• amelioretasante.com

    18 signaux qui peuvent indiquer une mauvaise santé de votre foie

     

     

    18 signaux qui peuvent indiquer une mauvaise santé de votre foie

     

     

    Le foie est un organe qui remplit diverses fonctions fondamentales dans notre organisme, comme la désintoxication, la lutte contre les infections, le stockage de vitamines et d’énergie et la sécrétion de bile, une substance qui soutient l’activité digestive. Il est fondamental de prendre soin de cet organe puisqu’il se charge de libérer notre système des substances toxiques, en nettoyant le sang. 

    Il existe de nombreuses causes qui peuvent empêcher le foie de fonctionner correctement et de manière efficace. Cela est souvent dû à la consommation de boissons alcoolisées, à certaines maladies ou à un mauvais régime alimentaire.

    C’est pour cela qu’il est important de tenir compte du fait que le foie peut être attaquée par des éléments extérieurs comme le système immunologique lui-même, se convertissant en une cible d’infections et de divers problèmes de santé. Il est donc fondamental de connaitre les signes qui indiquent que le foie est en mauvaise santé. Ici, nous allons vous les présenter.

    18 signes qui montrent que le foie fonctionne mal

    1. Si vous consommez des médicaments en surdose, vous courez le risque de générer des problèmes dans le fonctionnement normal de votre foie.
    2. Un autre symptôme peut être le fait de consommer un médicament pendant longtemps.
    3. La consommation régulière de 5 boissons alcoolisées au quotidien peut engendrer une affection du foie.
    4. L’hérédité de maladies hépatiques
    5. La consommation de médicaments pour le coeur ou pour le diabète.
    6. Une mauvaise digestion, une douleur abdominale ou de la constipation.
    7. Des nausées, surtout après avoir mangé des plats gras.
    8. Le syndrome du colon irritable.
    9. Une mauvaise haleine ou la présence de taches blanches sur la langue.
    10. Des changements d’humeur, de la dépression et une mauvaise mémoire. Le mauvais fonctionnement du foie ne permet par la désintoxication de l’organisme et ces toxiques arrivent jusqu’au cerveau par le sang ce qui affecte son fonctionnement.
    11. De la fièvre, des infections cutanées et de l’asthme.
    12. De l’hypertension.
    13. De la rétention d’eau.
    14. Des maux de tête.
    15. Un niveau instable de sucre dans le sang.
    16. Des maladies et l’apparition de calculs dans la vésicule biliaire.
    17. Une température corporelle excessive.
    18. Une tolérance faible à certains médicaments, comme les antibiotiques.

    Symptômes chez une personne ayant un foie malade

    Spasmes-stomacaux

    • Un changement de couleur sur la peau et les yeux, devenant jaunes.
    • Une douleur et un gonflement abdominaux.
    • Une sensibilité de la peau (irritabilité, démangeaisons, inflammations)
    • La perte de l’appétit, des nausées, une fatigue chronique.

    Quand une personne montre l’un des signes ou des symptômes que nous avons mentionnés ici, il faut qu’elle consulte pour un diagnostic. Elle doit également éliminer de son régime alimentaire les boissons alcoolisées, les boissons gazeuses, les clous de girofle, les aliments conditionnés, la charcuterie et les aliments frits. Elle doit respecter des mesures alimentaires conseillées par le médecin afin d’éviter tout type de maladie qui interfèrera avec le bon fonctionnement de son organisme.

    De même, les personnes qui ont le plus de risque de contracter une maladie du foie sont celles qui souffrent de pathologies comme le diabète, qui consomment de l’alcool, qui travaillent avec des produits chimiques ou dans des laboratoires dans lesquels on manipule du sang, des virus ou des bactéries, les personnes obèses ou qui portent des tatouages (dû à l’usage des aiguilles non stérilisées).

     

    Il est de la responsabilité de chacun de prendre soin de sa santé personnelle. C’est pour cela qu’il est important d’écouter les avertissements qu’envoie le corps. Vous devez manger si vous avez faim, et vous ne devez surtout pas obliger le corps à recevoir de la nourriture. Au lieu de cela, vous pouvez boire un jus naturel, un fruit ou un verre d’eau. Si vous obligez votre corps à recevoir des aliments sans qu’il n’en ait besoin, cela oblige le foie à travailler à l’excès et il y a des risques qu’il tombe malade.

    Il est conseillé de boire de l’eau minérale moyennant une quantité de 8 à 12 verres par jour, puisque cela permet de détoxifier le foie et de nettoyer les reins. Il faut éviter de consommer de grandes quantités de sucre, puisque le foie se charge de le convertir en graisse et en cholestérol, ce qui affecte le bon fonctionnement de l’organisme.

    Sugar or stevia sweetener

    Si vous souhaitez avoir un foie sain, évitez dans tous les cas de consommer des édulcorants artificiels, le corps exige toujours un niveau de sucre mais ce besoin peut être assouvi par la consommation de fruits secs, de miel ou d’édulcorants naturels comme la stévia.

    Pour finir, pour ne pas exposer le foie à des infections et un travail excessif, il faut un bon régime alimentaire et augmenter sa consommation de légumes secs et de légumes, évitant les aliments contenant des pesticides ou des produits chimiques.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • vivreaujourdhui.com

    UNE MAIN TENDUE

     
     
     
    3 Août 2015

     
     

    Ta main droite me soutient.
    Psaume 18.36

    Âgée de 3 ans, cette petite fille a un caractère fort et un esprit indépendant. Cheminant sur un sentier accidenté et encombré de multiples obstacles, elle repousse l’offre que lui fait son père de tenir sa main. L’inévitable se produit : première chute sans conséquence. À la seconde proposition du papa, la même réponse fuse encore, claire : – Non !
    Une deuxième chute plus sérieuse remplit de larmes les yeux de l’enfant. Avec amour, Papa insiste : – Laisse-moi tenir ta main…
    – Non, mais laisse-moi tenir la tienne.
    La petite a réalisé qu’elle a besoin d’aide, mais veut garder le contrôle. Un peu plus tard, elle trébuche encore et lâche rapidement la main de son père pour se protéger dans sa chute. Cette fois, elle saigne abondamment et pleure à chaudes larmes.
    – Papa, s’il te plaît, tiens ma main.
    Le père accepte l’invitation avec joie et saisit la main tremblante dans la sienne. Et ils se remettent en route. Elle trébuche souvent, mais à chaque fois, il serre sa menotte et l’empêche de tomber.
    Nous ne savons pas tout ce qui nous attend au moment où nous entamons une nouvelle année. Une chose est sûre, bien des dangers et des défis nous guettent. Dans son amour, Dieu, notre Père, nous offre sa main ferme pour nous conduire, nous diriger et nous protéger.
    Quelle est notre réponse ?
    Prière : « Père, je sais que sans toi, je ne peux pas m’en sortir dans la vie. Je te prie de me prendre par la main et de me conduire. »

    Silvano Perotti

     

    UNE MAIN TENDUE

     


    Livre de l’Exode 33. 12-17 : "12 Moïse dit au Seigneur : « Écoute, Seigneur ! Tu m’as commandé de conduire ce peuple. Mais tu ne m’as pas fait connaître celui que tu vas envoyer pour m’aider. Pourtant, c’est toi qui m’as dit : “Je te connais par ton nom”, et aussi : “Je te montrerai ma bonté.” 13 Et maintenant, puisque tu es bon pour moi, fais-moi connaître ce que tu veux. Ainsi, je te connaîtrai vraiment et je profiterai pleinement de ta bonté. N’oublie pas que ce peuple, c’est ton peuple. » 14 Le Seigneur répond à Moïse : « Je viendrai moi-même vous conduire. Tu n’as pas de souci à te faire. »

    15 Moïse continue : « Si tu ne viens pas toi-même avec nous, ne nous commande pas de quitter ce lieu. 16 En effet, si tu ne nous accompagnes pas, comment savoir que tu es bon pour moi et pour ton peuple ? Oui, ce qui nous rend différents de tous les peuples de la terre, c’est que tu marches avec nous, avec ton peuple et avec moi. » 17 LeSeigneur répond à Moïse : « Ce que tu viens de dire, je le ferai. Oui, je vais te montrer ma bonté et je te connais par ton nom. »
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • amelioretasante.com

    Les 5 plus grands regrets des êtres humains avant de mourir

     

     

    Les 5 plus grands regrets des êtres humains avant de mourir

     

     

    Il est triste de penser que nous nous lamenterons le jour où nos derniers instants seront venus.

    Changez votre manière de penser et d’agir, soyez fier de vous-même, et ne vous préoccupez pas trop du regard des autres.  

    Nous sacrifions souvent notre présent pour préparer notre futur.

    C’est la raison principale qui fait qu’un jour, nous nous rendrons compte que nous perdons notre temps à nous préoccuper pour des « si jamais » ou des « je dois faire ceci pour préparer mon futur« .

    C’est un prix très élevé que nous devons payer avec de la monnaie de singe.

    Ne pas nous focaliser sur notre présent signifie détruire notre futur, surtout lorsque l’on prend en compte que nous n’avons aucun moyen de prédire ce qui va nous arriver.

    La plupart des gens se posent ces questions une fois qu’il est trop tard, une fois que leur vie a déjà sombré dans le chaos et qu’ils doivent régler des situations dramatiques avec des armes bien désuètes.

    Il y a quelques temps, Bronnie Ware, une infirmière qui a dédié sa vie à soigner des personnes en phase terminale, nous dévoilait de manière inédite les 5 pensées, réflexions ou regrets qu’exprimaient le plus souvent les patients qu’elle soignait, juste avant leur décès.

    Le fait de prendre connaissance de ces informations va vous aider à réfléchir sur la manière dont l’être humain peut valoriser ce qu’il est sur le point de perdre, et sur son immense capacité à se repentir. 

    Cependant, ce qui est véritablement surprenant, c’est l’opportunité d’épanouissement dont nous bénéficions tous quelques instants avant notre dernier souffle. 

    echelle-387x252

    Le fait d’être conscient de tout cela peut vous laisser une saveur aigre-douce dans la bouche, une impression pleine d’espoir sur la faculté que nous avons de toujours avancer dans la vie, et une sensation detristesse provoquée par l’inéluctabilité de notre destin.

    Dans la suite de cet article, nous allons vous révéler les 5 regrets les plus habituels qu’exprime l’être humain au moment de mourir.

     

    1. “J’aurais aimé avoir la force de vivre par moi-même, et de ne me pas me soucier de ce que les autres attendaient de moi » 

    Etre soi-même dans un monde d’apparences est quelque chose de très compliqué.

    Si nous réfléchissons au peu de temps que nous dédions à la connaissance de nous-même, il est possible qu’une grande sensation de torpeur nous envahisse.

    Cette pensée nous poursuit toute la vie, mais nous n’osons pas la laisser sortir de notre esprit.

    Nous la refoulons car nous nous sommes organisés pour que la vie passe, pour que nous puissions continuer tranquillement à exécuter les plans que nous avions prévu, et qui nous donnent une sensation de sécurité.

    Selon Bonnie Ware, ce regret est celui qui est exprimé le plus souvent au moment des ultimes adieux.

    La grande majorité d’entre nous ont des rêves inachevés, des désirs inatteignables et des batailles à mener que nous considérons perdues d’avance.

    Avons-nous le pouvoir de changer cela ? La réponse est bien évidemment positive.

     

    2. “J’aurais aimé ne pas avoir travaillé autant » 

    Le rythme infernal de la vie moderne, le stress, le besoin de travailler pour gagner de l’argent que nous dépensons aussi vite, qui nous sert à éponger nos dettes ou à avoir la voiture que nous désirons, nous font regretter bien des choses lors de nos derniers instants.

    Nous vivons pour travailler, alors que nous devrions travailler pour vivre. 

    Même si cela peut paraître assez idéaliste, il serait bien mieux de pouvoir travailler sans jamais souffrir, en étant passionné par toutes les choses que nous faisons. 

     

    De cette manière, le travail ne nous causerait pas autant de problèmes, et ne serait pas un obstacle pour profiter des plaisirs de la vie.

    Il serait préférable, par exemple, de passer plus de temps avec les gens qui nous sont chers.

    Cela nous suggère qu’il est grand temps de simplifier nos modes de vie, et d’être heureux avec ce que nous avons.

    Ce changement nous aidera à ne pas avoir trop de regrets au moment de quitter le monde des humains.

     

    3. “J’aurais dû prendre le temps d’exprimer mes sentiments » 

    Pour être en paix avec soi-même, il faut laisser sortir ce que nous ressentons en notre for intérieur.

    Combien de choses perdons-nous car nous avons peur de quitter notre zone de confort ?

    Combien de mots n’avons-nous pas dits simplement par peur, par orgueil ou par excès de prudence ?

    Il n’est pas bon, ni même responsable, de garder en nous tous les sentiments que nous ressentons. Nous sommés nés pour nous exprimer, il est grand temps de le faire. 

     

    4. “J’aurais aimé ne pas perdre de vue mes amis”

    Le manque de temps, les conflits et les changements de vie font que nous nous éloignons parfois de nos amis les plus proches. La vie quotidienne que nous menons ne nous facilite pas les choses.

    Avoir des amis, et les garder, est une tâche très compliquée, mais à laquelle nous ne devons surtout pas renoncer. 

    Il est très fréquent qu’au moment de nous en aller, nous pensions à tous ces moments que nous n’avons pas passé avec nos amis, car nous étions trop occupés par des tâches pourtant bien souvent déplaisantes.

    Certaines personnes gardent à jamais notre amitié et notre affection, nous devons profiter de leur présence tant que nous le pouvons. 

    amis-360x252

    5. “J’aurais aimé être plus heureux”

    Dans la poursuite incessante du bonheur, nous finissons par détester le chemin que nous empruntons.

    Nous pensons que notre bonheur dépend de nos succès, mais nous ne nous rendons pas compte qu’être heureux ne s’obtient pas en arrivant quelque part, car c’est avant tout une attitude, une manière de vivre.

    Dans les instants qui précèdent la disparition d’un être humain, il se rend bien souvent compte que la clé du bonheur se trouve dans les décisions difficiles qu’il faut prendre au quotidien, et qui nous permettent de vivre une vie plus remplie, plus grisante. 

    Les écrits de Bronnie Ware peuvent vous inviter à une intéressante réflexion sur le sujet : 

    “Les gens mûrissent beaucoup lorsqu’ils font face à leur propre mortalité. J’ai appris à ne jamais sous-estimer la capacité des gens à mûrir. Certains changements peuvent être phénoménaux. 

    Chacun d’entre nous expérimente une variété d’émotions, comme on peut le deviner : du déni, de la peur, de la colère, du remord, encore du déni, puis finalement, de l’acceptation. Chaque patient trouve la paix avant de s’en aller ». 

    Ces paroles transmettent beaucoup d’espoir et de sérénité face à la mort.

    Le fait de penser que nous arrivons à concevoir et à accepter notre propre départ, nous amène à une seule conclusion possible : le processus d’acceptation de la vie est nécessaire pour être en paix. 

    La vie n’est pas ce que nous concevons, ou ce que nous imaginons.C’est ce qui est en train de se passer en ce moment, ici et maintenant, pendant que l’on essaye bien souvent de se défaire de son passé, ou de prévoir son futur. 

    Nous devons cesser de nous préoccuper de toutes ces choses qui polluent notre esprit, et nous concentrer davantage sur notre présent, ainsi que sur le rôle que nous jouons dans notre quotidien.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • amelioretasante.com

    Pourquoi les aubergines ne devraient pas manquer

    à votre régime quotidien?

     

     

    Pourquoi les aubergines ne devraient pas manquer à votre régime quotidien?

     

     

    En plus d’être un aliment très utile dans le cadre d’un régime amincissant, l’aubergine permet d’optimiser le fonctionnement du foie et de protéger notre santé cardiaque. 

    Il est curieux de se souvenir que les aubergines ont été considérées pendant longtemps comme un aliment toxique.

    Cela est dû à la présence de « solanine » dans ce légume, un type d’alcaloïdes qui peut être dangereux si les aubergines sont consommées crues, et dans d’énormes proportions, ce qui est tout de même assez improbable.

    A partir du moment où l’humanité s’est rendue compte de son erreur, nous avons découvert peu à peu les vertus de ce légume, qui est aujourd’hui indispensable à notre alimentation.

    L’aubergine est une source naturelle de propriétés pour notre santé.Elle est riche en nutriments et ne contient que très peu de calories, ce qui en fait un aliment idéal pour les régimes amincissants.

    Et que dire de son incomparable saveur ? L’aubergine est délicieuse et nous offre de nombreuses options pour la cuisiner.

    Dans cet article, nous allons tenter de vous convaincre d’inclure deux à trois aubergines par semaine dans votre régime alimentaire, et de vous en expliquer les raisons.

     

    1. Tout ce que les aubergines peuvent faire pour votre santé

    Vous pouvez les cuisiner au four, les farcir, ou les faire revenir à la poêle.

    Vous pouvez également vous préparer un délicieux jus à base de ce légume, qui vous permettra de lutter contre votre cholestérol et de perdre du poids.

    Les aubergines nous offrent diverses possibilités de cuisson, que vous devez toutes prendre en considération en fonction des bénéfices que vous cherchez à obtenir.

    Que vous soyez simplement à la recherche d’un végétal nutritif, ou que vous souhaitiez guérir une anémie, voire prendre soin de votre santé hépatique, l’aubergine est faite pour vous.

    Quels que soit vos besoins, l’aubergine doit faire partie de la base de votre alimentation, pour les raisons suivantes:

     

    1. Le pouvoir nutritif des aubergines

    aubergines-farcies

    Les aubergines farcies sont un délice pour notre palais. Mais, si nous choisissons bien tous les aliments que nous incluons dans cette recette, elle peut se convertir en un plat très complet, très sain et riche en nutriments.

    Prenez bonne note des propriétés de ce légume pour notre organisme :

    • Elle est riche en fer, parfaite pour couvrir une éventuelle carence qui peut provoquer de l’anémie.
    • L’aubergine est riche en potassium, en magnésium, en cuivre, en calcium et en acide folique, parfaits pour fortifier vos os.
      Si vous êtes enceinte, n’oubliez pas d’inclure des aubergines dans votre alimentation, car elles assureront un bon développement du fœtus.

    2. Les aubergines, de grandes protectrices de notre santé

    Ce légume est l’un des plus riches en antioxydants qui soient. Il contient des anthocyanes, mais également de la vitamine E et des acides phénoliques, un cocktail naturel pour nous protéger contre les radicaux libres, et contre différents types de cancer.

    3. Les aubergines pour dépurer votre organisme

    santé-douleur-foie

    Grâce à sa composition chimique, à ses enzymes et à ses antioxydants, l’aubergine agit comme un remède très efficace pour éliminer les toxines et tous les éléments nocifs qui s’accumulent dans notre organisme du fait d’une mauvaise alimentation, ou d’une trop forte sédentarisation.

     

    N’oubliez pas que l’aubergine contient des composants appelés glycoalcaloïdes, qui peuvent nous aider à optimiser les fonctions de notre foie.

    Ils le protègent et l’aident à éliminer les substances chimiques et les toxines qu’il contient. Ils favorisent également la production de bile.

    En plus de nous aider à dépurer notre organisme, les aubergines sont très thérapeutiques pour notre santé hépatique.

    4. Les aubergines, des protectrices de notre cœur

    Il est très intéressant de prendre en compte que la consommation régulière d’aubergines va nous aider à prendre soin de notre santé cardiaque.

    L’un des aspects les plus étonnants de ce légume, qui a fait l’objet de nombreuses études ces dernières années, est qu’il possède des propriétés antiangiogéniques. 

    Qu’est-ce que l’angiogénèse ? Il s’agit d’une croissance démesurée des vaisseaux sanguins de l’organisme.

    Ce phénomène peut favoriser l’apparition de tumeurs, de cancers, d’uclères diabétiques, de maladies cardiovasculaires, etc.

    Si vous incluez régulièrement des aubergines dans votre régime alimentaire, vous bénéficierez de cette incroyable propriété. Comment s’en passer ? 

    5. Les aubergines, parfaites pour perdre du poids

    gardez-un-poids-ideal

    L’aubergine, ou la consommation d’eau d’aubergine, est très adaptéedans les régimes amincissants, pour les raisons suivantes :

    • Elle favorise la perte de graisse abdominale
    • Elle est diurétique
    • Elle est dépurative
    • Elle est rassasiante
    • Elle contient de nombreux nutriments, et peu de calories

    2. L’eau d’aubergine et l’alpiste pour réduire le cholestérol et perdre de la graisse corporelle

    Lait-d-alpiste

    L’un des remèdes les plus connus pour réduire le mauvais cholestérol(LDL) de notre organisme, tout en permettant une diminution de la graisse corporelle, est un breuvage à base d’aubergine et d’alpiste.

    Vous devez savoir que la combinaison de ces deux éléments va vous apporter d’incroyables bienfaits, car les graines d’alpiste agissent comme des alliés naturels pour nettoyer les veines et les artères des dépôts de graisse.

    Elles permettent également d’accélérer le métabolisme, de réguler les niveaux de glucose et de diminuer le mauvais cholestérol.

    Prenez note des étapes à suivre:

     

    Ingrédients

    • 1 aubergine moyenne
    • 2 cuillerées d’alpiste en poudre ou de graines d’alpiste pour consommation humaine (50 g)
    • 1 litre d’eau
    • Le jus d’un citron

    Préparation

    • C’est extrêmement simple. Vous devez tout d’abord mettre le litre d’eau à bouillir.
      Une fois qu’il est arrivé à ébullition, ajoutez l’aubergine coupée en lamelles (peau comprise), et l’alpiste.
      Laissez la cuisson se poursuivre pendant 40 minutes, puis éteignez le feu et laissez reposer durant 30 minutes de plus.
    • Filtrez le contenu que vous aurez obtenu, et placez-le dans une bouteille en verre. Avant de refermer, n’oubliez pas d’ajouter le jus de citron.

    Comment consommer ce remède ?

    • Buvez-en deux jours par semaine. Une tasse à jeun le matin, puis 1 tasse 20 minutes après chacun de vos repas principaux.
      Cette eau à base d’aubergines et d’alpiste doit être bue à température ambiante.

    Si vous suivez un régime faible en graisses, vous allez obtenir d’excellents résultats.

     

    Que diriez-vous de commencer dès aujourd’hui ? 

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • amelioretasante.com

    Quels sont les facteurs qui affaiblissent et détruisent

    notre système immunitaire ?

     
     
     
    De nombreux aliments que nous consommons au quotidien peuvent causer une dépression de notre système immunitaire.

    Quels sont les facteurs qui affaiblissent et détruisent notre système immunitaire ?

     

    Il est de coutume de dire que le fait d’avoir un système immunitairedéséquilibré provoque des maladies, voire un certain mal-être.

    Mais, connaissez-vous les éléments capables de fragiliser et de détruire notre système immunitaire ?

    Découvrez, dans cet article, tout ce qui menace vos défenses naturelles, et comment maintenir votre système immunitaire en bon état.

     

    Qu’est-ce que le système immunitaire?

    Le système immunitaire est la barrière naturelle que dresse notre corps pour se préserver face au monde extérieur, c’est à dire à tout ce qui pourrait lui faire du mal.

    Vous pouvez l’imaginer comme un groupe de videurs à la porte d’une discothèque, autorisant l’entrée à certaines personnes, mais pas à d’autres, en fonction d’un groupe de caractéristiques donné.

    Sans notre système immunitaire, nous ne pourrions tout simplement pas vivre.

    Il nous protège des toxines, des virus, des bactéries et des champignons qui tentent de pénétrer dans l’organisme.

    Le système immunitaire empêche également que les maladies prolifèrent au sein du corps, si elles sont parvenues à franchir la barrière de protection initiale qu’il avait dressée.

    Le système immunitaire nous protège contre toutes les infections, en neutralisant puis en éliminant les micro-organismes néfastes. 

    Systeme-immunitaire-500x352

    Que se passe-t-il si notre système immunitaire n’est plus efficace ?

    Vous pouvez aisément deviner la réponse à cette question. Si le système immunitaire fonctionne mal, nous sommes exposés à un plus grand risque de maladies et d’infections.

    C’est le cas des personnes qui souffrent du VIH par exemple. Leur système immunitaire est très faible (car cette maladie élimine les défenses naturelles), et un simple rhume peut causer leur mort.

    Sans aller jusqu’à de tels extrêmes, il est tout de même important de préciser qu’un système immunitaire déprimé (c’est-à-dire déséquilibré), n’a pas la capacité de prendre soin de l’organisme, et de nous protéger comme il devrait le faire.

    Lorsque le système de défense du corps ne fonctionne pas correctement, nous ne sommes plus résistants aux micro-organismes qui veulent nous faire du mal.

    Cela entraîne de nombreuses conséquences négatives, comme des maladies chroniques ou longues, le retour de certaines pathologies endormies, ou des problèmes de cicatrisation.

    Si votre système immunitaire est faible, vous ne souffrirez pas seulement de grippes ou de rhumes, mais de maladies plus graves comme les infections urinaires, rénales ou hépatiques, mais aussi l’arthrose, le papillomavirus humain, l’arthrite, les problèmes de peau, l’onychomycose, etc.

    systeme-immunitaire-500x375

    Qu’est-ce qui affaiblit notre système immunitaire ?

    Les facteurs qui provoquent la fragilisation du système immunitaire peuvent être regroupés en trois grandes catégories : l’alimentation, les émotions et les activités.

    L’alimentation

    « Nous sommes ce que nous mangeons », dit un célèbre proverbe. Dans notre cas, nous pourrions plutôt dire : « nous tombons malade en fonction de ce que nous mangeons ».

    De nombreux aliments, présents régulièrement dans notre régime alimentaire, peuvent causer une dépression de notre système de défense. Parmi ceux-ci, on retrouve :

    • Les farines raffinées
    • Les céréales transformées et sucrées
    • Le lait de vache
    • Les additifs, conservateurs et colorants
    • Le sucre blanc
    • Les sodas
    • Les aliments sucrés
    • Les gâteaux, et tous les types d’aliments préparés, qu’ils soient en poudre, congelés, etc.

    Si vous tombez malade régulièrement, il est probable que vous consommiez un ou plusieurs de ces aliments en excès.

     

    Les émotions

    Si le stress, l’anxiété et la nervosité se manifestent dans de larges proportions, ils peuvent être des facteurs de la réduction des capacités de défense de notre corps.

    C’est pour cela que lorsque nous sommes surchargés de travail, fatigués, et que les obligations du quotidien pèsent trop lourdement sur nos épaules, nous avons davantage tendance à tomber malade.

     

    Pour mettre en relation cette catégorie avec la précédente, il est important de préciser que le corps demande certains types d’aliments lorsqu’il est déséquilibré, et qui sont souvent les plus nocifs pour sa santé.

    Lorsque nous sommes déprimés, nous n’avons pas envie de prendre un jus d’orange naturel, mais plutôt d’engloutir un paquet de chips.

    Le stress fragilise le système immunitaire, c’est pourquoi il faut essayer de le réduire au maximum.

    Nous avons tous des problèmes, mais ce qui nous différencie est la manière d’y faire face.

    Les activités

    La sédentarisation est intimement liée à de nombreux types de maladies. Et nous ne nous référons pas seulement au surpoids, ou au cholestérol, mais à des pathologies bien plus graves.

    Si vous passez toute votre journée dans un bureau, et que vous ne faites pas d’exercice physique au moins deux fois par semaine, commencez à organiser votre planning pour vous réserver 2 heures par semaine pour faire du sport.

    Ce n’est pas un effort qui coûte beaucoup, mais cela peut rapporter gros!

    Si vous ne voulez pas aller à la salle de sport ou au parc, vous pouvez au moins danser dans votre salon.

    Achetez un vélo d’appartement, montez les escaliers au lieu d’utiliser l’ascenseur, aller au travail à pied, etc.

     

    Comment augmenter les défenses de manière naturelle ?

    Vous pouvez renforcer votre système immunitaire en suivant quelques habitudes simples, comme vous avez pu vous en rendre compte.

    Certains conseils vont pouvoir vous aider dans ce sens :

    Mangez plus sain

    Des fruits, des légumes, des farines complètes, des fruits secs et des légumes secs doivent faire partie de votre régime alimentaire quotidien.

    N’oubliez pas non plus de boire deux litres d’eau par jour. Commencez à faire des courses plus responsables, et remplissez votre réfrigérateur, ainsi que vos placards, de nourriture saine.

    Dormez

    Un bon repos permet d’augmenter naturellement les défenses naturelles.

    Il n’existe pas de quantité d’heures standard, car cela dépend de chaque personne, de son métabolisme et de ses besoins.

    Mais il est recommandé de dormir entre 6 et 8 heures consécutives par nuit.

    Dormir vous aidera à récupérer toutes les énergies que vous avez perdues durant la journée, et à renforcer ainsi votre système immunitaire. 

    Profitez de la lumière du jour

    Si vous travaillez dans un bureau au cœur d’une ville, sortez durant l’heure du déjeuner afin de profiter de la lumière du soleil.

    Mettez-vous le plus près d’une fenêtre si vous le pouvez, et ouvrez les rideaux. N’utilisez pas de lumière artificielle avant qu’il ne fasse bien sombre.

    Soyez optimiste

    optimisme-500x313

    Le rire est une excellente thérapie, qui est fortement recommandée aux personnes qui souffrent de maladies incurables ou chroniques, pour avoir une meilleure qualité de vie.

    Une bonne humeur permet de combattre les mauvais aspects de la vie, de soulager la dépression, ainsi que le stress, la nervosité, ou encore l’anxiété.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • vivreaujourdhui.com

    LES DIMENSIONS D'UN HOMME

     
     
     
     
    2 Août 2015

     
     

    On t’a fait connaître, homme, ce qui est bien et ce que l’Éternel demande de toi : c’est que tu mettes en pratique le droit, que tu aimes la bonté et que tu marches humblement avec ton Dieu.
    Michée 6.8

    Ce ne sont ni les richesses ni les succès qui donnent à l’homme sa véritable dimension. Deux mois avant son assassinat, le pasteur Martin Luther King disait : « Ne mentionnez pas que j’ai eu le prix Nobel, ce n’est pas important. Qu’on ne parle pas des trois ou quatre cents prix que j’ai reçus ! Ce n’est pas important… Je veux que vous puissiez dire que j’ai essayé d’aimer et de servir l’humanité. »
    Ce pasteur noir américain nous encourage à pratiquer ce que Dieu nous dit par le prophète Michée. « L’homme est un homme parce qu’il est libre de choisir dans le cadre de sa destinée. Il se distingue de l’animal par sa liberté de pouvoir faire le mal ou le bien et de marcher sur la noble route de la beauté ou la route de l’horrible dégénérescence. »
    Nous ne sommes pas obligés de nous fondre dans le moule d’une société corrompue par l’égoïsme et l’immobilisme. Dieu nous donne en Jésus l’exemple parfait pour vivre en homme : Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ : existant en forme de Dieu, il s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et il a paru comme un vrai homme.1
    Soyons des hommes et des femmes selon Dieu.

    Alain Monclair

    1 Philippiens 2.5-7

     

    martin-luther-king-jr-393870_640


    Livre du prophète Michée 6. 1-9 : "Écoutez ce que le Seigneur me dit : « Va faire un procès pour me défendre ! Présente mon point de vue devant les montagnes et devant les collines. » Montagnes, et vous, les fondations solides de la terre, écoutez le Seigneur qui est en procès avec son peuple. Oui, le Seigneur est en procès avec son peuple, il demande des comptes à Israël. Il lui dit : « Mon peuple, qu’est-ce que je t’ai fait ? En quoi est-ce que je t’ai fatigué ? Réponds-moi ! Je t’ai fait sortir d’Égypte. Je t’ai délivré de l’esclavage. Je t’ai donné comme chefs Moïse, Aaron et Miriam, leur sœur. Est-ce que tu me reproches cela ? Mon peuple, souviens-toi ! Balac, le roi de Moab, voulait te faire du mal. Souviens-toi de ce que Balaam, le fils de Béor, lui a répondu. Ensuite, tu es passé de Chittim jusqu’au Guilgal Tu as pu voir les actions extraordinaires que moi, le Seigneur, j’ai faites pour toi. » « Qu’est-ce que je dois offrir quand je me mets à genoux devant le Seigneurle Dieu très-haut ? Est-ce que je dois lui offrir des jeunes taureaux et les brûler entièrement en sacrifice ? Est-ce que le Seigneur veut des milliers de béliers, des milliers et des milliers de torrents d’huile ? Est-ce que je dois offrir mon fils aîné pour qu’il pardonne mes fautes et mes infidélités ? » 8–  Le Seigneur te fait savoir ce qui est bien. Voici ce qu’il demande à tout être humain : faire ce qui est juste, aimer agir avec bonté et vivre avec son Dieu dans la simplicité. Le Seigneur parle aux habitants de la ville. Il sauvera ceux qui le respectent. « Écoutez, gens de la tribu de Juda, vous tous qui êtes réunis dans la ville !"

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • amelioretasante.com

    8 aliments qui peuvent vous aider à prévenir un infarctus cérébral

     
     
    Une tasse de thé vert par jour nous permet de lutter contre le vieillissement cognitif. Cette boisson est également riche en antioxydants qui nous aident à dépurer le foie.

    8 aliments qui peuvent vous aider à prévenir un infarctus cérébral

    L’infarctus cérébral est la troisième cause de mortalité dans le monde, juste derrière les maladies cardiaques et le cancer.

    Si nous ne pouvons pas prévenir à 100% la survenance d’un accident cardiovasculaire, de nombreuses études nous indiquent que le fait de suivre des habitudes de vie saines, parmi lesquelles une alimentation adéquate, va nous aider à prévenir les infarctus cérébraux de 30% environ. 

    Le jeu en vaut donc la chandelle. En changeant vos habitudes de vie, vous allez diminuer le risque de souffrir d’autres maladies, tout en améliorant nettement votre qualité de vie. Que diriez-vous d’inclure dans votre régime alimentaire les 8 aliments dont nous allons vous parler ?

     

    Les aliments que vous devez intégrer à votre régime alimentaire pour améliorer votre santé cérébrale

    Vous pensez peut-être que les personnes qui ont le plus de chances de souffrir d’un infarctus cérébral sont celles qui sont âgées de 55 à 70 ans. Pourtant, ce n’est pas avéré.

    Malheureusement, les ictus ou les accidents cérébrovasculaires peuvent survenir de manière aléatoire, dans la population jeune comme chez des personnes plus âgées. 

    Il existe une composante génétique et héréditaire qui ne doit pas être ignorée, mais si vous suivez un régime adapté et que vous essayez de vous débarrasser du stress comme de l’anxiété, le risque de souffrir d’un infarctus cérébral va grandement diminuer.

    Pour réduire ce risque et profiter d’une santé de fer, il vaut donc la peine de vous appuyer sur la consommation des aliments que nous allons vous présenter.

    Prenez en compte qu’il vous faudra combiner ces aliments chaque jour dans votre régime. 

    1. Les carottes

    Pomme-gingembre-et-carotte

    Selon une étude réalisée en 2008 par l’Université de Harvard aux Etats-Unis, la consommation de 5 carottes par semaine permet de réduire le risque d’ictus de 50%.

    Même s’il faut être prudent avec cette information, il ne faut pas mettre de côté le fait que les carottes sont extrêmement riches en antioxydants, qui permettent d’éviter la formation de caillots dans les artères et qui favorisent la circulation sanguine.

    Il est donc important de profiter des bienfaits de la carotte dès que vous le pouvez.

    2. Les choux de Bruxelles

    Les choux de Bruxelles sont riches en potassium et en folates, des éléments fondamentaux pour éviter de souffrir du cholestérol etd’une trop forte accumulation de graisse dans les artères, ainsi que pour pouvoir éliminer les toxines à travers l’urine.

    3. L’avocat

    Avocat-clkao

    L’avocat est riche en acides gras excellents pour notre cerveau, comme l’oméga 3, qui a la faculté de prévenir l’oxydation cellulaire et le vieillissement prématuré.

    Souvenez-vous de manger un demi-avocat par jour !

    4. Les tomates

    La tomate est un cocktail naturel d’antioxydants comme le lycopène, une substance capable de prévenir les ictus grâce à sa capacité à réduire la tension artérielle et à fluidifier la circulation sanguine. 

    La teneur de la tomate en homocystéine, en fait l’un des aliments les plus adaptés pour diminuer les risques d’infarctus cérébral.

    5. Les sardines à l’huile d’olive

    Sardines

    Elles sont idéales si vous en mangez une à deux fois par semaine, car ce sont des sources naturelles de graisses saines, de calcium et de vitamine D.

    De plus, les sardines sont des protectrices naturelles de notre cerveau.

    Par contre, vous devez savoir quelque chose à leur sujet : si vous en ouvrez une boîte, et que vous ne les terminez pas, ne les gardez jamais dans leur emballage d’origine.

    Mettez-les dans un pot en verre, ou tout autre récipient qui ne soit pas en métal.

    6. Les melons et les pastèques

    Ces deux fruits sont riches en eau, en minéraux et en antioxydants, alors qu’ils sont faibles en sodium : une combinaison parfaite pour réduire votre cholestérol et éviter de souffrir d’artériosclérose.

    N’hésitez pas à manger un bon bol de pastèque ou de melon chaque jour.

    7. Le thé vert

    The-vert-500x294

    Ne passez jamais à côté de votre tasse de thé vert quotidienne. C’est une source naturelle d’antioxydants, de polyphénols et de composants essentiels pour réduire le cholestérol et lutter contre le vieillissement cognitif.

    Pour profiter davantage des bienfaits du thé vert, buvez-le 20 minutes après chacun de vos repas principaux.

    8. L’avoine

    Consommée au petit-déjeuner, l’avoine va nous aider à réduire les niveaux de sucre dans le sang, et à maintenir au plus bas les taux de mauvais cholestérol LDL.

    N’oubliez pas non plus que cette céréale est idéale pour réduire le stress, car elle nous apporte d’incroyables nutriments pour notre santé cérébrale, comme le zinc ou le fer.

    Que diriez-vous de commencer votre journée par un bon bol d’avoine ?

    Quelques recommandations pour diminuer le risque de subir un infarctus cérébral

    Marcher-pour-se-relaxer

    S’il est certain que les aliments précédemment cités peuvent vous aider à réduire la probabilité de souffrir d’un infarctus cérébral de 30% à 50%, il est important de garder à l’esprit les aspects suivants:

    • Votre régime alimentaire doit être varié et équilibré. Il ne s’agit pas de manger tous les jours la même chose, mais plutôt d’équilibrer les aliments dans vos menus quotidiens.
      Par exemple, comme nous l’explique Lyn M. Steffen, épidémiologiste à l’Université du Minnesota aux Etats-Unis, la consommation de 3 morceaux de fruits par jour, ajoutée à celle de 3 légumes, permet d’éviter de souffrir d’un infarctus cérébral, bien plus que la consommation de 5 fruits seuls. Il faut donc associer les deux. 
    • Ne pensez pas que vous devez vous priver de tous les types de graisses pour éviter ce type de maladies.
      Vous devez consommer des graisses saines, comme celles contenues dans l’huile d’olive ou dans le poisson bleu, qui sont des grandes protectrices de votre santé cérébrale.
    • Enfin, n’oubliez pas d’essayer de contrôler votre stress au quotidien.
      Pour cela, essayez d’adopter un mode de vie dans lequel vous ne soyez pas trop sédentaire.
      La curiosité intellectuelle et les émotions positives peuvent également être deux moteurs exceptionnels dans votre vie de tous les jours.

     Prenez soin de votre santé au quotidien, et vous prendrez soin de votre cerveau ! 

     

     
     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • amelioretasante.com

    14 troubles psychologiques étranges et méconnus

     
     
     
    Il existe des syndromes assez connus, comme celui de Stockholm ou de Diogène, mais il existe également des troubles moins célèbres, qui affectent bien plus de personnes qu'on pourrait le penser.

    14 troubles psychologiques étranges et méconnus

     

    Le cerveau humain est toujours l’un des plus grands mystères de l’humanité.

    Les troubles qui peuvent affecter l’organe de notre pensée sont aussi inquiétants que fascinants: des délires, des états dissociatifs, des expériences accablantes, des anomalies cérébrales, etc.

    Ils nous aident à voir l’esprit humain comme quelque chose de merveilleux, d’infini et de surprenant.

    Cependant, même si nous avons tous entendu parler des problèmes mentaux comme la schizophrénie ou les troubles obsessionnels compulsifs, il existe une longue liste de conditions psychologiques qui sont véritablement étranges et inhabituelles.

    Dans cet article, nous allons vous présenter une liste de troubles mentaux hors du commun qui affectent des gens ordinaires. 

     

    1. Le délire d’illusion des sosies de Capgras

    Ceux qui souffrent de ce trouble sont convaincus que les personnes proches d’elles ont été remplacées par des sosies identiques.

    Ce syndrome, ou délire, est plus fréquent chez les personnes atteintes de schizophrénie, même s’il peut également se présenter chez des patients atteints de démence, d’épilepsie ou de traumatismes cranéo-encéphaliques.

    capgras-377x252

    2. Le syndrome de Fregoli

    C’est l’inverse du délire de Capgras. Dans ce cas, la personne qui en souffre est saisie par l’angoisse que les différentes personnes qui l’entourent, sont en réalité une seule et même personne, qui change d’apparence ou qui se déguise pour la tromper. 

    De la même manière que le délire de Capgras, le syndrome de Fregoli se manifeste la plupart du temps chez les personnes souffrant de schizophrénie, mais également chez celles qui sont touchées par de la démence, de l’épilepsie ou des lésions cérébrales traumatiques.

    fregoli-352x252

    3. Le délire de négation ou syndrome de Cotard

    La personne touchée par ce trouble a une croyance délirante selon laquelle elle serait morte.

    Elle n’existerait donc pas, et serait en état de putréfaction ou aurait perdu son sang et ses organes internes.

    Le syndrome de Cotard s’observe le plus fréquemment chez les patients souffrant de dépression psychotique ou de schizophrénie.

    cerveau2-390x222

    4. La paramnésie réduplicative

    Cette pathologie consiste à croire qu’un lieu a été dupliqué, c’est-à-dire qu’il existe une copie conforme d’un lieu déjà existant, qui cohabite simultanément avec l’autre.

    Par exemple, le patient peut croire que l’hôpital dans lequel il se trouve a été dupliqué et a changé d’adresse. Cela se rapproche de la croyance selon laquelle il existe des mondes parallèles.

    5. Le syndrome de la main étrangère

    Les personnes qui souffrent de ce syndrome pensent que leur main ne leur appartient pas, mais qu’elle a une vie propre.

    Les patients touchés par ce trouble peuvent aller jusqu’à personnifier ce membre qu’ils jugent étranger, et peuvent même lui attribuer des pouvoirs spirituels.

    Généralement, ce problème se rencontre chez les personnes qui ont souffert de dommages dans le corps calleux, la partie qui unit les deux hémisphères cérébraux.

    main-etrangere-316x252

    6. La micropsie et la macropsie

    Ce sont des affections neurologiques dans lesquelles la perception de l’image, de l’espace et du temps est distendue.

    Le symptôme le plus préoccupant est l’altération de l’image corporelle. Ceux qui souffrent de cette maladie ont une perception déformée de leur taille et de la forme de leurs membres.

    Cela peut entraîner une véritable terreur chez ceux qui pensent être des géants ou des lilliputiens.

    Ce trouble est associé à des migraines, à des tumeurs cérébrales, à la consommation de drogues ou à des infections. Le meilleur traitement est le repos.

    Ce problème est également connu sous le nom de syndrome d’Alice au Pays des Merveilles. 

    micropsie-340x252

    7. Le syndrome de Jérusalem

    Ce syndrome se caractérise par la présence d’idées obsessionnelles, de délires et d’autres types d’expériences démentes en relation avec des thématiques religieuses.

    Ces troubles sont déclenchés par une visite dans la ville de Jérusalem.

    Le syndrome ne se limite pas à une seule religion et se produit chez des gens qui avaient déjà souffert d’une maladie mentale avant de se rendre dans la ville sainte.

    Les délires et les idées obsessionnelles se dissipent après avoir quitté la zone pendant plusieurs jours.

    8. Le syndrome de Paris

    Ce syndrome survient chez des touristes japonais qui visitent la ville de Paris. Ces personnes souffrent d’une grave crise nerveuse durant leur visite.

    Cependant, ce syndrome peut être observé chez ces mêmes touristes japonais lorsqu’ils visitent d’autres régions de France ou d’Espagne.

    C’est le fruit d’un choc culturel, qui leur fait expérimenter des symptômes physiques et émotionnels d’anxiété, comme la déréalisation, la dépersonnalisation, des bouffées délirantes, des hallucinations, etc.

    Des 6 millions de touristes japonais qui visitent Paris chaque année, ils sont seulement une vingtaine à être affectés.

    Les facteurs déclencheurs de ce trouble sont l’idéalisation, la barrière de la langue, la fatigue mentale et physique, ainsi que la confrontation avec des habitudes culturelles radicalement différentes.

    paris-390x217

    9. La fugue dissociative

    Les personnes qui souffrent de ce trouble mental voyagent de manière totalement aléatoire et déambulent machinalement dans des lieux inconnus, sans se souvenir de leur identité ni de ce qui les a conduit là où elles se trouvent.

    Généralement, ces épisodes se manifestent après de graves crises de stress émotionnel et physique, après la prise de substances psychotropes, à cause de certaines maladies médicales, etc.

    10. Le syndrome de l’accent étranger

    La personne qui souffre de cette condition parle sa langue maternelle avec un fort accent étranger.

    Cette maladie est peu fréquente et proviendrait d’un fort traumatisme crânien, ou d’une lésion qui affecte les neurones associés au langage.

    11. Le syndrome de Stockholm

    Ce très célèbre syndrome se caractérise par la sympathie et la loyauté qu’une personne éprouve envers celui ou celle qui la tient séquestrée.

    Ce trouble survient donc lors de séquestrations, mais aussi de viols, d’abus sur mineur, de soumission conjugale, etc.

    Ce syndrome a été découvert après le braquage d’une banque en 1973 à Stockholm, en Suède.

    Les victimes du braquage s’étaient tellement liées aux malfaiteurs qu’elles refusèrent de témoigner contre eux.

    Stockholm-326x252

    12. Le syndrome de Lima

    C’est l’inverse du syndrome de Stockholm. Les victimes d’une séquestration deviennent très sympathiques aux yeux de leurs bourreaux, qui finissent par succomber à leurs moindres désirs et besoins.

    Cette réaction est sous-tendue par le sentiment de culpabilité et par l’indécision morale des ravisseurs.

    L’origine du nom de ce syndrome provient d’une séquestration à l’Ambassade du Japon à Lima, au Pérou.

    14 membres du Mouvement Révolutionnaire Tupac Amaru ont pris une centaine d’otages durant plusieurs jours. Parmi eux se trouvaient des politiques, des diplomates et des militaires.

    Au bout d’un certain temps, les personnes séquestrées furent libérées par leurs ravisseurs qui commençaient à ne plus supporter la situation qu’ils infligeaient à leurs prisonniers.

    13. Le syndrome de Stendhal

    Le syndrome de Stendhal se caractérise par une anxiété physique et émotionnelle, par des expériences dissociatives, par une grande confusion et par des hallucinations dont peut souffrir une personne lorsqu’elle se retrouve confrontée à une oeuvre d’art. 

    Cela se produit lorsque la personne observe une oeuvre particulièrement belle ou lorsqu’elle se concentre de manière exagérée sur une création en particulier.

    Par extension, ce syndrome couvre aussi les réactions délirantes qui peuvent s’observer chez certaines personnes confrontées à un paysage naturel exceptionnel.

    En général, cette expérience est limitée dans le temps, et les personnes qui en souffrent n’ont pas besoin d’être soignées, mais simplement d’être cadrées au moment de leur crise de délire.

    14. Le syndrome de Diogène

    Ce syndrome se caractérise par un laisser-aller excessif, par un isolement social, par de l’apathie et par l’accumulation compulsive de détritus.

    Il affecte principalement les personnes âgées et il est associé avec la démence sénile progressive.

    Son nom est issu d’un célèbre penseur de la Grèce Antique dont nous allons vous conter l’histoire.

    Diogène de Sinope (413 av. J-C – 327 av. J-C) était un philosophe grec, cynique et minimaliste.

    Sa philosophie était basée sur le fait que le but de la vie était de vivre une existence vertueuse, en accord avec la nature et en opposition avec tous les besoins conventionnels de la société (richesse, pouvoir, santé et gloire).

    On racontait qu’il vivait dans un tonneau de vin, dans les rues d’Athènes. Il était très célèbre pour l’effronterie et les manières sans-gêne dont il faisait preuve face à Alexandre le Grand.

    L’empereur lui dit un jour « Demande moi ce que tu veux, je te le donnerai », ce à quoi Diogène répondit « Ôte-toi de mon soleil ».

    Les troubles dont nous vous avons parlé ne sont qu’une infime partie des problèmes mentaux qui peuvent affecter le cerveau humain. Nous espérons que cela vous a plu !

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • vivreaujourdhui.com

    QUAND TU N'ES PAS LÀ, JE SUIS GRAND !

     
     
     
    1er Août 2015

     
     

    Car tous […] sont privés de la gloire de Dieu.
    Romains 3.23

    Nous étions partis visiter une tribu de Pygmées dans la brousse congolaise. Notre désir était de leur annoncer l’Évangile, de dépister d’éventuels cas de lèpre et de leur fournir des médicaments de base.
    Tandis que notre infirmière travaillait, j’observais ces gens si petits. J’étais plongé dans mes pensées, le regard posé sur leur chef qui mesurait à peine 1,40 m, lorsqu’il déclara : « Quand vous n’êtes pas là, je suis assez grand. »
    Il était petit comparé à moi, mais par rapport aux membres de sa tribu, il était grand.
    Petit ou grand, bon ou mauvais, important ou insignifiant, éduqué ou illettré… ? Tout dépend à qui je me compare.
    Où casons-nous Dieu dans l’équation ? Par rapport à lui, je suis loin d’être à la hauteur. Il a fixé des normes d’après lesquelles nous serons tous mesurés un jour. Je peux essayer de le laisser en dehors de ma vie et prétendre que « tout va bien » ou, du moins, que je ne suis pas pire que certains… Ou bien je peux m’ouvrir à sa grâce, devenir une nouvelle créature par la foi en Christ et me laisser conduire par lui.
    Pensée :
    Qui, dans ma vie, me sert de modèle ? Pourquoi ?
    Prière :
    « Père céleste, accorde-moi ta vie. Et œuvre en moi afin que je puisse te ressembler de plus en plus. »

    Silvano Perotti

     

    QUAND TU N'ES PAS LÀ, JE SUIS GRAND !


    Lettre aux Romains 2. 1-3 : "Toi qui juges les autres, tu es donc sans excuse, peu importe qui tu es. Tu juges les autres, mais tu fais comme eux ! Alors, en jugeant, c’est toi-même que tu condamnes. Oui, nous le savons, Dieu juge avec vérité ceux qui agissent ainsi. Toi, tu juges ceux qui font ces choses-là, mais tu fais comme eux ! À ton avis, est-ce que tu vas échapper au jugement de Dieu ?"

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire