• Parler ou se taire ? "vivreaujourd'hui.com"

    8 Juillet 2014
     
     
     

    Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole malsaine, mais, s’il en est besoin, une bonne parole qui soit constructive et communique une grâce à ceux qui l’entendent.
    Éphésiens 4. 29

     

    « Si ce que tu as à dire n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi », dit un proverbe chinois. Il n’est pas toujours facile de choisir entre le silence et la parole. Quoi qu’on en dise, le silence n’est pas toujours d’or. Nos silences sont parfois perçus comme de pesants refus d’ouvrir notre cœur, et dans ce cas ils blessent autant que des paroles maladroites ou méchantes.
    La Bible nous donne deux critères auxquels doivent répondre nos paroles comme nos silences : être constructif et communiquer une grâce. Être constructif c’est grandir notre prochain à nos yeux et non le rabaisser. Communiquer une grâce à quelqu’un, c’est rendre son fardeau plus léger et non pas l’accabler.
    Mais pour communiquer une grâce, il faut tout d’abord la recevoir. Dieu nous invite à recevoir sans tarder cette grâce acquise à la croix par Jésus-Christ. Non seulement la grâce de Dieu nous sauve et nous transforme, mais elle nous apprend aussi à discerner les besoins de notre prochain en lui manifestant notre amour, tantôt par une parole à propos, tantôt dans un silence riche de présence.

    Alain M.

     

     

    PARLER OU SE TAIRE ?

    Lettre aux Éphésiens 4. 20-32 : "20 Vous, ce n’est pas de cette façon que vous avez appris à connaître le Christ. 21 Mais est-ce que c’est bien du Christ que vous avez entendu parler ? Est-ce que c’est lui qu’on vous a enseigné, selon la vérité qui est en Jésus ? 22 Si oui, vous devez laisser votre vie d’autrefois. Avant, vous étiez pleins de désirs trompeurs qui vous détruisaient. Eh bien, ce que vous étiez avant, il faut vous en débarrasser comme d’un vieux vêtement. 23 Comprenez les choses d’une façon nouvelle, selon l’Esprit de Dieu. 24 Et, comme si vous mettiez un vêtement neuf, devenez une personne nouvelle. Cette personne nouvelle est créée comme Dieu veut : la vérité la rend juste et sainte.

     25 Alors ne mentez plus. Chacun doit dire la vérité à son prochain, parce que tous ensemble, nous faisons partie d’un même corps. 26 Quand vous vous mettez en colère, ne commettez pas de péché. Votre colère doit cesser avant le coucher du soleil. 27 Ne laissez aucune place en vous à l’esprit du mal. 28 Le voleur ne doit plus voler, il doit plutôt faire tous ses efforts pour travailler de ses mains honnêtement. Ainsi, il pourra donner quelque chose à celui qui a besoin d’une aide. 29 Aucune parole mauvaise ne doit sortir de votre bouche. Dites seulement des paroles utiles qui aident les autres selon leurs besoins, et qui font du bien à ceux qui vous entendent. 30 Dieu vous a marqués de son Esprit Saint , alors ne faites pas de peine à cet Esprit. En effet, c’est lui qui vous assure qu’un jour, Dieu vous libérera complètement de vos péchés. 31 Ne gardez pas dans votre cœur le mal qu’on vous a fait. Ne vous énervez pas, ne vous mettez pas en colère, faites disparaître de chez vous les cris, les insultes, le mal sous toutes ses formes. 32 Soyez bons les uns pour les autres, ayez un cœur plein de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ."
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Désobéir… "vivreaujourd'hui.com"

    7 Juillet 2014
     
     
     

    Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.
    Actes 5.29

    Ce verbe a souvent une connotation négative. La règle générale c’est : il faut obéir.
    Obéir, oui, mais à qui ? Aux parents, aux enseignants, aux autorités politiques… ? Certes…
    Les chapitres 1 et 2 du livre de l’Exode nous parlent de plusieurs femmes qui ont désobéi à l’autorité politique : le pharaon en personne.

    Trois femmes du peuple hébreu : deux sages-femmes et la maman d’un nouveau-né. Le pharaon leur avait donné des ordres contraires à ceux de leur Dieu. Une autre femme a enfreint les ordres du pharaon : sa propre fille !
    Elle fait ouvrir une corbeille en papyrus qui flotte sur l’eau du Nil avec un petit garçon hébreu en pleurs. Elle connait les ordres de son père. Malgré cela, elle choisit d’écouter les sentiments de compassion de son cœur (sentiments qui ont leur origine en Dieu). Elle retire l’enfant de son embarcation précaire, le confie à une nourrice (sa propre mère !) et plus tard l’adoptera comme son fils.
    C’est ainsi qu’est entré à la cour royale, Moïse, un fils d’Hébreu qui aurait dû être tué à la naissance. C’est ainsi que la fille du pharaon est devenue la mère de celui qui s’opposera au pharaon et libérera son peuple.
    Écoutons la conscience que Dieu a déposée en chacun de nous : le cours des évènements peut en être affecté et notre destinée aussi.

    Elfriede E.

    La désobéissance civile : un acte de courage !

    Livre de l’Exode 2. 1-10 : "1 Un homme de la tribu de Lévi se marie avec une femme de la même tribu. 2 Cette femme devient enceinte et elle met au monde un garçon. Elle voit que l’enfant est beau. Alors elle le cache pendant trois mois. 3 Mais elle ne peut pas le cacher plus longtemps. Elle prend donc un panier fait avec des tiges de papyrus . Elle le recouvre avec du goudron et de la colle. Puis elle met le bébé dedans et va poser le panier parmi les roseaux, au bord du Nil. 4 La sœur de l’enfant reste un peu plus loin pour voir ce qui se passera.

     5 Plus tard, la fille du roi d’Égypte descend vers le Nil pour se baigner. Pendant ce temps, les femmes qui sont avec elle se promènent le long du fleuve. La princesse aperçoit le panier au milieu des roseaux et elle envoie sa servante le prendre. 6 Puis elle ouvre le panier et voit un petit garçon qui pleure. Elle a pitié de lui et dit : « C’est un petit Hébreu ! » 7 La sœur de l’enfant demande à la princesse : « Est-ce que je dois aller chercher parmi les Hébreux une femme pour le nourrir ? Elle pourra allaiter l’enfant pour toi. » 8 La princesse lui répond : « Va ! »

    Et la jeune fille va appeler la mère de l’enfant. 9 La princesse dit à la femme : « Prends ce bébé ! Allaite-le pour moi, et je te paierai pour cela. » La femme prend le bébé et lui donne son lait.
     10 L’enfant grandit. Sa mère l’amène à la fille du roi d’Égypte. Celle-ci le prend pour fils. Elle dit : « Cet enfant, je l’ai tiré de l’eau, c’est pourquoi je vais l’appeler Moïse . »
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Buffet à volonté ! "vivreaujourd'hui.com"

    6 Juillet 2014
     
     
     

    Ne vous amassez pas des richesses sur la terre où elles sont à la merci de la rouille, des mites qui rongent, ou des cambrioleurs qui percent des murs pour voler.
    Matthieu 6.19

    Lorsqu’il ouvrit le coffre-fort de son établissement, le responsable d’une banque indienne n’en revint pas. Les 156 000 euros qui y étaient avaient disparu. Difficile pourtant de poursuivre les coupables : une armée de termites qui s’étaient introduites dans le bâtiment vétuste. À une syllabe près (termites au lieu de mites), la parole de Jésus s’est accomplie.
    Peu d’entre nous auront à vivre une telle mésaventure. Il se peut cependant que dans notre monde, secoué par de graves crises économiques, notre richesse d’hier ne vaille plus rien demain. Les perspectives d’avenir sont sombres. Plus que jamais, le conseil de Jésus paraît d’actualité.
    Nombreux sont ceux qui estiment une ruine globale improbable. En France, « l’État providence » pourvoit à tout ! Et pourtant ! Plus que jamais, il me semble urgent de ne pas placer son capital vie et sa raison d’être au crochet de l’argent. L’argent est utile, mais il représente une sécurité trompeuse, illusoire. Jésus ajoute à la parole citée ci-dessus que le plus important n’est pas dans les trésors que l’on possède sur cette terre, mais dans ceux que l’on amasse au ciel. Bien pauvre est celui qui se présente à la porte de l’éternité avec ses seuls biens matériels. Riche, par contre, est celui qui, dans le cœur, possède l’assurance du pardon de Dieu et l’espérance de la vie éternelle. Quel est votre trésor le plus précieux ?

    Gilles G.

     

     

    BUFFET À VOLONTÉ !

     

    Évangile selon Luc 12. 13-21 : "13 Quelqu’un dans la foule dit à Jésus : « Maître, commande à mon frère de partager notre héritage avec moi ! » 14 Jésus lui répond : « Je ne suis pas là pour juger vos affaires ni pour partager vos richesses ! » 15 Ensuite Jésus dit à tout le monde : « Attention ! Ne cherchez pas à avoir toujours plus de choses ! En effet, la vie de quelqu’un ne dépend pas de ce qu’il possède, même s’il est très riche. » 16 Alors Jésus leur raconte une histoire : « Un homme riche a des terres qui produisent une bonne récolte. 17 Il se demande : “Qu’est-ce que je vais faire ? Je n’ai pas assez de place pour mettre ma récolte.” 18 Alors il se dit : “Voilà ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers et en construire de plus grands. J’y mettrai toute ma récolte et mes richesses. 19 Ensuite je me dirai à moi-même : Mon ami, tu as là beaucoup de richesses, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, amuse-toi !” 20 Mais Dieu lui dit : “Tu es fou ! Cette nuit, je vais te reprendre ta vie. Et tout ce que tu as mis dans tes greniers, qui va l’avoir ?” » 21 Jésus ajoute : « Voilà ce qui arrive à celui qui cherche des richesses pour lui-même, mais qui n’est pas riche pour Dieu ! »

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Intervalles "vivreaujourd'hui.com"

    5 Juillet 2014
     
     

    Il a créé la terre par sa puissance, il a fondé le monde par sa sagesse, il a étendu les cieux par son intelligence.
    Jérémie 10.12

    Notre œil ne voit qu’un intervalle du spectre visuel entre l’infrarouge et l’ultraviolet. De même, notre oreille ne perçoit qu’un intervalle du spectre sonore entre les infrasons et les ultrasons. Notre sphère humaine des dimensions n’est qu’un intervalle entre l’infiniment petit et l’infiniment grand. La durée de notre vie n’est qu’un intervalle de temps dans l’éternité.
    Cela conduit à penser que nous ne devons pas réduire le monde, la vie et son auteur à ce que nous voyons, entendons et comprenons ! La réalité est plus large que notre perception humaine. En son temps, Copernic a renversé les conceptions humaines sur le mouvement des planètes ; indiquant que la terre tournait autour du soleil et non pas l’inverse !
    L’orgueil de l’homme se fait le centre de tout et se place au dessus de tout. Ne croyez pas tout savoir comme certains, mais osez voir plus loin, plus haut pour connaître votre origine et celui qui a votre destinée dans ses mains. N’ayez pas l’imprudence de résumer Dieu selon l’intervalle de votre pensée en repoussant la Bible qui le révèle dans ses dimensions. Ne restez pas dans un intervalle de connaissance qui ignore la volonté et l’amour de Christ envers vous. N’interdisez pas à votre cœur d’échapper à un intervalle conceptuel acquis ça et là. Élargissez-le en lisant la Bible.

    Dominique M.

     

    INTERVALLES

     

    Évangile selon Jean 8. 12-30 : "12 De nouveau, Jésus parle à la foule. Il dit : « La lumière du monde, c’est moi. Si quelqu’un me suit, il ne marchera pas dans la nuit, mais il aura la lumière qui donne la vie. » 13 Alors les Pharisiens lui disent : « Tu es témoin pour toi-même, donc, ce que tu dis n’est pas valable ! » 14 Jésus leur répond : « Oui, je suis témoin pour moi-même, mais ce que je dis est vrai. En effet, je sais d’où je suis venu, et je sais où je vais. Mais vous, vous ne savez pas d’où je viens, et vous ne savez pas où je vais. 15 Vous jugez à la manière humaine. Moi, je ne juge personne, 16 et même quand je juge, mon jugement est juste. En effet, je ne suis pas seul pour juger, je suis avec le Père qui m’a envoyé. 17 Dans votre loi, on lit : “Quand deux témoins disent la même chose, on doit croire ce qu’ils disent.”  18 Je suis témoin pour moi-même, et le Père qui m’a envoyé est aussi mon témoin. » 19 Les Pharisiens lui demandent : « Où est ton père ? » Jésus leur répond : « Vous ne me connaissez pas et vous ne connaissez pas mon Père non plus. En effet, si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. »

     20 Jésus leur dit cela au moment où il enseigne dans le temple. Il est près de l’endroit où on met les offrandes. Personne ne l’arrête parce que pour lui, ce n’est pas encore le moment.
     21 Jésus leur dit encore : « Je vais partir, et vous me chercherez, mais vous allez mourir dans votre péché. Vous ne pouvez pas aller là où je vais. » 22 Alors les Juifs se disent : « Est-ce qu’il va se tuer ? En effet, il dit : “Vous ne pouvez pas aller là où je vais.” » 23 Jésus leur dit : « Vous, vous êtes d’en bas, et moi, je suis d’en haut. Vous appartenez à ce monde, et moi, je n’appartiens pas à ce monde. 24 C’est pourquoi je vous ai dit : “Vous allez mourir dans vos péchés.” Oui, vous allez mourir dans vos péchés si vous ne croyez pas que moi, “Je suis”. » 25 Ils lui demandent : « Qui es-tu ? » Jésus leur répond : « Depuis le début, je vous le dis. 26 J’ai beaucoup de choses à dire sur vous et beaucoup à juger. Mais celui qui m’a envoyé dit la vérité, et ce que j’ai appris de lui, je le dis au monde. »
     27 Ils ne comprennent pas qu’il leur parle du Père. 28 Alors Jésus leur dit : « Quand vous placerez le Fils de l’homme en haut , vous saurez que moi, “Je suis.” Vous saurez que je ne fais rien par moi-même, mais je dis ce que le Père m’a enseigné. 29 Celui qui m’a envoyé est avec moi. Il ne m’a pas laissé seul parce que je fais toujours ce qui lui plaît. » 30 Au moment où Jésus dit cela, beaucoup de gens croient en lui."
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Trop occupés "vivreaujourd'hui.com"

    4 Juillet 2014
     
     
     

    Accablez ces gens de travail, qu’ils aient par là de quoi s’occuper et ne prennent plus garde à des paroles mensongères.
    Exode 5.9

    L’esclavage du peuple juif en Égypte les empêchait de rendre à Dieu le culte qui lui était dû. Le chapitre 5 du livre de l’Exode rejoint à l’évidence l’actualité de notre époque. Un des slogans présidentiels qui a fait couler beaucoup d’encre a été « Travaillez plus pour gagner plus ». Dans sa continuité, le slogan qui a occupé plus récemment la scène politique a été « Travailler plus longtemps pour payer les retraites ». Entre le “plus” des horaires de travail et le “plus longtemps” de l’âge de la retraite, quel temps reste-t-il pour s’occuper de l’essentiel ? Le mode de vie actuel nous accapare et nous occupe d’une telle manière et avec une telle intensité qu’il nous reste peu de cases vides sur nos agendas. Sans parti pris (le problème n’est pas facile) tous ces aménagements du temps ne nous font-ils pas courir le risque de prétexter en avoir de moins en moins pour penser à notre âme et chercher Dieu ?
    Le texte du jour nous stimule à prendre conscience de toute forme d’abus qui nous ôterait notre liberté intérieure de chercher Dieu. Pour nous aujourd’hui la question est : qu’est-ce qui nous empêche d’accepter Dieu comme Seigneur de nos vies ? Notre vie n’est-elle pas trop encombrée de choses mêmes légitimes au point que nous en négligeons l’essentiel ?
    Libérons maintenant du temps pour Dieu, afin de préparer notre éternité !

    Joseph P.

     

    Évangile selon Matthieu 6. 25-33 : "25 « C’est pourquoi je vous dis : ne vous faites pas de souci pour votre vie ni pour votre corps. Ne vous demandez pas : “Qu’est-ce que nous allons manger ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ?” Oui, votre vie est plus importante que la nourriture, et votre corps est plus important que les vêtements. 26 Regardez les oiseaux. Ils ne sèment pas, ils ne moissonnent pas. Ils ne mettent pas de récoltes dans les greniers. Et votre Père qui est dans les cieux les nourrit ! Vous valez beaucoup plus que les oiseaux !

     27 « Ce n’est pas en vous faisant du souci que vous pouvez ajouter un seul jour à votre vie ! 28 Pourquoi alors vous faire du souci pour les vêtements ? Observez les fleurs des champs, regardez comment elles poussent. Elles ne filent pas et elles ne tissent pas. 29 Pourtant, je vous le dis : même Salomon, avec toute sa richesse, n’a jamais eu de vêtements aussi beaux qu’une seule de ces fleurs. 30 L’herbe est aujourd’hui dans les champs, et demain on la jettera au feu. Et pourtant, Dieu l’habille de vêtements magnifiques. Vous qui n’avez pas beaucoup de foi, vous pouvez être sûrs d’une chose : Dieu en fera au moins autant pour vous !
     31 « Ne soyez pas inquiets en vous demandant : “Qu’est-ce que nous allons manger ? Qu’est-ce que nous allons boire ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ?” 32 En effet, les gens qui ne connaissent pas Dieu cherchent tout cela sans arrêt. Vous avez besoin de toutes ces choses, et votre Père qui est dans les cieux le sait bien. 33 Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus.
     34 « Donc, ne vous faites pas de souci pour demain. Demain se fera du souci pour lui-même. La fatigue d’aujourd’hui suffit pour aujourd’hui ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Choisir la bonne nourriture "vivreaujourd'hui.com"

    3 Juillet 2014
     

    Ne vous laissez pas entraîner par toutes sortes de doctrines qui sont étrangères à notre foi.
    Hébreux 13.9

    Le peintre naturaliste P.A. Robert a élevé et nourri quantité de chenilles pour lui servir de modèles. Quel labeur cela représentait ! En effet certaines
    espèces ne se nourrissent que d’une seule essence végétale. Vous auriez beau leur présenter un wagon de nourriture appétissante, si leur verdure spéciale est absente, elles se laisseront mourir de faim.
    Ne serait-il pas sage que les hommes fassent preuve du même discernement lorsqu’on leur présente des philosophies séduisantes, mais en désaccord avec la Parole de Dieu ? Nous nous éviterions bien des combats, voire des empoisonnements spirituels.
    Ces enseignements de mensonge introduiront parmi vous des sectes pernicieuses qui mènent à la perdition. Ils renieront leur Maître qui les a rachetés.1
    Dans les derniers temps, plusieurs se détourneront de la foi… ils seront séduits par l’hypocrisie de prédications de mensonges.2
    C’est pourquoi les Écritures, par la plume de l’apôtre Paul, nous encouragent à nous nourrir des paroles de la foi et de la bonne doctrine et de repousser les contes profanes et absurdes.3
    Soyons donc aussi avisés que les chenilles qui, pour devenir de magnifiques papillons, savent choisir la bonne nourriture.

    Charles R.

    1 2 Pierre 2.1           2 1 Timothée 4.1-2           3 1 Timothée 4.6-7

    CHOISIR LA BONNE NOURRITURE

     

    Deutéronome 30. 15-20 : "15 Moïse dit : Israélites, voyez, aujourd’hui, je mets devant vous d’un côté la vie et le bonheur, et de l’autre la mort et le malheur. 16 Voici ce que je vous commande aujourd’hui : aimez le Seigneur votre Dieu, faites sa volonté, obéissez à ses commandements, à ses lois et à ses règles. Alors vous vivrez, vous deviendrez nombreux. Et le Seigneur votre Dieu vous bénira dans le pays que vous allez posséder. 17 Mais si votre cœur se détourne de lui, si vous n’obéissez pas, si vous vous laissez entraîner à adorer d’autres dieux et à les servir, 18 je vous préviens aujourd’hui : vous disparaîtrez complètement. Vous ne resterez pas longtemps dans le pays que vous allez posséder de l’autre côté du Jourdain.

     19 Oui, je vous préviens aujourd’hui, en prenant le ciel et la terre comme témoins : je mets devant vous la vie et la bénédiction, la mort et la malédiction. Choisissez donc la vie pour que vous viviez, vous et vos enfants. 20 Aimez le Seigneur votre Dieu en écoutant ce qu’il dit, en vous attachant à lui. Ainsi, vous pourrez vivre et passer de nombreuses années dans le pays que le Seigneur a promis de donner à vos ancêtres Abraham, Isaac et Jacob."
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • UN ÉTÉ MAGIQUE

     

    • Réalisateur: Rob Reiner
    • Avec: Morgan Freeman, Virginia Madsen, Madeline Carroll
    • Genre(s): Comédie, Drame
    • Synopsis : Monty Wildhorn est un écrivain devenu alcoolique et dépressif après le décès de sa femme. Son neveu, inquiet, l'envoie dans un endroit paisible afin de se ressourcer. Il part ainsi en séjour à Belle Isle où il rencontre une mère célibataire et ses trois filles. Peu à peu, Monty retrouve l'inspiration et reprend goût à la vie...

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Ne tuez pas le chien "vivreaujourd'hui.com"

    2 Juillet 2014
     

    Aujourd’hui si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur.
    Hébreux 4.7

    Un homme dormait tandis que des cambrioleurs cherchaient à s’introduire dans sa maison. Le chien attaché dans la cour se mit à aboyer.

    – Impossible de dormir tranquille, marmonna le propriétaire en se retournant dans son lit.
    Mais le chien aboyait de plus belle. L’homme exaspéré se leva et voulut imposer silence à la bête. Rien à faire, le chien hurlait toujours. Hors de lui, le maître décrocha son fusil, tua le chien et se recoucha :
    – Maintenant, je vais pouvoir dormir tranquille !
    Vous souriez de l’absurdité de cet homme ? Mais certains ne font-ils pas comme lui ? Leur conscience leur rappelle, régulièrement, qu’ils sont pécheurs devant Dieu, bien loin d’accomplir sa loi et de faire sa volonté. Et ils imposent silence à leur conscience.
    Dans la Bible, Dieu montre aux hommes leur vraie nature et le chemin pour en changer en suivant Jésus-Christ. Il prévient aussi du jugement qui atteindra quiconque n’aura pas fait la paix avec Lui. Plusieurs possèdent une Bible, mais se gardent bien de la lire. Ils imposent silence à la Parole de Dieu et donc à Dieu lui-même ! Ils ne veulent pas entendre Sa voix. Et pourtant ce qu’il veut nous dire est de la plus haute importance, car il y va de notre vie après la mort.
    Alors, s’il vous plaît, ne tuez pas le chien !

    Frédéric T.

     

    Il n’aboie pas pour rien !

     

    Actes des Apôtres 17. 22-31 : "22 Alors Paul, debout devant le Conseil de la ville, se met à dire : « Athéniens, je vois que vous êtes des gens très religieux, en toutes choses. 23 En passant dans vos rues, j’ai regardé vos monuments sacrés. J’ai même vu un autel où ces mots sont écrits : “Au dieu inconnu.” Eh bien, moi, je viens vous annoncer ce que vous adorez sans le connaître. 24 Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qu’il contient, c’est le Seigneur du ciel et de la terre. Il n’habite pas dans des temples construits par les hommes. 25 Il n’a pas besoin qu’on le fasse vivre, rien ne lui manque. En effet, c’est lui qui donne à tous la vie, le souffle et tout le reste. 26 À partir d’un seul homme, il a créé tous les peuples pour qu’ils habitent sur toute la terre. Il a tracé les limites de leurs pays, il a fixé le moment des saisons. 27 Dieu a fait cela pour que les gens le cherchent. Même s’ils ont des difficultés pour le chercher, ils vont peut-être le trouver. En réalité, il n’est pas loin de chacun de nous. 28 C’est par lui que nous vivons, que nous nous déplaçons et que nous avons la vie. Certains de vos poètes l’ont déjà dit : “Oui, nous sommes ses enfants.”

     29 « Ainsi, nous sommes les enfants de Dieu. Donc, nous ne devons pas penser que Dieu ressemble à des statues d’or, d’argent ou de pierre que les gens ont fabriquées ou imaginées. Les humains ont fabriqué ces choses parce qu’ils ne connaissaient pas Dieu. 30 Mais Dieu ne tient plus compte de ce temps-là. Maintenant, il appelle tous les habitants de tous les pays à changer leur vie. 31 En effet, Dieu a fixé un jour où il va juger le monde entier avec justice. Il a choisi un homme pour cela et il l’a relevé de la mort. De cette façon, Dieu a montré à tous que cet homme était bien le juge qu’il avait choisi. »

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Vers le but "vivreaujourd'hui.com"

    1er Juillet 2014

     

    Je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ.
    Philippiens 3.13-14

     

    Vous avez certainement déjà entendu dire : « La seule manière d’être sûr d’atteindre tout le temps nos buts est de ne pas en fixer. » L’optimisme de notre fils dépassait souvent le réalisme. Un jour, je l’ai trouvé assis sur la pelouse en train de lancer une flèche après l’autre au hasard dans les airs. Après avoir estimé que son activité ne représentait pas une menace particulière pour qui ou quoi que ce soit, mais intrigué par son comportement, je lui ai demandé ce qu’il faisait.
    – Je tire sur les oiseaux.
    Je lui ai fait remarquer qu’il n’y avait pas d’oiseaux dans les parages et que, dans tous les cas, ils ne voleraient pas si bas.
    – Je sais qu’il n’y en a pas, mais si un oiseau volait juste au-dessus de moi au moment où je lance ma flèche, je l’aurais.
    La population ailée de la région ne risquait pas d’être décimée par sa stratégie !
    Mais sa remarque m’a fait réfléchir. Qu’est-ce que je vise dans la vie ? Est-ce réaliste ? Quel en sera l’impact à long terme sur moi et sur les autres ? La peur de l’échec me plonge-t-elle dans l’inertie ? Est-ce que j’ose prendre des risques ? Mon but est-il clair et valable ?
    L’apôtre Paul a déclaré : Moi donc, je cours, non pas comme à l’aventure ; je frappe, non pas comme battant l’air, et encore : Courez de manière à remporter le prix1 promis par Dieu aux siens.


    Silvano P.

    1 1 Corinthiens 9.26 et 24

    tir_à_l'arc

     

    Lettre aux Philippiens 3.12-17 : "12 Je ne veux pas dire que j’ai déjà atteint le but, ou que je suis déjà parfait ! Mais je continue à courir pour saisir le prix, parce que le Christ Jésus m’a déjà saisi. 13 Non, frères et sœurs, je ne pense pas que j’ai déjà obtenu le prix. Mais j’oublie la route qui est derrière moi, je suis tendu en avant, et je fais la seule chose importante : 14 courir vers le but pour gagner le prix. Dieu nous appelle d’en haut à le recevoir par le Christ Jésus.

     15 Nous qui sommes des chrétiens adultes, nous devons penser de cette façon. Et si, sur un point, vous pensez autrement, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. 16 En tout cas, continuons la même route que nous avons suivie jusqu’à maintenant !

     17 Frères et sœurs, imitez-moi. Nous avons donné l’exemple. Alors regardez ceux qui vivent en suivant cet exemple." 

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire