• 5 choses que l’on peut faire pour prévenir la thrombose

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Pour éviter la thrombose, il est fondamental de faire, dans la mesure du possible, de l'activité physique fréquemment. Il suffit de marcher pendant 30 minutes par jour pour obtenir des bienfaits.
     
     
    5 choses que l’on peut faire pour prévenir la thrombose
     

    La thrombose veineuse profonde est une pathologie du système circulatoirequi se produit quand une veine ou une artère est obstruée à cause de la formation d’un thrombus, qui se compose de cellules et de sang coagulé.

     

    Cela cause une inflammation chronique des parois intestinales, qui empêche le passage adapté du sang et déclenche d’autres symptômes qui altèrent la qualité de vie.

    Dans la plupart des cas, elle se produit au niveau des extrémités intérieures, les mêmes qui développent les veines varices si craintes.

    Leur apparition est liée à une diminution de la vitesse de la circulation sanguine, à l’augmentation de la densité du sang et aux altérations de la qualité des veines.

    Dans de rares cas, l’affection se transforme en embolie, lorsque le caillot se décolle et part dans le flux sanguin, où il peut se faire attraper dans le cerveau, les poumons et d’autres organes vitaux, ce qui cause de graves lésions.

    Bien que dans de nombreux cas, elle est liée à des facteurs génétiques, il a été vérifié que les habitudes de vie et la vieillesse même pouvaient conduire au développement de thrombose.

    À cause de cela, il est important d’en prendre conscience et d’adopter des habitudes qui permettent de réduire les risques. 

    Ici, nous allons partager avec vous 5 choses que nous pouvons tous faire pour éviter le développement de cette maladie dangereuse.

     

     

    1. Faire de l’activité physique

    Faire-activite-physique-500x334

    Cette habitude saine permet de garder un poids stable et a d’incroyables bienfaits sur le système cardiovasculaire et circulatoire.

    Les activités à faible impact, comme la marche ou la nage sont excellentes pour une bonne circulation sanguine.

    Le fait de consacrer chaque jour 30 minutes à l’entraînement physique servira à éviter la formation de thrombus et de veines varices.

     

     

    2. Arrêter la cigarette

    Les effets nocifs du tabac ont un impact direct sur le système respiratoire, ce qui engendre de graves conséquences sur les organes vitaux.

    Ces toxiques chimiques s’accumulent dans la circulation sanguine, réduisant alors l’oxygène et rendant le sang plus épais.

    Avec le temps, des caillots se forment et obstruent les artères, jusqu’à donner lieu à la thrombose.

    Arrêter cette habitude est déterminant pour une bonne santé circulatoire et cardiaque. Bien que les effets ne soient pas immédiats, ils s’obtiennent petit à petit.

     

     

    3. Avoir un poids adapté

    Poids-ideal-500x334

    Les personnes en surpoids ont un risque plus élevé de thrombose à cause de la pression que doivent supporter les veines de leurs jambes.

    Cette affection augmente le risque de maladies du cœur et diminue significativement la qualité de vie.

    De plus, l’obésité conduit à un déséquilibre des niveaux de cholestérol et de triglycérides, deux lipides qui peuvent générer une obstruction artérielle.

    La meilleure manière d’arriver à un poids sain et équilibré est de suivre un régime équilibré, faible en calories et soutenu avec la pratique quotidienne d’exercices.

     

     

    4. Éviter de rester assis pendant trop longtemps

    Le fait de rester assis pendant longtemps est un facteur qui augmente les risques de problèmes de circulation sanguine.

    Le manque de mouvement dans les jambes pendant de nombreuses heures conduit à la rétention d’eau et rend difficile la circulation sanguine.

    Si, pour des questions d’étude, de travail ou d’entraînement, vous n’avez pas le choix de rester assis, le mieux est de faire plusieurs sessions d’étirements pendant la journée.

    Marcher quelques minutes dans la maison ou dans le bureau, lever les jambes pendant quelques instants ou monter et descendre les escaliers sont des manières très efficaces de donner une impulsion au système circulatoire.

    Ainsi, il est primordial d’éviter de croiser les jambes pendant un temps prolongé. Même si cela n’a pas été prouvé scientifiquement, on pense que cette habitude a un lien avec l’obstruction du sang dans les jambes.

     

     

    5. Adopter une bonne alimentation

    Fruits-pour-le-coeur-500x333

    Les nutriments que l’on donne à l’organisme via les aliments sont essentiels pour prévenir la formation de thrombus et de veines varices.

    La consommation d’aliments riches en vitamine C, par exemple, augmente la production de collagène et d’élastine, deux substances qui aident à maintenir l’élasticité des parois artérielles.

    On doit également inclure plus de vitamine E, une substance antioxydante qui évite l’oxydation du cholestérol pour prévenir la coagulation.

    Il ne faut pas non plus oublier une bonne dose de vitamine K, essentielle pour réduire l’activité d’une protéine de matrice appelée Gla, qui est liée aux veines varices et à la thrombose.

    Voici certains des aliments recommandés :

    • L’orange
    • La mandarine
    • Le pamplemousse
    • Le kiwi
    • La mangue
    • Le brocoli
    • Les fraises
    • Les amandes
    • L’avocat
    • Le germe de blé

    Il est très important d’écouter toutes ces recommandations car nous sommes tous exposés à cette affection, surtout à certaines étapes de notre vie. 

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • DEVENIR COMME JÉSUS EST UN PROCESSUS LENT
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaire du Christ." Éphésiens 4.13
     
     
    La croissance à l'image de Christ est un processus long et lent. La maturité spirituelle n'est ni instantanée ni automatique ; c'est un cheminement graduel et progressif qui prendra le reste de votre vie.

    Votre caractère lui importe davantage que votre carrière.
    Vous êtes un "chantier en travaux". Votre transformation spirituelle à la ressemblance de Jésus va durer toute votre vie, et même là, elle ne sera pas achevée sur cette terre. Elle ne se terminera que lorsque vous serez au ciel ou que Jésus reviendra.

    Ce jour-là, tous les aspects encore imparfaits de votre caractère seront rendus parfaits. La Bible dit que lorsque nous pourrons enfin voir Jésus tel qu'il est, nous serons semblables à lui (1 Jean 3.2).

    La méconnaissance de cette vérité toute simple qui veut que Dieu s'intéresse à la formation de notre caractère plus qu'à n'importe quoi d'autre est source de beaucoup d'incompréhensions chez les chrétiens. Nous nous inquiétons lorsque Dieu semble silencieux sur des questions spécifiques comme le choix de notre carrière.

    La vérité est qu'il existe de nombreux métiers qui pourraient être dans la volonté de Dieu pour vous. Ce qu'il veut avant tout, c'est que, quoi que vous fassiez, votre attitude reflète Christ (1 Corinthiens 10.31 ; 1 Corinthiens 16.14 ;Colossiens 3.17, 23).

    Dieu s'intéresse beaucoup plus à qui vous êtes qu'à ce que vous faites. Nous sommes des êtres humains, non des "facteurs" humains. Votre caractère lui importe davantage que votre carrière, parce que c'est lui que vous emporterez dans l'éternité et non votre métier.

    La Bible nous exhorte en ces termes : "Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde. Ne conformez pas votre vie aux principes qui régissent le siècle présent ; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. Laissez-vous plutôt transformer par le renouvellement de votre mentalité. Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui vous conduit à une réelle maturité" (Romains 12.2).

    Jésus n'est pas mort sur la croix simplement pour nous permettre de mener une existence confortable, bien intégrée dans notre société. Son but est beaucoup plus ambitieux : il veut nous rendre semblables à lui avant de nous emmener au ciel. C'est là notre privilège le plus glorieux, notre responsabilité immédiate et notre destinée ultime.

    Une réalité pour aujourd'hui

    Vous devez prendre le contre-pied de la mentalité ambiante et décider de viser avant tout la ressemblance à Jésus. Sinon, d'autres influences comme vos pairs, vos parents, vos collègues et la société chercheront à vous couler dans leur moule. 
     
    Rick Warren
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 10 conseils d’adultes de plus de 60 ans

    pour avoir une vie plus épanouie

     
     
     
     
     
     
     
     
    Même s'il est difficile de les mettre en pratique, il est important de tenir compte des expériences des adultes les plus vieux pour comprendre la vie et apprendre à mieux en profiter.
     
     
    10 conseils d’adultes de plus de 60 ans pour avoir une vie plus épanouie
     

    Lorsqu’elles arrivent à l’âge adulte, beaucoup de personnes se rendent compte que les rêves et les idées qu’elles ont sont très différents de la réalité et dépendent beaucoup de leurs décisions.

     

    Au tout début de la vieillesse, on commence à penser de manière plus approfondie et on analyse les aspects de la vie qui nous auraient peut-être permis d’en profiter davantage plus jeunes.

    C’est pour cela qu’il est très fréquent que les grands-parents nous donnent des conseils et qu’ils essaient de nous aider à prendre les meilleures décisions, selon leurs expériences.

    La vie passe à une vitesse éclair et petit à petit nous nous rendons compte que tout est éphémère et arrive selon nos choix dans la vie.

    Mais… que faire pour profiter au maximum de la vie ? Apporter une réponse concrète est très complexe et quasiment impossible.

    Les personnes de plus 60 ans nous donnent des recommandations pour ne pas arriver à l’orée de la vie plein de culpabilité et d’insatisfactions.

     

     

    1. Avoir un travail qui couvre nos dépenses

    Avoir-un-travail-qui-couvre-les-besoins-500x334

    On nous a répété mille fois que le meilleur travail est celui que l’on aime et dont on profite chaque jour. Cependant, il faut apporter des nuances à ce type de vérité.

    Bien qu’il soit très satisfaisant de travailler avec passion et goût, le mieux est toujours de choisir un travail qui puisse couvrir tous les besoins que l’on a. 

    La plupart des personnes passent par des difficultés dans leur environnement professionnel, mais apprennent à s’adapter ainsi plus facilement à ce qui leur convient.

     

     

    2. Voyager au lieu d’acquérir des biens matériels

    Le temps ne s’arrête jamais de filer, et en une seconde, plusieurs années se passent. Au lieu d’acheter des objets superflus, il faut oser voyager, découvrir le monde, surtout si l’on a peu d’argent.

     

     

    3. Ne rien prendre trop au sérieux

    Dans la vie, il existe toujours des moments où il semble n’y avoir aucune solution. Pourtant, il ne faut pas non plus tout prendre trop au sérieux : à un moment, tout passe et vous finirez par rire de vos problèmes.

     

     

    4. Passer plus de temps avec ses enfants

    Passer-plus-de-temps-avec-les-enfants500x334

    Le travail, les multiples tâches ménagères et bien d’autres facteurs font que les parents ne consacrent pas tellement de temps à leurs enfants quand ils sont petits.

    Cette période passe très vite et soudain, les enfants grandissent et les parents sont passés à côté de l’opportunité de partager plus de temps avec eux. Si vous êtes parent, profitez-en.

     

     

    5. Avoir des habitudes de vie saines

    Personne ne sait s’il aura une longue ou une courte vie. Il ne faut donc jamais négliger sa santé, même pendant la jeunesse.

    Bien que la plupart des gens l’ignorent, les mauvaises habitudes à des âges jeunes ont de graves conséquences qui empirent la qualité de la vie dans la vieillesse.

    Il est important de manger et de s’entraîner comme si l’on souffrait de diabète ou de trouble cardiaque pour s’en prévenir.

     

     

    6. Lutter pour ses rêves

    Nous n’avons qu’une vie ! Chaque jour est une opportunité pour lutter pour ses rêves et atteindre les objectifs qui donnent du sens à l’existence.

    Attention à ne pas se réveiller un beau matin, à 60 ans, en se disant que l’on n’a pas pu réaliser ce que l’on voulait et pétri de frustrations.

     

     

    7. Ne pas être obsédé par le matériel

    Ne-pas-etre-obsede-par-le-materiel500x334

    Avoir pour ambition de détenir plein d’objets est une perte de temps. Ce qui a véritablement de la valeur, ce sont les expériences, les personnes et le temps. 

     

     

    8. Prendre ses propres décisions

    Le bon conseil d’un ami ou d’un être aimé peut être utile pour prendre la bonne décision. Cependant, il ne faut jamais le considérer comme un commandement ou ne doit pas toujours être déterminant.

    Il faut toujours avoir conscience de ce qui se fait, et décider selon ce que l’on aime véritablement. 

     

     

    9. Éviter le stress

    Tous, à un moment donné, nous traversons des situations qui nous fatiguent, nous stressent et nous remplissent de pensées négatives.

    La clé se trouve dans la respiration profonde, dans la détente et dans la recherche de solutions, sans que cela n’implique du stress.

     

     

    10. Savoir qui sont vos vrais amis

    Savoir-qui-sont-ses-vrais-amis-500x334

    Les amis sont les personnes qui répondent toujours à un appel, peu importe l’heure, le lieu et la situation. Les autres personnes sont uniquement des connaissances.

    Lorsqu’on est jeune, il est important de tenir compte de l’expérience des adultes pour mieux comprendre le sens de la vie.

    Même si parfois, il est difficile de mettre tout cela en pratique, au fil du temps, ce sera de plus en plus évident.

    Ces conseils sont basés sur l’enquête réalisée par Bobby Popovic avec des personnes de plus 60 ans.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les crampes dans les jambes : les causes et les aliments pour y remédier

     

     

     

     
     
     

    9-7

     

     

     

    Le fitness et les carences nutritionnelles peuvent mettre la pression sur vos muscles des jambes. Parfois, les crampes musculaires peuvent vous réveiller brusquement au milieu de la nuit, et d’autres fois vous saisir dans la journée lors d’activités physiques comme la course et le cyclisme. Les crampes peuvent durer de quelques secondes à un maximum de 10 minutes, et peuvent également être le résultat d’un mode de vie sédentaire.

     

    Causes des crampes dans les jambes

    Les crampes dans les jambes peuvent avoir des causes très variées allant d’une simple déshydratation à quelque chose de beaucoup plus grave comme une maladie rénale. Les crampes résultent souvent d’un exercice vigoureux, un traumatisme du muscle, ou lorsqu’on maintient la jambe dans une position inconfortable pendant trop longtemps comme lorsqu’on est assis dans un théâtre bondé.

    Elles peuvent aussi être causées par des médicaments comme la pilule, les diurétiques (qui sont souvent prescrits pour les personnes souffrant d’hypertension) et des stéroïdes. Un manque de potassium ou de calcium peut aussi être la cause sous-jacente, ainsi qu’un temps froid.

    Les crampes aiguës dans les jambes sont souvent confondues avec le syndrome des jambes sans repos qui est une affection chronique différente et plus grave,  et caractérisée par l’inconfort et des sensations de pulsations et de traction persistantes dans les jambes.

    Comment arrêter une crampe dans les jambes

    Il y a un certain nombre de façons dont vous pouvez soulager les crampes nocturnes. Lorsque la crampe se manifeste, la meilleure méthode pour la soulager est le mouvement : essayez de marcher, sautiller, secouer votre jambe ou aussi de frotter les muscles, ce qui fonctionne très bien. Ou encore, en effectuant des mouvements de rotation des chevilles ou en secouant le pied de haut en bas, vous pouvez vous soulager de cette crampe.

    Certaines personnes souffrant de crampes chroniques dans les jambes ont trouvé du soulagement en utilisant des compresses froides qui engourdissent cette partie de la jambe et réduisent la douleur. Mais toute personne qui souffre régulièrement de crampes dans les jambes doit également renforcer ses muscles, ce qui rendra les crampes moins fréquentes.

    Notre système musculo-squelettique atteint son apogée à l’âge de 20 ans et le maintient pendant encore une vingtaine d’années. Il peut commencer à se fragiliser après 40 ans si l’on ne pratique pas d’exercice, car cela rendrait les muscles moins souples. Il est donc alors très important de pratiquer des étirements et de renforcer notre corps pour maintenir une santé maximale.

    Il est peut-être préférable de consulter un thérapeute si les crampes durent de 5 à 10 minutes ou se produisent plusieurs fois par semaine.

    Comment prévenir les crampes

    Vous pouvez prévenir ou soulager les crampes en apportant quelques modifications très simples dans votre style de vie. Boire beaucoup d’eau est essentiel, car les crampes sont souvent causées par la déshydratation. Une alimentation saine avec beaucoup de fruits et légumes frais peut également aider à diminuer la fréquence des crampes dans les jambes.

    Si vous avez des crampes fréquemment, en particulier des crampes nocturnes, cela pourrait être dû à un déséquilibre électrolytique. Certaines vitamines et certains minéraux comme le potassium et le magnésium ont un impact sur la fonction musculaire.

    Magnésium

    Un nombre significatif de recherches ont constaté que l’augmentation de votre apport en magnésium peut aider à limiter la fréquence des crampes nocturnes, en particulier pour les femmes enceintes. Les experts en santé recommandent d’apporter au moins 300 milligrammes de magnésium chaque jour. Les aliments riches en magnésium comme les noix, les lentilles, le quinoa, le chocolat cru (le cacao cru est la source de magnésium n°1), les graines de citrouille, la mélasse, les épinards, les pommes de terre cuites, les bananes et les fruits de mer.

    Potassium

    De faibles niveaux d’apport en potassium peuvent causer des crampes car le potassium agit avec le sodium pour contrôler l’équilibre des fluides dans votre corps, et ces éléments doivent être en bonnes proportions pour agir efficacement. Si vous avez un régime alimentaire riche en sodium, essayez de le réduire, n’utilisez que du sel de mer de haute qualité comme le sel de l’Himalaya et en même temps mangez davantage d’aliments riches en potassium.

    Augmentez votre taux de potassium en mangeant plus de pommes, bananes, fruits secs, avocats, champignons, kéfir, épinards, tomates (bio et de saison), pommes de terres cuites au four et le cantaloup.

    Le vinaigre de cidre est riche en potassium et la recette de boisson suivante devrait vous aider rapidement si vos crampes sont causées par un manque de potassium :

    • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre bio
    • 1 cuillère à soupe de miel brut bio
    • 240 ml (8 oz) d’eau chaude
    • Mélangez le tout et buvez.

    Calcium

    Vous pouvez aussi soulager vos crampes en stimulant votre apport de calcium en même temps que de magnésium. Un super-aliment incroyablement riche en ces deux minéraux est le chocolat cru, c’est-à-dire le cacao, mais vous devriez aussi manger davantage de légumes et en particulier les légumes à feuilles vert sombre comme le brocoli, le kale et les noix, les amandes qui sont tous riches en calcium et magnésium.

    D’autres sources riches en calcium comprennent : les sardines (avec les arêtes), les haricots verts, les feuilles de navets.

    Planifiez à l’avance de prendre soin de ce problème si vos crampes dans les jambes apparaissent principalement à la suite d’exercices intenses. Buvez beaucoup d’eau ou de jus de légumes et fruits frais et mangez un repas bien équilibré avant l’exercice. Beaucoup d’athlètes suggèrent de manger une banana riche en potassium juste à la ligne d’arrivée.

    Aliments qui soulagent les crampes

    • Eau
    • vinaigre de cidre
    • Banaes
    • Quinoa
    • Graines de courge
    • Mélasse
    • Légumes verts à feuilles
    • Sel de Guérande
    • Saumon et sardines
    • Pommes
    • Fruits secs
    • Avocat
    • Champignons
    • Tomates
    • Melon

    Quelques témoignages

    – Une personne de 92 ans dit être soulagée régulièrement en prenant environ 1/4 de tasse de jus de cornichon à l’aneth.

    – Une autre personne dit qu’elle a complètement cessé de boire des sodas. Elle n’a plus de crampes, a perdu 5 kilos et n’a plus d’anémie, de migraines ni de réactions allergiques.

    – Une autre personne dort avec des chaussettes hautes molletonnées dans lesquelles elle glisse un morceau de savon. Cela l’a beaucoup aidée. Elle prend aussi des bains de sel d’Epsom et vinaigre de cidre. (bains complets, ou bains des jambes).

    – Quelqu’un a reçu le conseil d’un médecin : utiliser les points de pression. Il s’agit de pincer sa lèvre supérieure sous le nez. Cela agit mais peut prendre quelques minutes pour soulager la crampe.

    – D’autres encore : boire de l’eau de coco – des suppléments de potassium.

    NB – J’ai vu un sportif qui souffrait souvent de crampes, et transpirait énormément. Il a été par la suite victime d’un AVC. Ses pertes hydriques devaient être la cause de ses crampes. C’était donc un signal important.

     

     

    Source: thescienceofeating.com

            sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Se retenir d’uriner : 5 conséquences potentiellement graves

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Vous êtes-vous déjà demandé quelles étaient les conséquences du fait de se retenir d'uriner ? C'est quelque chose que nous faisons tous parfois. Dans cet article, nous vous expliquons les problèmes que cela peut générer.
     
     
    Se retenir d’uriner : 5 conséquences potentiellement graves
     

    Combien de fois l’avons-nous déjà fait durant notre vie ? Vous êtes en train de travailler, vous êtes très occupé et vous n’avez pas le temps d’aller aux toilettes, bien que votre corps en ait besoin.

     Parfois, nous pouvons nous retenir d’uriner pendant 3 ou 4 heures d’affilée, juste le temps de rentrer chez soi, pour aller tranquillement aux toilettes.

    Nous pouvons faire cela une ou deux fois par semaine, mais que se passe-t-il quand se retenir d’uriner devient une habitude ?

    Il y a beaucoup de gens qui sont à l’aise uniquement dans leurs propres toilettes et qui évitent les toilettes publiques ou même celles de leur lieu de travail.

    Il faut faire très attention à cette habitude car, à long terme, elle peut apporter de graves conséquences qu’il faut connaître. Nous allons vous les expliquer dans cet article.

     

     

    1. Les infections

    Infection-urinaire

    Il ne faut pas négliger l’urine car, en plus de l’eau, elle contient toutes les substances de déchets dont notre corps n’a plus besoin et que les reins ne sont chargés de filtrer.

    Ainsi, dans la vessie, il y a un mélange de petits résidus, de substances acides et ammoniaques qui, petit à petit, peuvent endommager les parois du tractus urinaire et de la vessie en elle-même.

    Il ne faut pas non plus oublier qu’à chaque fois que nous allons aux toilettes, il se produit une élimination de toutes les bactéries présentes dans l’urètre, évitant ainsi qu’elles migrent dans les zones où elles peuvent provoquer ces fameuses infections.

    Que se passe-t-il quand, quelles que soient les raisons, nous n’avons pas d’autre choix que de nous retenir d’uriner ?

    Si ces bactéries restent plus longtemps dans notre corps, il existe plus de probabilités qu’elles finissent par adhérer aux parois de la vessie ou d’autres zones, provoquant ainsi une cystite. Ne vous retenez plus ! Allez aux toilettes !

     

     

    2. L’agrandissement de la vessie

    douleur au moment d'uriner

    Normalement, la vessie contient entre 150 et 220 ml de liquide (cela dépend, bien sûr, de chaque personne).

    C’est alors que s’activent les récepteurs qui informent notre cerveau qu’il est l’heure d’aller aux toilettes.

    Alors, le cerveau active la sensation de douleur et de gêne pour que nous allions aux toilettes, pour que nous allions rapidement vider notre vessie.

    Que se passe-t-il si nous le faisons pas, si nous n’obéissons pas à notre cerveau, que nous restons assis, en essayant d’oublier cette « envie » et que, de plus, nous continuons à boire et à manger ?

    Le liquide continuera à faire gonfler les parois de la vessie, provoquant ainsi différents dommages. C’est quelque chose de dangereux dont il faut tenir compte.

     

     

    3. Les calculs dans les reins

    calculs

    Peu de douleurs sont aussi terribles qu’une colique néphrétique. Il y a des personnes plus exposées que d’autres à produire ces calculs dans les reins mais, en général, le simple fait de se retenir d’uriner est un facteur qui peut également déterminer leur apparition.

    Si vous faites parties des personnes qui se retiennent avec la vessie pleine jusqu’au moment d’arriver à la maison, vous devez savoir qu’en plus de souffrir d’infections, vous allez provoquer la formation de petites cristaux dans vos reins, généralement produits par le calcium, le phosphate, l’ammonium et le magnésium.

    Ce sont des résidus qui s’installent avec beaucoup de facilité dans nos reins, de simples cristaux qui deviennent d’authentiques pierres et qui, lorsqu’on les élimine, provoquent de grandes douleurs.

    Evitez-les en buvant beaucoup d’eau et en allant aux toilettes dès que vous sentez que votre corps en a besoin.

     

     

    4. Le reflux vésico-urétéral

    Reins

    Le reflux vésico-urétéral est un problème assez grave qu’il faut connaître et qui peut apparaître à cause de l’habitude de se retenir d’uriner.

    Cette maladie est générée quand l’urine, au lieu d’être expulsée à l’extérieur du corps après un certain temps stocké dans la vessie, retourne dans l’urètre et dans les reins, générant alors des infections très graves.

    Généralement, le reflux vésico-urétéral passe par diverses phases qui vont de la première à la cinquième, selon l’intensité, la première étant la plus légère, où l’urine arrive seulement à l’urètre.

    Le moment où l’urine arrive presque chaque jour jusqu’aux reins correspond à la phase cinq. C’est quelque chose de grave qu’il faut savoir car, en plus des infections, vous pourriez souffrir de lésions au niveau de la zone des reins. Tenez-en compte !

     

     

    5. Le mal-être, les crampes et la fatigue

    Fatigue

    Se retenir d’uriner n’est pas anodin. C’est quelque chose de sérieux qui ne doit jamais devenir une habitude.

    Si votre corps vous envoie un signal pour que vous alliez aux toilettes, il est préférable de ne pas attendre plus de 10 ou 15 minutes.

    Au final, si vous n’y allez pas, votre cerveau arrêtera de vous informer et les conséquences arriverons.

    Vous sentirez votre ventre gonfler. De plus, l’accumulation des liquides et des toxines contenus dans la vessie se transforme normalement en frissons et ensuite, en douleurs pelviennes.

    C’est-à-dire que nous ne ressentons plus « l’urgence » d’aller aux toilettes et nous remarquons que nous sommes plus fatigué, lent et avec une certaine confusion.

    Cela fait une plus grande quantité de liquide dont il faut nous débarrasser, ce qui aggrave encore plus la situation. 

    Ne faites pas cela. Ne vous retenez jamais d’uriner ou vous le ressentirez sur votre santé !

     

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • TENEZ BON… LE SECOURS EST EN CHEMIN
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Sans moi, vous ne pouvez rien faire." Jean 15.5 
     
     
    La Bible déclare à maintes reprises que Dieu est celui qui nous aide.

    Il veut nous aider non seulement dans nos gros problèmes, mais également dans les petites choses de la vie.
    Pouvons-nous donc vraiment compter sur son secours ? Oui, absolument ! De prime abord, nous sommes volontiers d'accord avec cette affirmation. Nombreuses sont les vérités auxquelles nous adhérons intellectuellement – mais lorsqu'il s'agit de les mettre en pratique dans notre vie de tous les jours, nous avons beaucoup plus de mal.

    La vérité est que si nous croyons vraiment que Dieu est notre secours et qu'il est prêt à nous aider quelle que soit notre situation, nous n'avons aucune raison de nous inquiéter ou de nous laisser submerger par nos difficultés.

    Je vais vous confier un secret : vous devez demander à Dieu de vous aider, parce que le Saint-Esprit n'est pas du genre à faire irruption dans votre vie sans y être invité.

    Vous est-il déjà arrivé que quelqu'un essaie de vous imposer ses opinions ou son emploi du temps ? Cette personne ne sait pas forcément de quoi elle parle et elle n'a peut-être même pas vraiment envie de vous aider, mais ce qui est sûr, c'est qu'elle a beaucoup à dire sur ce qui ne va pas chez vous !

    Ce n'est pas ainsi que le Saint-Esprit agit. Il connaît la réponse à chaque problème et il vous aidera à surmonter les vôtres. Mais il ne vous donnera pas son avis tant que vous ne le lui demanderez pas. Autrement dit, son aide est pour ceux qui font preuve d'humilité.

    Jésus a dit dans Jean 15.5 : "Sans moi, vous ne pouvez rien faire." Rien n'est plus vrai ! Et savez-vous que Dieu n'est pas avare de son aide ; en fait, il aime que nous fassions appel à lui.

    Il veut nous aider non seulement dans nos gros problèmes, mais également dans les petites choses de la vie. Et c'est là une excellente nouvelle, parce que nous nous laissons souvent contrarier et déstabiliser par les petits détails. Demandons-lui donc son aide tout au long de la journée.

    Dans les Psaumes, nous voyons souvent le roi David implorer l'aide de Dieu. Nous lisons par exemple dansPsaumes 40.14 : "Qu'il te plaise de me délivrer, ô Éternel ! Éternel, hâte-toi de me secourir !"

    Notez que si David a eu l'audace de demander à Dieu d'intervenir, il avait également la certitude qu'il le ferait. Un exemple à suivre ! Non seulement Dieu vous secourra, mais il vous soutiendra aussi dans l'attente de sa délivrance. Il vous gardera fort pendant l'épreuve et vous empêchera de sombrer Ésaïe 41.10

    Même lorsque nous sommes tentés de penser : "À quoi bon prier après ce que j'ai fait ?", cette crainte ne doit pas nous empêcher d'implorer le secours de Dieu. Pour quelle raison ? Parce que, lorsque nous venons au Père dans la prière, nous ne venons pas en notre nom, mais en celui de Jésus.

    Une pensée pour aujourd'hui

    Quand vous souffrez, que vous traversez des difficultés ou que vous attendez des réponses, il est important de croire que Dieu a déjà étendu sa main et que son aide est en chemin. Dieu ne viendra peut-être pas en avance, mais il ne sera jamais en retard. Quelle que soit la situation ou quoi que disent les autres, tenez bon. Parce que le secours est en chemin !
     
    Joyce Meyer
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Eliminez vos mécanismes intérieurs d’auto-sabotage

     

     

     

     

     


    mécanismes-auto-sabotage

     

     

    Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certains problèmes dans votre vie reviennent demanière récurrente ? N’aimeriez-vous pas en connaitre les raisons principales ?

     

    La réponse à ces questions est primordiale, car si vous comprenez d’où viennent ces problèmes, vous saurez aussi comment y mettre fin.

    « Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel » – Dalaï Lama

    Les problèmes qui se cachent derrière la peur de réussir et le besoin de répéter des schémas destructeurs lorsque vous êtes à deux doigts d’obtenir ce dont vous avez toujours rêvé (promotion, changement de carrière, succès, réussite financière..), vous empêchent véritablement l’accès à l’abondance !

    Il faut savoir avant toute chose que ces schémas destructeurs appelés mécanismes intérieurs d’auto-sabotage ne sont pas venus naturellement au fil du temps, vous les avez créés vous-même, généralement dans votre enfance, souvent par vos parents lorsqu’ils vous disaient des « Tu dois… », « Tu ne peux pas faire… »,« Tu te dois de… », « Il faut que tu… », … ou parfois à l’école« T’es moche », « Tu es nul »,… et ils sont très certainement la principale cause de vos échecs répétés.

    Avant de voir un petit peu plus en profondeur ce que sont les auto-saboteurs, savoir les identifier et la façon de les éliminer, prenons trois exemples de situations pour mieux comprendre :

    1) Vous êtes en surpoids et vous êtes très attentif à ce que vous mangez. Vous suivez à la lettre différents types de régimes. Pourtant, à la moindre contrariété, vous dévorez tout ce qui n’est pas recommandé pour atteindre votre poids idéal (paquet de chips, chocolat, …)

    2) Vous êtes sans emploi depuis un certain temps, et lorsque vous arrivez enfin à décrocher un entretien d’embauche, vous arrivez en retard « à cause » du bus qui s’est retrouvé bloqué en chemin dans un embouteillage. Ou alors, vous avez obtenu le job, tout semble bien se passer et pourtant, il n’est pas donné de suite à votre période d’essai.

    3) Depuis des mois, vous vous efforcez d’avoir plus d’argent. Quand enfin, vous avez réussi à rassembler cette somme, à ce moment-là, comme « par hasard », votre lave-vaisselle ne fonctionne plus et l’achat d’un nouveau lave-vaisselle coûte à peu près la somme d’argent que vous venez péniblement de réunir.

    Ces situations parmi des milliers d’autres appartiennent à ce qui est appelé « le système d’auto-sabotage ». Pour plus d’exemples, je vous invite à découvrir une liste de 80 auto-saboteurs les plus fréquents établie par Olivier Kramarz, Life Coach Addictologue. Vous verrez que l’on se retrouve dans AU MOINS un des cas énoncés.

    L’auto-sabotage c’est quoi ?

    C’est un problème au niveau du subconscient dont la raison se trouve dans le système énergétique corporel et appelé plus communément en psychologie« l’inversion psychologique ». Il peut se définir de plusieurs façons :

    • L’auto-sabotage est le fait de systématiquement gâcher les actions que vous avez entreprises par un ensemble de comportements, d’attitudes ou d’habitudes, dans l’anticipation d’un éventuel danger (le cerveau surestime les menaces et sous-estime les ressources dont nous disposons).
    • Il est un mécanisme déclenché par la peur qui vise à se protéger du risque de ressentir de la douleur en cas d’échec (nous gardons en mémoire nos besoins non satisfaits du passé et les projetons dans le présent même s’il ne sont plus une réponse adéquate à la réalité de la situation).
    • Il est aussi la voix de la peur, vous savez ce discours intérieur négatif et automatique basé sur vos croyances qui empêche la réalisation d’actions nécessaires à la résolution d’un problème. Ce discours que vous vous dites intérieurement vous empêche alors d’avoir ce que vous voulez. Et même si vous avez eu ce que vous vouliez, vous êtes alors totalement insatisfait.
    • Enfin, il est un mécanisme mental qui s’oppose au changement et en particulier à votre évolution en vous maintenant dans votre zone de confort.

    Exemple typique qui illustre bien les 4 points énoncées ci-dessus : « Si je perds du poids, je vais le reprendre et je devrai trop dépenser pour me refaire une nouvelle garde-robe ». Ou bien, « Si je perds du poids, mon mari va recommencer ses crises de jalousie »

    Autrefois, on attribuait l’empêchement qu’avaient les gens de réussir dans les domaines qui leur tenaient à coeur, à un manque de volonté, un manque de motivation, de la distraction ou d’autres faiblesses de caractère. Mais c’est totalement faux !

    Nous n’avons souvent pas conscience de la façon dont nos actions (ou inactions) affectent nos vies. La seule chose que nous savons faire, c’est nous plaindre que les choses ne marchent pas, qu’on n’a pas de chance dans la vie ou tout simplement pas ce qu’il faut pour réussir. Alors nous agissons de manière à nous assurer de notre échec par inversion psychologique.

    Nous ne parvenons pas non plus à comprendre que c’est nous et nous seuls qui créons notrepropre situation à travers des actions destructrices telles que la procrastination, la compulsion, l’addiction… et qu’il ne faut en aucun cas culpabiliserde cet état de fait mais bien corriger le mécanisme déclencheur en cause.

    Comment identifier vos mécanismes d’auto-sabotage ?

    3 facteurs permettent d’identifier un mécanisme d’auto-sabotage :

    • Lorsque vous avez un dialogue intérieur négatif avec de la critique, des jugements, que vous vous inventez des excuses… Chez certaines personnes, c’est un phénomène qui est toujours présent. Il les arrête dans tout ce qu’elles entreprennent et rien ne semble jamais leur réussir dans leur vie.
    • Au niveau des émotions : vous vous sentez frustrés, inquiets, insatisfaits, vous avez peur ou bien vous doutez, de sorte que vous n’arrivez plus à prendre de décisions.
    • Lorsqu’une situation problématique se répète encore et encore… cela n’est certainement pas dû au hasard.

    Si vous avez un seul de ces facteurs, cela indique la présence d’un auto-saboteur ! Le plus vicieux, c’est qu’ils interagissent entre eux : ainsi avoir un discours intérieur négatif va entretenir le sentiment désagréable (celui qui fait que vous ne vous sentez pas bien émotionnellement), et va contribuer à ce qu’une situation problématique se répète à plusieurs reprises.

    Comment éliminer les mécanismes d’auto-sabotage ?

    La première des étapes pour se débarrasser d’un auto-saboteur étant de l’identifier et de sortir du déni le concernant, il faut aussi retenir qu’ils sont des mécanismes automatiques et ne représentent aucunement ce que vous êtes mais bien vos fausses croyances sur vous, sur les autres et sur la vie.

    Tant que vous leur accorderez de l’importance, votre vie ne sera qu’une succession de problèmes à résoudre. Il faut écouter votre vrai « vous » et non vos auto-saboteurs. De même il est important de savoir pourquoi ils vous faussent votre perception de la réalité.

    Donc même si vous avez une intention positive à la base et que ces mécanismes semblent s’opposer à vous, c’est vous et vous seul qui les avez créés par le passé soit de manière consciente par de fausses croyances que vous avez entendues et qui se sont ancrées en vous, soit de manière inconsciente par confusion d’idées ou de concepts. A vous de les modifier pour les recréer autrement.

    Afin d’éliminer ces mécanismes destructeurs, vous devez d’abord utiliser votre conscient pour découvrir vos émotions et vos peurs, et également pour comprendre comment ils influencent vos actions.

    Une fois que vous avez déterminé la cause de ces comportements destructeurs, vous pourrez alors prendre des mesures pour empêcher que cela se produise à l’avenir.

    Techniques de libération des auto-saboteurs

    Il existe de nombreuses techniques pour se libérer des mécanismes d’auto-sabotage telles que l’EFT, la méditation, l’écoute de l’intuition, la méthode Ho’oponopono, l’hypnose, le coaching personnel… Voyons-en deux autres qui me semblent à la portée de tous :

    1° Le Triangle de Karpman

    Une fois que vous avez identifié un mécanisme d’auto-sabotage, utilisez la technique d’analyse transactionnelle dite « Triangle de Karpman ». Cette figure est basée sur le scénario relationnel typique Victime-Persécuteur et Sauveur qui sont étroitement liés. Ainsi vous pourrez déterminer le(s) type(s) d’auto-saboteur(s) qui est/sont ancré(s) en vous.

    Posez-vous des questions telles que :

    * Est-ce un auto-saboteur de type « victime » ? Avez-vous l’impression qu’on vous en veut ? Que vous n’avez pas de chance ? D’être la victime des autres ou d’événements particuliers ?

    * Est-ce un auto-saboteur de type « persécuteur » ? Avez-vous l’impression de toujours vouloir avoir raison ? Etes-vous en colère ? En voulez-vous à quelqu’un pour ce qui vous arrive ? Êtes-vous dans la critique ?


    * Est-ce un auto-saboteur de type « sauveur » ? Vous sentez-vous supérieur aux autres ? Êtes-vous gentil ou sympathique pour plaire aux autres ?

    Plus vous saurez à quel type appartient cet auto-saboteur, dans quelle situation il se manifeste et comment il fonctionne, moins il aura de pouvoir sur vous !

    A partir de ce moment-là, vous pourrez l’observer. Si vous pouvez arriver simplement à « le voir » consciemment, alors vous aurez déjà effectué la moitié du travail de libération car vous cesserez alors de vous identifier à lui.

    Le truc c’est de juste « l’écouter » en restant passif quand il se manifeste et ne plus l’alimenter en voulant systématiquement entretenir la conversation. Vous verrez alors que ce dialogue interne destructeur s’arrête de lui-même.

    Vous pouvez aussi donner un nom humoristique à chaque type d’auto-saboteur que vous identifiez, cela vous aidera à les repérer la prochaine fois qu’ils se manifesteront et de ce fait, vous ne les prendrez plus du tout au sérieux. Leur emprise sur vous en seront fortement diminuées.

    Exemple : pour un auto-saboteur de type « victime », nommez-le « Caliméro ». Ainsi lorsqu’il se manifestera, vous pourrez vous dire « Tiens v’la le Caliméro, c’est trop injuste ! ». Difficile de le prendre encore au sérieux de cette manière.

    Un dernier point important à signaler : il arrive parfois qu’il n’y ait qu’un seul mécanisme d’auto-sabotage mais l’auto-saboteur en question peut avoir plusieurs « facettes de personnalité » ! D’où l’importance de bien approfondir les questions « Victime-Persécuteur-Sauveur » pour déterminer si vous en avez plusieurs liés entre eux.

    2° Affirmation positive

    Si vous ne parvenez pas à identifier et vous souvenir d’où provient l’un de vos mécanismes d’auto-sabotage, vous pouvez alors travailler sur vous d’une manière plus globale à l’aide d’une affirmation que vous allez vous répéter aussi souvent que possible.

    Affirmez clairement et sincèrement (en le sentant à l’intérieur de vous) une phrase telle que :« Même si j’ai *ce problème*, je m’aime et je m’accepte complètement… ».

    Cette affirmation positive déconnecte le subconscient dans lequel tournent les affirmations négatives ou fausses croyances qui vous bloquent et permettent d’attirer ce que vous voulez vraiment dans votre vie.

    Se libérer peut être difficile

    Autant le dire tout de suite, éliminer tous ces mécanismes n’est pas aisé, surtout lorsqu’ils sont ancrés en vous depuis de nombreuses années. Même si vous savez comment en finir avec l’auto-sabotage, l’auto-saboteur peut être très actif pour saboter votre volonté à vous libérer de son emprise !

    Il va aussi vous falloir apprendre à vous pardonner d’avoir fonctionné ainsi « à l’insu de votre plein gré », vous aimer davantage, respecter votre rythme de progression et vous accueillir intérieurement avec vos forces et vos faiblesses.

    N’hésitez donc pas à vous faire aider par un ou plusieurs spécialistes si vous ne parvenez pas à vous libérer par vous-même via les moyens simples énoncés ci-dessus.

    Conclusion

    Il y a fort à parier que l’auto-sabotage soit l’obstacle n°1 qui vous empêche d’obtenir de l’abondance dans votre vie. Et pourtant, si vous retournez le problème dans l’autre sens, vous pourrez vous apercevoir que les auto-saboteurs ont leur utilité : celle de mettre au grand jour les croyances qui vous empêchent de vous épanouir. Ils peuvent être un atout formidable pour souligner ces barrières qui se sont formées au fil du temps ! Rien que pour cela, ils méritent toute votre gratitude.

    Lorsque vous comprendrez finalement que vous êtes maître de votre propre succès, vous serezlibéré de toutes les limitations qui vous bloquent l’accès à l’abondance !

    En développant la clarté et la perspicacité quant aux résultats que vous voulez créer, et la prise de conscience des revers éventuels, vous pourrez arrêter de vous auto-saboter et concentrer votre énergie vers de nouveaux objectifs que vous soutiendrez pleinement dans tous les sens. Vous verrez alors qu’au lieu d’être votre pire saboteur, vous serez devenu votre meilleur défenseur !

    love

     

     

     

    Source : R-eveillez-vous

             sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment purifier vos poumons et vos bronches ?

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Il est important d'avoir un contact avec la nature et de fuir les environnements pollués, mais également de respirer de manière consciente et de profiter de toute notre capacité pulmonaire.
     
     
    Comment purifier vos poumons et vos bronches ?
     
     

    Nous entendons régulièrement parler de la nécessité de réaliser régulièrement une cure purifiante du foie, des reins, de la peau et même de l’intestin.

     

    Mais pourquoi ne faisons-nous pas une purification des poumons et des bronches ? Ces organes souffrent au quotidien des conséquences de la pollution et donc des toxines accumulées.

    Dans cet article, nous allons vous expliquer comment vous pouvez nettoyer vos poumons et vos bronches pour améliorer votre système respiratoire et votre santé en général.

     

     

    Qu’est-ce qu’une purification des poumons et des bronches ?

    Une purification des poumons et des bronches est différente des autres car elle requiert des changements importants, et ses effets sont plus lents.

    Au lieu de faire une cure de 15 jours ou d’un mois, il faudra incorporer petit à petit ces changements dans notre vie de manière graduelle et selon nos possibilités.

    Selon la médecine traditionnelle chinoise, l’état des poumons se reflète dans la peau. Cet organe réalise son travail de régénération de 3 à 5 heures du matin et cela affecte très négativement le sentiment de tristesse.

    Nous allons vous donner des astuces pour vous aider à bien purifier vos poumons et vos bronches naturellement.

     

     

    Bougez et transpirez

    Bouger-transpirer-500x334

    Le sport ne peut manquer dans la purification, et il est fondamental de réaliser des exercices d’intensité moyenne deux ou trois fois par semaine. 

    Si vous ne transpirez pas facilement, vous pouvez vous habituer à consommer du gingembre chaque jour pour stimuler la transpiration.

    Vous pouvez en prendre en infusion, en smoothies et en boissons, en tant que condiment etc.

     

     

    Le contact avec la nature

    Les personnes qui vivent dans des environnements naturels ont un gros avantage sur celles qui vivent dans les villes car la pollution de l’air urbain nuit beaucoup à notre santé pulmonaire.

    Dans tous les cas, nous devons essayer de nous rendre à la montagne et la plage, dans des lieux qui nous permettent de respirer un air plus pur.

    Dans ces endroits, vous pouvez aussi faire des exercices pour stimuler le travail pulmonaire.

     

     

    Le piment de Cayenne contre les mucosités

    Piment-de-Cayenne-mucosites500x334

    Le piment de Cayenne est une épice piquante aux nombreuses propriétés pour la santé, dont celle d’améliorer la circulation, d’apporter de la chaleur et de nous aider à éliminer les mucosités.

    C’est pour cela que c’est un bon complément pour la purification des poumons et des bronches.

    Commencez à en consommer en très petite quantité : ajoutez une petite pincée à vos plats chaque jour. Avec le temps, vous augmenterez petit à petit les doses.

    Beaucoup de gens remarquent que le corps en redemande, surtout dans les endroits où les températures sont extrêmes (froides ou chaudes).

     

     

    Le pothus à la maison

    Pothus-a-la-maison-500x387

    Même si l’on vit à la ville, on peut faire de petits changements pour respirer un air le plus propre possible.

    Un conseil simple consiste à mettre chez soi des plantes d’intérieur dans le but de purifier l’air des substances toxiques, comme c’est le cas des pothus.

    Vous pouvez même en mettre dans la chambre sans aucun risque. Cette plante éliminera les particules de formaldéhyde, de xylène et de benzène qui s’accumulent dans nos foyers et qui génèrent des maux.

    Le pothus ne demande pas beaucoup d’entretien. Il faut seulement savoir qu’il est toxique pour les animaux domestiques.

     

     

    Apprendre à respirer

    Cela paraît évident mais nous devons apprendre à respirer. Si vous vivez dans un environnement pollué, vous respirez en utilisant une seule partie de vos capacités.Nos poumons ont une fonction limitée qui finit par s’atrophier.

    C’est pour cela qu’une solution pour bien purifier tout l’appareil respiratoire consiste à apprendre à respirer, ou plutôt, à prendre conscience de cet acte vital que la plupart d’entre nous oublions de faire.

    Nous ressentons le besoin de respirer profondément seulement quelques fois. Et en général, nous le faisons très discrètement.

    De plus, il y a beaucoup de situations qui génèrent chez nous de l’angoisse, de la peur ou de l’anxiété qui limitent d’autant plus la respiration.

    C’est pour cela que de temps en temps, nous sommes obligés de faire un grand soupir.

    Consacrez chaque jour, quelques minutes avant de vous coucher, à bien respirer, tranquillement et profondément.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Eau du robinet = Aluminium = Alzheimer – Prouvé scientifiquement

     
     
     
     
     
     
     
     

    Sophie Le Gall, la réalisatrice, a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination de l’eau et interpeller les autorités…


    Un documentaire réalisé par Sophie Le Gall
    Produit par Ligne de Mire, avec la participation de France Télévisions

     

    Présenté par Marie Drucker

     

    Vous pouvez visionner la vidéo complète à l'adresse suivante : Du poison dans l’eau du robinet

     

    C’est un danger invisible qui menace les foyers, une menace pour la santé des Français, des plus jeunes aux plus âgés. Les citoyens l’ignorent, l’eau potable qui coule de leurs robinets est souvent contaminée !!!

    Quelles solutions ?

    Acheter de l’eau en bouteille n’est pas une bonne solution : c’est coûteux, pénible à transporter, et peu sûr en sécurité sanitaire: l’eau en bouteille contient en effet plus de 24 000 produits chimiques, y compris des perturbateurs endocriniens.

    La seule solution vraiment sûre passe par l’achat d’un appareil à osmose inverse ou un distillateur d’eau pour la cuisine. L’eau qui en sort est complètement déprogrammée, ce qui est une bonne chose, puisque débarrassée de toutes mémoires toxiques, mais elle est trop pure, donc trop déminéralisée. Il suffit d’y introduire un quartz, ou une cuillère à café d’argile à boire, ou encore de la stocker dans un pot en biocéramique.

    Le traitement de l’eau à l’osmose inverse (inventé pour recycler indéfiniment l’eau… même l’urine à bord des capsules spatiales) ou par distillation vous prémunit d’additifs toxiques au long court prévus par des réglementations stupides, voire malveillantes, tels de l’aluminium pour éclaircir l’eau, ou éventuellement du fluor, pour soit disant protéger les dents, et aussi d’autres produits toxiques tels que des médicaments présents dans l’eau du robinet.

     

     

     

    Sources :
    rutube.ru
    sante-nutrition.org

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • VILLE LUMIÈRE
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    "Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée."  Matthieu 5.14
     
     
    Le mot grec qui a été traduit ici par "ville" est le mot polis, un mot important dans le monde du Nouveau Testament. La polis constitue une contribution majeure qu'ont apportée les Grecs à la civilisation, avec les "villes-états" comme Athènes et Sparte. L'Encyclopédia Britannica note que "la polis avait pour centre une ville, généralement fortifiée, mais incluait les campagnes environnantes." Sa caractéristique particulière était "une citadelle sur une colline".

    N'attendez pas que les autres, autour de vous, fassent ce que vous seul pouvez accomplir.
    Une polis était un lieu de sécurité. Dans la Bible, ce mot a été attribué à des villes comme Jérusalem, qui était placée sur une colline, et qui avait de solides murailles. Cette ville était une source de réconfort pour les voyageurs fatigués. Elle assurait une protection aux gens, qui se sentaient en sécurité dans ses murs. Mais elle était également une lueur d'espoir. Lors de leurs voyages, les hommes et les femmes tentaient d'apercevoir des signes annonçant l'approche de la ville sainte. Jérusalem était ainsi un puissant symbole, en partie parce qu'elle ne pouvait pas être cachée.

    Jésus engagea tous ses disciples à être comme cette ville située sur une colline. Nous ne pouvons pas être timides ou hésitants. Nous devons être courageux et forts, comme une ville dont les murs sont imprenables. Nous ne pouvons pas être faibles, ou nous inquiéter de ce que pourraient dire les autres au sujet de notre foi ou de notre manière de vivre. Et nous devons nous engager à montrer l'exemple de la piété, apportant une lumière constante d'espoir, d'encouragement, et de salut.

    Aujourd'hui, souvenez-vous que vous êtes la lumière du monde. N'attendez pas que les autres, autour de vous, fassent ce que vous seul pouvez accomplir. Consacrez à nouveau votre vie au service de Dieu. Cherchez à vous purifier du péché et soyez courageux dans votre témoignage. Que ceux qui vous entourent voient votre lumière, par vos paroles, ainsi que par vos actions.

    Une prière pour aujourd'hui

    Père, ravive-moi par ton Saint-Esprit. Purifie-moi du péché et consume tout ce qui ne te plaît pas. Que ta puissance coule au travers de moi, et que chacun puisse voir Jésus dans ma vie. En son nom. Amen.
     
    John Roos
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • J’aime les gens qui font des petits instants de grands moments

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Les relations positives nous aident à neutraliser le stress et l'anxiété. Nous entourer de personnes optimistes nous aide à plus valoriser les moments de vie et à en tirer le maximum de profit.
     
     
    J’aime les gens qui font des petits instants de grands moments
     

    J’aime les gens qui apportent une valeur ajoutée aux moments de la vie, et pas ceux qui en enlèvent.

    J’aime les gens qui sont capables d’être optimistes alors que tout est sombre.

     

    Ce sont des personnes qui nous enrichissent et qui nous invitent à les imiter, à grandir avec eux car ils comprennent le langage de la difficulté et qu’ils sont sortis renforcés des instants de complexité personnelle. 

    Nous sommes sûrs qu’autour de vous, vous avez des personnes avec ces caractéristiques.

    Elles ne sont pas très nombreuses certes, et vous pouvez sûrement les compter sur les doigts d’une main.

    Ne vous inquiétez pas, les êtres qui sont significatifs sont toujours là : ils illuminent notre quotidien et nous donnent de la force au moment où nous en avons le plus besoin.

    C’est pour cela que nous ne devons pas oublier d’en prendre soin et de faire de ces moments à leurs côtés deviennent de grands moments.

     

     

    Les petits instants qui édifient des vies toutes entières

    Nous vivons dans des sociétés quasi-automatisées. Les habitudes et les routines régissent notre quotidien au point où nous ne nous laissons pas porter par la magie de l’inespéré, du chaotique.

    Nous avons la sensation que si nous ne sortons pas du « réglé », des horaires et des habitudes que nous avons établies, les choses vont mal se passer.

    Ce n’est pas vrai, nous devons apprendre à être plus flexibles, et par-dessus tout, à être réceptifs aux petits détails qui peuvent nous apporter un bonheur authentique. 

    Femme-fuyant-dans-la-foret-500x336

    Les routines rigides nous empêchent de voir la magie de la vie

    Faites un petit exercice. Quand vous sortez le matin pour aller au travail, pour acheter quelque chose pour pour emmener vos enfants à l’école, regardez les personnes qui passent leur vie les yeux rivés sur le téléphone portable.

    C’est comme si la vie entière dépendait de leur écran.

    • À l’inverse, vous verrez sûrement des personnes impliquées dans des conversations riches avec un ami, un proche et même avec un inconnu.

    Une rencontre, un rendez-vous avec quelqu’un, une conversation inattendue casse notre routine et nous permet de profiter un peu plus de la vie.

    • Même si nous sommes obligé de respecter des horaires, nous devons être flexibles et créatifs, et nous autoriser certaines libertés, certaines concessions.
    • Les routines chamboulées nous permettent d’être plus réceptifs avec ce qui nous entoure et, surtout, nous nous laissons porter par les sensations et les émotions, celles que les personnes les plus importantes de notre entourage personnel sont capables de nous insuffler.

     

     

    Le temps disparaît quand nous partageons des instants avec des personnes spéciales

    Cela vous est déjà arrivé ? Parfois, le temps disparaît dans le labyrinthe de l’inattendu quand nous sommes avec quelqu’un qui fait des petits instants de grands moments de vie.

    Nous ne comprenons pas toujours très bien comment ils font, mais nos inquiétudes disparaissent immédiatement, presque comme par magie.

    Nous vous expliquons à quoi cela est-il dû.

    • Partager du temps avec des personnes qui ne nous jugent pas, qui nous permettent d’être nous-même nous réaffirme en tant que personne.
    • Être avec quelqu’un capable de relativiser les problèmes, de nous apprendre le côté positif des choses a sur notre cerveau un effet relaxant. Les endorphines apparaissent et cette sensation de bien-être qui améliore notre santé mentale.
    • Les relations positives atténuent l’effet du stress et de l’anxiété dans notre cerveau, améliorant alors la chimie de nos neurotransmetteurs. 
    • Se sentir écouté, partager des moments gratifiants où les peurs sont rationalisées, où les inquiétudes sont soulagées et même, disparaissent, nous permet de faire face aux dépressions ou aux états de négativité.

     

     

    Apprenez à être une personne qui fait de petits instants de grands moments

    Main-entouree-d'un-halo-de-lumiere

    Tout comme nous remercions que les autres personnes soient capables de nous donner le meilleur d’elles-mêmes pour nous rendre heureux et nous offrir une belle qualité de vie, nous aussi devrions agir de cette manière.

    Arrêtez de penser à la vie et limitez-vous à la vivre

    • Cela peut sembler étrange mais il y a quelque chose qui arrive souvent aujourd’hui : nous lisons de multiples phrases, des articles et même des livres sur le développement personnel pour apprendre à être heureux. Mais nous oublions le plus important : VIVRE.
    • Il y a des personnes qui se laissent porter par cette espèce de matérialisme spirituel pour trouver l’équilibre, se guérir émotionnellement et découvrir comment atteindre ses rêves.

    Cependant, ce qu’elles font, en réalité, c’est qu’elles se concentrent tellement sur elles-mêmes qu’elles en oublient les autres. Ce n’est pas une bonne chose.

    Fleur

    Nous devons apprendre à trouver cet équilibre dans lequel être bien avec nous-même mais où nous osons aussi vivre.

    Apprendre à ne pas nous mettre trop de limites dans notre quotidien, et surtout comprendre que notre existence est bien plus belle si nous la partageons avec les êtres que nous aimons.

    Le bonheur n’est pas une vue de l’esprit et ne requiert aucune formule magique.

    Le bonheur est au-dessus de toute absence de peur et pour cela, il est très positif de prendre soin de nos relations, de partager des instants, du temps, des détails.

    N’hésitez pas vous détendre, à échapper aux routines dès que possible et à passer un bon moment avec vos amis, vos collègues de travail, votre conjoint ou vos proches qui rendent votre monde plus joli.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • L’huile de noix de coco pour prévenir la maladie d’Alzheimer

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    L’huile de noix de coco pour prévenir la maladie d’Alzheimer
     

    Pour profiter de ses bienfaits, nous devons nous procurer une huile de noix de coco extra vierge de production écologique, et éviter toutes celles qui sont raffinées, car elles peuvent contenir des substances toxiques.

     

    Selon une étude récemment publiée dans des revues telles que Alzheimer’s Society, la consommation régulière d’huile de noix de coco pourrait prévenir la maladie d’Alzheimer de façon intéressante.

    De nouveaux rapports cliniques qui sont attendus pour l’année 2017 visent à prouver ou à discréditer définitivement les bienfaits d’offrir de l’huile de noix de coco aux personnes souffrant de cette démence.

    De nos jours, beaucoup des patients diagnostiqués avec la maladie d’Alzheimer présentent un ralentissement du processus dégénératif, au lieu de présenter un développement stable. Ceci est déjà un élément porteur d’espoir.

    Aujourd’hui, la science n’a toujours pas de remède ou de traitement efficace pour lutter contre la maladie d’Alzheimer.

    Les médecins s’appuient seulement sur des stratégies qui permettent de freiner l’avancée de cette maladie dans la mesure du possible.

    L’huile de noix de coco est une option intéressante encore méconnue, c’est pourquoi nous souhaitons vous en parler dans cet article. Nous vous invitons à prendre note.

     

     

    Prévenir la maladie d’Alzheimer avec de l’huile de noix coco

    Nous sommes habitués à lire ou à entendre de nombreuses recommandations pour nous aider à prévenir la maladie d’Alzheimer : augmenter notre consommation d’oméga 3, préserver notre réserve cognitive, augmenter notre consommation de fruits et légumes…

    Nous devons garder à l’esprit que, malgré le fait que cette maladie dégénérative ne puisse pas être guérie, il est important de suivre des habitudes de vie saines pour ralentir son apparition.

    L’origine de la maladie d’Alzheimer repose sur trois hypothèses basiques : un manque en acétylcholine, une accumulation d’amyloïde ou de tau, et des troubles métaboliques.

    prevenir el alzheimer
    Comment l’huile de noix de coco peut-elle nous aider à prévenir cette maladie ? Nous allons tout vous expliquer dans la suite de cet article.

     

     

    Alzheimer et le problème du glucose

    Les cellules nerveuses du cerveau des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont incapables d’utiliser le glucose pour produire de l’énergie.

    Par conséquent, ces cellules ne remplissent plus leur fonction de manière efficace et elles se dégradent.

    • Quant à elle, l’huile de noix de coco agit au niveau cérébral comme une forme de combustible ou d’énergie alternative, capable de préserver en partie le fonctionnement des cellules nerveuses.
    • Une étude clinique est en train d’être réalisée aux États-Unis afin de prouver que l’huile de noix de coco peut véritablement substituer le glucose dans le fonctionnement des cellules nerveuses.

    Les résultats seront publiés en 2017.

     

     

    Le rôle des cétones dans notre cerveau

    Les cétones sont un composant organique qui est présent dans l’huile noix de coco et qui pourrait freiner l’avancée de la maladie d’Alzheimer.

    Il existe différents moyens de les obtenir :

    • Les acides gras à chaîne moyenne (AGCM) présents dans l’huile de noix de coco ne se transforment pas en tissu adipeux pour être stockés, mais vont directement dans le foie où ils sont convertis en cétones.
    • Les cétones se libèrent dans le flux sanguin pour ensuite être transportées vers le cerveau où elles sont utilisées facilement comme combustibles, sans avoir recours à l’insuline.
    • Ces cétones améliorent et décuplent les processus cognitifs.
    • Il faut rappeler que les patients qui souffrent de la maladie d’Alzheimer présentent une résistance très caractéristique à l’insuline, c’est pourquoi l’huile de noix de coco offre une solution alternative très intéressante.

    Alzheimer-detectar

    L’huile de noix de coco peut-elle prévenir et guérir Alzheimer ?

    L’huile de noix de coco peut-elle guérir la maladie d’Alzheimer ? La réponse est NON. Toutefois, elle pourrait permettre de la prévenir.

    Aujourd’hui, les études sont encore insuffisantes pour offrir une réponse sûre et fiable.Nous attendons encore des rapports et des études complémentaires.

    Cependant, les données suivantes sont d’ores et déjà vérifiées :

    • L’huile de noix de coco combat les inflammations.
    • L’huile de noix de coco améliore les processus cognitifs des personnes souffrant de démences. Il faut toutefois noter que ses effets sont à court terme. Aujourd’hui, l’industrie pharmaceutique est la seule à proposer des effets plus durables.
    • L’huile de noix de coco apporte de bonnes graisses qui sont bénéfiques à la santé de notre fois et de notre cerveau.
    • L’huile de noix de coco est un complément alimentaire très énergique et nutritif qui offre de bons résultats aux patients diagnostiqués avec Alzheimer.

    Cerebro-con-alzheimer-y-sano

    Comment devons-nous consommer l’huile de noix de coco pour prévenir la maladie d’Alzheimer ?

    La dose recommandée correspond à une cuillère de 15 grammes par jour. Il est important que vous consommiez de l’huile de noix de coco extra vierge (et non raffinée), car elle est plus naturelle que celle qui se trouve sur le marché.

    Vous pouvez trouver de l’huile de noix de coco sous forme solide, que beaucoup de gens utilisent comme un substitut au beurre ou à la margarine.

     

    La meilleure façon de consommer de l’huile de noix de coco pour prévenir la maladie d’Alzheimer est la suivante :

    • Naturelle, en avalant une cuillère le matin au réveil (15g)
    • Une cuillère mélangée à votre café (15 g).
    • Une cuillère dans votre bol d’avoine
    • Une cuillère d’huile de noix de coco dans votre jus naturel (15g)

    Aceite de coco

    En guise de conclusion, nous pouvons affirmer que malgré le manque d’études, consommer de l’huile de noix de coco est une bonne idée.

    Il s’agit d’un complément très nutritif qui nous permet de rester en bonne santé, de perdre du poids, et de prendre soin de notre cerveau.

    N’hésitez pas à l’ajouter à la liste de vos courses !

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • « Arrêtez de manger cela immédiatement », préviennent des chercheurs sur le cancer

     

     

     


    breast-cancer-566x314

     

     

    Les Américains aiment le sucre bien plus que tout autre aliment.

    Ils ont consommé environ 11 millions de tonnes de sucre l’année dernière. Cela équivaut à 80 kilos par personne (1). Les enfants aux Etats-Unis en mangent environ 32 cuillères à café par jour (2).

     

    Les Français en consomment 35 kilos par personne et par an et les Canadiens 40 kilos.

    Le sucre est lié à tout un manuel médical de maladies… l’insomnie, la perte de cheveux, l’obésité, les allergies, le trouble bipolaire, l’hypertension, les maladies cardiaques et bien sûr, le diabète.

    Et pourtant, beaucoup de personnes le considèrent toujours comme une gourmandise sans danger.

    Mais de nouvelles recherches relancent l’urgence de la guerre contre le sucre. Des scientifiques ont découvert le pire fléau du sucre …. Il alimente la propagation du cancer, en particulier le cancer du sein (3).

    Et le retirer de votre alimentation peut réellement inverser la croissance du cancer.

    Le sucre: un carburant puissant du cancer

    Des chercheurs du Centre du Cancer M.D. Anderson au Texas ont trouvé que le sucre a la capacité de transformer des cancers localisés et non menaçants en tumeurs malignes mortelles qui se propagent dans tout le corps.

    « La majorité des patients atteints de cancer ne meurent pas de leur tumeur primaire », a déclaré le chercheur Lorenzo Cohen, qui a travaillé sur l’étude. « Ils meurent de la maladie métastasique » (4).

    Les résultats aident à expliquer ce que les oncologues ont remarqué depuis des années… Les patients qui mangent des aliments sucrés sont plus susceptibles d’avoir un cancer avancé (5).

    Les chercheurs ont utilisé des souris pour leur étude. Mais ils ont mis au point une procédure imitant les habitudes alimentaires humaines. Ils ont nourri des souris avec des doses de sucre équivalentes en proportion au régime alimentaire américain typique. Et ils ont utilisé des souris génétiquement prédisposées au cancer du sein, de la même manière que de nombreuses femmes actuellement. Les résultats sont alarmants. Au bout de 6 mois, 50 % des souris avaient un cancer du sein.

    Le sucre de table ordinaire, ou le saccharose, est en fait composé de deux sucres : le glucose et le fructose. L’étude a trouvé que le fructose provoquait des tumeurs qui se développaient plus largement et plus rapidement que le glucose.

    Le fructose est principalement traité par le foie, le glucose, par le pancréas et d’autres organes. Ces deux systèmes différents de traitement pourraient expliquer  les résultats de la recherche.

    Bien sûr, les industries du sucre ont attaqué l’étude. Ils ont fait remarquer que le fructose se trouve naturellement dans les fruits. Les chercheurs ont riposté qu’un peu de fructose est nécessaire pour le corps. Mais les Américains en mangent beaucoup plus qu’il ne pourraient jamais en ingérer en mangeant des fruits.

    Et les fruits contiennent des fibres ainsi que d’autres composants sains mélangés au fructose. Les boissons sucrées, première source de sucre de l’alimentation américaine, ne fournissent aucune nutrition.

    Le sucre est si fortement associé au cancer que les médecins l’utilisent pour détecter le cancer dans votre corps !

    Le TEP (tomographie par émission positive) est couramment utilisé pour détecter le cancer dans votre corps. Les médecins vous injectent du glucose radioactif avant le scanner. Les cellules cancéreuses affamées absorbent le sucre plus rapidement que les cellules saines. L’analyse du scanner en montre la concentration. (6)

    Passer à un édulcorant artificiel ne vous met pas à l’abri non plus.

    « Equal » (aspartame), « Splenda » (sucralose) et « Sweet’N Low » (saccharine) sont tous dangereux pour la santé. Ces édulcorants sont liés à des maux de tête, des étourdissements, des nausées, des pertes de mémoire, la dépression et même le cancer. (7)

    Trois édulcorants naturels sains

    Ils existe des alternatives au sucre qui ne présentent pas de risques majeurs pour la santé:

    Miel brut: Assurez-vous qu’il ne soit pas traité: le miel raffiné peut être aussi mauvais que le sucre. Recherchez du miel brut 100% bio. Plus le miel est foncé, plus il contient de nutriments et de saveur. Il offre également des antibactériens, des antifongiques, antiseptiques, et des propriétés antioxydantes.

    Mélasse noire: Ne confondez pas avec la mélasse ordinaire. La mélasse noire est un sous-produit de la canne à sucre. Elle contient des minéraux bons pour la santé tels que le fer, le magnésium et le calcium et la vitamine B6 qui ne sont pas traités. Elle n’inonde pas votre corps de sucre. Le sucre est libéré lentement. Faites attention au sucre de canne roux non bio: il s’agit généralement d’un sucre blanc recoloré avec du caramel.

    Stevia: Cette substance naturelle à faible teneur en calories est faite à partir des feuilles d’une plante originaire d’Amérique du Sud. Elle a un goût très sucré et vous n’avez donc pas besoin d’en mettre beaucoup. Son index glycémique est nul: donc, il n’a aucun effet sur votre glycémie. Certaines études ont montré qu’à doses extrêmement élevées, elle peut perturber le foie, la fertilité et votre métabolisme. Assurez-vous d’utiliser des variétés biologiques.

    Maintenant, vous pouvez satisfaire votre envie de goût sucré sans risquer le cancer.

    Mais il y a autre chose que vous devez savoir sur la recherche sur le cancer… Un petit groupe de médecins holistiques faisaient discrètement des percées dans le domaine du cancer.

    Puis, quand leurs thérapies ont commencé à paraître, quelque chose de terrible à commencé à se produire… Ces médecins ont commencé à disparaître.

     

    Références :
    1 www.statista.com
    2 www.mindbodygreen.com
    3 www.nbcnews.com
    4 www.ncbi.nlm.nih.gov
    5 beatcancer.org
    6 www.institutefornaturalhealing.com

    Source: www.institutefornaturalhealing.com

            sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • L'INTELLIGENCE HUMAINE ET SES LIMITES
     
     
     
     
     
     
     
     
    « Daniel répondit en présence du roi et dit : "Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins, ne sont pas capables de révéler au roi." » Daniel 2.27
     
     
    En ces temps agités, l'homme est prompt à nier l'existence même de la vérité, affirmant qu'elle peut être plurielle. Repensons à ce que Lacordaire, religieux français du XIXe siècle, répondit à un incroyant qui lui déclarait : "Moi, je n'aime que ce que je comprends" à propos des mystères de la foi chrétienne.

    Le célèbre prédicateur lui répondit, en désignant une omelette appétissante que l'on venait de servir : "Pourtant, vous aimez cette omelette, n'est-ce pas ? Alors comment comprenez-vous que le feu qui fait fondre le beurre durcisse les œufs ? L'homme le plus réfléchi du monde doit se taire sur ce qu'il ignore."

    Quand bien même serions-nous les gens les plus savants de la terre, nous devons reconnaître notre ignorance en ce qui concerne bien des mystères de l'univers, mais aussi, de notre propre vie. Vouloir sortir Dieu de notre pensée, de notre conception de l'existence, c'est obligatoirement en méconnaître le sens profond.

    La Bible nous interroge : "C'est l'Eternel qui dirige les pas des hommes, mais l'homme peut-il comprendre sa voie ?"  Proverbes 20.24

    Anselme, un croyant du XIe siècle, a dit : "Je ne cherche pas à comprendre pour croire, mais je crois pour comprendre."

    Une prière pour aujourd'hui 

    Seigneur, conduis-moi à ne pas vouloir tout comprendre grâce à mon intelligence. Tu es un Dieu assez grand pour te révéler à moi.
     
    Jean Louis Gaillard
     
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 25 questions qui vont bouleverser votre vie

     
     

     

     

     

     

    Comment faire le point avec soi-même et changer sa vie ? Ces 25 questions éveilleront peut-être en vous une réflexion…

    Faites le point sur votre vie

    Faites le point sur votre vie

     

     

    Faire le point avec soi-même ? Pas évident quand sa vie ressemble plus à un sprint qu’à une promenade de santé ! Tous les jours, nous fonçons tête baissée et prenons les événements comme ils viennent, sans prendre de recul. Et quand bien même nous nous poserions des questions… il y a de fortes chances pour que ce soit notre « tyran » intérieur qui nous les dicte, sans aucune objectivité !

    Prenez le temps de lire les questions qui suivent. Elles éveilleront peut-être en vous une réflexion dans l’immédiat, ou plus tard.

     

    1. Quelles activités ai-je mises de côté par manque de temps ?
    2. Quelle est ma plus grande source de stress ? Quelles actions puis-je mettre en place pour y faire face ?
    3. Au quotidien, qu’est-ce qui me donne de l’énergie ? Qu’est-ce qui, au contraire, me ralentit ou me vide de cette énergie ?
    4. Qu’ai-je appris d’essentiel au cours de cette dernière année ?
    5. Pourquoi j’ai choisi le métier que j’exerce aujourd’hui ? Le recommanderais-je à mon enfant ?
    6. Si j’avais la possibilité de reprendre ma vie depuis le début, je changerais quoi ?  
    7. A quoi ressemble ma journée idéale ?
    8. De quoi suis-je le plus fier(e) ?
    9. Après ma mort, qu’aimerais-je que les gens retiennent de moi ?
    10. Qu’est-ce que je veux laisser à la postérité ?
    11. Qui j’admire ? Pourquoi ?
    12. Quelle est la citation qui m’inspire le plus ?
    13. De quoi ai-je le plus peur ?
    14. Quelle est ma qualité principale ?
    15. Comment mes amis pourraient-ils me décrire ?
    16. Si je devais nommer 5 choses pour lesquelles je suis reconnaissant(e) aujourd’hui, quelles seraient-elles ?
    17. Quels sont les compliments que j’ai reçus et qui m’ont profondément touché(e) ?
    18. Quels sont les personnes autour de moi qui font de moi une « meilleure personne » ?
    19. Qu’aimerais-je dire aux personnes que j’aime ?
    20. Qu’ai-je à pardonner ou à me faire pardonner ?
    21. Quels sont les meilleurs conseils que l’on m’ait donnés ?
    22. Où et avec qui je me sens le plus moi-même ?
    23. Quelle est la tenue vestimentaire qui me ressemble le plus ?
    24. Si je devais garder seulement 5 objets, quels seraient-ils ?
    25. Si j’étais président(e), quelle serait la première mesure que je prendrais ?

     

    Marie-Aymeline Caron

     

     

    Source : passeportsante.net

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Voici les bienfaits de l’eau de riz !

     
     
     
     
     
     
     
     
    Même si l'on peut obtenir de l'eau de riz en le laissant tremper dans de l'eau pendant plusieurs heures, la meilleure manière d'en bénéficier est en utilisant l'eau de cuisson.
     
     
    Voici les bienfaits de l’eau de riz !
     

    L’eau de riz est une boisson naturelle qui a été assez populaire durant les dernières années, grâce à ses qualités nutritionnelles.

     

    À la différence de ce que certaines personnes pensent, ce n’est pas l’eau que l’on récupère après avoir passé le riz sous l’eau, mais c’est le produit post-cuisson.

    On la connaît aussi comme l’un des grands secrets de la beauté japonaise et il a été démontré qu’elle est très saine pour la peau et les cheveux.

    De plus, grâce à sa haute teneur en vitamines et en minéraux, l’eau de riz est employée comme un remède naturel pour soulager les troubles comme la diarrhée ou les vomissements, entre autres.

    Aujourd’hui, beaucoup de gens l’incorporent dans leur régime alimentaire car c’est une excellente manière d’apporter un « extra » de nutriments au corps.

    Dans la suite de cet article, nous allons partager avec vous tous les bienfaits que vous pouvez obtenir grâce à la consommation régulière d’eau de riz.

     

     

    C’est une bonne source d’énergie

    Bonne-source-d'energie-500x334

    La consommation d’un verre d’eau de riz le matin peut être l’une des meilleures manières de commencer la journée.

    Elle est riche en hydrates de carbone, ce qui signifie qu’elle donne au corps toute l’énergie dont il a besoin.

    Elle est également recommandée pour les moments où l’on se sent physiquement et mentalement fatigué. 

     

     

    Elle apporte des vitamines et des minéraux

    Pendant le processus de cuisson, le riz perd une grande partie de ses nutriments dans l’eau, et la boisson est donc enrichie de vitamines du groupe B, d’acide folique et de certains minéraux essentiels.

    Il est donc recommandé d’en préparer avec du riz blanc, car c’est la variété qui libère le plus de propriétés pendant la cuisson.

    Cette eau est conseillée pour les sportifs, car c’est une alternative saine pour ingérer les nutriments que l’on perd pendant l’entraînement.

     

     

    Elle prévient la constipation

    Constipation-stress-500x334

    Sa haute teneur en fibres et en eau aide à adoucir les mouvements intestinaux pour renforcer l’expulsion des selles dans les cas de constipation.

    En plus de cela, il est important de savoir que ses amidons sont bénéfiques pour le développement de la flore intestinale.

     

     

    Elle évite la déshydratation

    La déshydratation est une condition très dangereuse qui peut altérer le fonctionnement des systèmes les plus importants du corps.

    Certaines maladies, l’excès de transpiration et d’autres facteurs peuvent provoquer cette affection.

    Puisqu’elle est si riche en minéraux essentiels, l’eau de riz est une excellente alternative pour réhydrater l’organisme dans ces situations.

     

     

    Dans les cas de fièvre

    Fievre-500x334

    Dans de nombreuses cultures asiatiques, on utilise ce remède pour éviter la perte d’eau dans les cas de fièvre.

    Sa consommation recharge l’organisme en nutriments essentiels et accélère le processus de récupération du patient.

     

     

    Elle lutte contre la diarrhée

    L’une des applications les plus populaire de l’eau de riz est en remède contre la diarrhée, tant chez les adultes que chez les enfants.

    Ses propriétés anti-diarrhéiques ont la capacité de réduire la douleur, les crampes et les autres symptômes.

    De plus, grâce à sa haute teneur en amidon, elle sert à protéger la muqueuse intestinale qui est affectée par cette situation. 

     

     

    Elle protège du soleil

    Grâce à sa haute teneur en une substance connue sous le nom d’orizanol, cette boisson est utilisée pour protéger la peau face aux effets négatifs des rayons UV du soleil. 

    Elle est également riche en un élément appelé inositol, qui encourage la production des cellules qui retardent les signes de vieillissement.

     

     

    Comment préparer l’eau de riz ?

    Eau-de-riz-500x332

    Il y a des personnes qui préparent l’eau de riz en mettant la céréale à tremper dans de l’eau pendant plusieurs heures.

    Même si cela fonctionne aussi, la meilleure manière d’obtenir tous ses nutriments est de la préparer avec la méthode de la cuisson. 

    Ingrédients

    • ½ tasse de riz blanc (100 g)
    • 1 litre d’eau

    Préparation

    • Mettez à bouillir le litre d’eau, ajoutez-y le riz et laissez cuire à feu doux pendant 20 à 25 minutes.
    • Une fois que c’est prêt, séparez le riz de l’eau et versez-la dans un récipient en verre.

    Mode de consommation

    • L’idéal est commencer avec un verre à jeun et de consommer le reste au cours de la journée.
    • Pour un traitement de beauté, il est conseillé de la refroidir dans le réfrigérateur et de l’appliquer à l’aide d’un linge propre ou d’un coton.

    Dans certains pays, on ajoute de la cannelle et du miel à cette eau pour une touche originale. On l’utilise également comme base pour préparer des smoothies ou pour consommer des fruits secs.

    Motivez-vous pour en ajouter dans votre diète et bénéficiez de toutes ces propriétés.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pourquoi les mains s’engourdissent-elles lorsqu’on dort ?

     
     
     
     
     
     
     
     
    Quand on comprime certaines zones déterminées, il est possible que le flux sanguin n'arrive pas jusqu'aux mains et c'est la raison pour laquelle le fourmillement ou l'engourdissement apparaissent.
     
     
    Pourquoi les mains s’engourdissent-elles lorsqu’on dort ?
     

    Nous sommes en train de dormir et au beau milieu de la nuit, nous nous faisons réveiller par une sorte de “décharge électronique » dans les mains ou les doigts.

    Lorsque nous ouvrons les yeux, on dirait que quelqu’un nous a coupé les extrémités pendant la nuit.

     
    À quoi est due cette sensation ? Apprenez-en plus dans cet article !

     

     

    L’engourdissement des mains

    Engourdissementmains-500x334

    Les crampes et l’engourdissement sont tout autant désagréables, que nous dormions ou non.

    Si cela arrive une fois de temps en temps, ce n’est pas grave, mais si l’exception devient la règle, nous devrions peut-être prêter plus attention à ces signes.

    Ces deux sensations peuvent se présenter dans n’importe quelle partie du corps, même si les zones le plus fréquentes sont les extrémités : les mains, les pieds, les bras et les jambes.

    Les symptômes sont le fourmillement et la sensation de picotement comme si on nous enfonçait des dizaines de petites aiguilles. Certaines personnes ressentent également de la douleur.

    Les principales causes d’engourdissement dans les mains pendant que l’on dort sont les suivantes :

    • Rester longtemps dans la même position (dormir sans bouger).
    • Une lésion légère dans les mains (cela peut être, par exemple, un coup dont on aurait souffert pendant la journée).
    • Une lésion dans le cou qui provoque un engourdissement des doigts, des mains ou du bras.
    • Des tâches quotidiennes qui impliquent de plier et d’étendre les poignets,qui demandent beaucoup de force ou de manipuler des outils qui vibrent.
    • De la rétention d’eau (surtout pendant la ménopause, la grossesse et le surpoids).
    • Les carences en vitamine B12.
    • La consommation de certains médicaments.
    • Les dommages ou la pression sur un nerf de la main ou du poignet.

     

     

    La douleur dans le poignet et l’engourdissement de la main

    Douleur-poignet-500x359

    Près de 3% de la population ressent de l’engourdissement dans les mains au moins une fois par semaine.

    Certaines personnes consultent un médecin pour obtenir un diagnostic et d’autres considèrent cela comme « normal » jusqu’à ce qu’elles ressent une gêne trop importante et qu’elles décident de consulter un spécialiste.

    Quand il y a une douleur dans le poignet, on peut souffrir non seulement d’engourdissement et de crampes nocturnes mais aussi de manque de force pour attraper certains objets.

    Pour savoir si le problème d’engourdissement provient d’une affection nerveuse, il faut consulter un médecin. Il est également indispensable de connaître la zone exacte de la douleur ou de la gêne.

    Les doigts les plus affectés par les crampes ou l’engourdissement la nuit sont le pouce, l’index et le majeur.

    Sachez que si cela vous arrive, le problème a un nom et beaucoup de recherches ont été faites à ce sujet :

    Il s’agit du syndrome du canal carpien, également connu sous le nom de « syndrome de la secrétaire ». En termes médicaux, c’est une neuropathie périphérique qui se développe quand le nerf moyen (celui qui va de l’avant-bras jusqu’à la main) est affecté par une pression.

    Le nerf du poignet est responsable de la sensibilité et du mouvement de la main et des doigts. Quand il est prisonnier, cela provoque plusieurs symptômes dont l’endormissement de la zone.

    Pourquoi cela arrive-t-il lorsqu’on dort ? Parfois, les personnes qui souffrent du syndrome du canal carpien ressentent des symptômes pendant la journée mais ils s’aggravent pendant la nuit.

    Cela est dû au fait que le nerf a travaillé pendant plusieurs heures et quand il essaie de « se reposer », il se tend.

    Nerf-du-poignet-500x364

    Si les symptômes sont ressentis dans l’annulaire et l’auriculaire, l’affection a un rapport avec les problèmes de pression sur le nerf cubital, qui peut être affecté par une pression au niveau du coude.

    Par exemple, si vous avez au un accident et que vous êtes tombé sur le coude, vous ressentirez une sorte de « décharge » dans la zone.

    Ce nerf est également chargé de mobiliser la zone entre la clavicule et la première côte. Les vaisseaux sanguins entrent également en jeu et c’est pour cela qu’il est important de bien analyser les symptômes de l’endormissement.

    Cela apparaît souvent à cause d’un problème génétique, des mouvements répétés (par exemple, si on fait du tennis) ou si l’on a les épaules « qui tombent ».

     

     

    Que faire quand les mains s’endorment ?

    Que-faire-quand-les-mains-s'endorment-500x334

    Si vous ressentez les symptômes d’engourdissement, de chaleur, de fourmillement ou d’endormissement au niveau des mains pendant la nuit, il y a de grandes chances que vous souffriez du syndrome du canal carpien ou d’une affection du nerf cubital.

    Dans les deux cas, nous vous recommandons de consulter un médecin pour vous faire examiner.

    Sachez que la douleur deviendra de plus en plus insupportable et que vous en souffrirez pendant la journée si vous ne faites rien.

    Le risque de souffrir de ces problèmes est plus grand chez les femmes, à cause des tâches qu’elles réalisent au quotidien.

    L’impossibilité de faire la différence entre le froid et le chaud est déjà une conséquence grave, tout comme l’atrophie de la base du pouce.

    Pour ne pas arriver à de tels extrêmes, nous vous recommandons des exercices basiques qui ont pour objectifs de reposer et de détendre le canal carpien.

    • Prenez une petite balle en mousse dans la paume de la main (on les trouve dans les magasins de jouets ou dans les magasins pour animaux domestiques).
    • Fermez la main et exercez une pression.
    • Répétez cette pression plusieurs fois, en la conservant quelques secondes avant de revenir à la position initiale.

    Petite-balle-500x334

    Essayez de faire cet exercice au moins une fois par jour.

    Vous pouvez profiter de vos « temps morts » de la journée : par exemple, dans les moyens de transports jusqu’au travail ou en rentrant, ou quand vous attendez votre enfant à la sortie de l’école.

    Vous pouvez aussi le faire pendant un film, pendant que vous lisez un livre ou que vous prenez un bain. L’important est de le faire plusieurs minutes chaque jour.

    Le nerf se renforcera et vous remarquerez que vos mains ne s’endormiront pas autant pendant vos nuits.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • UNE BONNE PROCLAMATION !
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    “La main de l'Éternel fut sur moi, et l'Éternel me transporta en esprit, et me déposa dans le milieu d'une vallée remplie d’ossements. Il me fit passer auprès d'eux, tout autour ; et voici, ils étaient fort nombreux, à la surface de la vallée, et ils étaient complètement secs. Il me dit : Fils de l'homme, ces os pourront-ils revivre ? Je répondis : Seigneur Éternel, tu le sais.” Ezéchiel 37.1-3
     

    Monsieur vous êtes mort ! Vos propos sont symptomatiques d'une profonde détresse qui manifestement nous confirme que vous êtes dépourvu de toute émotion. Nous sommes vraiment désolés mais nous ne pouvons plus rien faire pour vous. Telle était la conclusion du psychologue mandaté par la justice pour étudier ma personnalité.

    ...c'est à votre tour de proclamer la parole de Dieu et d'obtenir des résultats divins.
    Cependant, un jour la parole de Dieu a résonné dans mon cœur, un souffle nouveau est entré là où visiblement il n'y avait plus rien. Résultat: Dieu a fait quelque chose pour moi, il m'a ramené à la vie !

    “Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient.” Romains 4.13

    Il est assez simple de se laisser embarquer dans une réflexion rationnelle lorsqu'en face de nous tout semble chaotique. Une situation qui vous donne la nette impression d'être dans une vallée dont le décor n'est que désespoir et souffrance... Et la conclusion qui sans suite est qu'il n'y a plus rien à faire, c'est terminé ça restera ainsi !

    Ezéchiel aurait pu apporter une conclusion identique à Dieu en face de cette vallée remplie de cadavres. Mais, plutôt que d'évaluer la situation, il répond simplement : Seigneur Éternel, tu le sais !

    Effectivement, il sait que Dieu est capable de tout accomplir, lui étant juste un instrument destiné à contempler toutes ses merveilles. Ainsi, il va être utilisé et devenir acteur du déploiement de la grandeur du Tout Puissant ! “Il me dit : Prophétise sur ces os, et dis-leur : Ossements desséchés, écoutez la parole de l'Éternel" Ezéchiel 37.4

    Quelle que soit votre vallée actuelle, une question s'impose : Croyez-vous que Dieu puisse vous en sortir ? Si oui, alors c'est à votre tour de proclamer sa parole et d'obtenir des résultats divins.

    Une proclamation pour aujourd'hui

    Père, je proclame que tu fais un miracle dans ma vie ! Au nom de Jésus. Amen !

    Yannis Gautier
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 7 règles qui vous aideront à communiquer avec un manipulateur

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Nous devons apprendre à nous protéger contre les attaques des personnes manipulatrices et ne pas nous laisser accabler par leurs comportements. Si cela est nécessaire, il est important de mettre de la distance pour sauvegarder notre santé mentale.
     
     
    7 règles qui vous aideront à communiquer avec un manipulateur
     

    Tous les êtres humains sont uniques et ont des qualités qui définissent leur personnalité.

    Cependant, quand il s’agit de relations personnelles, il est important d’apprendre à distinguer celles qui font du mal et qui nous limitent dans notre manière d’être.

     

    Les personnes manipulatrices ont pour intention de contrôler notre vie et font tout ce qu’elles peuvent pour nous inférioriser. 

    Le pire de tout, c’est d’en être conscient et de ne pas réussir à s’en éloigner avant que la situation n’empire.

    Dans certains cas, cette situation peut durer des années, et le manipulateur devient alors une victime de sa propre vie car il n’a pas la liberté de prendre ses propres décisions.

    Nous savons que beaucoup de gens se sentent être les pantins de quelqu’un d’autre.

    C’est pour cela que dans cet article, nous allons partager avec vous 7 règles de communication basées sur les stratégies conçues par l’expert Preston Ni.

     

     

    1. Sachez que vous avez des droits intransmissibles

    Cheffe-disputant-son-employee-500x334 

    Un manipulateur professionnel a la capacité de piétiner les droits des autres pour son propre bénéfice. 

    Pourtant, si nous les faisons respecter et que nous établissons des limites, il est difficile pour cette personne de prendre le contrôle.

    Souvenez-vous que vous avez le droit de :

    • Être respecté par les autres
    • Exprimer vos sentiments, vos idées et vos désirs
    • Établir vos priorités
    • Dire « NON’ sans ressentir de sentiment de culpabilité
    • Recevoir ce que vous avez payé ou être récompensé par ce pour quoi vous avez lutté
    • Exposer vos points de vue, même s’ils sont différents de ceux des autres
    • Vous protéger des menaces physiques, morales et émotionnelles
    • Construire votre vie selon votre propre concept du bonheur

     

     

    2. Cherchez à vous éloigner du manipulateur

    En cherchant à garder le contrôle sur les situations, les manipulateurs changeront systématiquement d’attitudes face aux autres personnes.

    Au départ, ils peuvent sembler extrêmement bien éduqués et joyeux, mais ensuite, ils peuvent avoir des réactions agressives et grossières.

    À des moments déterminés, ils essayeront de faire les victimes, mais ensuite, ils seront brutaux et impulsifs.

    Si vous commencez à remarquer ce type de comportement chez quelqu’un de votre entourage, le mieux est de vous éloigner de cette personne.

    Il est probable que cette attitude provienne de l’enfance et même si vous essayez de tout votre cœur, vous ne pourrez pas la corriger.

     

     

    3. Identifiez le problème

    Femme-tableau-500x340

    L’une des meilleures compétences d’un manipulateur est d’identifier les fragilités de ses victimes pour pouvoir jouer avec elles.

    Ne trouvez pas cela étrange si vous ressentez une sensation d’incapacité ou de culpabilité quand vous n’obéissez pas aux demandes de cette personne.

    Il est primordial d’identifier ces caractéristiques et d’avoir toujours à l’esprit que le problème ne vient pas de vous.

    Si vous perdez le contrôle de la situation, vous ne vous sentirez pas assez bon et vous aurez besoin de quelqu’un d’autre pour prendre des décisions.

    Analysez la relation avec le manipulateur et identifiez le problème en répondant aux questions suivantes :

    • Cette personne me respecte-t-elle ?
    • Ses attentes et demandes sont-elles vraiment fondées ?
    • S’agit-il d’une relation équilibrée ? L’une des deux personnes en retire-t-elle plus de bénéfices ?
    • Cette relation affecte-t-elle mon auto-estime ?

     

     

    4. Mettez-la à l’épreuve

    Si vous la confrontez à certaines questions, vous pourrez découvrir ses fragilités et savoir si elle a un peu d’auto-critique et de honte envers son propre comportement :

    • Ce que tu me demandes te semble juste ?
    • Cela te paraît juste envers moi-même ?
    • Je peux te donner mon avis concernant cela ?
    • Tu me demandes ou tu me l’affirmes ?
    • Qu’est-ce que je reçois en échange ?
    • Tu penses que je crois à ce que tu me dis ?

     

     

    5. Arrêtez de vous mettre la pression

    mujer dubitativa

    Ne laissez aucune situation vous mettre la pression quand vous devez prendre une décision qui nécessite un temps de réflexion.

    Une autre des stratégies favorites d’un manipulateur est de forcer sa victime à répondre ou à agir immédiatement face à ses requêtes. 

    Ne vous mettez pas la pression et gardez le contrôle en disant : « j’y penserai » ou tout simplement en disant un « non » définitif.

     

     

    6. Apprenez à dire « non »

    L’une des clés les plus importantes pour la communication dans n’importe quel type de relation est de savoir dire « non ».

    Un refus net est l’une des manières les plus efficaces de garder le contrôle et une bonne relation avec l’interlocuteur. 

    Sachez que c’est votre droit d’établir des priorités et de dire « non » quand vous ne voulez pas certaines choses.

     

     

    7. Défendez-vous face aux moqueries et aux offenses

    Amies-disputes-500x334

    Une personne manipulatrice cherche toujours une manière de se sentir supérieure, pour créer un sentiment de crainte ou de souffrance.

    Les offenses et les moqueries sont des outils qu’elle a lorsqu’elle sent que l’autre est en train d’abdiquer, et de perdre le contrôle.

    Dans la plupart des cas, ces personnes montrent leur côté le plus lâche quand la victime résiste et montre qu’elle ne se laissera pas faire.

    Sous aucun prétexte, ne trouvez de justifications pour ce genre de comportements. Sentez-vous sûr de vous et opposez-vous sans aucun scrupule.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Infusion d’aiguilles de pin : Fortifiez-vous avec ce tueur

    de cancer inhabituel et tonique général

     
     
     
     
     

    pin

     

     

     

    Bien qu’utilisé pendant des siècles par les Amérindiens, l’infusion d’aiguilles de pin n’est pas connue du grand public aujourd’hui. Pourtant, cela vaut certainement la peine de se familiariser avec ce breuvage non conventionnel si vous souhaitez améliorer la clarté mentale, vaincre les maladies infectieuses et même le cancer.

     

    Fait intéressant, les aiguilles de pin arborent plus de vitamine C qu’un jus d’orange fraîchement pressé et étaient utilisées par les premiers colons d’Amérique du Nord pour éviter le scorbut – une maladie associée à une carence en vitamine C. En raison de leur forte concentration en antioxydants, les aiguilles de pin sont également reconnues comme stimulant puissant de l’immunité par les chercheurs.

    Propriétés de guérison

    L’huile contenue dans les aiguilles de pin, comme celle de l’eucalyptus, protège contre un grand nombre de problèmes de santé et d’organismes nuisibles ou toxiques. Le Dr Edward F. Group III, fondateur du Global Healing Center, énumère les propriétés suivantes:

    • Renforce l’immunité
    • Soulage les infections bronchiques et des sinus
    • Désinfecte les champignons, les levures et l’Escherichia coli
    • Protège contre le rhume et la grippe
    • Neutralise les radicaux libres
    • Protège contre la dégénérescence musculaire, les maladies oculaires et des troubles du système nerveux
    • Utile pour le traitement de l’eczéma, du pied d’athlète, du psoriasis et des furoncles.

    Par ailleurs, Rural Survival ajoute que le pin est une bonne source de vitamine A et contribue à améliorer la clarté mentale, et Doug Wallace indique dans l’article « Un autre tueur du cancer? Les aiguilles de pin », que cette plante est efficace dans la sclérose, les allergies, les calculs rénaux, l’obésité, la dépression et les tumeurs.

    Et en effet, la recherche publiée dans Nutrition and Cancer a découvert que les aiguilles de pin manifestent de puissants effets antioxydants, antimutagènes et antiprolifératifs sur les cellules cancéreuses et également des effets anti-tumoraux in vivo et souligne leur utilité potentielle dans la prévention du cancer.

    Et cette étude a révélé que les aiguilles de pin sont une source exceptionnelle de proanthocyanidine, un composé qui présente de fortes caractéristiques antioxydantes.

    aiguilles-de-pins3

    Comment préparer (en toute sécurité) une infusion d’aiguilles de pin

    La première étape – et la plus importante – pour préparer une infusion d’aiguilles de pin est d’identifier une espèce sûre. Le pin blanc est largement considéré comme le meilleur choix. Ensuite, récoltez une poignée de jeunes aiguilles de pin d’une couleur vert vif. Assurez-vous de sélectionner des arbres qui n’ont pas été traités et qui sont situés à l’écart des routes. Retirez la partie marron à la base des aiguilles et hachez-les grossièrement. Mettez les aiguilles de pin dans un récipient résistant à la chaleur et versez de l’eau bouillante sur les aiguilles. Couvrez et laissez infuser pendant 10 minutes. Filtrez, ajoutez du miel selon votre goût et buvez immédiatement.

    Conifères toxiques

    Ne cueillez PAS les aiguilles des arbres suivants car elles sont toxiques :

    • Pin ponderosa (aussi appelé pin jaune, ou pin à bois lourd)
    • Pin tordu
    • Genévrier commun
    • Cyprès de Monterey
    • If commun
    • Araucaria ou pin de Norfolk
    • Casuarina ou pin Australien (espèce tropicale)

    Un dernier mot de prudence: Les femmes enceintes ou qui envisagent d’être enceintes ne devraient pas ingérer de thé d’aiguilles de pin en raison du risque d’avortement.

     

     

     

    Sources :
    www.naturalnews.com
    www.ncbi.nlm.nih.gov
    www.globalhealingcenter.com
    www.ncbi.nlm.nih.gov
    www.ruralsurvival.info
    www.gaiahealthblog.com
    www.phytochemicals.info

    sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Découvrez les mauvaises habitudes qui abîment vos hanches

     
     
     
     
     
     
     
     
    Nous savons que le surpoids n'est pas bon pour notre santé en général, ainsi que pour celle de nos os. Les hanches et les genoux sont ceux qui souffrent le plus de cette situation.
     
     
    Découvrez les mauvaises habitudes qui abîment vos hanches
     

    La douleur au niveau de l’articulation de la hanche est sans aucun doute l’une des douleurs les plus fréquentes chez les femmes.

    Nous devons être conscient que le risque latent d’une fracture augmente avec l’âge.

    Si dès à présent vous sentez des pincements et de petites douleurs dans le bas de votre dos jusqu’à vos fessiers, ainsi que des gênes au niveau de la hanche lorsque vous marchez ou montez des escaliers, prenez en compte cette information:

    Consultez votre médecin traitant pour les problèmes que vous pouvez observer et n’hésitez pas à changer vos habitudes quotidiennes afin d’améliorer votre qualité de vie.

     

     

    Quelles habitudes altèrent la santé de vos hanches ?

    Il faut tout d’abord signaler que bien souvent, la partie héréditaire pèse énormément lorsqu’on se blesse à la hanche.

    Des maladies comme l’arthrose ou l’osthéoporose sont également des facteurs qui, jour après jour, usent la santé de nos os et de nos articulations.

    Si vous savez que les lésions et les douleurs de hanche sont fréquentes dans votre entourage familial, il sera indispensable que vous amélioriez vos habitudes afin de prendre soin de votre santé articulaire.

    Dans ce cas, il est nécessaire de faire attention à son alimentation, de faire du sport régulièrement, et d’établir des schémas préventifs afin que cette réalité si commune parmi les femmes, ne vous affecte pas.

    Voyons maintenant quelles habitudes peuvent nuire à la santé de vos hanches.

     

     

    1. Une vie sédentaire

    Bien que nous connaissions ces réalités qui affectent notre santé, bien souvent nous n’agissons pas pour améliorer notre qualité de vie.

    Combien d’heures par jour êtes-vous assis(es) ? Ou bien combien de temps passez-vous debout, dans la même position ?

    Sachez que nos hanches disposent d’un système d’articulations complexes qui ont tendance à être rapidement surchargées.

    Il est typique, par exemple, de sentir, au moment de se lever, un rapide craquement dans la hanche.

    De même, il n’est pas rare de ressentir à la fin d’une journée un échauffement qui part de la hanche jusqu’au ventre et irradie parfois jusqu’aux fessiers.

    Souvenez-vous qu’une vie sédentaire est un grand ennemi pour la santé de vos os et articulations.

     

     

    2. Un régime alimentaire non approprié

    Il se peut que tout au long de votre vie, vous ayez suivi de nombreux régimes pour maigrir, mais vous alimentez-vous correctement ?

    Incluez-vous suffisamment de calcium, phosphore ou magnésium dans votre alimentation ?

    Les femmes souffrent souvent de déficits de ces trois éléments minéraux. Il faut savoir qu’une mauvaise nutrition favorise l’usure et la perte de densité des os et articulations qui forment nos hanches.

    Faites attention à votre consommation de boissons gazeuses, bonbons, café, chocolat, alcool, tabac et viandes rouges.

    Tous ces aliments nous font baisser nos niveaux de calcium et de magnésium et nous apportent des acides aminés avec du soufre, provoquant l’élimination du calcium dans l’urine.

    Prenez toujours soin de votre alimentation, et pensez que tout ce que vous ingérez, affecte directement la santé de vos os, de manière positive ou négative.

     

     

    3. L’utilisation récurrente de chaussures à talons

    L’usage répété de chaussures à talons modifie notre posture, abîme notre dos et bien évidemment, nos hanches en pâtissent également les conséquences.

    Dans le cas où votre travail vous oblige à porter des talons, l’idéal est de ne pas dépasser les 4 cm, car les hauts talons portés de manière prolongée, peuvent occasionner de réelles lésions.

     

     

    4. Attention aux chutes !

    On sait bien que le risque de se fracturer une hanche augmente avec l’âge, quand nos os perdent leur masse osseuse et que les articulations se fragilisent.

    Cependant, il faut se préserver à chaque moment, car parfois, un simple mauvais pas peut générer une fissure dans la hanche.

    Peu importe que vous ayez 20 ou 40 ans, il n’y a pas d’âge pour ce type de blessure ou de chute, qui peuvent occasionner des complications sérieuses pour votre hanche.

    Si vous faites partie de celles qui ont l’habitude de marcher ou de faire du sport, choisissez toujours de bonnes chaussures qui maintiennent votre pied et essayez de ne pas surcharger vos hanches.

     

     

    Comment mieux prendre soin de vos hanches?

    Natation

    • Augmentez le taux de magnésium et calcium dans votre organisme.
      De nombreux aliments peuvent vous apporter ces minéraux, mais si les problèmes de hanche sont récurrents dans votre famille, rapprochez-vous de votre médecin traitant pour qu’il vous prescrive des compléments alimentaires.
      De nombreuses pharmacies offrent également des traitements adaptés qui peuvent nous aider à augmenter les taux de ces minéraux essentiels et ainsi prendre soin de nos os en les renforçant.
    • La meilleure activité physique pour vous est la natation. Si vous pouvez vous rendre régulièrement à la piscine, il serait idéal pour vous de pratiquer la natation de façon hebdomadaire.
      Les exercices qui se réalisent dans l’eau sont idéaux pour renforcer os, muscles et articulations.
    • Surveillez votre poids. L’obésité et ces kilos de trop sont un ennemi direct non seulement pour la santé de vos hanches, mais également pour celle de vos genoux.
      C’est un poids « extra » qu’ils doivent supporter et qui gêne leur mouvement.
      Essayez de maintenir un poids correct et alimentez-vous de manière saine et variée.
      Si vous constatez qu’avec le temps votre métabolisme change et que vous ne parvenez pas à perdre ces kilos de trop, consultez un nutritionniste. Cela en vaut vraiment la peine !

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pourquoi ?


     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Pourquoi les gens qui font le mal demeurent-ils en vie ? Pourquoi vieillissent-ils, en reprenant des forces ?
    Job 21.7

     

    Ma petite-fille me regarde préparer le repas :
    – Mémé, pourquoi tu fais ça comme ça ?
    – Parce que c’est comme ça qu’on fait !
    – Oui, mais pourquoi ?
    – Parce que c’est la recette !
    – Oui, mais pourquoi ?…
    Et je vois son air taquin. Elle sent que je commence à m’agacer un petit peu. Je n’ai pas le temps de répondre à ses gentilles provocations, mais elle continue ses « pourquoi » pour voir jusqu’où je vais tenir. Les enfants aiment poser des questions et ce n’est pas une mauvaise chose.
    Combien de pourquoi dans nos vies ! Nous les posons, tels Job ou David qui ne comprennent pas pourquoi les méchants réussissent mieux dans la vie que les gens honnêtes. Ce n’est pas juste !…
    Souvent nos pourquoi sont des contestations. Pourquoi moi, je ne trouve pas de travail alors que mon voisin en a ? Pourquoi je suis toujours malade ou dans la peine ? Pourquoi je ne réussis rien ?
    On envie le voisin, l’ami, la sœur…
    Par trois fois dans les psaumes, David se parle à lui-même : Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au-dedans de moi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore ; Il est mon salut et mon Dieu.1
    David a compris que ses pourquoi ne l’avançaient à rien et qu’il valait mieux compter sur le Seigneur. Il tient nos vies dans sa main. Espère en l’Éternel et dis à ton âme : « Arrête de gémir ! »

    Danièle Delépine

    1 Psaumes 42.5,11 – 43.5

    woman-687560_640

    Source : vivreaujourdhui.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Je veux un câlin qui fasse disparaître toutes mes peurs

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Un câlin peut souvent nous apporter des forces pour nous confronter à nos peurs et faire disparaître les préoccupations que les mots ne sont pas capables de dissiper.
     
     
    Je veux un câlin qui fasse disparaître toutes mes peurs
     

    Nos peurs prennent de tant de formes et d’origines différentes que parfois, nous nous sentons fragiles et même perdus face à elles.

    Nous sommes tous passés par des périodes de difficulté personnelle.

     

    Avoir quelqu’un qui soit capable au moment adapté de nous prendre dans ses bras sans mots, est extraordinaire.

    C’est une manière de réaffirmer le lien, de renforcer une relation et de laisser de côté beaucoup des craintes qui altèrent notre bonheur.

    Notre cerveau est régi quasiment dans son intégralité par des émotions. Nous sommes des créatures sociales qui recherchent la sécurité, qui luttent pour l’épanouissement personnel et qui ne sont parfois pas aussi fortes qu’espéré.

    C’est pour cela que les démonstrations de proximité comme les câlins, sont les meilleurs médicaments pour de nombreux maux.
     

    Les peurs qui nous assaillent lors des moments difficiles

    Nous voulons tous des câlins qui éteignent nos peurs, qui nous disent que tout va bien se passer, et que la vie est parfois compliquée mais que nous pouvons compter sur le soutien des personnes qui nous aiment le plus.

    Mais… qu’est-ce qui donne à une journée une teinte pleine de désespoir, de tristesse ou de découragement ?

    Que vous le croyez ou non, nos émotions sont très sensibles et proviennent de nombreuses causes.

    Comment-guerir-la-blessure-du-rejet-500x386

    Nous allons tout vous expliquer.

    Pourquoi suis-je de mauvaise humeur ?

    • Parfois, beaucoup de dépressions sous-jacentes ont comme principale symptômatologie la mauvaise humeur.
      Loin d’écouter les processus intérieurs, nous nous laissons porter par ce mal être, en laissant notre moral se transformer en inquiétude, ou en colère.
    • Tout nous embête et nous ne savons pas très bien pourquoi. Le nom le plus commun pour cela est l’état de dysthymie : un trouble où la mauvaise humeur est chronique, et où l’on s’enfonce petit à petit dans un mal être existentiel et émotionnel.
    • Le simple fait d’être conscient de nos colères et de vouloir comprendre quelle en est l’origine, est déjà un bon début.

     

     

    Les peurs qui nous assaillent du matin au soir

    • Cela vous est sûrement déjà arrivé : vous vous levez le matin et tout d’un coup, vous vous rendez compte que vous n’allez pas réussir à faire ce que vous deviez faire dans votre journée. Peu importe la météo : les ténèbres envahissent votreesprit.
    • La première chose à faire est d’écarter les causes biologiques. Parfois, une mauvaise alimentation peut rendre notre système immunitaire plus fragile et abaisser nos défenses ainsi que notre moral.
    • Un autre aspect dont il faut tenir compte : les déclencheurs.
      Peut-être que la veille, quelqu’un vous a dit quelque chose, ou que vous avez vu quelque chose qui vous a rappelé un souvenir malheureux du passé.
    • Nous ne nous rendons pas toujours compte des impacts émotionnels. Nous les laissons filer et leurs effets finissent par apparaître tôt ou tard.

    Souvenez-vous que si quelque chose vous embête, vous fait du mal ou vous inquiète, vous ne devez pas le laisser aller.

    Résolvez-le le plus tôt possible pour qu’il ne se transforme pas en colère, en vulnérabilité ou en une préoccupation qui ouvre la porte aux peurs du passé.

     

     

    Ces câlins qui laissent partir nos peurs

    Le soutien émotionnel des personnes qui nous aiment peut nous être d’une grande aide.

    Pourtant, nous seuls pouvons faire face à nos peurs, et seule notre volonté nous permettra de les dépasser et de mieux vivre.

    Toute période de difficulté demande un effort partagé : notre volonté pour changer et l’aide des personnes aimées.

    Calin2

    Parfois, les câlins sont le meilleur langage de l’âme

    • Les mots n’offrent pas toujours la thérapie dont nous avons besoin.
      Le fait que l’on nous dise que tout va s’arranger, que la douleur partira demain et que l’on continuera à nous aimer de la même manière, ne nous réconforte pas systématiquement.
    • C’est pour cela que les câlins sont presque toujours les meilleurs agents pour dissuader les peurs et les insécurités.
    • Envelopper l’autre personne avec notre corps suppose un soulagement physique et émotionnel. Nous nous transformons en piliers qui soutiennent l’autre et nous le protégeons, autant de ses peurs intérieures que des dangers extérieurs.

     

    Le monde s’arrête le temps d’un câlin

    • Nous vivons dans une société qui ne jure que par la vitesse, par l’immédiateté et où tout passe et rien ne reste.
      Le travail, les responsabilités et les hâtes font que nous oublions de cultiver les instants de complicité entre nous.
    • Le temps s’arrête avec les câlins. Il n’existe que deux personnes qui laissent de côté leur monde personnel pour s’unir dans une même entité, chargée d’affection et de valeur.

    Couple-calin

    Il est important de prendre conscience de ces actes d’union entre deux personnes, où le cerveau est réconforté, où le cœur se détend et où l’esprit retrouve tout d’un coup un équilibre, éteignant ses peurs et ses incertitudes.

    Pratiquez-le avec les vôtres, votre conjoint, vos enfants, et les gens que vous aimez.

    Ce sont de petits gestes qui édifient des mondes entiers de sentiments sincères et tendres. Cela en vaut la peine.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les 6 exercices qui brûlent le plus de calories

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Si vous voulez brûler des calories mais que vous n'êtes pas habitué à l'exercice physique, il est important de commencer progressivement, afin d'éviter les lésions. Ensuite, vous pourrez augmenter l'intensité et le temps.
     
     
    Les 6 exercices qui brûlent le plus de calories
     

    L’exercice physique est l’une des meilleures habitudes que l’on peut adopterpour conserver un poids stable et une bonne santé physique et mentale.

     

    Le sport augmente les dépenses énergétiques de l’organisme et nous permet de nous défaire d’une grande partie des excès de calories qui, souvent, sont la cause du surpoids.

    De plus, il contribue à maintenir les muscles et les articulations en bon état, les rendant de plus en plus résistants.

    Aujourd’hui, il existe de nombreux types d’entraînements et de programmes pour pratiquer chaque jour sans devoir se rendre régulièrement à la salle de sport.

    De fait, il existe de nombreux types d’exercices que l’on peut faire chez soi ou dans un lieu agréable, comme un parc. 

    Dans cet article, nous avons regroupé 6 exercices qui font brûler énormément de calories. Mettez-les en pratique sans tarder !

     

     

    1. Monter et descendre les escaliers

    Monter-et-descendre-les-escaliers-500x334

    Monter et descendre les escaliers est un exercice qui peut vous aider à brûler entre 300 et 500 kilocalories, selon le temps que vous y passez. 

    Bien sûr, il faut le faire au lieu d’utiliser l’ascenseur, même si le mieux est de l’adopter comme une partie de l’entraînement.

    Lorsque l’on fait cet exercice, il faut faire attention à la manière dont on pose le pied car une forte pression peut affecter l’articulation du genou.

    Si vous êtes une personne sédentaire, vous devrez commencer tout doucement, pendant quelques minutes car fait à l’excès, cela peut être nocif pour le corps.

     

     

    2. Courir

    Courir à une vitesse plus ou moins rapide et sans arrêt aide à brûler entre 325 et 450 calories (si l’on parcourt 1,6 km en 8 minutes).

    Il s’agit d’un exercice cardio-respiratoire très complet qui accélère le métabolisme, renforce les jambes et améliore le rendement physique.

    Comme dans le cas précédent, il faut contrôler la posture des jambes pour éviter les possibles lésions.

    On peut commencer avec 8 ou 10 minutes, et augmenter selon la résistance du corps.

     

     

    3. Les flexions

    Flexions-500x333

    La plupart des programmes d’entraînement professionnel incluent plusieurs sessions de flexions car elles sont excellentes pour le corps.

    Elles contribuent non seulement à brûler des graisses, mais elles renforcent également les muscles des fesses, des jambes et du ventre. 

    Il existe plusieurs manières de les réaliser et de varier leur intensité. Par exemple, au mouvement classique, on peut ajouter le poids d’haltères pour qu’il soit plus efficace. On peut aussi faire des sauts.

    Par contre, il faut toujours les faire de manière modérée, surtout au début, et adopter une posture correcte.

    Pour brûler 80 calories, il est recommandé de faire 8 séries de 20 répétitions, avec des repos de 45 secondes.

     

     

    4. Sauter à la corde

    Le saut à la corde est bien plus qu’un jeu d’enfant. Cet exercice est un excellent allié pour perdre du poids car il augmente les dépenses énergétiques.

    Si vous faites 100 à 200 répétitions, vous brûlez autour de 13 calories, selon la vitesse.

    Avec ce mouvement, vous faites travailler plus de groupes musculaires qui lorsqu’on court, permettent de stimuler l’équilibre, la coordination et la concentration.

     

     

    5. Faire du vélo

    Faire-du-velo-500x334

    Que ce soit sur un vélo d’appartement ou un vélo classique, il s’agit d’un excellent exercice pour la santé cardiovasculaire et le renforcement de plusieurs groupes musculaires du corps.

    Le faire de manière intense pendant 45 à 60 minutes peut aider à perdre autour de 300 à 400 calories.

    De plus, il sert à tonifier des parties du corps comme :

    • Les jambes
    • Les fesses
    • Le ventre
    • Les bras
    • La partie basse du dos.

     

     

    6. Danser

    Peu de gens imaginent à quel point une activité aussi agréable que danser est efficace pour faire travailler le corps et perdre du poids.

    Selon le intensité et le rythme, la danse permet de perdre entre 180 et 200 calories par session.

    Les rythmes soutenus comme le swing, le merengue et la salsa correspondent à une session d’exercices aérobics d’intensité modérée.

    Il est également bon d’expérimenter plusieurs mélanges de rythmes comme dans la zumba.

    Grâce à cette danse, on renforce les jambes, on fait travailler les fesses et on brûle de la graisse abdominale. Elle sert aussi à développer sa flexibilité, sa résistance et sa coordination.

    Si n’importe laquelle de ces activités vous pose question, consultez un médecin ou un préparateur physique pour être sûr qu’elle vous convient.

    N’oubliez pas que si vous n’êtes pas habitué, le mieux est de commencer doucement jusqu’à ce que, progressivement, vous acquerriez de la résistance physique.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 15 ingrédients dans les frites de McDonald liées aux lésions cérébrales, aux maladies auto-immunes et au cancer !

     

     

     

     


    mcdo-cancer

     

     

    Un reportage récent sur le processus de fabrication des frites de McDonald a révélé un certain nombre d’ingrédients utilisés dans celles-ci qui ont été liés aux lésions cérébrales, aux troubles auto-immuns, au cancer et plus.

     

    Grant Imahara, de Mythbusters fame, a récemment visité l’usine de frites de McDonald pour savoir exactement de quoi sont faites les frites de McDonald. Imahara a fait de « l’ingénierie inverse » avec les frites de McDonald pour trouver les 15 ingrédients qui les composent. Les ingrédients sont les suivants:

    • Pommes de terre
    • Huile de colza
    • Huile de soja
    • Huile de soja hydrogénée
    • Arôme naturel de boeuf
    • Blé hydrolysé
    • Lait hydrolysé
    • Acide citrique
    • Diméthylpolysiloxane
    • Dextrose
    • Pyrophosphate acide de sodium
    • Sel
    • Huile hydrogénée
    • BHQT (Butylhydroquinone tertiaire)

    Les trois principaux coupables trouvés dans cette liste d’ingrédients sont le diméthylpolysiloxane, le BHQT et l’huile de soja hydrogénée.

    Le diméthylpolysiloxane est un composé qui est couramment utilisé dans les produits d’étanchéité de réservoir d’aquarium, les après-shampoings et le silly putty. Parfois, il peut même contenir du formaldéhyde, un produit chimique toxique bien connu qui a été lié au lésions cérébrales, aux allergies, aux troubles auto-immuns et au cancer.

    Le BHQT, ou butylhydroquinone tertiaire, est un type de phénol qui est utilisé pour prévenir la détérioration de la nourriture, mais il se trouve souvent dans des produits tels que le parfum et le biodiesel.

    L’huile de soja hydrogénée a été critiquée pour les effets malsains qu’elle a sur les personnes qui en consomment de façon régulière. Selon des chercheurs de la Harvard School of Public Health et de l’hôpital Brigham and Women à Boston, au moins 100 000 morts cardiaques qui se produisent chaque année aux États-Unis auraient pu être évitées « si les gens avaient remplacés les gras trans par des huiles plus saines non hydrogénées polyinsaturées ou monoinsaturées ».

    La publication de cette information pour le public fait partie de ce que McDonalds appelle la campagne « Nos aliments. Vos questions » qui est une initiative visant à rendre l’information nutritionnelle plus disponible pour les clients.

    « Après avoir écouté attentivement nos clients et identifié certains des défis auxquels nous étions confrontés, McDonald a créé une ligne transparente de communication via la plate-forme de questions réponses interactive en ligne », a indiqué la compagnie dans un communiqué à Global News.

    Bien que McDonald ait rendu les informations sur les ingrédients plus transparentes en raison de la demande des clients, ils n’ont donné aucune indication ni intention de modifier leurs ingrédients pour la même raison.

     

     

    Sources :
    theheartysoul.com
    globalnews.ca
    newstarget.com

    sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • APPRENEZ À ENCOURAGER
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    “Les responsables qui exercent bien la présidence dans l’Église méritent deux fois plus d’égards et d’honneurs, notamment ceux qui se dévouent au ministère astreignant de la prédication et de l’enseignement.” 1 Timothée 5.17  
     

    Notre mentalité française nous pousse bien souvent à fixer nos regards sur ce qui ne fonctionne pas. Nous aimons évoquer les échecs des autres afin de paraître plus grands. Nous oublions que les échecs nous permettent aussi de progresser, et nous aident à ne pas répéter certaines erreurs. Paradoxalement, nous ne valorisons pas non plus la réussite ! Lorsqu'une personne obtient du succès, elle est rapidement suspectée de mauvaises intentions ou de pratiques douteuses.

    Apprenez à féliciter et à encourager vos équipiers !
    J'ai moi même été dans cet état d'esprit. Je ne valorisais ni l'échec ni la réussite. Je ne savais pas encourager. En revanche, je savais critiquer, juger, pointer les problèmes, médire… Mon cœur a dû se laisser travailler par Dieu pour vivre une vraie conversion à ce sujet.

     

    Au bureau du Top, nous avions un tableau où nous notions les erreurs des équipiers. Lorsque l'un d'entre eux avait fait trois erreurs, il se voyait contraint d'apporter des croissants à toute l'équipe. C'était sa punition !

    Un jour, le pasteur Paul Goulet, de passage au bureau, nous a fait part de sa stupéfaction en découvrant le tableau où nous épinglions les erreurs des équipiers. Il nous a encouragés à retrouver la valeur de l'encouragement, et bien sûr son fondement biblique. Il nous a recommandé d'arrêter la distribution de “mauvaises notes” sur ce tableau, et nous a incité à faire tout l'inverse : “À chaque fois qu'un collaborateur accomplit une chose remarquable, inscrivez-le sur le tableau. Après trois mentions, organisez une fête en son honneur pour signifier à cette personne combien elle a de la valeur. Apprenez à féliciter et à encourager vos équipiers !”

    C'est ce que nous avons décidé de faire à partir de ce jour là. Cela a radicalement changé notre atmosphère de travail et de nouvelles expressions sont apparues dans nos échanges : “Je t'apprécie tant”, “Je t'aime”, “Tu es formidable.”

    Une action pour aujourd'hui

    Avez vous déjà essayé de dire à ceux qui vous entourent “Tu es formidable” ? Essayez, vous verrez que cela changera leur vie et la vôtre !  

    Eric Célérier
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les grands-parents ont les cheveux d’argent et le cœur d’or

     
     
     
     
     
     
     
    Les grands-parents ont déjà exercé le rôle de parents, et il est maintenant temps d'apprendre tout en profitant, sans avoir besoin d'imposer d'autorité, et de partager des moments inoubliables avec les petits-enfants.
     
     
    Les grands-parents ont les cheveux d’argent et le cœur d’or
     

    Un grand-parent est un point cardinal de la vie avec qui on a ou on a eu du plaisir à passer du temps. C’est un héros du passé qui sera toujours à nos côtés, dans le présent comme dans le futur.
     

    Les grands-parents sont de belles personnes qui nous laissent un héritage émotionnel plein de merveilleuses histoires, de tours de magie, et de soupirs incroyables que connaissent les temps anciens et qui sentent bon le foyer familial.

    Ce sont eux, les grands-parents, les rois des sentiments de notre enfance et de l’intensité des souvenirs les plus profonds et adorables que nous possédons dans notre parcours vital.

     

     

    Les grands-parents sont un mélange délicieux de rires, d’histoires et d’amour

    Nos grands-parents sont faits de rires, d’histoires, de pains au chocolat, d’argent de poche et d’amour, et surtout de tendresse en quantité industrielle.

    Ils sont synonymes d’une union générationnelle : les bonbons, les jeux permissifs, et les consentements démesurés qui finissent toujours par énerver les parents.

    Ils ont des cheveux d’argent qui ondulent dans le vent, des regards complices et un quintal d’or dans le cœur.

    Grand-parent-petit-enfant-1

    Nos racines, leur empreinte émotionnelle

    Les secrets partagés construisent nos racines, l’amour inconditionnel les a fait grandir, et le dévouement et le respect illuminent la cime de notre arbre. Tout cela est transmis à travers la tendresse et l’éducation d’un grand-parent.

    Les grands-parents qui prennent soin de leurs petits-enfants laissent des empreintes dans leur âme et s’offrent un doctorat en amour.

    C’est merveilleux de sentir qu’ils les aiment et qu’ils les protègent au-delà du bien et du mal, quoi qu’il arrive.

    Les règles de l’éducation qu’un grand-parent peut développer avec ses petits-enfants ont de nombreux avantages.

    La figure des grands-parents gagne son autorité quasiment par décret d’amour et souvent, la douceur d’un grand-parent permet d’ouvrir complètement les oreillesdes enfants. Pourquoi ?

    • Car un grand-parent peut se permettre d’enseigner tout en marchant, cuisinant ou s’occupant des plantes de manière calme.
    • Car un grand-parent sait mieux que personne comment ses parents étaient lorsqu’ils étaient petits et toutes les bêtises qu’ils ont faites.
      Les enfants adorent ça et sont impressionnés car à un certain moment de la vie, ils ne conçoivent pas que leurs parents ont aussi été petits.
    • Car ils utilisent des chansons, des jeux, des contes et des jouets d’autrefois que les enfants adorent.

    Couples-durables

    Leur position privilégiée : la voie de l’expérience

    Grâce à son expérience, un grand-parent peut transmettre à un petit-enfant un type d’éducation assez flexible et différente d’autres figures de sa vie, comme les parents.

    En d’autres termes, un grand parent :

    • A moins de stress dans sa vie et d’autres préoccupations, ce qui permet de montrer un intérêt affectif plus grand à travers l’écoute patiente et empathique.
    • A pour objectif de corriger les erreurs qu’il a commises avec ses propres enfants, ce qui implique un renouvellement de la vision des parents sur l’éducation.
    • Comprend que la communication émotionnelle est primordiale dans la relation avec ses petits-enfants, qui ont une place privilégiée dans son cœur.
    • Est moins critique avec l’enfant et se concentre plus sur les choses étonnantes que sur celles qui ne le sont pas.
    • Aide l’enfant à se socialiser loin de son entourage quotidien avec des personnes aux âges et aux conditions différents.
    • Agit souvent comme l’avocat défenseur de l’enfant face aux parents, tout en comprenant les sentiments difficiles qui peuvent exister entre les parents et les enfants.
    • Constitue un point de soutien émotionnel pour les petits-enfants quand les circonstances de la vie sont difficiles.

    Ainsi, les grands-parents nous laissent de précieuses empreintes dans le cœur des enfants, apportant à leur vie une valeur inestimable à tous les niveaux.

    Grands-parents-calin

    Les petits-enfants, la porte de leur joie

    Les petits-enfants sont pour les grands-parents un cadeau divin, car ils apportent de la vitalité, de la joie et le soutien émotionnel principal à cette étape de la vie.

    Ainsi, ils recommencent à s’étonner devant le monde et à profiter de l’innocence de quelqu’un qui regarde la réalité comme si c’était des éclats de magie.

    Les grands-parents et les petits-enfants s’alimentent mutuellement d’amour, de bonbons, de cadeaux, d’apéritifs particuliers, de surprises, de jouets fantastiques et de clins d’œil complices.

    Loin du déroulement rigide des normes de la famille nucléaire, un petit-enfant profite avec enthousiasme des soins et de la tendresse de ses grands-parents apportés dans chaque détail, dans chaque joyau d’amour et dans chaque couronne de son royaume.

    Chacun à sa place, parents, grands-parents et oncles et tantes, auront un rôle émotionnel dans la vie de l’enfant.

    Mere-et-fille

    Ainsi, les douceurs, les baisers et les poches pleines de surprises sont la démonstration de la générosité pure, de la bonté, de la tendresse et de la sagesse que nous trouveront tout au long de notre vie.

    Adeptes inconditionnels des petits-enfants, fans de leurs talents, de leur persévérance, de leur détermination et de leurs triomphes, les grands-parents sont le reflet le plus évident et parfait de la passion, de la tendresse et de la protection.

     

     

    Un héritage vital qui court dans nos veines avec la force de l’amour et qui nous sert de soutien grâce aux souvenirs à leurs côtés, qui nous accompagneront pendant toute notre vie.

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Comment désintoxiquer chaque organe vital ?

     
     
     
     
     
     
     
    Au quotidien, notre organisme accumule différents déchets, et il est donc fondamental de faire une détoxification de temps en temps pour le purifier et pour l'aider à fonctionner correctement.
     
     
    Comment désintoxiquer chaque organe vital?
     

    Le corps travaille sans arrêt pour faire toutes les tâches qu’il a à faire. Il transforme les aliments que nous lui donnons pour nous permettre de réaliser différentes activités.

     

    Cependant, on tombe souvent malade à cause de des toxines que nous lui apportons sans le vouloir.

    Dans cet article, nous allons vous expliquer comment désintoxiquer chaque organe vital et l’organisme en général.

     

     

    Le pouvoir de la détoxification

    Il faut imaginer que le corps est une machine qui travaille sans cesse (même lorsque nous dormons).

    Pour qu’il puisse être suffisamment efficace et produire comme il le souhaite, il est primordial de l’entretenir de temps en temps et lui offrir de la matière première de qualité pour lui faciliter la tâche.

    Au fur et à mesure que le temps passe, l’organisme accumule les déchets de la nourriture dans différentes zones. Cela provoque tout type de maladies et de troubles.

    Si vous souhaitez avoir une santé parfaite et ne pas souffrir de fatigue, de la grippe ou de la pâleur, il est nécessaire de faire un nettoyage profond de cette machine.

    Ce processus vous aidera à perdre du poids, à éviter de tomber malade à chaque instant et même à être de meilleure humeur.

    Beaucoup des problèmes chroniques de santé actuels sont liés à l’accumulation de toxines au fil des ans. Ces déchets provoquent des dommages dans l’ADN et détériorent la fonction des organes vitaux et des cellules.

    Les organes qui sont le plus affectés par l’accumulation de toxines sont l’intestin, les reins et le foie car ils se chargent de transformer la nourriture et de décider ce qui est éliminé et ce qui est conservé.

    Le pancréas et les poumons ont aussi un rôle important dans cette tâche, au moment de réaliser la séparation des résidus.

    Le sang transporte les nutriments et les toxines. Lorsque celles-ci s’accumulent, cela peut provoquer de graves problèmes de santé.

     

     

    Comment désintoxiquer l’intestin ?

    6-bienfaits-des-betteraves-500x334

    Le syndrome du côlon irritable n’est rien d’autre qu’une conséquence de la quantité des déchets qui s’accumulent dans l’intestin. Voici d’autres problèmes : la constipation et la prise de poids.

    Tout comme certains aliments sont nocifs, il y en a qui améliorent la fonction intestinale et nettoie l’organe en lui-même.

    Le régime équilibré est très important. Buvez une bonne quantité d’eau chaque jour (dont des jus naturels aux fruits et des infusions aux herbes) et consommez les aliments suivants :

    • Les fruits avez la peau
    • Les légumes crus
    • La levure de bière
    • Le blé et ses dérivés
    • Les graines germées
    • Les algues marines
    • Les épinards
    • Les amandes
    • Le brocoli
    • Le cresson
    • Les légumes secs
    • Les cerises
    • Les graines de lin
    • Les betteraves

     

     

    Comment désintoxiquer les reins ?

    Les reins ont pour fonction de filtrer les liquides et de produire l’urine pour éliminer les toxines.

    Quand ces organes sont endommagés, la purification est réduite et cela peut provoquer divers problèmes comme : l’insuffisance rénale, les calculs ou la néphrite.

    Parmi les conseils pour détoxifier les reins, nous vous recommandons les suivants :

    • Boire entre 2 et 3 litres d’eau par jour.
    • Consommer des infusions diurétiques au persil, au pissenlit et à l’anis.
    • Ingérer des jus purifiants au concombre, carotte, pastèque, citron, radis et céleri.
    • Manger des aliments diurétiques comme le brocoli, l’artichaut, le cresson, l’ananas et l’oignon.

     

     

    Comment désintoxiquer le foie ?

    Orange-500x378

    Cet organe a la capacité de transformer les toxines en éléments inoffensifs avant de les évacuer. Mais souvent, une partie des déchets restent à l’intérieur et produisent des maladies diverses.

    Voici certains des symptômes qui montrent que le foie est « sale » :

    • Les gaz
    • La distension abdominale
    • Les nausées
    • Les coliques
    • La constipation
    • L’indigestion
    • La diarrhée

    Parmi les meilleurs remèdes maison pour purifier le foie, on trouve :

    • 1 tasse d’eau tiède avec le jus d’un citron.
    • Un jus préparé avec six feuilles de pissenlit, une gousse d’ail, une pomme et une pincée de gingembre râpé.
    • Un jus avec une betterave et un citron.
    • Un jus avec deux pamplemousses, deux citrons, une orange et une cuillerée d’huile d’olive.

     

     

    Comment désintoxiquer le pancréas ?

    Detoxifier-le-pancreas-500x334

    Cet organe-glande participe à la digestion des aliments et à la régulation des niveaux de glucose dans le sang.

    Si le pancréas n’est pas dans de bonnes conditions, ils peut souffrir d’insuffisance pancréatique, de pancréatique ou de cancer.

    Les meilleurs aliments pour le détoxifier sont les suivants :

    • La racine de pissenlit
    • L’ail
    • La racine de gentiane
    • La cannelle
    • L’échinacée
    • Les baies de cèdre
    • Les racines de réglisse

     

     

    Comment désintoxiquer les poumons ?

    Detoxifier-les-poumons-500x334

    Si les fumeurs sont les personnes qui ont les poumons les plus intoxiqués à cause des composants de la cigarette, nous avons tous besoin d’une « cure » pour les nettoyer complètement.

    La pollution environnementale, l’inhalation de gaz irritants ou vivre avec quelqu’un qui fume sont également des causes d’intoxication pulmonaire.

    Les inhalations de vapeur avec des herbes expectorantes sont la meilleure option pour enlever les glaires et tout ce qui s’est accumulé pendant tant de temps.

    • La dose est de 2 tasses d’eau pour une cuillerée de feuilles sèches de la plante choisie.
    • Les plus connues sont l’eucalyptus et la menthe.
    • Mettez ces deux ingrédients à chauffer et quand l’eau bout, rapprochez le visage pour inhaler les vapeurs (faites attention à ne pas vous brûler).

     

     

    Comment désintoxiquer le sang ?

    Si vous tombez malade de plus en plus souvent, si vous avez des allergies régulièrement ou des problèmes de peau, vous devriez peut-être désintoxiquer votre sang.

    Ce fluide vital peut être contaminé à cause de plusieurs choses, mais surtout à cause d’une mauvaise évacuation des toxines des organes.

    Les symptômes les plus habituels sont les peaux malades et vulnérables à l’acné.

    Les herbes et aliments qui purifient le sang sont les suivants :

    • La bardane
    • Le sureau
    • L’ortie
    • Le pissenlit
    • Le citron
    • L’aloe vera
    • La salsepareille

     

     

     

    Source : amelioretasante.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La vérité toxique sur les tatouages

     
     
     
     
     
     
     
     

    PicMonkey-Collage27

     

     

    La tendance des tatouages a commencé il y a 20 ans en Europe et en Amérique et c’est devenu une fascination qui s’est propagée au monde entier. Heureusement, je n’ai jamais eu de tatouage et après avoir lu cette étude, je suis heureux de ne pas l’avoir fait. Si vous envisagez de vous faire faire un tatouage, il se peut que vous n’ayez pas été informé des nombreux dangers pour la santé que cela provoque.

     

    La vérité toxique sur les tatouages

    Les encres des tatouages contiennent une myriade de métaux lourds. Les encres rouges contiennent souvent du mercure, et les tatouages percent la peau en fixant l’encre à demeure de façon indélébile. La FDA n’a approuvé aucun des pigments injectables dans la peau. Les salons de tatouage sont réglementés par l’état et la ville mais aux Etats-Unis, l’Administration des Aliments et des Médicaments (FDA) n’oblige pas les fabricants à dévoiler les ingrédients de ces encres, pour respecter leur adage selon lequel cela pourrait révéler des secrets des affaires. Le manque de réglementation est tout de même déconcertant étant donné que 36% des personnes de 18 – 25 ans ont des tatouages, ainsi que 40% des 26 – 40 ans. Cela signifie qu’environ 45 millions d’Américains ont cette encre incrustée dans leur peau et un tiers d’entre eux l’ont fait parce qu’ainsi ils se sentent « sexy ».

    De nombreux pigments utilisés dans les encres de tatouage sont des couleurs de qualité industrielle pour les imprimantes ou la peinture automobile. Le site de la FDA avertit que l’encre de tatouage peut causer des infections, des réactions allergiques, des chéloïdes (formation de cicatrices), des granulomes (inflammation) et des complications potentielles si la personne doit avoir une IRM.

    La solution de support utilisée dans les encres de tatouage contient des substances nocives tels que des alcools dénaturés, méthanol, antigel, détergents, formaldéhyde et des aldéhydes toxiques.

    De plus, l’étude a trouvé huit cas de mélanomes malins sur des tatouages. « Les encres de tatouages peuvent contenir des substances cancérigènes, mais il est difficile de savoir si les cas signalés de cancer de la peau sont associés aux tatouages ou s’il ne s’agit que d’une coïncidence »,dit le Dr Baumier, dont l’étude a noté que ce nombre est bas en comparaison des nombreuses personnes ayant eu des tatouages. (En fait, 24% de la population est tatouée).

    Une étude alarmante publiée récemment par le Dr Bob Haley et le Dr Paul Fischer à la Southwestern Medical School de l’Université du Texas à Dallas a découvert que l’ « innocent » tatouage commercial peut être le premier facteur d’hépatite C. L’étude a été publiée dans la revue Medicine (Haley RW, Fischer RP, Le tatouage commercial comme source potentielle d’infection par l’hépatite C, Medicine, March 2000, 80:134-151). Le Dr Haley, un spécialiste de la médecine préventive et ex-membre de l’équipe de direction du contrôle des infections au Centre du Contrôle des Maladies (CDC), a acquis une compétence exceptionnelle notamment sur ce problème. Le Dr Haley conclut, « Nous avons constaté que les tatouages acquis dans le commerce ont représenté plus de deux fois plus de cas d’hépatite C que l’utilisation de drogues injectables. Cela signifie qu’ils peuvent avoir été le plus grand contributeur à l’épidémie nationale de cette forme d’hépatite ».

     

     

    Source : livingtraditionally.com

    Références :
    www.ncbi.nlm.nih.gov
    chemistry.about.com
    www.fda.gov

     

    sante-nutrition.org

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • LE GENÊT DANS LE DÉSERT
     
     
     
     
     
     
     
     "Elie alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort"; 1 Rois 19:4
     

    A trois reprises, il est question de genêt dans la Bible. Il symbolise le désert, la solitude, l'amertume, le découragement.

    Nourrissez-vous de la Parole de Dieu, désaltérez-vous de l'eau vive de son Esprit, et continuez le chemin.
    La première fois où cet arbuste est mentionné, c'est lorsque Elie fuyait devant les menaces de mort de Jézabel. C'est à l'ombre d'un genêt qu'il s'assoit, après une journée de marche dans le désert, et réclame la mort.

    Après une grande victoire, le voici sombrant dans le découragement. Combien nous lui ressemblons avec nos hauts et nos bas ; avec nos jours lumineux et nos jours sombres. A quoi bon continuer à se battre, mieux vaut mourir, pense-t-il ! Mais Dieu va lui donner la force de se lever, et de marcher jusqu'à Horeb.

    Peut-être passez-vous par un moment difficile, la solitude du désert vous enveloppe, et vous êtes assis, comme Élie, sous le genêt du découragement. Votre place n'est pas là. Nourrissez-vous de la Parole de Dieu, désaltérez-vous de l'eau vive de son Esprit, et continuez le chemin.

    Job, fait mention des racines du genêt, misérable nourriture des plus pauvres et des plus misérables, accablés par la famine (Job 30:4). Seuls les chameaux mangeaient les genêts dans le désert, et voici que ceux qui sont sans nourriture en arrivent à manger ce qui est immangeable.

    Si Dieu n'avait pas apporté du pain et de l'eau à Élie, il en aurait été réduit à se nourrir de cette misérable nourriture, et n'aurait jamais pu atteindre le but fixé par Dieu.

    Alors que vous êtes dans le désert, dans la solitude, dans l'amertume, vous nourrissant de racines d'amertume et de désespoir, Dieu vous invite à laisser cette nourriture qui ne nourrit pas, il vous offre Jésus, le pain qui vient du ciel.

     

    La dernière mention des genêts se trouve dans le Psaume 120. Le psalmiste compare la langue mensongère et perfide, à la braise des genêts (Psaume 120:4). Le bois du genêt brûle en formant des braises qui s'éteignent difficilement. Le psalmiste témoigne que le Seigneur le délivre des méchants et de leur perfidie. Finalement leur langue se retourne contre eux. Ceci nous fait penser à ces paroles de Paul: "Ne vous vengez pas vous-mêmes… Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger… en agissant ainsi, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête… Surmonte le mal par le bien" (Romains 12:19-21). Un encouragement pour aujourd'hui  Dieu te voit dans ta solitude, ayant faim et soif de justice; il te voit découragé, et blessé par les propos des méchants et des perfides, alors confie-toi dans le Seigneur et sache que leurs propos se retourneront contre eux.
     
    Paul Calzada
    Source : topchretien.com
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire