conseillons de faire un test de grossesse. Si le résultat du test est positif, vous devez dès lors vous soumettre aux contrôles habituels d’un spécialiste afin d’éviter de futurs problèmes de gestation et pour le bien de l’enfant.

     

    De la rétention d’eau

    La rétention d’eau dilate l’abdomen. Si c’est votre cas, il est préférable de consulter votre médecin car il peut s’agir de quelque chose de grave.

     

    Les aliments traités

    Hamburger

    Les aliments traités favorisent eux aussi la dilatation de l’abdomen. Un grand nombre de gastroentérologues affirment que certains patients ont l’estomac plein d’air et que cela est dû à une trop grande consommation de sucres ajoutés.Généralement, ces aliments contiennent beaucoup de sodium et peu de fibres,ce qui donne lieu à une dilatation de l’abdomen. Voilà pourquoi les spécialistes conseillent d’acheter et de consommer des produits à faible teneur en sodium.

     

    Des maladies

    L’inflammation de l’abdomen peut également dériver de certaines maladies comme les infections cardiovasculaires et tumorales, une cirrhose, une appendicite, un ulcère de l’estomac, des diverticules, une pancréatite, le syndrome menstruel, etc. Si vous êtes atteinte de l’une de ces infections ou d’une autre maladie, vous devez aller dès maintenant consulter un médecin qui se chargera d’établir un diagnostic précis. De plus, vous devrez dorénavant prendre des habitudes alimentaires plus saines, suivre un plan d’exercices, apprendre à vous relaxer, etc.

    Fruits

    En définitive, sachez qu’une inflammation de l’abdomen est généralement la conséquence d’une mauvaise alimentation et d’un mode de vie inadéquat.Nous vous recommandons de consommer des aliments riches en fibres, votre estomac ne s’en portera que mieux. Les fruits et les légumes vous aideront également à mieux digérer et votre abdomen retrouvera des proportions normales.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Touché deux fois…


     
     
     

     

     

     

     

     

    Certains pourtant l’ont accueilli [celui qui est la parole] ; ils ont cru en lui. À tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfant de Dieu.
    Jean 1.12

     

    Favero, un caporal de chasseurs alpins italiens, traversait la cour de l’hôpital militaire à Rome. Soudain, un objet tomba sur son épaule. Une pierre ? Non, mais un livre lancé par une fenêtre. D’où pouvait-il bien provenir ? Une infirmière en colère contre un des patients en train de lire lui avait arraché son livre non autorisé. Et, aussi sec, elle l’avait jeté par la fenêtre ouverte. Il s’agissait d’un Nouveau Testament, mais elle en ignorait la valeur.
    Le caporal ramassa l’ouvrage et se mit à le lire avec un grand intérêt. Son cœur fut touché très profondément. Au revers de la couverture figuraient le nom et l’adresse d’un croyant, Capelli. L’officier arriva à le joindre. Celui-ci lui expliqua volontiers la bonne nouvelle du salut racontée dans ce livre. Sa vie, jusqu’à présent très relâchée, fut totalement transformée. La lumière de Dieu brillait à présent en lui. À son tour, le caporal la partagea avec plusieurs de ses camarades qui, eux aussi, acceptèrent avec joie l’extraordinaire promesse de la grâce de Dieu.
    Dieu a utilisé le geste de colère de l’infirmière pour en tirer du bien. Et, comme il l’a promis : Ma Parole ne reviendra jamais vers moi à vide, sans avoir accompli ce que je désirais et sans avoir atteint le but que je lui ai fixé.1

    Charles Rick

    1 Ésaïe 55.11

    window-89030_640

    Source : vivreaujourdhui.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les bonnes personnes ne suspectent pas la méchanceté d’autrui

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    La méchanceté d'autrui ne doit pas nous faire changer notre manière d'être et nous rendre méfiant vis à vis à tous ceux qui nous entourent. Ce ne sera jamais de notre faute, mais de celle de ceux qui essaient de profiter de nous.
     
     
     

    Parfois, nous pouvons être très naïfs. Nous ne voyons pas venir les doubles intentions, les égoïsmes dissimulés ou les faussetés enveloppées dans du papier cadeau et des gentillesses.

     

    La méchanceté, ou plutôt, les trahisons ou les actes intéressés sont des choses très fréquentes dans les relations du quotidien.

    Il y a ceux qui croient que « mal penser » permet de tirer dans le mille, mais les bonnes personnes ou celles qui préfèrent tout simplement voir le meilleur de tout ce qui les enveloppent, n’ont pas cette vision des événements.

    La noblesse de cœur regarde toujours le bon côté des personnes, elle préfère se rendre, se donner de nouvelles opportunités et pratiquer la confiance.

    D’où le fait que, tout au long de leur vie, ces personnes vivent plus d’une déception. Dans cet article, nous vous invitons à y réfléchir.

     

    La méchanceté cachée et les égoïsmes déguisés

    Récemment, le psychologue et chercheur Howard Gardner a surpris les médias avec un commentaire qui a fait le tour du monde.

    Selon le professeur de Harvard et grand chercheur sur l’intelligence humaine, les mauvaises personnes ne sont jamais de bons professionnels. Elles peuvent atteindre le succès, mais jamais l’excellence.

    Pour Gardner, les bonnes personnes sont celles qui ne recherchent pas la reconnaissance mais qui sont motivées dans leurs travaux car elles souhaitent offrir le bien et un bénéfice commun.

    C’est à travers cette vision et ce sentiment qu’une personne devient un bon professionnel.

    C’est la même chose qui arrive dans l’environnement privé et relationnel. Cette excellence personnelle s’atteint uniquement en favorisant le bien-être d’autrui et le respect via la réciprocité.

    Qui ne pratique pas cette ouverture émotionnelle et cherche uniquement l’intérêt propre ne construit pas de liens, et ne crée pas de ponts.

    Le problème majeur, c’est que les personnes qui ont de bonnes intentions et qui sont nobles de cœur ne perçoivent pas celles qui ont de mauvaises intentions.

    Femme-triste-2

    L’intérêt caché

    Selon diverses études scientifiques réalisées par le psychologue Robert Feldman de l’Université de Massachusetts (États-Unis), près de 60% des personnes disent en moyenne trois mensonges par jour.

    • On inclut ici les omissions, les exagérations et même les mensonges sérieux qui sont motivés par des intérêts égoïstes.
      Nous pourrions conclure en disant qu’il y a des mensonges pieux et de grands mensonges, qui seraient les plus destructeurs.
    • L’intérêt caché est celui qui cherche un objectif et qui n’hésite pas à utiliser des comportements trompeurs pour atteindre son but.
    • Les experts en comportement humain nous indiquent que tout le monde, d’une certaine manière, recherche les bienfaits de tous ceux qui les entourent.

    Cependant, il est très fréquent d’attendre du respect, de la reconnaissance, de la tendresse, de l’amour, de l’amitié…

    Ces dimensions doivent toujours être offertes en toute liberté et par volonté propre.

    Les personnes qui cachent dans leur cœur quelques gouttes de méchanceté et une pincée d’égoïsme subtile manipulent les autres pour obtenir ce qu’elles désirent.

    Se produit alors une dissonance claire entre leurs véritables sentiments et les actions qu’elles mettent en œuvre.

    C’est un comportement que nous ne pouvons pas prévoir et qu’en général, les bonnes personnes ne suspectent pas.

    La noblesse de cœur n’anticipe pas les actes intéressés

    Voici les raisons pour lesquelles beaucoup de personnes au cœur noble, caractérisées par leur pratique de la confiance, du respect et même de l’altruisme, ne peuvent pas anticiper les actes intéressés :

    • La méchanceté, ou l’égoïsme génèrent des comportements dissimulés qu’il n’est pas facile de voir ou de pressentir.
    • Les bonnes personnes sont caractérisés par leur grande empathie.L’empathie c’est, avant tout, être sensible aux émotions des autres, comme la tristesse, la joie, le besoin, l’inquiétude…
    • Généralement, le cerveau humain ne ressent pas d’empathie pour la méchanceté ou l’égoïsme, d’où la difficulté à les identifier.
    • Une autre donnée dont il faut tenir compte, c’est que lorsque quelqu’un recherche à nous faire faire quelque chose, il utilise l’art subtil de la tromperie et de la manipulation.

    En général, la tendresse, l’amitié et une infinité d’émotions positives se déclenchent en nous, et cela nous fait tomber dans leurs griffes en quelques minutes.

    C’est sans aucun doute, un processus très complexe.

    Femme-heureuse-sans-histoires

    Les déceptions

    • Les déceptions sont très fréquentes dans le cœur d’une bonne personne. Quasiment personne ne dispose d’un radar pour capter la méchanceté des autres ou les doubles intentions.
    • C’est pour cela que la déception est plus grande : nous sommes déçus à cause de cette douleur provoquée par la tromperie. Nous sommes contrarié par nous-même car nous ne l’avons pas anticipé, et nous avons été trop naïf.
    • Cependant, avant de vous martyriser avec ce type de pensées destructives, nous devons accepter ce qui s’est passé comme une expérience, un apprentissage.

     

    Les déceptions doivent nous faire ouvrir les yeux, mais jamais fermer notre cœur. Sinon, nous ne serions plus nous-même et c’est quelque chose que nous ne pouvons pas laisser advenir.

    Ne laissez pas les comportements d’autrui vous obliger à être quelqu’un que vous n’êtes pas.

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 15 aliments qui forcent la mort des cellules cancéreuses, éliminent les toxines et traquent sans relâche les radicaux libres

     
     
     

    aliments-anti-cancer

     

     

    La recherche au cours de la dernière décennie a démontré l’évidence que ce que vous mangez a un effet global sur votre santé. La simple vérité est qu’un régime anti-cancer n’est pas si différent des aliments sains que vous devriez manger de toute façon. Il s’agit une grande quantité de fruits et légumes biologiques, ainsi que de la viande maigre ou du poisson.

     

    Pour compiler une liste des aliments de lutte contre le cancer, il faudrait énumérer la plupart des fruits, des légumes, des protéines et des plantes. Certaines aliments combattent l’inflammation encourageant la croissance du cancer. D’autres aliments forcent la mort des cellules cancéreuses, tandis que d’autres encore aident le corps à éliminer les toxines et protègent contre les radicaux libres. Les aliments sains et bio vont attaquer toute maladie à un certain niveau.

     

    Alors, qu’y a-t-il sur la liste des aliments anti-cancer?

    Quasiment l’exact opposé du régime alimentaire occidental. Des aliments biologiques qui incluent les légumes colorés, les fruits, les haricots secs, les graisses saines, l’ail, les plantes médicinales, les épices et les protéines maigres. Bien que ce ne soit pas une liste complète, nous allons jeter un oeil à quelques faits marquants :

     

    1. Haricots secs

    Les haricots secs offrent de nombreux composés phytochimiques ainsi que des fibres. Les composés phytochimiques comme les saponines ont la propriété d’inhiber la reproduction des cellules cancéreuses; les inhibiteurs de protéase ralentissent la division des cellules cancéreuses, et l’acide phytique, lui aussi, ralentit la progression des tumeurs. Les haricots secs contiennent aussi des folates, une vitamine B qui réduit le risque de cancer du pancréas.

     

    2. Graine de nigelle / huile

    Aussi connue comme le cumin noir. Il y a à ce jour 656 études révisées par des pairs sur cet aliment incroyable. Cette graine a la vertu de stabiliser et renforcer le système immunitaire. Le Dr Hwyda Arafar MD, PhD, utilise la graine de nigelle dans le traitement des patients atteints de cancer du pancréas avec des résultats étonnants de 80% de mort cellulaire.

     

    3. Carottes

    Les carottes sont riches en bêta carotène, un antioxydant dont les scientifiques pensent qu’il protège les membranes cellulaires contre les dommages dus aux toxines et il ralentit la croissance des cellules cancéreuses. Elles fournissent des antioxydants qui peuvent combattre le VPH. Les carottes peuvent se révéler bénéfiques dans le traitement de la leucémie.

     

    4. Légumes crucifères

    Les légumes crucifères comme le chou chinois, le brocoli, le chou vert, le chou kale, le chou frisé, le chou-fleur contiennent du sulforaphane et des indole-3-carbinols (l3Cs). Ce sont deux anti-cancer puissants. Ils aident à détoxifier le corps et inhibent le développement des cellules précancéreuses en tumeurs malignes. Dans des études menées par le World Cancer Research Fund et l’American Institute for Cancer, le brocoli et d’autres légumes crucifères étaient particulièrement protecteurs contre les cancers de la bouche, de l’oesophage et de l’estomac. Vous pouvez également envisager de consommer des graines germées de brocoli pour une régénération nutritionnelle encore plus efficace.

     

    5. Ail

    Les mêmes composés soufrés qui donnent à l’ail sa forte odeur peuvent empêcher les substances causant le cancer de se former dans votre corps, accélèrent la réparation de l’ADN et tuent les cellules cancéreuses. N’oubliez pas d’inclure d’autres aliments du groupe des alliacés, les oignons, les poireaux, les échalotes et la ciboulette. Le soufre présent dans ce groupe d’aliments facilite la mort des cellules du cancer de la prostate, du côlon, du sein et du poumon.

     

    6. Gingembre

    Le gingembre a des propriétés anti-inflammatoires puissantes et peut ralentir la croissance du cancer. Cette racine épicée est également utile pour soulager les nausées, les migraines, les douleurs musculaires et l’arthrite. Le pouvoir anti-inflammatoire du gingembre tue les cellules cancéreuses de l’ovaire dans un tube à essais plus rapidement que la chimio, selon une étude effectuée au Centre du Cancer de l’Université du Michigan.

     

    7. Raisins et resvératrol

    La recherche montre que le resvératrol offre de nombreux avantages en matière de santé y compris réduire l’inflammation et prévenir l’oxydation du cholestérol LDL. Il permet également de limiter la propagation des cellules cancéreuses et déclenche la mort des cellules cancéreuses. Si vous cherchez à augmenter votre consommation de resvératrol, envisagez de consommer du raisin, des myrtilles, des canneberges et des grenades, chacun d’entre eux offrant un large éventail d’antioxydants.

     

    8. Thé vert

    Riche en polyphénols et catéchines, notamment l’EGCG (gallate d’épigallocatéchine). L’EGCG est foudroyant sur les cellules cancéreuses. Ce puissant antioxydant aide à détoxifier le foie et retarde la croissance du cancer. Des études de laboratoire ont montré que les catéchines du thé peuvent réduire les tumeurs et réduire la croissance des cellules tumorales.

     

    9. Grenade

    Ce fruit offre des vertus anti-inflammatoires et antioxydantes. Les études montrent que ce fruit peut inhiber significativement la croissance des cellules cancéreuses de la prostate. Si vous achetez du jus, assurez-vous de lire les étiquettes parce que le jus en bouteille contient habituellement des quantités très élevées de sucre.

     

    10. Algues

    Les algues Kelp, Kombu, Hijiki, Nori et Arame sont des aliments puissants et riches en minéraux et vitamines que l’on peut facilement ajouter aux soupes, salades, quinoa ou autre. Les algues offrent une quantité d’avantages nutritionnels et curatifs.

    • Le Kelp aide à éliminer les particules radioactives et les métaux lourds de l’organisme.
    • Le Kombu contribue à abaisser la pression artérielle et est abondant en iode, carotènes, vitamines B, C, D et E; c’est également une algue riche en protéines et qui contient également du calcium, du magnésium, du potassium, de la silice, du fer et du zinc.
    • Le Hijiki stimule les cellules tueuses naturelles pour la protection contre les maladies.
    • Le Nori est riche en carotènes, calcium, fer, iode et phosphore.
    • L’Arame est l’une des sources les plus riches en iode. Les herboristes utilisent l’Arame pour aider à réduire les fibromes du sein et de l’utérus.

    Les algues séchées se trouvent également en poudre à utiliser dans les bains détoxifiants.

     

    11. Epinards

    Cet aliment vert polyvalent contient de la lutéine et de la zéaxanthine. Ces caroténoïdes suppriment des molécules instables et les radicaux libres de votre corps. Ils sont également présents dans d’autres légumes à feuilles vertes foncées. Une étude du NIH/AARP portant sur plus de 490 000 personnes a trouvé que celles qui mangeaient plus d’épinards étaient moins susceptibles de développer le cancer de l’oesophage. Certaines études suggèrent que les caroténoïdes des épinards et d’autres aliments réduisent le risque de cancer de l’ovaire, de l’endomètre, du poumon, et le cancer colorectal.

     

    12. Fraises

    Cette baie est riche en antioxydants comme la vitamine C et l’acide ellagique. L’acide ellagique présente des propriétés anti-cancéreuses qui suralimentent les enzymes pour ralentir la croissance des tumeurs. Toutes les baies contiennent de puissants antioxydants, ce qui signifie qu’elles arrêtent naturellement le processus qui crée des radicaux libres endommageant les cellules. D’autres baies riches en flavonoïdes comme les framboises, les myrtilles, les mûres, et les canneberges sont également de puissants antioxydants et sont considérées comme des aliments protecteurs. Les fruits et les baies ont le potentiel de réduire les risques de cancer du poumon, de la bouche, de l’estomac et de l’oesophage.

     

    13. Tomates

    Le lycopène est un antioxydant très concentré dans les tomates. De nombreuses études suggèrent qu’une alimentation riche en lycopène est liée à un risque plus faible de cancer de la prostate. Dans les tests de laboratoire, le lycopène stoppe le développement d’autres types de cellules cancéreuses, celles du sein, des poumons et de l’endomètre. D’autres aliments qui contiennent du lycopène incluent la pastèque, le pamplemousse rose et les poivrons rouges. Cependant, alors que la consommation régulière de tomates et de poivrons est associée à un moindre risque de plusieurs cancers, notamment le cancer de la prostate, elle a un inconvénient qui est la solanine. Si vous avez une inflammation, la solanine est susceptible d’empirer et d’aggraver la situation.

     

    14. Curcuma

    La curcumine est l’un des plus puissants antioxydants trouvés dans le curcuma et a de nombreux avantages pour la santé. Il a été largement étudié pour sa capacité à tuer de nombreuses lignées de cancers. James A. Duke, un ethnobotaniste, a publié des résumés complets de 700 études sur le curcuma.

     

    15. Vitamine D

    Certes, la vitamine D n’est pas un aliment, mais il y a une infinité d’études qui montrent que cette vitamine joue un rôle dans la réduction du risque de cancer du sein et du côlon, ainsi que l’amélioration du taux de survie des personnes atteintes du cancer du poumon.

    « La nourriture que vous mangez peut être soit la forme de médecine la plus sûre et la plus puissante, soit la forme de poison la plus lente. » Anne Wigmore

     

     

     

    Sources :
    www.mdpi.com
    www.ncbi.nlm.nih.gov
    www.ncbi.nlm.nih.gov
    www.greenmedinfo.com
    www.ncbi.nlm.nih.gov

    sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Quel impact ont les coups légers sur le cerveau ?

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Même s'ils sont petits, les coups sur la tête peuvent entraîner un changement significatif dans la structure cérébrale, ce qui peut aboutir à une perte de mémoire ou à des problèmes de concentration.
     
     
     

    Selon plusieurs études, les coups que reçoit notre crâne pourraient influencer l’état du cerveau, et la mémoire pourrait également être affectée, un constat valable même dans le cas où il s’agit de coups légers.

    Les dernières études qui ont été réalisées sur des joueurs de football américain et sur ceux de hockey sur glace (les sportifs portaient des casques dans les deux sports) ont démontré qu’aucun joueur ne souffrait de commotion durant la période où ces études ont été réalisées. Leurs casques spéciaux collectaient des données chaque fois que l’un des joueurs recevait un coup sur la tête lors d’une partie. Les accéléromètres qui se trouvaient sur chaque casque permettaient de mesurer la fréquence et l’intensité des coups.

     

    Quel impact sur la mémoire et la capacité d’apprentissage ont les coups légers ?

    Les scientifiques ont remarqué un grand changement dans la matière blanche du cerveau sur les personnes qui ont enregistré les plus mauvais résultats au cours des tests de mémoire et d’apprentissage. La matière blanche est celle qui se charge de  transporter les messages entre les différents endroits du cerveau.

    cerveau2

    Ce test ne s’applique pas seulement aux personnes touchées par des commotions cérébrales durant l’étude, mais également aux sportifs à qui on n’avait rien diagnostiqué durant ce même moment. Néanmoins, il existe un sous-groupe qui était plus enclin et sensible aux impacts des coups, ce qui fait que l’on devra en apprendre plus sur ces commotions et les changements enregistrés, leur durée et leur fréquence.

     

    Quelles sont les conséquences et les symptômes d’une lésion cérébrale ?

    Les commotions sont des lésions cérébrales traumatiques qui ne représentent pas une grande gravité et qui peuvent être causées par des coups répétés au niveau de la tête ou du corps. Les symptômes peuvent être des maux de tête, des troubles de la vision et une difficulté à dormir ou à penser correctement.

    cerveau3

    Le docteur McAllister, qui a mené cette étude, a procédé à la comparaison entre 80 joueurs de football américain et de hockey sur glace qui ne souffraient d’aucune commotion cérébrale et qui portaient des casque spéciaux, avec d’autres sportifs qui pratiquaient une activité où il n’existait aucun type de contact. L’étude consistait à faire des tests avant/après et à utiliser des scanners cérébraux durant les test d’apprentissage et de mémoire.

    Résultats : 20% de joueurs qui pratiquaient un sport de contact contre 11% de ceux qui pratiquaient un sport sans aucun contact ont obtenu de mauvais résultats durant les tests de mémoire et d’apprentissage. Ceux qui ont eu de faibles résultats ont présenté quelques changements significatifs dans la zone calleuses du cerveau.

    Les scientifiques chargés de l’étude ont affirmé ne pas être très surpris par les résultats obtenus, tout en avouant que certains coups enregistrés sur des personnes à qui on avait diagnostiqué une commotion pouvaient produire des dommages qui ne présentent pas de symptômes.

    Les scientifiques ont déclaré que lors d’autres tests dans le futur, ils pourraient travailler avec des casques spéciaux capables de mesurer la circulation sanguine et la pression sur le cerveau au moment où ce dernier recevra des coups.

     

    Conclusion…

    Au cas où des changements ont lieu dans le cerveau sans que ce dernier n’ait reçu de coups violents, il faut s’inquiéter, car l’on doit comprendre qu’il existe un risque significatif que même les plus légers coups reçus sur la tête de manière répétée provoquent un impact important sur la  structure cérébrale. Ce phénomène peut provoquer une perte de mémoire, des difficulté à se concentrer et des problèmes d’apprentissage.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • UN NOUVEAU DÉPART
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Voici ce que je veux repasser en mon cœur, ce qui me donnera de l’espérance. Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. Oh ! Que ta fidélité est grande !" Lamentations 3.21-23
     
     
    À la fin d'une réunion d'évangélisation alors que je me dirigeais vers la sortie, une jeune fille esseulée dans un coin, et visiblement en larmes, attira mon attention.

    Dieu est la réponse à tous vos besoins...
    Après m'être dirigé vers elle, pour essayer de connaître les raisons de son état, elle me dit à demi-mot : “Hier j'ai tenté de me suicider par pendaison, et aujourd'hui je viens de confier ma vie à Jésus-Christ”. Pour moi, elle venait de prendre un nouveau départ !

    La vie est un combat dans tous les sens du terme. À chacun ses luttes et ses batailles, ses moments de victoire et d'échec.

    Certes,vos engagements peuvent avoir un effet nuisible sur votre état. Comment rester debout lorsque tout s'effondre autour de vous ? Comment trouver l'envie d'avancer lorsqu'on est à terre?

    La réponse est la suivante : "Mais ceux qui se confient en l'Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles ; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point" Ésaïe 40.31.

    Aujourd'hui est un nouveau jour, et il est peut-être temps pour vous de prendre un nouveau départ.

    Vous confier à Dieu ce n'est pas ignorer vos problèmes, mais c'est vous diriger vers la solution. Il est la réponse à tous vos besoins, et le fait de vous réfugier dans sa présence vous garantit sa provision.

    "Celui qui demeure sous l'abri du Très-Haut Repose à l'ombre du Tout Puissant" Psaumes 91.1.


    Un engagement pour aujourd'hui

    Seigneur, aujourd'hui je décide de te faire pleinement confiance, quelles que soient les circonstances que je traverse. Amen.
     
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment recommencer de zéro, quel que soit votre âge

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Il n'est pas facile de laisser tout derrière soi et de recommencer de zéro. C'est un chemin difficile mais la récompense, lorsqu'on n'est pas heureux et que l'on a besoin d'un changement, en vaut la peine.
     
     
     

    Recommencer de zéro n’est pas facile. C’est comme sauter dans le vide et retenir sa respiration tout en laissant derrière soi des choses et des personnes auxquelles il est nécessaire de dire adieu.

     

    Il est possible que vous-même ayez dû recommencer de zéro plus d’une fois. Peut-être que ce « redémarrage » était dû à un thème professionnel ou qu’il avait comme origine un problème affectif, personnel ou familial.

    Quelque chose qui peut parfois nous freiner au moment du changement et de la construction de nouveaux chemins de vie en quête de bonheur, est de penser que « c’est trop tard », qu’arriver à un âge déterminé suppose que l’on doive céder, se taire et supporter la situation car nos opportunités seraient déjà passées.

    Cependant, il n’est jamais trop tard pour sortir de la souffrance, et de fait, c’est une obligation.

    Nous vous proposons de tenir compte de cette série de conseils pour pouvoir recommencer de zéro, quel que soit le problème.

     

    Comment recommencer de zéro quel que soit votre âge

    Valise-papillons-500x327

    Pensez à votre futur et demandez-vous comment vous aimeriez vous voir

    Si vous avez des doutes, si vous avez peur, faites l’exercice de visualisation suivant : imaginez-vous dans 2 ans, mais imaginez-vous heureux, satisfait et tranquille.

    Maintenant, prenez la mesure de la manière dont vous vous sentez à ces moments précis. Plus que rechercher le bonheur parfait à tout prix, dans la vie, il s’agit de trouver la paix intérieure, l’équilibre, et la satisfaction.

    Si vous n’avez pas ces dimensions dans votre vie d’aujourd’hui, il est nécessaire de favoriser le changement. Vous méritez une nouvelle opportunité.

     

    Commencez avec de petits objectifs à court terme

    Tout changement demande, en premier lieu, de prendre de petites décisionsqui petit à petit nous mèneront à l’étape finale. Voici quelques exemples des petits objectifs que nous devrions nous fixer :

    • Aujourd’hui, je vais contrôler mon angoisse et ma peur. Puisque je suis conscient du fait que je vais tout recommencer à nouveau, j’accepte et j’assume madécision. Je vais changement ma peur en tranquillité intérieure et en détermination.
    • Aujourd’hui, je vais chercher des informations sur la manière dont j’aimerais recommencer de zéro (offres d’emploi, aide de services sociaux ou d’autres organismes officiels…)

     

    Vous n’êtes pas aussi seul que vous le pensez : cherchez le soutien le plus adapté

    Sans aucun doute, commencer une nouvelle étape provoque de la peur et de l’angoisse. Mais, pour trouver de la force, il faut sentir que quelqu’un nous soutient et nous comprend sur ce nouveau chemin. 

    • Soyez intelligent lorsque vous recherchez du soutien. Il y aura forcément des proches ou des amis qui vous ne conseilleront pas bien et même qui vous conseilleront de « ne pas le faire » ou « d’attendre un peu plus ».
    • Si vous avez pris la décision de tout recommencer à zéro, recherchez la proximité de personnes qui sont passées par la même chose que vous. Elles vous offriront sans doute les meilleurs conseils et soutiens.

     

    Votre futur n’est pas écrit et demain peut être peuplé de nouvelles opportunités

    Le passé nous sert à apprendre, à grandir et à acquérir plus de sagesse, de discernement et de maturité. Vous êtes sage dès lors que vous vivez plus d’expériences et que vous tirez plus de leçons de vie. C’est de la valeur ajoutée, une arme de pouvoir.

    • Pensez que quand on passe le cap du changement, tout est incroyablement neuf, mais ce qui est neuf n’est pas mal. Cela fait peur mais nous offre l’opportunité d’atteindre ce que l’on cherche et ce que l’on désire. 
    • Ce que vous désirez est avant tout de vous sentir bien avec vous-même, de vous libérer de vos angoisses, des larmes ou de cet échec qui ne doit pas vous déterminer, mais vous stimuler pour aller de l’avant et trouver votre réalisation personnelle.

     

    Démolissez vos attitudes ou vos pensées limitantes

    • Je suis trop vieux, je ne trouverai jamais de travail : pensez à vos compétences et soyez imaginatif lorsque « vous vous vendez ». Plus que rechercher, réussissez à ce que l’on vous cherche car vous avez des qualités et apportez des idées innovantes. Faites usage de votre créativité !
    • Je n’ai jamais été seul, tout va mal se passer : oubliez cette pensée qui vous limite et comprenez que la solitude est le reflet de la liberté, et c’est ici que vous vous trouverez à nouveau pour construire votre propre bonheur.
    • Je n’y arriverai pas, tout se passera mal. Bannissez cette idée, vous n’êtes pas un prophète, vous ne pouvez pas deviner ce qui va se passer ou pas. Sachez aussi que les pensées génèrent des émotions, et une pensée négative génère une attitude fataliste.
    • Personne ne me soutiendra et rien de tout cela n’en vaudra la peine. N’alimentez pas ce genre d’idées. La soutien le plus important sur lequel vous pouvez compte est le vôtre. Plus tard, les bon amis, la famille la plus compréhensive et les personnes qui vous connaissent vous offriront leur grain de sable pour que vous puissiez construire cette nouvelle vie.

    Femme-valise-attente_phixr-500x330

    Petit à petit, vous vous rendrez compte que tout en valait la peine. Recommencer à zéro est dur et complexe mais gardez votre objectif : vous méritez d’être heureux et d’oublier les journées d’obscurité et de mal être.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 8 antibiotiques naturels

     
     
     
     
     

    antibiotiques-naturels

     

     

    Les antibiotiques chimiques peuvent avoir un impact négatif sur notre santé. Découvrez une alternative saine et naturelle.

    Les antibiotiques sont une catégorie de médicament. Un antibiotique est une substance produite par un organisme, qui a la capacité de détruire, d’inhiber ou de stopper la croissance des bactéries. Un antibiotique possède alors deux actions, une action bactériostatique, c’est-à-dire qui stoppe la croissance des bactéries, l’autre est un bactéricide, c’est-à-dire qu’il détruit ou inhibe les bactéries.

     

    Cependant de nos jours les antibiotiques sont utilisés à tort par les médecins qui les prescrivent de façon habituelle, ce qui peut avoir des conséquences néfaste sur la santé.

    En effet, en ce qui concerne la flore intestinale, rappelez-vous que c’est un organe à part entière qui contient une quantité effroyable de bactéries et d’autres micro-organismes. Ces microbes gèrent le bon fonctionnement de l’intestin et possèdent une place précise. Si une bactérie pathogène veut s’y installer, elle ne pourra pas, car elle n’aura pas de « place » attribuée dans l’intestin. En revanche, si l’on prend des antibiotiques, cela va détruire les bonnes au risque qu’elles laissent leur place à de mauvaises bactéries.

    Les antibiotiques chimiques que l’on trouve dans les pharmacies sont des armes massives pour les populations bactériennes. Utilisés à tort, ils dérégleront tout le système digestif, pouvant aboutir à des maladies comme la rectocolite hémorragique.

    Heureusement, la nature est bien faite ! Elle nous a équipées, pour notre voyage sur terre, d’une multitude d’antibiotiques naturels. Quelle est la différence entre antibiotique naturel et un antibiotique chimique ?
    Faut-il vraiment poser la question ?

    Les effets secondaires qui sont bien moindres

    Pour ce faire, je vais vous lister 8 antibiotiques naturels que vous devriez consommer à la place d’antibiotiques chimiques

    1. Le miel de Manuka

    Vous connaissez peut-être ce miel qui provient d’abeilles qui pollinisent la Nouvelle-Zélande. Il est associé à la bible et est appelé le « nectar des dieux » par les Grecs. Il a longtemps été considéré comme un véritable médicament dans le monde arabe. Hippocrate, le père de la médecine, l’utilisait pour soigner ses patients, faire cesser la fièvre et traiter les blessures, lésions, ulcères.

    Le miel de Manuka est un très bon antiseptique pour toute la sphère ORL, angine, otite … Il est également utilisé pour réparer les tissus infectés. La substance responsable de son action antibiotique s’appelle la Méhtylglyoxal. Il existe une mesure appelée UMF qui signifie Unique Manuka Factor et indique la concentration de méthyle. Cette dernière ne devrait pas être inférieure à 10.

    Comment l’utiliser ?

    Il suffit de l’appliquer sur des plaies, après les avoir nettoyer bien entendu, mais également sur des brûlures …

    2. L’ail

    Celui-ci je suis presque sûr que vous le savez, l’ail possède énormément de vertus, dont la plus connue, son effet antibiotique.

    On a toujours entendu parler des bienfaits de l’ail et notamment pour ses propriétés antibactériennes. L’ail est une plante médicinale considérée comme un alicament aux propriétés impressionnantes. Utilisé, il y a plus de 5 000 ans pour soigner les maladies, l’ail est, de plus, en plus, reconnu de nos jours pour ses propriétés curatives.

    De nombreuses études prouvent le fait que l’ail est un antibactérien puissant et qui pourrait même réussir à détruire les bactéries-là où des antibiotiques chimiques échoueraient, notamment contre le SARM ou MRSA en anglais. Le SARM signifie : Staphylococcus Aureus Résistant à la Méthicilline. Mais le pouvoir de l’ail ne s’arrête pas là. Une autre étude a prouvé que devant l’inefficacité ou la peur d’une résistance des antibiotiques, l’utilisation de l’ail pourrait être une solution. L’ail pourrait également inhiber des bactéries très résistantes pendant une durée de 3 mois.

    L’ail est-il seulement un puissant antibiotique ?

    Non pas seulement. Je vais vous lister les pathologies ou les troubles pour lequel l’ail est efficace à des degrés variables.

    • Puissant anti-oxydant
    • Anti-cancer (côlon, estomac, poumons, rectum)
    • Equilibre la flore intestinale
    • Débarrasse des parasites intestinaux
    • Anti-rhume, fièvre
    • Anti-inflammatoire
    • Fatigue chronique
    • Anti-maladies cardio-vasculaires
    • Diminution de l’hypertension artérielle
    • Diminution de la glycémie
    • Diminution significative du cholestérol
    • Allié des diabétiques
    • Soulage mal de gorge, aphte, angine …

    3. L’Echinacée

    Il y a 400 ans, les Amérindiens utilisaient l’échinacée pour lutter contre les infections et traiter les blessures. Des études ont démontré que l’échinacée était capable de diminuer l’inflammation, la douleur et lutter contre les virus.

    L’échinacée est également très efficace contre le rhume. En fin 2010 une étude qui a réuni 719 personnes a démontré que cette plante était efficace pour lutter contre le rhume.

    Chez les personnes ayant pris de l’échinacée, les symptômes ont duré 1 demi-journée de moins que les autres personnes ayant pris un placebo.

    L’échinacée est enfin utile pour traiter les infections urinaires, les infections auriculaires et toutes sortes de blessures.

    Comment l’utiliser :

    Il existe des pilules, ce qui est plus simple à consommer. Généralement, les comprimés peuvent contenir d’autres plantes afin d’assurer une santé optimale. Vous pouvez également confectionner du thé avec les racines de la plante. Le thé stimulera votre système immunitaire et ainsi luttera contre les infections.

    4. Le gingembre

    Le gingembre est une plante botanique utilisée depuis des siècles comme épice bien qu’elle soit réputée surtout pour ces propriétés médicinales. Le gingembre est très réputé pour guérir les problèmes gastro-intestinaux, les affections inflammatoires … Le gingembre possède des propriétés anti-inflammatoires puissantes qui sont excellentes pour le traitement des douleurs musculaires et arthritiques. Comme vous avez pu le lire sur l’article le concernant, le gingembre contient des substances que l’on appelle les gingérols, les gingérols sont des antioxydants puissants capables de calmer l’inflammation.

    Mais les propriétés médicinales du gingembre ne sont pas seulement bonnes pour les articulations, elles le sont également pour les troubles digestifs tels que les coliques, les nausées, les flatulences et les troubles de la sphère ORL, comme le rhume, l’asthme, et toutes les maladies respiratoires.

    Les shogoals et gingérols contenues dans le gingembre sont les principales composantes de certains médicaments.

    5. L’huile d’origan

    L’asthme, les bronchites chroniques, toutes les affections respiratoires sont très sensibles devant la feuille de la plante d’origan. Elle a souvent été utilisée par le passé à des fins médicales. La plante n’a plus a faire ses preuves, elle est aujourd’hui reconnue pour avoir des propriétés médicinales notamment pour la santé de l’appareil respiratoire.

    Le carvacrol, extrait de l’origan a la capacité de lutter contre les parasites, les bactéries et atténuer l’acné.

    L’origan peut être pris sous forme de pilule.

    6. Le curcuma

    Le curcuma est une plante herbacée qui provient d’Asie. Le curcuma contient énormément d’antioxydants. Des études in vitro on indiqué que la curcumine inhibait la prolifération des cellules cancéreuses.

    Le curcuma va venir stimuler la fabrication d’enzymes qui aideront le corps à combattre les cellules cancéreuses. En Chine le curcuma est utilisé pour traiter l’inflammation.

    Une dose élevée a été administrée chez des personnes souffrant d’arthrose, qui ont remarqué que le curcuma à raison de 2g par jour avait les mêmes effets que l’ibuprofène (800mg/j), sans les effets secondaires du produit chimique bien entendu. En effet pour l’arthrite, la curcumine s’est montrée aussi efficace que le traitement médicamenteux.

    Associer du gingembre et du curcuma a toujours été très intéressant au niveau thérapeutique. Très connue depuis la plus vieille époque, l’ingestion de curcuma a été suggérée pour traiter les ulcères de l’estomac, l’indigestion, les maladies cardiaques et virales, mais également bactériennes.

    7. L’huile de coco

    L’huile de coco est également un antibiotique naturel. En effet, ce sont les graisses saturées contenues dans l’huile de noix de coco qui produisent cette action.

    Antibactérien, anti-viral, antifongique, anti-parasitaire et stimulant immunitaire, l’huile de noix de coco est un aliment très puissant qui peut vous venir en aide dans n’importe quelle situation.

    L’huile de noix de coco est également utilisée pour les problèmes de peau comme les vergetures, les infections, l’eczéma etc.

    Egalement utilisé pour lutter contre les champignons comme le candida albicans et les parasites.

    Mieux encore, l’acide laurique serait capables selon certaines publications scientifiques de détruire les microbes qui ne répondent pas aux antibiotiques chimiques.

    8. Le citrobiotic

    D’après l’étude, l’extrait de pépins de pamplemousse possède une qualité que les antibiotiques (médicaments) ne possèdent pas ! Il est capable de perturber la membrane cytoplasmique des bactéries pathogènes qui libèrent leur contenu. Elles sont donc détruites.

    De plus, comparé aux antibiotiques, (médicaments) l’extrait de pépins de pamplemousse ne désorganise pas, ou très peu la flore intestinale de l’hôte. Ce qui est très bénéfique pour ce dernier, car les antibiotiques naturels détruisent tout, même les bonnes bactéries, ce qui peut causer des maladies graves comme la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, ou l’infection par une bactérie appelée Clostridium difficile.

    Des propriétés efficaces

    – Action antimicrobienne à une concentration moyenne qui correspond à 8 gouttes par verre d’eau.
    – Il n’est pas possible de développer des allergies avec ce produit
    – Il ne désorganise pas la flore intestinale comme le font les antibiotiques (médicaments)
    – Suite à la prise de citrobiotic, la flore intestinale se trouve améliorée
    – Il stimule les défenses de l’organisme contrairement aux antibiotiques qui la détruisent
    – Il n’est pas toxique.

     

     

     

    Sources : L’alimentation santé

              sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment prévenir un accident vasculaire cérébral ?

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Bien que l'ictus soit l'une des principales causes de décès chez les femmes, il est possible de le détecter à temps et d'agir en conséquence.
     
     
     

    Cette question peut paraître trop alarmante, mais les données médicales exposent bien la grave incidence des accidents vasculaires cérébraux dans le monde entier. Il s’agit en effet d’une des principales causes de décès (et de handicap) chez les femmes, d’où l’importance de la prévention. Dans 80% des cas, l’accident vasculaire cérébral (AVC) peut être détecté à temps : il est donc essentiel de reconnaître les signes qui annoncent un accident vasculaire à temps et d’apprendre comment éviter leur apparition.

     

    Qu’est-ce qu’un accident vasculaire cérébral ?

    Un AVC est l’interruption soudaine de la circulation sanguine dans une région spécifique de notre cerveau, ce qui entraîne irrémédiablement la mort de nos neurones. Cette obstruction a plusieurs origines : elle peut être due à un bouchon important dans un vaisseau ou une artère cérébrale, ou à une hémorragie. Il est vrai que certaines personnes ont une prédisposition génétique à souffrir d’un AVC, mais cela ne veut pas dire qu’elles vont forcément être touchées, car les accidents vasculaires cérébraux peuvent être évités et contrôlés.

     

    Comment savoir si l’on fait un AVC ?

    Il est fondamental de connaître les signaux d’alarme d’un AVC, et même si ceux-ci n’apparaissent que pendant quelques instants, il ne faut pas les négliger, car ils peuvent annoncer une attaque plus grave ensuite. Soyez donc vigilant(e) en cas de :

    • Fourmillement sur un côté du visage.
    • Difficultés à parler correctement (un signe d’ailleurs très facile à repérer) : Nous n’arrivons plus à nous faire comprendre pendant quelques instants.
    • Maux de tête soudain et d’origine inconnue, d’une intensité sans pareil.
    • Sensation de vertige, de déséquilibre : Le monde tourne autour de nous, nous perdons l’équilibre et nous pouvons même tomber.
    • Perte soudaine de la vision ou de la sensibilité : Il peut s’agir d’un phénomène très ponctuel qui dure à peine une minute, ou juste temporaire. Dans les deux cas, il faut agir, car il s’agit d’un signal caractéristique d’un accident vasculaire cérébral.

     

    Nos conseils pour prévenir un AVC

    Contrôlez votre tension artérielle

    tension

    L’hypertension est un facteur de risque élevé de souffrir d’un accident vasculaire cérébral. Notre coeur doit redoubler d’efforts pour pomper le sang qui n’arrive pas parfois au cerveau en toute fluidité. Il est ainsi important de contrôler quotidiennement votre tension. Cela ne coûte rien !

    Surveillez vos niveaux de cholestérol

    Le cholestérol est également un facteur important dans l’apparition d’un AVC. En effet, une plaque d’athérome se dépose alors sur nos artères et les endurcit, ce qui empêche le sang de circuler normalement et le cerveau d’être correctement alimenté. Une simple analyse de sang nous permet de savoir si l’on doit traiter ou non son cholestérol.

    Ne fumez pas !

    fumer

    Le tabac augmente fortement le risque de souffrir d’un AVC. Voilà pourquoi de plus en plus de jeunes sont frappés par un accident vasculaire cérébral.Lorsque notre santé est en jeu, il vaut mieux traiter sa dépendance à la nicotine pour éviter que la cigarette ne nous consume un peu plus chaque jour.

    Contrôlez votre poids

    L’obésité est étroitement liée aux problèmes de cholestérol, d’hypertension, etc. Un mode de vie sédentaire et les maladies cardiovasculaires peuvent entraîner un accident vasculaire cérébral. Surveillez donc votre poids et rappelez-vous : il suffit parfois de perdre 5 kilos pour se sentir beaucoup mieux.

    Contrôlez votre taux de sucre

    diabete

    Lorsque l’on souffre de diabète, notre pancréas n’arrive plus à produire de l’insuline, ce qui affecte tous les vaisseaux sanguins de notre organisme. Il s’agit donc d’un facteur de risque important de souffrir d’un AVC : voilà pourquoi il est essentiel de contrôler régulièrement son taux de sucre.

    Tentez d’éliminer le stress

    Souffrir de stress chronique diminue notre espérance de vie. Cet état d’esprit peut même mener à de graves crises hypertensives qui peuvent à leur tour entraîner un accident vasculaire cérébral. Certaines personnes, incapables d’analyser leur niveau de stress ou d’anxiété et de considérer la nécessité de lâcher prise, succombent ainsi à un AVC. Sachez relâcher la pression, car la santé est toujours bien plus importante.

    Gardez une vision positive et détendue du quotidien

    relax

    Cultivez les émotions positives, et sachez gérer votre vie en établissant des priorités (et celle qui doit se trouver au-dessus de tout, c’est la santé, évidemment !). Votre santé, celle de votre entourage et les moments de partage et de détente sont bien plus importants. Apprenez à observer posément le temps qui passe. Un état d’esprit serein nous aide à réguler notre tension artérielle et à équilibrer notre système cardiovasculaire.

    Stimulez votre esprit

    Apprendre une nouvelle langue, lire, tenir un journal, faire des puzzles, des sudokus… Toutes ces activités aident à maintenir un cerveau éveillé, actif et agile, ainsi qu’à atténuer les conséquences d’un possible accident vasculaire cérébral. En effet, nos neurones pourront créer de nouvelles connexions et être plus résistants face à un AVC. Plus il y a de connexions, moins il y aura de pertes dans notre cerveau.

    Votre santé dépend de vous : apprendre à prévenir et à reconnaître les signaux d’alarme permet souvent d’éviter le pire. Rappelez-vous : dans 80% des cas, l’accident vasculaire cérébral peut être détecté à temps.

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • L’écho de mon âme


     
     
     

     

     

     

     

    Ô homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable ; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses.
    Romains 2.1

     

    Un jeune garçon habitait à la lisière de la forêt. Un jour, il crie et entend qu’on lui répond. Il lance : « Qui est là ? » La voix répond: « Qui est là ? » Ne connaissant pas encore l’écho, il poursuit : « Tu es un méchant garçon ! »
    Naturellement, ces paroles lui reviennent. Il crie encore et, comme l’écho rapporte ses mauvais propos, il rentre à la maison de mauvaise humeur. Il affirme à sa mère qu’un méchant garçon est dans le bois. Celle-ci comprend et lui dit : « Essaie de lui parler aimablement, et tu verras s’il ne répond pas gentiment, lui aussi ! » L’enfant y retourne et crie : « Je t’aime bien »…
    N’est-ce pas vrai pour beaucoup de choses dans notre vie ? Ce que nous voyons de désagréable chez l’autre n’est-il pas l’écho de nos propres comportements ? Nous sommes parfois lésés, blessés… Mais sommes-nous innocents de tout reproche ? N’avons-nous pas fait souffrir quelqu’un, nous aussi ?
    Ayons l’humilité et l’honnêteté de reconnaître nos fautes sans nous cacher derrière celles des autres. Sinon, comment recevrions-nous la grâce et le pardon de Jésus-Christ ? Dieu veut que chacun écoute l’écho de son âme…

    Arrangement d’un « Billet du Tricassien » de Jean Weber

    people-72732_640

    Source : vivreaujourdhui.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Travaillez pour vivre, ne vivez pas pour travailler

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Grâce aux avancées technologiques, nous avons de multiples possibilités de développer nos connaissances et de nous adapter aux nécessités qui peuvent se présenter à chaque instant.
     
     
     

    Souvent, nous disons qu’il faut trouver un travail que l’on aime vraiment, car c’est l’unique manière de ne pas travailler un jour de notre vie.
     Nous savons que ce n’est pas une chose facile car, pour pouvoir vivre, de nombreuses personnes sont obligées de mener à bien un développement professionnel qui ne s’ajuste pas toujours à leurs goûts, voire à leurs valeurs.

    Pourtant, ce n’est pas une fatalité. Si nous passons une grande partie de nos journées dans un environnement qui nous est hostile et qui vulnérabilise nos principes, tôt ou tard, cela va affecter notre santé, tant émotionnelle que physique.

    La vie est trop courte pour se tromper de travail.

    Pour cela, dans la mesure du possible, nous devons trouver une activité qui coïncide plus ou moins avec nos talents et, surtout, qui nous donne la satisfaction de nous sentir utiles quand nous la réalisons.

    Nous vous invitons, dans la suite de cet article, à réfléchir sur ce sujet.

     

    Un temps pour travailler et un temps pour vivre

    Si vous connaissez l’organisation de travail des 3/8, vous savez déjà que l’idéal est d’avoir 8 heures pour travailler, 8 heures pour des loisirs et 8 heures pour dormir.

    Mais cette proportion n’est que trop rarement atteinte. Les heures supplémentaires, le temps que nous perdons dans les déplacements et les journées morcelées nous font souvent perdre des heures précieuses.

    Les experts en psychologie du travail distinguent 3 types de profil au moment d’analyser l’environnement de travail et les contextes complexes qu’il peut entrainer. Nous vous les révélons dans la suite de cet article.

     

    1. Ceux qui détestent leur travail

    Dans cette première dimension, se trouvent toutes les personnes qui, quelles que soient les circonstances, ont fini par détester leur travail.

    • Cela peut se produire lorsque des facteurs comme une direction qui ne valorise pas les travailleurs et qui les exploite, un environnement bien trop compétitif ou des pressions de collègues sont présents. Ces personnes vont au travail avec une boule au ventre et sont très stressées.

    Prevenir-le-stress

    2. Ceux qui se contentent de ce qu’ils ont

    Dans cette partie se trouve, sans aucun doute, la majorité de la population. Travailler est, au bout du compte, une nécessité et une obligation.

    Pour autant, les personnes qui se trouvent dans cette situation le font de leur mieux.

    Cependant, elles sombrent dans une sorte de résignation dans laquelle elles ne cessent pas de rêver à une vie meilleure.

    • Sans qu’elles ne soient touchées par un mal-être prenant et quasi-destructeur, comme dans le cas précédent, elles perdent leur énergie vitale à cause de la routine et d’un manque de motivation.
    • Elles sombrent peu à peu dans l’apathie et dans une routine asphyxiante dans laquelle peuvent apparaître le stress et l’anxiété, car elles ne ressentent pas de satisfaction personnelle. Elles sont victimes d’une dissonance interne.
    • Le travail est le fil rouge de notre vie, mais ne peut pas nous définir ou être la seule chose qui nous rend fiers de nous et orgueilleux. Même s’il existe de nombreuses différences interpersonnelles, la plupart des gens peuvent souffrir de dépression à cause des schémas que nous venons d’évoquer.

    3. Ceux qui aiment ce qu’ils font

    Dans ce groupe, on retrouve ceux qui ont trouvé un but à leur vie, qui les définit et qui les identifie. Pour eux, travailler n’est pas une obligation, mais le sens de leur vie.

    • Avec leur travail, elles ne promeuvent pas simplement leur propre satisfaction, mais elles améliorent également la qualité de vie des autres.
    • Les personnes qui travaillent dans ce qu’elles aiment et qui ont eu la chance de trouver un contexte qui valorise leurs capacités, travaillent par vocation.
    • Le mot vocation vient du latin et signifie « un appel qui vient de notre intérieur pour mettre notre voix en action« . Cette dimension est une chose que nous devrions tous découvrir dans notre existence.

    femme-avec-appareil

    Les “knowmads”, les travailleurs du futur

    Dans notre société en mouvement, qui est tous les jours plus complexe, un nouveau profil de travailleur a surgi, aussi intéressant qu’utile.

    On les appelle les knowmads, et voici leurs principales caractéristiques :

    • Le knowmad peut être une personne jeune ou mature, qui sait qu’il dispose de capacités qui peuvent être utiles aux autres et qui souhaite les transmettre.
    • Le knowmad comprend que son travail doit être sa passion, mais il veut le faire de manière indépendante, sans avoir personne au-dessus de lui.
    • Il aime les gens et se « connecter » avec d’autres personnes dans la vie réelle, ou à travers les nouvelles technologies, qui sont d’ailleurs un excellent moyen pour lui de travailler.
    • Le knowmad valorise sa liberté, transforme l’information en connaissance utile et est très flexible. Il apprend continuellement, il n’a pas peur de l’échec, car il le considère comme un excellent moyen d’apprentissage.

    femme-de-dos

    L’important est de ne jamais désespérer et de rechercher des nouvelles possibilités de travail, si l’emploi que vous occupez actuellement ne vous satisfait pas. Travaillez pour être heureux.

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les bienfaits de 20 légumes à inclure dans son alimentation

     
     
     
     
     
     
     

    betterave

    Utilisés intelligemment, les légumes ont la faculté de guérir ou en tout cas de prévenir ou de soulager de nombreux maux. Sans légumes, la vraie santé est impossible, car on prive alors l’organisme d’un éventail exceptionnel de micro-nutriments bénéfiques pour la santé.

    Les légumes saisonniers font partie d’une diversité biologique nécessaire pour éviter la monotonie culinaire et empêcher les carences nutritionnelles grâce aux composants spécifiques qui les caractérisent et aux vertus particulières contenues dans chaque espèce végétale alimentaire.

    Par exemple, les polyphénols des légumes présentent l’avantage d’enrichir le contenu du côlon en micro-nutriments efficaces pour neutraliser les effets de nombreuses substances mutagènes présentes dans le milieu fermentaire de l’intestin.

    Au Québec, le choix des légumes disponibles sur les marchés peut satisfaire les plus exigeants des consommateurs. Pour chaque légume de saison, nous avons choisi une phrase qui permet de retenir une vertu importante :

    Aubergine (Solanum melongena)

    Ce légume fait partie de la diète méditerranéenne. Ses constituants bien connus en font un légume de choix comme aliment anti-anémique, laxatif, diurétique. L’aubergine est capable de limiter le cholestérol sanguin grâce aux fibres spécifiques qu’elle contient. Elle est recommandée en cas de constipation, de goutte, d’hypertension, d’hépatite.

    Bette à carde (Beta vulgaris)

    Légume rafraîchissant dont les feuilles sont diurétiques, champion de la teneur en fibres (effet laxatif), indiqué en cas d’inflammation de l’arbre urinaire. Déconseillé aux personnes souffrant de calculs rénaux (lithiase oxalique).

    Betterave rouge (Beta vulgaris rubra)

    Le bulbe présente des vertus antioxydantes. La coloration rouge provient de la bêtacyanine, un pigment qui fait partie des antocyanines. Contient un oligo-élément peu commun, le rubidium, dont l’action est remarquable sur la digestion. Anti-anémique, reminéralisante, considérée comme un reconstituant sanguin. Contre-indication : lithiase oxalique, diabète sucré.

    Brocoli (Brassica oleracea italica botrytis)

    Le sulforaphane isolé dans le brocoli est un composé qui augmente l’activité des enzymes anti-cancer (équipe du Dr Tabalay, Université John Hopkins, 1994). Il pourrait favoriser l’action de certains mécanismes majeurs de la détoxication de cancérogènes. Son apport élevé en fibres le rend précieux contre le cholestérol. Il est diurétique, laxatif. Il serait à éviter en cas de déficience de la glande thyroïde. Le curcuma et la tomate optimisent ses vertus.

    Céleri (céleri-branche, céleri-rave) (Apium graveolens)

    Les vertus du céleri ont été louées par l’ensemble des auteurs anciens. C’est un excellent coupe-faim sans calorie (effet amincissant), tout entier, de la branche à la racine, c’est un aliment aphrodisiaque. Le céleri convient pour toutes les personnes qui ont besoin d’éliminer.

    Champignons

    Parmi les principales espèces cultivées, on peut choisir le champignon de couche dit champignon de Paris, le pleurote, le shiitaké et autres champignons asiatiques. Les champignons fournissent un complément appréciable de minéraux et d’oligo-éléments. Pauvres en calories, riches en fibres, ils occupent une place de choix dans l’alimentation minceur.

    Chicorées (Cichorium intybus, C. endivia crispa, C. endivia latifolia)

    La chicorée sauvage, la chicorée frisée, la chicorée scarole, toutes sont apéritives, dépuratives, digestives, reminéralisantes et amincissantes, recommandées pour la « nouvelle » cuisine légère. Suggérée en cas d’insuffisance biliaire, d’hépatisme, d’indigestion, d’asthénie, d’anorexie, de convalescence.

    Choux : Chou vert (Brassica oleracea) / Chou rouge (B. ol. Capitata rubra)

    D’après Caton l’Ancien, c’est grâce aux choux que les Romains ont pu se passer de médecin pendant près de 10 siècles. Les substances à potentiel protecteur sont contenues dans tous les légumes de la famille des choux : anti-oxydants indoles, isothiocyanates, dithiothiones… protègent et inhibent l’activité de certains cancérogènes. Le jus de chou fait merveille contre les ulcères gastro-intestinaux.

    Concombre (Cucumis sativus)

    Légume estival apprécié pour ses propriétés rafraîchissantes, dépuratives du sang, diurétiques et reminéralisantes. C’est un dissolvant de l’acide urique. Légume de choix pour les tempéraments bilieux et sanguins, recommandé en cas d’œdème des jambes, des pieds et des mains, en présence d’urée, d’acide urique et de goutte. Recommandé en cas d’élévation de température.

    Courgette (Cucurbita pepo)

    Riche en fibres solubles (pectine et protopectine), elle stimule légèrement le fonctionnement des intestins. Elle est diurétique et reminéralisante. Elle est intéressante pour la santé cardiovasculaire, pour contrôler l’excès de poids, l’insuffisance rénale et les hémorroïdes. Elle fait partie des légumes qui peuvent être introduits dans la diète post-opératoire digestive.

    Échalote / Oignon vert / cibette (Allium ascalonicum)

    L’échalote a la renommée d’avoir des propriétés diurétiques digestives, cholérétiques. Elle est caractérisée comme l’ail par la présence de substances soufrées spécifiques : des isomères de l’allicine. Selon les récentes études menées en Chine et aux Pays-Bas, la consommation d’échalote entraine une réduction du risque de cancer de l’estomac et du côlon.

    Épinard (Spinacio oleracea)

    Surnommé le balai de l’estomac, c’est un purificateur sanguin de grande valeur. Sa richesse en sodium, potassium, calcium, phosphore, magnésium et fer en fait un anti-anémique et reminéralisant qui prévient aussi la sénescence. Il serait anticancéreux à condition qu’il provienne de culture biologique réelle. Il semble déconseillé aux personnes souffrant de calculs rénaux et d’inflammations articulaires et rhumatismales.

    Laitues (Lactuca sativa)

    En feuilles ou pommées, les laitues sont rafraîchissantes pour l’estomac. Elles présentent une action régulatrice de la glycémie. Galien les appelait les « herbes des sages », « les herbes des philosophes ». Les laitues possèdent une substance, le lactucarium (ou opium de laitue), spécialement concentrée dans les nervures des feuilles, douée de propriétés légèrement hypnotiques, somnifères et sédatives. Les laitues contiennent de l’hyoscianine et du tryptophane qui facilitent l’endormissement.

    Navet (Brassica râpa)

    Appelé aussi rabiole, le navet est diurétique et pectoral. Son jus est renommé pour la dissolution des lithiases rénales. Il est recommandé en cas d’angine, bronchite, enrouement, toux, catarrhe pulmonaire. Il est aussi utilisé comme anti-infectieux urinaire (cystite). Il est inutile de peler le navet lorsqu’il est très frais. Il suffit de le brosser. Le consommer dans des soupes, en purée, en gratin.

    Oignon (Allium Cepa)

    Symbole de l’intelligence dans l’ancienne Chine, l’oignon a été quasiment vénéré dans les anciennes civilisations. La consommation d’oignon permet un apport d’oligo-éléments peu fréquents tels que le sélénium, le manganèse, le cobalt, le fluor et le molybdène. Il serait anti-coagulant, empêcherait la formation de caillot et protègerait contre les risques d’obstruction des vaisseaux et de thrombose.

    Poireau (Allium porrum)

    Les sulfures d’allyle du poireau préviennent le processus de cancérisation de la peau, des poumons et de l’intestin. Surnommé le balai de l’intestin, le poireau est antiseptique, purificateur sanguin et éliminateur de l’acide urique. Il active la transpiration et on le recommande pour faire baisser la fièvre.

    Pois mange-tout (Pisum sativum)

    Les fibres tendres chez le petit pois jeune deviennent dures au fur et à mesure de la maturation des gousses. Grâce à l’abondance de ces fibres, le pois mange-tout est efficace contre la constipation. Par contre, il doit être évité chez les personnes colitiques.

    Poivron (Capsicum annuum)

    Appelé aussi piment doux, le poivron est riche en pigments, surtout lorsqu’il est cueilli à pleine maturité : carotène, xanthophylle, xanthome… qui augmentent la résistance des petits capillaires sanguins. Les poivrons rouges contiennent beaucoup plus de vitamines A et C que les poivrons verts. Tous les poivrons possèdent des vertus antiseptiques, stomachiques, diurétiques, laxatives et anti-oxydantes. Ils contiennent de la lutéine qui réduit les déficits de la mémoire liés à l’âge.

    Rutabaga (Brassica napus napo brassica)

    On définit généralement le rutabaga, appelé navet jaune au Québec, comme un chou-navet dont on consomme la racine. C’est une excellente source de Potassium. Ce légume a la double renommée de diurétique et de reminéralisant à la fois. Il est parfois suggéré pour certains types de cancer : du côlon, de l’estomac, de l’œsophage, du pharynx et du larynx.

    Tomate (Lycopersicum esculentum)

    Les tomates détiennent des composés spécifiques dont le lycopène qui bloque la formation de nitrosamine responsable des tumeurs des muqueuses de l’appareil digestif, du foie, des poumons, de la vessie et de la prostate (Joseph Hotchkiss, Université Cornell, NY – 1975). La tomate est conseillée pour les personnes qui ont consommé trop de graisse animale, de sel ou de protéines animales. La tomate doit toujours être consommée bien mûre.

    « Le jardin est une officine dont nous devrions utiliser toutes les ressources plus souvent et intelligemment. » – Prof. Léon Binet, ancien doyen de la Faculté de médecine de Paris

     

     

     

    sources : mangersantebio

             sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les symptômes qui alertent sur une carence en vitamines

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Savez-vous reconnaître les signes que votre corps vous envoie pour vous dire que vous manquez de vitamines ? Certains sont très fréquents. Dans cet article, nous allons vous les énumérer, et vous expliquer comment y remédier.
     
     
     

    Le manque de certaines vitamines peut entraîner l’apparition de divers symptômes). Ceux-ci sont généralement beaucoup plus évidents chez les femmes enceintes, chez les sportifs ou chez les personnes qui ont une santé très précaire.

    Voilà pourquoi, à cette occasion, nous allons vous parler des principaux symptômes qui peuvent se présenter lorsque l’organisme souffre d’une carence en vitamines qui sont indispensables à son bon fonctionnement ! 

     

    Des gerçures aux commissures des lèvres

    Lorsque ce symptôme est récurrent, il est probable que l’organisme souffre d’une carence en vitamines du groupe B ; il peut s’agir de la riboflavine, ou vitamine B2, ou de la niacine, ou vitamine B3. Des symptômes de ce genre se présentent en particulier chez les personnes qui consomment peu d’aliments riches en fer, en zinc et en vitamine B12.

    On recommande alors consommer plus de viande, de poisson, d’oeufs, d’huîtres, de clovisses, de bettes et de légumineuses comme les lentilles, et d’en augmenter la fréquence. Quand les symptômes décrits s’accompagnent d’une grande fatigue et d’un teint pâle, il est fort probable qu’il s’agisse principalement d’une carence en fer, raison pour laquelle il faudra également consommer de grandes quantités de brocoli, de poivrons et de tomates qui fournissent la quantité de vitamine C nécessaire à une bonne assimilation du fer.

     

    Des chutes de cheveux importantes et des éruptions sur différentes parties du corps

    Brosse

    Dans ce cas il est probable que la vitamine qui fasse défaut soit la vitamine B8, ou biotine. L’organisme peut emmagasiner certaines quantités de vitamines liposolubles, telles que les vitamines A, D, E et K, mais les vitamines hydrosolubles, comme la biotine, doivent être consommées de façon quotidienne, en mangeant des aliments qui en contiennent beaucoup, comme le saumon, l’avocat, les champignons, le chou-fleur, les fruits secs et la banane, entre autres.

     

    Des fourmillements et un engourdissement des mains ou des pieds

    Il est possible que l’organisme ait de fortes carences en vitamines du groupe B, telles que la B9, la B6 et la B12. On peut trouver ces vitamines en proportions intéressantes dans les épinards, les asperges, la betterave, les oeufs et le foie, entre autres.

     

    Des crampes aux jambes et aux pieds indiquent aussi une carence en vitamines

    Crampes

    Ce sont des symptômes récurrents chez les personnes qui ont d’importantes carences en calcium et en potassium. Si les crampes surviennent chez des personnes qui font régulièrement de la gymnastique, il est possible qu’elles soient dues à une transpiration excessive, car celle-ci entraîne un déséquilibre électrolytique.

    Afin d’éviter les crampes dues à un manque de calcium ou de potassium, voici les aliments qu’il est conseillé de manger : les bananes, l’avocat, les amandes et tous les autres fruits secs ; de même que les cerises, les pommes et tous les légumes verts.

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • DIEU, VOTRE PRIORITÉ ?
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Petits enfants, gardez-vous des idoles, de tout ce qui peut occuper la place de Dieu dans votre cœur, de toutes sortes de choses qui se substitueraient à Dieu et qui pourraient prendre sa place dans votre vie". 1 Jean 5.21
     
     
    Dieu dit que tout ce qui prend sa place dans notre vie est une idole. Arrivez-vous à programmer votre journée de manière à passer du temps avec Dieu ?

    Dans tout ce que j'entreprends, j'essaie de donner à Dieu la première place parce que je sais qu'en agissant ainsi tout s'accordera parfaitement.
    Afin d'être sûr que vous ayez toujours un temps pour Dieu, permettez-moi de vous donner une illustration. Imaginez un bocal rempli de petits cailloux. Le bocal est plein… à ras bord. À présent, il vous reste juste un caillou supplémentaire à ajouter dans le bocal mais ce dernier est deux fois plus gros que les autres. Vous le regardez et vous êtes conscient qu'il ne peut tout simplement pas rentrer dans ce bocal. Vous essayez toutefois de le placer au-dessus des autres, en espérant qu'en forçant un peu, il rentrera. Hélas, les cailloux sont durs et si vous insistez, vous finirez par briser le bocal ! Finalement, vous abandonnez et reconnaissez qu'il n'y a vraiment pas de place pour ce caillou. Il vous faut donc le laisser hors du bocal.

    Ensuite une amie arrive et vous dit : "Je vais te montrer comment faire rentrer ce caillou dans ce bocal ! La chose à ne jamais oublier est qu'il faut placer le gros caillou en premier." Elle vide alors le contenu de tout le bocal sur la table, met le gros caillou dans le bocal et commence à placer les petits cailloux un à un. Et tous les cailloux rentrent dans le bocal, à tel point qu'il reste même encore de la place à l'intérieur ! Elle vous regarde avec fierté et vous répète : "Rappelle-toi, le gros caillou en premier !".

    Le bocal représente votre journée et les petits cailloux symbolisent toutes les petites choses que vous devez faire dans cette journée. Le gros caillou représente ce que vous avez de plus important à faire, à savoir, passer du temps avec Dieu. Si vous attendez de placer Dieu en dernier, vous verrez que rien ne marchera. Cependant c'est presque magique : lorsque vous mettez Dieu en premier, le reste se mettra automatiquement en place et tout ira bien.

    Dans tout ce que j'entreprends, j'essaie de donner à Dieu la première place parce que je sais qu'en agissant ainsi tout s'accordera parfaitement.

    La meilleure façon que j'ai trouvée pour savoir si Dieu détient la première place dans ma vie, c'est de prendre le temps de réfléchir et de me poser quelques questions très simples : À quoi est-ce que je pense le plus ? Quelle est la première chose qui me vient à l'esprit le matin et quelle est la dernière à laquelle je pense, la nuit ? Qu'est-ce que je fais de mon temps ?

    Une question pour aujourd'hui

    Qu'en est-il de vous ? Dieu est-il également la personne la plus importante pour vous ? Êtes-vous à même de lui accorder le meilleur de votre temps ou doit-il se contenter des restes de votre journée, sans lui avoir vraiment consacré toute l'attention qu'il mérite ?
     
    Joyce Meyer
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Faites le bien sans regarder les autres

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    La bonté ne cherche pas de reconnaissance. Les bonnes personnes agissent en accord avec leurs principes, pour se sentir bien avec elles-mêmes et avec les autres, pas pour recevoir des compliments.
     
     
     

    La bonté est quelque chose que l’on choisit de pratiquer. Nous pourrions vous dire que la noblesse est une dimension qui naît directement dans le cœur d’une personne, mais ce n’est pas vrai.

    Cela a beaucoup à voir avec la manière dont nous réagissons face à des situations négatives ou compliquées.

     

    Nous passons tous par des époques d’angoisse et de difficultés dans lesquelles nous sommes plus enclins à agir avec égoïsme, voire avec orgueil.

    Cependant, il n’est pas impossible de choisir de réagir avec bonté, même si c’est difficile.

    Être bon ne signifie pas faire preuve d’innocence béate ou nous laisser manipuler par les gens de notre entourage. La noblesse d’esprit est celle qui est fidèle à ses valeurs. Face à une situation négative, mieux vaut agir avec bonté.

    Cependant, les nuances de nos personnalités sont telles qu’il n’est pas toujours évident de bien comprendre et de commander nos réactions.

    Dans la suite de cet article, nous vous invitons à réfléchir sur ce sujet.

     

    La bonté nous fait douter de nos actions

    Rick Hanson est un célèbre neuropsychologue de l’Université de Berkeley aux États-Unis, qui a écrit de nombreux livres intéressants, comme « Le cerveau de Bouddha : bonheur, amour et sagesse à l’époque des neurosciences« .

    Selon sa propre expérience dans l’étude de la bonté et du bonheur humain, les personnes qui ont un cœur noble ont tendance à questionner de manière continue leurs actes.

    • Elles ont peur de ne pas avoir été assez précises dans leur communication, elles sont préoccupées par le fait d’avoir été utiles ou non, et sont très attentives aux résultats que produisent leurs actions.
    • Les personnes au cœur noble sont souvent obsédées par les erreurs qu’elles ont commises.
    • Elles questionnent beaucoup les choses qu’elles font, car elles sont très exigeantes avec elles-mêmes. Cela peut leur causer de grandes souffrances.

    Selon le docteur Hanson, la plupart des gens qui les entourent les considèrent comme de véritables références dans leur vie, grâce à l’authenticité et à la tendresse dont elles savent faire preuve, même si elles pensent toujours qu’elles auraient pu faire plus.

    Il est très important de prendre quelques instants pour réfléchir autour de ces dimensions.

    paysage-avec-des-fleurs

    Savoir garder son calme dans les moments de colère

    Les bonnes personnes peuvent aussi se mettre en colère et ressentir de la rage et de l’énervement. Nous sommes tous des êtres humains et nous sommes tous soumis aux effets qu’ont sur nous des situations d’injustice ou des comportements égoïstes.

    Cependant, nous devons garder à l’esprit que, dans des moments de colère ou de rage, il est important de garder nos émotions sous contrôle.

    • Les personnes au cœur noble, comme elles sont très exigeantes envers elles-mêmes, pensent aux conséquences de leurs actes avant d’agir et recherchent avant tout le bien commun, pas le mépris ni l’agression.
    • Les bonnes personnes croient en la justice, mais pas une justice qui sanctionne, plutôt une justice démocratique et constructive. Dans un moment de colère, elles vont donc tout faire pour garder leur calme et pour agir de la manière la plus bénéfique pour tous.

     

    La bonté n’est pas quelque chose qui se pense, mais une manière de trouver de l’harmonie dans notre vie

    Les éléments centraux de la bonté sont le respect, la réciprocité, le besoin d’apporter du bien-être aux autres, l’équilibre, la paix intérieure et l’application constante de nos propres valeurs dans les actions que nous menons.

    Faire le bien sans regarder les autres n’est pas quelque chose de facile car, à certaines occasions, nous pouvons être les témoins de comportements peu adaptés. Cependant, il faut toujours regarder du bon côté et être en accord avec nous-mêmes.

    Ce n’est que de cette manière que nous pouvons être en harmonie avec notre vie intérieure, ainsi qu’avec le monde extérieur.

     

    Faire le bien demande de savoir le reconnaître

    Reprenons l’idée véhiculée par le docteur Hanson : les bonnes personnes ne se voient pas de cette manière car elles remettent en question beaucoup de choses et elles restent souvent fixées sur les erreurs qu’elles ont pu commettre par le passé.

    famille-reconciliee

    A partir de là, retenons les quelques idées suivantes.

    Vous avez des principes forts et des valeurs qui définissent chacun de vos actes. A chaque fois que vous faites quelque chose pour quelqu’un, arrêtez-vous quelques instants pour penser à l’action que vous venez d’accomplir.

    • Par exemple, l’une de vos amies a un problème de couple. Vous lui proposez de venir quelques jours chez vous afin qu’elle puisse réfléchir, se détendre et prendre la bonne décision.
    • Après ce moment passé avec vous, elle vous remercie de votre soutien et vous explique à quel point vous êtes important dans sa vie. Pour elle, vous symbolisez ce pilier si nécessaire sans lequel elle serait perdue.

    Réfléchissez à cela et profitez de ce lien exceptionnel, car voici ce qui compte réellement : montrer le meilleur de nous-mêmes et essayer de faire le bien.

    Faire le bien sans regarder les autres ne coûte rien et représente beaucoup.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 7 bienfaits de la consommation d’ail et de miel à jeun

    pendant 7 jours

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Pour obtenir le maximum de bienfaits, il est important que les deux ingrédients soient de la meilleure qualité possible. De plus, il faut associer ce traitement à d'autres habitudes de vie saines.
     
     
     

    L’ail est l’un des ingrédients naturels les plus utilisés dans la gastronomie mondiale. Son gout particulier est associé à d’autres condiments pour relever le gouts de nombreux plats.

    Cependant, au-delà de son utilisation en cuisine, cet aliment est considéré depuis l’antiquité comme étant l’un des meilleurs remèdes pour soulager diverses douleurs.

    Ses propriétés préventives et médicinales sont utilisées contre l’inflammation, les maladies chroniques et différents types d’infections. 

    Une grande partie de ses vertus sont attribuées à son apport en allicine, un composant actif qui aide à contrôler le cholestérol, la tension et d’autres affections du système cardiovasculaire.

    Il est également utilisé dans le traitement de problèmes digestifs, de maladies respiratoires et de champignons.

    De fait, en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, il est considéré comme étant un excellent complément pour lutter contre l’arthrite, le cancer et le diabète.

    Les experts en nutrition conseillent de le consommer cru car il conserve ainsi tous ses principes actifs.

    De plus, on peut le préparer en remède en le mélangeant avec du miel d’abeilles, ce qui facilite son ingestion et augmente ses bienfaits.

    Nous allons vous révéler tous les bienfaits que vous obtiendrez quand vous serez décidé à ingérer ces deux ingrédients pendant 7 jours de suite. Découvrez-les dès maintenant !

     

    1. Amélioration de la circulation sanguine

    circulation-sanguine

    Les composants soufrés de l’ail, associés aux nutriments du miel, sont très bénéfiques pour le système circulatoire.

    Les deux ont un effet anticoagulant et tonifiant sur les veines, ce qui évite l’apparition de troubles tels que la thrombose ou les varices.

     

    2. Diminution de la pression artérielle

    L’hypertension est une maladie qui met en danger la santé cardiovasculaire en général. Afin de la contrôler de façon naturelle, on peut consommer ce mélange tous les matins a jeun.

     

    3. Contrôle le mauvais cholestérol mauvais-choléstérol-500x408

    L’allicine libérée par l’ail cru écrasé aide à désintoxiquer le sang et à éliminer l’excès de cholestérol. De plus, c’est un remède très efficace pour contrôler les triglycérides.

     

    4. Réduction de l’inflammation

    Il est prouvé qu’une grande partie des troubles chroniques qui affectent la santé sont liés au déséquilibre dans les processus inflammatoires de l’organisme.

    Aussi bien l’ail que le miel diminuent l’inflammation et agissent comme des calmants pour des troubles tels que l’arthrite, la rétention d’eau et les troubles musculaires.

     

    5. Renforcement du système immunitaire

    Les propriétés antimicrobiennes et antifongiques de l’ail et du miel constituent un grand soutien pour le système immunitaire.

    Les deux augmentent la réponse contre les virus, les bactéries et tous types d’agents pathogènes qui tentent d’attaquer l’organisme.

    6. Lutte contre la toux

    Combat-la-toux-500x333

    Quand la toux est d’origine bactérienne ou virale, rien n’est plus efficace qu’un simple sirop au miel d’abeilles avec de l’ail écrasé.

    Cela permet d’apaiser la sensation d’irritation dans la gorge et a un effet expectorant qui favorise l’élimination du mucus.

     

    7. Accélération de la récupération en cas de grippes ou  rhumes

    Tous les symptômes de la grippe et du rhume peuvent être contrôler temporairement avec une consommation constante de ce traitement.

     

    Comment préparer ce remède naturel à l’ail et au miel ?Remède-à-l-ail-et-au-citron-500x335

    Pour bénéficier de tous les bienfaits cités, assure-toi de prendre de l’ail et du  miel issus de l’agriculture biologique.

    On trouve souvent sur le marché des miels très bon marché, mais qui sont généralement pauvres en nutriments car ils ne sont pas 100% naturels ou ils sont fabriqués avec du sucre.

    Ingrédients

    • 1 tasse de miel d’abeilles (335 g)
    • 10 gousses d’ail
    • 1 bocal en verre avec couvercle

    Préparation

    • Coupe les gousses d’ail en petites rondelles ou écrase-les.
    • Verse le miel dans le bocal en verre et ajoutes-y l’ail coupé.
    • Ferme le bocal et mets-le dans un endroit sombre pendant une semaine.
    • Une fois ce temps écoulé, tu obtiendras un remède aux nombreux bienfaits pour ta santé.

    Mode de consommation

    • Mange une cuillerée à jeun du remède, seul ou dilué dans de l’eau tiède.
    • Consomme-le pendant 7 jours de suite, repose-toi pendant quelques semaines et reprends-le.
    • Conserve-le à température ambiante afin qu’il ne cristallise pas.

    Garde à l’esprit que les effets de ce traitement varient d’une personne à une autre, en fonction des autres habitudes de vie au quotidien.

    La consommation de ce produit sera inutile si l’alimentation quotidienne reste élevée en graisses saturées, sucres et aliments malsains.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • À quoi sont dues les pointes au coeur quand on respire ?

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Dans la plupart des cas, ces sensations de piqûre sont dues à des tensions musculaires, à l'anxiété ou à un excès d'inquiétudes. Respirez avec votre diaphragme pour vous détendre.
     
     
     

    Pincements au moment de respirer… Il y a ceux qui les décrivent comme des picotements d’aiguilles dans la poitrine. Ils nous empêchent de respirer. A quoi cela est-il dû ? Est-un symptôme de quelque chose de grave ? La première chose, sans doute, sera de ne pas paniquer et de se calmer. Ensuite, il faudra être attentif à l’évolution de la douleur. Mais, détendez-vous, la plupart des fois, cela est dû au stress ou à l’anxiété. Nous vous expliquons tout dans cet article. 

     

    Je ne peux pas respirer. Je ressens des pointes au coeur !

    coeur-femme1-500x406

    Ce sont de petits coups, beaucoup disent. Comme des pincements directs au coeur qui apparaissent subitement et qui nous empêchent de terminer de respirer. En premier lieu, il nous faut vous dire que c’est un phénomène commun que tout le monde ressent au moins une fois dans sa vie, mais malgré cela, il ne faut pas non plus l’évincer si rapidement. Les médecins nous indiquent qu’à chaque fois que nous souffrons de ces phénomènes, il faut suivre les règles suivantes.

    • Asseyez-vous et essayez de vous calmer.
    • Prenez conscience que c’est quelque chose de passager et que cela va disparaître dans quelques instants.
    • Vous devez vous détendre et essayer de respirer de manière calme et posée, prenant de l’air par la bouche lentement.
    • Essayez de vous prendre le pouls, et si vous remarquez qu’il est accéléré et que cette sensation s’accompagne d’une respiration rapide et d’une douleur qui va du cou aux bras, demandez de l’aide. Mais nous insistons encore une fois sur le fait qu’il s’agit quasiment toujours de quelque chose de passager et que dans presque 70% des cas, cela est dû à des moments de stress ou d’anxiété accumulée.

     

    Cause 1 des pointes au cœur au moment de respirer : l’anxiété ou le stress

    les.crises.d'anxiété

    C’est la première cause et nous ne devons l’évincer car les pincements dans la poitrine sont sans aucun doute un symptôme dont il faut tenir compte. Et même, nous devons vous indiquer quelque chose d’étonnant que vous en savez peut-être pas. Les symptômes de stress ou d’anxiété ne sont pas toujours identifiables durant la situation stressante elle-même. Cela veut dire qu’il est très possible que si vous avez un travail qui vous apporte inquiétudes et anxiété, vous vous consacriez à vos taches de manière très efficace pendant toute la journée. 

    Cependant, c’est au moment de rentrer à la maison que surgissent les maux de tête, les nausées… ou même pire encore, il est significatif que beaucoup de symptômes comme les « blocages » apparaissent le jour suivant, quand vous êtes en train de vous habiller pour vous rendre au travail.

    Les experts nous disent que le plus grand indice d’infarctus ou de problèmes surgissent pendant les périodes de vacances ou les week-ends. Ce sont les moments où nous essayons de nous détendre et où notre corps n’est plus capable de le faire.Le niveau de cortisol est déjà trop élevé et les symptômes les plus évidents surgissent. D’où l’apparition des pointes au coeur, par exemple, qui arrivent dans les moments les plus improbables. 

    Vous vous asseyez pour dîner, vous êtes en train de regarder la télévision, ou vous êtes en train de parler avec quelqu’un et vous ressentez tout simplement qu’il vous manque de l’air pour respirer. Prenez note des raisons pour lesquelles ces pointes apparaissent dans la poitrine :

    • A cause de la tension musculaire de notre corps. Elle est si élévée que tout d’un coup, un problème surgit et nous ne sommes pas capables de respirer de façon adéquate.
    • A cause de l’hyper-activité végétative (nausées, accélération du rythme cardiaque, transpiration, ou la classique tachypnée, qui nous fait respirer de manière plus intense et qui provoque ces pincements).

     

    Que pouvons-nous faire pour les soulager ?

    Ce qu’il faut faire, c’est essayer de se détendre et suivre ce qui est connu sous le nom de respiration abdominale (ou diaphragmatique). Cela permet que l’air entre dans les poumons, ce qui abaisse le diaphragme. Et comment faire ? Suivez les étapes suivantes :

    • Essayez-vous confortablement.
    • Mettez une main sur votre ventre, ou tout simplement sur le nombril.
    • Prenez de l’air par le nez, petit à petit, sans vous presser. Vous devez remarquer que votre ventre se lève et que votre main bouge.
    • Comptez jusqu’à 2.
    • Positionnez vos lèvres comme si vous alliez souffler une bougie puis, laissez l’air aller petit à petit, alors que votre main descend.
    • Reprenez une bouffée d’eau pendant 2 secondes.
    • Expirez (soufflez lentement) pendant 4 secondes.

     

    Cause 2: un problème cardiaque

    Coeur

    Nous ne pouvons passer outre ce problème et donc, il faut en connaître les causes. En premier lieu, il existe plusieurs facteurs de risque :

    • En général, les problèmes cardiaques, dans un pourcentage élevé, apparaissent à partir de 50 ou 55 ans.
    • Symptômes antérieurs : hypertension, cholestérol élevé, antécédents familiaux etc.

    La première chose à faire quand nous sentons des pointes au coeur est de s’asseoir et suivre les règles suivantes :

    • Vous essayerez de nous calmer et vous suivrez les règles de respiration énoncées plus haut.
    • Comment sont vos battements de coeur ? Sont-ils très rapides ? Sont-ils irréguliers c’est-à-dire parfois plus rapides, parfois plus lents ?
    • Si les pincements ne cessent pas après cinq minutes et qu’ils deviennent plus intenses, il faut consulter un médecin.
    • Il faut aussi consulter urgemment un médecin si votre douleur s’étend au cou, à la mandibule et aux bras.
    • Si vous remarquez que les pincements se transforment en une oppression très forte dans la poitrine, et que vous ne pouvez respirer normalement, il faut également consulter un médecin.

    En conclusion, l’essentiel est de contrôler que cette gêne ne s’étende pas trop dans le temps et que surtout, ne se transforme pas en d’autres symptômes comme ceux exposés précédemment. Calmez-vous en vous disant que la plupart des fois, cela est dû à l’anxiété même s’il est important de la traiter. Prenez soin de vous, vous le méritez. 

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • VOUS VOULEZ ARRÊTER DE VOUS INQUIÉTER ?
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Car cela, ce sont les païens qui le recherchent. Or votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus." Matthieu 6.32-33
     
     
    L'inquiétude chez un croyant est le symptôme d'un problème plus profond. Elle montre que Jésus n'occupe pas la première place dans sa vie.

    Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
    Quand nous nous inquiétons, nos priorités sont bouleversées. Dieu nous a programmés pour que nous fassions de lui le numéro un dans nos vies. Chaque fois que quelqu'un ou quelque chose d'autre lui vole cette place, notre niveau d'inquiétude monte d'un cran.

    Si vous donnez la priorité à votre carrière, vous vous inquiéterez parce que vous ne voulez pas perdre votre emploi. Si c'est une relation qui occupe la première place, là encore, vous vous ferez du souci, de peur qu'elle ne se brise.

    Notre relation avec Dieu ne peut pas nous être enlevée. Elle est permanente. Lorsque nous plaçons Dieu en tête de liste de nos priorités, nous n'avons pas à craindre qu'il nous soit enlevé un jour. Nous n'avons donc aucun sujet d'inquiétude.

    La Bible dit : "Car cela, ce sont les païens qui le recherchent. Or votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus" (Matthieu 6.32-33).

    Une action pour aujourd'hui

    Vous voulez arrêter de vous faire du souci ? Faites de Dieu et de son royaume votre priorité dans la vie. Vivez pour lui seul. C'est toujours par là qu'il faut commencer pour surmonter l'inquiétude.Rick Warren
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La douloureuse réalité de ne pas être indispensable

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Dans la vie, aucun de nous n'est indispensable pour les autres, mais nous le sommes pour nous-même. Nous devons apprendre à nous valoriser et à être heureux sans avoir besoin des autres.
     
     
     

    L’une des réalités les plus douloureuses est de découvrir que nous ne sommes pas indispensable.

    Que nous l’admettions ou non, nous aimons tous nous sentir dans la position de héros, de personnes importantes et indispensables pour quelqu’un, et croire que sans nous une personne ne peut pas vivre.

     

    Malgré tout cela, la réalité nous montre une fois encore que nous ne sommes pas indispensable.

    Il est normal de se sentir unique, car nous le sommes. Cependant, il y a beaucoup de personnes dans le monde et même s’il est douloureux de l’accepter, personne n’est indispensable pour la vie de quelqu’un d’autre.

     

    Nous sommes tous remplaçables

    Main-jeu-de-lumiere-500x332

    Peut-être que vous n’êtes pas conscient de votre place indispensable jusqu’à ce que vous trouviez un conjoint. Nous savons que dans la famille, chacun suit son propre chemin, et que même les meilleurs amis partent parfois, et nous trahissent.

    Mais que se passe-t-il dans les relations très personnelles ? Que se passe-t-il lorsqu’on partage notre intimité avec une autre personne ?

    Dans les relations de couple, il existe encore aujourd’hui une attitude qui ne fait rien mis à part produire une grande douleur : la possession.

    Nous pensons qu’avoir un conjoint, c’est le posséder, qu’il doit être avec nous en permanence, et que nous vivrons avec cette personne le reste de nos jours.

    Nous ne savons pas si c’est à cause de l’amour ou de l’aveuglement dont nous souffrons lorsque nous sommes amoureux mais nous oublions que personne ne nous appartient et que nous n’appartenons à personne. 

    Nous sommes tous libres. Le problème est la façon dont nous avons appris à envisager les relations.

    Pensez, par exemple, à un moment où vous croyiez être indispensable pour une personne dont vous partagiez la vie. Quand tout a été fini, le monde s’est écroulé autour de vous.

    C’est la fin du monde ? Non. Cela a été oublié jusqu’au moment où vous avez rencontré une autre personne. C’est alors que vous avez compris que l’autre personne n’était pas indispensable et vous non plus !

     

    Nous devons savoir quand partir

    Partir

    Nous croire indispensable fait que nous ne lâchons pas ce qui demande d’être lâché. Imaginons une mère ou un père qui se considère indispensable pour son enfant.

    Il n’est pas conscient qu’il doit le laisser voler et au lieu de lui faire du bien, il génère un grand mal être.

    C’est la même chose qui arrive avec une infinité de relations que nous maintenons, dans lesquelles notre propre besoin d’être indispensable pour quelqu’un nous rend égoïste, et nous empêche de voir que nous devons lâcher, et laisser couler les choses.

    C’est la pire des situations qui peut arriver dans les relations de couple, car elle provoque souvent des situations assez toxiques.

    Nous devons en sortir absolument. Personne n’est indispensable et nous ne sommes pas l’exception qui confirme la règle.

    Pensez qu’il y aura toujours quelqu’un qui aura besoin de vous. Vous ne serez jamais seul ou à l’écart. Vous même pouvez tendre la main à une âme solitaire, à quelqu’un qui en a réellement besoin.

    Cependant, il est nécessaire de savoir que tout comme on arrive dans la vie des personnes, on doit savoir partir au moment opportun.

     

    Vous êtes indispensable pour vous-même

    Femme-avec-etoile-dans-les-bras

    Savez-vous pour qui vous êtes réellement indispensable ? Qui aura toujours besoin de vous ? La réponse se trouve en vous, car vous seul êtes vraiment là pour vous. C’est la seule chose que vous avez, et elle ne vous abandonnera jamais.

    Vous serez toujours là pour vous et vous êtes votre meilleur allié. 

    C’est pour cela qu’il est si important de se faire confiance, de s’aimer et de s’accepter tels que nous sommes. Une fois que vous aurez compris que vous n’êtes pas indispensable pour les autres, vous vous avez vous et cela doit vous apporter du bonheur.

    Parfois, nous pensons qu’il est plus important que les autres aient besoin de nous et qu’ils nous aiment… Mais, nous ne nous apprécions pas à notre juste valeur.

    La première personne qui doit vous aimer est vous-même : vous devez vous faire confiance !

    Pieds-mouilles

    Combien de fois avez-vous voulu être indispensable ? Comment vous êtes-vous senti lorsque vous avez découvert que vous ne l’étiez pas ?

    Nous espérons que vous avez pu ouvrir les yeux et que vous êtes au moins conscient que vous devez apprendre à vous aimer et à avoir confiance en vous.

    Cultivez d’abord votre amour propre, ne permettez pas à votre bonheur de dépendre du fait que vous soyez indispensable ou non pour les autres.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les 10 meilleurs aliments pour prendre soin de votre foie

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Vous êtes-vous déjà demandé si vos repas du quotidien faisaient du bien à votre foie ?

    Il est probable que non, car nous mangeons souvent par plaisir, en érigeant comme premier critère de choix le goût de nos aliments, et non leurs bienfaits.

     

    Cependant, nous devons prendre soin de cet organe.

    « Nous sommes ce que nous mangeons » mais, en réalité, nous ne sommes que trop rarement conscients des dommages que nous causent certains aliments, certaines boissons ou ces plats préparés remplis de graisses et de farines raffinées, que le corps ne peut pas digérer correctement.

    À long terme, ces habitudes entraînent de lourdes conséquences. C’est pourquoi, dans cet article, nous allons vous présenter les aliments préférés du foie.

    Dès que vous commencerez à les consommer et à les inclure dans votre régime alimentaire, vous vous sentirez bien mieux.

     

    1. Le citron

    Gingembre-citron-menthe-500x285

    Nous vous parlons souvent des bienfaits du citron dans nos différents articles.

    Mais il faut savoir que c’est l’un des fruits préférés de notre foie, pour les raisons suivantes:

    • Le citron est une source naturelle de vitamine C, une substance parfaite pour aider notre foie à se débarrasser des toxines que notre corps contient.
      Cela nous permettra par exemple, de faciliter grandement le processus de digestion.
    • Aussi étonnant que cela puisse paraître, le citron est un aliment très similaire à nos propres sucs gastriques. Il aide donc directement notre foie à mener à bien toutes ses fonctions, à éliminer les toxines et à absorber les nutriments.
    • Le jus de citron est également un ingrédient exceptionnel pour fortifier les enzymes hépatiques et pour réguler les niveaux d’hydrates de carbone dans le sang.

     

    2. Le curcuma

    N’hésitez pas à ajouter du curcuma dans tous vos plats, voire même dans vos infusions, en les accompagnant d’un peu de miel.

    Cette épice est idéale pour digérer les graisses et stimuler la production de bile.

    De plus, elle est très utile pour aider à désintoxiquer cet organe si important de notre organisme qu’est le foie.

     

    3. Les noix

    bienfaits-des-noix

    L’un des meilleurs bienfaits des noix pour notre santé est leur teneur en glutathion et en oméga 3.

    Ces deux éléments indispensables à notre organisme, aident le foie à réaliser ses fonctions de désintoxication et de nettoyage du corps. 

     

    4. L’ail

    Manger-de-l'ail-500x330

    Manger une gousse d’ail à jeun dans un verre d’eau le matin, est un simple petit geste qui vous permettra de prendre soin de votre santé, pour les raisons suivantes:

    • L’ail aide le foie à activer les enzymes pour éliminer les toxines et les métaux lourds.
    • L’ail dispose également de deux éléments, l’allicine et le sélénium, qui permettent au foie d’optimiser ses fonctions de purification et de synthèse des enzymes.

     

    5. La pamplemousse, ou pomélo

    pamplemousse-melon1-500x333

    Si vous prenez l’habitude de boire un jus de pamplemousse frais le matin, vous allez permettre à votre organisme de se purifier et vous allez fortifier votre foie.

    En effet, le pamplemousse, ou pomélo, contient une forte teneur en vitamine C et en antioxydants.

     

    6. L’avocat

    avocat-j_silla

    Consommer un demi-avocat par jour est une habitude très saine, et excellente pour le foie.

    Cela est dû à la teneur de ce fruit en glutathion, l’un des meilleurs antioxydants qui existent.

    Cet élément permet au foie de se dépurer de tous les éléments nocifs dont il n’a pas besoin.

     

    7. Les légumes crucifères

    tomate-et-brocoli

    Connaissez-vous les légumes crucifères ?

    • Le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou-fleur, etc, sont des légumes riches en vitamines, en protéines et en composants organiques comme les glucosinolates, qui facilitent la digestion et fortifient le foie.
      Ce sont des légumes merveilleux, donc n’hésitez pas à en manger deux fois par semaine !

     

    8. Le thé vert

    Thé-vert-kukicha-Neil-Gorman1-500x373

    Le thé vert est très riche en antioxydants capables d’aider le foie à mener à bien ses fonctions les plus basiques.

    Si vous buvez quotidiennement du thé vert, vous rechargerez votre organisme encatéchines, un élément très sain qui permet de prendre soin de cet organe si important qu’est le foie.

     

    9. Les meilleures huiles végétales

    huile-d'olive

    Il existe différentes sortes d’huile, et beaucoup d’entre elles sont capables de prendre soin de la santé de notre foie.

    Prenez note des huiles qui sont les plus efficaces pour mener à bien cette tâche:

    • Les huiles organiques de première pression à froid, comme l’huile d’olive
    • L’huile de chanvre
    • Les huiles issues de graines

    Ces différents types d’huile sont très appropriés car ils apportent au foie une base de lipides très saine, pour qu’il puisse dépurer les toxines présentes dans l’organisme, évitant ainsi toute surcharge toxique.

    Il est tout de même important de préciser qu’il ne faut pas en consommer en excès. Ajoutez-les dans vos salades ou dans vos plats avec modération.

    Nous vous recommandons de consommer une cuillerée d’huile d’olive, accompagnée de deux gouttes de jus de citron, à jeun, tous les jours.

    C’est un remède médicinal idéal pour prendre soin de la santé du foie, qu’il faut suivre durant 7 jours consécutifs par mois.

    10. Les pommes

    Bienfaits-des-pommes

    Il n’y a rien de plus sain que d’emporter une pomme dans son sac, tous les jours, et de la manger en milieu de matinée lorsque la faim nous assaille.

    Pour profiter de tous les bienfaits de ce fruit merveilleux, il faut le consommer avec sa peau, car elle contient presque toute la pectine, un élément indispensable à votre santé.

    Cette substance chimique est excellente pour le foie, car elle lui permet de se purifier des toxines. Elle nous aide également à faciliter notre digestion et à prendre soin de notre cœur.

    Désormais, vous connaissez tous les aliments qui font du bien au foie.

    N’hésitez pas à les inclure dans vos habitudes alimentaires quotidiennes, car ils vous aideront à avoir une meilleure qualité de vie, et une santé hépatique idéale.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le cancer du pancréas en passe de devenir

    le deuxième cancer le plus mortel du monde

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    L'impact du cancer du pancréas est en pleine augmentation. Nous allons vous expliquer pourquoi et vous indiquer comment le prévenir.
     
     
     

    Le cancer du pancréas est en train de prendre de plus en plus d’importance ces dernières années.

    Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), il fait déjà partie des 5 cancers les plus mortels du monde, derrière le cancer du poumon, le cancer du sein, le cancer de l’estomac et le cancer colorectal.
     Selon une étude publiée dans des revues spécialisées, comme Science Daily, le cancer du pancréas pourrait atteindre la deuxième place de ce funeste podium en 2030.

    Ce n’est pas une perspective réjouissante, surtout lorsque l’on sait que c’est un cancer qui apparaît généralement sans provoquer de symptômes apparents.

    Cependant, nous ne devons pas oublier une donnée importante : si le cancer du pancréas va devenir le deuxième cancer le plus mortel dans quelques années, c’est que la science a avancé dans le traitement des cancers du sein ou de l’estomac, qui voient eux leur mortalité s’abaisser.

    C’est une donnée positive qu’il nous faut garder à l’esprit. Nous ne devons pas oublier que le cancer n’est pas une maladie synonyme de « mort », mais plutôt de lutte et de confiance en notre science qui fait sans cesse des progrès dans les traitements qu’elle propose.

    Dans la suite de cet article, nous allons vous expliquer à quoi est due cette progression du cancer du pancréas.

     

    Le cancer du pancréas est en pleine augmentation

    Tout d’abord, nous devons garder à l’esprit que l’espérance de vie mondiale est sans cesse en augmentation.

    Cela se traduit par la croissance de la frange la plus âgée de la population, qui peut développer des maladies à n’importe quel moment.

    Le cancer du pancréas apparaît généralement entre 46 et 75 ans.

    Cependant, l’âge auquel la plupart des diagnostics de ce cancer sont établis est 71 ans. A partir de cet âge, le risque de développer un cancer du pancréas est donc plus élevé.

    D’autres facteurs peuvent aggraver le risque de souffrir d’un cancer du pancréas, comme le tabac, les antécédents familiaux ou la survenance de certaines maladies pancréatiques.

    • Il nous faut également préciser que le cancer du pancréas n’est pas dû à 100% à ces facteurs. En effet, les experts de cette maladie nous expliquent que nous ne connaissons pas totalement les raisons qui entrainent la survenance de cette pathologie.

    Certaines personnes peuvent contracter un cancer du pancréas alors qu’elles ont à peine 40 ans et qu’elles mènent une vie saine et équilibrée.

    Les scientifiques précisent que certains facteurs compliquent le travail des médecins pour garder cette maladie sous contrôle. En voici quelques-uns, parmi les plus importants.

    Comment-desintoxiquer-le-pancreas-de-maniere-naturelle

    La complexité du diagnostic

    Comme nous vous l’avons indiqué au début de cet article, l’une des causes qui va entraîner le classement du cancer du pancréas à la deuxième place des cancers les plus mortels (après le cancer du poumon), est que les autres cancers létaux (ceux du sein, de l’estomac et du côlon) sont mieux traités et que ceux qui en souffrent vivent plus longtemps.

    • Le pancréas est situé dans une zone très profonde de notre abdomen. Il est donc très compliqué d’y accéder pour bien visualiser ce qui s’y passe avec des méthodes d’exploration conventionnelles.
    • Une autre chose à prendre en compte est que les patients ne développent pas de symptômes particuliers lors des premières étapes du développement de la maladie. C’est pourtant à ce moment que la maladie pourrait être la mieux traitée. C’est une situation très complexe.

     

    Les facteurs à prendre en compte

    Les scientifiques ont diffusé cette étude sur le cancer du pancréas dans divers médias du monde entier, avec un objectif clair : faire prendre conscience aux grands organismes de santé la nécessité d’investir dans des meilleurs traitements et dans la formation de professionnels capables de détecter rapidement ce cancer, qui va devenir l’un des plus mortels du monde dans quelques années.

    Le contre-la-montre ne fait que commencer face à une population de plus en plus vieille, qui a donc plus de risques de développer des maladies graves.

    Il est donc indispensable que nous investissions dès aujourd’hui dans la santé.

    La communauté scientifique sait bien qu’il n’est pas possible de prévenir à 100% un cancer, mais si nous adoptons tous des habitudes de vie saines nous pouvons augmenter notre bien-être, renforcer nos défenses naturelles, développer des anticorps et gagner en énergie.

    Bon-pour-les-sportifs-500x333

    Gardez à l’esprit que les aspects suivants peuvent vous aider à lutter contre le cancer du pancréas :

    • Évitez de consommer du tabac ou de l’alcool.
    • Combattez l’obésité si vous en souffrez.
    • Ne menez pas une vie trop sédentaire. Mettez votre corps en marche tous les jours, à travers des petits exercices aérobics par exemple.
    • Le cancer du pancréas touche en majorité des patients qui souffrent du diabète. Une donne importante à prendre en compte.
    • Si vous souffrez de pancréatites chroniques, essayez de maintenir cette situation sous contrôle.
    • Consommez davantage de vitamine C, d’eau, d’aliments frais et riches en antioxydants. Consultez également votre médecin pour éventuellement consommer des suppléments de vitamine D.
    • Évitez la nourriture riche en graisses et n’hésitez pas à consommer de l’huile d’olive et des céréales faciles à digérer.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • "TOUT CELA EST-CE À TOI ?"
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Pour nous, notre cité est dans les cieux…" Philippiens 3.20
     
     
    Carl était un homme très, très riche. Il possédait de grandes propriétés. Un de ses passe-temps favoris était de monter à cheval se promener pour se pavaner à travers sa vallée, regarder tout ce qu'il possédait et se féliciter de sa grande richesse.

    La vie d'un homme ne dépend pas de ses biens...
    Un jour, Carl monta sur une colline. Au loin il aperçut un de ses commis fermiers, un vieil homme prénommé Hans. Il alla à sa rencontre.

    Hans, lui demanda à qui appartenait ce château, bien visible avec ses tours, en haut de la colline.
    - À moi, répondit le Seigneur.
    Puis, pour étonner davantage encore le paysan, il ajouta : "Vois-tu cette vaste forêt, ce beau lac, ces prés, ces champs… Tout cela m'appartient, c'est à moi !"

    L'homme le regarda longuement, puis il lui montra le ciel : "Et cela, est-ce à toi ?"

    Si nous n'avons regardé jusqu'alors qu'aux choses matérielles qui n'existent que pour un temps limité ici-bas, laissons-nous interpeller par la question si sérieuse du paysan : "Et cela, est-ce à toi ?"
     
    Jésus a dit que la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, même s'il est dans l'abondance.
    Ce n'est pas l'héritage terrestre qui importe, mais l'héritage céleste, héritage qui n'est pas constitué de propriétés et comptes en banque, mais qui découle de notre foi en Jésus-Christ. 
     
    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur ma vraie richesse c'est toi ! Je ne regrette rien de ce que je ne possède pas. Que je puisse toujours me réjouir en toi et être reconnaissant que tu m'as appelé à te suivre pour l'éternité.
     
    Jean Louis Gaillard
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire